Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+5]    #1 03/11/2020 15h53

Membre
Réputation :   15  

Bonjour, voici la présentation de mon portefeuille :

Le cœur du portefeuille se compose de 18 155€ d’ETF répartis proportionnellement aux PIB générés par chacune des zones ou pays concernés, logés sur un PEA :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/24097_tableau_repartition.png

Voila la répartition que cela donne en camembert :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/24097_graphique.png

Les idées qui sous tendent cette répartition sont les suivantes :
- Les US sont trop surpondérés dans les capitalisations et le MSCI World est trop concentré sur les US
- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études
- Plusieurs zones de fortes croissance, particulièrement en Asie, comme la Chine et la Corée du sud, sont souvent oubliées des investisseurs qui se focalisent sur les US et l’Europe. Les actions de la Corée du sud ont particulièrement bien résistées durant la crise du covid car la situation sanitaire y a été très bien gérée
- Le Japon est souvent oublié alors qu’ils pèsent presque 10% du PIB mondial, le yen est une valeur refuge et les actions japonaises ont très bien résistées durant la crise du covid
- D’autres pays, comme les BRIC sont des émergents et méritent leurs places
- La Russie, même si elle n’est plus un grand acteur économique à l’heure actuelle, n’est pas chère : Carte mondiale des PER ajustés cycliquement à 10 ans
- Le portefeuille est très bien diversifié, il comprend environ 1500 sociétés partout dans le monde, psychologiquement je me dis que dès que quelqu’un achète quelque chose dans le monde il y en a une petite partie qui me revient.

J’ai aussi 7 247€ en réserve, soit une répartition 71% en actions / 29% en réserve.
La réserve se trouve pour moitié sur le PEA en cash directement, pour moitié en fond euro d’une assurance vie. En effet même en plein milieu de la crise du covid le niveau de marché reste haut en moyenne historique du fait de l’action des banques centrales en faveur du marché : Shiller price earning ratio US

A la marge, j’ai une position de 916€ sur Kinepolis, ce qui représente 5% de mon portefeuille, c’est du trading de type "recovery" à moyen terme, comme expliqué sur ce fil: Kinepolis : société belge d’exploitation de salles de cinéma Toujours logé sur le PEA

Sur le PEE c’est plus simple, il y a 7 000€ et il est réparti à 70% sur un fonds actions monde et à 30% sur un fonds d’obligations. Je n’ai pas la possibilité de faire de stock picking mais seulement de répartir entre les fonds donc la gestion sera beaucoup plus simple.

Stratégie :
- Maintenir la répartition 70% actions / 30 % réserve sur PEA et PEE
- Alimenter tous les mois le PEA avec 500€ en automatique.
- Alimenter le PEE avec participation + intéressement + abondement au max tous les ans
- Faire du stock picking opportuniste à la marge sur le PEA
- En cas de gros crash, de -50% par exemple, monter à 100% en actions sur le PEA et sur le PEE
- Progressivement continuer à diversifier vers d’autres pays comme l’Afrique du sud, la Turquie, le Canada, l’Australie …

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (05/11/2020 11h32)

Mots-clés : etf (exchange traded funds), macro economie, pib, portefeuille


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 05/11/2020 08h50

Membre
Réputation :   14  

- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études

Bonjour,
Merci pour votre partage. Je suis intéressé par votre méthode. Auriez-vous les études en question ? Et avez-vous pu faire un backtest de votre solution sur les 10 dernières années par exemple.
Bonne continuation.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 05/11/2020 11h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   362  

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

Les idées qui sous tendent cette répartition sont les suivantes :
- Les US sont trop surpondérés dans les capitalisations et le MSCI World est trop concentré sur les US
- Un portefeuille callé sur le PIB surperforme le MSCI World selon plusieurs études

Comme crashray, je serais intéressé si vous pouviez partager les références de ces études ?

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

Les actions de la Corée du sud ont particulièrement bien résistées durant la crise du covid […]
les actions japonaises ont très bien résistées durant la crise du covid[…]
J’ai aussi 7 247€ en réserve, soit une répartition 71% en actions / 29% en réserve.

Sur ces 3 points vous semblez être guidé par le fait de limiter les risques, est-ce un choix assumé ? Moins de risque c’est moins de rendement sur le long terme, or pour le moment votre objectif (l’indépendance financière) est justement à long terme.

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

A la marge, j’ai une position de 916€ sur Kinepolis, ce qui représente 5% de mon portefeuille, c’est du trading de type "recovery" à moyen terme

Assez contradictoire avec les points précédents : d’un côté vous cherchez une relative sécurité en investissant sur des marchés qui résistent mieux pendant les crises (enfin, qui ont mieux résisté dans le krach récent, mais chaque crise est différente…) et en conservant 30% de liquidités, de l’autre vous spéculez avec certes un petit montant mais qui représente tout de même 5% de votre portefeuille.

outoftheratrace, le 03/11/2020 a écrit :

Stratégie :
- Maintenir la répartition 70% actions / 30 % réserve sur PEA et PEE

Conserver autant de cash a du sens si
- être investi à 100% vous empêche de dormir (ce n’est pas apparement pas votre cas car vous prévoyez d’investir à 100% en cas de gros krach, ce qui est encore plus difficile qu’être investi à 100% hors période de crise)
- vous n’avez pas de capacité d’épargne et prévoyez de consommer une part de votre capital à court ou moyen terme (c’est mon cas par exemple)
- vous avez une stratégie essentiellement basée sur du trading court terme et la gestion de cash est primordiale
Dans votre situation je ne comprends pas l’intérêt ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 05/11/2020 11h02

Membre
Réputation :   15  

Bonjour crashray,

crashray a écrit :

Auriez-vous les études en question ?

Voici quelques études sur le sujet :
Etude sur une pondération par PIB
Autre étude

Je me base aussi sur le livre de Fructif "Créer et piloter un portefeuille d’ETF" dans lequel il précise "La comparaison du MSCI World et du MSCI World pondéré par PIB remonte à 1969. A la fin mai 2017, la performance de l’indice classique a été de 9,56% et celle de l’indice pondéré par PIB de 10,01%", en général Fructif creuse bien ses sujets.

crashray a écrit :

avez-vous pu faire un backtest de votre solution sur les 10 dernières années par exemple.

Je n’ai pas fait de backtest de ma solution sur les 10 dernières années mais effectivement il faut que je m’y colle. Après je suis un peu dubitatif sur les backtest car nous vivons une époque de changement et je suis convaincu que la Chine va prendre de plus en plus d’importance économique. Or les marchés chinois sont encore très peu inclus dans les portefeuilles mondiaux qui sont souvent benchmarkés contre le MSCI World. Le jour ou MSCI se décidera à intégrer réellement la Chine dans le MSCI World, les gérants devront acheter massivement des titres chinois…

Autre remarque qui est plus d’ordre psychologique : Je me sens bien avec ce portefeuille car psychologiquement il fait sens pour moi. Ainsi je n’ai pas eu de mal à traverser la crise du covid avec, à ne pas vendre et à renforcer en plein milieu de la crise. Alors qu’avec un ETF MSCI World pur, je me sentirais moins à l’aise car je suis convaincu que les actions américaines y sont trop surpondérées. Les GAFAM sont puissants mais pas indétrônables, je vois bien des GAFAM chinois, européens, et d’autres émergents les concurrencer sérieusement avec un peu de volonté politique. Je pense que cet aspect psychologique est important car il permet de conserver son allocation, de s’en tenir à sa stratégie, de traverser les crises sans mouvements contreproductifs …
Avant d’avoir ce portefeuille j’ai tradé sur des comptes titres à partir de 2014, en stock picking sur les marchés mondiaux, en testant de l’indiciels avec des ETFs, et j’ai eu plusieurs périodes de panique/doutes durant lesquelles j’ai soldé tout mon portefeuille pour me mettre à l’abri d’un crash imaginaire, tout simplement parce que je n’étais pas à l’aise psychologiquement avec les titres détenus, le portefeuille ne faisait pas assez de sens et je n’étais pas assez confiant pour le maintenir en cas de remous. La psychologie ne doit pas être négligée car elle tient une place importante à mon sens.

A bientôt.

Dernière modification par outoftheratrace (05/11/2020 12h23)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

#5 05/11/2020 12h05

Membre
Réputation :   15  

Bonjour dangarcia, merci pour vos retours,

dangarcia a écrit :

Comme crashray, je serais intéressé si vous pouviez partager les références de ces études ?

Voici quelques études sur le sujet :
Etude sur une pondération par PIB
Autre étude

Je me base aussi sur le livre de Fructif "Créer et piloter un portefeuille d’ETF" dans lequel il précise "La comparaison du MSCI World et du MSCI World pondéré par PIB remonte à 1969. A la fin mai 2017, la performance de l’indice classique a été de 9,56% et celle de l’indice pondéré par PIB de 10,01%", en général Fructif creuse bien ses sujets.

dangarcia a écrit :

Sur ces 3 points vous semblez être guidé par le fait de limiter les risques, est-ce un choix assumé ? Moins de risque c’est moins de rendement sur le long terme, or pour le moment votre objectif (l’indépendance financière) est justement à long terme.

Limiter les risques oui, diversifier et être à l’aise avec le portefeuille car de mon point de vue la Corée du sud et le Japon ne peuvent pas être négligés. Par exemple Samsung est une trés belle boite et je suis plus convaincu par Samsung que par Apple sur le long terme. De même les japonais ont de très belles boites comme Toyota, Nintendo, Brother … donc je ne veux pas faire l’impasse dessus juste parce que les médias auxquels j’ai accès en parlent peu.

dangarcia a écrit :

Assez contradictoire avec les points précédents : d’un côté vous cherchez une relative sécurité en investissant sur des marchés qui résistent mieux pendant les crises (enfin, qui ont mieux résisté dans le krach récent, mais chaque crise est différente…) et en conservant 30% de liquidités, de l’autre vous spéculez avec certes un petit montant mais qui représente tout de même 5% de votre portefeuille.

Oui je le reconnais cela peut paraître contradictoire. J’essaie juste de dynamiser le portefeuille en faisant 5% de stock picking opportuniste. Après les raisons sont vraiment réfléchies : Kinepolis : société belge d’exploitation de salles de cinéma, et je compte tenir la position jusqu’en 2022 lorsque Kineplois redécollera. Ce n’est clairement pas le coeur du portefeuille, il faut bien s’amuser un peu et essayer de gagner un peu plus avec l’actualité…

dangarcia a écrit :

Conserver autant de cash a du sens si
- être investi à 100% vous empêche de dormir (ce n’est pas apparemment pas votre cas car vous prévoyez d’investir à 100% en cas de gros krach, ce qui est encore plus difficile qu’être investi à 100% hors période de crise)
- vous n’avez pas de capacité d’épargne et prévoyez de consommer une part de votre capital à court ou moyen terme (c’est mon cas par exemple)
- vous avez une stratégie essentiellement basée sur du trading court terme et la gestion de cash est primordiale
Dans votre situation je ne comprends pas l’intérêt ?

J’ai une capacité d’épargne mais faible (500€ par mois). Vu la situation et le niveau de valorisation des marchés qui reste élevé, un second crash plus important que celui de mars 2020 me semble possible en cas de guerre, d’aggravation de la pandémie, de mutation impactante du virus, de gros problèmes financiers … Donc je garde ces 30% en réserve pour pouvoir acheter dans le cas ou cela recrash. En mars c’était un crash de -30%, en 2009 on a eu droit à -50%, donc c’était un petit crash cette année… Mais cette répartition réserve / action est un vrai sujet de réflexion pour moi, merci pour votre retour. Je garderais toujours 10% en réserve au minimum. Je joue beaucoup à des jeux de sociétés, notamment l’un d’eux qui s’appelle "Carcassonne", or à ce jeu il ne faut jamais lâcher son dernier "meeple", de la même manière je pense qu’il ne faut jamais se retrouver totalement à poil avec zéro réserve. En cas de bulle je peux monter à 50% actions / 50% réserve, c’était le cas avant le covid comme précisé sur la file, je suis monté à 70/30 en plein covid. Je m’étais fixé ce plan que j’avais posé par écrit, et je m’y suis tenu :
- Décrochage de -10% par rapport aux plus haut : maintenir à 50% actions / 50% réserve
- Décrochage de -20% par rapport aux plus haut : se positionner à 60% actions / 40% réserve
- Décrochage de -30% par rapport aux plus haut : se positionner à 70% actions / 30% réserve
- Décrochage de -40% par rapport aux plus haut : se positionner à 80% actions / 20% réserve
- Décrochage de -50% par rapport aux plus haut : se positionner à 90% actions / 10% réserve
- Au delà de - 50% : bascule à 100% en actions / 0 % en réserve
Ce qui explique que je sois à 70% action / 30% réserve actuellement.

Dernière modification par outoftheratrace (05/11/2020 13h56)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 23/11/2020 14h38

Membre
Réputation :   15  

Bonjour, une petite mise à jour suite à quelques mouvements aujourd’hui et ces dernières semaines :
- J’ai revendu Kinepolis suite à une plus value de +51%, le détail de l’opération est ici : Kinepolis : société belge d’exploitation de salles de cinéma. Ça donne envie de faire un peu plus de stock picking c’est sur. Après les événements et mouvements de marchés sont très favorables actuellement et la variation de cette action a été très importante suite aux annonces sur les vaccins. Comme pas mal d’actions massacrées durant le covid.

- Je suis passé à ~ 80% actions 10% réserve en cash sur PEA 10% réserve en fonds euros sur AV. Suite à plusieurs remarques sur le forum je reconnais que garder 30% en cash actuellement est sans doute trop conservateur. Alors je renforce en actions tant que l’on est encore un peu en dessous des cours pré-covid globalement.

- J’ai diversifié, toujours avec des ETF, sur la Turquie, l’Afrique du sud, L’Australie avec la zone pacifique en dehors du Japon qui est composé de l’Australie à 60%. La diversification est faite proportionnellement au PIB du pays comme d’habitude.

- J’ai renforcé sur l’Europe, les US et la Chine de 1000€ chacun pour garder des frais à 2,5€ sur Binck

Voici ce que cela donne en images :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/24097_repartition_2020_11_23_tableau.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/24097_repartition_2020_11_23_camembert.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/24097_synthese.jpg

Dernière modification par outoftheratrace (23/11/2020 15h23)


La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'outoftheratrace"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur