Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 12/01/2021 14h01

Membre
Réputation :   21  

J’investis depuis une dizaine d’année, avec des principes de gestion qui sont restés très stables.

Allocation géographique, gestion indicielle et orientation "Smart Beta"
- J’ai choisi une répartition fixe par grandes zones géographiques. Le poids de chaque zone dépend notamment de son importance économique (pourcentage du PIB mondial).
- Je vise une orientation Momentum et Value suivant des règles systématiques à hauteur de 50% pour chaque zone géographique où je peux l’implémenter (je ne fais pas de stock-picking "discrétionnaire")
- Europe : 50% d’ETFs classiques et d’options sur indices, 50% de Momentum et Value via des actions en PEA et PEA-PME (achats et ventes suivant des règles systématiques) et des ETFs "Smart Beta"
- US : 50% d’ETFs classiques et d’options sur ETFs indiciels, 50% de Momentum et Value via des ETFs "Smart Beta"
- Autres zones : 100% d’ETFs classiques, faute d’ETFs Smart Beta spécifiques à ces zones

Utilisation des options
- Positions acheteuses sur des Calls sur indices ou ETFs indiciels
- Objectif : exposer davantage le portefeuille aux grands indices boursiers via un effet de levier stable avec risque maximal pré-défini (par contraste, je suis réticent à utiliser de la marge)
- En pratique, j’achète les options avec échéances les plus lointaines possible (>2 ans) pour peu quelles soient liquides avec une plage de prix d’exercice raisonnablement atteignables. Je "roule" mes positions à l’approche de l’échéance.
- US : options sur l’ETF "SPY" (le plus gros ETF au monde, qui suit le S&P 500)
- Europe : options sur l’indice Euro Stoxx 50 (j’étudie l’opportunité de prendre aussi des options sur l’indice "Dividendes" correspondant)

Gestion du risque de change
- La devise influence l’allocation géographique (surpondération de la Zone Euro par rapport à ce qu’elle aurait été sans cet effet)
- Lorsque le coût de la couverture en devise (évalué via les prix à terme pour les taux de change) est raisonnable et qu’il existe des instruments adaptés faciles d’accès et à faibles frais, je vise à couvrir 50% du risque devise. En pratique, une partie de mes ETFs US et Japon sont des versions "FX hedged"

Enveloppes
- PEA Saxo Banque (ex Binck) : proche du plafond
- PEA-PME Saxo Banque (ex Binck)
- CTO Saxo Banque (ex Binck)  : contient notamment mes positions sur options
- CTO BforBank
- AV Spirica, Suravenir, Generali, SwissLife : pour prendre date
- PER CTO : en projet

Réflexions en cours
- L’idée était simplement de remplir prioritairement mon PEA et PEA-PME pour les titres qui peuvent y être détenus (donc quasiment tout sauf les options)
- La situation actuelle chez Saxo Banque (chez qui j’ai été migré depuis Binck) me fait reconsidérer : migration de mon PEA chez un autre courtier, avec les complications et délais associés ? Réorientation de mes versements sur mon CTO BforBank pour les ETFs le temps que la situation s’améliore éventuellement chez Saxo Banque ?

Dernière modification par Galt (12/01/2021 14h03)

Mots-clés : allocation géographique, etf (exchange traded funds), gestion indicielle, options, portefeuille, smart beta

Hors ligne Hors ligne

 

#2 12/01/2021 15h18

Membre
Réputation :   25  

Bonjour Galt, je trouve la description de votre portefeuille intéressante. Nous avons comme point commun l’approche par PIB et par plaque géographique. Pourriez-vous détailler les ETF que vous utilisez ? Quel pourcentage de votre rendement environ avez-vous fait avec les ETF vs les options ? En effet je ne me suis pas encore lancé dans les options et je me demande si cela vaut le cout.

Dernière modification par outoftheratrace (12/01/2021 15h29)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 12/01/2021 20h00

Membre
Réputation :   21  

Bonsoir,

Voici ce que j’utilise actuellement :
- US : Amundi, BNP Paribas et Lyxor proposent tous les 3 des ETFs S&P 500 PEAbles à 0,15% par an. A part Amundi, ils offrent aussi une version FX-hedged au même prix. Il y a des versions moins chères non PEAbles.
- Europe : Lyxor Core EURO STOXX 300 UCITS ETF (frais de 0,07% par an), avec en complément éventuel des ETFs spécifiques à certains pays quand les frais restent raisonnables
- Japon : Amundi ETF PEA Japan Topix UCITS ETF (frais de 0,20% par an) pour être PEAble ; il y a des versions moins chères non PEAbles. Les versions FX-hedged sont trop chères en PEA, mais hors PEA Amundi en propose un sur le Nikkei à 0,18% par an.
- Emergents : Amundi (encore !) propose des ETFs PEAbles à 0,15% par an sur les pays émergents d’Asie et d’Amérique Latine (ou un autre sur tous les émergents, mais c’est quasiment le même que la version asiatique)
- Momentum : Amundi (bis !) pour l’Europe (PEAble, 0,23% par an) et iShares pour les US (non PEAble, 0,20% par an)
- Value : je suis en train de réévaluer les différents indices Value, mon choix d’ETFs va peut-être changer.

Je repars souvent du screener de JustETF plutôt que de mes positions précédentes, en triant par frais décroissants, et en prenant garde à l’encours, à la devise, et aux places de cotation. Ca permet éventuellement de découvrir des nouveautés.

Dernière modification par Galt (12/01/2021 20h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 12/01/2021 22h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   315  

Merci pour ce portefeuille intéressant.

Vous êtes très surexposé aux etf français, y compris hors pea, c’est volontaire?

Je trouve les etf hedged peu performants. Sur 3 an, on perçoit un coûteux décalage entre les 2 etf s&p500, alors qu’il n’y a pas d’effet de change sur cette période. Qu’en pensez-vous?

AMUNDI ETF SP 500 - EUR, Cours Tracker 500, Cotation Bourse Euronext Paris - Boursorama
AMUNDI SP500 H EUR - EUR, Cours Tracker 500H, Cotation Bourse Euronext Paris - Boursorama

Il faudra que vous nous expliquiez votre façon de gérer le levier, et comment vous avez traversé la crise boursière de 2020. Je suis certain que cela intéressera pas mal de lecteurs.

AMF: j’ai supprimé l’etf hedged s&p 500 de mon portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 12/01/2021 23h20

Membre
Réputation :   21  

Bonsoir,

Vous êtes très surexposé aux etf français, y compris hors pea, c’est volontaire?

Quasiment tous mes ETFs sont sur PEA, d’où la fréquence des émetteurs français dans ma liste. Un 2nd facteur est qu’Amundi est souvent bien placé dans mes recherches sur JustETF même en enlevant le filtre "PEA".

Je trouve les etf hedged peu performants. Sur 3 an, on perçoit un coûteux décalage entre les 2 etf s&p500, alors qu’il n’y a pas d’effet de change sur cette période. Qu’en pensez-vous?

Ma motivation : seule une assez faible portion de mon portefeuille étant sur la zone euro, je choisis d’utiliser (en partie) des ETFs FX-hedged pour me protéger (en partie) d’un scénario catastrophe pour mon portefeuille, où l’euro s’apprécierait fortement et durablement contre les autres devises (je ne considère pas ce scénario comme particulièrement probable, mais c’est de la gestion du risque).

Il faudra que vous nous expliquiez votre façon de gérer le levier, et comment vous avez traversé la crise boursière de 2020. Je suis certain que cela intéressera pas mal de lecteurs.

En achetant une option Call, vous vous exposez aux mouvements du produit sous-jacent via un montant investi plus faible que si vous achetiez directement le sous-jacent (en pratique, le montant investi est bien plus faible, sauf si l’option est très "dans la monnaie"), d’où l’effet de levier.
Mais c’est très différent que d’utiliser de la marge (d’où mon choix de passer par des options), car :
- Quelle que soit la baisse, vous perdez au plus le montant investi
- Vous ne risquez pas d’atteindre une limite de marge et de devoir vendre prématurément
- Si vous gardez l’option jusqu’à sa date d’échéance (ce que je fais), peu importent les fluctuations du marché qui ont eu lieu entre la prise de position et la date d’échéance
En 2020, mes options ont donc baissé quand le marché a baissé, puis remonté quand le marché est remonté. Les pourcentages de baisse et de hausse étaient "juste" plus élevés que sur les indices équivalents.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 04/05/2021 19h17

Membre
Réputation :   21  

Une évolution de ma stratégie essentiellement due aux défauts de gestion de Saxo (ex Binck) : j’ai fermé mes positions d’options, et les ai remplacé simultanément par des ETFs chez un autre courtier (BforBank) afin de préserver mon allocation géographique.

Réflexion dans le détail :
- Perte de confiance globale en Saxo (impression globale + quelques points précis me concernant) alors que j’ai une large majorité de mon patrimoine chez eux (dont PEA et PEA-PME), d’où ma décision de réduire mes avoirs chez eux
- La migration semblant en pratique impossible pour l’instant (surtout PEA et PEA-PME), je me "contente" de vendre les titres en CTO pour lesquels l’effet fiscal n’est pas défavorable et de retirer les fonds (je ré-équilibre géographiquement mon portefeuille simultanément via mon CTO BforBank)
- Ça concerne (un peu) quelques positions en MV et (surtout) mes positions en options : celles-ci étaient en fortes plus-values, mais elles avaient de toutes façon une date d’expiration, donc j’aurais dû prendre ces PV au plus tard d’ici un an ou deux
- Je vise à ne pas faire de market timing, mais, quitte à devoir réduire le levier de mon portefeuille à un moment donné (effet du remplacement des options par des ETFs), les niveaux de prix actuels me semblent plutôt favorables

Pour la suite :
- Je verrai si je peux retrouver de bonnes conditions pour revenir sur cette partie de ma stratégie. Dans ce cas, je n’aurai sans doute pas d’autre choix que de passer par un courtier étranger, ce que je cherche si possible à éviter (complications administratives).
- Il me reste un peu de place sur mon PEA et beaucoup sur mon PEA-PME, mais je manque trop de confiance en Saxo pour l’instant pour leur confier de nouveaux avoirs (on verra si ça s’améliore ces prochaines années). Je vais donc faire mes prochains investissements en CTO chez BforBank, même s’il serait fiscalement plus efficace de prendre des positions équivalentes sur mon PEA Saxo.

Dernière modification par Galt (04/05/2021 19h19)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de galt"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur