Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 09/08/2020 14h07

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   894  

INTJ

GSX TECHEDU INC. est une société holding basée en Chine, principalement impliquée dans la fourniture de services éducatifs axés sur la technologie.

Principalement du tutorat à distance, sous forme de salles de classe par internet.

Le titre, côté sur le NYSE, affiche une performance insolente de +700% sur 12 mois glissants, ridiculisant la performance honorable du SP500 sur la même période :



Or, la dernière journée de la semaine a été catastrophique : -18,5% à la clôture 



Il se trouve que GSX est soupçonnée de fraude massive par plusieurs hedge funds spécialisés dans la vente à découvert, dont Muddy Waters (qui a fait tomber Luckin Coffee). Ils reprochent notamment à GSX d’avoir fabriqué entre 70 et 80% de son chiffre d’affaires, via des connexions fictives à leur salles de classe par l’intermédiaire de programmes informatiques. Ils ont publié sur Youtube le témoignage d’un ancien manager de la firme qui confirme la fraude.

Ces soupçons durent depuis plusieurs mois et les hedge funds vendent l’action à découvert depuis 30 USD. Je n’ai pas vérifié, mais j’ai lu que depuis fin juillet, les options à la vente sur le titre font l’objet de beaucoup de mouvement. Or, le cours n’a pas arrêté de monter jusqu’à hier.

On peut noter que le fondateur de GSX détient toujours +/- 46% du capital de la société. Sur le site des relations investisseurs, il n’y a depuis 3 mois aucune autre publication que des réfutations d’accusations. Il n’y a pas non plus de date d’annonce pour les prochains résultats.



Le site GSX Stock Fraud publié vendredi regroupe l’ensemble des éléments à charge. La SEC et les députés sont interpellés sur Twitter depuis vendredi, il se murmure que certaines têtes de l’administration sont en train de se pencher sérieusement sur le dossier.

Les attaques répétées du Président Trump contre la Chine ces dernières semaines semblent donner encore plus de poids à la thèse de la vente à découvert (s’il en fallait). On parle notamment d’un resserrement des exigences pour qu’une société chinoise puisse être cotée aux USA et bénéficier des capitaux états-uniens - ce qui parait finalement tout à fait logique. On parle tout de même d’une boîte qui pèse à ce jour 25,5 Milliards de dollars américains (c’est à dire la somme de Renault + Carrefour + Unibail !) donc si fraude il y a, elle est massive.

Les risques : le fondateur étant majoritaire, on peut imaginer toute sorte de manipulation de cours comme celles que je soupçonne avoir eu lieu ces derniers mois, ce qui repousserait l’échéance de la chute. Compte tenu du niveau déjà important de capital shorté, on peut imaginer un short squeeze si les hedge funds décident de se racheter avant l’atterrissage à zéro (ce dont je doute). Les risques que le titre explose à nouveau à la hausse me paraissent très limités.

Bref, les planètes me semblent alignées pour que le titre se fasse violemment attaquer dans un futur proche. Je vends la valeur à découvert depuis vendredi avant l’ouverture, sur la base d’une asymétrie entre les éléments qui pourraient entraîner une baisse du cours et les risques d’un retournement à la hausse. Ma position reste modeste compte tenu de mon portefeuille et anecdotique vis à vis du patrimoine global.

Avertissement important : ce message (et les suivants) contient les opinions personnelles d’un particulier n’étant pas professionnel de la finance et ne doit pas être considéré comme un conseil à l’achat ou à la vente d’une valeur cotée sur les marchés financiers, mais comme un message à caractère divertissant sur un élément d’actualité.

Mots-clés : gsx, luckin coffee, méchant vadeur, short, vad

Hors ligne Hors ligne

 

#2 09/08/2020 15h11

Membre (2020)
Réputation :   1  

Très intéressant. Je compte suivre avec grand intérêt ce récit et comme vous le disiez ailleurs, j’espère que vous aurez eu raison au bon moment !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 09/08/2020 15h58

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Bon courage!
C’est un secteur régulièrement attaqué par les short sellers. Il y a en face une lame de fond gigantesque : les parents chinois se ruinent pour l’éducation de leurs enfants.

Je n’ai pas regardé en profondeur les rapports.
Sur la compta, ce qui détonne sont les "unearned revenue".

S’ils baissent drastiquement au Q2, ça devrait faire décoller le titre car ça collerait avec la description du business model: les élèves paient d’avance et attendent la livraison de leurs livres pour la saison académique.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#4 09/08/2020 17h14

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   894  

INTJ

Vous avez raison, concernant le budget éducation des parents chinois qui est énorme. Mais en attendant, il semblerait que ce soit GSX qui se ruine pour recruter des élèves !

Si j’en crois cette publication du 6 août 2020, GSX cherche à recruter d’urgence des élèves pour apprendre l’anglais, en contrepartie d’une indemnisation de 400 Yuan de l’heure - oui vous avez bien lu, GSX chercherait à payer des gens pour suivre leurs cours en ligne.



Evidemment, le texte est en chinois, mais Google Translate vous traduit ça en un clin d’oeil.

La dernière grosse société chinoise qui repoussait la publication de ses résultats, c’était Luckin Coffee. Débusqués par Muddy Waters, ça s’est plutôt mal fini pour eux :



Ma thèse n’est pas de shorter l’éducation chinoise, (je n’irai pas me mettre en face de TAL Education ou de New Oriental Education, les concurrents de GSX) mais la mise en lumière d’une fraude massive opérée par une société chinoise cotée aux Etats-Unis, dans un contexte d’intensification de la guerre commerciale sino-états-unienne, avec l’appui de hedge funds spécialisés dans ce genre de traque.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 09/08/2020 18h21

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   687  

Au temps je suis très perplexe sur les niveaux stratosphériques des marchés et l’opacité de la comptabilité chinoise, au temps ce genre de dossier "internet" & capex light peut réellement s’envoler sans réel plafond.
Du coup, je pense qu’une VAD en direct est très dangereuse. Je préférerais des puts à longues échéances même si les coûts de revient est beaucoup plus important…


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#6 23/07/2021 14h53

Membre (2017)
Réputation :   99  

Bonjour, je me retrouve un peu par hasard en position sur ce titre.

Ce matin en pre-market le titre passe sous les 4$, soit 30 fois moins que son max de début d’année.
La cause ? Une news de Bloomberg selon laquelle la gouvernement chinois pourrait bannir le marché de l’éducation aux entreprises commerciales, rien que ça. L’entreprise indique qu’aucune mesures concrète n’a été prise à ce jour.

On parle souvent de 10-bagger et de sociétés merveilleuses, je crois pour ma part avoir trouvé un "reverse 10-bagger" c’est à dire une société dont la valeur va potentiellement terminer à zéro.

Ceci intervient dans un contexte où la Chine restreint fortement l’accès aux marchés US pour ses entreprises cotées.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ernest (23/07/2021 14h58)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 23/07/2021 15h12

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Top 20 Expatriation
Réputation :   272  

Si ça peut vous consoler, vous pouvez regarder l’évolution de TAL et EDU, les deux concurrentes de GSX qui ont suivi le même chemin.

Je ne sais pas comment vous vous êtes retrouvé actionnaire "par hasard", mais la baisse a commencé il y a quelques mois déjà quand les intentions du gouvernement chinois se sont fait connaître, laissant le temps de sortir.

A moins que vous ne l’ayez shortée?

Dernière modification par Liberty84 (23/07/2021 15h16)


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#8 23/07/2021 15h47

Membre (2017)
Réputation :   99  

Oui c’est la berezina sur le secteur. La Chine veut faire monter le taux de natalité d’ici 2025, et donc réduire les coûts liés à l’enfant, dont l’éducation.

En mars je n’avais un peu baclé ma DD avant de vendre un PUT 70. Au lieu de prendre ma perte j’ai attendu l’assignation. J’ai ensuite renforcé à la baisse… L’historique de la position ici.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 23/07/2021 17h10

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Vous ne saviez pas que cette boite était shortée par tous les Muddy Waters de la place?

Qu’elle était une position d’Archegos?


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#10 23/07/2021 17h41

Membre (2017)
Réputation :   99  

De toute évidence non, je n’avais pas lu cette file avant d’entrer en position.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Ernest (23/07/2021 17h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 25/07/2021 23h50

Membre (2017)
Réputation :   99  

Ouch, Pekin est vraiment faché avec la "Ed Tech" : interdiction de lever des capitaux étranger + interdiction de dispenser des cours hors période scolaire et WE cf. Bloomberg

$EDU, $TAL et $GOTU en route pour les abysses…

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #12 27/07/2021 15h16

Membre (2012)
Top 5 Portefeuille
Top 10 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   950  

Le moins que l’on puisse dire c’est que Mr. Market est loin d’être stupide. Plus je vieillis, plus je pense que lorsque sur un forum d’anonymes, un contributeur écrit "la réaction de Mr. Market est exagérée" ou "la décote de Mr. Market me semble délirante", eh bien dans 99 % des cas, le contributeur se croit, à tort, plus malin que… Mr. Market  (combien de fois ai-je lu ça ?! et combien de fois ai-je écrit ça aussi !
hmm fort heureusement, je ne l’écris plus depuis plusieurs années).

Combien de fois a-t-on lu que "Mr. Market exagérait le risque chinois", "la décote est trop importante" ou encore "pourquoi le CCP prendrait un tel risque ?" etc. etc. Je suis d’ailleurs fier d’en avoir tiré les conséquences et d’avoir stoppé net mon allocation chinoise dès les premiers soubresauts (je me suis arrêté à un tiers seulement) :
Portefeuille d’actions de PoliticalAnimal p.24

Pour les EdTech, c’est le massacre intégral et celui qui pense acheter le "dip" ou le "bottom" ferait bien de ne pas se croire plus malin que le marché… une nouvelle fois !

Alors pourquoi ? Pourquoi ce vol en piqué de l’aigle CCP serres grandes ouvertes et acérées sur les Ed Tech ? Si on lit la presse chinoise de langue anglaise ou HK ou japonaise (de langue anglaise), on peut aller dénicher la raison primaire, la raison principale

Réduire les inégalités et la phraséologie marxiste ? Un tout petit peu mais pas vraiment.

Vengeance contre des riches devenant trop puissants ? Moins que Jack Ma pourtant qui a eu juste une petite tape comparé à l’arrêt de mort de la Ed Tech signé par le CCP.

L’élément-clé, c’est… le taux de natalité chinois. La Chine a un problème de vieillissement de la population et l’un des objectifs principaux est de le faire remonter.

Or, plusieurs études ont montré que dans les villes universitaires / grandes villes où le "nouveau" système (datant déjà de quelques années) de tutorat payant était le plus prégnant (autrement dit lorsque TAL, GOTU et consorts étaient les plus présents), les taux de natalité avait encore plus baissé  ! Autrement dit, il y aurait une corrélation entre le stress induit par les coûts exorbitants, l’augmentation accrue de compétition entre élèves/enfants et la baisse du taux de natalité (les voisines parlent à leurs voisines en âge d’enfanter…. assistant au massacre fait de stress permanent et de fric dépensé avec des études de 7h du matin à 22h du soir puis des cours payés hyper chers après 22h, elles abandonnent l’idée d’enfanter ou a minima repoussent le projet).

Tout ça, pour créer des singes savants (rabâcher des exercices de maths n’a jamais produit ni bons savants, ni de bons innovateurs, ni de bons entrepreneurs… oh ça permet d’avoir des scores élevés à des tests… mesurant cela… la capacité à répondre à des tests !).

Le CCP a donc mis le holà.

(Sources FT + les commentaires du FT et aussi Bloomberg, des blogs japonais etc.
Subscribe to read | Financial Times
Why China Is Struggling to Boost Its Birthrate: QuickTake - Bloomberg
China’s population slowdown is a time bomb Beijing can’t disarm fast enough | Fortune )


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 27/07/2021 15h42

Membre (2020)
Top 20 Année 2021
Réputation :   196  

On peut également rajouter ce très récent article Bloomberg : Chian crakdown rocks investors

Tout est résumé par une phrase d’une note de Goldman Sachs à ses clients : "even when you think China risk is priced…it can get worse".

On pourrait même réécrire la célèbre citation, en se disant "qu’en lien avec le risque politique réglementaire, le marché chinois peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable".


"Il faut de la mesure en toutes choses" Horace.

En ligne En ligne

 

#14 20/08/2021 16h25

Membre (2012)
Top 5 Portefeuille
Top 10 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   950  

Toujours le Financial Times qui est ma source préférée sur l’économie (le fait qu’ils aient une grand antenne à Hong-Kong leur confère une certaine légitimité quant à leur avis sur la Chine, en tout cas dans la mesure de la fracture culturelle inévitable entre un média occidental et le géant chinois).

Comme je l’ai suggéré il y a 3 mois et un mois, les mauvaises surprises n’étaient pas forcément finies en Chine… eh bien cela s’est avéré (j’ai pour ma part vendu tous mes PROSUS, plutôt parce que j’avais besoin de liquidités pour mes travaux de résidence principale mais entre Prosus ou Payton Planar ou ASM International, mon cœur n’a pas hésité longtemps pour savoir laquelle vendre afin d’avoir des liquidités).

On continue : 
Subscribe to read | Financial Times [Tech sell-off pushes Hong Kong stocks into bear market]

Un commentaire d’un lecteur de l’article ci-dessus, est pétri de sagesse, je trouve :

I do think many people are looking at China through an american lens. Very often in China, it is not like in western countries where tradeoffs are found between politics and economics spheres. The recent proposals are causing real concerns and fears because huge legal changes do happen. Worst, sometimes, changes are even a lot more severe than asked by the CCP because zealot bureaucrats want to show their leader how loyal they are… and so they are achieving more than the leader asked for!

Je trouve que la dernière phrase est souvent sous-estimée…

Je conserve juste mes BABA sur CTO. Et je continue en revanche (car c’est de l’investissement passif) mon renforcement trimestriel dans l’ETF Emerging Markets qui a une grosse partie d’entreprises chinoises.


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur