Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#1651 11/10/2021 13h48

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   264  

Igorgonzola a écrit :

bajb a écrit :

Se parer de grands principes forcément généreux et fédérateurs, ne doit pas empêcher de considérer chaque situation avec humilité et bon sens et pourquoi pas pragmatisme.

Ce ne sont pas des grands principes généreux et fédérateurs, c’est le fondement de notre Etat et ce qui s’approche le plus du contrat social.
C’est uniquement votre opinion et pas un principe immanent devant s’appliquer à tous… ou alors vous êtes pire que ces Présidents qui décident de tout

Si on met ça à la poubelle ok. Où est-ce que je signe le prochain contrat social ?
Phrase à replacer dans le contexte de votre précédente assertion et qui n’appelle donc aucun commentaire de ma part

Si vous ne voyez pas de problème à ce qu’un arsenal législatif érige en règle le fait que le président se lève le matin et décide de ce qu’on doit s’injecter dans le corps la semaine suivante, alors je ne vous convaincrai pas du bien fondé des droits de l’homme.
A priori ce sont beaucoup de Présidents ou équivalents qui ont eu la même lubie, et ils auraient même l’assentiment du corps scientifique ! Et je ne crois pas que ce soit les Présidents qui aient décidé de la composition des vaccins mais des professionnels.

Vivement que les extrêmes arrivent au pouvoir, que vous compreniez les armes qui ont été forgées ces dernières années pour le bien collectif. Quand vous jugerez ces armes tombées "en de mauvaises mains" on pourra en reparler, mais ça sera trop tard.
Au-delà de votre caricature, la réponse de Carignan ci-dessous est plus que pertinente

Et puis le fameux couplet sur le renard dans le poulailler et autres fadaises sur libéralisme = loi de la jungle, ça me fait doucement rigoler.
Le renard dans le poulailler dans la pandémie c’est les porteurs de virus qui ont pu se balader librement pendant plusieurs mois à répandre le virus aux 4 coins du monde face à des gens sans masque, gel ni rien qui s’apparente à une quelconque forme de "clôture" au poulailler.
Heureux de vous faire doucement rigoler, la dérision et le sarcasme sont des éléments rhétoriques bien connus. C’est dommage que les poulaillers protégés comme vous le dites entraînent autant de décès… Antilles et autres…

Nos supers Etats qui protègent les plus faibles n’ont rien fait d’autre qu’attendre le vaccin. C’est à dire renvoyer les citoyens à eux-mêmes en temps de crise.
Ah bon ! Et les confinements, la prise en charge financière de beaucoup de conséquences… Qu’auriez-vous voulu qu’ils fassent… ?

Le parallèle avec une guerre c’est laisser l’ennemi passer les frontières et distribuer un fusil à tout le monde. Ou le château fort vs l’host royal au moyen âge si vous préférez. Donc on est revenu au système féodal. Vous aurez du mal à trouver des libéraux qui vous vantent les vertus de l’ancien régime et du système féodal.
J’avoue de rien comprendre à cette partie… peut-être un effet secondaire du vaccin

Les libéraux reconnaissent l’Etat régalien. Pas le régalien défaillant et l’Etat nounou partout ailleurs.
Idem

Dernière modification par bajb (11/10/2021 13h51)


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #1652 11/10/2021 13h54

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   307  

C’est vrai, je suis dans l’ideologie que l’on m’a apprise a l’école, liberté egalité fraternité. Choses qui n’existent plus actuellement, auquel je croyais fortement. Je croyais fortement a l’euro d’ailleurs avec le romantisme européen, c’est un autre mensonge ou positionnement idéologique que l’on nous a sorti dans le domaine économique, avec encore une fois des experts.

Liberté: Peut pas sortir de chez soi, peut pas prendre le train, si on exprime son désaccord on est déprogrammé.

Egalité: Vous pouvez aller au restaurant, pas vous, vous restez enfermé dans votre maison de campagne avec jardin, vous dans un 2 pièces mais ne sortez pas.

Fraternité: Ah il a pas pris le vaccin, bien fait pour sa poire il est mort. Ahaha il etait anti confinement bien fait pour lui il est mort de la covid!

Je suis pour la privation de liberté et rester enfermé un an et plus dans mon appartement si il y a une demonstration scientifique que cet acte permettrait de sauver les vies de ce qui a de plus cher a notre societé, nos enfants qui par définition sont sans défense.

Or, le Virus tue des vieillards ou des obèses. Des adultes que l’on regrette perdre, mais qui ne doivent pas que l’on dètruise liberté pour tous, pour prétendre peut etre en sauver. En plus, les mesures sur le pass sanitaire n’ont fait l’objet d’aucune démonstration scientifique, sont basées sur des estimations de baisse de la transmission plus trop valables avec la delta, et établissent que les adultes a risque ne peuvent pas prendre leurs propres precautions (Vaccins et distanciation).

Les scientifiques analysent bien sur les vaccins, mais les autorités et les politiciens prennent seulement les analyses qui confirment que leur décision etait parfaite. Vous pensez que Mr President ou la commission scientifique publique qui a pris des décisions va prendre les travaux d’un scientifique qui conclut que leurs décisions sont mauvaises ou pas optimales? Non.

Les experts sont tous betes? Non bien sur. Ils ont des pluralités d’avis. Mais comme pour l’Euro qui nous apportera la croissance, le politicien a une idée en tete, il va choisir son expert qui va dans le sens de son idée, les autres experts seront debunkés et cancelled par notre premier expert ami du gouvernement (comme pour l’euro ou la super mesure de taxe carbone du gouvernement). Les deux experts prenant souvent appui sur une même étude scientifique mais l’interpretant differément.

@Misteronline, il n’y a pas de personalité morte du vaccin, car comment prouver un lien individuel déjá? Vacciné puis mort n’est pas un lien de causalité. Par contre covid+ et mort est un lien de causalité automatique. A partir de la on aura quasiment jamais de mort individuel du vaccin reconnu. Je ne sais pas s’il y en a beaucoup ou pas, de toute façon on ne veut pas chercher car cela va contre l’idéologie du chef.

Dernière modification par BulleBier (11/10/2021 13h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#1653 11/10/2021 19h06

Membre (2019)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   158  

Bon, on progresse.

Maintenant, pouvez-vous donner votre définition de chaque terme de la devise nationale liberté, égalité et fraternité?

Pour chacun de ces termes, il y a plusieurs conceptions possibles.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #1654 12/10/2021 08h07

Membre (2019)
Réputation :   1  

Rick, le 06/10/2021 a écrit :

En tant qu’investisseurs nous nous intéressons aux chiffres et aux intérets/bénéfices.

Prenons l’exemple de Singapour avec plus de 80% de double vaccinés.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … gapour.png

Source: Google

Voici maintenant le résultat face au virus Covid 19

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … gapour.png

Source: Google

Maintenant les décès, faible, je vous l’accorde mais au plus haut…

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … _deces.png

Source: Google

80% de vaccinés… et une flambée de cas de Covid : pourquoi Singapour offre une «leçon» pour l’Europe
La cité Etat recense plus de 800 cas positifs certains jours, du jamais vu depuis plus d’un an, et s’est lancée dans une campagne de vaccinations de rappel pour les personnes les plus fragiles. Décryptage.

Source: 80% de vaccinés… et une flambée de cas de Covid : pourquoi Singapour offre une «leçon» pour l?Europe - Le Parisien

Maintenant, nous n’avons plus qu’à attendre l’hiver arriver…

Pensez vous que nous allons nous en sortir ou que les chiffres vont repartir en forte hausse malgré le grand nombre de vaccinés?!

Bonjour Rick,

Dommage de sortir ces statistiques sur Singapour sans aller plus loin pour trouver la/les cause(s) de cette montée des cas de covid19.

Certains membres ont bien devinés la cause principale qui est l’augmentation du nombre de test de dépistage et l’implantation de mesures autour de cela :

- Envoie de Kits de dépistage rapide (Nasal Swab) dans tous les foyers Singapouriens.
- Test de dépistage obligatoire de routine pour les professions/entreprises à risque élevé toutes les semaines.
- Home Office par défaut.
- Toutes les entreprises reçoivent des tests de dépistage chaque semaine et sont obligées de tester les employés qui viennent sur site.
- Le Ministère du travail fait des visites surprises (au moins une fois) dans chaque entreprise pour vérifier si toutes les règles d’hygiène et de précautions sont respectées. Si non > punition
Source : Singapore facing increasing likelihood of ’exponential rise’ in COVID-19 cases, quick action needed: MOH - CNA
De manière générale sur Singapour : Site CNA, Site Straitimes

Ces mesures datent de début septembre ce qui coïncide avec le début de ce nouveau pic.

Notez que les "nouveaux décès" de cette deuxième moitié d’année restent très faible.
Pour le détail :
11 morts (âgés entre 56 et 90 ans)
     4 non vaccinés
     3 partiellement vaccinés (1 dose)
     4 vaccinés
Sur ces 11, 10 avaient des "underlying medical conditions" que l’on pourrait traduire part facteurs de risques aggravant.
L’article en lien ci-dessus montre également des graphiques intéressant sur le nombre de cas hospitalisés, le nombre de patient sous oxygène etc…
Source : 11 COVID-19 deaths as Singapore reports more than 3,000 new cases for fifth straight day - CNA

Enfin, pour les curieux qui souhaitent savoir comment Singapour a géré la crise du Covid19 depuis début April 2020, voici un résumé en image vis-à-vis des restrictions:


Oui Beaucoup de restrictions et tout le monde joue le jeu, une communication claire et des decisions logiques du gouvernement même si l’on peut considérer tout cela du point de vue occidental comme une restriction de libertés.

Hors ligne Hors ligne

 

#1655 12/10/2021 09h59

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   264  

BulleBier, le 11/10/2021 a écrit :

Liberté: Peut pas sortir de chez soi, peut pas prendre le train, si on exprime son désaccord on est déprogrammé.
Si ! Mais comme dans toute société organisée vous devez vous conformer aux règles…

Egalité: Vous pouvez aller au restaurant, pas vous, vous restez enfermé dans votre maison de campagne avec jardin, vous dans un 2 pièces mais ne sortez pas.
Idem… c’est la conséquence que vous connaissez ex-ante, il n’y a pas plus d’inégalité là que celle qui dit que pour exercer certains emplois il faut un diplôme, pour certaines activités il faut un permis…

Fraternité: Ah il a pas pris le vaccin, bien fait pour sa poire il est mort. Ahaha il etait anti confinement bien fait pour lui il est mort de la covid!
Phrase Caliméresque… qui dénote un certain manque de fraternité tout comme plus bas avec les vieillards et les obèses

Tout se monde dans cette crise peut se cacher derrière des grands mots ou grands principes à l’acception vague et par essence personnelle (on a même vu des gens chanter la Marseillaise tout en vandalisant l’Arc de Triomphe).
Moi comme vous ou quiconque sans que cela apporte plus au débat, si ce n’est une autojustification.
Ce serait donc bien d’éviter de le faire à mon humble avis.

Pour votre part vous avez fait un choix dont vous connaissiez les tenants et aboutissants.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#1656 12/10/2021 13h50

Membre (2013)
Top 100 Réputation
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   307  

Bajb vous etes malhonnete, que le virus tue des vielliards et des obèses c’est un fait, les trois mots suivants que j’ai écris sont:
Des adultes que l’on regrette perdre
ce qui n’est pas un manque de fraternité ou une expression de joie a cet égard.
Mais a l’heure du zapping et des fact checkers on ne cite plus les contextes.

Et selon mes valeurs, ce n’est pas le meme niveau de tragédie que de perdre des enfants. -1 par le fennec pour avoir des valeurs pro enfants…ok

Ensuite, la liberté n’est pas entravée si c’est une règle?

En fait, avant les confinements, le pauvre, le vagabon avait encore la liberté de son corps, d’aller ou il voulait, bien sur qu’il n’y a pas d’egalité de revenus, mais on a enlevé l’égalité de disposer de son corps.

Hors ligne Hors ligne

 

#1657 12/10/2021 17h49

Membre (2017)
Top 20 Entreprendre
Réputation :   104  

Ne vous fatiguez pas, nous n’avons pas la même définition de la liberté que d’autres…

Je suis vraiment surpris de voir à quel point l’être humain est capable d’accepter de telles restrictions sous prétexte sanitaire sachant que l’humanité a vu bien pire que le Covid 19….

Mais apparemment nous ne sommes pas tous égaux face à la peur.

La graduation des contraintes a été bien utile pour l’acceptation de la population (merci Milgram)

De plus ça bataille sec sur le forum pour justifier les mesures restrictives en distribuant des -1 à tout va et en acceptant aucun avis contraire…

A partir de là, pas grand chose à espérer de ce fil…On ne tombera pas d’accord.

Si le Qrcode reste à vie, je finirai sûrement par mis plier ou je m’expatriai dans un pays qui correspondra plus à mon idéal de liberté.

La majorité des français est pour le pass sanitaire et comme dit Mr Attal « Nous ne sentons pas d’urgence de la part des Français à supprimer le pass sanitaire. Ils se sont approprié l’outil »

Pour l’instant étant indépendant, je bosse dur et j’investis un max vu que les sorties sont finies pour moi 😁

Je ne suis pas encore prêt à me prendre des doses pour aller au resto comme beaucoup dans mon entourage…(stratégie de notre gouvernement)

Drôle de raison d’ailleurs pour aller se faire vacciner face à un virus ultra dangereux….

Dernière modification par Rick (12/10/2021 18h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#1658 12/10/2021 18h27

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   264  

BulleBier a écrit :

Bajb vous etes malhonnete, que le virus tue des vielliards et des obèses c’est un fait, les trois mots suivants que j’ai écris sont:
Des adultes que l’on regrette perdre
ce qui n’est pas un manque de fraternité ou une expression de joie a cet égard.
Mais a l’heure du zapping et des fact checkers on ne cite plus les contextes.
Même en relisant votre post initial, je ne le comprends pas de la façon que vous l’expliquez ci-dessus, malhonnête, bête ou sensibilité différente je vous laisse le choix, mais je prends acte que ce n’est pas un manque de fraternité de votre part

Et selon mes valeurs, ce n’est pas le meme niveau de tragédie que de perdre des enfants.d’accord avec vous -1 par le fennec pour avoir des valeurs pro enfants…ok

Ensuite, la liberté n’est pas entravée si c’est une règle?
Par définition une règle restreint, cadre, encadre, et il y en a tellement qui restreignent plus les libertés et pour lesquelles on n’a pas la possibilité de pouvoir s’y conformer ; je suis juste surpris que cette règle là suscite, de moins en moins d’ailleurs, autant de débats, d’autant plus que pour moi elle me paraît justifiée

En fait, avant les confinements, le pauvre, le vagabon avait encore la liberté de son corps, d’aller ou il voulait, bien sur qu’il n’y a pas d’egalité de revenus, mais on a enlevé l’égalité de disposer de son corps.
C’est une liberté bien contrainte et bien limité que vous décrivez… ils n’ont pas plus que vous, en ce moment, la liberté d’aller au restaurant, au cinéma, de prendre le train ou pourquoi pas l’avion…  sauf que pour eux c’est le cas vaccin ou pas… et cela va durer

Dernière modification par bajb (12/10/2021 18h28)


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #1659 12/10/2021 19h08

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2944  

InvestisseurHeureux, le 30/09/2021 a écrit :

La pénurie de soignants (infirmière/aide-soignante) a de mon point de vue pour grandes causes :

1) un déficit chronique face à des besoins toujours croissants (vieillissement de la population)

2) un travail de + en + pénible (pb d’effectifs qui fait empirer les conditions de travail pour ceux qui bossent, patients avec des pbs qui se cumulent [c’est pas politiquement correct à dire, mais par exemple quand vous êtes une soignante de 60 kg, déplacer et nettoyer le cu# d’un type de 100 kg est + pénible que si le type pèse 70 kg] ou avec de grosses dépendances [cette fois-ci pendant que vous le nettoyez, le patient Alzheimer hurle que vous êtes en train de l’agresser])

=> Infirmiers : 30 % des nouveaux diplômés abandonnent dans les 5 ans

3) la "perception" (ou la réalité c’est selon !) d’un grand manque de reconnaissance, dans l’attitude, de la part de la hiérarchie, des élites ; et aussi au niveau de la rémunération.

Le Ségur de la Santé a apporté des améliorations de la rémunération, mais cela aurait du être fait il y a tellement longtemps : pas sûr que cela permette de régler les pbs.

-

Comme je dis régulièrement, à l’heure actuelle, le civisme pour le système de santé, c’est surtout de prendre soin de soi, d’éviter de tomber malade, et de vieillir le mieux possible. :-)

Tout ce que Lausm et moi disions sur la réalité du terrain (oui, Geronimo), est en train de remonter dans la médiasphère.

Et c’est pas prêt d’être résolu…

Autant dire que la dernière phrase que j’écrivais va être d’actualité pour un moment, et je plains tout ceux qui vont devoir faire appel au système de santé français, car c’est la roulette en fonction du personnel disponible.

Le Monde a écrit :

Dans les hôpitaux, un « cercle vicieux de la désaffection » après la sortie de crise sanitaire

Face au manque d’infirmiers, de nombreux établissements peinent à reprendre une activité normale. Aux départs de personnels, s’ajoutent un taux d’absentéisme en hausse et des difficultés de recrutement.



A l’hôpital, la quatrième vague épidémique a beau appartenir de plus en plus nettement au passé, avec un reflux général du nombre de patients atteints du Covid-19, les signaux d’alerte se multiplient depuis plusieurs semaines. Lits fermés, postes vacants, blocs opératoires au ralenti… l’après-crise semble encore loin des jours meilleurs, à entendre médecins et syndicats.



A l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), on dénombre 520 infirmiers de moins dans les établissements qu’il y a un an, selon les chiffres consolidés début septembre, pour près d’un millier de postes d’infirmiers vacants. Les recrutements intervenus durant le mois de septembre n’ont pu combler ce gouffre : 820 postes sont toujours à pourvoir. L’impact est majeur sur une offre de soins déjà sur le fil : 18 % des lits ont dû rester fermés au retour de l’été dans les 39 hôpitaux du groupe, qui compte près de 20 000 lits.

Source : Dans les hôpitaux, un « cercle vicieux de la désaffection » après la sortie de crise sanitaire

Et concernant les EHPAD, voilà où on en est, complètement en ligne avec ce que j’avais déjà dit :

France Bleu a écrit :

Pénurie de personnel dans les Ehpad : des condamnés à des TIG en renfort en Ardèche ?

Face à la pénurie de personnel dans les Ehpad, la solution est-elle de faire appel à des personnes condamnées à des TIG (Travaux d’Intérêt Général) ? Le malaise est palpable chez certains directeurs d’établissement en Ardèche qui ont beaucoup de mal à gérer les manques d’effectif.



Quelle est la situation RH au sein de nos établissements ? Depuis des mois et des années, nous sommes confrontés à des difficultés de recrutement récurrentes, notamment sur les métiers Infirmiers, Aides-Soignantes et Agents de service. Malgré le Ségur de la santé qui a vu augmenter la rémunération nette des professionnels, des formations qualifiantes proposées, nous déplorons les difficultés à pourvoir les postes vacants et à recruter des remplaçants. 

L’obligation vaccinale des agents a de surcroit temporairement accentué l’absentéisme déjà bien prégnant dans notre secteur du grand âge (arrêts maladie, suspension d’activité et demande de congés).

Le recours massif à des agents faisant fonction Aide-Soignant débutant, à du personnel intérimaire ou à des nouveaux profils en soutien (bénévoles, travaux d’intérêt général, contrats aidés, services civiques, etc..) occasionne inéluctablement une dégradation de la qualité d’accompagnement que nous devons à nos ainés. Par ailleurs, la qualité de vie au travail se trouve également dégradée et les risques professionnels sont accrus (risques psychosociaux ou physiques).

Source : Pénurie de personnel dans les Ehpad : des condamnés à des TIG en renfort en Ardèche ?

Notez la remarque sur les faisant fonction aide-soignante, dont j’avais parlé ici.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1660 12/10/2021 19h12

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   672  

bajb a écrit :

je suis juste surpris que cette règle là suscite, de moins en moins d’ailleurs, autant de débats, d’autant plus que pour moi elle me paraît justifiée

Je crois qu’au final il y a deux suppositions irréconciliables qui séparent les deux camps :

A: l’un fait plutôt confiance au gouvernement et considère qu’il œuvre principalement pour le bien commun ;
B: l’autre se méfie plus ou moins fortement du gouvernement et considère qu’il œuvre principalement pour son propre bénéfice.

- de la proposition A découle que l’injection est subie avec philosophie (puisque c’est pour le bien commun) voire avec fierté mais dans tous les cas sans trop d’inquiétude. Le passe n’est pas une contrainte puisqu’il n’affecte pas ou peu ceux qui obéissent.

- de la proposition B découle que l’injection de produits nouveaux et sources d’interrogations est vécue au pire comme un viol, au mieux une humiliation, et dans tous les cas avec la peur de regretter son obéissance. Le passe est vécu comme un instrument d’oppression puisqu’il rend le choix pourtant légal de ne pas obéir à l’injonction de se faire injecter quasiment invivable pour beaucoup.

Le problème c’est qu’il est impossible de prouver par A + B que l’une des suppositions est juste smile

Dernière modification par doubletrouble (12/10/2021 19h15)


Parrain Boursorama : RAPR4174, Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

En ligne En ligne

 

#1661 12/10/2021 19h42

Membre (2017)
Top 20 Entreprendre
Réputation :   104  

InvestisseurHeureux a écrit :

Tout ce que Lausm et moi disions sur la réalité du terrain (oui, Geronimo), est en train de remonter dans la médiasphère.

Et c’est pas prêt d’être résolu…

Autant dire que la dernière phrase que j’écrivais va être d’actualité pour un moment, et je plains tout ceux qui vont devoir faire appel au système de santé français, car c’est la roulette en fonction du personnel disponible.

Pourtant il y avait eu une demande de référendum adressée au Conseil Constitutionnel pour une amilioration de l’hopital public qui avait été déposé.

Mais finalement, elle a été rejeté par celui ci. (contrairement au Pass Sanitaire)

Le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi 6 août un projet de référendum d’initiative partagée sur « l’accès universel à un service public hospitalier de qualité », considérant que l’un des articles du projet de loi est contraire à la Constitution.

L’instance « juge que la proposition de loi de programmation pour garantir un accès universel à un service public hospitalier de qualité ne remplit pas les conditions constitutionnelles et organiques d’ouverture de la phase de la procédure dite du “référendum d’initiative partagée” consistant dans le recueil des soutiens des électeurs », écrit le Conseil dans un communiqué.

Dans un communiqué, l’association a regretté vendredi que le projet soit rejeté « pour une raison technique, qui concerne un seul des onze articles de la proposition de loi » alors que les magistrats auraient pu rendre une décision de non-conformité partielle, « comme cela a été le cas par exemple il y a vingt-quatre heures pour le projet de loi sur le passe sanitaire ». Ce qui « aurait permis à la procédure du RIP de se poursuivre ».

Le but était de donner plus de moyen à l’hoptial public

Les juges avaient un mois pour se prononcer sur la recevabilité de la proposition de loi déposée le 7 juillet et soutenue par plus de deux cents députés et sénateurs issus de onze groupes politiques d’opposition. Des parlementaires de gauche et de droite voulaient ainsi défendre d’une même voix « un bien commun ».

La proposition de loi comprenait onze articles visant à « attribuer réellement les moyens nécessaires aux soins », en particulier en matière « de lits et de soignants », ainsi qu’à « définir les modalités justes du financement de l’hôpital » et à « démocratiser sa gouvernance ».

Mais on est plutôt sur une politique de suppression de lit….

Source: Le Conseil constitutionnel rejette un projet de référendum sur l?hôpital public

Mon avis personnel est que l’on va vers une privatisation de l’hopital donc aucun intéret d’investir dedans pour nos politiques en place…

Hors ligne Hors ligne

 

#1662 12/10/2021 22h48

Membre (2015)
Top 150 Réputation
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   156  

C’est étonnant!
Je viens de regarder les offres d’emploi sur Pole emploi, actuellement infirmier est le premier métier le plus recherché, aide-soignante vient en troisième.
Vers chez moi des offres d’emploi partout. Beaucoup non pourvues depuis des semaines. De plus en plus de demandes d’intérim dans certains établissements qui sont trop rapias pour y faire appel d’habitude.

Sinon dernier retour de terrain d’un infirmier de réa: tous les patients qu’il reçoit sont "à risque"…ne vous énervez pas sur le clivage vacciné ou pas vacciné: à risque, ça veut dire patient âgé, présentant des comorbidités, et surtout une forte proportion d’obésité.
Raoult avait dit exactement la même chose il y a quelques semaines.
Comme quoi c’est pas si difficile de savoir où se situent les vrais risques, vaccin ou pas vaccin, et de cibler les populations qui auraient été plus à même d’être protégées par rapport à d’autres.
Comme quoi les facteurs de risque, ça reste toujours les mêmes, et ça c’est identifiable depuis longtemps.

Mais comme on peut voir, sauver l’hôpital public n’est pas à l’ordre du jour.

Mais en Côte d’Or, le conseil départemental file 350 euros à ceux qui veulent entrer dans le grand ordre des soignants!
Pour payer des primes pour embaucher, c’est quand même que ça doit être vaguement tendu dans le secteur!
Mais à part ça tout va bien!

Hors ligne Hors ligne

 

#1663 13/10/2021 03h50

Membre (2017)
Réputation :   0  

Cela doit soulager l’esprit de se plaindre, mais pour ceux qui souffrent chaque jour de la maltraitance gouvernementale et des restrictions insoutenables de liberté, nous nous devons humainement d’essayer de leur trouver des solutions alternatives plus constructives. Il y en a une parmi beaucoup d’autres : Vivre reclus dans un "oasis" ( en France ), avec une promesse alléchante de liberté et d’amour à profusion.

One Lab – Laboratoire du Nouveau Monde

L’Etat français finance ces illuminés avec nos impôts ( via réduction fiscale > dons à association )
Vous pouvez d’ailleurs créer votre propre secte et devenir rentier très rapidement, à la tête d’un domaine et de ses adeptes serviles .
Apparemment ils se sont trop fait remarquer donc le projet risque de tomber à l’eau ( ils avaient récolté la moitié des 750K ) :"7 octobre : HelloAsso a suspendu notre page de crowdfunding"

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -1]    #1664 13/10/2021 15h04

Membre (2014)
Top 50 Réputation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   349  

Les dons aux associations ne donnent pas lieu à une réduction d’impôt. C’est seulement le cas si l’association est reconnue d’utilité publique.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1665 14/10/2021 00h29

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   729  

C’est faux et ça confirme que les français sont vraiment nuls avec leurs finances car beaucoup le croient aussi.

Les associations elligibles aux dons sont les associations reconnues d’utilité publique et les associations d’intérêt général.

Dons aux associations : quelle réduction d?impôt ? | economie.gouv.fr

Ce second type d’association est le plus répandu et recouvre à peu près tout : de votre club de foot à un obscur club de philatéliste de 4 personnes.

L’association peut demander un rescrit fiscal pour être sur qu’elle en fait partie, mais dans la plupart des cas comme ceux que j’ai cités, c’est inutile car évident.

Ça fait 20 ans que je déduis mes cotisations aux clubs de speleo, d’escalade etc. Les clubs l’utilisent aussi tout à fait légalement pour rembourser les déplacements aux bénévoles etc. Le législateur l’a fait pour aider au financement des associations et favoriser le bénévolat.

Quant à l’exemple donné par Joe75, un simple click sur le lien indique que les dons à cet organisme sont defiscalisables (selon eux).

Dernière modification par JeromeLeivrek (14/10/2021 00h36)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1666 14/10/2021 00h56

Modérateur (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2443  

JeromeLeivrek a écrit :

Ça fait 20 ans que je déduis mes cotisations aux clubs de speleo, d’escalade etc. Les clubs l’utilisent aussi tout à fait légalement pour rembourser les déplacements aux bénévoles etc. Le législateur l’a fait pour aider au financement des associations et favoriser le bénévolat.

Vous pouvez lire, sur le lien que vous avez indiqué (et ailleurs aussi), que "les dons doivent être désintéressés et ne comporter aucune contrepartie", ce qui n’est sans doute pas le cas de vos cotisations (une contrepartie pourrait être par exemple l’assurance pour les activités d’escalade ou de spéléo, ou l’accès des membres à du matériel appartenant au club). Donc depuis 20 ans le fisc pourrait avoir matière à vous redresser (surtout si vous assimilez l’ensemble de la cotisation à un "don")…

Lire Une cotisation donne-t-elle droit à réduction d’impôt ? | Assistant-juridique.fr ou p4 de https://www.actes6.com/fiscal/f_recus_fiscaux.htm, ou Déduction fiscale des cotisations des adhérents des clubs d’échecs  par exemple.

Mais on est dans le hors-sujet depuis un moment….


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #1667 14/10/2021 04h17

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   729  

Le lien que vous donnez indique assez clairement les choses.

Oui, l’assurance ne peut évidemment pas bénéficier de déduction fiscale. C’est une des raisons pour laquelle les clubs doivent distinguer (même si certains ne le font pas) dans l’adhésion, la cotisation proprement dite et l’assurance. Idem pour la fourniture d’une revue payante. Ou un service commercial (encadrement par un pro par exemple). Dans beaucoup de cas, l’accès à du matériel est considéré comme un avantage négligeable ; quand il s’agit de matériel cher, comme un terrain de foot par exemple, celui-ci n’a pas été payé par l’association, il est fourni par la mairie, et ça n’entre pas en concurrence avec un service commercial. L’accès à une salle payante ne peut être déduit fiscalement par contre. Je suis loin d’être le seul à faire ça et à ma connaissance personne au club n’a encore été redressé. Il faut distinguer les cas, mais l’esprit de la loi est assez clair, en pratique ce n’est pas compliqué.

On peut discuter longtemps des détails de l’application, il reste faux d’affirmer que seules les associations reconnues d’utilité publique peuvent donner lieu à déduction fiscale. Et il était faux de mettre en cause Joe75 sur cette partie de son message. Et je suis d’accord avec vous, en plus cette affirmation était aussi hors sujet.

Dernière modification par JeromeLeivrek (14/10/2021 04h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #1668 14/10/2021 08h41

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2944  

InvestisseurHeureux, le 01/10/2021 a écrit :

Pour compléter votre message, qui permet de revenir sur le sujet des libertés, je lisais hier que le gouvernement cherche un incitateur pour la 3e dose chez les personnes plus âgées.

Pour le moment, la piste d’un ajustement du "pass vaccinal sanitaire" (3 doses pour les personnes âgées pour avoir droit au feu vert) est toujours exclue.

Le sujet avait déjà été évoqué il y a quelques semaines :

La campagne de rappel pour la troisième dose de vaccin anti Covid est lancée ce mercredi 1 er septembre. Les personnes âgées de 65 ans ou souffrant de comorbidités sont éligibles. Le rappel sera-t-il obligatoire pour conserver son pass sanitaire ?

Source : Vaccin anti Covid : la troisième dose deviendra-t-elle obligatoire pour conserver son pass sanitaire ? - midilibre.fr

Sauf qu’il y a des "trous dans la raquette" (pour reprendre une expression politicienne) sur la 3e dose chez les seniors.

Donc comment faire pour "inciter" les seniors à cette 3e dose ?

On va voir la suite…

On y vient doucement :

Covid-19 : ceux qui ne font pas leur 3e dose bientôt privés des avantages du pass sanitaire?

Inquiet d’une résurgence de l’épidémie de Covid-19 chez les plus fragiles, le gouvernement réfléchit à la suppression des avantages liés au pass sanitaire pour les plus de 65 ans et toutes les personnes fragiles qui ne feraient pas leur troisième dose de vaccin.

Source : Covid-19 : ceux qui ne font pas leur 3e dose bientôt privés des avantages du pass sanitaire?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1669 14/10/2021 08h55

Membre (2017)
Top 20 Entreprendre
Réputation :   104  

Tout est bien orchestré…

Le pass sanitaire va continuer à jouer son rôle pour pousser cette fois ci à la troisième dose.

Quelques membres conscients (dont je fais parti) du forum l’avaient prédit ici.

La stratégie est simple mais pour ceux qui comprennent toujours pas, une bande dessinée sera peut être plus parlante…



Après, je sais que beaucoup de français aiment être dans l’hypercontrole de la part de leurs dirigeants, on en a la preuve avec cette crise…

Ils réclament même encore plus de restrictions…

Édit:

InvestisseurHeureux a écrit :

On y vient doucement :

Covid-19 : ceux qui ne font pas leur 3e dose bientôt privés des avantages du pass sanitaire?

Inquiet d’une résurgence de l’épidémie de Covid-19 chez les plus fragiles, le gouvernement réfléchit à la suppression des avantages liés au pass sanitaire pour les plus de 65 ans et toutes les personnes fragiles qui ne feraient pas leur troisième dose de vaccin.

Source : Covid-19 : ceux qui ne font pas leur 3e dose bientôt privés des avantages du pass sanitaire?

Dernière modification par Rick (14/10/2021 10h09)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1670 14/10/2021 11h53

Membre (2017)
Réputation :   91  

Vacciné une seule fois suite à un épisode avéré de covid en octobre 2020 (et un autre subodoré en mars de la même année), j’ai utilisé mon pass sanitaire sans difficulté jusqu’à hier.

Mais précisément, en fin de journée, alors que je me rendais dans un café pour un rendez-vous de travail, j’ai eu la surprise d’être informé à mon arrivée dans l’établissement que mon pass n’était plus valide.

Ce matin, j’ai exposé la situation à une infirmière à la faveur d’un test PCR effectué avant un acte chirurgical et me suis entendu dire qu’il était "normal que ce soit le cas, étant donné que mon vaccin datait d’avril et ne me protégeait plus".

J’ai bien du mal à croire que mon pass ait été dévalidé pour cette raison. Cela se saurait. Non pas que nos autorités nous aient habitués à une communication claire et cohérente, mais sur internet, on ne trouve pas - pour l’instant, du moins - de témoignages de ce type. On voit en revanche qu’il y a parfois des bugs.

Ce qui est curieux, c’est que mon pass a fonctionné dans un premier temps.

Kafkaïen, n’est-il pas ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #1671 15/10/2021 09h14

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2944  

Covid-19 : l’Italie instaure le passe sanitaire obligatoire pour tous les travailleurs

Trois millions d’Italiens, non vaccinés, risquent de se voir refuser l’accès à leur lieu de travail. Cette décision risque de provoquer manifestations, blocages et perturbations potentielles de l’économie.

Source : Covid-19 : l?Italie instaure le passe sanitaire obligatoire pour tous les travailleurs

Et pourtant :



Si le vers est dans le fruit pour un pays de l’UE, ça ça pourrait bien finir par faire sauter le "verrou" pour la France.

Hors ligne Hors ligne

 

#1672 15/10/2021 09h51

Membre (2019)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   158  

Attendez de voir les répercussions de la mesure. Il se pourrait que ça se passe assez mal.

Je vais poser une question provocatrice. Supposez qu’on soumette par réferendum cette mesure au peuple français. Pensez vous que le non gagnerait ?

Hors ligne Hors ligne

 

#1673 15/10/2021 16h59

Membre (2012)
Réputation :   89  

Réponse provocatrice : le peuple français est-il en mesure de savoir ce qui est le meilleur pour lui-même. Question philosophique : la somme des intérêts individuels fait-elle un intérêt collectif ?


Portefeuille : 15% de TRI | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

#1674 15/10/2021 19h21

Membre (2019)
Top 150 Réputation
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   158  

Votre réponse provocatrice semble  mettre en question la democratie qui est la règle que le vote de la majorité emporte la décision  quand une question est soumise au corps civique. Cette règle traduit le principe d’égalité juridique.

Cependant la question que j’ai posée demandait une réponse sous la forme oui ou non, mais je respecte votre liberté d’y répondre par une question.

A votre question philosophique ma réponse est non.

Dernière modification par Caratheodory (15/10/2021 19h23)

Hors ligne Hors ligne

 

#1675 15/10/2021 20h10

Membre (2012)
Réputation :   89  

Caratheodory a écrit :

Votre réponse provocatrice semble  mettre en question la democratie qui est la règle que le vote de la majorité emporte la décision  quand une question est soumise au corps civique. Cette règle traduit le principe d’égalité juridique.

Autant je suis pour les formes de démocratie au sens vulgaire du terme, par opposition aux dictatures, autant force est de constater que cela ne fonctionne pas superbement bien. Je serais plutôt partisan d’un monarchie/dictature (très) éclairée. Mais mon avis sur la question n’est pas le sujet, ni même important.

Ce que je mets en question, plus que la démocratie, c’est la capacité du peuple de juger objectivement d’une situation en toute connaissance de cause (éléments factuels, connaissance de la situation, maîtrise du sujet et de ses conséquences individuels et collectifs, locaux et internationaux etc.). La démocratie d’Athènes (ou idéalisée comme telle) me paraît d’autant plus lointaine que la télé-réalité se développe et le niveau intellectuel baisse.
A ma petite échelle (quelques centaines de salariés), je suis affligé du manque de réflexion / compréhension / vision de long terme… On m’a déja dit que j’étais un patron de gauche (sic !) tellement parfois je me bats pour améliorer les conditions des salariés, parfois contre eux-mêmes.

"Je ne souhaite pas que les gens pensent comme moi, mais au stade où nous en sommes, qu’ils pensent serait déjà un bon début."


Portefeuille : 15% de TRI | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur