Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#301 03/06/2022 09h50

Membre (2012)
Réputation :   107  

Content de vous relire Lopazz,

interressants points de vue
Mais néamoins, je m’interroge sur votre allégement immobilier physique.

De mon point de vue, l’allégement est trop tôt.
et surtout en pleine inflation, les actifs immo s’apprécie, les loyers aussi*Pourquoi donc ?


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #302 03/06/2022 13h18

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

Merci Ricou,

Possible que ce soit trop tôt, mais à mon avis le pic d’inflation est derrière nous, et il va être très, très difficile de continuer à augmenter les loyers dans ce contexte :

Un travailleur luxembourgeois sur dix est pauvre

Wort a écrit :

Selon le Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER), plus d’un tiers des locataires ont dépensé plus de 40% de leurs revenus pour le loyer et le chauffage en 2019, alors que cette proportion n’était que de 25% en 2016. Les 20% des ménages aux revenus les plus faibles ont même dépensé la moitié de leurs revenus pour se loger.

D’ailleurs, l’un des appartements que j’ai vendu a eu du mal à être reloué, malgré un loyer 20% inférieur au mien.

Concernant les prix de l’immobilier, chaque semaine, un autre article fait la une des quotidiens luxembourgeois, et à chaque lecture je me félicite d’être sorti de ma zone de confort et d’avoir pris cette décision difficile :

L’endettement des Luxembourgeois dérange la Commission européenne

RTL a écrit :

Lundi, la Commission européenne a publié son avis sur le programme de stabilité luxembourgeois pour l’année 2022.

Dans ce document, elle met en avant plusieurs facteurs susceptibles de causer des déséquilibres sur l’économie du pays. L’endettement des ménages en fait partie. "La forte augmentation continue des prix des logements a entretenu les inquiétudes concernant la surévaluation et le niveau élevé d’endettement des ménages" peut-on lire dans le rapport de la Commission. Celui-ci atteint 174% de leurs revenus disponibles, un des taux les plus élevés d’Europe.

La source de ces tracas est évidemment la hausse des prix de l’immobilier. La "longue période de hausse des prix", alimentée par la démographie, la croissance économique du pays et la demande de logements supérieure à l’offre ont conduit à "une accumulation de surévaluation des prix des logements alors que l’endettement des ménages reste très élevé". Au premier trimestre 2021, les prix avaient augmenté de 17%. D’où la satisfaction de la Commission de voir la hausse ralentir.

Les prix de l’immobilier baissent en ce début d’année

Paperjam a écrit :

La nouvelle peut surprendre: les prix immobiliers auraient diminué au Luxembourg. Ce que montrent les dernières statistiques d’Immotop.lu, qui comparent le dernier trimestre 2021 au premier de 2022. Le site se base sur les prix de vente annoncés, avant négociation, pour les 19.488 annonces immobilières publiées sur son portail entre janvier et mars 2022.

Conséquence logique, tout le monde court vers la sortie : Les propriétaires veulent vendre le plus tôt possible

Wort a écrit :

Les propriétaires luxembourgeois souhaitent mettre leurs biens sur le marché le plus tôt possible, compte tenu du ralentissement des prix qui pourrait survenir dans les années à venir, selon les experts immobiliers.

«Les gens qui ont attendu ces dernières années pour vendre leurs biens ont peur que les prix baissent, alors ils songent à vendre maintenant», a déclaré Philipp Niemann, directeur général de l’agence immobilière Engel & Völkers, lors d’une conférence de presse ce mercredi. «Ils ont tendance à choisir de vendre dès qu’ils en ont l’occasion plutôt que d’attendre.»

Depuis 2018, les prix des logements ont augmenté d’environ 12% à 15% chaque année, culminant à 17% en 2020.

Je ne suis pas non plus très optimiste sur le marché Français, à moduler en fonction des régions bien entendu - Immobilier: vers une baisse des prix durable et généralisée?

Dernière modification par lopazz (03/06/2022 13h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#303 06/06/2022 22h12

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

Quelques pistes à creuser :

- Pour peu que le P/E soit un indicateur valable, les small caps US sont très peu chères en ce moment (12,2) - la récession semble être pricée avec un niveau de probabilité plus élevé que pour le SP500 :





Peut-être intéressant pour diversifier des indices large cap, dans la mesure où historiquement les smalls rebondissent les premières en sortie de récession.

- Près de 20% des 370 composants du Nasdaq Biotech Index s’échangent sous la valeur de leur cash. Je vais peut-être mettre un billet sur un ETF sectoriel, vu le chemin parcouru à la baisse ces derniers mois.





- Pour Ribeiro, qui m’a demandé quel est le CEF dont je parlais, c’est celui là : PIMCO Dynamic Income Opportunities Fund et voilà sa fiche CEFConnect (je détiens des partsde ce fonds)

Hors ligne Hors ligne

 

#304 10/06/2022 09h17

Membre (2012)
Réputation :   107  

lopazz, le 03/06/2022 a écrit :

Merci Ricou,

Possible que ce soit trop tôt, mais à mon avis le pic d’inflation est derrière nous, et il va être très, très difficile de continuer à augmenter les loyers dans ce contexte :

Un travailleur luxembourgeois sur dix est pauvre

Intéressant point de vue, qui mets "le Client( Locataire) " au milieu du raisonnement.

En France; nous sommes ( modulo la localisation) dans un eco-système comparable.

les augmentations annuelles de loyers ( à iso locataire) sont encadrés légalement par les IRL
mais reste "soutenues"
De mon point de vue; je garde ma "poche" immo"
mon raisonnement se base sur une diversification ( mais qui dans mon cas est sur surpondérée immo)


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne Hors ligne

 

#305 10/06/2022 17h36

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

L’argument de la diversification (et une volatilité certainement moindre) est certainement recevable et je comprends tout à fait votre point de vue. De mon côté, je vois dans l’immobilier un risque important (impayés, législation et fiscalité instable) et des dépenses de copropriété en forte augmentation (travaux, maintenance, mise aux normes etc.) sans même parler de la fiscalité : au Luxembourg, les loyers sont fiscalisés mais pas les plus-values boursières au delà de 6 mois de détention…

Hier en AG, augmentation des provisions sur charges +70% (principalement à cause du gaz), c’est astronomique, les propriétaires ont grincé des dents. Dur d’envisager, dans ce contexte, une revalorisation des loyers même si la loi le permet.

A titre perso j’encaisse mieux la volatilité que les impayés, et je favorise la liquidité de mes investissements même si cela signifie moins de stabilité à court terme. En plus, les marchés sont en train de chuter donc le timing n’était pas mauvais… A suivre!

***

Bien qu’il me reste encore une grosse partie de mon cash à déployer, je suis déjà en train de réfléchir à la meilleure façon de me leverager en cash d’évènement de marché. Le lombard Bourso parait intéressant mais pas envie de bouger mes titres là bas. La marge IB coûte cher (BM + 0.75% à partir de $1M, BM + 1% en dessous) et cela va forcément augmenter. J’étudie donc les ETF US à levier et il semblerait, contrairement à la croyance populaire, qu’ils ne soient pas si mauvais à porter sur des longues périodes. A suivre là aussi.

Hors ligne Hors ligne

 

#306 10/06/2022 18h01

Membre (2019)
Top 5 Crypto-actifs
Réputation :   182  

INTP

Les ETF à effet de levier sont corrects quand les tendances sont nettes et relativement continues (à la hausse ou à la baisse), c’est sur les phases de range, encore plus si elles sont volatiles, que le bêta slippage est dévastateur et peut significativement gréver la performance.


Parrainages Coinbase - Binance

Hors ligne Hors ligne

 

#307 10/06/2022 19h08

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

Effectivement, c’est le principal problème. A noter que les ETF sans effet de levier (ou plutôt, à effet de levier 1) souffrent également de la volatilité (Prix de l’ETF 100 USD  >>> -10% suivi d’un +10% >>> Prix final 99 USD), sauf que cet effet est démultiplié lorsqu’on utilise le levier (dans l’exemple ci-dessus, on arrive à un prix final de 96 pour un levier 2 et 91 pour un levier 3). Les frais de l’ETF sont également plus élevés.

Dans la panique, on a parfois l’occasion d’acheter ces produits à un prix symbolique après une baisse de 95%. A mon avis, c’est là qu’il faut les acheter, lorsque le risk/reward est asymétrique. Et surtout, ne plus y penser jusqu’au prochain bull run.

Une autre martingale que je suis en train d’étudier cool : levier lorsque le sous-jacent est au-dessus d’une certaine moyenne mobile, pas de levier en-dessous. Qu’en pensez-vous ?

Hors ligne Hors ligne

 

#308 14/06/2022 00h33

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

En plein chaos, j’ai posé ce soir la première pierre d’un nouveau portefeuille "bac à sable".

Je me suis largement inspiré du portefeuille d’un ancien membre du forum Bogleheads dédié à l’investissement passif. Il s’agit d’une stratégie à haut risque que j’applique à titre expérimental, sur une partie symbolique de mon portefeuille. Je suis prêt à perdre l’intégralité de cet argent et je ne recommande à personne de me suivre dans cette aventure.

55% UPRO : ETF S&P 500, levier 3
45% TMF : ETF 20+ Year Treasury, levier 3

Je pense qu’on ira plus bas donc je suis prêt à renforcer.

Séparément, j’ai aussi mis quelques billets sur LABU, un ETF S&P Biotech levier 3.

Hors ligne Hors ligne

 

#309 14/06/2022 00h51

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   543  

C’est un pari sur le market timing, donc en effet très aléatoire.

De plus sur ces ETFs à fort slippage, si vous avez un marché indécis qui oscille avec un pas en avant, deux en arrière, trois en avant… c’est catastrophique pour la performance de ces ETFs avec levier.

Je dis cela mais sur un an UCO qui suit le cours du brut avec levier 2 a fait près de 200% de croissance. C’est donc une stratégie rentable lorsqu’on est en vent arrière…

UCO a fait -99% de performance depuis sa création… c’est le principe du slippage. On perd à tous les coups sauf en vent arrière continu.

Bonne chance à vous sur ce pari.


Le train de la vie ne s'arrête jamais deux fois à la même gare.

Hors ligne Hors ligne

 

#310 14/06/2022 19h31

Membre (2016)
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   85  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Vous y aller fort avec un levier X3 , effectivement c’est un pari.

J’étudie toujours les ETF a levier, dont SSO ProShares Ultra SP500 avec son levier X2 , j’avais posté un message sur ce sujet Ici.

Je m’étais trompé dans le chiffre de baisse max du S&P 500 en 2008, celui ci-n’a pas baissé vers les - 44 % mais plutôt vers les - 57 %.

Donc SSO ProShares Ultra SP500 avec son levier uniquement ( 2X ) a énormément baissé pendant la crise de 2008, jusqu’à ne valoir que vers les 1.77 USD, ce qui lui fait une chute de son plus haut vers les - 87 %, comparé au SP500 qui lui abaissé d’environ - 57 % .

Donc normalement, cela parait être en faveur de cet ETF a levier X2 .

Car logiquement et mathématiquement il aurait du suivre l’indice et baissé vers les : - 57 * 2 = - 114 %

Probablement ou peut être que l’émetteur n’a pas voulu laisser aller en faillite son poulain de course, et a injecté du cash pour le sauver et continuer a le faire vivre, ou bien ?

---

- Dans le même registre j’étudie aussi ces produits : FANG+ ETNs

Traduction Google :


Il y aussi des produits a levier, mais juste celui sans levier le FNGS et deja bien performant comparé au S&P500.

Dans une première étude :

Normalement cet ETN monde composé de 10 grandes sociétés leader devrait se comporter comme un ETF monde classique ( ce qui est un grand avantage des ETF ) c’est a dire si des titres ne sont plus performants dans le futur il doivent être remplacés automatiquement par des titres davantage performants, ou bien ?

Ce qui me dérange actuellement dans ces produits c’est que ce sont justement des ETN : produits synthétiques.
Donc si l’émetteur fait faillite l’investisseur perd tout.
Mais bon, vu les Milliards d’encours il y a du monde qui croient a leurs potentiels et solidités.

Et je pense aussi comme vous avez dit, que suite a un crash du marché ceux qui rentrent au bon moment a la remonté avec une certaine somme ( selon son money management sécuritaire ) peuvent faire beaucoup d’argent avec ce genre de produit, mème sans levier.

A plusieurs cerveaux cela crée une émulation et on voit plus de paramètres, ainsi des avis des infos ?

Dernière modification par Serrure (14/06/2022 22h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#311 14/06/2022 19h40

Membre (2010)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Réputation :   220  

lopazz, le 06/06/2022 a écrit :

Quelques pistes à creuser :

- Pour peu que le P/E soit un indicateur valable, les small caps US sont très peu chères en ce moment (12,2) - la récession semble être pricée avec un niveau de probabilité plus élevé que pour le SP500 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … _14-41.png

https://i.ibb.co/wdd04rc/sp600.jpg

Peut-être intéressant pour diversifier des indices large cap, dans la mesure où historiquement les smalls rebondissent les premières en sortie de récession.

- Près de 20% des 370 composants du Nasdaq Biotech Index s’échangent sous la valeur de leur cash. Je vais peut-être mettre un billet sur un ETF sectoriel, vu le chemin parcouru à la baisse ces derniers mois.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … 40535.jpeg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … 41007.jpeg

- Pour Ribeiro, qui m’a demandé quel est le CEF dont je parlais, c’est celui là : PIMCO Dynamic Income Opportunities Fund et voilà sa fiche CEFConnect (je détiens des partsde ce fonds)

Il y a toujours quelque chose de trompeur dans un faible PER. C’est l’hypothèse implicite que les profits resteront constants. Il faut voir quel sera l’impact sur les profits et à quel niveau ils reviendront.

Si ils reviennent à un niveau supérieur avant la crise, oui bonne affaire à horizon deux ans. Si pour cause d’inflation, taux forts et recessions, ils restent anémique, ça va faire très mal.

Hors ligne Hors ligne

 

#312 14/06/2022 20h10

Membre (2019)
Top 10 Année 2022
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   189  

INTP

Bonsoir Lopazz,

lopazz a écrit :

En plein chaos, j’ai posé ce soir la première pierre d’un nouveau portefeuille "bac à sable".

Je me suis largement inspiré du portefeuille d’un ancien membre du forum Bogleheads dédié à l’investissement passif. Il s’agit d’une stratégie à haut risque que j’applique à titre expérimental, sur une partie symbolique de mon portefeuille. Je suis prêt à perdre l’intégralité de cet argent et je ne recommande à personne de me suivre dans cette aventure.

55% UPRO : ETF S&P 500, levier 3
45% TMF : ETF 20+ Year Treasury, levier 3

Je pense qu’on ira plus bas donc je suis prêt à renforcer.

J’ai adopté une approche un peu similaire à la vôtre bien que moins risquée puisque sans levier (a vrai dire 1.1x, donc loin des x3). Je pense que votre raisonnement se tient dans la mesure où le S&P n’a franchi la barre des -25% par rapport à ses plus hauts que 8x sur les 72 dernières années. Voir graphique ci-dessous :



Dans le cas improbable, mais crédible néanmoins, où le S&P afficherait les -50% vs ses plus hauts, il faudrait y aller lourdement sur le x3. Et surtout, avoir le courage de le faire, ce qui reste bien le plus difficile…

Bon courage ! smile

Amicalement,
Ursule

Hors ligne Hors ligne

 

#313 14/06/2022 20h18

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   543  

@Ursule: vous semblez ne pas tenir compte du slippage propre aux ETFs avec levier.

La performance d’un ETF x2 ou x3 n’est jamais x2 ou x3 de l’indice de référence; à cause du slippage.

Ca ne marcherait que si le marché n’allait que dans un seul sens sans jamais faire un pas dans l’autre, ce qui n’arrive jamais.
Donc oui ça marche avec le "vent arrière" comme je l’ai dit, mais sinon c’est un pari perdant sur des marchés qui restent dans un trend sans réussir à sortir vers le haut.

Au bout de 6 mois de trend légèrement positif votre indice peut faire +5% et vos ETFs avec levier -20% ou -30%.


Le train de la vie ne s'arrête jamais deux fois à la même gare.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #314 14/06/2022 20h41

Membre (2019)
Top 10 Année 2022
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   189  

INTP

C’est exact Jef56, et c’est la raison pour laquelle j’insiste sur le fait que c’est une stratégie qu’il faudrait appliquer à fortiori proche des -50%, ce qui est statistiquement plus proche du max drawdown le plus élevé historiquement et donc statistiquement.

Il me semble peu probable que dans une situation pareille et en tenant la position sur le long terme, celle-ci se révèle perdante ou moins gagnante que la même position sans levier.

Par ailleurs, il est intéressant de noter que le gain potentiel réalisé après le trend haussier une fois le plus bas atteint serait bien plus élevé que la perte engendrée par la prise de position à mi chemin entre le plus haut et le plus bas - il s’agit ici du principe de la martingale.

Voir graphique ci-dessous :



En 10 ans à partir de fin juin 2009, le coefficient multiplicateur du produit que Lopazz cite est proche de x23 contre x3.25. Autrement dit près de 7x mieux qu’un ETF sans levier. Il me semble qu’il y a ici largement de quoi compenser un peu de slippage a l’entrée smile

Amicalement,
Ursule

Dernière modification par Ursule (14/06/2022 20h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #315 14/06/2022 23h21

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

Ursule a parfaitement résumé. La détention d’un ETF leveragé sur une longue durée, cela paraît contre-intuitif et la littérature est unanime sur le sujet. Entre le levier et le beta-slippage je m’attends à plusieurs drawdowns de 60 à 80% mais le rendement que j’espère de ce portefeuille devrait être à la hauteur de sa volatilité.

45% du portefeuille est positionné sur un actif inversement corrélé au SP500, le 30Y US, ce qui devrait en réduire fortement la volatilité. En réalité, le seul évènement de type "cygne noir" pour ce portefeuille, c’est une forte inflation combinée à une hausse rapide et importante des taux US… wink

Jef56 a écrit :

Je dis cela mais sur un an UCO qui suit le cours du brut avec levier 2 a fait près de 200% de croissance. C’est donc une stratégie rentable lorsqu’on est en vent arrière…

UCO a fait -99% de performance depuis sa création… c’est le principe du slippage. On perd à tous les coups sauf en vent arrière continu.

Exactement ! Et justement, à l’inverse du cours du brut, je pense que le marché actions a le vent arrière en continu, sur un horizon assez long pour être pertinent.

Super_Pognon a écrit :

Il y a toujours quelque chose de trompeur dans un faible PER. C’est l’hypothèse implicite que les profits resteront constants. Il faut voir quel sera l’impact sur les profits et à quel niveau ils reviendront.

Vous avez parfaitement raison. C’est pour cela que je regarde le Forward P/E qui se base sur les prévisions des analystes, plutôt que le Trailing P/E. Et comme je pense que les analystes, tout comme la FED, sont très en retard sur leurs révisions, je me suis abstenu de passer à l’achat pour le moment. Je pense qu’il faut garder un œil sur cette partie du marché car c’est la première qui rebondira en sortie de récession.

Ursule a écrit :

Dans le cas improbable, mais crédible néanmoins, où le S&P afficherait les -50% vs ses plus hauts, il faudrait y aller lourdement sur le x3. Et surtout, avoir le courage de le faire, ce qui reste bien le plus difficile…

Tout à fait d’accord. Acheter en plein milieu de la tourmente, c’est beaucoup plus dur qu’on ne le croit, et beaucoup s’en sont rendu compte lors du début de la pandémie. J’ai eu le courage de le faire assez lourdement à deux reprises déjà (ETF Europe en plein Brexit, ETF World en mars 2020) donc je pense que j’en serai capable si l’occasion se présente à nouveau. Une autre idée consiste à inverser les couleurs rouge et verte sur la plateforme IB (si, si, on peut le faire !) big_smile

***

Dans un autre registre, mais tout aussi contre-intuitif, en cette veille de FOMC j’ai mis mes menaces à exécution et ouvert une position short sur l’or via les futures (GC), avec l’intention de la tripler dans les prochains temps, selon les conditions de marchés.



A noter également, ouverture d’une position short sur le cuivre via les futures (HG), inspirée par plusieurs lectures récentes.

Dernière modification par lopazz (14/06/2022 23h24)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #316 16/06/2022 15h50

Membre (2018)
Réputation :   83  

ISTP

Jef56, le 14/06/2022 a écrit :

@Ursule: vous semblez ne pas tenir compte du slippage propre aux ETFs avec levier.

La performance d’un ETF x2 ou x3 n’est jamais x2 ou x3 de l’indice de référence; à cause du slippage.

Ca ne marcherait que si le marché n’allait que dans un seul sens sans jamais faire un pas dans l’autre, ce qui n’arrive jamais.
Donc oui ça marche avec le "vent arrière" comme je l’ai dit, mais sinon c’est un pari perdant sur des marchés qui restent dans un trend sans réussir à sortir vers le haut.

Au bout de 6 mois de trend légèrement positif votre indice peut faire +5% et vos ETFs avec levier -20% ou -30%.

Bonjour,
Pourriez vous m’éclairer sur les caractéristiques d’un ETF levier comme le LQQ s’il vous plait.

Par exemple lors de la crise Covid il est descendu d’environ 55% (409 à 194) Puis il est ensuite remonté jusqu’à environ 1000. Soit plus de 400% par rapport au plus bas et +140% par rapport à sa valeur juste avant Covid. Je me dis que ce produit a subit une forte perte mais le gain a été au final très important même si on l’avait acheté au plus haut.

J’ai voulu tester et j’en ai bien sur acheter au plus mauvais moment sans stop loss fin décembre. Je suis actuellement à environ -50% car j’ai espéré un rebond qui ne vient pas. Du coup je me le trimballe en espérant une remontée d’ici un an ou 2 à  sa valeur de janvier 2022 pour ne pas perdre d’argent.

Mais je me trompe peut etre dans mon analyse avec l’effet slippage ?

Merci pour vos conseils


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #317 16/06/2022 16h40

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   543  

Je vous redonne un extrait de ma file portefeuille de 2015.

Jef56 a écrit :

En fait la faille des ETF leveraged est qu’ils sont rebalancés tous les jours. Donc c’est x2 chaque jour. Mais chacun sait que si on fait -10% un jour il faut faire plus que +10% pour revenir au même niveau.
Or le sous-jacent (indice world) peut faire une variation sur une journée de -5% qui donnera -10% pour l’ETF et +10% le jour suivant qui sera +20% pour l’ETF sans que la valeur de l’ETF au deuxième jour équivaille la valeur du sous-jacent.
Ex: Sous-jacent passe de 100 à 95, l’ETF passe de 10 à 9.
Le lendemain le sous-jacent passe de 95 à 104,5 alors que l’ETF lui passe de 9 à 10,8.
Soit pour le sous-jacent une performance sur 2 jours de (104,5-100)/100=4,5% alors que l’ETF a donné lui (10,8-10)/10=8% qui n’est pas égal au double de la performance du sous-jacent qui est de 9%.


Le train de la vie ne s'arrête jamais deux fois à la même gare.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #318 16/06/2022 16h49

Membre (2015)
Réputation :   122  

Tout à fait, et c’est bien pour ça que la réponse de Serrure est erronée :

Serrure a écrit :

Probablement ou peut être que l’émetteur n’a pas voulu laisser aller en faillite son poulain de course, et a injecté du cash pour le sauver et continuer a le faire vivre, ou bien ?

Si l’indice perd 50% en une journée, alors l’ETF x2 va perdre 100% ou presque, mais pas si l’ETF perd 50% sur plusieurs jours, même si c’est une perte continue, car chaque jour le levier x2 est réinitialisé, en l’occurence à une somme plus petite, et pas à la somme de départ.

A noter, et beaucoup de monde l’oublie, que cet effet joue aussi dans l’autre sens ! Si l’ETF prend 10% une journée, puis 10% le deuxième jour, il aura gagné, 21%, alors que l’ETF x2 aura gagné 44% environ, ce qui est supérieur à 2x21=42%.

C’est ce qui permet à un ETF leveragé de faire des très très gros leviers quand l’indice monte continument, bien supérieurs au levier pourtant affiché.

Dernière modification par Evariste (16/06/2022 16h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#319 16/06/2022 17h48

Membre (2022)
Réputation :   8  

Pouvez-vous davantage expliquer l’idée du short sur le cuivre et l’or ? Tout semble indiquer une inflation croissante donc c’est effectivement contre-intuitif, d’autant plus que l’or a étonnamment peu monté pour l’instant.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #320 16/06/2022 17h55

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   1037  

INTJ

@bardamu09 : @lopazz me corrigera, mais je pense qu’il veut monter une stratégie contrariante en anticipant la récession qui arrive. L’or est pricé en dollar, qui est déjà en train de forcir et va continuer de le faire ; et par dessus le marché, la remontée des taux va aussi contribuer à faire baisser son prix en dollar. La récession va supprimer la demande pour le cuivre et sur le marché des matières premières où il y a beaucoup de levier, le cours peut s’effondrer très vite. C’est un point de vue assez américain, dans le sens où le prix de l’or en euro va effectivement continuer d’augmenter, c’est pour cela que sa position vous semble contre-intuitive vue d’Europe.

Je pense que @lopazz a raison, mais je verrais sa thèse se réaliser plutôt en fin d’année. On verra smile

Dernière modification par doubletrouble (16/06/2022 17h57)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #321 16/06/2022 17h58

Membre (2010)
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Réputation :   300  

ESTP

bardamu09 a écrit :

Pouvez-vous davantage expliquer l’idée du short sur le cuivre et l’or ? Tout semble indiquer une inflation croissante donc c’est effectivement contre-intuitif, d’autant plus que l’or a étonnamment peu monté pour l’instant.

La construction ralentit très fort aux USA, en toute logique, la demande de cuivre devrait diminuer.


"Il faut être cupide quand les autres sont craintifs, et craintif quand les autres sont cupides." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#322 16/06/2022 18h16

Membre (2018)
Réputation :   11  

ENTP

Membre clivantMembre très clivant Membre clivant

On voit bien doubletrouble dans votre raisonnement qu’il est beaucoup moins risqué de shorter EUR/USD avec un levier assez élevé (comme le permet certains courtier en CFD comme IG) , plutôt que de shorter l’or ou même de long x3 les marchés.

Avant la guerre en ukraine l’or n’était pas si bas, il y à beaucoup à perdre dans ce trade et peu à gagner.

Pour moi on arrive dans la partie casino, tiercé plutôt que dans la gestion, vous nous pronostiquez un quinté + dans l’ordre.

A votre place, je n’y consacrais pas plus de 5% de mon portefeuille et encore…

PS: Ma petite prévision: Le phénomène de marché d’appréciation du dollars va s’arrêter (Indice US dollars en baisse), et l’or va commencer un bull market.

Dernière modification par Jaylis (16/06/2022 18h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#323 16/06/2022 19h04

Membre (2016)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   1037  

INTJ

Jaylis a écrit :

PS: Ma petite prévision: Le phénomène de marché d’appréciation du dollars va s’arrêter (Indice US dollars en baisse), et l’or va commencer un bull market.

Par quel mécanisme ? Le statut de monnaie de réserve est certes terni mais pas encore menacé ; il faudrait que notre ami Jérôme fasse le choix délibéré de capituler et baisser les taux voire reprendre le QE pour que ce scénario puisse arriver. C’est une possibilité, mais c’est celui où la FED est de mèche avec la BCE et les deux introduisent leur devise numérique après avoir sacrifié l’ancienne. Le soucis avec ce scénario, c’est que si la BCE n’y a rien à perdre et tout à gagner, quel est l’intérêt pour les US ? J’ai parfois l’impression que l’Europe s’est faite menée en bateau "Sure, we’re gonna do this great transition. Beautiful, so green. With you, every step of the way. And this One World Government idea ? Pure genius. We’re in this together ! We love the planet ! OK, we have a thing right now but we’ll call you back soon." et qu’elle va découvrir un peu tard qu’elle est seule à être venue déguisée à la fête.

Ce ne sera guère que la troisième fois en cent ans que l’Europe aura servi de terrain de jeu à des intérêts financiers supérieurs wink Et chaque fois ces braves allemands se font rouler dans la farine.

Dernière modification par doubletrouble (16/06/2022 19h11)


Parrain Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #324 16/06/2022 20h40

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

doubletrouble a écrit :

@bardamu09 : @lopazz me corrigera, mais je pense qu’il veut monter une stratégie contrariante en anticipant la récession qui arrive. L’or est pricé en dollar, qui est déjà en train de forcir et va continuer de le faire ; et par dessus le marché, la remontée des taux va aussi contribuer à faire baisser son prix en dollar. La récession va supprimer la demande pour le cuivre et sur le marché des matières premières où il y a beaucoup de levier, le cours peut s’effondrer très vite. C’est un point de vue assez américain, dans le sens où le prix de l’or en euro va effectivement continuer d’augmenter, c’est pour cela que sa position vous semble contre-intuitive vue d’Europe.

Je pense que @lopazz a raison, mais je verrais sa thèse se réaliser plutôt en fin d’année. On verra smile

Pour l’or, ma thèse bear : je le vois comme un actif spéculatif, qui ne remplit plus son rôle d’actif décorrelé du marché, qui ne rapporte rien, en période de forte hausse des taux. La thèse bull : hedge contre une forte inflation durable à laquelle je ne crois pas, refuge ultime en cas de conflit / Taïwan ou d’aggravation de la politique monétaire.

Surtout, j’anticipe un gros trade "momentum" : les positions longues accumulées pendant le conflit ukrainien ne sont pas encore débouclées, je spécule donc sur un trigger à $1800 pour le déclenchement des stop-loss et une baisse violente du cours. Je reconsidère ma position si on dépasse durablement (ou violemment) les $1850, qui est le cours au moment où j’écris ces lignes. Je surveille cette position de très près, je pense qu’il y a au moins 10-15% à prendre très rapidement si ma thèse se réalise. Dans le cas contraire, si je suis en avance sur le scénario, ma perte se limite à 2-3%.

Pour le cuivre, comme souligné par Louis Pirson, la construction ralentit fort aux US, et la demande chinoise s’effondre également… De même, je pense que la transition vers les véhicules électriques, dont l’industrie est grosse consommatrice, risque d’être fortement ralentie dans le contexte actuel. Le cuivre et l’aluminium sont les deux métaux qui risque de corriger le plus fortement à mon avis, mais je pense que la chute sera plus violente sur le cuivre compte tenu des positionnements spéculatifs. Là aussi, je vois 10-15% à prendre sans problème, peut-être même 25. Pas de stop-loss là dessus.

Concernant le dollar, effectivement tout porte à croire que nous nous dirigeons vers la parité. Toutefois, sur la base d’un DXY que je vois comme "stretché", j’ai tactiquement pris la position inverse en convertissant en EUR l’intégralité des dollars que j’avais achetés à 1,21, sur la base d’un cours à 1,05. A reconsidérer vers 1,09…

Jaylis a écrit :

Pour moi on arrive dans la partie casino, tiercé plutôt que dans la gestion, vous nous pronostiquez un quinté + dans l’ordre.

A votre place, je n’y consacrais pas plus de 5% de mon portefeuille et encore…

Oui, pour le cuivre et l’or il s’agit de positions spéculatives qui représentent moins de 5% de mon portefeuille, mais je trouve l’exercice intellectuellement intéressant. Si bénéfice il y a, il sera réinjecté sur le duo UPRO/TMF, de cette façon je serai encore moins affecté par la volatilité vu que je n’aurai pas gagné cet argent à la sueur de mon front smile

_____

Edit :

Concernant le dollar, je partage avec vous cette note de TS Lombard




Dernière modification par lopazz (16/06/2022 21h37)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #325 17/06/2022 13h19

Membre (2012)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   895  

INTJ

Le cuivre part dans la bonne direction, l’or se maintient autour des 1850.

Rallye important sur les obligations (d’où l’importance d’avoir TMF dans mon portefeuille X3).

Ouverture tactique d’une position longue sur le S&P 500.





Edit 15:11 - Stoppé, 20 points de perte

Dernière modification par lopazz (17/06/2022 15h12)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de lopazz"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur