Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#26 05/11/2020 15h48

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Ares a écrit :

Donc on peut considérer que la part démarre à 100 le 1 janvier, mais je n’ai des données qu’à partir de mai… Je n’ai pas conservé la valorisation du portefeuille entre-temps, et je ne crois pas qu’il y ait ce genre d’info sur bourse direct.

Sur BD vous pouvez récupérer l’évaluation de votre portefeuille de chaque fin de mois.

Pourquoi vous embêtez-vous à calculer une valeur de part ? Si vous souhaitez démarrer votre suivi au 1er janvier il vous suffit de considérer qu’à cette date vous avez acheté des parts de trackers World au nombre de valeur du portefeuille/cours du tracker à cette date.

Ares a écrit :

Mais ça ne me parait pas correcte non plus ! Bien que l’etf world revienne à ces niveaux de valorisation du début de l’année.

Pourquoi est-ce que cela ne vous parait pas correct ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #27 05/11/2020 16h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Ares,

Si cela vous intéresse, voici la méthode que j’utilise pour se mettre en base 100 et se comparer à un indice :

Portefeuille


Pour tracer sa performance et la comparer avec un indice, il faut tout mettre en valeur de part et soustraire les apports. La méthode :

Au début, on donne une valeur de 100 au portefeuille en disant que 100 = montant initial = 10 000€ (par exemple, doit correspondre à la valeur de votre portefeuille au démarrage).

Ensuite, chaque mois nouvelle part = (nouveau montant ptf - apport du mois) / ancien montant x ancienne part.

Par exemple si le mois suivant le portefeuille vaut 11 000€ et que vous avez fait 500€ d’apport :

Nouvelle part = (11000-500)/10000 x 100 = 105.

Et ainsi de suite chaque mois.

Indice


Pour le World c’est très simple. Il suffit de dire au début que 18,98€ (prix du jour EWLD au démarrage du portefeuille) = 100 et ensuite de faire des produits en croix pour recalculer une nouvelle base 100.

Donc si le mois suivant EWLD vaut 20€ ça fait une part à 20/18,98 x 100 = 105,37

Dernière modification par MrDividende (05/11/2020 16h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#28 05/11/2020 16h51

Membre
Réputation :   69  

Vous pouvez aussi récupérer vos avis d’opéré sur BD et ainsi avoir le détail de toutes les opérations (versements, achats/ventes, retraits) pour effectuer vos calculs.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 05/11/2020 17h31

Membre
Réputation :   21  

Une autre solution qui peut être envisager est d’utiliser le Portfolio Manager de chez Zone Bourse qui, une fois connecté à votre broker/banque, se charge de récupérer 2 fois par jour la composition de votre PTF et sa valorisation pour ensuite pouvoir, entre autre, la comparer avec des indices.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 06/11/2020 06h27

Membre
Réputation :   24  

J’ai récupéré les valeurs de portefeuille sur BD pour chaque fin de mois, cela permettra d’être plus cohérent !

Bon, si je démarre la part au 1er janvier, j’inclus toute mes erreurs, et ça donne ça :
Notez que c’est pas moins que le cac40 gr, je propose donc de ne pas investir dans le cac40gr, mais plutôt un etf world :p.



Si je fais commencer la part en avril (après la crise vous me direz…), j’ai à ce moment là 10k€, ce qui fait que les virement viennent moins influencer le portefeuille.
Bon, je ne sais pas trop ce qui est cohérent là.
En avril j’ai donc choisi d’avoir x part à 100 correspondant à la valeur de mon portefeuille/100.
De ce fait j’annule toutes les erreurs faites avant, j’intègre les pertes si on peut dire. Mais bon il y a eu un apprentissage entre temps. Et ce n’est pas forcément mes erreurs du début de l’année que je souhaite mesurer.



C’est déjà mieux.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 06/11/2020 08h46

Membre
Réputation :   73  

Bonjour Ares,

Effectivement on constate bien à quel point tout cela peut être flatteur selon à la date à laquelle le point de piquage est fait.
Pour ma part je trouve plus cohérent et plus transparent d’afficher votre performance depuis le début.

Au final quel est le but? Est ce afficher à la communauté à quel point vous êtes un bon stock picker (je ne dis absolument pas que c’est votre intention) ou montrer et constater au contraire à quel point vous avez évolué en tant qu’investisseur et appris de vos erreurs?

Les erreurs font partie intégrante du début de la vie d’investisseurs (et même ensuite ^^). Et c’est comment vous y avez répondu qui est intéressant à mon humble avis.

Si tous les IH retiraient leurs erreurs de leurs débuts, bon nombre feraient jeu égal avec un indice monde ces 2 dernières années smile

bien à vous

Dernière modification par Selden (06/11/2020 08h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#32 06/11/2020 09h29

Membre
Réputation :   69  

Ce qui serait cohérent ce serait de faire partir à 100 a la date de création du ptf. Même s’il y a eu des mauvais investissements au début, cela a été fait et devrait être reflété.
En plus du chart vous pouvez calculer la perf de part, par mois par exemple et la comparer à l’indice. Vous verrez plus facilement sur quelle période vous battez ou pas l’indice.

Hors ligne Hors ligne

 

#33 06/11/2020 10h23

Membre
Réputation :   24  

Le problème de partir du début, c’est que c’est prendre en compte seulement 10% de ce que représente le portefeuille aujourd’hui, donc ça n’a pas vraiment de sens non plus.

Si vous commencez à investir avec 10, puis votre portefeuille arrive à 100. Est-ce que vous voulez savoir ce qui arrive au 10, ou ce qui arrivent au 90 restant ?
Sachant que la stratégie s’est fortement amélioré entre temps, et que les premiers investissements n’auraient pas été fait à postériori en suivant le process.

Ce que je peux faire c’est commencer l’étude du portefeuille lorsque qu’à postériori j’aurai quand même réalisé l’achat d’après mon process.

Si je fais ça, je commence mon reporting à partir d’avril, c’est là où j’ai commencé à appliquer la méthode que j’emploie encore maintenant.
Les investissement fait de Janvier à Avril 2020, cela ne représente que 10% du portefeuille actuel de novembre 2020. Je pense, en étant honnête, que je peux ne pas considérer ce qui s’est passé pendant cette période.

J’essayerai d’améliorer cela avec le temps.

@Selden
En fait non je ne souhaite pas spécialement savoir la performance du début, puisque j’ai changé de façon de faire, enfin disons plutôt que je me suis approprié la méthode, et j’ai travaillé le côté émotionnel de l’investissement boursier.

De toute façon les traces de mes débuts vont rester. Il ne faut pas que je les oublie smile

Dernière modification par Ares (06/11/2020 10h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #34 06/11/2020 10h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Ares a écrit :

Le problème de partir du début, c’est que c’est prendre en compte seulement 10% de ce que représente le portefeuille aujourd’hui, donc ça n’a pas vraiment de sens non plus.

Bien sûr que si. Calculer une valeur de part sert à évaluer la qualité de la gestion, ça n’a rien à voir avec la taille du portefeuille. Un bon gérant sur-performera avec 10, 100 ou 1000, un mauvais gérant sous-performera avec 10, 100 ou 1000.

Mais à nouveau, calculer une valeur de part pour un investisseur individuel n’a que peu d’intérêt : cette méthode permet d’isoler la performance générée par les opérations réalisées c’est à dire le stock picking, de la performance générée par l’apport ou le retrait de fonds. Ça a du sens pour les gérants de fonds qui ne décident pas quand les porteurs de part effectuent leurs versements ou leurs retraits, mais pas vraiment pour l’investisseur individuel qui, lui, a la main sur ces mouvements.

cf ce message de julien (2/7) Calcul de la rentatibilité d’un portefeuille d’actions ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #35 06/11/2020 10h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   160  

Mais si l’on fait des apports systématiques d’épargne mensuellement, en phase de constitution de patrimoine, ne se retrouve t’on pas dans la situation du gérant qui doit choisir quoi faire des fonds qui arrivent, quoi qu’il arrive (quitte à les garder cash)?

Hors ligne Hors ligne

 

#36 06/11/2020 11h23

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Justement non, c’est la différence fondamentale : qui décide du montant et de la fréquence des apports d’épargne ?

Hors ligne Hors ligne

 

#37 06/11/2020 11h36

Membre
Réputation :   73  

Dangarcia a écrit :

Bien sûr que si. Calculer une valeur de part sert à évaluer la qualité de la gestion, ça n’a rien à voir avec la taille du portefeuille. Un bon gérant sur-performera avec 10, 100 ou 1000, un mauvais gérant sous-performera avec 10, 100 ou 1000.

Je rejoins Dangarcia sur ce point. Est ce à dire que dans 10 ans quand vous aurez 500 et que votre méthodologie aura peut être évolué vous ne prendrez plus en compte la période Avril 2020 surtout si vous la surperformez? Ou au contraire vous la prendrez en compte car elle permettra de montrer une moindre surperformance ?.

Je fais le parallèle avec une discussion d’hier soir sur le forum concernant les experts expliquant avec une facilité déconcertante les hausses et les baisses de marché. On peut faire dire tout et n’importe quoi aux chiffres sans que l’information soit fausse par ailleurs. Un peu comme les comparatifs de fonds vis à vis de certains benchmark qui commencent à des points plus ou moins avantageux dans le temps.
Encore une fois je ne vous prête absolument pas cette intention.

Et bien entendu c’est votre portefeuille et vous le présentez évidemment de la manière qui vous sied le plus smile

Hors ligne Hors ligne

 

#38 06/11/2020 11h42

Membre
Réputation :   69  

Pour un particulier, compter ou non la partie cash et le laps de temps ou cela reste cash (entre le versement et les achats) est une bonne question.
Parce que l’on peut avoir envie de faire un versement et de laisser du cash sur le PEA/CTO pour qu’il soit disponible de suite quand on en a besoin (car il peut y avoir un délai entre le versement et la disponibilité du cash) : si on prend en compte ce cash qui dort, cela peut gréver la performance en cas de marché haussier alors que cela ne serait pas le cas en laissant ce même cash sur livret A ou CC. Ou a contrario augmenter la performance en cas de marché baissier.
En ne le prenant pas en compte en revanche, on ne prend pas en compte l’éventuel coût d’opportunité (le cash ne travaille pas).
J’ai opté pour la première option mais je ne sais pas s’il y a un consensus là-dessus pour les particuliers.

Hors ligne Hors ligne

 

#39 06/11/2020 11h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Ririsama a écrit :

Pour un particulier, compter ou non la partie cash et le laps de temps ou cela reste cash (entre le versement et les achats) est une bonne question.
Parce que l’on peut avoir envie de faire un versement et de laisser du cash sur le PEA/CTO pour qu’il soit disponible de suite quand on en a besoin

Le cash dont vous souhaitez qu’il reste disponible en cas de besoin a sa place sur un livret ou compte courant, pas dans votre portefeuille. Le cash en portefeuille a vocation à être investi : que vous l’investissiez tout de suite ou plus tard c’est une décision de gestion (market timing) et l’impact de cette décision doit logiquement être prise en compte dans la performance.
À nouveau, il n’y a aucun calcul de valeur de part à faire, il suffit de comparer votre portefeuille avec un portefeuille fictif où chaque versement(retrait) est immédiatement investi(désinvesti) sur un tracker world ou autre indice de référence.

Hors ligne Hors ligne

 

#40 06/11/2020 11h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   160  

dangarcia a écrit :

Justement non, c’est la différence fondamentale : qui décide du montant et de la fréquence des apports d’épargne ?

Au risque de continuer à squatter la file d’Ares et de passer pour un schizo … En fait il y a deux moi:
- le moi "épargnant", qui perçoit son salaire chaque mois, et essaie de se constituer un petit pécule, par mesure de précaution et se rendre la vie plus douce. J’essaie de virer un montant systématique chaque mois. Parfois si les coûts ont été plus bas que d’habitude, ou si j’ai une entrée d’argent inattendue type bonus, je verse un peu plus, mais l’ordre de grandeur reste toujours le même. Cette personne se moque un peu du niveau des marchés, il veut juste voir son épargne fructifier au cours du temps.
- le moi "gérant", qui voit cet argent arriver chaque mois sur le PEA, et doit décider qu’en faire: investir dans X ou Y, rester cash car les marchés sont hauts, vendre Z, etc. Le gérant se préoccupe essentiellement de la qualité de son stock picking, et du timing de ses entrées / sorties.

Ces deux personnes ont donc des objectifs un peu différents, même si leurs intérêts sont alignés:
l’épargnant veut un bon retour sur investissement (mieux que les supports "sécurisés" livret A, PEL etc) et se moque un peu des excuses du gérant, donc je suppose qu’il va plutôt regarder le TRI. Le gérant s’intéresse à la performance de sa gestion, indépendamment du niveau des marchés/indices quand les fonds arrivent, donc la valeur de part sera plus pertinente pour lui.

J’ai bon ? :-D

Dernière modification par Nemesis (06/11/2020 12h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#41 06/11/2020 12h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Nemesis a écrit :

Parfois si les coûts ont été plus bas que d’habitude[…]. Cette personne se moque un peu du niveau des marchés

Pas tant que ça apparemment wink

Edit : au temps pour moi j’avais lu "les cours" or vous parler de vos dépenses courantes c’est bien ça ?

Nemesis a écrit :

- le moi "gérant", qui voit cet argent arriver chaque mois sur le PEA

Et qui sait quand et combien il va voir arriver le mois prochain et les suivants. Et cela influence sa gestion. Et donc sa performance… (en particulier il sait qu’a priori il n’aura pas de retrait massif avant longtemps et n’a donc pas trop à se préoccuper de sa liquidité à court moyen terme, il peut sans crainte par exemple investir tout le cash disponible au beau milieu d’un krach sans risque de devoir vendre en urgence dès le mois suivant…)

Dernière modification par dangarcia (06/11/2020 12h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#42 06/11/2020 12h17

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   160  

Oui je parlais des dépenses courantes :-) Par exemple quand on est confiné on dépense moins…

OK je comprends votre argument, qui se tient effectivement. Les gérants doivent composer avec des mouvements "pro cycliques" inopportuns, alors que celui qui gère pour son compte n’a pas ce problème.

Dernière modification par Nemesis (06/11/2020 12h32)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #43 06/11/2020 12h23

Membre
Réputation :   24  

@dangarcia :
Je persiste et signe, il compte pour moi de savoir si mes premiers investissements sont bon ou non. Et de les différencier de la seconde période, que je fais commencer lorsqu’en remontant dans le temps je considère que mon process d’investissement actuel est respecté.

On peut considérer 2 périodes, si vous préférez.

Première période

Investissement value par encore vraiment maîtrisé, ni la partie émotionnelle, c’est à dire que je n’ose pas acheter au plus bas. Donc là, dans le pire des cas, j’ai fait -40% en 3 mois.

Voilà, j’ai fermé ce fond, il ne fonctionnait pas, je change de méthode, et je ne souhaite pas que les performances de ce fond influence le nouveau fond que je vais créer.

Création du nouveau fond en avril 2020

Je crée donc un nouveau fond d’investissement en avril 2020 avec mes nouvelles compétences acquises de janvier à mars 2020, cette formation sur le tas m’aura couté quelques centaines d’euros, mais c’est le prix de la formation.

Maintenant, comme c’est un exercice de penser, il faut que j’arrive en pratique à annuler les effets du premier fond sur le second, car je n’ai pas encore vendu ce que j’ai acheté dans ce premier fond, mais ça me fait une moins value latente.
Soit je considère qu’elle est faible et donc elle va s’effacer petit à petit, je peut commencer sans m’embêter mon portefeuille en avril. Soit je considère que je dois l’enlever, dans quel cas je dois faire une opération sur mon compte pour retirer cette partie, et ce sera à mon avantage, cela montrera un meilleur rendement.

Rentabilité du portefeuille

Avec la fonction Tri.paiement nouvellement découverte, merci !  (Le lien : Rentabilité d’un portefeuille)
Si je prends tout en compte, j’ai un tri de 4.78 %, si j’enlève les 4 premiers mois, ça me fait un tri à 10%.
Donc il y a une réelle différence, et j’aimerai observer cette différence, car je ne suis pas le même investisseur en janvier, quand je commence, et après quelques mois et plusieurs livres.

Dernière modification par Ares (06/11/2020 12h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#44 06/11/2020 12h33

Membre
Réputation :   69  

dangarcia a écrit :

Ririsama a écrit :

À nouveau, il n’y a aucun calcul de valeur de part à faire, il suffit de comparer votre portefeuille avec un portefeuille fictif où chaque versement(retrait) est immédiatement investi(désinvesti) sur un tracker world ou autre indice de référence.

Si on compte le cash dans sa valeur de part, il faut bien prendre en compte le versement au moment où il est fait (nombre de parts qui augmentent, poche cash du PTF qui augmente d’autant). Pour la comparaison à l’indice, pas besoin de portefeuille fictif mais juste de ses variations sur les périodes nécessaires aux calculs.

Hors ligne Hors ligne

 

#45 06/11/2020 12h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Dans votre message précédent vous justifiiez le fait de ne pas prendre en compte cette période par la taille du portefeuille mais

Ares a écrit :

@dangarcia :
Je persiste et signe, il compte pour moi de savoir si mes premiers investissements sont bon ou non. Et de les différencier de la seconde période, que je fais commencer lorsqu’en remontant dans le temps je considère que mon process d’investissement actuel est respecté.

Là je suis d’accord, ça c’est une bonne raison de remettre les compteurs à zéro, j’ai fait de même quand j’ai commencé à investir "sérieusement" après quelques mois à faire un peu n’importe quoi.

Ares a écrit :

je n’ai pas encore vendu ce que j’ai acheté dans ce premier fond, mais ça me fait une moins value latente.
Soit je considère qu’elle est faible et donc elle va s’effacer petit à petit, je peut commencer sans m’embêter mon portefeuille en avril. Soit je considère que je dois l’enlever […]et ce sera à mon avantage, cela montrera un meilleur rendement.

Oui enfin ça ne vous fera pas récupérer ce qui a été perdu wink et vu le montant l’impact sur la performance à long terme sera bientôt anecdotique. Si ça vous fait plaisir de pouvoir "montrer un meilleur rendement"…
Pour ma part je ne compte plus les % mais les euros car au final c’est ça qui compte. Quand j’ai fait ma "remise à zéro" je suis parti de la valeur de mon portefeuille (-20% par rapport au montant investi) et j’ai considéré un portefeuille de référence dans lequel ce montant est investi à 100% en tracker world.

Ririsama a écrit :

Si on compte le cash dans sa valeur de part, il faut bien prendre en compte le versement au moment où il est fait (nombre de parts qui augmentent, poche cash du PTF qui augmente d’autant). Pour la comparaison à l’indice, pas besoin de portefeuille fictif mais juste de ses variations sur les périodes nécessaires aux calculs.

Si ça vous semble plus simple de calculer de cette façon très bien.

Quand j’ajoute 10k€ dans mon portefeuille sa valeur augmente de 10k€ (que je choisis d’investir tout de suite ou plus tard peu importe). En face le portefeuille de référence achète pour 10k€ de tracker world au cours du jour. Et je peux comparer directement la valeur des 2 portefeuilles. Simple, direct.
Ça me dit l’essentiel à savoir combien me rapporte mon talent ou combien me coûtent mes erreurs wink

Dernière modification par dangarcia (06/11/2020 12h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#46 06/11/2020 13h36

Membre
Réputation :   24  

On s’est finalement compris ! Houra smile

Dès fois je peux avoir quelques difficultés à exprimer mes idées.

Donc on est d’accord, je fais partir la valeur de part à 100 quand mon process est respecté, c’est à dire en avril.

(par exemple je n’aurais pas acheter Total à 45 € en suivant le process, car il n’y avait pas 30% de marge de sécurité par rapport à l’historique du P/B.)

Et j’utilise en plus le TRI pour connaître mon rendement.
Par contre, une précision, j’ai l’impression que la fonction tri.paiement utilise un calcul géométrique pour connaitre le rendement, ce qui est correcte.
On cherche le rendement annualisé, et pas le rendement moyen.


Durée vers l’indépendance financière

Je change un peu de sujet après des discussions avec Loophey,
il m’a demandé comment je contait être financièrement indépendant dans 10 ans.
Et bien en partant de rien, c’est possible en 10 ans, je peux vous fournir le fichier excel si vous voulez. Mais avec un capital de départ on peut encore aller plus vite, je reprends les 100 000€ de IH comme base.

Par contre une subtilité, je choisi de faire des retraits à 5% du capital, et non pas 4%, ni 3.5%, car en fait, je pense quand même continué à travailler et gagner de l’argent.
Comme d’autres ici, peut-être entreprendre, mais en ayant une base solide pour commencer, et ne pas tout risquer.



Peut-être une autre subtilité, je compte épargné une part importante de ce que je gagne. J’ai mis un salaire de 40k€, disons que ce sera un salaire moyen sur la période avec les primes, intéressement, participation.

Le facteur qui change beaucoup de chose c’est le taux d’épargne.

Les 7% c’est basé sur les performances moyennes de la bourse accessible avec un ETF. Théoriquement on devrait faire mieux avec de l’investissement value (enfin c’est ce que je crois).

Au bout de 6 ans, c’est surligné en vert, notre capital fourni autant que ce que l’on consomme, soit 12 000€ par an.

Bon c’est des chiffres grossiers, mais ça montre qu’en consommant peu, on peut vite faire croitre son capital.

Dernière modification par Ares (06/11/2020 14h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#47 06/11/2020 14h42

Membre
Réputation :   69  

Ares a écrit :

Et j’utilise en plus le TRI pour connaître mon rendement.
Par contre, une précision, j’ai l’impression que la fonction tri.paiement utilise un calcul géométrique pour connaitre le rendement, ce qui est correcte.
On cherche le rendement annualisé, et pas le rendement moyen.

La fonction TRI.PAIEMENTS d’Excel renvoie un taux annualisé. Pour remettre ce taux TRI sur la période P (en jours), il faut alors faire (1+TRI)^(P/365)-1

Cela n’est pas vraiment un calcul géométrique, la fonction calcule une solution r à l’équation :
C = somme (i de 0 à n) Ai (1+r) ^ (Pi/P)
avec C le capital final, Ai les apports successifs, Pi la période pendant laquelle l’apport Ai a été placé et P la période totale du placement (du premier apport à aujourd’hui typiquement).
Puis annualise ce taux r.

Dernière modification par Ririsama (06/11/2020 15h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#48 06/11/2020 16h01

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   170  

Ares a écrit :

Au bout de 6 ans, c’est surligné en vert, notre capital fourni autant que ce que l’on consomme, soit 12 000€ par an.

Bon c’est des chiffres grossiers, mais ça montre qu’en consommant peu, on peut vite faire croitre son capital.

Well done.

Quelques points :
- Les zimpots, ils sont ou ? Sur 2500 net mais avant impôts, combien paie un célibataire sans enfant ? on doit pas être loin des 300€ par mois non ?
- Aujourd’hui, jeune diplômé, ou vivez-vous ? Chez vos parents ? Ou alors louez-vous un appartement ? Vous avez probablement de l’APL.

C’est bien vouloir vivre avec 1 000 € par mois, mais avec 282 K€ de capitaux, on gère comment le crack de 50 % ?

Faut m’expliquer quand on est un jeune cadre, qui se nourri correctement avec des produits frais, qui doit se vêtir d’une manière relativement professionnelle, comment quand on a 2200 € après impôts, un loyer disons de 500€ (c’est petit je trouve hein), les déplacements pour aller au boulot, quelques loisirs, des vacances une fois par an, on peut investir 1500€ par mois.

On ne parle pas d’un éventuel enfant, une école bilingue dès tout petit (le cout ?), s’il veut étudier à Paris, aux US, qui finance tout ça ? Le vêtir, la bouffe ? les jouets ? Dans les 5 prochaines années, la probabilité d’avoir un bout tchou est grande pour vous…

Votre réflexion n’est, à mon sens, pas encore assez mure.
Mais vous êtes sur la bonne voie smile

A+
Loop’

Dernière modification par LoopHey (06/11/2020 18h52)


Mon interview sur le blog du projet lynch : http://leprojetlynch.com/2020/12/loophe … -debutant/

Hors ligne Hors ligne

 

#49 07/11/2020 07h39

Membre
Réputation :   24  

Ririsama, le 06/11/2020 a écrit :

La fonction TRI.PAIEMENTS d’Excel renvoie un taux annualisé. Pour remettre ce taux TRI sur la période P (en jours), il faut alors faire (1+TRI)^(P/365)-1

Okai, donc c’est ce qu’on cherche à savoir, le rendement annuel.
Si on n’est pas sur une année, la fonction tri extrapole le rendement qu’on aurait sur une année ? C’est bien aussi je pense.

@Loophey.

Merci de votre venue sur cette file !
Je peux vous renvoyer ici dans un premier temps : Is This Blog More Powerful than Doubling your Salary?

On ajoute les impôts oui, cela met 8 ans au lieu de 6, ça change un peu la donne, mais pas fondamentalement.

Pas d’APL. Le salaire que je vous propose c’est dans une ville en France. Si on refait les calculs pour la zone frontalière, on n’est pas à 40k€ brut, mais peut-être 50/60 ? Bref on peut augmenter un peu les dépenses mais garder l’investissement au même niveau, il suffira de bouger quand on aura finit de bosser pour réduire ses dépenses.

Si y a un crack de 50%, je retournerais peut-être travailler 1 ou 2 ans wink. Il faut savoir être flexible. Et comme je vous disais par message, je ne compte pas vraiment m’arrêter de travailler. Mon but n’est pas d’être rentier.

Si vous prenez en compte les impôts (177€/mois, j’ai simulé), vous baissez votre épargne à 1323€, mais vous continuez de dépenser 1k€/mois.
Cela vous laisse 500€ en plus des frais d’habitation.
Je compte me déplacer en vélo la plupart du temps, je n’aurai pas un budget voiture supérieur à 150€/mois je pense.

Mais bon, je referais les calculs une fois que je serais installé dans un nouveau lieu. Pour l’instant je sais que je dépensais 800€/mois, avec certes un loyer+charge (elec, eau, internet) à 360€/mois. Ce qui me laissait 440€ pour vivre.

Avec ça j’arrivai à faire du ski de fond, de l’escalade, de la randonné,
du dériveur et du catamaran big_smile (je ne retrouverais peut-être pas une aussi bonne opportunité pour le cata).

Vous estimez à combien par mois le coût d’un enfant ?
Une école bilingue dès tout petit ?!?
Si je reste en France il y a l’école public payé par les impôts, ça marche quand même plutôt bien.
Pour l’anglais ce sera film en Vost à la maison, et peut-être parler anglais ou même une autre langue, ça peut-être rigolo, on verra ^^.

Si vous voulez vraiment savoir comment c’est possible de réduire ses dépenses, je vous conseilles vraiment le blog mister money mustache, il sera mieux vous présenter les choses que moi, avec de l’humour.

Dernière modification par Ares (07/11/2020 07h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#50 07/11/2020 09h41

Membre
Réputation :   20  

@Ares, concernant votre calcul Excel, il y a le même sur ce site: https://networthify.com/calculator/earlyretirement (cliquez sur "more options" pour personnaliser le retour sur investissement et le taux de retrait)

Par contre avec vos chiffres il donne un résultat différent et indique que vous atteindriez l’indépendance financière dans 4.9 ans:
https://networthify.com/calculator/earl … awalRate=5

Personnellement je trouve ce calcul intellectuellement intéressant car:

(1) Il reste simple tout en prenant en compte toutes les dépenses, y compris les impôts, même sans connaitre votre taux d’imposition

Chaque euro gagné est soit dépensé, soit épargné, donc quelqu’un qui a effectivement gagné 30K (net) l’année dernière et réussi à épargner 18K a donc dépensé 12K dans l’année, et ces dépenses incluent les impôts, les loyers, etc…

(2) On lit souvent qu’il faut commencer par gagner plus avant d’investir, mais c’est mal formulé, ou seulement à moitié vrai: ce qui compte c’est le taux d’épargne:
- En partant de zéro, celui qui gagne 50K par an et en épargne 20K atteindra l’indépendance financière en même temps que celui qui gagne le double et épargne le double (même taux d’épargne)
- Inversement, toujours en partant de zéro, celui qui double son salaire (net) avec des dépenses constantes obtient le même résultat que celui qui divise ses dépenses par 2 à salaire (net) constant (dans les 2 cas le taux d’épargne double)

Bien sûr cette simulation simple est basée sur de nombreuses suppositions:
- niveau de vie constant: vos besoins ne changent pas, la composition de votre famille ne change pas, vous ne déménagez pas dans une ville où l’immobilier a un coût très différent, etc…
- rendement annuel constant: pas de crises, pas de krach !

Dernière modification par albanp (07/11/2020 09h42)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'ares"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur