Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 04/08/2020 13h15

Membre
Réputation :   11  

X

Dernière modification par xoxo (29/01/2021 15h41)

Mots-clés : etf, latin america, pea

Hors ligne Hors ligne

 

#2 04/08/2020 17h13

Membre
Réputation :   25  

xoxo a écrit :

Pour le coup investir une telle somme n’est plus anodin. Je pense donc adopter un portefeuille plus diversifié.

Je me permets de citer cette partie, sachant que j’ai bien lu l’ensemble de votre description qui me paraît cohérente.

A bien y regarder, vous avez déjà une allocation diversifiée. Encore une fois il y a deux écoles, mais pour l’heure je me pose la question de l’intérêt de rajouter des lignes supplémentaires, sachant qu’un ETF est un fond à réplication indicielle. Il est par définition déjà diversifié entre les composants d’un indice.

Peut-être vouliez-vous dire mutualiser suivant d’autres sociétés de gestion que BNP ou Amundi… par exemple. Eventuellement cela est entendable.

Bien à vous,

EDIT : En passant par votre présentation, je vois que nous avons des points communs : la jeunesse, et la l’adoption des thèses d’Edouard Petit. Vous l’aurez compris, je serais plus adepte d’une approche "le moins de lignes possibles".

Dernière modification par Rodin (04/08/2020 17h17)


La vie est une course, premier dans les starters - RS4 gris nardo, shifter pro, contre-sens.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 04/08/2020 17h40

Membre
Réputation :   9  

L’article de Nalo est assez orienté, ils ont intérêt à vous faire préférer le portefeuille le plus compliqué possible pour justifier leur gestion pilotée.

La phrase "Nous n’avons pas cherché à optimiser la performance passée du portefeuille, mais simplement à rééquilibrer l’indice" cache que la démonstration n’est justement qu’une optimisation arbitraire basée sur les performances passées.

Sinon comment justifier les 8% de small caps européennes ? Elles ne représentent que moins de 1% de la capitalisation mondiale pour MSCI.

En définitive l’article ne dit qu’une chose : inclure les small et les émergents a amélioré le rendement sur la décennie 2008-2018, sans présager de l’avenir.

Si on part du principe que cette logique va continuer on peut ajouter une part de small et d’émergents au portefeuille, mais scinder le MSCI WORLD en Stoxx600/S&P/Japon me semble hors sujet.

J’inclus par exemple les small caps européennes via le PEA-PME et la surperformance est bien perceptible (le seul ETF présent n’y est pas bon donc je préfère les fonds actifs type Echiquier Entrepreneurs, Nova Europe, etc.).

Dernière modification par Naelyan (04/08/2020 20h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 04/08/2020 18h30

Membre
Réputation :   11  

Merci pour vos commentaires, et notamment cette critique pertinente de l’article Nalo.

Effectivement plus on fait compliqué, plus on a de chances de se tromper. Pour être clair, mon but est en fait de répliquer une allocation MSCI ACWI mais pondéré plus proche du PNB et CAPE ratio. D’après mes sources, le CAPE ratio n’a pas de pouvoir prédictif sur un an mais en a - dans une certaine mesure - sur le long terme (10-15 ans). Une telle pondération serait donc statistiquement susceptible d’avoir un rendement supérieur à l’allocation par capitalisation.

Un objectif secondaire est de surpondérer légèrement les facteurs (par exemple, small caps). Cependant, difficile de trouver de bons trackers small caps (ou mieux, small caps value) sur PEA. Par exemple le Russell 2000 est pollué par les small caps growth qui réduisent au final le bénéfice du facteur small. Il aurait donc à priori un intérêt pour la diversification mais moins pour chercher une surperformance.

Avoir un portefeuille de 4-6 ETFs minimum me paraît nécessaire pour ces objectifs. Cela permet aussi de faire un rebalancing annuel. Cependant le choix définitif reste à faire; peut-être que World + EM + small cap EU + Russell serait plus raisonnable que la complexité proposée par Nalo.

Naelyan a écrit :

Si on part du principe que cette logique va continuer on peut ajouter une part de small et d’émergents au portefeuille, mais scinder le MSCI WORLD en Stoxx600/S&P/Japon me semble hors sujet.

Sauf peut-être pour économiser des frais, et, dans mon cas, adopter une pondération différente. Mais cela augmente certainement la complexité. De plus le World est plus diversifié géographiquement que la combinaison de ces 3 ETFs.

Dernière modification par xoxo (04/08/2020 18h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 16/11/2020 14h45

Membre
Réputation :   11  

Mise à jour de portefeuille:

Nouvelles sommes investies fin septembre et octobre, avec un mauvais timing compensé depuis par les nouvelles hausses.

Je change mon plan de répartition initial avec moins d’US et compte laisser évoluer les choses à partir des poids actuels. Rééquilibrage prévu en cas de forte hausse ou baisse (+/-5% du poids d’un ETF par rapport à son poids actuel). Si forte hausse, j’envisagerais de passer une partie des gains sur le tracker OBLI et/ou en cash.

N’apparaît pas un petit pari spéculatif de 1500euros sur le LVC (CAC 40 x2), empoché à +25% après la hausse historique due à l’annonce de Pfizer.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #6 04/01/2021 22h27

Membre
Réputation :   11  

Mise à jour 2021



Bonne année à tous !

Etat actuel du portefeuille (PEA ouvert le 10/06/2020):





Backtest en se plaçant avant la chute corona:




Backtest en se plaçant au lancement du PEA:




Bilan:


Le bilan est que ma décision de m’éloigner du marché (e.g., en surpondérant les small caps) pour profiter de la remontée s’est avérée gagnante pour le moment. A l’inverse, le portefeuille aurait moins performé en se plaçant milieu-2019.

Je m’autorise des changements de pondération "market timing" ne dépassant pas 5% du portefeuille. Actuellement: le rachat de 3% sur le CAC40 x2, la vente de 2% de S&P500 basculé sur MSCI EM Latin America. Si le MSCI EM Latin America et le CAC40 x2 remontent tout sera vendu et réalloué sur le S&P500

Côté long terme, la continuation possible de la chute du dollar me fait réfléchir à une réallocation de la moitié de mon S&P500 en hedgé. Mon allocation US est trop faible mais j’ai dû mal à racheter du S&P500 étant donné les valorisations actuelles. J’envisage à la place de compléter avec du MSCI USA small cap value weighted, placé sur CTO ou PEA (mais non disponible chez Fortunéo)

N.B.: je n’incorpore pas le timing de mes versements dans la simulation pour le moment, ce qui explique la moindre performance réelle comparé au backtest (10% vs 15%)

Dernière modification par xoxo (04/01/2021 22h45)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur