Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+2]    #1 15/03/2021 23h47

Membre
Réputation :   8  

La génèse :

Enfant, je demandais à mes parents de ne pas arrêter la télévision pour regarder la fin du JT, qui se terminait par un direct depuis le palais Brogniart. J’avais 8 ans, j’étais fasciné par les opérateurs qui modifiaient sans cesse les cours inscrits sur des ardoises. C’était au début des années 70, ça ressemblait à ça : JT 1974 (aller directement à 30’). Moins sexy que BFM, j’en conviens.

Donc quand mes parents m’ont fait une donation de 15.000 € en 2004, j’ai décidé de placer cet argent en bourse. D’abord dans ma banque. Mais entre frais de courtage élevés et difficulté à passer les ordres, le compte titre a végété : 2,8% annualisé sur la période 2004-2015. En 2016, j’ai décidé de sauter le pas et d’aller chez un courtier en ligne (Bourse Direct). Depuis, ma technique s’est améliorée et les performances avec (> 6% annualisé depuis 2004, > 13% annualisé depuis 2015).

Mon approche :
Après avoir lu le bouquin de Stan Weinstein, avoir cédé aux sirènes de l’analyse technique, appris beaucoup en perdant souvent, j’ai fini par entendre parler de Benjamin Graham, et lu ses trois bouquins. J’ai immédiatement accroché, ça colle avec mon sens paysan.

Pour l’instant, je privilégie une approche par le bilan, en recherchant des sociétés qui cotent sous leur actif net net (actif courant - totalité des dettes) ou une fraction de l’actif net tangible. Si le business est stable et prévisible, je valorise par le DCF (SMTPC par exemple). Après avoir perdu ma (petite) mise sur deux sociétés qui ont déposé le bilan et dont les actionnaires se sont fait éjecter lors de la restructuration de la dette, j’ai ajouté un critère de solvabilité, et je vérifie que le management est intègre. Étonnamment, je trouve que ce n’est pas si difficile à repérer. En lisant quelques rapports annuels successifs, les signes qui s’en dégagent sont souvent révélateurs.

Je suis assez concentré, souvent plus de 50% du portefeuille sur 2 ou 3 lignes (c’est un petit PEA, 40k€). J’admire Larbinator qui a le sang froid de concentrer plusieurs M€ de participations sur moins d’une dizaine de lignes.

Lorsque j’investis, j’ai souvent suivi la société depuis plusieurs années et attendu qu’elle soit au prix que je me suis fixé. J’étudie l’environnement, le secteur, j’essaie de comprendre quels sont les paramètres qui jouent sur son activité, les secteurs amonts qui font la demande, … Je ne joue pratiquement que des pure players, sauf lorsque j’ai travaillé dans le secteur, et que j’ai une connaissance plus approfondie (énergie en l’occurrence). Donc des small et microcaps. Je n’hésite pas à aller voir par delà les frontières (dernièrement, Allemagne, Portugal, Hollande). Avec la réforme des frais de transaction sur les PEA, je vais le faire de manière plus systématique.

Mon talon d’Achille, la source de mes plus grosses pertes, c’est la vente prématurée. Je n’arrive pas à conserver une action qui a monté significativement, alors que j’ai étudié le dossier de manière approfondie, et que j’ai patienté parfois plusieurs années avant d’investir. La peur de perdre mes gains me pousse à sortir trop tôt et lorsque l’action revient sous le prix de vente, j’ai psychologiquement du mal à la racheter à un cours supérieur à mon point d’entrée initial.

Historique des performance au 15/03/21 :

NB : La bascule du portefeuille de ma banque vers BD a eu lieu entre fin 2015 et l’été 2016. La performance calculée depuis l’ouverture correspond au début de la gestion des portefeuilles CTO et PEA chez BD (08/2016).

Et hop, un petit graphique pour que ce soit plus clair :

Dernière modification par phux (16/03/2021 15h04)

Mots-clés : cto (compte-titres ordinaire), pea (plan d'epargne en actions), portefeuille


"Tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre."  Blaise Pascal

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 16/03/2021 00h48

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   686  

Au dessus du texte du message, il y a un bouton "Envoyer une image" …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#3 01/04/2021 22h22

Membre
Réputation :   8  

Mise à jour du portefeuille au 31/03/2021


Le portefeuille enregistre une progression de 3,4% depuis le 1er janvier, loin derrière le CAC GR (+9,6%) et le STOXX600 (+7,7%). Leur progression sur le trimestre est assez exceptionnelle, gare aux trous d’air en cours d’année. Heureusement, mon portefeuille est plutôt défensif.

Performance au 31/03/2021 :




PEA




Haulotte a quitté le portefeuille à 6,75€ au lendemain de la publication des résultats. La société table sur une croissance du CA de 10% cette année, elle ne sera pas suffisante pour compenser le recul des ventes en 2020. J’anticipe une perte sur l’exercice. Le titre n’offre plus la marge de sécurité que j’avais au point d’entrée, je sors avec une plus-value de 48% en un peu plus d’un an. Je continuerai néanmoins à suivre cette industrielle, j’aime bien le management, la société n’a pas taillé dans les dépenses de R&D, et je profiterai de tout retour sous les 4€ pour revenir sur le titre.

SMTPC représentait la plus grosse ligne de mon portefeuille, je l’ai doublée à 16,6€ à l’annonce des résultats, un peu meilleurs que mes prévisions. SMTPC a l’avantage d’être une valeur assez prédictible, l’une des rares à mes yeux où il est envisageable de faire une valorisation par les DCF. Je renforce en tablant sur l’effet dividende, pour alléger à la veille de sa distribution.

[edit] annonce de l’OPA de Vinci et Eiffage sur SMTPC le soir du 31/3, un beau coup de fouet sur la performance du portefeuille, mais encore une belle valeur qui sort de la côte.

CTO


Pas de modification du portefeuille, investi à 100% sur Altice USA. Le compte est trop petit pour diversifier sur plusieurs lignes.

Dernière modification par phux (01/04/2021 22h37)


"Tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre."  Blaise Pascal

Hors ligne Hors ligne

 

#4 01/04/2021 22h38

Membre
Réputation :   73  

Bonjour Phux,

Rien n’est encore fait pour SMTPC. Ce n’est pas la 1ere fois cette année qu’une OPA sur la place parisienne capoterait et là le soufflet retomberait aussi sec.
Pour ma part j’ai tout vendu à 22.7€

bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/04/2021 23h15

Membre
Réputation :   8  

Un abandon de l’OPA me conviendrait bien, je trouve que le prix proposé n’est pas très généreux, et je n’envisage pas d’apporter mes titres à l’offre. Je n’ai pas fait tourner ma moulinette depuis la publication des comptes 2019 mais j’estimais alors la valeur autour de 30€ en tablant sur une restitution du tunnel à la métropole début 2033.

Cette valeur a forcément diminué depuis avec un exercice 2020 très en retrait, mais comme je l’ai dit sur le fil SMTPC, je crois dur comme fer que Vinci et Eiffage réussiront à étendre la durée de concession en finançant d’autres infrastructures. Cette OPA me conforte dans cette idée.

Dernière modification par phux (01/04/2021 23h17)


"Tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre."  Blaise Pascal

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de phux"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur