Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 14/02/2021 06h10

Membre
Réputation :   12  

Bonjour,

J’ai signé jeudi une sorte de grange à rénover, 4 murs un toit et tout à faire.
Je ne sais pas exactement comment je vais la gérer, si je la mets en location courte durée (car petit village provençal sympa et actif) ou si je ne fais cela qu’un temps (2 ou 3 ans car j’ai des doutes sur une location telle avec 120m2 et 2 chambres) avant de la revendre ou peut être la revendre direct..
Si je la revends de suite j’estime à environ 80 ou 100 000 la plus value après environ autant de travaux. Ca serait la première revente (visiblement une opération comme ça en nom propre pour une fois ça devrait « passer » et ne pas me faire requalifier en mdb).

Je suis actuellement à mon compte et lmnp au forfait avec l’abattement de 71% sur chacun de mes biens, je paie peu d’impôts je suis dans la première tranche (et beaucoup moins que 15% avec leur calcul précis).
Quand j’ai demandé à laisser la possibilité de signer l’acte authentique par le biais d’une société chez le notaire il m’a dit grosso modo que je rêvais un peu pour constituer une société et demander mon crédit d’ici fin mars (date limite de dépôt de la demande de crédit indiquée dans la promesse de vente).
Ce qui est gênant c’est que ma banque ne décide visiblement pas en agence pour le crédit d’une société et cela part en région, de plus ils n’aiment pas ces achat reventes mais ils savent que côté rénovation et location je roule ma bosse, je veux dire par là que demander le crédit pour rénover et louer serait quelque chose que je pourrai avoir en 2jours si je fais l’opération en nom propre.

Que feriez-vous à ma place? Comment le gérer au mieux pour ne pas me faire assassiner par les impôts bêtement?
Merci

Dernière modification par Bre (14/02/2021 06h15)

Mots-clés : achat revente, immobilier, rénovation

Hors ligne Hors ligne

 

#2 14/02/2021 08h13

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

C’est marrant j’ai un peu le même projet (vieux moulin à huile en pierre).

Quand vous dîtes via une société, à quoi pensiez-vous ? Société commerciale ?

Pour le schéma que vous envisagez, je partirai sur une SCI qui achète et fait les travaux, avec tenue d’une compta commerciale et j’apporte ensuite la SCI a une SAS ou SARL juste avant revente.

Je ne sais pas s’il y aura des difficultés particulières pour l’obtention du crédit sur une SCI mais à mon sens ça ne pose pas plus de problème qu’en nom propre.

Bonne journée

Hors ligne Hors ligne

 

#3 14/02/2021 08h24

Membre
Réputation :   12  

Quel est l’intérêt de passer d’abord par la sci?
Moi je pensais sasu à l’is mais substituent l’obtention du crédit et les délais dont je disposent..

Hors ligne Hors ligne

 

#4 14/02/2021 09h27

Banni
Réputation :   -5  

Bonjour Bre,

Juste pour être sûr, je vous engage à regarder mon post dans un autre sujet, car qui dit grange à rénover dit architecte, permis de construire, etc.

Quant au délai pour obtenir le crédit, j’ai l’impression que votre notaire bluffe un peu pour qu’il touche rapidement ses émoluments. Je vous suggère de lire cet article.

Pour être totalement tranquille à votre place, je ferai tout d’abord la demande de prêt en nom propre auprès de votre banque. Apparemment c’est très facile pour vous. Vous pourrez alors notifier votre notaire pour qu’il prenne acte de la réalisation de la condition suspensive. Un simple coup de fil ensuite au vendeur suffit pour négocier directement entre vous l’allongement des délais. Il suffit d’expliquer que vous avez déjà un prêt, mais que vous souhaitez plutôt le faire via une société. Or il faut un peu plus de temps pour cela, notamment la création de la dite société (pour moi, c’était entre 1 et 2 mois en province).

Pour la forme de la société, j’ai moi-même une SASU et des SCI. Je vous recommande fortement la SCI, car les banquiers savent mieux ce que c’est et ont plus d’a-priori sur les SASU. Ce n’est pas impossible d’obtenir un prêt en SASU, mais ils risquent de vous cataloguer comme marchand de bien potentiel et cela, très peu de banques veulent le financer contrairement au locatif. Même en SCI, vous pourrez revendre vite (disons sous un délai de 3 ans), mais alors qu’une seule fois. Si vous refaites un achat-revente rapide, vous serez requalifié en marchand de bien.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 14/02/2021 15h11

Membre
Réputation :   42  

Personnellement je n’ai toujours pas compris l’intérêt du montage SASU (probablement IS) + SCI (IR ou IS?) en dehors du flux de trésorerie entre les sociétés.

Car rien n’interdit d’avoir une seule SCI IS (avec le défaut majeur de la plus value court terme) pour plusieurs biens immobiliers.

Avantage à la cession des parts de la SCI par la SASU?

Hors ligne Hors ligne

 

#6 14/02/2021 17h30

Membre
Réputation :   1  

Je ne suis pas fan du tout de cette négociation avec le vendeur… Puis créer une société ça prend entre 5 et 20 jours max pour qui sait faire.

Il vaut mieux insérer une clause de substitution au profit d’une sci et vous présentez l’idée à la banque.  Les banques aiment moins les sociétés à responsabilité limitée donc ça pose problème ou entraîne des conditions d’emprunt moins favorables.

Quant à moi je n’aime pas la détention d’immobilier sous une société à l’IS…trop rigide et peu optimisant. Mieux vaut une SCI à l’IR quitte à loger les parts ou juste l’usufruit sous une structure à l’IS (ce qui nécessite un conseil).

Ce que je suggérais est un schéma d’effacement de la plus-value en cas d’apport avant cession, bien connu des fiscalistes. HHub, si j’apporte la SCI à l’IR à une SAS à l’IS a la valeur de revente, une fois que j’ai vendu, la dissolution de la SCI entraîne une moins-value d’annulation qui neutralise la plus-value. Au bout du compte j’ai une société IS avec du cash que je peux réinvestir (cofinancement de sci) ou sortir (dissolution car pas de résultat pour procéder à la distribution de dividendes).

Puis dans votre cas la SCI à l’IR n’est pas un problème car vous avez du déficit foncier dû aux travaux.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 14/02/2021 17h39

Membre
Réputation :   10  

HHub a écrit :

Car rien n’interdit d’avoir une seule SCI IS (avec le défaut majeur de la plus value court terme) pour plusieurs biens immobiliers.

IS 15 % jusqu’à 38000€
IS 28 % au delà.

je ne connais pas les avantages des SASU, par contre je vois bien l’avantage de faire plusieurs sociétés.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 16/02/2021 19h37

Membre
Réputation :   12  

A force d’y réfléchir je me demande si la solution administrativement la plus simple n’est pas la meilleure ..
J’envisage donc de louer en saisonnier 2/3/5ans suivant le remplissage et cet argent comblera la perte due à l’imposition sur la plus value à la revente..

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur