Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 30/08/2020 08h41

Membre
Réputation :   0  

Bonjour à vous,

Je m’excuse par avance de ma question, car je manque d’expérience et la réponse se trouve probablement dans le forum, mais j’ai été incapable de la trouver. Excusez aussi mon langage de débutants, je suis en pleine immersion dans le forum, mais je n’ai pas encore tout le jargon, n’étant ni comptable, ni fiscaliste, mais un chef d’entreprise avec peu d’expérience.

J’ai une SASU à l’IS et j’aimerais évaluer les différentes possibilités qui s’ouvrent à moi pour faire grossir mon capital, soit en nom propre, soit au travers de la société (ou d’une autre société) (aka "devenir rentier").

Pour faire ces évaluations, il me manque des connaissances sur l’impact comptable (et donc fiscal) de l’achat de parts de SCPI en pleine propriété.

Imaginons la simple situation suivante :
- La société a un résultat positif de 1000€ et achète une part de SCPI pour un coût total (frais compris) de 1000€ (quel hasard !).

Est-ce que cette opération crée un résultat final de 0 € (et donc pas de bénéfices comptables ?) ou bien est-ce qu’il y a des subtilités comptables qui m’échappent ?

Je vous remercie pour vos réponses et vous souhaite une bonne journée.

Mots-clés : débutant, sasu, scpi (société civile de placement immobilier)

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/08/2020 08h56

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

Bonjour,

Il ne s’agit en rien d’une "subtilité" comptable, mais des bases : l’acquisition d’une part de SCPI n’est pas une charge, à moins que cet achat ne soit nécessaire à l’exploitation, ce qui me semble très peu probable / justifiable. Votre résultat ne sera donc pas de zéro.

Il s’agit d’un investissement, et cette part sera donc classé dans le compte des immobilisation (financière en l’occurrence). Certaines immobilisations s’amortissent (ex : achat d’un véhicule), et c’est cet amortissement dans le temps qui sera une charge. L’amortissement est par contre contraint à l’usage des avantages économiques futurs. Votre part de SCPI ne perdant pas de valeur dans le temps, il ne vous sera pas possible de l’amortir (sauf à acheter de l’usufruit), vous ne pourrez donc pas l’amortir.

Compte tenu de votre niveau de connaissance, je vous conseille fortement 1) de rechercher et lire les sujets présents sur ce forum dans cette thématique (regardez principalement du côté des montages de SCI IS pour l’achat de SCPI, cela vous apportera au moins le vocabulaire et principes nécessaires), 2) vous rapprocher d’un expert une fois ce premier travail fait, afin de pouvoir approfondir les points propres à votre situation.

Vous êtes chef d’entreprise. N’avez-vous pas un expert-comptable ? Lui poser la question en passant ne ferait de mal à personne.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/08/2020 09h03

Membre
Réputation :   0  

Bonjour Wulfram,

Merci pour votre réponse claire et nette. Il s’agit effectivement des bases et je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.

Je vais continuer à approfondir mes recherches, mais il me manquait cette réponse pour démarrer ma réflexion. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est un vaste sujet avec beaucoup de subtilités (et d’autres choses moins subtiles). J’ai effectivement un expert-comptable à ma disposition à qui j’aurais pu poser cette question de débutant.

Bonne journée à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/08/2020 09h08

Membre
Réputation :   33  

devlibre a écrit :

Est-ce que cette opération crée un résultat final de 0 € (et donc pas de bénéfices comptables ?) ou bien est-ce qu’il y a des subtilités comptables qui m’échappent ?

Notre comptabilité française ne se résume pas à :

* décaissements = charges
* encaissements = produits

Il y a des charges qui ne se décaissent pas et des produits qui ne s’encaissent pas.

Etant moi même chef d’entreprise je vous invites à vous former sur les bases de la comptabilité car cela va vous servir tout au long de votre parcours (pas seulement pour l’investissement).
Votre banquier saura apprécier votre maitrise des concepts clés ainsi que votre comptable avec qui la communication sera plus aisée.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/08/2020 09h11

Membre
Réputation :   0  

SamyInvest a écrit :

Etant moi même chef d’entreprise je vous invites à vous former sur les bases de la comptabilité car cela va vous servir tout au long de votre parcours (pas seulement pour l’investissement).
Votre banquier saura apprécier votre maitrise des concepts clés ainsi que votre comptable avec qui la communication sera plus aisée.

Oui vous avez raison, j’avais commencé cette démarche mais je l’ai rapidement laissée de côté. Avez-vous des ressources particulières à conseiller ?

Hors ligne Hors ligne

 

#6 30/08/2020 09h44

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

Une première approche pourrait être de prendre un manuel scolaire d’introduction à la comptabilité (niveau BTS ?), où vous trouverez toutes les notions de base dans ce domaine. Largement suffisant pour s’approprier le vocabulaire, les grands principes. Il manquera probablement les aspects fiscaux sur les thématiques qui vous intéressent, mais il vous sera plus aisé de faire des recherches sur ces thèmes une fois les bases assimilées.

Ce genre de livre peut se lire en une ou deux heure au plus, si votre objectif n’est pas de maîtriser parfaitement l’application des concepts (donc faire les exercices), mais simplement de les comprendre.

Si, par la suite, vous souhaitiez approfondir, je ne conseille par contre pas les manuels scolaires : vous rentreriez dans des détails techniques et très théoriques peu utiles. Des recherches ciblées seraient probablement plus appropriées. Ce forum regorge de ressources, à condition de se donner la peine de chercher. C’est sans doute le premier endroit où rechercher des informations avant de creuser une problématique particulière, ou même de poser des questions. (Vous pouviez trouver réponse à la vôtre assez simplement !)

Dans l’objectif de discuter stratégie financière avec votre expert-comptable, votre banquier, des livres orientés vers l’analyse financière peuvent s’avérer intéressant. Je pense par exemple à "Le gestionnaire et les états financiers" de Laroche D-C., Marmousez S. et Dissou Z. Il se lit facilement, mais peu également être une ressource utile pour passer du temps sur des points clés / d’intérêt. Je vous déconseille néanmoins de vous y attaquer directement, sans connaître les notions de base.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 30/08/2020 14h24

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2330  

Vous pouvez aussi (après avoir bien assimilé les bases de la comptabilité, comme la différence entre un résultat et une immobilisation, le 1er message de cette discussion indiquant que vous ne la maîtrisiez pas encore) lire (3/4) SCPI internationales : quel intérêt pour le patrimoine et quelle fiscalité ? pour avoir une idée des impacts si d’aventure la SCPI a certains biens situés hors de France, et/ou si d’aventure vous envisagiez que la SASU achète l’usufruit temporaire de parts de SCPI.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur