Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Favoris 1   [+7]    #1 03/11/2020 15h53

Membre
Réputation :   25  

Bonjour, voici la présentation de mon portefeuille :

Le cœur du portefeuille se compose de 18 155€ d’ETF répartis proportionnellement aux PIB générés par chacune des zones ou pays concernés, logés sur un PEA :


Voila la répartition que cela donne en camembert :


Les idées qui sous tendent cette répartition sont les suivantes :
- Les US sont trop surpondérés dans les capitalisations et le MSCI World est trop concentré sur les US
- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études
- Plusieurs zones de fortes croissance, particulièrement en Asie, comme la Chine et la Corée du sud, sont souvent oubliées des investisseurs qui se focalisent sur les US et l’Europe. Les actions de la Corée du sud ont particulièrement bien résistées durant la crise du covid car la situation sanitaire y a été très bien gérée
- Le Japon est souvent oublié alors qu’ils pèsent presque 10% du PIB mondial, le yen est une valeur refuge et les actions japonaises ont très bien résistées durant la crise du covid
- D’autres pays, comme les BRIC sont des émergents et méritent leurs places
- La Russie, même si elle n’est plus un grand acteur économique à l’heure actuelle, n’est pas chère : Carte mondiale des PER ajustés cycliquement à 10 ans
- Le portefeuille est très bien diversifié, il comprend environ 1500 sociétés partout dans le monde, psychologiquement je me dis que dès que quelqu’un achète quelque chose dans le monde il y en a une petite partie qui me revient.

J’ai aussi 7 247€ en réserve, soit une répartition 71% en actions / 29% en réserve.
La réserve se trouve pour moitié sur le PEA en cash directement, pour moitié en fond euro d’une assurance vie. En effet même en plein milieu de la crise du covid le niveau de marché reste haut en moyenne historique du fait de l’action des banques centrales en faveur du marché : Shiller price earning ratio US

A la marge, j’ai une position de 916€ sur Kinepolis, ce qui représente 5% de mon portefeuille, c’est du trading de type "recovery" à moyen terme, comme expliqué sur ce fil: Kinepolis : société belge d’exploitation de salles de cinéma Toujours logé sur le PEA

Sur le PEE c’est plus simple, il y a 7 000€ et il est réparti à 70% sur un fonds actions monde et à 30% sur un fonds d’obligations. Je n’ai pas la possibilité de faire de stock picking mais seulement de répartir entre les fonds donc la gestion sera beaucoup plus simple.

Stratégie :
- Maintenir la répartition 70% actions / 30 % réserve sur PEA et PEE
- Alimenter tous les mois le PEA avec 500€ en automatique.
- Alimenter le PEE avec participation + intéressement + abondement au max tous les ans
- Faire du stock picking opportuniste à la marge sur le PEA
- En cas de gros crash, de -50% par exemple, monter à 100% en actions sur le PEA et sur le PEE
- Progressivement continuer à diversifier vers d’autres pays comme l’Afrique du sud, la Turquie, le Canada, l’Australie …

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (05/11/2020 11h32)

Mots-clés : etf (exchange traded funds), macro economie, pib, portefeuille


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 05/11/2020 08h50

Membre
Réputation :   24  

- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études

Bonjour,
Merci pour votre partage. Je suis intéressé par votre méthode. Auriez-vous les études en question ? Et avez-vous pu faire un backtest de votre solution sur les 10 dernières années par exemple.
Bonne continuation.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 05/11/2020 11h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

Les idées qui sous tendent cette répartition sont les suivantes :
- Les US sont trop surpondérés dans les capitalisations et le MSCI World est trop concentré sur les US
- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études

Comme crashray, je serais intéressé si vous pouviez partager les références de ces études ?

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

Les actions de la Corée du sud ont particulièrement bien résistées durant la crise du covid […]
les actions japonaises ont très bien résistées durant la crise du covid[…]
J’ai aussi 7 247€ en réserve, soit une répartition 71% en actions / 29% en réserve.

Sur ces 3 points vous semblez être guidé par le fait de limiter les risques, est-ce un choix assumé ? Moins de risque c’est moins de rendement sur le long terme, or pour le moment votre objectif (l’indépendance financière) est justement à long terme.

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

A la marge, j’ai une position de 916€ sur Kinepolis, ce qui représente 5% de mon portefeuille, c’est du trading de type "recovery" à moyen terme

Assez contradictoire avec les points précédents : d’un côté vous cherchez une relative sécurité en investissant sur des marchés qui résistent mieux pendant les crises (enfin, qui ont mieux résisté dans le krach récent, mais chaque crise est différente…) et en conservant 30% de liquidités, de l’autre vous spéculez avec certes un petit montant mais qui représente tout de même 5% de votre portefeuille.

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

Stratégie :
- Maintenir la répartition 70% actions / 30 % réserve sur PEA et PEE

Conserver autant de cash a du sens si
- être investi à 100% vous empêche de dormir (ce n’est pas apparement pas votre cas car vous prévoyez d’investir à 100% en cas de gros krach, ce qui est encore plus difficile qu’être investi à 100% hors période de crise)
- vous n’avez pas de capacité d’épargne et prévoyez de consommer une part de votre capital à court ou moyen terme (c’est mon cas par exemple)
- vous avez une stratégie essentiellement basée sur du trading court terme et la gestion de cash est primordiale
Dans votre situation je ne comprends pas l’intérêt ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 05/11/2020 11h02

Membre
Réputation :   25  

Bonjour crashray,

crashray a écrit :

Auriez-vous les études en question ?

Voici quelques études sur le sujet :
Etude sur une pondération par PIB
Autre étude

Je me base aussi sur le livre de Fructif "Créer et piloter un portefeuille d’ETF" dans lequel il précise "La comparaison du MSCI World et du MSCI World pondéré par PIB remonte à 1969. A la fin mai 2017, la performance de l’indice classique a été de 9,56% et celle de l’indice pondéré par PIB de 10,01%", en général Fructif creuse bien ses sujets.

crashray a écrit :

avez-vous pu faire un backtest de votre solution sur les 10 dernières années par exemple.

Je n’ai pas fait de backtest de ma solution sur les 10 dernières années mais effectivement il faut que je m’y colle. Après je suis un peu dubitatif sur les backtest car nous vivons une époque de changement et je suis convaincu que la Chine va prendre de plus en plus d’importance économique. Or les marchés chinois sont encore très peu inclus dans les portefeuilles mondiaux qui sont souvent benchmarkés contre le MSCI World. Le jour ou MSCI se décidera à intégrer réellement la Chine dans le MSCI World, les gérants devront acheter massivement des titres chinois…

Autre remarque qui est plus d’ordre psychologique : Je me sens bien avec ce portefeuille car psychologiquement il fait sens pour moi. Ainsi je n’ai pas eu de mal à traverser la crise du covid avec, à ne pas vendre et à renforcer en plein milieu de la crise. Alors qu’avec un ETF MSCI World pur, je me sentirais moins à l’aise car je suis convaincu que les actions américaines y sont trop surpondérées. Les GAFAM sont puissants mais pas indétrônables, je vois bien des GAFAM chinois, européens, et d’autres émergents les concurrencer sérieusement avec un peu de volonté politique. Je pense que cet aspect psychologique est important car il permet de conserver son allocation, de s’en tenir à sa stratégie, de traverser les crises sans mouvements contreproductifs …
Avant d’avoir ce portefeuille j’ai tradé sur des comptes titres à partir de 2014, en stock picking sur les marchés mondiaux, en testant de l’indiciels avec des ETFs, et j’ai eu plusieurs périodes de panique/doutes durant lesquelles j’ai soldé tout mon portefeuille pour me mettre à l’abri d’un crash imaginaire, tout simplement parce que je n’étais pas à l’aise psychologiquement avec les titres détenus, le portefeuille ne faisait pas assez de sens et je n’étais pas assez confiant pour le maintenir en cas de remous. La psychologie ne doit pas être négligée car elle tient une place importante à mon sens.

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (05/11/2020 12h23)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#5 05/11/2020 12h05

Membre
Réputation :   25  

Bonjour dangarcia, merci pour vos retours,

dangarcia a écrit :

Comme crashray, je serais intéressé si vous pouviez partager les références de ces études ?

Voici quelques études sur le sujet :
Etude sur une pondération par PIB
Autre étude

Je me base aussi sur le livre de Fructif "Créer et piloter un portefeuille d’ETF" dans lequel il précise "La comparaison du MSCI World et du MSCI World pondéré par PIB remonte à 1969. A la fin mai 2017, la performance de l’indice classique a été de 9,56% et celle de l’indice pondéré par PIB de 10,01%", en général Fructif creuse bien ses sujets.

dangarcia a écrit :

Sur ces 3 points vous semblez être guidé par le fait de limiter les risques, est-ce un choix assumé ? Moins de risque c’est moins de rendement sur le long terme, or pour le moment votre objectif (l’indépendance financière) est justement à long terme.

Limiter les risques oui, diversifier et être à l’aise avec le portefeuille car de mon point de vue la Corée du sud et le Japon ne peuvent pas être négligés. Par exemple Samsung est une trés belle boite et je suis plus convaincu par Samsung que par Apple sur le long terme. De même les japonais ont de très belles boites comme Toyota, Nintendo, Brother … donc je ne veux pas faire l’impasse dessus juste parce que les médias auxquels j’ai accès en parlent peu.

dangarcia a écrit :

Assez contradictoire avec les points précédents : d’un côté vous cherchez une relative sécurité en investissant sur des marchés qui résistent mieux pendant les crises (enfin, qui ont mieux résisté dans le krach récent, mais chaque crise est différente…) et en conservant 30% de liquidités, de l’autre vous spéculez avec certes un petit montant mais qui représente tout de même 5% de votre portefeuille.

Oui je le reconnais cela peut paraître contradictoire. J’essaie juste de dynamiser le portefeuille en faisant 5% de stock picking opportuniste. Après les raisons sont vraiment réfléchies : Kinepolis : société belge d’exploitation de salles de cinéma, et je compte tenir la position jusqu’en 2022 lorsque Kineplois redécollera. Ce n’est clairement pas le coeur du portefeuille, il faut bien s’amuser un peu et essayer de gagner un peu plus avec l’actualité…

dangarcia a écrit :

Conserver autant de cash a du sens si
- être investi à 100% vous empêche de dormir (ce n’est pas apparemment pas votre cas car vous prévoyez d’investir à 100% en cas de gros krach, ce qui est encore plus difficile qu’être investi à 100% hors période de crise)
- vous n’avez pas de capacité d’épargne et prévoyez de consommer une part de votre capital à court ou moyen terme (c’est mon cas par exemple)
- vous avez une stratégie essentiellement basée sur du trading court terme et la gestion de cash est primordiale
Dans votre situation je ne comprends pas l’intérêt ?

J’ai une capacité d’épargne mais faible (500€ par mois). Vu la situation et le niveau de valorisation des marchés qui reste élevé, un second crash plus important que celui de mars 2020 me semble possible en cas de guerre, d’aggravation de la pandémie, de mutation impactante du virus, de gros problèmes financiers … Donc je garde ces 30% en réserve pour pouvoir acheter dans le cas ou cela recrash. En mars c’était un crash de -30%, en 2009 on a eu droit à -50%, donc c’était un petit crash cette année… Mais cette répartition réserve / action est un vrai sujet de réflexion pour moi, merci pour votre retour. Je garderais toujours 10% en réserve au minimum. Je joue beaucoup à des jeux de sociétés, notamment l’un d’eux qui s’appelle "Carcassonne", or à ce jeu il ne faut jamais lâcher son dernier "meeple", de la même manière je pense qu’il ne faut jamais se retrouver totalement à poil avec zéro réserve. En cas de bulle je peux monter à 50% actions / 50% réserve, c’était le cas avant le covid comme précisé sur la file, je suis monté à 70/30 en plein covid. Je m’étais fixé ce plan que j’avais posé par écrit, et je m’y suis tenu :
- Décrochage de -10% par rapport aux plus haut : maintenir à 50% actions / 50% réserve
- Décrochage de -20% par rapport aux plus haut : se positionner à 60% actions / 40% réserve
- Décrochage de -30% par rapport aux plus haut : se positionner à 70% actions / 30% réserve
- Décrochage de -40% par rapport aux plus haut : se positionner à 80% actions / 20% réserve
- Décrochage de -50% par rapport aux plus haut : se positionner à 90% actions / 10% réserve
- Au delà de - 50% : bascule à 100% en actions / 0 % en réserve
Ce qui explique que je sois à 70% action / 30% réserve actuellement.

Dernière modification par outoftheratrace (05/11/2020 13h56)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 23/11/2020 14h38

Membre
Réputation :   25  

Bonjour, une petite mise à jour suite à quelques mouvements aujourd’hui et ces dernières semaines :
- J’ai revendu Kinepolis suite à une plus value de +51%, le détail de l’opération est ici : Kinepolis : société belge d’exploitation de salles de cinéma. Ça donne envie de faire un peu plus de stock picking c’est sur. Après les événements et mouvements de marchés sont très favorables actuellement et la variation de cette action a été très importante suite aux annonces sur les vaccins. Comme pas mal d’actions massacrées durant le covid.

- Je suis passé à ~ 80% actions 10% réserve en cash sur PEA 10% réserve en fonds euros sur AV. Suite à plusieurs remarques sur le forum je reconnais que garder 30% en cash actuellement est sans doute trop conservateur. Alors je renforce en actions tant que l’on est encore un peu en dessous des cours pré-covid globalement.

- J’ai diversifié, toujours avec des ETF, sur la Turquie, l’Afrique du sud, L’Australie avec la zone pacifique en dehors du Japon qui est composé de l’Australie à 60%. La diversification est faite proportionnellement au PIB du pays comme d’habitude.

- J’ai renforcé sur l’Europe, les US et la Chine de 1000€ chacun pour garder des frais à 2,5€ sur Binck

Voici ce que cela donne en images :


Dernière modification par outoftheratrace (23/11/2020 15h23)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/12/2020 17h59

Membre
Réputation :   25  

Bonjour, voici le bilan de l’année du portefeuille ainsi que les principaux mouvements illustrés. J’ai établi ce bilan au 17 décembre 2020, je tacherais de poster un bilan final de l’année 2020 avec le bilan précis au 31/12, mais il n’y a que de micros variations:

Performance 2020 du portefeuille : +9%
Plus value 2020 : +2 166 €
Montant placé à date : 26 269 €

Les principaux moteurs de la performance 2020 sont:
1) Le S&P 500 américain :
Rendement 2020 : +9,4%
Plus value 2020 : +724 €
Montant placé à date 7 734 €
Stratégie buy and hold

Graphique des achats du S&P500 sur l’année:

2 renforcements ont eu lieu en mars au moment propice durant la crise du covid. En revanche 2 renforcements ont eu lieu tardivement dans l’année, en novembre et décembre respectivement. Pas facile de faire du market timing sur le S&P 500 tant il caracole en permanence sur ses plus hauts. Dès qu’il décroche il faut savoir le saisir au vol. :)

2) L’Europe développée :
Rendement 2020 : +6,9%
Plus value 2020 : +525 €
Montant placé à date : 8 086 €
Stratégie buy and hold principalement.

Graphique des achats de l’Europe developpée sur l’année :

3 bons renforcements durant la crise du covid qui ont quasiment fait doubler la position. Une seule vente le 28/9 pour rééquilibrer le portefeuille en faveur de l’Asie. C’était une erreur j’aurais mieux fait d’attendre bien sagement les apports mensuels pour rééquilibrer.

3) Kinepolis SA
Rendement 2020 : +51%
Plus value 2020 : +524 €
Montant placé : 998 €
Stratégie d’entrée sortie

Graphique de l’entrée sortie sur Kinepolis:

J’ai eu la chance de miser sur cette valeur massacrée juste avant l’annonce du vaccin par Pfizer. Tout est expliqué sur ce fil : Section du forum dédiée à Kinepolis

Mention spéciale positive pour la Corée du sud:
Rendement 2020 : +29%
Plus value 2020 : +126 €
Montant placé à date : 547 €

Graphique des achats du MSCI Korea sur l’année:

Le market timing à l’achat aurait pu être bien meilleur. En fait ce pays a particulièrement bien géré la crise sanitaire du covid avec 10 fois moins de morts par habitant que la France. Ce qui se ressent sur le cours de ses actions.

Mention spéciale négative pour la Chine:
Rendement 2020 : -1,91 %
Plus value 2020 : -96 €
Montant placé à date : 4914 €

Graphique des achats du hang seng China enterprise sur l’année:

Le timing à l’achat n’est ni bon ni mauvais. En fait c’est surtout l’indice qui perd du terrain sur l’année. Ce qui est paradoxal car le pays a plutôt bien traversé la crise du covid.

L’inde et le Brésil performent trés bien dans mon portefeuille, mais cela est du à un heureux hasard dans le timing à l’achat. La contrepartie de la forte volatilité de ces deux marchés émergents étant qu’il a été relativement facile d’en acheter à très bon compte lors de la crise du covid. Ce qui fait une performance de +17,6% pour l’Inde et +10,75% pour le Brésil. Soit mieux que le S&P 500 dans le même temps!

Voici la photo instantanée du PEA au 17/12:


Je conserve 3443€ en réserve en fonds euros dans une assurance vie. Le pourcentage de réserve est donc de 12%. 88% sont placés sur le PEA.

Bilan :
Je ne fais pas actuellement de l’investissement passif mais de l’indiciel avec du stock picking opportuniste à la marge.

Je suis continuellement tiraillé entre devenir plus "passif" en basculant tout sur un unique ETF World, et devenir plus actif avec du stock picking sur un compte titre et sur le PEA. Investir sur un unique ETF World serait plus simple et engendrerait moins de questions sur le timing d’achat, la répartition entre les ETFs et les éventuels arbitrages. Faire du stock picking sur un compte titre et le PEA permettrait d’aller plus loin dans mes choix et convictions, car il y a certaines actions que j’enlèverais bien des indices comme beaucoup de banques et de sociétés du secteur financier. A l’inverse j’ai des convictions fortes sur certaines actions et je ne peux mettre à exécution ces convictions.

Je reste convaincu sur les émergents, la Chine notamment. Lorsque je regarde des sociétés comme Tencent, China construction bank, Ping an insurance group co, Xiaomi corporation, Meituan dianping, Alibaba group holding qui sont dans les premières composantes de l’indice Hang Seng china enterprise, soit ces sociétés sont en très fortes croissance et rentables, soit les multiples de valorisation sont très raisonnables. D’autre part comme je le disais plus haut, il est possible de profiter de la volatilité sur les émergents pour acheter à bon compte. Sur le S&P 500 c’est plus dur …

"Ce qu’il aurait fallu faire en 2020":
Vente début février avant la crise du covid. Achat en mars de Nasdaq + Corée du sud + Or, le tout leveragé :)

Prévision et stratégie pour 2021:
Les valeurs décotées vont remonter progressivement au fur et à mesure des vaccinations. Je miserais donc sur l’Europe, la Russie, le Brésil, qui sont encore actuellement assez massacrées et ont d’après moi le plus gros potentiel d’appréciation en 2021.
Les pays qui s’en sont bien sortis au niveau sanitaire durant la crise du covid vont également bien performer car leurs gouvernements auront moins de pressions fiscales à mettre sur leurs entreprises : Corée du sud, Japon devrait donc continuer à performer.
Les US me semblent avoir moins de potentiel d’appréciation car on devrait surtout assister à un rééquilibrage entre les valeurs technos, surcotées actuellement, et les valeurs US décotées.

En conclusion je continuerais probablement en 2021 à miser sur une stratégie pondérée par PIB, car elle apporte une très bonne diversification géographique et sectorielle. Cette stratégie permet aussi de renforcer certaines zones décotées de manière opportuniste.

Bien à vous et bonne fêtes de fin d’année !

Dernière modification par outoftheratrace (30/12/2020 18h13)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#8 04/01/2021 15h59

Membre
Réputation :   25  

Bonjour et bonne année 2021 à tous ! Comme promis voici le bilan final de l’année 2020 au 31/12 :

Performance 2020 du portefeuille tous supports confondus (PEA et PEE) :
Rendement 2020 : +12,8%
Plus value 2020 : +3 980 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 31 007 €
Epargne totale placée au 31/12/2020 : 34 987 €

Cela me fait plaisir de voir que j’arrive à générer sur l’année 2020 environ un mois de salaire de plus value. C’est motivant.

Performance 2020 du PEA : +9,8%
Plus value 2020 : +2 366 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 24 126 €
Montant placé au 31/12 : 26 491 €

Les principaux moteurs de la performance 2020 du PEA sont:
1) Le S&P 500 américain :
Rendement 2020 : +10,3%
Plus value 2020 : +724 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 7 016 €
Montant placé au 31/12 : 7 740 €

2) L’Europe développée :
Rendement 2020 : +7,8%
Plus value 2020 : +585 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 7 499 €
Montant placé au 31/12 : 8 083 €

3) Kinepolis SA
Rendement 2020 : +51%
Plus value 2020 : +524 €
Montant tradé : 998 €
Position close

Mention spéciale positive pour la Corée du sud:
Rendement 2020 : +36,6%
Plus value 2020 : +156 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 426 €
Montant placé au 31/12 : 583 €

Mention spéciale négative pour la Chine:
Rendement 2020 : -0,3%
Plus value 2020 : -17 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 4 922 €
Montant placé au 31/12 : 4 905 €

L’inde et le Brésil performent très bien dans mon portefeuille, mais cela est du à un heureux hasard dans le timing à l’achat. La contrepartie de la forte volatilité de ces deux marchés émergents étant qu’il a été relativement facile d’en acheter à très bon compte lors de la crise du covid. Ce qui fait une performance de :
+25,5% pour l’Inde
+13,7% pour le Brésil
Soit mieux que le S&P 500 dans le même temps!

Performance 2020 du PEE : + 23%
Plus value 2020 : + 1 615 €
Montant investi au long de l’année 2020 : 6 881 €
Montant placé au 31/12 : 8 496 €

Les moteurs de la performance du PEE sont
- Le fonds convergence actions monde qui a fait +31,83% sur 2020 vu le timing à l’entrée le 22/4
- L’abondement de mon employeur, de 750€, qui booste la performance de +11%

Le frein à la performance du PEE est le fonds convergence obligation qui ne fait que +3,52% depuis le 23/4 ou j’ai déposé la majorité de la somme sur celui-ci et +1,53% sur 2020. Je réfléchis donc à arbitrer le PEE vers plus d’actions.

Globalement très satisfait de l’année 2020 financièrement parlant.

Je suis ouvert à tous vos commentaires et remarques éventuelles.

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (04/01/2021 16h17)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #9 05/01/2021 15h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   315  

Merci pour votre méthode très intéressante, et le suivi que vous en réalisez.

Voici un avis tout personnel sur l’investissement en Chine: je pense que l’objectif de la Chine est de s’enrichir  et appauvrir les autres pays, en utilisant les failles du capitalisme. Autoriser des étrangers et des particuliers à y investir pourrait avoir pour unique but de siphonner ou bloquer leur patrimoine.

Voici ci-dessous un lien vers une discussion un peu ancienne pour illustrer ce propos, et la façon dont l’actionnaire est traité en Chine. Attention, le message 6 peut augmenter le rendement de votre portefeuille.

Camkids

Également un autre exemple encore plus ancien, sur les bienfait de l’investissement en zone communiste:

Emprunt russe ? Wikipédia

En posant la question différemment, si le parti de M. Mélenchon, en pleine croissance également, s’introduisait en bourse, y investiriez vous également votre patrimoine?

Dernière modification par Trahcoh (05/01/2021 23h39)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #10 07/01/2021 16h07

Membre
Réputation :   25  

Bonjour Trahcoh,

Je comprends votre opinion sur l’investissement en Chine. C’est effectivement un élément de réflexion que je prends en compte et sur lequel je réfléchis. Néanmoins voici les éléments qui font que j’y ai investi et continue à y investir pour l’instant :

- J’ai voyagé en Chine en 2009 durant 1 mois et demi. Cela m’a donné l’occasion de voir par moi-même à quoi ressemblait la Chine. J’ai visité Shanghai, le quartier des affaires de Pudong. Mais aussi plusieurs villes comme Kunming, Chengdu ainsi que des espaces naturels Chinois. Lorsque vous prenez le train à sustentation magnétique qui relie l’aéroport de Shanghai au centre, qui file à plus de 400km/h, vous comprenez que la modernité n’est plus vraiment en Europe, ni même aux US. Je retiens aussi de ce voyage la très grande qualité du réseau ferroviaire Chinois et sa très bonne organisation. Concrètement les trains y sont parfaitement à l’heure, le confort y est meilleur qu’en France, on y dort parfaitement dans un train de nuit, allez dormir dans un teuf teuf français de nuit … Bref les infrastructures chinoises sont excellentes.
A ceux qui critique la Chine je demande : Y avez-vous mis les pieds pour vous faire un avis ?

Trahcoh a écrit :

je pense que l’objectif de la Chine est de s’enrichir et appauvrir les autres pays, en utilisant les failles du capitalisme. Autoriser des étrangers et des particuliers à y investir pourrait avoir pour unique but de siphonner ou bloquer leur patrimoine.

- La Chine était le premier pays au monde en terme de PIB jusqu’en 1820 environ. Les chinois veulent simplement retrouver la place de numéro 1 qu’ils jugent la leur:

Ils affirment d’ailleurs leurs ambitions haut et fort:
objectifs du parti communiste Chinois à l’horizon 2035
D’après plusieurs projections, la Chine va devenir le n°1 en terme de PIB vers 2028:

Article de la BBC
Etude original du Centre for Economics and Business Research (CEBR)
Je crois donc très fort en la phrase : "Le 19ième siècle a été celui de l’Europe, Le 20ième siècle celui des Etats-unis, et le 21ième siècle sera celui de la Chine"
La question est donc, êtes vous prêt à passer à coté de 20% du pib mondial actuellement, du futur n°1 mondial, d’un marché de 1,4 milliard de consommateurs ? Car il y a bien une chose dont je suis convaincu, c’est que la Chine préférera faire du business avec ses sociétés chinoises dans lesquelles l’état chinois est souvent actionnaire, que de laisser les multinationales étrangères trop s’y implanter.

- Un état n’est jamais autant attaqué que lorsque il est sur le point de prendre le leadership. Jusqu’ici, toutes les prises de leadership mondial d’un état se sont d’ailleurs accompagnées d’une guerre.

- La politique de la Chine, avec un état stratège, est justement ce qu’il manque terriblement à l’Europe actuellement.

- Les actions chinoises sont peu liquides actuellement pour l’investisseur français et même hors Chine, le jour ou elles seront inclues dans les indices MSCI et autres, tous les gérants devront en intégrer dans leurs portefeuilles et je m’attends alors à une hausse importante.

- Concernant le cas de Camkids que vous citez, c’est pour cette raison que j’ai choisi une diversification via un ETF, je ne détiens aucun titre chinois en direct, toute entreprise peux faire faillite

- Admettons même que la Chine soit totalement vicieuse et tente de faire ce que vous dites. L’ETF de Lyxor est un ETF synthétique contenant des actions européennes, avec un swap de performance auprès d’une banque de contrepartie :
Lyxor China Enterprise (HSCEI) UCITS ETF - Acc | ASI FP
Donc si les actions chinoises étaient sorties de la côte, il resterait à la société de gestion les parts des actions européennes. Le risque de "siphonnage" réel me semble faible.

Dernière modification par outoftheratrace (07/01/2021 16h29)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#11 13/01/2021 18h22

Membre
Réputation :   25  

Bonjour, j’ai reçu aujourd’hui le virement automatique mensuel de 500 € sur le PEA, voici ma méthode pour savoir où investir ces 500€ :

1) Je regarde la répartition entre l’argent en réserve sur l’assurance vie et placé sur le PEA, en supposant que je place les 500€ :

On est toujours au dessus de la barre des 10% en réserve, je peux donc investir les 500€ en ETF sur le PEA

2) Je regarde la répartition actuelle du portefeuille, comparée à celle qu’elle devrait être en tenant compte des 500€ à placer, toujours en appliquant ma répartition proportionnelle au PIB de chaque pays :

C’est la Chine qui totalise le plus gros écart en valeur absolue avec 274 € qui devraient être placés sur la Chine.

3) Je jette un coup d’oeil au niveau relatif des prix pour vérifier que je n’achète pas trop cher et me donner bonne conscience, les actions chinoises sont encore en promo de 10% environ par rapport à leurs plus hauts d’avant covid:


4) J’achète 33 Lyxor UCITS ETF PEA China Enterp (HSCEI) C-EUR @ 14,950

Dernière modification par outoftheratrace (13/01/2021 22h01)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#12 15/02/2021 16h43

Membre
Réputation :   25  

Bonjour, voici la répartition des 500€ de ce mois de février 2021 :

1) Je regarde le niveau réserve / investi en action qui est de 12% en réserve / 88% en actions. Je vise actuellement une remontée progressive du niveau de réserve à 15% en réserve / 85% actions car le marché, en particulier Américain, est pour moi toujours survalorisé.

2) Je consulte la répartition des ETF selon le PIB :

Seul le Brésil présente un écart de 23% par rapport à ce qu’il devrait occuper dans le portefeuille. Il faut donc que je renforce le Brésil ce mois-ci, de 144€. Cela colle car le Brésil se trouve toujours en promotion à -29% par rapport à ses plus hauts d’avant covid.

- J’achète donc 15 Lyxor UCITS PEA Brazil IBOVESPA -C- ETF, à 9,880€ soit 148,2€.
- Je laisse les 500€ restant, soit 352€ en réserve en cash sur le PEA directement.

A bientôt.


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 15/02/2021 17h13

Membre
Réputation :   14  

Bonjour,

je découvre ce jour votre portefeuille, et une remarque me vient en tête : n’est-il pas erroné de chercher à reproduire la part d’un pays dans le PIB mondial par un ETF du dit pays?

Les USA par exemple représentent 30% du PIB total d’après votre dernier tableau, mais l’ETF S&P 500 correspond aux 500 plus grandes sociétés américaines qui œuvrent pour la plupart à l’échelle internationale, vous avez donc indirectement une exposition à d’autres pays sauf erreur de ma part!

Je suis parti pour ma part sur un mix d’ETF pour suivre le marché global : 2/3 de World, le reste d’émergents et de small caps.

Dernière modification par tonnick (15/02/2021 17h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 09/03/2021 16h59

Membre
Réputation :   25  

Bonjour tonnick, et merci pour votre question que je trouve très pertinente:

tonnick a écrit :

N’est-il pas erroné de chercher à reproduire la part d’un pays dans le PIB mondial par un ETF du dit pays?

Effectivement les grosses capitalisations sont quasiment toutes des multinationales. Donc une exposition au S&P 500 permet de s’exposer à tout un marché de vente de produits et de services partout dans le monde.

Cependant j’ai préféré pour l’instant utiliser le PIB par pays pour guider la diversification géographique de mon portefeuille, pourquoi ?

- Les entreprises des différentes plaques géographiques ne présentent pas les même multiples de valorisation, même à activité comparable. Par exemple une société Européenne sera moins valorisée qu’une société Américaine, à activité comparable, CA comparable, profitabilité comparable … Le plus caricatural étant la Russie pour laquelle toutes les sociétés sont sous valorisées. Une société pétrolière ou de gaz Russe sera nettement moins bien valorisée qu’une société pétrolière ou de gaz Américaine. Et oui l’ennemi du capitalisme feu l’URSS a toujours mauvaise presse… Pour bien illustrer mon propos voici la carte des prix actuels divisés par la moyenne des revenus des 10 dernières années:

On voit que la zone Américaine est la plus chère au monde, la Russie est la zone la moins chère au monde.

- Les marchés émergents sont plus volatils que la plaque Américaine. Ainsi le fait d’avoir des ETF sur différentes plaques me permets de renforcer au moment propice ces plaques. Un peu comme renforcer des actions à la baisse, je renforce des économies à la baisse. Ainsi l’Inde et la Russie performent bien, non pas que leurs cours se portent spécialement bien mais juste pour des questions de renforcement sur les plus bas :


- Enfin nous sommes dans une véritable guerre économique. Certains pays comme la Chine, font tout dans cette guerre pour empêcher les entreprises d’autres pays de s’y implanter. Je pense donc que dans ces zones il est plus sage de posséder des actions d’entreprises du pays lui même que des actions d’un autre pays qui tente de pénétrer un marché étranger.

Si vous avez des chiffres complémentaires ou des arguments qui montreraient que l’exposition du MSCI World en terme de produit et de service finaux est bonne à l’échelle mondiale je suis vraiment preneur.

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (09/03/2021 17h17)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#15 15/03/2021 16h30

Membre
Réputation :   25  

Bonjour voici la répartition des 500€ d’apport mensuel du mois de mars 2021:

1) La répartition réserve / placée se situe à 4 386€ en réserve / 28 709€ placés soit 13% de réserve / 87% placés:

Ma cible se situe toujours à 15% en réserve pour 85% placés. Nous allons voir ce que disent les tableaux et tacher de mettre un peu en réserve tout en plaçant un peu.

2) Le tableau de répartition en fonction du PIB m’indique qu’il faut renforcer de :
- 219€ sur la Chine
- 55€ sur le Brésil
- 52€ sur la Corée du sud
- 24€ sur la Turquie


3) Je regarde le niveau des prix depuis les prix les plus hauts d’avant covid :
- La Chine est encore en promo à -12%
- Le Brésil est encore en promo à -35%
- La Corée du sud n’est pas du tout en promo, au contraire elle se situe à + 29%
- La Turquie est encore en promo à - 24%


4) Profitons des promotions tant qu’il en est encore temps :
- Achat de 16 Lyxor PEA Chine (MSCI China) UCITS ETF à 14,432€
- Achat de 7 Lyxor UCITS ETF PEA Brazil (IBOVESPA) C-EUR à 9,060€
- Achat de 3 Lyxor PEA Coree (MSCI Korea) UCITS ETF FCP à 18,359€
- Achat de 10 Lyxor PEA Turquie (MSCI Turkey) UCITS ETF à 5,484€

5) Ce qu’il reste des 500€ d’apport mensuel, non dépensé en achat d’ETF ce mois-ci, restera en réserve sur le PEA. La réserve sur le PEA est passée de 386€ à 480€ soit une mis en réserve de … 94€ sur ce mois de mars 2021. Pour 404€ d’actions achetées… Il faudra que je mette plus en réserve le mois prochain… peut-être en achetant pas du tout ou seulement ce qui est en promo. Je précise que les 3500€ qui complètent la réserve se trouvent en fond euros dans une assurance vie.

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (16/03/2021 11h56)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #16 22/03/2021 17h08

Membre
Réputation :   25  

Bonjour, la Turquie décroche de -18% aujourd’hui suite au limogeage un peu sec du gouverneur de la banque centrale de Turquie. Je ne peux résister à un renfort de la Turquie et achète 11 Lyxor PEA Turquie (MSCI Turkey) UCITS ETF à 4,622 € soit 51€. Je verrais bien si il y a un léger rebond technique… Oui je sais "Il ne faut pas attraper un couteau qui tombe", mais aussi "Il faut acheter au son du canon". Alors je continue la stratégie opportuniste du "rat crevé" consistant à acheter des ETFs par plaque, en particulier lorsque ces plaques subissent de forts dégagements. Il se trouve que cela permet justement de renforcer à bon prix lorsque ce genre d’événement survient. Ce que ne permet pas l’achat d’un simple ETF "MSCI Emerging market" par exemple. Nous verrons bien ce que cela donne…

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (22/03/2021 17h09)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 22/03/2021 21h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   132  

A propos de cet ETF, j’ai trouvé ça chez Lyxor,  A COMPTER DU 07.04.2021, CET ETF FERA L’OBJET D’UNE LIQUIDATION   

Plus de précisions en bas de page :  Précisions.

En dépannage je trouve ceci suivant le MSCI Turkey, UCITS mais distribuant.

En tapant ITKI dans la  barre recherche DEGIRO, il apparait comme étant coté à MILan et sur le LSE, et pour ces deux places, la mention DIST n’apparaît pas, mais suis pas allé voir plus loin.

Dernière modification par Aigri (23/03/2021 10h42)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 23/03/2021 09h16

Membre
Réputation :   25  

Bonjour Aigri, effectivemment du coup il n’y aura plus d’ETF sur la Turquie éligible au PEA.
Reste celui que vous citez accessible depuis un compte titre, ou l’achat d’actions Turques en direct.
A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (23/03/2021 09h16)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#19 23/03/2021 09h45

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   374  

outoftheratrace, le 09/03/2021 a écrit :

Cependant j’ai préféré pour l’instant utiliser le PIB par pays pour guider la diversification géographique de mon portefeuille, pourquoi ?

- Les entreprises des différentes plaques géographiques ne présentent pas les même multiples de valorisation, même à activité comparable. Par exemple une société Européenne sera moins valorisée qu’une société Américaine, à activité comparable, CA comparable, profitabilité comparable … Le plus caricatural étant la Russie pour laquelle toutes les sociétés sont sous valorisées. Une société pétrolière ou de gaz Russe sera nettement moins bien valorisée qu’une société pétrolière ou de gaz Américaine. Et oui l’ennemi du capitalisme feu l’URSS a toujours mauvaise presse… Pour bien illustrer mon propos voici la carte des prix actuels divisés par la moyenne des revenus des 10 dernières années:

- Les marchés émergents sont plus volatils que la plaque Américaine. Ainsi le fait d’avoir des ETF sur différentes plaques me permets de renforcer au moment propice ces plaques. Un peu comme renforcer des actions à la baisse, je renforce des économies à la baisse. Ainsi l’Inde et la Russie performent bien, non pas que leurs cours se portent spécialement bien mais juste pour des questions de renforcement sur les plus bas :

Si vous avez des chiffres complémentaires ou des arguments qui montreraient que l’exposition du MSCI World en terme de produit et de service finaux est bonne à l’échelle mondiale je suis vraiment preneur.

A bientôt.

Vous avez des preuves de ce que vous avancez?
La différence de valorisation entre marchés est plutôt le résultat de la structure des secteurs. Les US ont bien plus de Tech et Pharma mieux valorisés que de matériaux et autre énergie.

Pour la Russie, le discompte se justifie aussi par la structure sectorielle (que des commos, banques et telecoms) ainsi que le vol institutionnel par l’appareil d’Etat. Les boites non étatiques sont mieux valorisées.

Ainsi il me parait urgent de recalibrer cette approche…

Votre stratégie pays émergents peut se concevoir.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 14/04/2021 18h15

Membre
Réputation :   25  

Bonjour kiwijuice,

kiwijuice a écrit :

Vous avez des preuves de ce que vous avancez?
La différence de valorisation entre marchés est plutôt le résultat de la structure des secteurs. Les US ont bien plus de Tech et Pharma mieux valorisés que de matériaux et autre énergie.

Pour la Russie, le discompte se justifie aussi par la structure sectorielle (que des commos, banques et telecoms) ainsi que le vol institutionnel par l’appareil d’Etat. Les boites non étatiques sont mieux valorisées.

Prenons un exemple emblématique dans le secteur bancaire :
                 BNP Paribas VS Sberbank :
PER 2020 : 8,12                 7,89
on est en effet dans les mêmes eaux

dans le secteur du gaz :
                 Total    VS  Gazprom
PER 2019 : 13,2           5,75
La nous ne sommes pas dans les mêmes eaux …

Je profite de cette réponse pour faire le suivi mensuel du portefeuille:
Les ETF sur la Turquie et sur l’Afrique du sud on été délistés par Lyxor. je suis à 4 945€ en réserve et 29 146€ placés en ETF, soit 14,5% en réserve et 85,5% placés. Ce niveau de réserve me semble bon, la cible est atteinte.

Seul la Chine (-14%) le Brésil (-33%) et la Russie (-21%) sont encore en soldes depuis leurs cours d’avant le Covid. Il ne me semble pas urgent de racheter étant donné le niveau bullesque du marché : Current Market Valuation

Je reste donc comme cela pour ce mois-ci. Voici la tête du portefeuille :


Bien à vous.

Dernière modification par outoftheratrace (14/04/2021 18h25)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 26/04/2021 17h27

Membre
Réputation :   25  

"Soyez avide lorsque les autres sont craintifs, craintif lorsque les autres sont avides."

Bonjour suite au niveau bullesque du marché, j’ai décidé de revoir mon exposition à quasiment 50% actions 50% réserve pour l’instant. Cela donne donc 17 280€ en actions et 16 825€ en réserve.

C’est un faisceau de pleins d’indices qui indique pour moi que l’on est en bulle, dont :
- Sur 5 modèles d’évaluation du marché, 3 l’estiment surévalué : https://www.currentmarketvaluation.com/
- Jeremy Grantham prévoit une bulle : https://www.gmo.com/americas/research-l … ast-dance/ Or ce n’est pas un "perma bear" je suis en phase avec ses arguments.
- Les taux bas ne dureront pas éternellement, le seul argument qui continue à valoriser le marché est les taux bas, donc au moment ou les taux vont remonter les actions vont baisser
- Valorisation stratosphérique de beaucoup d’entreprises ne faisant aucun chiffre
- Covid trader dans la place et fonds très investis

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (28/04/2021 14h23)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 26/04/2021 18h32

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   285  

Vous qui investissez dans plusieurs zones geographiques, le marché est en bulle dans certaines zones et secteurs mais pas partout. Pourquoi donc ne pas renforcer les pays faiblement valorisés.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 28/04/2021 11h36

Membre
Réputation :   25  

Bonjour BulleBier, en effet l’idée de renforcer les pays faiblement valorisés est intéressante. Mais comme dit le dicton "Quand wall street éternue, c’est toute la planète qui s’enrhume". Donc je pense que lorsque le marché américain va corriger ou crasher, même les zones faiblement valorisées vont trinquer.

La stratégie que j’ai en tête est plutôt :
- D’attendre une forte correction ou un crash pour basculer le portefeuille en levier bear négatif X2 sur le CAC 40.
- Puis de basculer en levier bull positif X2 sur le S&P500 lorsque le marché capitulera.
- Puis de revenir à 100% en ETF très diversifiés, type MSCI World ou comme actuellement.

En attendant je suis à 50% en réserve / 50% en actions, comme avant le covid. Il n’y a que comme cela que je me sens bien pour l’instant vu le niveau actuel du marché. On en revient toujours à la psychologie de l’investisseur… smile


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#24 28/04/2021 12h07

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

outoftheratrace a écrit :

La stratégie que j’ai en tête est plutôt :
- D’attendre une forte correction ou un crash pour basculer le portefeuille en levier bear négatif X2 sur le CAC 40.
- Puis de basculer en levier bull positif X2 sur le S&P500 lorsque le marché capitulera.

Vendre avant une baisse et racheter avant la hausse c’est une stratégie dont on rêve tous !

Hors ligne Hors ligne

 

#25 28/04/2021 13h10

Membre
Réputation :   8  

J’avoue que sur le papier c’est un plan de rêve.

Avez vous identifié les signaux vous permettant de capter et d’anticiper cette baisse puis cette hausse du marché ? (vix, newsletters, divination a l’aide de pattes de poulet ?)

Mon message est légèrement ironique je l’admet vous ne m’en voudrez pas trop j’espère.

Le niveau de valorisation est certe élevé mais pas non plus partout, et de plus avec la quantité d’argent gratuit il faut bien que celui ci trouve un débouché.

Après y aura-t-il krack ou consolidation ?

À titre personnel je penche plutôt pour des consolidations car je vois mal ou tout l’argent de la bourse pourrait partir.

Dans du cash ? Mais si inflation ce cash perdra de l’argent.
Dans des obligations ? Mais sil n’y plus de croissance le niveau de dettes public est quand même faramineux.
Dans l’or et les cryptos ? Le niveau de valorisation est déjà stratosphérique ?
Dans les MP ? Peut être peut être pas je n’en sais rien pas d’avis sur ce sujet.

Après je trouve cela très sain de garder du cash, je me forme en ce moment sur le cash management et souhaite mieux cerner ma psychologie pour identifier l’équilibre entre efficience ( en théorie la part de cash que je devrais garder investi) et confort psychologie ( niveau de cash que je souhaite avoir sous la main en cas de pepin et d’opportunité de marché)

Dernière modification par Yumeria (28/04/2021 13h11)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'outoftheratrace"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur