Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#551 09/05/2019 17h39

Membre
Réputation :   15  

franck71 a écrit :

Je ne connais pas ce livre mais quand je vois "In this book I’ll show you how I turned $1,000 into $1 million in only five years, and then proceeded to make many millions more. ", cela me laisse dubitatif quand même. J’ai du mal avec ce genre de racolage. En admettant qu’il ait réussi lui même, cela ne veut pas dire que ce sera réalisable pour tout le monde et aussi facilement que cela le laisse suggérer.

Effectivement il y a du marketing à l’américaine. L’auteur essaye de vendre des services autour de son savoir.
Il y a un autre point qui pose problème c’est d’annoncer que cela prend peu de temps sur la couverture. Alors que le process prend du temps quand même puisqu’il faut revoir les chiffres mais également étudier la communication du management, calculer la valorisation, l’auteur soupoudre même des indicateurs techniques… D’ailleurs dans le livre, il est mentionné 10h/tire d’analyse à un moment.

Mais ce que j’ai apprécié, c’est la simplicité et la vulgarisation de l’analyse. Surtout qu’à la même période, j’étais en train de revoir toutes les lignes, les noms français/anglais, et formules de xlsValorisation pour les comprendre… Ca a peut être créé un biais smile

Hors ligne Hors ligne

 

#552 18/05/2019 19h33

Membre
Réputation :   41  

Une lecture intéressante et gratuite sur le Web sur la bibliographie d’un Champion : François Pinault
Il y a aussi des livres a son sujet .

Impressionnant son parcours : De marchand de bois à empereur du luxe .

Et ses anecdotes du monde des affaires , avec entre autres :

Sa légende personnelle veut qu’il réalise, au milieu des années 70, son premier « coup » en spéculant sur le sucre.
Grâce à un tuyau de Roland Gadala, administrateur de Peugeot et de Saint-Gobain, qui le présentera ensuite à Jean Garnier.
Il empoche 10 millions de francs pour une mise initiale de 300 000.

François Pinault prend alors une habitude qui ne le quittera plus : mener de front le développement de son groupe et des opérations de « raider » sur les marchés financiers.

François Pinault ? Wikipédia

françois pinault - Google zoeken

Dernière modification par Serrure (19/05/2019 02h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#553 26/06/2019 09h58

Membre
Réputation :   21  

Bonjour, je viens de finir la lecture de "Shoe dog" Ou "L’art de la victoire", la biographie de Phil Knight, créateur de Nike.

Super intéressant. Impressionnant comment il a décidé à 24 ans de partir faire un voyage au Japon pour devenir importateur de chaussures de sport japonaise.

Ayant lu les deux biographies (de Warren Buffett et de Phil Knight), je me rends compte qu’ils ont fait preuve d’une détermination et motivation peu commune. Tout le monde ne peut faire preuve d’autant de motivation et persévérance.
Ils ont tout deux fait leur business en se basant sur leur passion (la finance pour l’un, la course à pied pour le second).

Je recommande vivement ce livre.

Hors ligne Hors ligne

 

#554 26/06/2019 10h28

Membre
Réputation :   64  

Le Black Swan, ou Cygne noir, de Nassim Taleb, reste, malgré lesannées, haut dans mon Panthéon personnel

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #555 04/07/2019 19h15

Membre
Réputation :   2  

Mes lectures 2018 :
- influence et manipulation => vieil ouvrage sur les différentes formes de persuasion. Interessant.
- 163 secrets de santé des centenaires d’okinawa => bon livre pour la plage.
- les hommes viennent de mars et les femmes de Venus => ah…. je comprends mieux!
- Votre cerveau => de Michel Cymes, toujours drôle à lire et plutot bien vulgarisé.
- Non, ce n’etait pas mieux avant => recommandé par notre hôte lors d’une Newsletter, très bon livre sur les impacts bénéfiques de la mondialisation. Il me semble que Michel Serre en a sorti un très similaire.
- Anticancer => livre très interessant si un de vos proches a été victime d’un cancer ou si vous souhaitez faire un peu de prévention pour vous même.
- Le petit Llivre pour réussir en Bourse => de Pat Dorsey, bon livre sur l’identification des ratios financier clés!
- le personal MBA => déjà bien connu de tous.
- le petit prince => je ne l’avait jamais lu… chose réparé.

Mes lectures 2019 :
- Le livre de l’Ikigai => concept japonais sur le sens de la vie.
- Serons-nous immortels? => bien qu’un peu vieux maintenant, livre très interessant sur les futurs progrès de la médecine, et comment optimiser sa santé.
- votre-argent : gerez mieux gagnez plus => de l’ami Fiorentino. Bof.
- Millionaire Expat : how to build wealth living overseas => plutot bon et très fourni aux niveaux des sources. Un bon guide pour l’investissement passif en ETF.
- Vital! => quelques conseils de bon sens sur la santé (un passage très precis sur comment se laver l’anus….)
- Foutez-vous la paix => livre un peu basique sur les bienfaits de la méditation.
- Tendre vers le zéro dechet => et le livre suivant
- Zéro Déchet (de Bea Jonhson) => plutot interessant… d’un coté social-écologique, je me prends au jeu de mieux controler mes déchets désormais, et je commece à voir du plastique partout autour de moi… d’un coté économique, en filigrane de ce livre, on est en plein dans la "déconsommation", une vraie tendance de fond encore faible mais terriblement disruptive pour l’économie actuelle.

Dernière modification par CMB1650 (31/07/2019 17h55)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #556 06/07/2019 14h05

Membre
Réputation :   21  

Bonjour,

Je viens de finir  "Rich Dad, Poor Dad".
J’ai été déçu. J’en avais tellement entendu parler, peut-être que mes attentes étaient trop élevées.

L’auteur se répète à plusieurs reprises, raconte ses succès de temps en temps, et beaucoup de banalités je trouve.

ce livre peut être éventuellement utile pour les débutants qui cherchent une première lecture.

Hors ligne Hors ligne

 

#557 06/07/2019 15h46

Membre
Réputation :   50  

jimbow a écrit :

Bonjour, je viens de finir la lecture de "Shoe dog" Ou "L’art de la victoire", la biographie de Phil Knight, créateur de Nike.

Super intéressant. Impressionnant comment il a décidé à 24 ans de partir faire un voyage au Japon pour devenir importateur de chaussures de sport japonaise.

Ayant lu les deux biographies (de Warren Buffett et de Phil Knight), je me rends compte qu’ils ont fait preuve d’une détermination et motivation peu commune. Tout le monde ne peut faire preuve d’autant de motivation et persévérance.
Ils ont tout deux fait leur business en se basant sur leur passion (la finance pour l’un, la course à pied pour le second).

Je recommande vivement ce livre.

Bonjour,

Ce qui est impressionnant surtout avec son histoire, c’est d’avoir passé tellement d’années sans aucun profit mais sans baisser les bras, assez incroyable comme histoire.

Par contre je n’ai pas très bien compris pourquoi la société n’avait aucune trésorerie avec un chiffre de plus d’1 millions par an? Il avait tellement de charges qu’il ne pouvait se créer un matelas de sécurité?

Hors ligne Hors ligne

 

#558 06/07/2019 16h17

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   102  

N’est-ce pas du à un peu de storytelling a posteriori ?

Je connais quelques entrepreneurs à succès et je suis toujours, gentiment, amusé quand ils "se racontent"…

Hors ligne Hors ligne

 

#559 06/07/2019 16h28

Membre
Réputation :   21  

Bonjour,

Ce qui est impressionnant surtout avec son histoire, c’est d’avoir passé tellement d’années sans aucun profit mais sans baisser les bras, assez incroyable comme histoire.

Par contre je n’ai pas très bien compris pourquoi la société n’avait aucune trésorerie avec un chiffre de plus d’1 millions par an? Il avait tellement de charges qu’il ne pouvait se créer un matelas de sécurité?

C’est vrai qu’ils ont été pendant très longtemps en mode start up sans faire de profit.
Si je me souviens bien, jusqu’à la fin des années 1970, ils ne faisaient pas énormément de bénéfice.
Ca m’a surpris.

Hors ligne Hors ligne

 

#560 06/07/2019 17h49

Membre
Réputation :   19  

jimbow a écrit :

Bonjour,

Je viens de finir  "Rich Dad, Poor Dad".
J’ai été déçu. J’en avais tellement entendu parler, peut-être que mes attentes étaient trop élevées.

L’auteur se répète à plusieurs reprises, raconte ses succès de temps en temps, et beaucoup de banalités je trouve.

ce livre peut être éventuellement utile pour les débutants qui cherchent une première lecture.

J’avoue ne pas avoir compris l’intérêt que suscite ce best-seller.
Je pense qu’il faut le lire dans le cas où on ne s’est jamais questionné sur le salariat, nos dépenses ou l’utilité d’investir mais beaucoup d’autres livres sont bien plus intéressants pour moi.
DEVEZ-VOUS LIRE ‘PÈRE RICHE PÈRE PAUVRE‘ de ROBERT KIYOSAKI?

Hors ligne Hors ligne

 

#561 06/07/2019 18h40

Membre
Réputation :   64  

Il y a des bons points dans cette page mais toute la partie sur l’immobilier (acheter résidence principale) est assez mauvaise je trouve..

extrait:

Et voici la vérité comptable, et il n’y en n’a pas d’autres: le jour où vous signez chez le notaire pour acquérir votre logement, vous obtenez instantanément en moyenne une augmentation de votre actif de l’ordre de 250.000€ , puisque c’est la valeur moyenne d’un logement aujourd’hui en France. Et la valeur de cet actif augmentera en moyenne de 8,75% par an, parce que c’est ce que l’immobilier fait depuis l’année 1900.

Quid des déménagements pour besoins professionnels ? agrandissement de famille ? Impossibilité de revente dans région sinistrée?  les frais d’entretiens ?…etc etc points négatifs passés sous silence…C’est très généraliste ! Oui si on est sur de rester 20 ans au même endroit, il est évident qu’être propriétaire est optimal…mais bon cela va de soi !

Je ne suis pas non plus spécialement fan de père riche père pauvre, c’est du story telling à l’américaine…après comme toujours, ce sont des livres de développement personnel qui donnent beaucoup d’enthousiasme ! Donc très bien sur la forme, mais dans le fond, je trouve cela très creux, du moins pour le lecteur du forum devenir-rentier.fr

Hors ligne Hors ligne

 

#562 06/07/2019 19h25

Membre
Réputation :   19  

Je suis d’accord avec vous sur l’achat d’une résidence principale, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte avant d’acheter.
La dernière phrase que vous citez fait particulièrement sourire « cet actif augmentera en moyenne de 8,75% par an parce que c’est ce que fait l’immobilier depuis l’année 1900 » je vous l’accorde !
L’auteur du blog je suppose à surtout voulut dire que contrairement à ce que l’auteur du livre dit, il ne faut pas forcément être locataire pour réussir.
J’ai cité cet article car c’est l’un des seuls que j’avais trouvés à la fin de ma lecture du livre qui n’était pas dithyrambique à propos de Kiyosaki.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #563 06/07/2019 20h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   157  

@frank71: en effet, le principal atout de "Père Riche, Père Pauvre" c’est de se faire se poser des questions et de forger une motivation. La meilleure pédagogie c’est la répétition.
J’ai trouvé le livre plutôt bien et il a probablement participé assez largement au déclenchement de mon cheminement vers l’indépendance financière > une bonne lecture donc !

Sinon scoop, le livre d’Olivier Roland "Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études" est à prix cassé au format Kindle 1,99€ à ce prix je ne cherche pas, je clique.

Je vous redirais ce que j’en ai pensé à l’issue de sa lecture.


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#564 06/07/2019 20h34

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   506  

Erka a écrit :

J’ai cité cet article car c’est l’un des seuls que j’avais trouvés à la fin de ma lecture du livre qui n’était pas dithyrambique à propos de Kiyosaki.

Ceci dit, le passage sur la résidence principale de l’article que vous avez cité montre selon moi que son auteur n’a pas compris sa lecture (ou a minima ne l’a pas compris de la même manière que moi).

De mémoire, Kiyosaki indique qu’une résidence (ou une voiture, ou…) disproportionnée par rapport à vos besoins est un passif. Alors qu’une résidence/voiture/etc fonctionnelle est un actif.
Disons que pour un public français, c’est un peu moins utile, mais il semble clair que pour un américain, cette affirmation peut- s’avérer une révélation fantastique.
Et même en France, bon nombre de mes collègues gagneraient à le lire: combien construisent une maison disproportionnée quelques années avant que leurs enfants quittent le nid ?

"Père riche, père pauvre" n’a pas été une révélation pour moi non plus, mais j’ai apprécié son contenu (et ce n’est pas la première fois que je note cette mauvaise (imho) compréhension de ce qui y est dit)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#565 06/07/2019 21h18

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   444  

Personnellement, j’ai beaucoup aimé :
- bien comprendre la différence entre un actif et un passif.
- bien comprendre que la mentalité qu’on a sur l’argent est plus important que le "bon soldat salarié "

Après il faut regarder l’idée générale car en effet il peut y avoir certaines coquilles car les US de son temps et l’Europe du notre est différente.

Le livre m’a aidé à quitter le salariat, car il amène a une réflexion et justement c’est ça la force pour être indépendant : avoir une réflexion pour évoluer.

A ce que je sache , le gourou de YouTube qui vous donne une recette ne vous a pas enrichis contrairement à une réflexion que vous pouvez avoir sur vous-même…

Par exemple si j’écris un livre : je suis devenu milliardaire en 3 mois ( smile )

L’immobilier c’est simple :

Vous acheter un bien qui générera 20% de rentabilité.
Quelques travaux.
Vous verrez c’est facile.

Cela ne va rien apporter.

Mais si cela est tourné différemment et basé sur une réflexion avec un questionnement , cela sera plus productif et justement c’est la force de se livre.


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#566 07/07/2019 21h34

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   111  

La "définition Actif-Passif" de ce livre appartient au mindset de "l’investisseur rentier"; attention à ne pas perdre en vue la vrai définition comptable Actif-Passif. Cette base de comptabilité d’entreprise devrait être maitrisée avant de croire ce que dit le livre, en le lisant.

Hors ligne Hors ligne

 

#567 16/07/2019 01h37

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

Mon livre préféré en immobilier est celui de Julien Delagrandanne : L’investissement immobilier locatif intelligent.

J’ai une question.
Que pensez vous du livre de "Benoist Rousseau, Devenez Trader Pro ! Bourse, Trading, Scalping, Day-Trading : le guide immersif 2.0" sorti en mai 2019.

Je ne l’ai pas encore lu. J’attends des avis sur l’ouvrage

Je vous remercie,
Cordialement,
Bastien

IH : il n’est pas bien clair si votre message est de la promotion déguisée ou non pour le livre de Benoist Rousseau, une personne "controversée". Mais de toute façon l’objectif de la file de discussions est de partager ses lectures préférées, en argumentant, et non de demander l’avis sur un livre.

Hors ligne Hors ligne

 

#568 16/07/2019 08h04

Membre
Réputation :   64  

Bastien43 a écrit :

Que pensez vous du livre de "Benoist Rousseau, Devenez Trader Pro ! Bourse, Trading, Scalping, Day-Trading : le guide immersif 2.0" sorti en mai 2019.

--> Avant de faire la pub de ce livre, je vous invite à découvrir ce site Les amis de trading options CFD,  notamment les files "discutons de tout et de rien", qui parle un peu des pratiques des acteurs du milieu…c’est édifiant !
Le monde du trading est un monde où beaucoup de formateurs gagnent de l’argent…par contre très peu de traders en vivent, ça c’est une certitude !
Et concernant les avis sur amazon, l’auteur a très bien orchestré le truc en demandant à ses lecteurs de publier un commentaires sur amazon pour obtenir un accès à une zone de son forum…bref niveau marketing, c’est très bien ficelé !
Mais sincèrement, je pense que IH aurait quand même grandement raison de ne pas accepter la publicité de ce genre de livre sur son site…

EDIT: je constate que BASTIEN43 s’est inscrit hier et commence déjà la pub pour ce livre…coïncidence ?

Dernière modification par franck71 (16/07/2019 08h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#569 16/07/2019 08h45

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   860  

Bonjour Bastien
Si vous avez lu les 3 livres de Julien, notamment le 2ème comme précisé dans votre présentation alors vous devriez savoir à quoi vous attendre avec le livre que vous citez aujourd’hui… smile


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#570 16/07/2019 09h57

Membre
Réputation :   72  

Premier message (hors présentation) et 1ère pub à peine déguisée…
Vous allez vous faire des amis sur le forum !

IH : de toute façon l’objectif de la file est de partager son avis argumenté sur ses livres préférés, et non de solliciter l’avis d’autrui, justement pour éviter une dérive publicitaire.

Hors ligne Hors ligne

 

#571 18/07/2019 01h04

Membre
Réputation :   0  

Bonjour à tous,

Merci pour les avis et réponses. Et merci pour votre accueil smile

Je suis nouveau, je ne savais pas où poster la question. Je ne souhaite pas faire de publicité du tout. J’avais juste une interrogation à laquelle j’ai ma réponse.

Merci,
Bonne soirée

Dernière modification par Bastien43 (18/07/2019 01h07)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #572 14/09/2019 21h17

Membre
Réputation :   64  

J’ai fait des devoirs de vacances cet été et ai lu certains des classiques cités ici.

Je pars de presque zéro par rapport à la technique de l’investissement boursier. Je me suis rendu compte lors de ma précédente tentative il y a 10-15 ans qu’il fallait travailler si je voulais en tirer quelque chose.  Et surtout ne pas passer par ma banque.

Voici ceux que j’ai préférés:

1) L’investisseur intelligent de Graham fournit des fondamentaux et est bien écrit. Il est très convaincant sur ce que les deux stratégies d’investissement qu’il décrit sont les meilleures pour un non-professionnel.

Cependant, il n’aborde pas le problème de la valorisation. Il fait cependant prendre conscience que c’est le problème principal.

Il est aussi daté et correspond à un environnement économique qui n’existe plus.

Si j’ applique avec mon niveau de comprehension ses critères d’investissement défensif au CAC40 actuel, il m’est tres difficile de trouver des valeurs à acheter.

2) Le livre The five rules for succesful investing par P. Dorsey et J. Mansueto malgré un titre qui me déplaît pour son aspect marketing me parait comme une mise au gout du jour du Graham.

Il m’a permis notamment de comprendre à quoi correspondent les divers item dans les états financiers et à avancer un tout petit peu sur la sectorisation.

Il me semble mieux adapté à l’univers d’investissement actuel.Il va falloir que je le relise au fur et à mesure que je m’apercevrai de mes erreurs.

J’ai bien compris que le but était de me convaincre de m’abonner à Morningstar.  Pour l’instant je fais avec le site gratuit.

3) Common Sense on Mutual Funds de J. Bogle. Ce bouquin jouissif est un véritable  jeu de massacre. Et le pire est qu’il prouve ses allégations.

Il y a quand même bien des naïvetés:

a) Le problème que pose en principe la gestion indicielle est juste effleuré.
b) Sa confiance en un capitalisme fondamentalement sain, ingrédient d’un patriotisme Américain que je trouve certes fort sympathique mais auquel je ne peux complètement adhérer,  est la base même de sa théorie. Or il démontre que l’une des industries-clefs du capitalisme financier, la gestion d’actifs, ne travaille pas principalement dans l’intérêt de ses clients et donc n’est donc pas digne de confiance. Contradiction.
c) À un moment il se rêve en entrepreneur schumpeterien de la gestion d’actifs. A un autre moment en bienfaiteur de l’humanité un peu comme un Père Fondateur.
Un jour, peut être, j’exposerai sur ce forum mes idées sur Schumpeter, Hayek et Friedman. Je n’ai pas envie d’être viré du forum donc je ne prends pas le risque tout de suite. Disons que pour moi un schumpeterien  bienfaiteur de l’humanité est un oxymore.

Et bien entendu j’ai remarqué que ce livre avait une visée publicitaire en faveur de la firme Vanguard.

Passons aux autres livres sur l’investissement lus:

Je n’ai pas aimé le livre de P. Fisher car je ne vois pas comment le mettre en pratique et que le type m’est antipathique. Un moine-soldat de l’argent. Beurk.

P. Lynch est plus intéressant mais au fond son bouquin est un tract publicitaire pour son fonds. Il est utile à lire en complément du bouquin de Bogle puisqu’il est le principal contre-exemple à la théorie de Bogle.

Le livre de B. Malkiel n’est pas mal.

Le livre de Charles Kindleberger sur l’Histoire des crises financières est écrit avec les pieds. Quand on écrit de l’histoire, il faut un peu plus de substance intellectuelle que ça. Le livre de Zola, L’argent, inspiré par le krach de l’Union Générale,  est finalement plus instructif.

****

Un élément que cette littérature d’investissement partage avec la littérature économique est que quand l’effort est fait de dégager des premiers principes ceux ci apparaissent fondamentalement comme de nature politique.

Le seul qui le fasse vraiment est Bogle. Mais on a vu que je n’étais pas convaincu. Je ne suis jamais totalement convaincu par aucune littérature économique non plus.

Dommage que Graham n’ait pas fait cet effort. Il m’a semblé boxer intellectuellement dans une toute autre catégorie que Bogle. Les autres sont parfois très brilants mais comme ils ont passé leur vie à faire de l’argent ils n’ont  aucun recul par rapport à leur activité. 

****

Quand je l’aurais lu, si c’est aussi intéressant que je le pense, je ferai un compte rendu du dernier livre de Piketty. Lui suit une voie bien différente, très problématique sur le plan épistémologique, qui revient à dissoudre entierement l’ économie dans les sciences sociales puis celles ci dans la politique.

Mais sa démarche met en évidence le sale petit secret de la science economique à savoir qu’elle est peut-être fondamentalement une science politique.

Dernière modification par Caratheodory (14/09/2019 21h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#573 15/09/2019 12h25

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2522  

Je suis également d’accord que le livre de Pat Dorsey, The five rules for succesful investing, est probablement le meilleur ouvrage grand public jamais écrit sur la bourse.

La partie sectorielle demanderait à être légèrement actualisée.

Si je ne le mets pas en tête des recommandations, c’est qu’il existe seulement en anglais.

Le livre de Benjamin Graham, L’investisseur intelligent, vaut surtout pour ses chapitres 8 et 20, le reste est très datée. Cependant ce sont des chapitres très importants et la majorité des gens ne les ont pas intégrés (il n’y a qu’à voir la file Unibail sur nos forums pour s’en rendre compte).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #574 29/10/2019 01h07

Membre
Réputation :   64  

Il ne s’agit pas d’un de mes livres préférés mais c’est un livre qui présente des idées qui pourraient avoir une influence à terme. C’est quand même  le meilleur livre que j’ai lu cette année.

Il s’agit de Capital et Idéologie de Thomas Piketty.

Ce livre à deux aspects:

-un aspect idéologique destiné à réarmer intellectuellement la tradition socialiste et à lui proposer de nouveaux horizons programmatiques.

-une vulgarisation de diverses recherches en sciences sociales, surtout en économie en sociologie et dans les sciences politiques centrées sur les inégalités économiques et sociales.

Le premier aspect est mis au service d’ un projet de société socialiste qui reprendrait en les intensifiant   tous les dispositifs de l’état providence français plus la cogestion rhénane. Ce n’est pas le communisme puisqu’il resterait  une part assez large de propriété privée mais fondante en raison d’un impôt progressif sur toutes les formes de capital beaucoup plus radical que l’ISF et les propositions d’E. Warren réunis.  Pour faire bonne mesure, il y aurait un aspect transnational pour faire bénéficier la terre entière des fruits fiscaux ainsi récoltés et de dispositifs nouveaux comme une dotation en capital financier des jeunes citoyens. Autant dire qu’on ne risquerait pas de devenir rentier dans cette utopie socialiste. 

Ceci dit, il est toujours intéressant de se pencher sur les diverses propositions idéologiques plus ou moins coherentes en compétition.  Ne serait ce que pour comprendre ce qu’ont d’idéologiques nos propres conceptions. Le critère de cohérence d’une proposition idéologique que je retiens est que la norme de justice sociale sous-jacente soit explicitée et reconnue comme telle. C’est comme les ouvrages de vulgarisation de Hayek, la Route de la Servitude ou ce fameux pavé des années 1970 qu’il faudra bien un jour que je lise. Piketty me fait l’effet d’un Hayek à l’envers,  défendant des idées apparemment périmées lors d’une mutation du capitalisme qui pourtant reprendront du service à la suivante.

Tous mes voyants de méfiance sont donc au rouge vif.

Le second aspect est celui pourquoi je lis les livres de l’auteur.  Je parle de vulgarisation mais il ne faut pas prendre ça comme une critique. Il y a un aspect synthétique qui est absent des études originales et qui ne peut que décourager le non-experts. 
Déjà,  la Richesse des Nations  reprenait en les systematisant et en les exprimant avec des images frappantes les idees de différents auteurs.
Comme le livre d’Adam Smith, ce livre, s’il passe à la postérité,  sera sans doute plus cité que lu (lisez le livre 5 de la richesse des nations, vous aurez des surprises….).

C’est ce que l’auteur appelle l’aspect factuel du livre. Le lecteur doit faire un plus grand effort pour l’extraire de la gangue idéologique que dans l’opus precedent. Ca reste néanmoins possible, enfin je le crois.

Quand l’argumentation se fait lourde (Smith peut être barbant, il n’est jamais lourd dans son argumentation) , qu’il y a du ressassement, que l’auteur dit "Recapitulons" ou "Résumons", le lecteur doit se préparer à traverser un tunnel idéologique.

Au bout de ces tunnels il sera récompensé par les éléments d’une histoire socio-économique universelle du concept de propriété à travers les âges vu à travers le prisme de l’inégalité sociale.

Il y a, selon moi, plusieurs grandes vérités parmi les idées qui organisent l’enquête:
- que la propriété est un droit politique
- que sa forme dans une société donnée  structure en profondeur les phénomènes économiques observables.
- que les inégalités sont parmi les phénomènes économiquement  pertinents concernés.

Ensuite on apprendra plein de choses sur l’histoire économique du monde moderne.

On y apprendra l’origine historique des fiscalités occidentales notamment celle que nous connaissons si bien et dont l’origine  remonte à peu près  aux croisades (je plaisante, Piketty ne remonte qu’ à la monarchie absolue). Par exemple, à la prochaine transaction je pourrai plaisanter avec le notaire sur le nom médiéval  des ddm. Rire un peu aide à faire passer la douleur. 

On y apprendra pourquoi on ne pouvait essentiellement pas acheter d’appartement à Paris à la Belle Époque (réponse: les immeubles n’étaient pas divisés en lots!).

On y apprendra comment et à quels prix furent remboursées les grandes dettes publiques du passé. On y apprendra quel pays appliqua un TMI de 90% et ce qu’était la Suède au temps d’Alfred Nobel. 

On y apprendra, si on ne la connait pas, l’histoire économique et sociale de l’Inde depuis le 18e siècle.

Et tant d’autres choses que je suppose mieux connues mais qui ne le sont peut être pas.

A l’origine, Piketty fait partie d’un groupe d’économistes qui a décidé d’appliquer des approches empiriques basées sur les données fiscales françaises, anglaises et américaines pour étudier la distribution des patrimoines dans ces sociétés depuis le début du 19e siècle.  Il prétend que cette dimension est plus révélatrice que l’approche conventionnelle, par les revenus, comme dans l’indice de Gini, ce qui aplatirait la réalité. C’est bien entendu discutable mais ce débat de spécialistes me dépasse. Il y a un débat vif sur la méthodologie employée. Et c’est un peu normal, en macroeconomie, il y a tant de paramètres à priori pertinents que leur sélection introduit des biais importants.

Il revient la dessus pour exposer les ramifications de ce programme de recherche qui maintenant veut s’intéresser à toutes les sociétés modernes, y compris non-occidentales. 

Sa grande chance est que la précédente mutation du capitalisme a produit une augmentation des inégalités dans le monde occidental, augmentation d’ailleurs  plus lente en France que dans le monde anglo saxon, que sa méthodologie permet de discerner clairement, et que c’est un des moteurs d’une crise politique  maintenant évidente. Donc le sujet est revenu à la mode et il s’en est fait le héraut. Comme la pauvreté, avec É. Duflo, dont l’approche est plus conforme aux canons de l’orthodoxie scientifique, puisqu’elle applique un point de vue quasi-expérimental dans des questions microéconomiques ou l’identification des paramètres pertinents est moins complexe. 

Piketty n’est lui plus vraiment un economiste au sens strict. C’est un chercheur en sciences sociales qu’il pratique comme un sport de combat.

Il y a à chaque chapitre des points qui mériteraient discussion, des faits éludés, des présentations qui demandent de la vigilance (pourquoi utiliser une échelle logarithmique pour les projections démographiques alors qu’on utilise une échelle linéaire pour la plupart des données sur les inégalités?), beaucoup de rouerie argumentative.

Et ce sont très curieusement aux seules 3 dernières pages que je souscris sans réserve. Je ne pense pas vraiment possible d’autonomiser les phénomènes macro-économiques du politique. L’analyse logique de toutes les grandes  théories macroéconomiques existantes révèle en effet qu’elles ont des prémisses de nature politique, en fait de nature idéologique. A part les meilleures statistiques, ce qu’on croit être des faits est surdéterminé par les soubassements anthropologiques des théories permettant la description desdits faits.

Ce livre a le grand avantage d’être un pavé dans la mare quelque peu stagnante et ronronnante depuis la mort de Foucault de la vie publique intellectuelle française. Et je le recommande vivement.

A quoi ca sert pour un investisseur heureux?

A prendre conscience de ce qu’est vraiment le droit de propriété à savoir un droit politique.

Et que la charte du forum n’est pas neutre politiquement.  Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas la respecter.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #575 29/10/2019 08h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   191  

Piketty refuse toute confrontation avec des économistes et autres scientifiques.
Ne fais d’interviews qu’avec des journalistes complaisants.

Cela n’a rien avoir avec l’économie, ni la sociologie ni la psychologie, ni l’homme.

Il se prend pour le nouveau Marx et n’a que faire de la réalité.
Ce n’est qu’une construction intellectuelle, l’idéologie n’a que peu de rapport avec une quelconque réalité.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur