Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Les forums seront inaccessibles mercredi 14 avril 2021 matin
pour cause de changement de serveur.

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Synthèse des avis :

En 2021, recommanderiez-vous la SCPI Primovie à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

22% - 8
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

52% - 19
Je ne sais pas (avis neutre)

5% - 2
Non, probablement pas (avis assez négatif)

16% - 6
Non, certainement pas (avis négatif)

2% - 1
Nombre d’avis : 36   Avis moyen : 3,8/5 Avis neutre

#301 28/05/2020 08h40

Membre
Réputation :   -1  

Donc levier à 1.3 ou actif à 130% du passif c’est la même chose.

J’ai expliqué juste au-dessus la raison… la scpi qui pense maintenir un fort niveau de collecte a anticipé les acquisitions et utilise le max de l’endettement autorisé. Ils ont maintenu un volume d’acquisition durant la crise plutôt que position prudentielle de cash management pour faire face à de potentielles rédemptions.

Les nouvelles acquisitions sont bien les raisons de la baisse de rendements de la scpi.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #302 28/05/2020 13h16

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2331  

La structure de l’endettement de la SCPI (avec des prets in-fine, qui arrivent à échéance jusqu’en 2026, et des garanties souvent sous forme de PPD ou d’hypothèque) ne me semble pas indiquer que la SCPI utilise celui-ci en avance de la collecte, mais plutôt que la SCPI envisage de conserver un fort niveau d’endettement pour longtemps.  (source : page 45-47 du RA 2019).
Les acquisitions en VEFA (listées p47 du RA2019) représentent encore 57 M€ à verser (ça c’est bien "des engagements pris en avance de la collecte").

Sur quoi vous basez-vous, pierrimmo, pour faire vos affirmations (qui me semblent largement "gratuites", pour ne pas dire autre chose, et loin de respecter notre charte qui indique "Précision : de par la thématique abordée, notre communauté attend un certain niveau de qualité des échanges et notamment des opinions argumentées, factuelles, étayées ou des questions précises et circonstanciées.") ?

EDIT 28/5 21h : pierrimmo m’a répondu, par MP, qu’il savait, car il est membre du CS de la SCPI (ce que j’ai pu vérifier). Je ne vais pas en rajouter, et je suppose qu’il a écrit ses messages un peu vite, ce qui explique quelques imprécisions.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #303 28/05/2020 13h38

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   191  

pierremo a écrit :

Donc levier à 1.3 ou actif à 130% du passif c’est la même chose.

Permettez-moi d’intervenir sur ce point, et ce point uniquement, ne suivant pas cette SCPI, et n’ayant donc aucun avis sur sa gestion financière.

Le passif est par définition comptable égal à l’actif. L’actif ne peut donc pas être égal à 130% du passif. Vous vouliez sans doutes parler des capitaux propres, ce qui n’est pas du tout la même chose. Il y a suffisamment de confusions dans les divers calculs de ratios pour ne pas y ajouter l’emploi de termes inappropriés.

|edit : c’est relativement grave venant d’une personne faisant de la publicité pour son site offrant de la tenue de comptes…]

Dernière modification par wulfram (28/05/2020 13h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#304 07/06/2020 00h24

Membre
Réputation :   3  

Ce qui m’étonne particulièrement avec cette SCPI est la baisse de son rendement….

Je souhaite diversifier mon portefeuille de SCPI avec de la santé, dans la mesure où ce secteur me semble davantage protégé vs le bureau et le commercial.

La fiche produit indique pourtant un TDVM qui atteint une valeur de 5%, pour autant, le rendement 2019 n’est que de 4,51%….

J’ai essayé de trouver d’autres SCPI dans le secteur et il n’existerait que 3 SCPI investis directement dans la santé en France ? Cela m’étonne particulièrement. J’ai trouvé ce comparatif des meilleures SCPI santé et globalement il me semble que Pierval Santé est mieux géré, mais pas disponible sur assurance vie.

Conseillez-vous une assurance vie en particulier pour maximiser le rendement de la SCPI Primovie ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #305 07/06/2020 01h58

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2331  

Les messages qui précèdent le votre discutent des causes de la baisse de rendement de Primovie.

Les SCPI disponibles sur assurance-vie doivent en général permettre aux assureurs d’acquérir des parts en échappant très largement aux frais de souscription (donc à un prix de part avatageux). On peut penser que les SCPI qui ne l’acceptent pas … ne se retrouvent en général pas disponibles sur AV.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #306 21/06/2020 11h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

GBL a écrit :

Je suppose (mais je n’ai pas creusé) que le rendement des nouveaux investissements, en grande partie des actifs du domaine de la santé, est beaucoup plus faible que celle du parc existant (sur lequel il y a sans doute de conséquentes plus-values potentielles en réserve, le taux de rendement de marché de ce type d’actif ayant plutôt baissé).

En parcourant le rapport annuel 2019, j’ai relevé quelques lignes qui semblent confirmer cette supposition :

Primovie dans son RA 2019 a écrit :

En 2019, le taux de rendement prime a connu à nouveau une légère compression pour se positionner sous la barre des 4,0 % pour les EHPAD et à 5,15 % pour les cliniques MCO.

On retrouve cette affirmation avec quelques éléments supplémentaires dans la note publiée début avril par Primonial REIM :
L’immobilier de Santé face à la pandémie… et au monde d’après
On peut y voir notamment le tableau suivant :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_evolution_rendement_sante.png

Concernant le RA 2019, je note que la société de gestion, a fait quelques efforts (visiblement insuffisants) pour essayer de compenser la baisse de revenus annuels (comme cela s’est fait en 2017) :

Primovie dans son RA 2019 a écrit :

Produits Exceptionnels

À la suite de la forte collecte constatée début 2019 et aux différents reports d’investissements, la Société de Gestion a souhaité attribuer à la SCPI Primovie une indemnité exceptionnelle correspondant au décalage de jouissance entre collecte et investissements. Cette indemnité s’élève à 2 009 961 euros.

Abandon de gestion

Afin d’accompagner le développement de la SCPI Primovie, la Société de Gestion a décidé d’abandonner exceptionnellement une partie de sa rémunération 2019 pour un montant de 154 632,00 euros HT.
Compte tenu de cet abandon, la rémunération de la Société de Gestion pour 2019 s’est établie à 11 845 946,33 euros HT.

Parmi les difficultés du rendement de la SCPI, on pourra noter également que depuis 2 ans, les actifs de bureaux pèsent de manière tout à fait disproportionnée dans la vacance, par rapport à leur poids dans le patrimoine global.

Hors ligne Hors ligne

 

#307 04/07/2020 12h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Encore de nouveaux investissements dans les tuyaux autour des résidences seniors en zone Euro :
Primonial REIM annonce la signature d’un accord en vue de l’acquisition de 6 futurs établissements pour seniors à développer en Italie du nord

PREIM dans son communiqué a écrit :

Primonial REIM annonce avoir finalisé, pour le compte de sa SCPI Primovie, un accord en vue de l’acquisition d’un portefeuille à construire de 6 futurs établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes en Italie du nord pour un montant de près de 110 M€ DI auprès de Numeria SGR, société de gestion de portefeuille immobilier italienne.

Le portefeuille, réparti sur 4 régions du nord de l’Italie (Toscane, Piémont, Vénétie, Lombardie), sera entièrement livré d’ici 2022 et représentera une surface totale de près de 44 000 m2, avec une offre globale de plus de 900 lits.

Les actifs seront intégralement exploités dans le cadre de baux long terme par Gruppo Gheron, un important acteur privé en Italie, expert dans le secteur des soins et de l’accompagnement des seniors et opérant principalement dans le nord du pays.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #308 08/07/2020 20h04

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

L’investissement unitaire n’intéresse visiblement plus Primovie qui privilégie l’investissement par lot :
Primonial REIM annonce l’acquisition en sale and leaseback d’un portefeuille de 8 établissements pour seniors en Allemagne

PREIM dans son communiqué a écrit :

Primonial REIM annonce avoir finalisé, pour le compte de sa SCPI PRIMOVIE, l’acquisition en sale and leaseback de 8 établissements pour seniors en Allemagne, cédés par le groupe DANA-SAREC pour un montant total de près de 145 millions d’euros DI.

Situés en Basse-Saxe et en Schleswig-Holstein en Allemagne – premier pays européen au point de vue démographique et accusant un déficit de lits estimé à 300 000 lits  – les actifs bénéficient de localisations diversifiées qualitatives, dont 3 situés à Hanovre et sa proche banlieue, 3e plus grande ville du Nord de l’Allemagne.

Une grande partie des actifs ont été réalisés par le groupe DANA-SAREC. Développant une surface totale de plus de 52 000 m2, le portefeuille est composé de 6 maisons de retraite médicalisées, 1 résidence seniors et 1 établissement mixte, proposant au total près de 900 lits et 163 unités. Il offre ainsi une bonne complémentarité de l’offre de services.

Les établissements sont intégralement loués pour une durée de 20 ans ferme à l’opérateur régional DANA-SAREC. Fondé il y a 25 ans, cet opérateur exploitant privé allemand expert dans le domaine des maisons de retraite et des résidences assistées bénéficie d’une très forte réputation dans les deux régions dans lesquelles il exploite 19 établissements pour 1 600 places de maison de retraite et appartements de résidences seniors.

Les investissements semblent donc continuer à bon train.

Hors ligne Hors ligne

 

#309 31/07/2020 13h31

Membre
Réputation :   53  

Bonjour,

distribution égale à celle du T1 reçue ce jour.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #310 27/08/2020 16h02

Membre
Réputation :   28  

Avec un peu de retard, j’ai "fait mes devoirs": lecture du rapport 2019, du bulletin du T2 et de cette file.

Je suis un peu pessimiste sur l’avenir de cette SCPI. Plusieurs choses me chagrinent, qui ont déjà été plus ou moins évoquées ici; je vous les livre:

- les revenus locatifs s’effondrent de près de 10% (par part)
- le résultat net baisse presque autant malgré la substantielle "remise" sur les frais de gestion consentie par la SG
- la distribution baisse elle aussi, moins que le résultat mais c’est uniquement en piochant dans le RAN qui est maintenant pratiquement à zéro - cet artifice ne pourra donc pas se reproduire -
- Pas trop d’espoir non plus du côté de la réserve de plus-value (ce qui n’est pas anormal pour une SCPI plutôt "jeune")
- La SCPI est déjà plutôt assez endettée, il ne va pas être possible d’augmenter beaucoup l’effet de levier (et ça ne me semble d’ailleurs pas souhaitable)
- Le TOF est autour de 95%, ce qui n’est pas si mal; là non plus pas de gros espoir de faire entrer des loyers supplémentaires

=> bref, à mon sens ça va maintenant être très difficile pour la SG de maintenir la DVM, il n’y a plus aucun levier à actionner. D’ailleurs le CS, pourtant un modèle de "transparence" et de "bienveillance" à l’égard de la SG, s’en émeut lui même et écrit :"Le Conseil de Surveillance s’interroge sur la capacité à maintenir dans la durée ce taux de distribution, sauf à concrétiser de fortes plus-values sur cession". Si même eux s’interrogent… !

- on notera au passage qu’en 2019 les produits des placements financiers ont compté pour 2.2M€ dans le résultat, ce qui compte tenu des taux extrêmement faibles, semble donner une idée du montant énorme de la trésorerie non investie pendant l’année (ça fait maintenant quelques années que la SG n’arrive pas à investir la collecte pléthorique dans des délais raisonnables)… peut-être une explication à la faiblesse des revenus. On pourra aussi noter l’importance des investissements en VEFA, qui décalent la perception des revenus de plusieurs mois (dommage que le calcul du TOF n’en tienne pas compte) et peuvent expliquer la faiblesse temporaire des revenus.
- les valeurs de réalisation et de reconstitution augmentent un petit peu, mais outre que la part soit déjà correctement valorisée (le prix d’achat est sensiblement égal à la valeur de reconstitution), toute revalorisation impliquerait une baisse du rendement => une revalorisation pour ne pas diluer les anciens associés semble peu probable à court terme
- Toujours 27% de bureaux, pas du tout dans l’optique de cette SCPI, dont plus de 8000 m2 concentrés sur deux immeubles franciliens "localisés dans des secteurs attractifs" selon la SG: pourquoi ne se louent-ils pas alors ?
- Une chose qui me chiffonne, c’est que la SG ne communique jamais sur le rendement des actifs dans lesquelles elle investit. Bon c’est vrai que sa concurrente directe (que tout le monde aura reconnu) ne le fait plus non plus depuis le début de l’année, toutefois cette dernière donne le rendement moyen de ses acquisitions 2019 qui est de 6.40% triple net. Je m’étonne donc des 4.0% à 5.0% indiqués par Primonial pour le marché des actifs de santé et d’hébergement: soit ils sont mauvais, soit leur concurrent est meilleur…
- seul point positif, le bulletin du T2 indique que la SG a enfin décidé d’investir dans de grosses opérations de plusieurs dizaines de millions d’€ et à priori dans le "scope" d"investissement (santé/social/hébergement), ce qui paraît plus adapté à sa capitalisation que la "dentelle" à laquelle elle nous avait habituée (une crèche par ci, une petite clinique par là…). Du coup la trésorerie serait retombée à moins de 100 M€: d’un côté cela est rassurant, mais d’un autre côté si la DVM ne s’améliore pas alors que la collecte est investie, c’est là aussi un levier de performance qui s’évanouit…
- dernier point qui me soucie, cette phrase du rapport du CS: "Les perspectives de collecte annoncées par la Société de Gestion amène celle-ci à nous annoncer une augmentation du capital maximal statutaire, qui serait porté à 3,5 milliards d’euros. Le Conseil de Surveillance appelle à rester vigilant quant à l’adéquation collecte-investissements performants". Donc il s’agit d’adapter le plafond du capital (et donc les investissements) à la collecte, et non l’inverse ! Cette phrase, plus que toute autre, donne un éclairage cruel sur la considération que la SG porte aux intérêts des associés historiques. Disons-le tout net: je pense que cette SCPI collecte (beaucoup) trop et que la SG n’est plus en mesure de la gérer convenablement (c’est-à-dire de réaliser des investissements qualitatifs et en ligne avec les objectifs patrimoniaux affichés).

Bref, je pense que Primovie est à la croisée des chemins: avec la livraison des VEFA et la diminution de la trésorerie non investie, soit les revenus s’améliorent rapidement (disons d’ici fin 2020) et on pourra alors parler d’une mauvaise passe transitoire, soit la situation ne s’améliore pas et à mon avis elle ne remontera jamais.

Je possède une petite ligne de cette SCPI logée dans un contrat de capitalisation il y a 5 ou 6 ans; avec la petite décote à l’achat et l’augmentation du prix de la part, je suis presque à l’équilibre (sans parler des loyers perçus). Je vais donc scruter avec attention les indicateurs d’ici la fin de l’année, et me prépare à devoir prendre une décision désagréable (pour autant qu’il y ait à cette date d’autres opportunités d’investissement plus attirantes, ce qui reste à confirmer).

Hors ligne Hors ligne

 

#311 27/08/2020 18h48

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2331  

Polaris a écrit :

- on notera au passage qu’en 2019 les produits des placements financiers ont compté pour 2.2M€ dans le résultat, ce qui compte tenu des taux extrêmement faibles, semble donner une idée du montant énorme de la trésorerie non investie pendant l’année (ça fait maintenant quelques années que la SG n’arrive pas à investir la collecte pléthorique dans des délais raisonnables)… peut-être une explication à la faiblesse des revenus. On pourra aussi noter l’importance des investissements en VEFA, qui décalent la perception des revenus de plusieurs mois (dommage que le calcul du TOF n’en tienne pas compte) et peuvent expliquer la faiblesse temporaire des revenus.

Vous êtes sur que ces 2.2 M€ de revenus ne sont pas une rémunération de certains des VEFA en cours ?


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#312 30/10/2020 21h48

Membre
Réputation :   3  

Une question peut-être facile mais en lisant les rapports trimestriels sur www.primaliance.com/scpi-de-rendement/1 … mentation, par exemple www.primaliance.com/assets/upload/docum … 1603891933 je vois:

Primonial a écrit :

Augmentation de capital. L’offre au public est destinée à porter le capital social initial de 772 800 € à 3 000 000 000 €. La Société, étant une SCPI à capital variable, est habilitée à recevoir des souscriptions jusqu’à hauteur de ce plafond de 3 000 000 000 €.

Et la capitalisation de la société est de 3.1 Mds donc au-dessus du plafond.

Du coup si je comprends bien:
- un certain pourcentage de cette SCPI n’a pas été souscrit par le public. Qui sont ces institutionnels?
- sauf décollecte, accepter de nouveaux entrants requiert une nouvelle augmentation de capital/changement de statut.

Est-ce que j’ai bien compris?

Dernière modification par BabyStepGiantStep (31/10/2020 07h51)


La chance, c'est quand la préparation rencontre l'opportunité.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #313 30/10/2020 22h27

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

Votre constat vient de d’une confusion entre capital de la SCPI et capitalisation.

Le paragraphe 4 de l’introduction des statuts de la SCPI indique :

"Le capital maximal statutaire qui constitue le plafond en deçà duquel les souscriptions pourront être
reçues, a été modifié en date des :
(…)
- 3 décembre 2018, par Assemblée Générale Extraordinaire pour être porté de 2 000 000
000 d’euros à 3 000 000 000 d’euros, divisé en 18 750 000 parts de 160 euros de valeur
nominale chacune."


Le nombre maximal de parts est donc de 18 750 000 parts.

Le paragraphe 8 du chapitre 1 des statuts indique :

"Offre au public :
Les souscriptions seront reçues jusqu’à concurrence du plafond de 3 000 000 000 € soit 18 750 000
parts de 160 € de nominal.
Prix de souscription d’une part :
Prix de souscription de 203 €, décomposé en 160 € de nominal et 43 € de prime d’émission."


Donc le capital est égal au nombre de parts multiplié par le nominal (160€).

La capitalisation (au prix d’exécution) est égale au nombre de part par le prix de souscription (203€)

Au 30 juin 2020, le bulletin semestriel indique :
15 478 202 parts soit un capital de 2,477 Md€ environ et une capitalisation de 3,142 Md€.

Il reste donc possible de souscrire plus de 3,3 millions de parts pour la bagatelle de plus de 550 M€ avant le blocage des souscriptions sauf augmentation du capital maximal statutaire. Il s’avère (voir message suivant) que la société de gestion a pris les devants…

Au demeurant ce mode de calcul de la capitalisation est un peu fallacieux à mon sens car :
- le prix de souscription a été de 191 euros jusqu’au premier avril 2017 - donc les capitaux reçus sont inférieurs à ce total - le montant exact  au 31/12/19 figure dans le tableau d’emploi des fonds (page 19 du rapport annuel 2019) - soit 2,87 Md€ pour une capitalisation annoncée de 2,97 Md€ à la même date.
- une partie du prix de souscription est immédiatement versé à la société de gestion,  donc une partie de la capitalisation n’a pas servi à acquérir des immeubles (soit 259,2 M€ - même source que ci-dessus)

Canyonneur

Dernière modification par Canyonneur75 (31/10/2020 08h04)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #314 30/10/2020 22h34

Membre
Réputation :   46  

La 1ere résolution de l’AGE 2020 est la
suivante :
«  La Société de Gestion est autorisée statutairement à
augmenter, en une ou plusieurs fois, le capital social pour le
porter à un montant maximal de 3 500 000 000 euros, soit
21 875 000 parts de 160 euros de nominal chacune, sans qu’il
y ait toutefois obligation quelconque d’atteindre ce montant
dans un délai déterminé. »
En conséquence, l’assemblée générale extraordinaire prend
acte de la modification corrélative de la note d’information
de la Société.

La dernière page des bulletins T1 & T2 n’intègre pas cette décision.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #315 31/10/2020 04h28

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2331  

Babystepgiant : Vous confondez "capital" et "capitalisation". Dans un cas on tient compte de la valeur nominale de la part ou de l’action, dans l’autre du prix auquel on peut l’acheter. Et c’est différent (ici 160€ vs 203€, pas trop différent, alors que pour LVMH ou Apple, par exemple, ca le serait beaucoup plus : je vous laisse chercher…).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#316 04/11/2020 14h17

Membre
Réputation :   3  

Question : Avez vous reçu quelque chose au titre du T3 2020 ?

Hors ligne Hors ligne

 

#317 04/11/2020 14h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   417  

Oui, pour le 3T cela correspond à 2.22€ / part (contre 2.23€ au 1T et au 2T).

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#318 04/11/2020 14h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   163  

Bonjour Igun,

Le virement a  été réalisé sur mon compte au CMB le 30 octobre.

Montant de 562,50 EUR versus 574,84 le trimestre précédent et 570,65 il y a un an.

Je n’ai pas le nombre de part sous le coude, mais cela vous donne la tendance ( je ferais un complément ce soir).

Yvan

Hors ligne Hors ligne

 

#319 04/11/2020 14h38

Membre
Réputation :   25  

Vos part sont détenues en direct je suppose ? Car sur l’assurance vie (linxea spirit ) nous n’avons rien touché pour l’instant .

Hors ligne Hors ligne

 

#320 04/11/2020 14h49

Membre
Réputation :   14  

Bonjour Galessin,
Effectivement, toujours rien reçu à ce jour sur Linxea Spirit mais loyers touchés sur mon compte bancaire à date du 30 octobre.

Jeim

Hors ligne Hors ligne

 

#321 04/11/2020 14h51

Membre
Réputation :   3  

Galessin a écrit :

Vos part sont détenues en direct je suppose ? Car sur l’assurance vie (linxea spirit ) nous n’avons rien touché pour l’instant .

Mes parts sont logées dans une AV Spirica via MPL. Donc ça doit être un retard chez Spirica.

Merci

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #322 09/11/2020 09h37

Membre
Réputation :   3  

Communication assez discrète de la part de Primonial concernant une légère modification du prix de retrait de Primovie :
Primovie : augmentation du prix de retrait
Concrètement, d’après ce que j’ai compris, la loi des finances 2020 autorise une petite "optimisation fiscale" qui permet de sortir de la base assujettie à la TVA une partie de la commission de souscription. En conséquence de quoi, bien que le prix  de souscription soit inchangé à 203.00€/part, le prix de retrait augmente lui de 184.43€ à 184.73€/part (soit +0.16%).

Je ne sais pas trop de quand date cette modification dans la mesure où le communiqué de Primonial n’indique aucune date.
Plus étrange: un relevé de situation au 20/09 de mon contrat MesPlacements-Liberté édité en date du 22/09 indique une valeur de retrait à 184.43€. Mais lorsque je ré-édite aujourd’hui ce même relevé, la valeur de retrait indiquée est maintenant de 184.73€. Un calcul de la situation date par date semble indiquée que la valeur de retrait a été augmentée de manière rétroactive au 01/09/2020.

Hors ligne Hors ligne

 

#323 01/02/2021 13h09

Membre
Réputation :   0  

Bonjour à tous,
Distribution reçue ce matin de 2,141€/part.
Montant, me semble-t-il, un peu inférieur aux distributions antérieures mais je n’ai pas mesuré la distribution annuelle. Quelqu’un de plus rigoureux que moi?

Hors ligne Hors ligne

 

#324 01/02/2021 13h19

Membre
Réputation :   8  

Bonjour

2,45€ / part reçu aujourd’hui (SC à l’IS donc absence de PS).

C’est bien supérieur aux dividendes des autres trimestres (2,22 / 2,23 par part) et nous amène à un dividende annuel de 9,13€, soit 4,5% sur 2020 (stable par rapport aux 4,51% de 2019)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #325 06/02/2021 10h03

Membre
Réputation :   12  

Pour info, je n’ai pas la même lecture que Maverick (certainement due à la différence du traitement des PS/Impôts entre SCI/personne physique !)…

La distribution 2020 (source Primonial) se décompose ainsi :
T1 : 2,23 € par part
T2 : 2.23 € par part
T3 : 2.22 € par part
T4 : 2.21 € par part (= 2.05 € dividende + 0.16 € plus value)

En 2020 : 8.89 € par part (= 8.73 € par part + 0.16 € plus value) (-2.95% par rapport à 2019)

Ce qui fait selon moi, un rdt 2020 de 4.38 %…   

Pour rappel, en 2019 : 9.16 € par part (= 8.79 € par part + 0.37 € plus value)

Dernière modification par Nickpeps (06/02/2021 11h04)


Parrain ING ; BOURSORAMA ; MONIWAN

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur