Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 28/10/2021 14h33

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   215  

Bonjour,

Depuis toujours mes enfants font du foot dans le bon club de la région.

Depuis peu, je les ai mis en plus au tennis, et j’en tire quelques constats, probablement caricaturaux, mais c’est quand même proche de la réalité :

Globalement, au foot, on a les fils des employés/ouvriers, au tennis, les fils des patrons/directeurs/chirurgiens etc.
cas concret : il y a un petit port commercial près de chez moi, au foot je discute avec le grutier qui décharge les péniches, au tennis j’ai discuté avec le directeur du port…

J’observe beaucoup les ados, et il est évident que les ados/jeunes adultes du tennis sont bien plus exemplaires qu’au foot : études, sportifs : le combo idéal selon moi.

Pour mes enfants, ce sont de véritables exemples : un jeune qui a donné 2 leçons individuelles à mon aîné cet été : études d’economie orientation marchés financiers à Londres (j’ai parlé options avec lui…), tournois de tennis un peu partout en Europe (en fonction du covid c’est plus compliqué).

Les coachs au tennis sont presque tous des professionnels, au foot ce sont des passionnés, mais qui font cela en plus d’un boulot.

Le hic : le tennis est extrêmement cher.

Mais pensez-vous que fréquenter "les notables" de la région puissent aboutir à des débouchés plus tard (stages? emplois?).

Dernière modification par koldoun (28/10/2021 14h43)

Mots-clés : exemple, réseau, tennis

Hors ligne Hors ligne

 

#2 28/10/2021 14h54

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   941  



Pourquoi pas les deux ? C’est utile de savoir naviguer différentes classes sociales.

Les profits réels ou imaginés sont une cerise sur le gâteau.

Dernière modification par doubletrouble (28/10/2021 14h55)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 28/10/2021 15h08

Banni
Réputation :   36  

Si vous visez des débouchés pour plus tard, le plus simple reste la loge. Pour vous, surtout pas pour vos enfants…

Hors ligne Hors ligne

 

#4 28/10/2021 15h13

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   215  

Et bien justement, comme je l’ai écrit, ils font les deux ;-)

C’est ce qui me permet justement de faire ces distinctions.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 28/10/2021 15h30

Membre (2012)
Réputation :   45  

A titre personnel, je n’attends rien des autres ni pour moi, ni pour mes enfants.
Si vos enfants sont bons dans leur(s) domaine(s), ils sauront se débrouiller et y arriveront seuls.
Je viens d’un milieu plutôt aisé…et à titre personnel, j’ai toujours détesté "l’entre soi".
J’évolue dans le milieu du foot, plutôt populaire…Cela fait toujours du bien de rencontrer toutes les couches de la société et cela permet en plus de relativiser certaines choses.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 28/10/2021 15h37

Membre (2020)
Réputation :   2  

koldoun a écrit :

Le hic : le tennis est extrêmement cher.

Mais pensez-vous que fréquenter "les notables" de la région puissent aboutir à des débouchés plus tard (stages? emplois?).

Deux réactions : je ne sais pas ce que vous appelez extrêmement cher, mais ça me paraît très abordable pour des ados. Quelques centaines d’euros tout au plus, matériel et tournois compris. Presque bon marché par rapport à l’équitation par exemple smile

Et pour les débouchés, j’ai contribué à recruter des jeunes joueurs, d’abord en stage puis en alternance. Donc je dirais que oui, au même titre que n’importe quel réseautage.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 28/10/2021 15h39

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   930  

Dans ma région le meilleur endroit pour construire un réseau : le Golf et ça coûte beaucoup plus cher que le Tennis.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#8 28/10/2021 15h57

Membre (2012)
Réputation :   35  

En effet, c’est assez caricatural. Chez moi, un an de tennis avec 1h30 de court par semaine coûte 165€ mais j’habite à la campagne. Les parents sont ouvriers, ETAM et quelques "fils de".

Dans votre ville, il y a surement plusieurs club de tennis ou même en périphérie. Si je prends la grande ville la plus proche de chez moi, c’est Le Havre. Il doit y avoir 6 ou 7 clubs de tennis du plus huppé au plus populaire. Le Havre TC, les Municipaux, Les enseignants, ou alors tel ou tel quartier. Si je compte les villes aux alentours, nous devons arriver à 15 clubs, donc de quoi choisir suivant son budget.

Je pense que le plus important est que votre/vos enfants se sentent à l’aise dans le club/sport qu’il pratique. Le "potentiel" réseau se fera dans le temps suivant son épanouissement sportif dans le club qu’il aura choisi à faire le sport qu’il aimera.

PS: Mes prof de tennis sont ou étaient prof de primaire, employé municipal et ouvrier mais tous des passionnés de tennis.

Dernière modification par bernisevic (28/10/2021 15h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 28/10/2021 16h13

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   215  

Et bien on est très loin des tarifs que je paie.

Je suis plus proche de 1700 euro par enfant par an (stages avec suivi compétition + cours)

Et ça, c’est parce qu’ils font déjà du foot, les enfants les plus doués qui suivent le cursus complet proposé par le club de tennis, c’est proche des 5000 euros par an (4 cours/semaine dont un individuel + les stages avec suivi compétition).

Hors ligne Hors ligne

 

#10 28/10/2021 16h26

Banni
Réputation :   36  

A ce prix là, je comprends que vous cherchiez le retour sur investissement…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 28/10/2021 16h26

Membre (2020)
Réputation :   2  

J’ai compris l’écart : vos enfants jouent en Belgique ! Nos clubs français sont largement subventionnés par les mairies notamment, ceci expliquant cela. Ca vous fait une piste d’économies ;-)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 28/10/2021 16h31

Membre (2012)
Réputation :   35  

En effet, et nous ne sommes pas dans le sport "loisir" mais dans une approche compétition.

Ce qui change beaucoup de chose donc la sélection par l’argent est donc bien présente et c’est normal que vous échangiez avec le directeur du port.

J’ai fait dans mon adolescence des stages de tennis intensifs dans les stations balnéaires de ma région, même si cela m’a permis d’apprendre plus de choses et faire du sport de manière intense, je ne me sentais pas à ma place avec les autres. surement la différence sociale en étant fils d’ouvrier ou alors j’étais peut-être trop différent (humour) et je n’en garde pas un souvenir positif. Je ne vais pas détailler.

Le principal est que vos enfants s’y retrouve ou "s’éclate" comme il se dit chez moi. Le reste, ce sont des considérations d’adultes.

MonteCrypto a écrit :

A ce prix là, je comprends que vous cherchiez le retour sur investissement…

Même s’il ne faut pas prendre cela au premier degré, nous parlons d’enfant/adolescent la! et je pense que la première chose à prendre en considération est ce qu’ils souhaitent eux et pas les souhaits de leurs parents pour compenser ce qu’ils n’ont pas pu faire plus jeune en pensant bien faire pour eux. Ne prenez pas cela pour vous Koldoun, je n’ai pas écrit cela dans ce but.

Dernière modification par bernisevic (28/10/2021 16h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 28/10/2021 16h39

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   215  

Oui, ils adorent les tournois.

Et j’avoue m’être un peu servis de ces "excuses" auprès de ma femme, car elle trouvait tout ça fort cher.

Mes arguments étaient que quand t.on médecin, t.on avocat et/ou t.on architecte sont t.es potes de tennis depuis que t.u es gosse, ça ouvre des portes, des opportunités, etc

Sinon, je vais quand même me renseigner sur les clubs français proches de chez moi, je suis à 20 km de la frontière…

Bonne journée

PS : bernisevic : pas de souci, jamais je ne forcerai mes enfants à faire quelque chose qu’ils n’aiment pas. Quand je les ai inscrit, je ne connaissais rien à l’univers du tennis, c’est à force de me rendre au club avec eux que je constate ce dont je parle.

Dernière modification par koldoun (28/10/2021 16h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 28/10/2021 16h49

Banni
Réputation :   36  

Je vous souhaite de n’avoir pas à vous soucier de l’état de leur réseau le moment venu, mais plutôt de quel hôtel de Manhattan vous allez réserver pour leur entrée en lice à l’US Open !

Hors ligne Hors ligne

 

#15 28/10/2021 19h37

Membre (2018)
Réputation :   31  

Tous les sports aident à se faire un réseau, ce n’est pas pour rien qu’il est préconisé quand on arrive dans un endroit de continuer/reprendre le sport !
Après quel sport offre le plus de chance de se faire un réseau ? je pense que tous les sports le font, après ce n’est que le reflet de la vie pro/perso avec quelques exceptions. La différence entre profil aisé et profil moins aisé se fera ressentir sur les sports individuels alors que dans les sports collectif, il n’y aura pas de différences.

Par contre, ça me perturbe qu’en tant que parents vous voyez le sport de cette façon néanmoins si vous pouvez mixer le foot et le tennis : un sport collectif et un sport individuel même si il y a des compétitions par équipe au tennis, ce n’est pas la même chose.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #16 28/10/2021 20h46

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   147  

Bonsoir,

Ma fille a fait du tennis pendant au moins 8 ans, en enchaînant pas mal de tournois.
Pas mal pour se geler des cou..lles en hiver et prendre des coups de soleil en été quand je l’accompagnais.
Quant au réseau ! J’ai surtout rencontré des petits-bourgeois coincés et des arrivistes décomplexés.
Quant à elle, c’était plutôt des pimbeches enfant pourri gâté…

Par contre, un de mes fils a fait du tir à l’arc et là c’était beaucoup plus sympa avec une population plus diversifiée.  Je m’y suis fait deux bons amis: un viticulteur ( toujours utile non?) Et un psychologue du travail.

Attention à la notion de réseau : vous n’en retirerez qu’à hauteur de ce que vous pouvez apporter. Si vous n’êtes d’aucune utilité pour les autres, vous n’obtiendrez pas grand chose.

Préférez un réseau basé sur des valeurs, des expériences plutôt que sur un simple passe-temps.

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#17 28/10/2021 20h51

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Réputation :   234  

Bonsoir,

Je trouvé mon dernier emploi grâce à une personne avec qui je joue au Badminton dans mon club. Dans sa boite, il venait de prendre un job quasiment identique au mien. On en discutait régulièrement. Un jour, en rentrant de vacances, on fait la pause ensemble au bord d’un terrain. Il m’indique qu’il y a un poste de libre dans une équipe identique à la sienne, et qu’en plus c’était pour être binôme avec une personne avec qui j’ai travaillé pendant 20 ans (client puis collègue). Je passe mon CV, 4 mois après je commençais dans cette nouvelle entreprise ….. Cela fera  2 ans bientôt ….

Le réseau, le réseau, et encore le réseau, même au club de sport, de théâtre ou en tapant la discute avec le voisin au sujet du liseron et du chien dent …..

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 29/10/2021 05h41

Membre (2018)
Réputation :   31  

koldoun, le 28/10/2021 a écrit :

Bonjour,

Depuis toujours mes enfants font du foot dans le bon club de la région.

Depuis peu, je les ai mis en plus au tennis, et j’en tire quelques constats, probablement caricaturaux, mais c’est quand même proche de la réalité :

Globalement, au foot, on a les fils des employés/ouvriers, au tennis, les fils des patrons/directeurs/chirurgiens etc.
cas concret : il y a un petit port commercial près de chez moi, au foot je discute avec le grutier qui décharge les péniches, au tennis j’ai discuté avec le directeur du port…

Mais pensez-vous que fréquenter "les notables" de la région puissent aboutir à des débouchés plus tard (stages? emplois?).

Accablant de simplisme et de naïveté.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 29/10/2021 08h35

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   405  

koldoun, le 28/10/2021 a écrit :

Je suis plus proche de 1700 euro par enfant par an (stages avec suivi compétition + cours)

Est ce que ce n’est pas plutôt le côté élitiste du club (via son tarif) qui fait le côté CSP++ des adhérents ?

Au delà du sport, le tarif du club a un impact : c’est pas le smicard qui sortira facilement 1700€/an/enfant.
A voir côté français, car il est vrai que les clubs ont pas mal de subvention municipale.
Et pratique souvent des tarifs différenciés selon que vous soyez habitant de la ville ou habitant de la commune d’à côté.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 29/10/2021 09h42

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   99  

Ne serait-il pas préférable de les laisser faire le sport qui leur plaît plutôt que de les "mettre" au tennis ou au foot ?

Hors ligne Hors ligne

 

#21 29/10/2021 10h51

Membre (2015)
Réputation :   108  

Si je pouvais je mettrais mes enfants au polo…

Sur le tennis, mes enfants font partie de l’équipe compétition d’un club de tennis parisien "de quartier".
Ils côtoient des enfants majoritairement de CSP+ (cadres, professions libérales).
Ils ont parfois des compétitions dans des clubs huppés de la capitale comme le Lagardère Racing, le Tir aux Pigeons, …
Quand on y entre, on comprend qu’il s’agit ici des CSP+++ (cadres dirigeants, chefs d’entreprise, professions libérales à très hauts revenus, héritiers et rentiers de type HNW). Les droits d’entrée annuels sont exorbitants.
La pratique sportive n’est plus le coeur du sujet. Le sujet est la création d’un réseau (ou le confort de l’entre-soi).

Il y a donc tennis et tennis. Et le titre dans ce salon devrait être plutôt "Choix du club de tennis pour se constituer un réseau ?".
Le sport reste cher, et amène une barrière à l’entrée. Pour autant je pense que mes enfants se constituent un bien meilleur réseau par la seule affiliation à une école privée sélective.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 29/10/2021 11h14

Banni
Réputation :   36  

@misteronline, tout à fait, on peut aussi prendre l’exemple de la pratique de la boxe anglaise, pour laquelle vous aurez accès à des salles ordinaires voire décrépies en zone "populaire" pour 250€ l’année en boxe loisir, tout en vous entrainant avec des pros et des détenteurs de ceintures mondiales ou de médailles olympiques, alors qu’il vous en coutera 150€ par mois au Temple du Noble Art, salle luxueuse avec parquet au sol, sacs de frappe sur mesures, vestiaires individuels au noms de légendes de la boxe, spa, coin lounge… où vous ne croiserez que de la CSP+

Vidéo YouTube



Le second est évidemment privilégié pour le réseau, aucun de ces artifices n’est nécessaire pour pratiquer la boxe.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 29/10/2021 11h18

Membre (2018)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   119  

Vous mélangez "Vous" et "vos enfants".  C’est à dire que vous parlez à des notables, mais rien ne dit que leurs enfants seront très copains voir très utiles pour les vôtres.

Tout d’abord, vous avez discuté avec le directeur du port… Très bien. Mais était-ce une discussion de courtoisie, de camaraderie, d’amitié ou de solidarité ?  Passer d’un niveau à un autre demande du temps, de la connivence et de l’implication de la part des 2 parties.

Ensuite, vu que vous parlez d’un investissement pour vos enfants, essayez de vous rappeler : quelles sont les relations que vous vous êtes fait, enfant, et qui vous ont le plus structuré ? Étaient-elles forcément du même milieu CSP que vous ?

Le sport est un très bon vecteur social. Dans notre famille, nous en faisons l’expérience forte. Mais je pense que cette relation se base sur le "faire ensemble" et sur le "chacun apporte sa pierre". Chez nous le sport pratiqué n’est pas "grand public", il agglomère toutes les personnes volontaires du coin. Ça fait des amitiés assez mélangées. Il est clair que tout le monde y passe du bon temps, ou des moments intenses. Je pense que des amitiés resteront chez les jeunes (merci WhatsApp et compagnie)… Mais de là à mesurer ces relations comme un investissement, je ne pense pas. Sauf peut être comme terrain d’expérimentation de construction de relation.

A propos de pierres, j’aime bien l’idée que nous, parents, transmettons des pierres à nos enfants. Ils vont les recevoir (ou les refuser) et construire leur "maison" à leur manière. Vous leur transmettez les pierres "s’impliquer dans un sport", "s’impliquer dans une relation". Certainement vous ont-ils observés les utiliser… À eux d’en faire ce qu’ils veulent (et à vous d’apprécier l’œuvre inédite qui se façonne sous vos yeux).

J’ai l’impression que la réussite de vos enfants, en particulier de votre second, vous fait perdre le sens des réalités. (On reparle de votre plus grande fierté de votre vie, cf. message #183 de la file "Vivre avec un QI élevé"). S’approprier ainsi la réussite d’ autrui ne me semble pas bon pour l’autrui. Je me demande si, quand Madame dit "1200 € pour du tennis, c’est bien cher", il n’y a pas un message sous-jacent du style "Chéri, merci de ne pas sur-investir le sport du petit." Mais bon, via un forum, tout le monde peut arranger sa vie à sa sauce.

🍂🍁🍂🍁

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 29/10/2021 11h20

Membre (2016)
Réputation :   14  

Ayant personnellement été la plupart de ma scolarité dans une école privé ou les revenus moyens étaient très très elevés, je peux vous assurer, que si vous faites parti de la classe moyenne, et que vous êtes dans une école privée très elitiste et chère, ce que vous allez surtout faire c’est isoler votre enfant qui se retrouvera en vrai decalage avec les gens qu’il cotoie.

Se créer un reseau dans une classe sociale differente n’est pas quelque chose facile à faire pour un enfant, un peu plus pour un adolescent.

Dans le sport, lorsque l’on partage une passion commune, c’est un peu different.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #25 29/10/2021 11h55

Membre (2012)
Réputation :   45  

Toutes ces allusions à l’entre soi, au "réseau" me mettent vraiment mal à l’aise quand je lis certains passages.

Inscrire ses enfants au sport pour leur créer un réseau me semble totalement à côté de la plaque.

Le sport, le vrai…celui où il faut se dépasser, s’accrocher à une victoire avec son équipe pendant tout un match contre un adversaire plus fort peut apporter bien plus personnellement que tout ce qui a pu être énoncé dans certains messages.

Le sport…C’est l’instant présent, le bonheur de regarder un beau paysage, boire une bière après un bel effort…

Essayez de transmettre plutôt ce type de valeurs aux enfants…cela leur apportera beaucoup plus que ces réseaux bercés d’illusions futures.

Dernière modification par titoux (29/10/2021 13h49)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur