Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+3]    #1 28/11/2021 18h18

Membre (2014)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   60  

Bonjour à tous,

Etant donné que les portefeuilles des membres de la communauté m’ont inspiré dans la constitution de mon propre portefeuille financier, il me semble logique d’y exposer le mien. J’ai fait simple et indiqué uniquement la répartition globale et les valeurs concernées (c’est essentiellement ce que je regarde dans les autres portefeuilles).

Comme je l’ai déjà indiqué sur ce forum, j’ai une approche Dividende et Buy & Hold. Ce n’est clairement pas un portefeuille très excitant car constitué quasi essentiellement de valeurs connues et comportant une large part d’or physique et d’obligation.

La partie or physique est constitué de lingot mais surtout de pièces. Environ 20% est constitué de pièces numismatiques ou semi-numismatiques. La partie initiale avait été constituée vers 2011 (avec le prix de l’époque) mais j’avais bien renforcé dans le creux de 2015-2019. J’ai bien conscience que nous ne devons pas être bien nombreux sur ce forum à avoir une ligne de cette taille en part de portefeuille.

Pour les obligations, le choix est tellement restreint (à moins de vouloir jouer avec le high yield) que le nombre de ligne est très faible. Ma ligne TP Sanofi a 8 ans et j’attends le remboursement de l’émetteur (qui peut être long) mais je suis payé pour attendre. Le TP Renault est beaucoup plus récent et date de l’année dernière (je viens de constituer une seconde ligne sur mon PER CTO).

75% de mon portefeuille action a été constitué entre octobre 2020 et mars 2021. Le reste porte sur des renforcements (Total, Orange) ou de nouvelles lignes orientées dividende (Rattler, Enagas, Tour Eiffel, Patrimoine et commerce). Je cherche actuellement à me diversifier vers des valeurs émergentes « value » (First Pacific, Telefonica Brasil, Petrobras).
Aucune valeur « branchée » (GAFAM et assimilée). Je n’ai jamais été à l’aise avec ces valeurs depuis que j’achète des actions (1991 !) et j’ai beaucoup de difficulté à saisir leur métier. De plus, pour moi, les valorisations sont délirantes. Idem pour les valeur « vertes ».
Ces derniers mois j’ai vendu des valeurs cycliques qui avaient bien montées et dont je n’avais plus vraiment de conviction (Rio Tinto, BHP, BP, KazatomProm). Les valeurs actuelles me conviennent parfaitement et les garderaient sans doute longtemps (hors catastrophe sur la société et sans exclure des prises de bénéfice).
3 valeurs sont directement issues des lectures du forum ; First Pacific & Telefonica Brasil (merci Bullebier) et Philip Morris CR (merci DoubleTrouble ; à noter qu’il y avait également KazatomProm que j’ai vendu).
J’ai également quelques valeurs « midstream » communes avec notre hôte mais c’est suite à ma lecture de Seeking Alpha.

Les valeurs françaises sont toutes détenues en PEA ou PER CTO.

Enfin, la nomination des secteurs est de mon cru et le classement des valeurs peut être discutable (PCCW est plus une valeur télécom par exemple).

Or physique : 22%

Obligation : 23%
- TP Sanofi : 20%
- TP Renault : 2%
- 5,75% KLM : 1%

Liquidités : 4%

Actions : 50%

Matières premières : 7%
- Glencore : 3,5%
- Norilsk Nickel : 1,8%
- Polymetal : 1,1%
- Polyus : 0,5%

Energie : 27%
- TotalEnergies : 4,1%
- Petrochina : 3,8%
- Canadian Natural Resources : 3,1%
- ExxonMobil : 3,3%
- Suncor : 2,9%
- Gazprom : 2,8%
- Shell : 1,6%
- Rubis : 1,6%
- Docks Pétrole d’Ambès : 1,2%

Midstream : 13%
- Williams Company : 3%
- Enbridge : 2,7%
- Kinder Morgan : 2,6%
- Rattler Midstream : 1,8%
- Pempina Pipelines : 1,6%
- Enagas : 1,6%

REITS : 6%
- CBO Territoria : 1,6%
- WP Carey : 1,1%
- Postal Realty : 1%
- Patrimoine & commerce : 0,8%
- Société de la Tour Eiffel : 0,6%
- Getty Realty : 0,6%

Tabac : 17%
- British American Tobacco : 5,8%
- Imperial Brands (ADR) : 4%
- Altria : 3,2%
- Philip Morris : 2,9%
- Philip Morris CR : 1%

Pharma : 8%
- Pfizer : 2,8%
- Sanofi : 1,9%
- GSK (ADR) : 1,4%
- AbbVie : 1,3%
- Gilead : 1%

Télécommunication : 13%
- Orange : 3,8%
- Telefonica Brasil (ADR) : 2,3%
- ATT : 2,1%
- China Mobile : 2%
- Mobiles Telesystems (ADR) : 1,6%
- Vodafone : 1,6%

Finance : 4%
- ABC Arbitrage : 2,2%
- CRCAM Brie Picardie : 1,5%

Holding : 5%
- First Pacific (ADR) : 2%
- PCCW : 1,5%
- First Pacific : 0,6%

Mots-clés : dividende, or, portefeuille, value

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 28/11/2021 18h36

Membre (2020)
Réputation :   99  

Bonjour Scarabée

C’est vrai que votre répartition de patrimoine est assez atypique.

J’ai moi-même une quarantaine de pièces d’or, mais qui représentent 2% de mon patrimoine financier. Je suis loin de vos 22% !
L’or ne rapporte rien, mais le cours a une légère pente haussière sur le LT, donc au moins ça rassure d’en avoir un peu et qui sait, avoir un peu de munition pour les temps difficiles. Sans compter le petit plaisir de les contempler de temps à autre.

J’aime bien aussi votre remarque "j’ai des TP Sanofi et je suis payé pour attendre le remboursement". J’en ai aussi acheté une ligne en 2009 après le crash et je fais comme vous: j’attends sereinement smile

Pour les actions, je trouve que vous êtes un peu lourd sur le secteur tabac, qui est toujours au coeur des controverses. Gros dividendes certes, mais la tendance des cours est plutôt faiblarde depuis des années.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #3 29/11/2021 15h11

Membre (2014)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   60  

@Ankh
L’or ne rapporte rien, c’est vrai si on raisonne en terme de dividende. Mais en terme de valorisation, je suis plutôt satisfait de son comportement sur mon prix d’achat moyen. Entre 2011 et 2020, mes CHF et l’or m’ont assuré un rendement moyen très convenable sachant que je n’avais pas d’action sur cette durée.
Et puis, je le vois plus comme un socle de mon portefeuille et reste convaincu que les folles politiques monétaires menées depuis de nombreuses années conduiront inévitablement à une forte réévaluation des métaux précieux.

Je vois que nous sommes dans le même bateau pour le TP Sanofi, bienvenu au club !
J’ai d’ailleurs noté une accélération étrange du cours ces derniers mois. Spéculation sur un remboursement prochain après les derniers rachats de titres ?

Je conviens que mon exposition au secteur du tabac est importante mais je l’ai constitué fin 2020 et n’y ai pas touché depuis donc son poids a baissé en relatif. Effectivement la valorisation du secteur a bien baissé de 2015 à 2020 mais depuis ça semble s’être stabilisé. Il faut reconnaitre que les risques liés au secteur me semblent largement pris en compte dans les valorisations. BAT que j’aime bien se traite à un PER de 7,5 et rapporte du 8,5% sans retenue sur dividende. J’avoue que c’est ma préférée et que je me retiens pour ne pas en acheter plus. Dans ma logique, quand je vois la valorisation abracadabrantesque de Tesla et consorts, je suis serein.
A noter que l’on aurait pu dire la même chose sur le secteur des télécoms qui n’a pas fait grand-chose depuis des années (c’est un euphémisme) mais il me semble que les valorisations ont atteint un plancher. On le voit bien dans les grandes manœuvres qui agite le secteur depuis quelques temps. Là encore, le temps le dira.

Merci pour l’échange !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 09/12/2021 14h34

Membre (2013)
Réputation :   0  

Bonjour Scarabee,
Si vous avez deux minutes à me consacrer, j’aurais une question de débutante.
Quel est le courtier qui vous a permis d’acheter les actions de Polyus et Polymetal ?

Vous remerciant par avance
Marie

Hors ligne Hors ligne

 

#5 12/12/2021 16h03

Membre (2014)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   60  

@marie33420

Je détiens les 2 lignes cotées sur la bourse de Londres donc n’importe quel courtier vous permettra de les acheter.
J’avais omis d’indiquer que Polyus était un ADR (je l’ai corrigé pour la prochaine mise à jour). A noter que je n’ai pas accès à la bourse de Moscou.
Pour Polymetal, c’est une société de droit anglaise avec un ISIN de Jersey donc la cotation de Londres est la cotation principale.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 12/12/2021 17h25

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   344  

Bonjour
J’aime votre portefeuille atypique qui est centré sur les dividendes.
par transparence j’ai revendu Telefonica Brazil, rien de mal avec l’action, un petit profit et des opportunités dans des autres entreprises.

Imperial tobacco est peu chere mais est a risque de se faire "disrupter" par Iqos et les produits de BATS. Au minimum je conseillerais de ne pas reinvestir les dividendes dedans.

PCCW  m’intrique. Avec vous vu une analyse quelque part ?

Hors ligne Hors ligne

 

#7 12/12/2021 18h08

Membre (2020)
Réputation :   59  

Bonjour

Scarabee, le 29/11/2021 a écrit :

… conduiront inévitablement à une forte réévaluation des métaux précieux.

c’est bien possible mais vous indiquez plus avant que vos pièces sont de type numismatique ou semi-numismatique.

J’ai également une partie "numismatique" (or/argent) (en gros 80 pièces pour 1.7% du portefeuille) que je "valorise" au prix d’achat.
En numismatique, ce prix est plus ou moins (plutôt plus) éloigné du prix officiel de l’or/argent, dépendant plutôt de la rareté de la pièce et de son état de conservation. L’évolution de ce type de pièces est - relativement - indépendante de la variation du prix de l’or/argent qui n’en est qu’une composante et pas obligatoirement la principale (une 20 francs Charles X n’a pas vraiment la même valeur qu’une 20 francs Coq, pour le même poids d’or)

une partie "numismatique" est donc un peu différent de la détention d’or physique (sous forme de lingot par exemple, ou de pièces d’or sans valeur numismatique)

Sinon je vous rejoins sur Polyus (ADR), également en portefeuille (1.5%) smile

Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 14/12/2021 14h34

Membre (2014)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   60  

@chrispra
Vous avez parfaitement raison. Le prix des pièces numismatiques (comme celle de mon avatar) restent constante et ne suivent pas le prix de l’or. Mais elles ne constituent que 20% de mon stock.
Le reste est évalué au prix du poids. D’ailleurs je n’évalue dans mon portefeuille global qu’une fois par an la valeur du stock.

@bulleBier
Content de vous voir ici. Je suis un lecteur de votre blog et j’ai découvert First Pacific grâce à vous.

Les valeurs du tabac ont été achetées fin 2020 et je ne renforce pas ces lignes. J’utilise les dividendes pour constituer d’autres lignes. Imperial Brand n’est sans doute pas la plus forte mais certainement la plus décotée. Je pense que le risque est maitrisé (en tout cas bien plus que les valorisations des secteurs à la mode).

J’ai découvert PCCW en épluchant la côte de Hong Kong dans le secteur des télécoms. Je pense que ce secteur est clairement sous valorisé actuellement.
C’est un holding qui détient plusieurs participations comme First Pacific si ce n’est qu’il détient surtout un seul actif : 52% de HKT (Hong Kong Telecom). Il détient également d’autres participations dans des valeurs cotées et 2 filiales à 100% difficiles à valoriser (une activité d’ingénierie informatique qui participe à 10% de l’EBITDA et une activité de production de contenu média). Vous pouvez aller sur leur site et voir les affiches des films et séries (c’est uniquement à destination du monde asiatique).
J’ai calculé une décote de 30% sans valoriser les 2 activités détenues à 100%. Un endettement net/EBITDA de 3,6. Et ça rapporte du 8% sans prélèvement à la source.
Sinon je n’ai pour l’instant jamais vu d’analyse de cette valeur (et pas vraiment cherché non plus, je m’en suis chargé moi-même).

Je suis en train d’éplucher la côte de Singapour et j’ai détecté de potentielles autres perles mais je n’ai pas terminé mon analyse. Mon prochain achat sera sans doute là-bas et je mettrais à jour ma file.

Sinon j’ai également décortiqué First Pacific et j’arrive à une décote de 64% sur des activités concrètes réalisées dans des pays à fort potentiel. J’avais commencé par acheter l’ADR sur le NYSE puis j’ai réalisé qu’il était plus intéressant d’acheter la valeur sur Francfort même avec le spread proposé car il n’y a aucun frais sur les dividendes et on détient l’action cotée sur HK. J’ai fait de même pour PCCW car je n’ai pas accès à HK avec mon courtier (mais accès à Singapour par contre).

Au plaisir d’échanger.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 09/01/2022 16h30

Membre (2014)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   60  

Un petit point depuis mon message de novembre. Ma performance 2021 est d’environ 19% (à noter que cette donnée ne m’intéresse guère et que je l’ai calculée uniquement pour le message). La donnée qui est importante pour moi est la somme annuelle des coupons et dividendes après retenue à la source mais avant impôt.
Cela dit, c’est très correct étant donné que mon portefeuille est constitué à 44% d’obligation et d’or.
L’année a été bonne notamment grâce au secteur Oil & Gaz qui est important dans mon portefeuille.
En toute honnêteté, étant donné l’année boursière, je me demande qui n’a pas eu de bon résultat.

Ventes :
- Gaumont (MV 8%) : C’était une petite ligne et un achat sans conviction lors de la constitution de mon PEA PME en 2020 (mention spéciale à DoubleTrouble avec ses achats d’ennui). Je vise la constitution de ligne complète (minimum 1,5% du portefeuille action).
- Gilead (PV 11%) et ABBVIE : (PV 43%) : C’était des demies lignes que j’avais constituées sans vraiment avoir de conviction mais où j’étais focalisé sur le marché US. Pas vraiment des mauvaises valeurs mais manque de conviction, survalorisation de la bourse US et du dollar US (selon moi) et besoin de liquidité pour d’autre valeurs.
- GSK ADR (PV 25%) : Je pense qu’elle reste une bonne valeur pharmaceutique mais j’avais acheté l’ADR sur le NYSE en 2020 pour éviter les frais de change. Avec le prochain split de la valeur, je pense que ça ne va pas être simple et les raisons avancées ci-dessus ont pris le dessus. Pour les ADR, je limite fortement les achats sauf s’il s’agit de la seule ligne accessible/liquide/avec fee nul ou faible (ex : Petrobras, Telefonica Brasil). Très souvent, les valeurs cotent sur Francfort et même avec le spread, cela reste souvent plus intéressant (pas de fee, détention en direct).
- Polyus (MV 16%) : Toute petite ligne initiée en 2020. Je simplifie mon portefeuille en renforçant Polymetal qui a l’avantage d’avoir un rendement double et une exposition à l’Argent.
- Pfizer (PV 56%) : Une belle PV en quelques mois. J’ai clairement moins de conviction sur la valeur qui a désormais une valorisation que j’estime au mieux correcte. Les raisons évoquées pour Gilead et ABBVie restent valables.

Nota : Hormis circonstance exceptionnelle (OPA, cygne noir sur une valeur) mes ventes seront rares car j’ai une stratégie de Buy & Hold. Ces ventes sont juste liées à un affinement de ma stratégie et l’élimination de petites lignes.

Renforcement :
- Rubis : j’attends un retour en grâce de cette ex-star de la côte. Fin des phénomènes négatifs (manifestation Martinique/Guadeloupe, retour des touristes) et une reprise en compte de la croissance sur ses marchés ou l’utilisation des combustibles fossiles n’est pas prêt de s’arrêter. Là encore une faible valorisation (PE de 9) et un rendement attrayant de plus de 7%. A noter que je suis dubitatif sur l’achat récent dans le photovoltaïque mais wait and see…..
- Orange : Sans doute pas grand-chose à attendre mais la valorisation est attrayante (PE<9, endettement maitrisé, rendement confortable de 7%) et les perspectives ignorées (croissance en Afrique, concentration inévitable en Europe, division Cybersésurité).
- CBO Territoria : Les daubasses ont fait une très belle analyse en décembre et l’ont acheté sur le portefeuille PEA. J’ai utilisé le montant de la vente de Gaumont pour renforcer la ligne. C’est quasiment l’une des seules foncières à pouvoir être acheter dans un PEA avec un beau rendement de plus de 6%.
- Polymetal : Beau rendement (7%) et une exposition à l’Argent métal. D’une manière générale, les actions russes sont vraiment très décotées.
- Petrobras : Nouvelle politique de retour aux actionnaires (périodicité trimestrielle, part fixe du cash-flow), valorisation à la cave (PE de 5), réduction monstrueuse de l’endettement et rendement attendu en 2022 énorme (15-20%). Alors oui, il y a le risque Pays et le retour aux affaires de Lula mais étant donné la valorisation, le risque me semble largement maitrisé.
- Norilsk Nickel : Producteur russe de métaux « vert » liés à la transition énergétique (Cuivre, Nickel, Palladium et Platine). Beau rendement (7%), un PE faible (<7), un endettement maitrisé (debt/EBITDA<0,7). Comme Polymetal, encore une action russe décotée (selon moi).
- ATT : Le spin off est clairement sous valorisé. L’ATT restant après l’opération a de beaux atouts (faible PE, endettement enfin plus présentable, croissance dans la fibre et rendement très correct). Je compte garder la ligne WB Discovery après le spin off.

Achat :
- Keppel Infrastructures Trust (Singapour) : C’est un trust détenant des actifs liés aux infrastructures (gaz, eau, déchets, dépôt de carburant) avec un CA ventilé à 44% en Australie, 33% à Singapour, 11% en Nouvelle-Zélande et 6% aux Philippines. Depuis 2015, l’action est à cours quasi fixe et se comporte comme une obligation. Du fait de l’importance des infrastructures gérées à Singapour, TEMASEK est actionnaire à 14% (il y a pire comme actionnaire). L’actionnaire de référence à 18% est le holding Keppel Corporation. Gearing de 23% (debt/EBITDA < 3) et rendement d’environ 7% sans prélèvement à la source.
- Hutchinson Ports Holdings (Singapour) : C’est un trust qui investit, développe, exploite et gère des ports à conteneurs en eau profonde dans la province du Guangdong en Chine, à Hong Kong et à Macao. L’actionnaire de référence à 30% est le holding CK Hutchison décortiqué par BulleBier. Un beau rendement d’environ 7/8% et une valorisation correcte (PE de 13).
- Pacific Century (Singapour) : C’est un holding qui détient principalement 23% PCCW (voir ma description précédente) mais également 23% de PCPD (développement immobilier en Asie) et 2% de HKT (Télécommunication). Ça fait penser aux poulies bretonnes de Boloré mais en plus simple. La décote est de 50% sur des actifs cotés.

Nota : j’avais oublié la ligne X5 Retail Group (retail en Russie) lors de mon premier message.

Pour 2022, je reste sur mes convictions :
-    Privilégier les actions car les obligations ne rapportent plus rien et les liquidités font perdre de l’argent du fait de l’inflation.
-    Continuer mes achats de valeurs que j’estime décotées (pétrole & gaz, value des émergents, les telcos).

Et je reste à l’écart des secteurs à la mode dont la valorisation n’a, pour moi, aucun sens :
-    Le secteur de la technologie ; c’est 2000 all over again ! Les valorisations ne tiendront pas devant une remontée inévitable des taux.
-    Le secteur du luxe. Comme pour la technologie, ce n’est pas le secteur qui pêche mais la valorisation de ces sociétés (LVMH : PE 39 ; Hermès : PE 73).
-    Le secteur de la transition énergétique. C’est la mode du moment, vive les énergies alternatives et à bas les énergies fossiles alors que ces dernières seront irremplaçable durant encore de très longues années. Les investisseurs exigent 20% de rendement annuel pour un investissement dans le pétrole mais se contente de 3% pour l’énergie verte (mais c’est marqué ESG/ISR dessus…..). Je ne parle même pas du pétrole bitumineux ou du charbon.
-    Les fameux cryptomachins et NFT. Cela partait d’un bonne idée (de la monnaie à création limitée) mais les états ne laisseront jamais le pouvoir monétaire à d’autres mains. Je passe sur le fait qu’il s’en crée une par jour. D’autre part, depuis des milliers d’années, il existe une solution simple et éprouvée : l’or
-    Les SPAC et autres « meme stocks ».

Bien entendu, ce n’est que mon humble avis et je souhaite à tous une excellente année 2022 avec notamment une grande réussite dans leur investissement.

Pour finir, le portefeuille à date (peu de changement depuis novembre) :

Or physique : 22%
Obligation : 22%
- TP Sanofi : 85%
- TP Renault : 11%
- 5,75% KLM : 4%
Liquidités : 4%
Actions : 50%
Matières premières : 8%
- Glencore : 3,8%
- Norilsk Nickel : 2,4%
- Polymetal : 1,3%

Energie : 28%
- TotalEnergies : 4,4%
- Petrochina : 3,7%
- ExxonMobil : 3,5%
- Canadian Natural Resources : 3,3%
- Suncor : 2,9%
- Gazprom : 2,8%
- Petrobras : 2,6%
- Rubis : 1,9%
- Shell : 1,6%
- Docks Pétrole d’Ambès : 1,1%

Midstream : 13%
- Williams Company : 2,8%
- Enbridge : 2,6%
- Kinder Morgan : 2,6%
- Rattler Midstream : 1,9%
- Pempina Pipelines : 1,5%
- Enagas : 1,5%

REITS : 6%
- CBO Territoria : 2,1%
- WP Carey : 1,1%
- Postal Realty : 1%
- Patrimoine & commerce : 1%
- Société de la Tour Eiffel : 0,7%

Tabac : 18%
- British American Tobacco : 6,1%
- Imperial Brands (ADR) : 4,1%
- Altria : 3,4%
- Philip Morris : 3%
- Philip Morris CR : 1%

Pharma : 1,8%
- Sanofi : 1,8%

Télécommunication : 14%
- Orange : 3,7%
- ATT : 2,8%
- Telefonica Brasil (ADR) : 2%
- China Mobile : 1,9%
- Vodafone : 1,6%
- Mobiles Telesystems (ADR) : 1,5%

Finance : 3%
- ABC Arbitrage : 2,4%
- CRCAM Brie Picardie : 1,4%

Holding : 9%
- Keppel Infrastructures Trust : 2%
- First Pacific (ADR) : 1,9%
- Hutchinson Ports Holdings : 1,5%
- PCCW : 1,4%
- Pacific Century : 1,4%
- First Pacific : 0,5%

Retail : 1,5%
- X5 Retail Group : 1,5%

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de scarabee"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur