Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 06/08/2020 14h38

Membre
Réputation :   27  

Bonjour à tous,

J’essaie de me soumettre aux habitudes de ce forum en publiant mon mini-portefeuille ainsi que la "stratégie" (quel grand mot !) qui le dirige. Dans l’espoir de lire vos remarques et conseils !

Objectifs & échéances :

Percevoir un complément de revenus susceptible d’être utilisé dès l’entrée de mes enfants dans le supérieur.
Mon fils devrait passer son bac en 2028, ma fille, trois ans plus tard.
Dans l’idéal, ce complément de revenus devra provenir de dividendes et loyers afin de ne pas consommer le capital qui pourra alors continuer de produire des revenus pour mes vieux jours.
400€/mois d’ici 2028 me semble un objectif à la fois réaliste et séduisant, relativement à mes moyens et à mon "patrimoine" actuels.
Outre la lecture de ce forum, j’ai acquis et lu le livre de notre hôte et tente d’adapter à ma situation le calcul présenté dans les premières pages :
400€/mois correspondent à 4800€ annuels lesquels pourraient provenir d’un capital de 80K€ placés à 6% de rendement. Étant non imposable, je n’ai pas tenu compte de la fiscalité : si je deviens imposable, cela signifiera que mes revenus auront augmenté et, par conséquent, ma capacité d’épargne aussi. Actuellement, cette capacité d’épargne est de 500€/mois a minima.
Note : je suis consciente que ce rendement de 6% annuel n’est nullement certain. De la même manière, je suis consciente que tous les conseils que vous pourriez me donner ne me dispenseront pas de faire mes devoirs pour choisir de les suivre ou pas. N’hésitez pas à m’en donner s’il-vous-plait.

Style d’investissement :

Appétence pour le risque moyenne (profil équilibré d’après les questionnaires des souscriptions d’AV)
Formation littéraire et strictement aucune envie de me lancer dans le stock picking (le prochain bouquin à lire sera évidemment celui de Fructif dont j’ai également pas mal parcouru le site)

Supports d’investissement :

1) PEA : c’est l’enveloppe que je vais, à partir de maintenant, privilégier. Elle contient pour l’instant :
- 3K€ sur un produit structuré (oui, je sais… honte à moi) que ma conseillère bancaire m’avait conseillé au moment de l’ouverture du plan. Si j’en sors avant l’échéance prévue, je dois payer 4% de pénalité.
- 2K€ d’ETF (ligne ouverte depuis avril dernier et ma découverte du forum). J’ai utilisé le site Quantalys pour sélectionner des ETF distribuant (afin de pouvoir consommer les revenus sans être obligée de vendre d’ici 8 ans) et voici ma répartition cible :
50% FR0011550680 (BNPP Easy FR S&P 500 UCITS) frais courant = 0,15%
25% IE00B0M62V02 (iShares Euro Total Mkt Growth Large ETF) frais courant = 0.4%
25% LU1812092168 (Lyxor STOXX Eur Select Dvd 30 ETF EUR) frais courant = 0.3%
Soit 3 émetteurs distincts et des parts qui, aux cours actuels, sont relativement peu coûteuses et donc adaptées à de faibles flux d’épargne.
Edit : erreur du site quantalys, l’ETF d’iShares n’est pas éligible au PEA. Je me l’étais noté et j’ai oublié de corriger mon brouillon. Pour l’ETF BNPP sur le S&P 500, son DICI indique bien un mode réplication synthétique tout comme son petit frère, capitalisant, disponible chez Bourse Direct. J’ai écrit un mail au directeur commercial pour savoir si quantalys se trompait là aussi où si la version distribuante était elle aussi bien éligible et j’en attends la réponse.

2) Assurances vie :
- J’avais souscrit au contrat Linxea Spirit pour son fonds ALT2 et ses SCPI. Je crois que je vais le laisser dormir jusqu’en 2023 (pour les trois ans pendant lesquels mes 1000€ investis sur ALT2 sont bloqués) et j’aviserai ensuite. Actuellement : 1K€ sur ALT2 / 1K€ sur Primopierre et Primovie / 500€ sur ETF Amundi World.
- Je détiens également le contrat Darjeeling sur lequel la valorisation du fonds euros est bonifiée selon le % d’UC. J’avais donc pensé y loger les ETF marchés émergents qui n’ont pas trouvé leur place dans mon PEA mais je crains que j’en supporterai mal la volatilité. Ce contrat est actuellement à 100% sur le fonds euros… En 2019, ce fonds euros a rapporté 2,80% à ceux qui avaient 60% minimum d’UC contre 1,30% pour ceux qui en avaient moins de 30%. Vos avis sur un arbitrage qui aboutirait à :
40% fonds€ - 40% ETF obligataire - 20% ETF émergents ? Ce contrat est pensé comme un livret d’épargne de secours.

3) Monétaire :
- Livret d’épargne populaire quasi au plafond = épargne de précaution mais j’y pioche chaque année le montant de ma taxe foncière et de mes assurances auto/habitation pour lesquels je ne suis pas mensualisée. Puis je reconstitue.
- J’avais utilisé mon vieux PEL pour l’achat de ma RP en 2018 et j’en avais rouvert un par la suite, un peu mécaniquement. 1% de rendement soumis à fiscalité et suppression de la prime… J’avais penser le clôturer et en utiliser les fonds pour l’acquisition de SCPI en nu-propriété afin de n’en percevoir les loyers qu’en 2028/2030. Mais je n’y ai qu’une petite somme (environ 5K€) et si je devais la compléter par un crédit conso, les mensualités à rembourser diminueraient mon flux d’épargne vers le PEA. Je sollicite donc votre avis sur les options suivantes :

a) clôture du PEL et réaffectation des fonds sur des parts de Primovie et Efimmo dans le contrat Spirit. Dans 8 ans, quand la détention des SCPI ne sera plus optimale via l’AV, rachat total du contrat et réaffectation sur une SCPI en direct.
b) clôture du PEL, achat immédiat de 5 parts de Corum Origin et souscription à leur plan d’investissement programmé avec réinvestissement automatique des loyers perçus. Mon épargne mensuelle irait alors vers le PEA à hauteur de 300€/mois et vers Corum Origin pour 200€/mois. Le choix de cette SCPI réponds aux critères suivants : historique de 6% de rendement stable, possibilité de mettre en place cet investissement progressif, fiscalité intéressante des loyers étrangers. Je considère que, pour les montants qui sont les miens, il ne m’est pas nécessaire de diversifier outre mesure.
c) clôture du PEL et réaffectation à 100% sur le PEA. Mais s’il peut paraître opportun de tout placer sur des ETF qui n’ont pas encore retrouvé leur valorisation d’avant la crise du pangolin (coucou Isild !), j’ai tout de même quelques réticences à m’en remettre entièrement aux marchés boursiers.

M.erci à ceux qui ont lu jusqu’ici. Par la suite, et vu les sommes en jeu dans ma petite démarche, je ne publierai qu’un compte rendu semestriel (ça fait déjà trop sérieux à mes yeux). Je reconnais que l’exercice est bénéfice du point de vue de la mise au clair qu’il nécessite et je salue encore une fois le fondateur et les modérateurs qui permettent à ce forum d’exister.

Bonne journée !

Dernière modification par nsk7 (06/08/2020 16h11)

Mots-clés : lazy, portefeuille, revenus complémentaires


C'est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens. Molière (CEDF)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 06/08/2020 16h11

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

Note : je suis consciente que ce rendement de 6% annuel n’est nullement certain.

C’est une hypothèse raisonnable avec prise de risque (c-a-d : en actions). Si les 80k€ ne sont pas intégralement placés en action, cette hypothèse de rendement semble moins réaliste.
Attention il faut quand meme rester en accord avec votre tolérance au risque.

1) PEA : c’est l’enveloppe que je vais, à partir de maintenant, privilégier.

Pour quelqu’un de non imposable et qui imagine ne pas l’être pendant encore un moment, le PEA n’a pas forcément énormément d’intérêt par rapport au CTO, comme vous le savez sûrement.
Néanmoins il est utile de prendre date.

50% FR0011550680 (BNPP Easy FR S&P 500 UCITS) frais courant = 0,15%
25% IE00B0M62V02 (iShares Euro Total Mkt Growth Large ETF) frais courant = 0.4%
25% LU1812092168 (Lyxor STOXX Eur Select Dvd 30 ETF EUR) frais courant = 0.3%

Le premier, OK, les deux autres s’écartent un peu des choix habituels. Alors, pourquoi ces choix ?

40% fonds€ - 40% ETF obligataire - 20% ETF émergents ? Ce contrat est pensé comme un livret d’épargne de secours.

L’ETF obligataire, par rapport au fonds en euros, je ne suis pas sûr d’en voir l’intérêt honnêtement. Surtout sur des petites sommes.

Bon courage pour la suite !

Hors ligne Hors ligne

 

#3 06/08/2020 16h32

Membre
Réputation :   27  

M.erci pour votre réponse, Sven !

- J’ai édité ma sélection d’ETF au moment où vous postiez. Mon choix répondait à un raisonnement des plus basiques :
1. pas trouvé de version distribuante sur l’indice MSCI WORLD
2. volonté de m’exposer autant au marché américain qu’à celui européen.

- C’était pour rester cohérente avec ma tolérance au risque que j’envisageais d’attribuer une part de mon épargne vers le PEI de Corum.

- Je prends note de votre remarque sur les ETF obligataires.

- Pour le CTO : j’en ai ouvert un effectivement avec, pour l’instant, quelques parts d’un ETF marché émergent & capitalisant. J’attendais de m’assurer de ce que je pouvais bel et bien loger dans le PEA et de prendre une décision ferme quant à la répartition de mes flux d’épargnes.

Voici copie du mail dont j’attends la réponse :

nsk7 a écrit :

Monsieur Bonnet,

Je me permets de vous contacter au sujet de l’ETF FR0011550680 qui apparait dans la liste des trackers éligibles au PEA sur le site Quantalys :
Quantalys

Votre prospectus indiquant un mode de réplication synthétique de l’indice américain, je m’étais réjouis de pouvoir investir sur ce support dans le cadre de mon PEA afin de me constituer une rente défiscalisée sans me restreindre aux marchés européens. Je ne doute pas que de nombreux autres épargnants individuels puissent s’intéresser à cette opportunité.

Ce référencement parmi les fonds éligibles au PEA n’est pourtant reconnu ni par Bourse Direct, ni par Boursorama et c’est la raison pour laquelle je me tourne vers vous, en tant que Directeur Commercial, afin de savoir si Quantalys fait erreur ou, au contraire, s’il vous est possible de vous assurer de la bonne commercialisation de votre produit auprès des courtiers français proposant le Plan Epargne Actions.

Je précise, à toute fin utile, que je recherche bien un tracker distribuant. J’ai connaissance du tracker FR0011550185 sur lequel j’ai, en attendant, commencé à placer une partie de mon épargne retraite mais c’est un produit capitalisant.

Je vous remercie par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande et vous adresse mes salutations les plus cordiales.

voilà…


C'est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens. Molière (CEDF)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 06/08/2020 16h53

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

Pourquoi cherchez-vous spécifiquement un tracker distribuant ?

Hors ligne Hors ligne

 

#5 06/08/2020 17h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   278  

En PEA, nsk7 aurait tort de se priver des dividendes : cela lui permet de verrouiller une CSG à 17,2% à la sortie sur le montant de ces dividendes (en vendant un ETF capitalisant dix ans plus tard, il n’est pas garanti que la CSG reste à ce taux…) et de les utiliser pour se diversifier sans avoir à vendre autre chose ni compter sur un apport.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 06/08/2020 20h44

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   197  

?
Elle est en phase d’investissement, si elle doit réinvestir les dividendes chaque année elle va payer le spread et le courtage pour rien…

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur