Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 09/01/2021 23h16

Membre
Réputation :   11  

Bonsoir à tous !

Je me pose la question aujourd’hui d’acquérir Adyen. C’est une entreprise bien connue du forum et beaucoup d’entre vous en parleront mieux que moi. Un point d’entrée semble se profiler ces qq derniers jours et j’hésite à acquérir la valeur.
Pourquoi hésiter ? Tout simplement parce que si je l’achète, cela représentera environ 8,5% de mon portefeuille, et dans le meilleurs des cas, encore au moins 6% en fin d’année. Bien que je considère la valeur très solide, avec de bons fondamentaux, j’ai tendance à croire qu’au delà de 3% de son portefeuille, on prend un risque assez modéré. Je me suis toujours essayé (à mon échelle), une diversification suffisante pour ne jamais dépasser des lignes de 3%.

Du coup, j’ose demander votre avis aujourd’hui, qu’en pensez-vous ?

Dernière modification par HacHac (09/01/2021 23h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 10/01/2021 00h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Avez-vous de meilleures idées pour investir 1700€ à l’instant T ?

Hors ligne Hors ligne

 

#28 10/01/2021 00h46

Membre
Réputation :   11  

J’ai en effet quelques entreprises que je souhaiterais acquérir prochainement :
Hermès, L’Oréal, Dassault système, Pharmagest Int. & Genmab. Mais je trouve leur valorisation trop chère à mon gout, sauf peut-être pour pharmagest et genmab qui pourraient être acceptable.

En maintenant toujours un ratio le plus proche possible de 60% ETF - 40% actions.

Du coup, pour répondre à votre question, pas spécialement non.  Mais je pourrais tout simplement m’abstenir d’investir pour le moment et rester liquide, ou renforcer mes etfs et quelques-unes de mes positions. Par exemple, une autre alternative serait d’investir 1000€ dans le SP500/NASDAQ et 700€ entre Genmab et renforcement de Prosus.

Dernière modification par HacHac (10/01/2021 00h46)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #29 10/01/2021 02h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Vous voyez vous répondez quand même à la question smile
Adyen sera toujours là plus tard, quand en prendre une action représentera une part moins importante de votre portefeuille. Et puis ils feront probablement un split pour favoriser la liquidité.

Les entreprises que vous citez sont la crème de la crème : vous les trouverez TOUJOURS trop chères, sauf événement temporaire de dislocation de marché comme en mars dernier - mais aurez-vous le courage d’y investir à ce moment-là ou serez-vous tenté d’attendre "que ça baisse encore plus" ce qui revient généralement à rater le rebond et après se dire que c’est trop tard et qu’on a raté le coche parce qu’elles sont redevenues "trop chères" ?

Vous ne faites pas du day trading, vous constituez un patrimoine et vous investissez au fur et à mesure, et vous avez une attitude saine qui consiste à investir majoritairement en ETF.
Peu importe que vous payiez maintenant L’Oréal ou DSY 10 ou 15% de plus que là où elles pourraient être dans 3 ou 6 mois. D’une part parce que celles que vous achèterez si/lorsqu’elles seront plus basses seront aussi plus basses, d’autre part parce qu’avec la vitesse de leur création de valeur actionnariale, vous perdrez au pire 1 an de performance. 1 an durant lequel vous vous éviterez de rager derrière votre écran à les regarder monter alors que vous n’avez pas investi.

Dernière modification par corran (10/01/2021 12h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#30 10/01/2021 07h16

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   283  

C’est faux et dangereux de dire cela : cours de L’Oréal en 2000: 86 euros
Cours de L’Oréal en 2011: 86 euros.

Dassault systèmes de 2000 a 2014: plat.
Si on considère que 2000 était une bulle, de 2001 à 2011: plat.

LVMH : 2000 a 2010; plat.

La valorisation au prix d’entrée compte. Au pire vous perdez 10 ans de performance.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 10/01/2021 12h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

C’est encore mieux de ne pas confondre total return et price return wink
HacHac est dans une logique d’investissement progressif et de constitution de patrimoine ; il ne s’agit pas pour lui de choisir pour une grosse somme d’argent entre tout investir maintenant (lump sum investment) ou plus tard ou en plusieurs fois.
La seule configuration où le prix d’entrée compte réellement c’est le LSI. Et, même là, sauf à choisir pile poil un point haut du plus haut et point bas du plus bas (seulement definissable a posteriori évidemment) les études montrent que le LSI est supérieur au DCA.

Dernière modification par corran (10/01/2021 12h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#32 10/01/2021 14h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   283  

Oui si on achète un tracker, mais sur une action surévaluée, il vaut mieux en trouver une autre. On a des moyens de connaître assez bien si on est sur un point haut extrême ou pas en prenant le P/E de l’entreprise, et on est plus cher que depuis au moins 2007 voir plus (de tête).


Les dividendes de ces boîtes en 2000 ça devait pas être un rendement énorme et je pense pas que ça ait changé grand chose.

Donc Prudence.

Hors ligne Hors ligne

 

#33 10/01/2021 14h25

Membre
Réputation :   11  

Merci à vous deux pour vos réponses.
C’est exactement ça Corran, je suis dans une logique d’investissement progressif et de constitution de patrimoine. Je souhaite donc investir tous les mois, de manière régulière et lissée. J’ai une watchlist d’entreprise que je souhaite acquérir pour les 6 prochains mois (pour lisser) et ensuite renforcer mes positions.

Cela dit, excusez mon ignorance, mais que je sois en LSI ou DCA, le prix d’achat compte quand même sensiblement non ?
Si de 2000 à 2011 l’action de l’Oréal a fluctué entre 76 et 90€. Que j’achète en LSI ou en DCA le résultat sera sensiblement le même (si je n’achète pas au plus haut du plus haut en LSI). Au final, sur ces 11ans, mon price return sera presque inexistant ? Mais comme vous le soulignez, comme c’est une entreprise à dividendes, mon total return lui, sera bon.
Si on prend le cas d’Adyen, sauf erreur de ma part, il n’y a pas de dividendes. En ce sens, le prix d’achat est donc très important, je ne gagnerai de l’argent qu’en cas de croissance générale. Effectivement, en LSI le timing sera super important, mais en DCA, il aura tout de même un impact non négligeable, non ?

Si maintenant on voit les choses plus large, en supposant que j’ai fait une bonne analyse et que ces entreprises (DSY, ADYEN, L’OREAL) voient leur cours globalement augmenter sur les 6 prochains mois (voir années …). Ce que vous "suggérez" au vu de la vitesse de leur création de valeur actionnariale, serait de ne pas vraiment se prendre la tête à acheter au bon prix, mais d’investir régulièrement, car au final, sur du très long terme, j’en sortirai globalement gagnant, même si sur les premiers mois, j’y perds.
Et donc, dans cet optique et dans mon cas, le plus sain serait d’acheter les dernières entreprises que j’ai en watchlist (l’oréal, DSY …), lissé sur les prochains mois et indépendamment de leur prix, jusqu’à ma liste efficiente. Ensuite d’effectuer des renforcements réguliers, et, une fois qu’Adyen représentera une part moins importante de mon ptf, acheter une ligne.
J’ai un peu grossi le trait, mais c’est pour mieux cerner l’idée !

Merci encore.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #34 10/01/2021 15h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

A vous deux,

LVMH, DSY et L’Oréal en ratios de valorisation projetée en 2021 et surtout 2022 (car 2021 tient compte d’une situation sanitaire toujours dégradée au Q1) restent dans la fourchette (haute) de leurs valorisations historiques à croissance projetée comparable.

Nous sommes d’accord qu’on ne doit pas aller sur n’importe quoi à n’importe quel prix, et surtout la situation d’une entreprise CHANGE avec le temps. L’Oréal et LVMH de 2021 n’ont RIEN à voir avec L’Oréal et LVMH du début des années 2000 ; l’émergence de la Chine et leurs opérations de croissance externe et leur positionnement vers sans cesse plus de luxe ont fait exploser leur rentabilité et leur profil de croissance, et ces indicateurs n’ont fait que s’accélérer ces dernières années, jusqu’au Covid. Ce qu’on projette donc dans leur valorisation actuelle, c’est la reprise de cette tendance. Est-ce qu’elle aura lieu ? Je n’ai pas de boule de cristal. Mais si ce n’est pas le cas, peut-être que LVMH et L’Oréal cesseront d’être des bons investissements tout court, indépendamment de leur niveau de prix.

HacHac a écrit :

Si maintenant on voit les choses plus large, en supposant que j’ai fait une bonne analyse et que ces entreprises (DSY, ADYEN, L’OREAL) voient leur cours globalement augmenter sur les 6 prochains mois (voir années …). Ce que vous "suggérez" au vu de la vitesse de leur création de valeur actionnariale, serait de ne pas vraiment se prendre la tête à acheter au bon prix, mais d’investir régulièrement, car au final, sur du très long terme, j’en sortirai globalement gagnant, même si sur les premiers mois, j’y perds.
Et donc, dans cet optique et dans mon cas, le plus sain serait d’acheter les dernières entreprises que j’ai en watchlist (l’oréal, DSY …), lissé sur les prochains mois et indépendamment de leur prix, jusqu’à ma liste efficiente. Ensuite d’effectuer des renforcements réguliers, et, une fois qu’Adyen représentera une part moins importante de mon ptf, acheter une ligne.

Voilà c’est exactement ça. Et j’ai tendance à penser, surtout en début de constitution de patrimoine, c’est à dire quand le stock reste faible par rapport aux flux, qu’il est plus coûteux psychologiquement d’avoir l’impression de rater le train plutôt que de voir des moins-values latentes dans son portefeuille ; mais en n’oubliant pas avant chaque investissement de se demander si la thèse d’investissement tient toujours. Entre temps, peut-être qu’Adyen sera beaucoup moins chère, mais ce ne sera pas une super occasion pour autant : ça pourrait simplement vouloir dire qu’elle est en train de se faire bouffer son marché.

Dernière modification par corran (10/01/2021 15h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#35 10/01/2021 19h59

Membre
Réputation :   11  

Merci corran, c’était très intéressant. Je pense avoir bien compris.
Je suis en effet dans le cas où je suis plus "inquiet" d’avoir l’impression de rater le train plutôt que d’être gêné par des moins-value. Mais c’est aussi parce que je n’ai pas subis encore de grosse pertes. D’un autre coté, quand je prends du recul, est-ce que constituer une ligne de 300/500€ s’appelle vraiment prendre le train … je me permets d’en douter. On va dire qu’a mon échelle c’est toujours mieux que rien.

Donc, si je comprends bien dans mon cas, dans le but d’éviter de constituer une ligne de plus de 7% de mon ptf et prendre un risque trop important en cas de chute (même si Adyen est une excellente valeur et que sa chute soit fort peu probable pour les prochains mois), il est plus sage d’investir des plus petites lignes, même avec une valorisation un peu surélevée. Par exemple 1000€ dans un ETF, et faire une ligne de 350€ sur Pharmagest et une de 350€ sur Genmab, même si je paie ces actions plus cher de 10-20%.
(J’essaie d’avoir une stratégie la plus saine possible à mon échelle, d’où ce genre de questions smile ).

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #36 11/01/2021 00h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Tout à fait. Et si vraiment Adyen vous obsède, vous trouverez bien un fonds ou un ETF où elle figure en bonne place smile
Globalement, plus la capacité d’épargne est faible, plus le 100% ETF est pertinent.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #37 11/01/2021 01h05

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

HacHac, le 10/01/2021 a écrit :

Je suis en effet dans le cas où je suis plus "inquiet" d’avoir l’impression de rater le train plutôt que d’être gêné par des moins-value.

Compte tenu de la taille de votre portefeuille et du fait que vous êtes en début de carrière, monter dans le train au bon moment n’est pas le plus important, ce qui compte c’est de pouvoir rapidement y mettre plus de bagages, à savoir augmenter votre capacité d’épargne pour investir davantage. Dans les 5 ou 10 ans qui viennent ce qui fera le plus grossir votre portefeuille ce ne sont pas d’éventuelles plus values, c’est l’épargne supplémentaire que vous arriverez à y ajouter.

Hors ligne Hors ligne

 

#38 11/01/2021 09h20

Membre
Réputation :   11  

Merci pour vos messages !

Du coup ce mois-ci j’ai investis dans les 3000€ :
//Renforcement :
1700€ ETF SP500 et NASDAQ
Prosus qui me semble à une valorisation correcte
//Achat
Une action genmab (passage par la bourse allemande) -> 338€
3 pharmagest à 112€

Cette stratégie me coute plus cher en passage d’ordre qu’acheter Adyen, mais me permet de mieux diversifier au vu de la discussion précédente. Merci encore pour les conseils.

@dangarcia : vous avez parfaitement raison. Je ne m’en étais pas spécialement rendu compte jusqu’à faire un calcul tout simple. Actuellement ma capacité d’épargne maximum ( vraiment dans le meilleur cas) est de 750€/mois. Cela donne un apport de 9k€ annuel, soit presque 50% de mon ptf si on l’arrondi à 20k€.  … En effet, à ce stade, la performance est loin d’avoir un impact majeure ! (si l’on regarde à échelle de temps 1an, un rendement de 8%  représente 1600€ … ).
Cela dit on commence tous quelque part, et peut être qu’un jour, je me remercierai d’avoir commencé tôt ! Et ce, même avec « pas grand-chose » (façon de parler, je me considère déjà suffisamment chanceux de pouvoir épargner et vivre sans problème).

Je ne sais pas comment je vais faire pour pouvoir épargner plus dans les années à venir, à part être miraculeusement grandement augmenté (ce qui n’est pas prêt d’arriver et ce n’est pas à coup d’augmentation de 1-2% que je vais épargner sensiblement plus). Mais ce qui est sûr, en tout cas pour moi, c’est qu’investir en bourse m’a permis de me forcer à épargner ! Chose que je ne faisais pas trop avant, ce qui est déjà un bonne chose.

Bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

#39 11/01/2021 10h00

Membre
Réputation :   0  

mimizoe1, le 01/12/2020 a écrit :

Bonjour HacHac , et tout le monde

J’ai ce fonds en PTF PEA (depuis 6 mois environ), chez BourseDirect
DNCA Invest Norden Europe Class A shares EUR|LU1490785091

Eligible PEA, frais entrée 0% chez BD, et pas de minimum d’ investissement , contrairement à la fiche.. ("OPCVM 0%")

Sinon, pour des titres vifs en région Nordique, vous pouvez voir le PTF de DoubleTrouble, qui suit bien cette partie du monde (entre autres)

Bonne continuation..

Mimizoé1

Bonjour à tous,

Mimizoe si vous parlez des frais d’entrée en revanche comme c’est un fonds géré de manière active, les frais courant sont de 2,17 %.
Cela fait une grosse différence avec les ETF, même si ça a l’air compliqué au final d’investir dans les valeurs nordiques depuis le PEA.

Hors ligne Hors ligne

 

#40 11/01/2021 10h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

HacHac a écrit :

Cela dit on commence tous quelque part, et peut être qu’un jour, je me remercierai d’avoir commencé tôt ! Et ce, même avec « pas grand-chose » (façon de parler, je me considère déjà suffisamment chanceux de pouvoir épargner et vivre sans problème).

Effectivement commencer tôt est une bonne chose je ne dis pas le contraire, juste de ne pas perdre de temps à gérer ce portefeuille, même en admettant que vous obteniez une surperformance grâce à vos efforts ça ne représentera pas grand chose. Passer des heures à faire des calculs savants pour gagner 2% de surperformance, sur un portefeuille de 500k€ c’est 10000€ de gain, pas mal ; sur un portefeuille de 20k€ c’est 400€ de gain. Bof.

HacHac a écrit :

Je ne sais pas comment je vais faire pour pouvoir épargner plus dans les années à venir, à part être miraculeusement grandement augmenté (ce qui n’est pas prêt d’arriver et ce n’est pas à coup d’augmentation de 1-2% que je vais épargner sensiblement plus).

C’est pourtant de ce côté qu’il faut creuser, à votre âge et avec votre profil il est possible d’obtenir 5 ou 10% d’augmentation par an et là ça fait très vite une grosse différence. Les pistes ne manquent pas pour que ce produise ce "miracle" : monter en grade, prendre des responsabilités, ou changer de boite si besoin, voire changer de région ou vous expatrier, et surtout vous former (pour pouvoir prétendre à des postes mieux rémunérés, ou tout simplement apprendre à mieux négocier votre salaire), avant de plus tard, quitter le salariat pour créer votre propre activité, seul ou avec des associés etc.

Hors ligne Hors ligne

 

#41 11/01/2021 14h29

Membre
Réputation :   11  

C’est vrai que depuis que vous m’avez fait la remarque, je me suis amusé à faire des petits calculs (savants), et effectivement, pour le moment, entre 6 et 8% de perfo, la différence de gain n’est pas dingue. Il va peut-être être temps d’arrêter de me prendre la tête et d’entrer régulièrement sur les valeurs qui me font envie.

N’y voyez surtout aucune offense, mais je trouve ça quand même plus facile à dire qu’à faire. 5 à 10% me parait assez utopique dans mon métier. Je suis déjà payé plus de 10% par rapport à des boites de presta. Mais comme je suis dans une grosse boite, la sphère management ne bouge pas de bas en haut mais entre différentes entreprises. Y accéder avec ma formation est compliqué.
Vient ensuite la possibilité de monter en grade, grosso modo tous les 5ans on peut prétendre à une augmentation décente, et encore j’ai l’impression que c’est réservé à quelques privilégiés.
Quant à changer de boite, jusqu’à présent, personne n’a réussi à me proposer plus que ce que je gagne actuellement. Donc soit je m’y prends très mal (ce qui est fort probable), soit la dure réalité est que ce n’est pas si facile.

Hors ligne Hors ligne

 

#42 11/01/2021 15h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

HacHac a écrit :

C’est vrai que depuis que vous m’avez fait la remarque, je me suis amusé à faire des petits calculs (savants), et effectivement, pour le moment, entre 6 et 8% de perfo, la différence de gain n’est pas dingue. Il va peut-être être temps d’arrêter de me prendre la tête et d’entrer régulièrement sur les valeurs qui me font envie.

Ou tout simplement acheter le marché via un ETF ça vous coûtera moins cher en frais et ça vous évitera de faire des erreurs.

HacHac a écrit :

N’y voyez surtout aucune offense, mais je trouve ça quand même plus facile à dire qu’à faire.

Ah mais je n’ai jamais dit que c’était facile lol il faut savoir ce qu’on veut. Tout ce que je peux vous dire c’est que ce sont des efforts qui payent, et infiniment plus que boursicoter avec quelques dizaines de milliers d’euros !

Petit retour d’expérience : j’ai commencé à travailler au même âge que vous avec un salaire correct ; 5 ou 7 ans plus tard j’obtenais plus du double (soit +10% par an en moyenne) mais pour obtenir ça
- j’ai changé 4 ou 5 fois de boite
- j’ai repris des études en cours du soir (en plus d’un boulot déjà assez intense)
- j’ai cherché à diversifier les fonctions que j’occupais pour avoir une vue d’ensemble du métier
- j’ai effectué 2 missions à l’étranger
Sans famille à charge ni beaucoup de temps pour les loisirs ma capacité d’épargne est passée de 0 à plus de 50% de mes revenus, mon capital investi a augmenté très vite de ce fait. Notez qu’à l’époque je passais très peu de temps à la gestion de mon portefeuille : je faisais des versements réguliers sur des fonds et je laissais courir.

HacHac a écrit :

Mais comme je suis dans une grosse boite, la sphère management ne bouge pas de bas en haut mais entre différentes entreprises. Y accéder avec ma formation est compliqué.

Questions à se poser dans cette situation : quelles sont les compétences qui me manquent ? Comment les acquérir ? Ai-je plus de chance d’évoluer dans une autre entreprise ?

HacHac a écrit :

Quant à changer de boite, jusqu’à présent, personne n’a réussi à me proposer plus que ce que je gagne actuellement. Donc soit je m’y prends très mal (ce qui est fort probable), soit la dure réalité est que ce n’est pas si facile.

C’est la dure réalité. Cela dit, si vous êtes prêt à être mobile il ne faut pas voir que le salaire : quand j’ai accepté une de mes missions à l’étranger j’ai quitté une boite où je m’étais fait ma place et où j’étais très bien payé, pour un poste plus risqué et moins bien payé (15% de moins tout de même !) mais ce que j’y ai appris et l’expérience que j’ai acquise dans cette boite de radins, je l’ai revendu très cher à mon client suivant (entretemps je m’étais mis à mon compte)

Hors ligne Hors ligne

 

#43 12/01/2021 14h10

Membre
Réputation :   11  

dangarcia a écrit :

Ou tout simplement acheter le marché via un ETF ça vous coûtera moins cher en frais et ça vous évitera de faire des erreurs.

C’est en effet une solution que j’ai envisagé, mais dans ce cas la, le jour ou je décide de me lancer dans les actions, j’apprends directement avec de grosses sommes. En soit ici, mes erreurs coûtent moins cher (même si relativement, c’est toujours rude). Je suis cela dit investi à 60% sur des ETF (SP500/NASDAQ)
Je suis curieux, selon vous, à partir de de combien de capital il faudrait switcher d’une stratégie ETF à une stratégie titre vifs ?

dangarcia a écrit :

j’ai commencé à travailler au même âge que vous avec un salaire correct ; 5 ou 7 ans plus tard j’obtenais plus du double (soit +10% par an en moyenne) mais pour obtenir ça

Je dois avouer être impressionné. Sur 4 entretiens pour des postes plus haut gradé dans 3 autres boites différentes, on ne m’a jamais proposé plus de 2 à 3%, justement du fait de mon jeune age et de leur grille salariale. Depuis mon embauche il y a 3ans mon salaire n’a pris que 7% à raison de 2% par an grosso modo, sans que je puisse y faire grand chose. Chapeau bas, vous avez fait fort.

Dernière modification par HacHac (12/01/2021 14h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#44 12/01/2021 14h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

HacHac a écrit :

Je suis curieux, selon vous, à partir de de combien de capital il faudrait switcher d’une stratégie ETF à une stratégie titre vifs ?

À mon avis ce n’est pas une question de capital c’est une question d’objectif.

Si ce que vous recherchez c’est la meilleure performance à long terme, c’est à dire celle du marché (rares sont les investisseurs individuels qui font mieux que le marché) une stratégie d’ETF est tout indiquée quel que soit le capital investi. À votre question je répondrais donc : jamais.

Si vous préférez vous contenter d’un portefeuille qui se maintient et vous verse des dividendes pérennes une bonne sélection de valeurs de rendement peut convenir.

Le seul cas de figure où une stratégie titres vifs est indiquée dans un objectif de performance, c’est si vous êtes ou estimez être dans les 5 ou 10% des meilleurs investisseurs du monde et savez faire les bons choix vous permettant de battre régulièrement le marché.

HacHac a écrit :

Sur 4 entretiens pour des postes plus haut gradé dans 3 autres boites différentes, on ne m’a jamais proposé plus de 2 à 3%, justement du fait de mon jeune age et de leur grille salariale. Depuis mon embauche il y a 3ans mon salaire n’a pris que 7% à raison de 2% par an grosso modo, sans que je puisse y faire grand chose. Chapeau bas, vous avez fait fort.

Le marché et/ou le secteur était peut être plus porteur…
Cela dit vous pourriez peut être chercher à développer/approfondir vos compétences en négociation : quand vous êtes en poste, vous êtes en position de force ; en quittant votre poste actuel pour rejoindre une autre entreprise qui veut vous recruter vous prenez un risque, à vous d’expliquer que ce risque doit être rémunéré à sa juste valeur (que vous estimez à +10 ou +20% par rapport à votre salaire actuel par exemple) : "qu’est ce qui compte le plus pour vous, respecter une grille salariale ou recruter un nouveau talent ?"

Dernière modification par dangarcia (12/01/2021 15h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#45 12/01/2021 16h24

Membre
Réputation :   112  

Changer d’entreprise, c’est bien, mais en ce moment c’est prendre un risque plus important qu’habituellement pendant la période d’essai.

Cadremploi a écrit :

Votre nouvel employeur met fin à votre période d’essai :

    Avant l’expiration d’un délai de 65 jours ouvrés suivant la date de l’embauche : vous ne bénéficiez pas de l’allocation de retour à l’emploi. Sauf si vous avez travaillé au moins 3 ans auparavant sans aucune interruption.
    Après les 65 premiers jours de votre contrat : vous pourrez bénéficier de l’ARE, et ce même si vous aviez précédemment démissionné de votre emploi.

Pas mal de boites (et de toutes tailles) ne se cassent pas trop la tête depuis mars 2020. (surtout qu’elles n’ont pas à motiver les ruptures)

Une des solutions pour se préparer à rebondir (en attendant des jours meilleurs) est peut-être de se faire payer une formation certifiante en proposant d’utiliser votre CPF afin de montrer votre volonté.

Hors ligne Hors ligne

 

#46 14/01/2021 08h56

Membre
Réputation :   22  

BulleBier, le 10/01/2021 a écrit :

C’est faux et dangereux de dire cela : cours de L’Oréal en 2000: 86 euros
Cours de L’Oréal en 2011: 86 euros.

Dassault systèmes de 2000 a 2014: plat.
Si on considère que 2000 était une bulle, de 2001 à 2011: plat.

LVMH : 2000 a 2010; plat.

La valorisation au prix d’entrée compte. Au pire vous perdez 10 ans de performance.

D’après la lettre aux actionnaires de l’automne dernier, il apparaît précisément que la performance de L’Oréal entre 2010 et 2020 est à 14,9% et que si on intègre la période 2000-2010, elle tombe à 7,7%. Dans ce calcul, les dividendes sont réinvestis en actions. Cela implique un cours stagnant sur la première décennie.

L’Oréal et vous - Page 8 | L’Oréal - La lettre aux actionnaires - N°77- Automne / Hiver 2020

Je vois bien ce que vous voulez dire acquérir une société sur sa gloire passée et se retrouver avec un ligne qui végète longtemps. Typiquement, je me demande si Rubis n’est pas de celle-là.

Dernière modification par Canis (14/01/2021 09h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #47 03/02/2021 15h52

Membre
Réputation :   11  

REPORTING DECEMBRE 2020 (N°5)


Bonjour à tous !

Commentaire & Réflexions du mois


Le début du mois de janvier a été très bon pour le portefeuille, beaucoup moins sur la dernière semaine du mois. Frappée par une grande volatilité. Serait-ce l’aggravation de la pandémie qui pousserai les investisseurs à prendre une part de leur plus-value ?
L’effet r\WSB qui engendre le même phénomène pour investir sur GME ? Honnêtement je ne sais pas …
En parlant de ça, j’avoue avoir été frappé de FOMO, et avoir acheté ’au début’ (qui s’avère être déjà tard) 7x$GME à 93$. Je considère ça comme une loterie, soit j’y gagne un peu, soit j’y perds tout. Ce n’est pas une énorme sommes, et je n’y gagnerai pas des fortunes non plus dans le meilleur des cas. Après réflexion le risque n’en vaut très certainement pas la chandelle, mais bon … on fait tous des erreurs smile J’aurai au moins appris beaucoup, et notamment grâce à ce forum !

Performance du mois :

PTF : +1.91%
World : +0.61%

Performance depuis la création en 10/2020 : +10,86%
Performance de l’année : +1.91%

Portefeuille

(attention, pris au 03/02, il y a eu quelques belles remontées) :


Mouvements du mois :


// Achat :
- Pharmagest
- Genmab
- L’Oréal


// Renforcement :
- ETFs
- Prosus


// Ventes :
Rien

// Mouvement possible / actions en WL pour le mois  :
Je suis en train de me renseigner sur la société Fabasoft, que j’ai découverte via ce forum. Il y aura forcement un renforcement de mes ETFs, pour le reste, je ne suis pas encore serein/clair sur ce que je souhaite renforcer/initier.
Dassault system me fait de moins en moins envie, j’ai l’impression que la société stagne et se retrouve un peu à cours de momentum.

Bonne journée à tous !

Dernière modification par HacHac (03/02/2021 15h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#48 03/02/2021 20h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Pour DSY, le marché est attentiste sur l’intégration de Medidata, si cela va être un boulet ou un catalyseur.
La révision à la baisse des objectifs de vente et rentabilité à horizon 2025 ont plutôt fait pencher la balance du côté boulet, ce qui explique que pour l’instant on doive se contenter d’une valeur qui rattrape le prix (donc un prix qui stagne)
Si les signaux redeviennent positifs au cours du premier semestre 2020 (reprise d’une croissance organique robuste), alors le cours reprendra sa marche en avant.

Hors ligne Hors ligne

 

#49 04/02/2021 10h03

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Bonjour HacHac,

Dassault Systemes vient de publier aujourd’hui une hausse de son CA de 7% sur 2020 et prévoit une hausse de 9-10% pour 2021.

Le marché semble bien apprécier cette publication avec une belle hausse du titre.

Néanmoins, cette croissance me semble quandmême un peu molle pour le secteur. Etant donné que le titre se paye 30X l’EBITDA, on pourrait espérer bien plus…

Comme le disait Corran, la valorisation rattrape le prix, il ne faudra donc probablement pas s’attendre dans le MT une progression du titre aussi forte que dans le passé a priori.

Hors ligne Hors ligne

 

#50 04/02/2021 20h58

Membre
Réputation :   112  

Les réductions de cadence dans l’aéronautique et l’automobile ont un effet direct sur le nombre de licences et de maintenances de licences vendues.
Le % d’activité chez ADP ou la hausse des cadences chez Airbus seront des signaux positifs.
Quand je vois qu’Akka fait un PSE et que CapGemini envoie ses intercontrats ALTRAN sur Hyperloop, je me dis que ça va prendre du temps !
La hausse du CA est déjà une très bonne nouvelle !

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'hachac"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur