Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Favoris 1   [+1]    #26 18/03/2021 18h26

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

Pour jouer le rebond d’UBI j’ai préféré un turbo BEST (strike 57) qui a l’avantage par rapport au warrant de n’être pas contraint par un horizon temporel (moyennant le coût  de financement)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 19/03/2021 14h25

Membre
Réputation :   22  

corran, le 18/03/2021 a écrit :

Pour jouer le rebond d’UBI j’ai préféré un turbo BEST (strike 57) qui a l’avantage par rapport au warrant de n’être pas contraint par un horizon temporel (moyennant le coût  de financement)

C’est une question de style 💁‍♂️

À titre personnel, je préfère les warrants car il n’y a pas de barrières désactivantes !

Et avec un warrant échéance 9 mois, j’ai le temps de voir venir 😉


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

#28 23/03/2021 12h00

Membre
Réputation :   39  

Bonjour, merci pour voter file, 2 petites questions :
1.Il me semble que vous avez trouvé des warrants vraiment long terme (18 mois - 2 ans ) lors de la crise, mais que récemment ils sont avec une un horizon plus court terme autour d’un an. Des explications ?
2. Veuillez m’excuser mais la façon dont vous présentez  votre performance est un peu promotionnelle. Vous êtes un investisseur chevronné et pourtant vous ne parlez que de votre performance 2020 et de plus vous la sous divisez en 2 catégories, celle avec du levier affichant forcément une performance élevée en 2020 . Comment sont réparties ces 2 catégories ?

Hors ligne Hors ligne

 

#29 23/03/2021 12h49

Membre
Réputation :   22  

MartyFunkhouser a écrit :

Bonjour MartyFunkhouser,

Alors pour les warrants oui, durant le premier semestre 2020, j’ai pu acheter un nombre important de warrants avec une échéance décembre 2022 de chez Société Générale.

Depuis juin 2020, beaucoup de ces warrants ne sont plus disponibles à l’achat. La raison, c’est que l’émetteur, n’a pas tout le temps intérêt à proposer des échéances aussi longues. Pour lui, c’est un risque et ça n’a pas forcément un grand intérêt en termes de business.

Généralement on arrive à trouver des warrants avec une échéance à 1 an, au-delà c’est moins courant. Cependant, ça existe.

Chez Société Générale et Unicredit, on peut trouver des échéances 9 mois / 1 an.

Chez Morgan Stanley, on peut trouver des échéances 1 an et demi. (dispo que sur Bourse Direct et Interactive Broker)

Sur ma performance, oui je la divise car elle est totalement différente. Sur le PEA j’ai vraiment une approche tranquille.

Sur mon compte titre… c’est un positionnement très agressif. Avant la crise, mon PEA était plus important. Aujourd’hui, mon compte titre est en train de devenir beaucoup plus important.

Je ne vais pas modifier ces pondérations ou faire un quelconque rééquilibrage, car je suis à l’aise avec ma stratégie et une forte volatilité.

Sur le fait que c’est un peu promotionnel, disons que ce n’est pas mon but ici. Si je voulais vraiment faire du promotionnel, je pourrais vous dire que sur un an glissant.. ma performance dépasse les +600%… ou que je suis en hausse sur ce compte titre de +39% depuis le début de l’année. Je ne suis pas là pour ça, j’en ai juste parlé en intro car j’ai remarqué que d’autres le faisaient.

Si je viens ici, c’est parce que je trouve des infos utiles sur certains fils, et que c’est ma façon d’apporter ma petite pierre à l’édifice. J’ai remarqué que personne ne parlait de ça, et comme c’est une de mes spécificités, je me suis dit que c’était l’élément que je devais partager ici. 😉

Dernière modification par MathieuB (23/03/2021 12h49)


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #30 23/03/2021 15h49

Membre
Réputation :   39  

Merci pour vote réponse, vous ne me repondez pas sur votre historique pré 2020. Parce qu avec ce type de perf sur le long terme j’ai du mal à comprendre le besoin de gagner 6 euros par membre..
Je me permets de vous embeter car vous vendez une prestation et que ce forum a un passif vis a vis de clubs payants vendus par des membres qui mettaient en vant leur performance passée non auditée.. avec des resulats catastrophiques au bout.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 23/03/2021 17h05

Membre
Réputation :   22  

MartyFunkhouser a écrit :

Je comprends.

Avant 2020, je n’étais quasiment pas investi. Car j’ai longtemps travaillé dans la finance (rien le droit de faire à titre perso), je suis seulement libre de faire ce que je veux depuis fin 2019, et c’est effectivement depuis ce moment que je suis devenu très actif.

Disons que je préparais ce moment depuis longtemps, mais je n’avais aucune idée de quand ça se produirait. Le covid est arrivé, tout est allé assez vite.

Malgré ma performance, je ne peux pas encore en vivre totalement (mais j’y songe fortement). Par ailleurs, j’ai démarré cette newsletter car j’ai beaucoup d’amis qui se sont lancés en Bourse en 2020 et qui m’ont posé souvent les mêmes questions. Cette newsletter était avant tout faite pour eux.

Je me suis juste dit par la suite, que mon expérience pourrait aider davantage de personnes, et que je pourrais peut-être en vivre (un peu). D’où cette newsletter.

L’autre point important, c’est simplement que je ne suis pas un trader et je n’ai pas besoin d’être en permanence derrière mes écrans à surveiller une courbe. J’ai donc le temps de creuser des dossiers et de les partager.

Moi, avec cette newsletter, je ne suis qu’un générateur d’idée d’investissement (je parle aussi souvent de boîtes à éviter). En résumé, je pousse les gens à réfléchir sur des idées ou leur portefeuille. 6€ par mois ou 60€ par an, c’est le prix d’un bon magazine. C’est ce que j’essaye d’être. En plus réactif, et plus moderne.

Pour la performance, dites-vous bien que je fais presque la même chose sur mon PEA et sur mon compte titre. La seule différence, c’est les outils que j’utilise.


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

#32 23/03/2021 17h31

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

MathieuB a écrit :

MartyFunkhouser a écrit :

Je comprends.

Avant 2020, je n’étais quasiment pas investi. Car j’ai longtemps travaillé dans la finance (rien le droit de faire à titre perso),

Qu’entendez-vous par là? J’ai travaillé 20 ans dans la finance et n’ai jamais été empêché d’investir à titre personnel. C’est nouveau cette interdiction?

Hors ligne Hors ligne

 

#33 23/03/2021 18h02

Membre
Réputation :   22  

dangarcia a écrit :

MathieuB a écrit :

MartyFunkhouser a écrit :

Je comprends.

Avant 2020, je n’étais quasiment pas investi. Car j’ai longtemps travaillé dans la finance (rien le droit de faire à titre perso),

Qu’entendez-vous par là? J’ai travaillé 20 ans dans la finance et n’ai jamais été empêché d’investir à titre personnel. C’est nouveau cette interdiction?

Tout dépend dans quelle "finance" vous avez travaillé ?

J’ai travaillé dans un département ou j’avais accès à beaucoup d’informations (dont des infos dites privilégiées), et où surtout, j’étais en contact avec des traders qui achetaient/revendaient quotidiennement des montants importants sur les marchés pour le compte de clients (contrat de liquidité).

Pour finir, la banque dans laquelle je travaillais était aussi une importante banque d’affaires… À ce titre, j’aurais pu, par inadvertance, dans un ascenseur, entendre des rumeurs de M&A sur certaines boîtes … et donc, par précaution, dans mon département, on n’avait rien le droit de faire à titre personnel. 😉


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

#34 23/03/2021 18h37

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

MathieuB a écrit :

Tout dépend dans quelle "finance" vous avez travaillé ?

Dans les mêmes cercles bien informés que vous, et de mémoire j’avais obligation de déclarer mes opérations ce qui est très différent de ne pas avoir le droit d’investir.
Ça m’étonne beaucoup qu’une banque puisse interdire à ses employés d’investir en bourse. J’ai vu quelques cas de restrictions sur certains produits (de spéculation notamment) mais une interdiction pure et simple non.

Hors ligne Hors ligne

 

#35 23/03/2021 21h27

Membre
Réputation :   40  

Bonsoir,

Je découvre que vous travaillez principalement les produits dérivés. C’est aussi mon cas.
Néanmoins, j’ai choisi les options plutôt que les warrants.
Cela pour deux raisons:
  - La vulgarisation de ces produits sur ce forum en particulier grâce à Miguel,
  - Le fait d’être sur un marché indépendant d’un émetteur particulier.

Pouvez-vous indiquer pourquoi votre choix s’est orienté sur les warrants plutôt que les options?
Vue votre performance, c’est un excellent choix…

J’ai regardé un peu cette après-midi le put strike 30 Total échéance 17/12/2021 était autour de 1,1 €.
Il y a un warrant SG sur ce strike et cette échéance, parité 5 (donc 5 warrants pour une action) qui cotait 0.24-0.25.

Si j’ai bien compris, l’achat ou la vente de l’option put est équivalent à l’achat ou la vente de 500 warrants put. C’est bien cela dans cet exemple?

Du coup, la même position, achat ou vente d’un put et achat ou vente de 500 warrants put ne coûte/rapporte pas la même chose en fonction du produit choisi. L’option est à 110 €, pour le warrant on est à 120 € environ.
Même avec les frais de transactions, ça ne vaut pas le coup d’acheter le put et de vendre 500 warrants put? Le gain est faible (une dizaine d’euros) et le risque est nul. J’ai bien compris ou il y a une subtilité qui m’échappe?

Par contre, le gain est à mettre en regard de la marge nécessaire pour tenir cette position.
Pouvez-vous donner quelques exemples de marges demandées par DeGiro (il me semble que c’est le broker que vous utilisez si j’ai bien suivi) sur vos positions warrants?

Bonne soirée.

Hors ligne Hors ligne

 

#36 24/03/2021 12h00

Membre
Réputation :   39  

dangarcia, le 23/03/2021 a écrit :

MathieuB a écrit :

Tout dépend dans quelle "finance" vous avez travaillé ?

Dans les mêmes cercles bien informés que vous, et de mémoire j’avais obligation de déclarer mes opérations ce qui est très différent de ne pas avoir le droit d’investir.
Ça m’étonne beaucoup qu’une banque puisse interdire à ses employés d’investir en bourse. J’ai vu quelques cas de restrictions sur certains produits (de spéculation notamment) mais une interdiction pure et simple non.

Je dois vous avouer que je partage l’étonnement de dangarcia concernant vos explications. Le cas échéant, je trouve ça un peu olé-olé de se lancer dans une newsletter avec un an d’expérience en se targuant d’une performance non vérifiable obtenue grâce à une stratégie avec du levier tout en s’adressant  " à toutes celles et ceux qui souhaitent démarrer en bourse" (je vous cite). Pas très prudent vis à vis de votre cible.

De plus votre performance est le fruit d’un market timing qui a été payant cette fois  mais qui est le fruit du hasard. Vous étiez cash à 80 % avant le Covid d’après votre site. Mais il y a un cout d’opportunité énorme à rester cash en attendant la prochaine crise.

Je vous embête d’autant plus que je trouve votre stratégie de spéculation sur analyse fondamentale et avec une échelle de temps allongée intéressante et originale !

Dernière modification par MartyFunkhouser (24/03/2021 13h55)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #37 24/03/2021 13h39

Membre
Réputation :   4  

Je me permets d’intervenir, puisqu’abonné, et heureux de l’être, aux publications proposées par Mathieu.
Franchement le montant de la cotisation est anecdotique, les échanges entre membres sont très intéressants et je n’ai pas regretté de suivre les conseils de notre animateur.
Rien qu’en suivant les conseils sur 1 action et 3 warrants, j’ai gagné 18 fois le montant de mon abonnement, en moins de 3 mois.

Hors ligne Hors ligne

 

#38 24/03/2021 14h04

Membre
Réputation :   39  

Votre message est la preuve que ce service s’adresse  à des débutants (sauf erreur de jugement de ma part, au vu de votre présentation et des montants de vos gains) et qu’ils achetent des produits très risqués (c’est un fait de part leur levier), situation au combien dangereuse !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #39 24/03/2021 16h14

Membre
Réputation :   5  

Sur l’interdiction des transactions personnelles, je vous reproduis ci-dessous un extrait d’une procédure d’un Analyste Financier (issu d’une sanction AMF sur le sujet)

AMF a écrit :

La procédure de XXXX intitulée « Opérations pour compte propre des collaborateurs », dans
sa version du 1er mai 2013, indique que tous les collaborateurs sont considérés comme sensibles et
dispose :
− « Les collaborateurs de XXXX ont le libre choix entre la délégation de gestion à un
gestionnaire extérieur […] et la gestion personnelle. Dans ce cas, ils ne peuvent qu’intervenir sur
des OPCVM, des emprunts d’Etat et participer aux opérations de privatisations. » ;
− « Les collaborateurs doivent déclarer au Responsable de la Conformité : / - les comptes
d’instruments financiers dont ils sont titulaires […]. / […] / Les collaborateurs sont également
tenus de déclarer toute modification ultérieure de ces comptes ainsi que tout nouveau compte
ouvert dans ces conditions »

Ce type d’interdiction s’applique également chez le régulateur, avec la possibilité de passer des ordres sur des titres acquis avant l’embauche seulement après avis du déontologue, l’obligation de déclaration des comptes titres existant, et l’impossibilité d’en ouvrir de nouveau.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #40 24/03/2021 16h14

Membre
Réputation :   22  

dangarcia, le 23/03/2021 a écrit :

MathieuB a écrit :

Tout dépend dans quelle "finance" vous avez travaillé ?

Dans les mêmes cercles bien informés que vous, et de mémoire j’avais obligation de déclarer mes opérations ce qui est très différent de ne pas avoir le droit d’investir.
Ça m’étonne beaucoup qu’une banque puisse interdire à ses employés d’investir en bourse. J’ai vu quelques cas de restrictions sur certains produits (de spéculation notamment) mais une interdiction pure et simple non.

Ce n’était pas pur et simple, mais dans les faits avec beaucoup de contraintes. Je ne pouvais pas investir sur des actions, ou tout ce qui touchait de près ou de loin à des actions (dérivés etc). Et si je voulais faire quelque chose, je devais faire une déclaration papier dans la journée… (comme céder une action que je détenais depuis longtemps). Le parcours du combatant.

J’étais simplement à un endroit où j’avais accès à énormément d’informations privilégiées. C’est aussi simple que ça. C’était par précaution.

as98qr53 a écrit :

Pouvez-vous indiquer pourquoi votre choix s’est orienté sur les warrants plutôt que les options ?

Pour 3 raisons, le fonctionnement est plus simple, les risques sont moindres et investir sur les options demande une grande maîtrise, que je n’estime ne pas avoir totalement pour le moment. (Je n’investis que dans ce que je maîtrise totalement).

Sur le fonctionnement, la cotation d’un warrant est plus simple à comprendre, et donc à anticiper.
Sur les risques, avec un warrant, vous ne pouvez jamais perdre plus que votre mise, et vous n’avez pas d’appel de marge etc.

En gros, à la différence des vraies options, vous ne pouvez pas faire de grosses bêtises. (ie vendre des call ou des put et devoir des milliers d’euros à votre broker, perdre plus d’argent que vous avez mis etc.)

Les warrants permettent d’avoir un effet de levier, sans emprunter d’argent à votre broker, et avec un risque qui est contenu à votre investissement. C’est ça l’énorme avantage.

On peut faire sensiblement la même chose en achetant simplement des Call. À titre personnel, j’en ai quelques-uns. J’expérimente.

as98qr53 a écrit :

Du coup, la même position, achat ou vente d’un put et achat ou vente de 500 warrants put ne coûte/rapporte pas la même chose en fonction du produit choisi. L’option est à 110 €, pour le warrant on est à 120 € environ.
Même avec les frais de transactions, ça ne vaut pas le coup d’acheter le put et de vendre 500 warrants put? Le gain est faible (une dizaine d’euros) et le risque est nul. J’ai bien compris ou il y a une subtilité qui m’échappe?

Je crois que vous avez raison, je ne maîtrise pas encore totalement les options, donc je ne vais pas m’avancer dessus. (C’est vous le spécialiste). Mais je crois que c’est ça. 😉

Par contre, le gain est à mettre en regard de la marge nécessaire pour tenir cette position.
Pouvez-vous donner quelques exemples de marges demandées par DeGiro (il me semble que c’est le broker que vous utilisez si j’ai bien suivi) sur vos positions warrants?

Il n’y a pas de marges pour acheter des warrants et vous ne pouvez pas vendre des warrants sans les avoir achetés au préalable (à la différence des options). Par ailleurs, je n’ai jamais emprunté d’argent à mes brokers pour investir. Donc, je n’utilise pas de levier par l’emprunt pour investir. Je dors sur mes 2 oreilles.

MartyFunkhouser a écrit :

Le cas échéant, je trouve ça un peu olé-olé de se lancer dans une newsletter avec un an d’expérience en se targuant d’une performance non vérifiable obtenue grâce à une stratégie avec du levier tout en s’adressant  " à toutes celles et ceux qui souhaitent démarrer en bourse" (je vous cite). Pas très prudent vis à vis de votre cible.

Déjà, ça fait plusieurs années que je travaille dans la finance (et non juste un an).

D’autre part, sur ma performance, j’ai bien sûr, profité d’un bon timing en mars, mais elle s’est faite en réalité sur toute l’année 2020 (70% depuis septembre) et non juste en mars.

Je ne suis pas un "timer" de marché. Et donc, j’investis presque uniquement dans une optique long terme. Si mes scénarios se réalisent au bout de 2 mois, tant mieux. Mais j’essaye toujours d’avoir un temps plutôt long devant moi.

MartyFunkhouser a écrit :

Je vous embête d’autant plus que je trouve votre stratégie de spéculation sur analyse fondamentale et avec une échelle de temps allongée intéressante et originale !

Vous ne m’embêtez pas. Je sais que mon approche est originale, et donc, peut interroger.

MartyFunkhouser a écrit :

Votre message est la preuve que ce service s’adresse  à des débutants (sauf erreur de jugement de ma part, au vu de votre présentation et des montants de vos gains) et qu’ils achetent des produits très risqués (c’est un fait de part leur levier), situation au combien dangereuse !

Dans votre présentation, vous parlez de vous endetter pour investir 👇

MartyFunkhouser a écrit :

5. Si par chance les marchés font -30 ou - 50 % se laisser la possibilité de ’s’endetter à bas cout ( remboursement devant etre facilement etre couverts par mes revenus mensuels ou si compte margin effet de levier max de 1.5) pour acheter plus de morceaux d’entreprise pas cheres.

Ca c’est très dangereux. Moi je ne fais pas ça, et je ne le ferais jamais. Pourquoi ? car il existe des outils simples (comme les warrants) qui permettent d’avoir du levier tout en limitant votre risque (à votre investissement).

Dans ma newsletter, je ne propose pas des warrants, je propose des idées d’investissements long terme dans des entreprises.

Libre à chacun de me suivre ou pas, et de la jouer cool dans un PEA (beaucoup font ça) ou de prendre une petite position dans un warrant pour dynamiser son portefeuille.

Bien sûr, mon portefeuille personnel est à 98% composé de warrants ou d’options, mais en aucun cas, c’est ce que je propose de faire à des personnes qui débutent en Bourse.

Je ne me suis pas improvisé investisseur en warrant comme ça. Ça fait des années que je suis sur les marchés, notamment professionnellement (je sais donc un peu de quoi je parle), j’ai commencé comme tout le monde par des actions, puis simplement, par curiosité, j’ai découvert petit à petit, d’autres possibilités que peuvent offrir les marchés. C’est sans doute, une de mes spécificités.


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

#41 24/03/2021 17h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   208  

Bonjour Mathieu,

Puisque l’information est publique (linkedin) je me permet de préciser (n’hésitez pas à corriger si ce n’est pas à jour) car je pense que c’est intéressant pour les forumeurs (en tout cas votre profil m’a intrigué en partie à cause de la newsletter payante et il semble que je n’ai pas été le seul), vous avez été diplômé en finance en 2016 (avec de bonnes écoles), puis avez travaillé deux ans en analyste marché chez Rothschild, et semblez depuis 2018 vous êtes redirigé vers le coding (full stack, leWagon). C’est un profil atypique, qu’est ce qui vous a fait bifurquer de la finance?

La performance 2020 étant impressionante, pouvez vous donner une fourchette des montants en jeu sur votre portefeuille?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #42 24/03/2021 17h21

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

MathieuB a écrit :

Ce n’était pas pur et simple, mais dans les faits avec beaucoup de contraintes. Je ne pouvais pas investir sur des actions, ou tout ce qui touchait de près ou de loin à des actions (dérivés etc). Et si je voulais faire quelque chose, je devais faire une déclaration papier dans la journée… (comme céder une action que je détenais depuis longtemps).

Ça ne tient pas debout votre histoire, soit vous ne pouvez pas investir soit vous êtes obligé de déclarer vos opérations.
Et à ma connaissance SG, Amundi ou BNP IP entre autres ne demandent à leurs employés que les relevés de comptes de placement voire une déclaration des mouvements.

Choisir de ne pas investir pour ne pas avoir à déclarer quoi que ce soit est un choix personnel en aucun cas une interdiction imposée par votre employeur.

Cette histoire de professionnels de la finance soi-disant interdits d’investir m’a toujours eu l’air d’être une légende urbaine.

Hors ligne Hors ligne

 

#43 24/03/2021 17h57

Membre
Réputation :   40  

Bonjour,

Après vérification, on ne peut pas vendre les warrants à découvert par opposition aux options, on ne peut que les acheter et les vendre une fois achetés. C’est pour cela que la perte en capital est limitée au coût achat, contrairement aux options.

Du coup, je pense que ce que j’ai décrit est plus ce que fait l’émetteur pour se couvrir. Comme cela, il gagne quoi qu’il arrive.

C’est là qu’il doit y avoir une subtilité sur les warrants par rapport à l’achat d’options.
Est-ce qu’un même delta du sous-jacent fait évoluer les deux produits de la même façon?
Est-ce que c’est lié aussi à la liquidité? Le marché des options est peu actif de ce côté de l’Atlantique, donc on utilise les warrants… ou l’inverse.

Si il y a des experts des deux produits, ça pourrait être intéressant.

Bonne fin d’après-midi.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #44 24/03/2021 18h14

Membre
Réputation :   4  

MartyFunkhouser a écrit :

Votre message est la preuve que ce service s’adresse  à des débutants (sauf erreur de jugement de ma part, au vu de votre présentation et des montants de vos gains) et qu’ils achetent des produits très risqués (c’est un fait de part leur levier), situation au combien dangereuse !

Tout est relatif, cela fait 30 ans que j’investis en bourse. N’ayant auparavant pas utilisé les warrants, j’apprends et y investis des sommes modiques, pour apprendre. En prenant soin de ne pas y affecter plus de 10% de mon portefeuille (je fais la même choses avec les cryptos). Mails le résultat en 3 mois est impressionnant et booste à l’evidence la performance globale du portefeuille.
Chacun vois le danger par rapport à sa propre expérience. Mais dès lors qu’on est présent sur les marchés, il est omniprésent. Tout est question de pondération.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #45 24/03/2021 19h04

Membre
Réputation :   8  

Mathieu la lecture de votre fil m’a ouvert la porte vers les warrants que j’essaie de comprendre à présent pour pourquoi pas y consacrer une petite partie de mes allocations.

Une question car il semble que je rate quelque chose, je suis allé sur le site de la sogé et j’ai ciblé un ou deux warrants qui me paraissent intéréssants, lorsque je rentre leur code mnémonique sur bourse direct ou degiro j’ai un prix qui n’a rien a voir avec le prix affiché sur le site de la sogé, comment se fait-il ?
Les produits unicredit semblent marcher correctement …

Ex : 30H7S ABInbev Call Septembre 21 0,55-0,57 sur sogé et 0,435 sur degiro et bourse direct.

Merci

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #46 24/03/2021 19h50

Membre
Réputation :   39  

Mathieu, vous citez ma présentation, mais la différence entre vous et moi, c’est que je n’ai rien à vendre, en particulier à des investisseurs débutants.

Il  y a 13 mois vous etiez 80 % cash, aujourdhui en confiance grace a votre performance vous avez un portefeuille composé de 98 % de produits dérivés ( des warrants et options call hors de la monaie ) alors que les valorisations sont superieures qu ’à l’époque. Je suis vraiment inquiet quand vous dites que cette approche est moins risquée que la mienne. Si on se cogne une crise bien profonde et longue facon 2008 à -50 % votre portefeuille de dérivés ne vaut plus rien, et votre portefeuille global -99 %. Le mien sera à  -50 %  et   j’aurais 20 % de cash  et un pret facilement remboursable avec mes revenus ( 10 %).

Faites ce que vous voulez avec votre portefeuille mais soyez plus prudent quand vous vendez du reve à des débutants.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #47 24/03/2021 20h54

Membre
Réputation :   71  

as98qr53 a écrit :

Bonjour,

Après vérification, on ne peut pas vendre les warrants à découvert par opposition aux options, on ne peut que les acheter et les vendre une fois achetés. C’est pour cela que la perte en capital est limitée au coût achat, contrairement aux options.

Du coup, je pense que ce que j’ai décrit est plus ce que fait l’émetteur pour se couvrir. Comme cela, il gagne quoi qu’il arrive.

C’est là qu’il doit y avoir une subtilité sur les warrants par rapport à l’achat d’options.
Est-ce qu’un même delta du sous-jacent fait évoluer les deux produits de la même façon?
Est-ce que c’est lié aussi à la liquidité? Le marché des options est peu actif de ce côté de l’Atlantique, donc on utilise les warrants… ou l’inverse.

Si il y a des experts des deux produits, ça pourrait être intéressant.

Bonne fin d’après-midi.

Les warrants vendus par les institutions financières sont des warrants couverts. Les émetteurs ne jouent pas contre vous et se couvrent pour être delta neutre. Ils se rémunèrent sur le spread.

Hors ligne Hors ligne

 

#48 25/03/2021 09h23

Membre
Réputation :   22  

Liberty84, le 24/03/2021 a écrit :

Bonjour Mathieu,

Puisque l’information est publique (linkedin) je me permet de préciser (n’hésitez pas à corriger si ce n’est pas à jour) car je pense que c’est intéressant pour les forumeurs (en tout cas votre profil m’a intrigué en partie à cause de la newsletter payante et il semble que je n’ai pas été le seul), vous avez été diplômé en finance en 2016 (avec de bonnes écoles), puis avez travaillé deux ans en analyste marché chez Rothschild, et semblez depuis 2018 vous êtes redirigé vers le coding (full stack, leWagon). C’est un profil atypique, qu’est ce qui vous a fait bifurquer de la finance?

La performance 2020 étant impressionante, pouvez vous donner une fourchette des montants en jeu sur votre portefeuille?

En effet, plus que quitter la finance (que je n’ai jamais vraiment quittée car c’est une passion), j’ai voulu ajouter une corde à mon arc en apprenant à coder. Ce domaine me fascinait et je voulais mieux le comprendre, j’ai pu faire une formation qui m’a appris les bases (je ne suis pas un expert mais je cerne désormais mieux les enjeux autour de la tech etc).

Et je dispose de plusieurs dizaines de milliers d’euros à la fois sur le PEA et le compte titre (pas suffisant pour en vivre pour le moment).

dangarcia a écrit :

Ça ne tient pas debout votre histoire, soit vous ne pouvez pas investir soit vous êtes obligé de déclarer vos opérations.
Et à ma connaissance SG, Amundi ou BNP IP entre autres ne demandent à leurs employés que les relevés de comptes de placement voire une déclaration des mouvements.

Choisir de ne pas investir pour ne pas avoir à déclarer quoi que ce soit est un choix personnel en aucun cas une interdiction imposée par votre employeur.

Cette histoire de professionnels de la finance soi-disant interdits d’investir m’a toujours eu l’air d’être une légende urbaine.

Bon, je vais le dire autrement. J’étais dans un département qui cumulait les sujets ultrasensibles.

Et à ce titre, par précaution, je ne pouvais pratiquement rien faire mis à part acheter quelques ETFs (et encore c’était très contraignant donc dissuasif).

Par exemple, dans mon département, on conseillait des boîtes en communication… pour leurs résultats… (ie résultats avant tout le monde), on gérait des contrats de liquidités (énormes montants traités quotidiennement sur de nombreuses boîtes)… on pouvait aussi avoir des demandes d’informations de la part de grands patrons ou de banquiers d’affaires… (ie une petite M&A en préparation ?) bref que des sujets ultrasensibles.

La finance, c’est très large. Pour avoir travaillé avant en gestion d’actif, les contraintes n’étaient pas les mêmes, cependant, elles se sont drastiquement renforcées ces dernières années.

Tous les départements n’ont pas la même sensibilité. Je suis content pour vous que vous ayez pu concilier les 2. Dans mon cas, ce n’était pas possible.

iqlouq a écrit :

Une question car il semble que je rate quelque chose, je suis allé sur le site de la sogé et j’ai ciblé un ou deux warrants qui me paraissent intéréssants, lorsque je rentre leur code mnémonique sur bourse direct ou degiro j’ai un prix qui n’a rien a voir avec le prix affiché sur le site de la sogé, comment se fait-il ?
Les produits unicredit semblent marcher correctement …

Ça vient des horaires de cotation. À 19h l’heure de votre message, je crois que Unicredit est encore actif (c’est-à-dire à l’achat et à la vente) alors que Socgen s’arrête avant. Si vous retournez voir aujourd’hui en pleine séance, tout devrait concorder. 😉

MartyFunkhouser a écrit :

Mathieu, vous citez ma présentation, mais la différence entre vous et moi, c’est que je n’ai rien à vendre, en particulier à des investisseurs débutants.

Il  y a 13 mois vous etiez 80 % cash, aujourdhui en confiance grace a votre performance vous avez un portefeuille composé de 98 % de produits dérivés ( des warrants et options call hors de la monaie ) alors que les valorisations sont superieures qu ’à l’époque. Je suis vraiment inquiet quand vous dites que cette approche est moins risquée que la mienne. Si on se cogne une crise bien profonde et longue facon 2008 à -50 % votre portefeuille de dérivés ne vaut plus rien, et votre portefeuille global -99 %. Le mien sera à  -50 %  et   j’aurais 20 % de cash  et un pret facilement remboursable avec mes revenus ( 10 %).

Faites ce que vous voulez avec votre portefeuille mais soyez plus prudent quand vous vendez du reve à des débutants.

Je ne voulais pas vous offenser mais simplement partager mon opinion.

Pour moi, emprunter de l’argent pour investir, c’est une pratique très risquée (qui peut augmenter vos pertes). Vous dites que vos pertes seront maximum à -50%. ça sous-entend que vous jouez le timing avec votre levier à la perfection. Dans les faits si vous rentrez trop tôt, vous pouvez encore augmenter vos pertes (cette fois-ci avec levier).

À titre personnel, je n’aime pas faire ça. Et je préfère, pour avoir du levier mettre une dose de dérivés.
Dans votre portefeuille, vous êtes prêt à prendre 50% du montant en prêt, tout ça pour avoir un levier de 1,5.

Pour le même levier, vous pourriez avoir un mix différent, par exemple, 90% en actions avec un levier de 1, et 10% en dérivés avec un levier de 5. Dans cet exemple un peu simplet, le portefeuille a un levier de 1,4, vous ne devez d’argent à personne et vous ne pouvez pas perdre plus que votre investissement initial.

C’est ça mon approche.

Mon portefeuille est évidemment bien plus risqué que le vôtre. (Vous détenez que des actions ou etf sans levier). Mon point était sur le fait de s’endetter pour investir.

Dans mon cas, oui, j’ai 98 % de produits dérivés sur mon compte titre (et 2% d’actions je parlais en actifs ex cash), mais j’ai quand même 25% de cash (souvent entre 25 et 15% en permanence). Si comme vous le dites, "on se cogne une crise bien profonde", mon portefeuille peut évidemment secouer un peu plus que la moyenne, mais il ne vaudra certainement pas 0, car j’ai des actifs anti crise, et la plupart de mes échéances sont très longues, donc j’ai le temps de voir venir.

Beaucoup de personnes investissent dans des dérivés sur des maturités très courtes (car ça peut rapporter beaucoup). Moi je fais l’inverse, je préfère gagner moins, en achetant des maturités très longues.

C’est aussi ça mon approche.

@MartyFunkhouser Quand je regarde votre portefeuille, je pense que nous avons beaucoup de choses en commun (visiblement tous les deux une conviction sur Renault), la différence, entre nous c’est simplement  que nous utilisons des outils différents et que nous n’avons pas la même appétence pour le risque.

Ririsama a écrit :

Les warrants vendus par les institutions financières sont des warrants couverts. Les émetteurs ne jouent pas contre vous et se couvrent pour être delta neutre. Ils se rémunèrent sur le spread.

C’est exactement ça 👍


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #49 25/03/2021 12h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   550  

Bonjour,

Pour le même levier, vous pourriez avoir un mix différent, par exemple, 90% en actions avec un levier de 1, et 10% en dérivés avec un levier de 5. Dans cet exemple un peu simplet, le portefeuille a un levier de 1,4, vous ne devez d’argent à personne et vous ne pouvez pas perdre plus que votre investissement initial.

Je pense que vous ne vous êtes pas suffisamment renseigné et intéressé à l’investissement sur marge : vous ne pouvez pas perdre plus que votre capital initial. Lorsque le levier devient trop important (par exemple suite à la baisse du portefeuille si le levier de base était mal jaugé), vous subissez un appel de marge. Le courtier vend automatiquement les titres pour se rembourser le levier.

Vous pouvez par exemple lire ce sujet sur l’investissement sur marge et vous verrez que si c’est utilisé intelligemment (levier maxi de 1,2-1,3), c’est un excellent moteur de construction patrimoniale sur le long terme (bien moins risqué que des produits dérivés). On peut également en profiter pour lever de l’argent lors d’un marché baissier, ce qui est très profitable. Ensuite quant à son utilisation, il est tout à fait possible d’acheter à levier des produits comme des ETF World, ou des entreprises de qualité comme JNJ, PEP etc… et donc mesurer son risque. C’est aussi comme ça que Warren Buffett a aussi bien performé à long terme : utilisation du levier sur des actions solides (et surtout conserver ses positions sur le LT).

Dernière modification par MrDividende (25/03/2021 12h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#50 25/03/2021 12h34

Membre
Réputation :   22  

MrDividende a écrit :

Bonjour,

Je pense que vous ne vous êtes pas suffisamment renseigné et intéressé à l’investissement sur marge : vous ne pouvez pas perdre plus que votre capital initial. Lorsque le levier devient trop important (par exemple suite à la baisse du portefeuille si le levier de base était mal jaugé), vous subissez un appel de marge. Le courtier vend automatiquement les titres pour se rembourser le levier.

Vous pouvez par exemple lire ce sujet sur l’investissement sur marge et vous verrez que si c’est utilisé intelligemment (levier maxi de 1,2-1,3), c’est un excellent moteur de construction patrimoniale sur le long terme (bien moins risqué que des produits dérivés). On peut également en profiter pour lever de l’argent lors d’un marché baissier, ce qui est très profitable. Ensuite quant à son utilisation, il est tout à fait possible d’acheter à levier des produits comme des ETF World, ou des entreprises de qualité comme JNJ, PEP etc… et donc mesurer son risque. C’est aussi comme ça que Warren Buffett a aussi bien performé à long terme : utilisation du levier sur des actions solides (et surtout conserver ses positions sur le LT).

Je parle du cas ou des investisseurs doivent faire face à des appels de marges successifs alors qu’ils ont shorté des actions ou vendu des options (ie pertes potentielles infinies), il est donc parfaitement possible que des appels de marge vous contraignent à rajouter, in fine plus d’argent que votre mise initiale (à moins que votre broker clôture votre position en effet).

Au passage, Warren le fait aussi.. Tradingsat

Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il est possible de se servir d’un effet de levier raisonnable, dans certaines optiques d’investissement (je suppose en voyant votre pseudo) sur des valeurs tranquilles.

Cependant, c’est juste pas ma façon de faire. Beaucoup de Français aiment vivre à découvert. Ça n’est pas mon cas. Je n’oblige personne à aimer ma manière de faire, je viens juste ici la partager.

J’ai visiblement la même optique d’investissement que vous (long terme etc), cependant, nous ne procédons pas exactement de la même manière pour arriver à nos fins.


Je partage mes idées d'investissement ici 👉 Fortress Club

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de mathieub"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur