Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 21/09/2020 19h35

Membre (2017)
Réputation :   132  


Qu’est ce que Blackline?

BlackLine est une entreprise de SAAS qui offre des services financiers et comptables. Ses produits se focalisent sur l’amélioration des processus financiers et comptables, y compris la clôture des comptes, la réconciliation des comptes, et la comptabilité intersociétés.

BlackLine automatise ces processus et leur permet de fonctionner en continu. Cela a pour conséquence une amélioration de l’intégrité des rapports financiers, de gagner en efficacité et d’améliorer la visibilité en temps réel des opérations.

Pour l’avoir vu et entendu de nombreuses fois, ces tâches financières et comptables sont souvent exécutées manuellement dans un tableur à la fin de chaque période comptable. BlackLine apporte donc une solution de «comptabilité continue».

La fondatrice et CEO Therese Tucker vient d’annoncer qu’elle passait le baton de CEO à son COO Marc Huffman à partir de janvier prochain. Elle compte sur ce dernier pour faire franchir un cap à la société et atteindre le milliard de revenus. Therese reste néanmoins impliquée dans la société en tant que Executive Chair.


Ce ne sont probablement pas les seuls comptables SAAS du monde, si?

La concurrence est rûde, mais BlackLine est reconnu comme Leader de solutions de clôture par Gartner. Le principal concurrent est Oracle avec ses solutions FCCS & ARCS. Ce dernier est la solution logique lorsqu’une entreprise possède déjà la suite Oracle, mais les problèmes font surface lorsqu’un autre ERP est utilisé (SAP par exemple).

On peut également mentionner FloQast qui est très apprécié par le Mid-Market (<1000 employés) mais qui a des limitations fonctionnelles qui l’empêchent de mieux pénétrer le segment Entreprise (>1000 employés).

BlackLine offre les avantages d’être agnostique (leurs solutions s’intègrent avec n’importe quel ERP), facilement configurable, et d’être sur le cloud et donc accessible de partout (ce qui est appréciable en cas de confinement notamment).



BlackLine est partenaire de plusieurs acteurs IT qui lui permettent d’étendre sa crédibilité et sa force de vente sans augmenter ses coûts directs. Ainsi, l’écosystème de partenaires de BlackLine comprend notamment SAP, EY, Deloitte, KPMG, Capgemini, et IBM.

Lancé en 2019, le partenariat avec SAP, nommé SolEx pour Solution Extension, est puissant car SAP peut depuis inclure les services de BlackLine dans ses offres auprès de ses clients. Ce SolEx n’est proposé par SAP qu’à des solutions qui étendent les capacités de SAP. Nombreux sont les appelés mais peu sont les élus.

Et niveau performance, ça donne quoi?

BlackLine atteint 289M$ de revenus en 2019. Cette année s’annonce en croissance malgré la crise avec 165M$ sur les 2 premiers trimestres.

Les revenus augmentent de 27% en 2019, et atteignent 36% de CAGR depuis 2015. Le modèle se veut très prévisible étant donné que BlackLine fonctionne avec un système d’abonnement dont le prix dépend du nombre d’utilisateurs et des modules activés pour le client.

Le nombre de clients passe de 1338 à 3024 entre 2015 et 2019. Cela représente aussi un CAGR de 23%.



La rétention des clients de BlackLine est excellente: le clients ont du mal à quitter BlackLine une fois qu’ils y sont abonnés, et ils dépensent constamment plus.
D’une part, le pourcentage des contrats reconduits est de 98% (en dollars).
D’autre part, la valeur des abonnement reconduits oscille autour de 110% comparé à l’année antérieure.

La marge brute incrémentale de ces abonnements est comme on s’y attend avec un SAAS très élevée à environ 87%.

Depuis 2 ans, BlackLine a un free cash flow positif, atteignant 7% en 2019. Néanmoins, en retraitant les stock options, le cash flow est nul.

Ces derniers trimestres, BlackLine a un résultat net négatif entre 8 et 9 M$ par trimestre. L’écrasante majorité des dépenses sont en Vente et Marketing à environ 40M$ par trimestre (soit 3,5 fois plus importantes que celles de R&D).

La stratégie est donc d’être le plus agressif possible en vente et marketing tout en étant à peu près à l’équilibre en Free Cash Flow, afin de capturer la plus grande part de marché possible. On peut supposer que lorsque la phase de croissance explosive se calmera, BlackLine pourra couper ses coûts de Vente et Marketing et ainsi faire exploser les bénéfices nets.

BlackLine estime avoir capturé 3% du marché adressable. Cela permet de se rendre compte de la marge de progression envisageable.

Il est à noter que suite à mes régulières analyses des offres d’emplois, j’ai remarqué que Blackline  avait un grand appétit pour les rôles de commerciaux jusqu’en avril. Depuis, la majorité des offres de commerciaux ont été enlevées. Le management a probablement décidé de calmer les recrutements en attendant d’y voir plus clair avec la crise en cours.

La valorisation est-elle digne d’un SAAS?

Et oui… il est peu étonnant d’avoir affaire à une valorisation (trop?) élevée étant donné qu’on a affaire à un SAAS en forte croissance.

Cours du jour: 84,5$/action
Market cap: 4,8B$
Enterprise value: 4,5B$
Forward PE: 160
Prix/CA: 14

Et enfin, pour les adeptes de dividende, sachez que Blackline n’en verse aucun.

Source: principalement le rapport Q2 2020 et le rapport annuel 2019.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : blackline, comptabilite, saas

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 08/11/2020 14h02

Membre (2017)
Réputation :   132  

Les résultats du troisième trimestre sont, comme attendu, bons.

1) Le chiffre d’affaire du trimestre s’établit à 90M$ (+21% YoY).
2) Comme je le disais dans le premier post, la perte nette s’établit entre 8 et 9M$ à 8,6M$. C’est légèrement mieux que l’année dernière.
3) Le cash flow opérationnel est de 21,8M$, soit une augmentation de 120% YoY.
4) Le free cash flow est de 18,5M$, soit une augmentation de 160% YoY. En retraitant les stock options, le cash flow s’établit à 5,2M$. C’est bien mieux que ce que j’annonçais, à savoir un FCF retraité des options généralement nul.
5) Acquisition de Rimilia pour 150M$ pour compléter la gamme de produits automatisés de collectes de créances. Cela me paraît être parfaitement dans le coeur de métier de BL. A surveiller si la contribution à moyen terme de cette transaction se fait ressentir.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par capital (08/11/2020 14h03)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur