Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 03/01/2021 21h10

Membre
Réputation :   26  

Bonjour,

Je profite de la fin d’année pour faire un bilan de mon portefeuille action. C’est ma première publication mais j’essaierai de la faire évoluer régulièrement. Cette poche action en PEA représente 1/4 de mes avoirs hors immobilier (reste en livrets, assurance vie, PEE et PERCO). Elle représente les 2/3 de mon PEA, le dernier tiers étant de l’ETF monde.

Politique de la poche :
- Buy and hold
- De 20 à 40 actions max,
- équilibre sectoriel,
- high quality
- Représentation faible des thèmes industrie / énergie (en PEE)

Ca donne ça :


Performance :
- Performance 2020 plombée par la compagnie des alpes, que j’ai maintenue par amour du ski.
- Le portefeuille global avec les 30% d’ETF monde en plus fait -6% sur 2020, je n’ai pas encore instrumenté les performances de la poche.

Objectifs 2021 pour la poche :
- Créer les lignes "technologie" et "télécoms". Je pense à EUTELSAT, SAP, PROSUS, DASSAULT… Le top 5 actions 2021 m’aidera à trouver d’autres idées.
- Renforcer en quality mid caps. Sans doutes des lignes plus petites, sur des mid caps leaders dans leur domaine (RUBIS, …)
- Renforcer la santé. Parmi les européens éligibles au PEA, je pense faire le choix de le faire via un Momentum 1 / 3 / 6 / 12 mois plus que par une analyse de fond. Le secteur dépend trop des portefeuilles de médicaments en émergence, je ne sais pas analyser ça.
- Européaniser (en tenant compte quand même du taux de taxation des différents pays d’Europe)
- Etre moins B2C. C’est un biais important que je n’avais pas identifié jusque là.
- Rationnaliser ma politique d’allocation et d’arbitrage en définissant des poids cible par secteur et par valeur et des critères d’allègement (type théorie moderne du portefeuille) .

Objectifs 2021 pour le portefeuille global :
- Faire beaucoup baisser le poids de cette ligne dans mon portefeuille global au profit d’une autre poche constituée d’ETF monde (une très grande majorité de CW8) ;
- Créer une poche small cap avec une orientation à définir (value type les daubasses ou ih score ou F score)
- Optimiser la spécialisation des poches : ouverture d’un deuxième PEA, d’un CTO, spécialisation des assurances vies sur les fonds immobilier et obligations.

Je suis preneur de vos avis, à la fois sur le choix des actions actuelles (principalement celles que vous arbitreriez), sur de bons compléments que vous identifiez et sur la stratégie d’évolution globale du portefeuille.

En tout cas merci à tous pour votre participation à ce forum de grande qualité qui donne beaucoup d’idées. Je tâcherai de publier un avancement régulier.

Priority

Mots-clés : big cap, etf, small cap


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 05/01/2021 16h26

Membre
Réputation :   25  

Bonjour Priority, bravo je suis impressionné par les montants en jeu, j’ai un seul retour : je trouve votre stock picking vraiment trop franco français, donc beaucoup trop concentré géographiquement. Vous avez je pense un biais du au fait que vous vivez en France. Que se passera-t-il si un événement grave touche durablement la France ? (Gros problème sanitaire, conflit, émeute/ grosses manifestations, changement politique très impactant, très forte évolution de l’imposition sur les sociétés pour rembourser de la dette de l’état Francais)

La France n’est pas un pays spécialement rentable boursièrement parlant donc vous avez 90% de faire moins bien que l’ETF MSCI World (CW8)

Vous mentionnez bien dans votre post que vous souhaitez "européaniser" votre poche action PEA. J’ai donc une suggestion : si vous preniez un indice large européen type Eurostoxx 600 ou FTSE developed Europe et que vous lui appliquiez un filtre de votre composition sur chaque société éligible au PEA pour faire votre marché ?

Ou alors, si vous tenez absolument à investir en France, envisagez-vous de faire du stock-picking sur un PEA / PEA PME, mais plutôt sur des small/ mid cap, qui sont moins suivies donc moins bien pricés, présentant donc plus d’opportunités.

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (05/01/2021 16h33)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#3 15/02/2021 21h35

Membre
Réputation :   26  

MISE A JOUR DU PORTEFEUILLE n°2 AU 14/02/21

J’ai rajouté la poche ETF du PEA pour analyse.



Mouvements réalisés depuis début 2021 pour poursuivre mes objectifs 2021:
* être moins B2C : vente de Danone (neutre) et allègement sur Renault (à 5% PV)
* Créer une ligne technologie : achat de Prosus, Dassault Systèmes
* être moins franco français : achat de Prosus et Wolters Kluwer
* Renforcer la santé : achat de Orpéa, renforcement de Sanofi
* Renforcer l’industrie : achat de Derichebourg, wolters Kluwer
* être moins concentré sur de bigs cap : achat Derichebourg et Orpéa, renforcement ETF small cap Lyxor
* être plus international : renforcement PEA SP500 et MSCI EM

Perspectives :
* Brader les banques : elles devraient remonter maintenant tout le reste hors de prix pour nous ammener le CAC aux 6000 points mais globalement elles restent sous-performantes sous le long terme. Les agences coutent cher dans un monde webisé et si je garde une ligne financière ce sera plutôt sur les services.
* Alléger Pernod Ricard, très haut mais "à l’arrêt" et affecté par le COVID.
* Renforcer encore Sanofi qui est une rare valeur à ne pas avoir décollé alors que leur nouveau blockbuster sur l’asthme et l’exéma explose et donne une belle visibilité sur les bénéfices futurs.
* Acheter SAP et/ou ASML holding pour renforcer la tech et l’internationalisation
* Garder une grande part des renforcements en ETF US et EM.

Je suis preneur de vos avis sur l’évolution et la stratégie.


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#4 15/02/2021 22h34

Membre
Réputation :   112  

Vous pouvez reclasser Wolters Kluwers en conso discrétionnaire.
Vous êtes-vous fixé un cours pour les ventes de banques ?
Suite à votre déconvenue sur Compagnie des Alpes, vous êtes vous fixé une limite pour chaque action ? 5% ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 15/02/2021 23h26

Membre
Réputation :   26  

Pour la vente des banques, j’attends BNP à plus de 50€ pour solder mes lignes BNP et SOGE.
Si ca n’a pas bougé sous 3 mois, je vendrais au cours actuel (ma forte PV sur BNP avec un PRU à 30€ compense largement ma MV sur SoGé). Si ça atteint les 50€ avec une montée régulière, j’essaierai sans doutes d’attendre encore un peu pour profiter du "momentum", jusque dans les 53-55 pour BNP (on peut rêver).

Sur compagnie des alpes, je suis encore en PV avec un PRU à 15€30. C’est mon plus vieux titre en portefeuille (400 actions pour bénéficier de leur offre actionnaire d’un forfait annuel d’une semaine au ski).  Il a longtemps représenté plus de la moitié de mon portefeuille et il y a donc un attachement sentimental. J’aurais sans doutes du vendre en début de crise, et devrais sans doutes encore vendre aujourd’hui. Au final je le garde car c’est un titre que je connais bien et que je commence à savoir lire et anticiper (j’ai renforcé à 13€ cet été). Le management n’est pas extraordinaire avec quelques expériences ridicules (Grévin Pragues, alpes ski résa et autres aventures internationales douteuses). La période Agnès Pannier-Runacher a toutefois été meilleure et caractérisée par un retour aux fondamentaux (des attractions qui plaisent dans les parcs et une gestion efficiente des stations). J’espère que l’ennui actuel des équipes de Dominique Marcel ne va pas conduire à de nouveaux projets inconsidérés. Dans tous les cas, on reviendra bien à 30€ un jour, le ski dans les hautes Alpes est de plus en plus assimilable au secteur du Luxe, il y a de l’avenir.

J’ai divagué un peu par rapport à la question : non je n’ai pas de limite max en %de portefeuille. Pour mes "convictions fortes" je constitue plus ou moins vite des lignes de 5k€ que je laisse ensuite dériver, cela fait un peu moins de 5% du portefeuille actuel effectivement. Aujourd’hui LVMH approche les 9k€ avec 4k€ de PV et j’envisage effectivement de revoir un peu à la baisse ma ligne. après je vais effectivement réfléchir à la suggestion (ce que je fais déjà un peu en envisageant abaisser LVMH au profit de ASML, les 2 titres étant du high quality au plus haut, le fait de faire ainsi le rééquilibrage me semble moins douloureux que d’acheter du ASML autrement).


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 27/03/2021 14h00

Membre
Réputation :   26  

POINT SUR LE PEA AU 27/03

Valeurs :



Répartition sectorielle :



ACTIVITE DU 14/02 AU 27/03 :

Achat ASML Holding
Renforcement de la tech et internationalisation.
Une boite sans concurrence, ça n’a pas de prix. Point de vigilance à avoir sur la montée en puissance des concurrents, mais dans l’attente winner takes it all.

Allègement LVMH
Part devenue importante, financement de ASML
Tout petit allègement que je regrette déjà.

Allègement Pernod Ricard
part devenue importante, financement du reste.
Une valeur qui manque de catalyseur à court terme et qui est bien bloquée entre 150 et 160.

Renforcement Orpéa
sur replis et analyse des résultats 2020.
Une mise en service réussie des lits en portefeuille, sans nouveau projet me donne la projection de rentabilité ci dessous :


Opportunités
> tous les acheteurs de foncière cherchent à sortir des bureaux et des commerces : revalorisation fortes des biens, opportunités de vente à bon prix pour continuer à construire.
> parfaite maitrise financière du management.
> rachat possible à terme car entreprise au capital dilué.

Risques
La stratégie de croissance à l’international n’a pas encore fait ses preuves. Saura-t-on être aussi rentable que chez nous dans des pays de réglementation différentes ?
Le management part-il en chine parce que "la croissance est là bas" et en LATAM parce qu’ils adorent les mojitos et la Tequilla ? Risque que la nouvelle phase de croissance hors Europe se solde par des fiascos ?

Stratégie
* Rester sur la valeur sur 5 ans au moins, avec une exposition "en ligne" / tendance sous-pondérée.
* Surveiller attentivement la capacité de l’entreprise à dégager des bénéfics des développements internationaux et le maintien des marges, réanalyser les projections tous les 6 mois.
* Rester attentif au développement de modèles disruptifs de la dépendance (coliving entre personnes âgées, évolution de la prise en charge des EHPAD, …)
* Renforcer dans les phases de baisse et alléger fortement ou vendre si forte PV

Achat FFP
Sur conseil IH au vu de la décote significative et du côté "familly office".
A pris 12% depuis l’achat plutôt réalisé au bon moment.

Achat SAP
Renforcement de la tech et internationalisation

Renforcement Prosus
Renforcement de la tech et internationalisation, sur replis

Renforcement Sanofi
Renforcement de la santé, conviction que la débâcle du vaccin COVID masque une situation très saine et en amélioration avec notamment un nouveau blockbuster en pleine ascension.

Achat Vicat
Une toute petite louche, pour faire comme le fond indépendance et expansion, du beau rendement à pas cher + diversification sur la taille des sociétés

Allègement BNP Paribas
Allégé à 51 et 53€
Sur les bancaires en général, je n’ai pas encore mis à exécution ma stratégie de vente massive (biais psychologique car elles se sont bien reprises ?). Je me dis que ce sont des valeurs "momentum" donc j’attends encore un peu tant que ça monte.

Renforcement ETF SP500, MSCI EM, Topix
Internationalisation. Privilégiés au MSCI World du fait des frais moins significatifs.
MSCI EM sur replis de mars.

Vente Derichebourg
Prise des bénéfices de 12%. J’étais rentré "tard" sur la montée, je pense qu’elle va maintenant attendre un autre catalyseur pour repartir. J’ai conservé ma plus value sur la ligne pour la suivre car je pense qu’elle peut encore décoller, mais les cours intègrent déjà un scénario optimiste.

Saint-Gobain
J’ai regardé monter mais j’envisage désormais de solder la ligne. La montée a été très belle, peut-être moins à attendre des résultats futurs.

Dernière modification par Priority (28/03/2021 10h38)


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#7 11/04/2021 00h06

Membre
Réputation :   26  

DIVERSIFICATION DANS LES SMALL CAP


Je travaille en ce moment sur le remplissage de mon PEA PME qui était jusque là délaissé mis à part un fond "Dorval Manageurs Small Cap Euro" pour une pondération qui représentait moins de 1% du portefeuille global.

La poche mérite de se créer dans une optique de diversification. J’ai retenu l’idée de Fructif d’un "ETF maison" sur cette poche. Je ne me sens ni les compétences ni le temps de faire un stock picking performant, et l’univers de cet ETF équipondéré sera donc basé sur une stratégie de suivi de "gourous".

J’ai regardé les principales positions d’un ensemble de fonds à fin mars. Je partage la synthèse en espérant que ça intéresse quelqu’un et peut-être aussi avoir des retours sur la stratégie :



Il en ressort - quand même - en gros 80 valeurs comme univers d’investissement.
Sur ces valeurs les grands chouchous sont :
- Esker (x6)
- Pharmagest, Akwel (x4)
- SII, Trigano, Plastivaloire, Axway, Verimatrix, Focus Home Interactive (x3)
- Gaumont, Desjoyayx, LDLC, Hexaom, Fountaine Pajot, Vetoquinol (x2)

En regardant ces "chouchous", beaucoup se payent évidemment très cher. Et sur Esker ou pharmagest, les fonds semblent plutôt en phase d’allègement que de renforcement.

En cette période de marché élevé, j’ai donc finalement choisis de privilégier les entreprises qui me semblent les plus value du lot pour commencer l’allocation. Je suis rentré à hauteur de 5% de mes actifs boursier sur :

GAUMONT pour suivre Jerome Leivrek (double louche)
IDI sur l’idée de diversification de la newsletter IH
CLASQUIN GROUP (I&E et HMG découvertes sont rentrés)
SII
PARTOUCHE GR.
SIGNAUX GIROD
PLAST.VAL DE LOIRE
NRJ GROUP
+ 4 daubasses

Je vais poursuivre la diversification dans les semaines qui viennent jusqu’à remplir le PEA PME. Pour les actions hors France, j’envisage de privilégier des fonds actifs car Boursorama ne me permet pas d’investir en direct (I&E europe et ?).

Le forum est source de beaucoup d’inspiration pour moi. Je suis admiratif devant les intervenants qui arrivent à la lecture de deux pages de bilan à avoir rapidement une vision de la santé d’une société, je dois avouer que j’en suis très loin. Du coup je me diversifie en copiant ceux que j’espère être les plus pertinents. Merci à eux et je suis donc preneur de tout conseil ! Merci

Dernière modification par Priority (11/04/2021 00h29)


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#8 11/04/2021 17h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   565  

Quitte à suivre les "gourous" qui sont principalement des gérants de fonds, pourquoi ne pas tout simplement prendre les fonds en question éligibles PEA-PME ?

Hors ligne Hors ligne

 

#9 11/04/2021 19h44

Membre
Réputation :   7  

Bonjour
Pas facile de trouver un bon point d’entrée sur ces valeurs après la hausse récente, des semaines à venir chahutées par des résultats 2020 en dents de scie et les CA de mars et avril 2021 incertains.
Le dicton qui conseille en "mai de prendre son bénéfice" sera t-il d’actualité ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 11/04/2021 20h13

Membre
Réputation :   87  

Priority a écrit :

Je ne me sens ni les compétences ni le temps de faire un stock picking performant, et l’univers de cet ETF équipondéré sera donc basé sur une stratégie de suivi de "gourou"

Si vous décidez de suivre les mouvements des gérants à l’achat et à la vente, vous allez d’une certaine manière devoir faire de la gestion active et un quasi-stock picking lorsque vous devrez calibrer vos positions.

Il risque d’y avoir beaucoup de turn-over dans votre pea pme si vous piochez les idées à droite à gauche et il n’est pas impossible que vous décidiez d’arrêter par lassitude à un moment inopportun, ce qui grèvera la performance globale.

Et cela va vous demander du temps que vous estimez ne pas avoir.

Etant également en réflexion au sujet des small et mid caps françaises et européennes, je m’oriente vers l’achat de fonds de qualité pour laisser les gérants exerçer leur art malgré les frais.


Primum non nocere

En ligne En ligne

 

#11 11/04/2021 20h39

Membre
Réputation :   26  

Bonjour Corran, Christian75,

Effectivement il y a des chances que je prenne directement un ou plusieurs des fonds en question dans le futur, peut-être quand j’aurais réussi à me forger une conviction sur leur valeur. J’ai récemment pris conscience de l’ampleur des frais de gestion de bons nombres de fonds (frais à l’entrée, à la sortie, annuels et de surperformance) donc la recherche de titres vifs est un moyen de les limiter. Avec le temps, je ne doute pas que mon intérêt pour le sujet s’épuise et que je réalise que quelques centaines d’euros de frais de gestions annuels valent largement des WE à analyser des datas (fut ce de l’analyse bas de gamme type "copiste"). Je devrais toutefois y trouver encore un peu de plaisir pour quelques mois à un an au moins… A la fin il est probable que je fasse un mixte entre fonds et titres vifs et que je regarde dormir tout ça.

Et pour Christian75, je suis comme vous en train de me demander si l’adage "sell in may and go away" se vérifiera cette année. Vu le niveau des cours actuels, j’aurais normalement réfréné tout placement depuis le début d’année pour faire grossir une poche de cash, mais j’attends une arrivée importante de fonds à placer donc je préfère l’anticiper en continuant mes placements et en les réorientant vers des thématiques plus "value".

J’espère vraiment que les marchés vont retrouver des cours plus raisonnables mais j’ai renoncé à l’idée de timer le marché… Je ne sais pas ce qu’il va se passer et les experts non plus (il est aussi facile d’en trouver pour prédire un "bull market" séculaire que pour prédire une correction massive à l’été).

Je sais que je n’investit pas au meilleur moment (pour ne pas dire au pire moment) mais je sais aussi que c’est pour très longtemps donc je suis à l’aise avec ça, même si l’évolution des bourses des mois à venir sera déterminante pour mes résultats de dans 20 ans.

Edit PS pour radioinvest :
J’ai écrit mon message avant de voir le votre, et vous pourrez vérifier à ma réponse à Corran que votre message me semble plein de bon sens (et assez cohérent avec ce que je prévois). Je suis intéressé par savoir à quel(s) gérant(s) vous accorderez votre confiance et quel pourcentage de votre patrimoine vous allouerez à cette poche. Y avez-vous déjà réfléchi ?

Dernière modification par Priority (11/04/2021 20h46)


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 11/04/2021 21h05

Membre
Réputation :   82  

Bonsoir Priority,

Comme vous le soulignez, les frais des fonds sont monstrueux. Sachant que vous investissez pour du long terme, combien pensez vous qu’il en restera dans 30 ans de votre sélection actuelle? Combien parmi ceux là auront surperformé un ETF Small Cap éligible au PEA-PME ?

Les meilleures performances résident souvent dans la simplicité (qu’il faudrait sans doute que je m’applique à moi même ^^).

Vous êtes un lecteur assidu de ce forum. Vous n’aurez sans doute aucun mal à voir que ceux qui performent le mieux sont ceux qui gesticulent le moins (cf. Portefeuille de Rossox par ex)

bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

#13 11/04/2021 21h44

Membre
Réputation :   26  

Bonjour Selden,

Pour les ETF élligibles au PEA-PME j’en suis resté à l’avis de Fructif :
Les ETF en PEA PME, pas la solution optimale…
Comme il fait plutôt référence en la matière, j’ai tendance à me ranger à ses arguments et à voir mon PEA PME soit en fond actif, soit en mélange de titres vifs.

Je suis en ce moment très actif et présent sur le forum sur des tas de thématiques car j’ai fait le choix d’une vente à moi même qui va me permettre d’utiliser le levier du crédit à un taux intéressant pour placer de l’argent significativement sur les marchés. Il est facile de faire simple pour des placements progressifs, plus dur pour une somme qui arrive d’un coup.

Dans mon cas, je pense que je me dois d’être plus compliqué/raffiné au départ pour limiter au maximum le risque d’un mauvais market timing. Alors je vais continuer à beaucoup gesticuler pendant les mois à venir sur les ETF, les titres vifs de toute taille et de tout pays du monde, les fonds euros, les obligations, les SIIC, les SCI et les SCPI (en direct ou via ma SCI, en pleine propriété ou en usufruit). Une fois ma stratégie bien en place je ne doute pas une seconde que beaucoup de choses se simplifieront très fortement, et que je ne gesticulerai plus : la simplicité c’est le summum du raffinement et de l’efficience !

Dernière modification par Priority (11/04/2021 21h48)


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

#14 11/04/2021 22h41

Membre
Réputation :   87  

Priority a écrit :

J’ai écrit mon message avant de voir le votre, et vous pourrez vérifier à ma réponse à Corran que votre message me semble plein de bon sens (et assez cohérent avec ce que je prévois). Je suis intéressé par savoir à quel(s) gérant(s) vous accorderez votre confiance et quel pourcentage de votre patrimoine vous allouerez à cette poche. Y avez-vous déjà réfléchi ?

Je suis en phase de réflexion pour faire une sorte de benchmarking des fonds éligibles PEA-PME.

Pour limiter une partie des frais, je compte m’orienter vers des fonds avec 0% de frais d’entrée sur le courtier que j’ai récemment choisi (Fortunéo) sans que cela pénalise nécessairement la performance (on pourrait spontanément se demander si les fonds avec 0% de frais d’entrée ne sont pas ceux en perte de vitesse…) ; je ferai un point d’étape sur la file de mon portefeuille.


Primum non nocere

En ligne En ligne

 

#15 01/05/2021 22h52

Membre
Réputation :   26  

Bilan du portefeuille avril 2021


PEA


Contexte global :
Tout est cher, mais je continue d’acheter car je disposerai fin mai d’un capital significatif à investir. Il va m’amener à avoir un deuxième PEA dans un autre établissement qui sera 100% ETF, d’où la baisse de la part ETF dans celui ci (comme il est chez boursorama, j’y privilégierai les titres vifs pour pouvoir bénéfier au maximum de l’avance sur titre).

Opérations du mois :

Allègement compagnie des alpes :
J’étais monté ponctuellement au dessus des 400 actions nécessaires pour avoir un forfait semaine gratuit au plus fort de la crise, je réallège avec 50% de plus value pour revenir à mon minimum syndical. Je suis toutefois confiant sur le fait que l’action reverra vite les 30 euros. Le Covid va entrainer une belle hausse des prix à la reprise, accentuer encore l’assimilation au luxe du ski dans les hautes alpes, mais il y aura du monde pour payer.

Allègement BNP et Société Générale :

Je suis resté très raisonnable en n’arbitrant que 10% de mes positions à 53€ sur BNP et 23€ sur Sogé. Je vais poursuivre jusqu’à les faire disparaitre de mon portefeuille à ce niveau de cours. Je pense qu’on approche la fin de la hausse et que sur le long terme ce ne sont pas des actions à conserver en portefeuille (performance plutôt basse du secteur). Je reviendrais par contre à la prochaine grosse baisse su BNP.

Renforcement de Prosus :
Toujours pour augmenter l’internationalisation de mes titres vifs, racheté sur le replis généré par la vente de 2% de Tencent.

Achat Rubis :
Je suis rentré sur la valeur raisonnable eut égard au passé glorieux de l’action, en profitant du léger replis généré par l’interruption du programme de rachat d’action. Je me note toutefois ici de ne pas vouloir en faire une valeur de « buy and hold ». Malgré ses efforts de green washing la valeur n’est clairement pas dans la mégatendance de la décénie à venir et aura à mon avis du mal à autant séduire les investisseurs.

Achat Orange :
Dans ce monde ou tout est cher, une belle valeur de rendement dont la valorisation reste modeste. L’achat n’est pas forcément en ligne avec ma vision globale du portefeuille idéal, mais plus qu’un beau portefeuille il faut faire de beaux achats…

Achat Trilogiq :
Egalement pour le coté value + diversification de taille.

La répartition du PEA donne ça en fin de mois, je ne suis pas trop mécontent des évolutions que je lui apporte par petites touches depuis ce début d’année :



Avec la disparition à venir des ETF au sein de ce PEA, j’aurai comme objectif principal de poursuivre l’internationalisation

Mes remords du mois :
- ne pas avoir plus allégé Renault avant la baisse
- ne pas avoir plus renforcé Sanofi au plus fort du bashing lié à son retard sur le vaccin alors que ma connaissance du titre était suffisante pour y aller en confiance.

PEA PME

Il végétait avec un fond depuis longtemps, j’ai avancé dans son gréement ce mois ci (cf les articles précédents dédiés de milieu de mois). L’idée est de faire un ETF maison en privilégiant les actions des meilleurs fonds. Je suis rentré en privilégiant plutôt des titres à tendance value vu à quel point tout est cher. Pour le moment les heureux élus sont :
Gaumont, NRJ, Clasquin, Signaux Giraud, ABC arbitrage, Partouche, Exacompta, SII, IDI et 4 daubasses.
L’idée est de compléter par petites lignes de 500 € en se basant sur les achats des meilleurs gérants chaque mois. Je tacherai de mettre en place un suivi de performance de part propre le mois prochain.

PIERRE PAPIER

Je viens de faire mon entrée dans le monde des SCPI en usufruit au sein de ma SCI IS avec de l’achat de Pierval Santé et de Activimmo (7k€ sur Pierval et 3k€ sur Activimmo). Je compte poursuivre avec d’autres SCPI prochainement (un des objectifs est de retransformer partiellement la somme dont je disposerai prochainement en rente pour relisser partiellement mon entrée sur les marchés). J’espère juste que les fortes souscriptions de ce début d’année sur ces deux SCPI ne vont pas trop nuire au rendement à court terme.

Edit : orthographe

Dernière modification par Priority (01/05/2021 22h53)


Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur