Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#476 23/01/2018 08h42 → Vos livres préférés (finance, développement personnel…) ? (débuter, développement personnel, finance, investissement, livre, meilleur, économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   193 

Bonjour,

Quelques mots sur Le gestionnaire et les états financiers D-Claude Laroche préconisé par IH. Je vais vous parler de la version de 2011 mais il existe une version 2017 actualisée qui fournit en plus le livre version numérique et d’autres options.

Au début ce livre ne me donnait pas envie, assez cher neuf, très populaire sur Amazon avec ses zéro commentaire, une couverture bizarre, bref… Finalement une bonne occasion à 15 € m’a décidé à l’acheter.

Ce livre s’appuie sur les normes IAS/IFRS* donc tout à fait adapté à la Bourse.
*Etat de situation financière = bilan
*Etat du résultat global = compte de résultat + résultat global (= flux latents non matérialisés)

Personnellement j’y ai appris beaucoup de choses malgré mon BTS Gestion/Compta et mon métier de contrôleur de gestion, alors j’imagine qu’il est encore plus enrichissant pour quelqu’un n’ayant aucune formation dans le domaine (tout en étant très clair et facile d’accès).

Le chapitre 8 sur les flux de trésorerie est très pédagogique car il reprend par l’exemple poste par poste avec une série de transactions (financières ou non), et explique le lien avec tous les états financiers. Il construit entièrement un tableau de flux de trésorerie d’une entreprise X. Cela permet de bien intégrer la gymnastique.

Ce livre est LE mode d’emploi pour l’analyse des états financiers et des ratios dans xlsValorisation ! On sent bien l’inspiration entre les cartouches du logiciel et le livre ;-)

Quelques points ou j’ai vraiment amélioré mes connaissances, voir appris des choses nouvelles :

Les formes d’entreprises
La différence entre un résultat net et un résultat global
Les impôts différés (actif et passif)
La différence entre un amortissement et une dépréciation
Les tests de dépréciations
Un bon rappel sur les méthodes d’amortissements et leurs impacts + méthode des unités d’oeuvre + l’approche par composante + la réévaluation + la durée finie ou indéterminée des incorporelles
Les méthodes d’évaluation des coûts caractéristiques et différences
Certains critères fondamentaux pour comptabiliser ou non charges / produits
Autres créances et autres actifs courants
Méthodes de comptabilisation des placements mobiliers et immobiliers
Produits différés
Effets à payer
Des précisions sur les provisions pour risques et charges
Les différentes formes d’emprunts courants et non courants
L’état de variation des capitaux propres : contenu
Composantes des capitaux propres
Les contrats de location-financement / crédit bail
La consolidation : intérêts minoritaires, quote-part de résultats, je connaissais les grands principes mais le livre va plus loin dans le détail et les différents cas

L’interprétation de ratios que je n’utilisais pas jusqu’à présent (rentabilité et rotation de l’actif).
Une meilleure considération de certains : pour le ratio de délai de règlements fournisseurs, je n’avais pas intégré que le dénominateur "coûts des ventes" était une mesure approximative des achats à défaut d’avoir le véritable montant.
D’ailleurs au sujet des ratios de règlement clients et fournisseurs, j’ai appris qu’il y avait possiblement des effets négatifs à une amélioration des ratios.

Le chapitre 11 permet de comprendre comment sont enregistrés quotidiennement les mouvements au sein de l’entreprise et comment ils passent des journaux, aux grands livres (général et auxiliaires), à la balance puis enfin aux états financiers que l’on trouve dans les rapports annuels
C’est également un excellent rappel sur les deux conventions de signe utilisées, qui régissent les règles des débits et des crédits selon qu’il s’agisse d’un compte d’actif ou de passif (personnellement j’avais carrément oublié, et je ne suis même pas sûr d’avoir vu cela en cours).

Ce livre est une merveille, et j’y ai probablement plus appris qu’en deux ans de BTS AG PME/PMI et que dans mes cours d’analyses financières en école de commerce (pas que l’intervenant était mauvais, mais parce qu’une classe de branques immatures empêche d’avancer…).

C’est incroyable ce que l’on peut apprendre en quelques jours grâce aux bons livres.

Je vous détaille ci-dessous le sommaire pour que vous puissiez avoir un aperçu de la richesse du livre, sachant que certaines sous parties type "Le passif courant" sont encore détaillées en sous-sous parties (poste par poste).

Le gestionnaire et les états financiers

Sommaire a écrit :

1.    La comptabilité et l’entreprise   
1.1.    La comptabilité : un système d’information financière   
1.1.1.    L’utilisation de l’information financière   
1.1.2.    La lecture des états financiers   
1.2.    Les états financiers, leur utilité et le processus inhérent à leur publication   
1.2.1.    La présentation des états financiers   
1.2.2.    L’utilité des états financiers   
1.2.3.    Le processus de publication et ses intervenants   
1.2.4.    La technologie comme support de publication   
1.2.5.    Ce que les états financiers ne sont pas   
1.3.    Les types et les formes d’entreprises   
1.3.1.    Les types d’entreprises   
1.3.2.    Les formes économiques de l’entreprise à but lucratif   
Conclusion   
Annexe 1.1 Les formes juridiques de l’entreprise à but lucratif   
2.    Les états financiers : un aperçu   
2.1.    Introduction   
2.2.    L’état de la situation financière et l’identité fondamentale   
2.3.    L’état du résultat global   
2.4.    L’état des variations des capitaux propres   
Conclusion   
3.    Le processus de normalisation internationale et le cadre conceptuel   
3.1.    La raison d’être des normes comptables internationales   
3.2.    Le cadre conceptuel international   
3.3.    Les objectifs   
3.4.    A la base des états financiers : le concept d’entité et l’hypothèse de la continuité de l’exploitation
3.4.1.    Le concept d’entité   
3.4.2.    L’hypothèse de la continuité de l’exploitation   
3.5.    Les caractéristiques qualitatives de l’information financière utile   
3.5.1.    Les caractéristiques qualitatives essentielles   
3.5.2.    Les caractéristiques qualitatives auxiliaires
3.6.    La contrainte du coût   
3.7.    L’évaluation   
3.7.1.    Le coût historique   
3.7.2.    Le coût actuel   
3.7.3.    La valeur de réalisation   
3.7.4.    La valeur actuelle   
3.7.5.    La juste valeur   
3.7.6.    Que conclure de ces diverses méthodes ?   
3.8.    La comptabilisation   
3.8.1.    Les critères généraux   
3.8.2.    Les actifs et les passifs   
3.8.3.    Les produits   
3.8.4.    Les charges (et le rattachement des charges aux produits)   
3.9.    Le jugement et les considérations éthiques   
4.    Les composantes de l’état de la situation financière : les actifs   
4.1.    Présentation général de l’état de la situation financière   
4.1.1.    La société Thomson Reuters Corporation   
4.2.    La nature des actifs   
4.2.1.    L’actif courant   
4.2.2.    L’actif non courant   
5.    Les composantes de l’état de la situation financière : les passifs   
5.1.    La nature des passifs   
5.1.1.    Le passif courant   
5.1.2.    Le passif non courant   
6.    Les composantes des capitaux propres, de l’état du résultat global et les notes aux états financiers   
6.1.    La nature des capitaux propres   
6.2.    Les composantes des capitaux propres   
6.2.1.    Le capital-actions   
6.2.2.    Le surplus d’apport
6.2.3.    Les résultats non distribués   
6.2.4.    Le cumul des autres éléments du résultat global   
6.2.5.    Les participations ne donnant pas le contrôle (intérêts minoritaires)   
6.3.    L’état de variations des capitaux propres   
6.4.    L’état du résultat global   
6.4.1.    La présentation du résultat global   
6.4.2.    Les composantes de l’état de résultat global (méthode CRD)   
6.5.    Les notes complémentaires aux états financiers   
6.5.1.    Les engagements contractuels non comptabilisés (hors bilan)   
6.5.2.    Les évènements postérieurs à la date de clôture (IAS 10)   
6.5.3.    L’information relative aux parties liées (IAS 24)   
7.    La comptabilisation et l’interprétation de certains postes particuliers   
7.1.    Les frais de recherche et développement   
7.2.    La rémunération fondée sur des actions
7.3.    Les contrats de location   
7.3.1.    Le contrat de location-financement (= crédit bail)   
7.3.2.    Le contrat de location simple   
7.3.3.    Exemples de contrats de location   
7.4.    L’impôt sur le résultat   
7.5.    Les avantages du personnel   
7.5.1.    Les prestations de retraite   
7.6.    Les participations dans d’autres entités   
7.6.1.    La comptabilisation d’une participation dans des entreprises associées   
7.6.2.    La comptabilisation d’une participation dans une filiale   
7.6.3.    L’état de résultat global consolidé   
7.6.4.    L’était de la situation financière consolidée   
7.6.5.    La comptabilisation d’une participation dans une coentreprise   
7.7.    Les effets des variations des cours des monnaies étrangères   
7.7.1.    La conversion de transactions effectuées en monnaies étrangères   
7.7.2.    La conversion d’états financiers en monnaies étrangères   
7.8.    Les secteurs opérationnels   
8.    Le tableau des flux de trésorerie   
8.1.    Les flux de trésorerie – liens avec les divers états financiers   
8.1.1.    Les flux de trésorerie   
8.1.2.    La comptabilité d’engagement (et la notion de spécialisation ou d’indépendance des exercices)   
8.1.3.    La conversion des divers états financiers en flux de trésorerie   
8.2.    L’établissement des flux de trésorerie   
8.2.1.    Les composantes du tableau des flux de trésorerie   
8.2.2.    Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation   
8.2.3.    Les flux de trésorerie liés aux activités d’investissement et de financement   
8.3.    La présentation du tableau des flux de trésorerie   
8.3.1.    La trésorerie et les équivalents de trésorerie   
8.3.2.    La présentation des composantes du tableau des flux de trésorerie   
Conclusion   
Annexe 8.1 Le tableau des flux de trésorerie de Thomson Reuters Corporation   
9.    L’analyse des états financiers   
9.1.    Les interrogations suscitées par l’analyse   
9.2.    Les sources d’information   
9.2.1.    Les communiqués de presse, les déclarations de la direction, le rapport annuel et les prospectus   
9.2.2.    Les états financiers trimestriels et annuels   
9.2.3.    Le rapport de l’auditeur   
9.2.4.    Les bases de données statistiques
9.2.5.    Les analyses spécialisées et les articles de journaux   
9.3.    La démarche d’analyse   
9.3.1.    La définition de l’objectif de l’analyse   
9.3.2.    La collecte des données   
9.3.3.    Le traitement de données
9.3.4.    L’interprétation des résultats obtenus par le traitement des données   
9.4.    L’importance de l’examen des états financiers et des activités de l’entité   
9.5.    L’analyse verticale et l’analyse horizontale   
9.6.    Les ratios : analyse approfondie   
9.6.1.    L’analyse des résultats
9.6.2.    L’analyse de l’actif   
9.6.3.    L’analyse du financement   
9.6.4.    L’analyse des flux de trésorerie   
9.6.5.    La synthèse des ratios   
9.7.    L’incertitude inhérente à l’analyse des états financiers
9.7.1.    Les limites de l’analyse   
9.7.2.    Les limites inhérentes aux états financiers   
10.    Les normes pour les entreprises à capital fermé   
10.1.    La pertinence de l’information financière pour les entreprises à capital fermé   
10.2.    Le cadre conceptuel   
10.3.    Les états financiers   
10.3.1.    L’état des résultats   
10.3.2.    Les capitaux propres   
10.4.    Les postes particuliers   
10.4.1.    Les placements   
10.4.2.    Les immobilisations   
10.4.3.    L’impôt sur le résultat   
10.4.4.    Les contrats de location   
10.4.5.    Les avantages du personnel   
10.4.6.    Les frais de développement (actifs incorporels générés à l’interne)   
Conclusion   
11.    L’application de l’identité fondamentale : les débits et les crédits   
11.1.    Les deux conventions de consignation des opérations   
11.1.1.    La première convention   
11.1.2.    La deuxième convention
11.2.    Le grand livre général et le journal général   
11.3.    Les journaux spécialisés   
11.3.1.    Le journal des ventes   
11.3.2.    Le journal des achats   
11.3.3.    Le journal des encaissements   
11.3.4.    Le journal des décaissements (ou débours)   
11.3.5.    Le journal des salaires   
11.4.    Les grands livres auxiliaires   
11.4.1.    Le grand livre auxiliaire des clients   
11.4.2.    Le grand livre auxiliaire des fournisseurs


Parrain Ing Direct Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - ASV.com (MP) - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech