Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 29/07/2020 20h12

Membre
Réputation :   7  

Bonjour à tous,

Tout d’abord brève explication de ma situation :
- 23 ans, résident parisien, CDI 2200€ net d’impot mensuel
- 1 PEA depuis avril 2020, 2k€ dessus
- en cours : 1 CTO chez DeGiro en cours d’activation, ainsi que recherche active de solution d’assurance-vie à profil très dynamique (rendement maximal). Pour le moment, Nalo, Link Vie ou Mon Petit Placement, startup intéressante, me paraissent des players de qualité.
- côté immo, j’ai également 3,5k€ en immobilier SCPI + un autre investissement à crédit de SCPI à venir (100k€ sur 20 ans).

Objectif : 800€/mois minimum d’investis, l’objectif étant de tendre à 1000€ pour avoir grosso modo 10k€ d’investissement chaque année. Je pars de 0 donc il faut mettre le plus d’épargne de côté possible. Sachant que très bientôt (quelques mois au plus), j’aurai près de 500/mois de crédit SCPI pour la part immobilière, donc la part d’investissement en action diminuera inévitablement, sauf si je gagne au loto ou deviens rentable grâce à mes futurs chaine youtube et blog d’investissement.

Voici mon portefeuille actions en ce moment, que je viens de commencer en avril dernier :

ETF World Amundi CW8 : 43%
ETF World PEA EWLD : 25%
IPSOS : 8%
JC Decaux : 5%
Savencia : 4%
Orange : 4%
ETF EM Amundi PAEEM : 4%
Danone : 4%
ETF levier inv CAC 40 Lyxor BX4 : 3%

Vous l’aurez compris, j’ai commencé par du boursicotage de valeur française en période covid, sans véritable stratégie préalable. Là je suis un peu bloqué parce que les actions actuellement détenues ne remontent pas. Jusqu’à présent je vendais à +7% de mon PRU, donc les actions ci-présentes n’ont encore jamais atteint ce seuil.

C’est entre temps que j’ai lu l’épargnant 3.0 et que je suis en train de dévorer le second bouquin sur les ETF’s.

Ma répartition cible d’actions serait, sans surprise :

75% ETF World
10% ETF EM
10% ETF Small caps
5% boursicotage "plaisir" pour me faire croire à moi-même que je peux faire mieux que des indices. Puis j’arrêterai quand j’aurai compris que non.

Mon point actuel est que, les ETF du PEA ne me semblent pas être les plus attractifs du marché en termes de frais. Autour de 0.4-0.6% pour les plus génériques (World, EM, Small caps), cela me paraît déjà une fourchette haute par rapport à ceux disponible en CTO/ASV.

De plus, je m’interroge également sur la pertinence ou non d’allouer une partie de mes fonds sur les foncières côtées et REIT américo-canadiennes.

C’est tout pour moi.

Dernière modification par Rodin (29/07/2020 20h14)

Mots-clés : 0, epargnant3, etf (exchange traded funds), jeune, portefeuille, reit (real estate investment trust), scpi (société civile de placement immobilier), siic (société d'investissement immobilier cotée)


Apprendre, comprendre, entreprendre ; s'élever, progresser, lutter, même quand on a mal.

Hors ligne Hors ligne

 

#2 06/08/2020 16h14

Membre
Réputation :   7  

Bonjour,

Voici une capture pour donner plus de relief à ce portefeuille…. de débutant.

https://zupimages.net/up/20/32/pvoa.png

Aujourd’hui, j’ai décidé de renforcer mes actions qui avaient une baisse monumentale par rapport à mon PRU, j’ai nommé JC Decaux, Orange et Danone.

Ma stratégie est de revendre l’ensemble de mes actions à +5% de mes valeurs d’achats. Maintenant que j’ai un peu plus de prise en main, je n’acheterai des actions qu’avec une baisse significative en misant sur leur remontée. Voilà pourquoi un achat de Akka Technologies par exemple.

Je suis encore en balance de savoir si, à terme, je reste sur de l’ETF à 100% où je continue à boursicoter sur un 30-40% de mon portefeuille. Ouvert depuis avril dernier, ce n’est pas très concluant pour le moment.

Mais je ne perds pas espoir, j’ai un ami qui me déconseille les ETF puisque lui de son côté, après 1 année de prise en main, il est à x2 de valorisation d’un portefeuille comparable au mien (~4000 valo à 8000) grâce à l’achat revente. Je suis donc encore en balance.

Dernière modification par Rodin (06/08/2020 18h06)


Apprendre, comprendre, entreprendre ; s'élever, progresser, lutter, même quand on a mal.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 11/08/2020 11h35

Membre
Réputation :   22  

Conseil de lazy à lazy : restez sur de l’ETF à 100% car il est très, très difficile de battre le marché. Déjà, même avec un ETF, si vous réussissez à suivre votre stratégie en tout moments (crash, marché haut, invasion extraterrestre..) ce sera déjà très bien !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 03/10/2020 18h08

Membre
Réputation :   7  

Mise à jour majeure de mon portefeuille, volet immobilier de SCPI’s :

J’ai sauté le pas, je souscris à crédit ! Les fonds sont sur mon compte et la souscription terminée.

30k€ et non pas 100k€ comme espéré, éventuellement un mal pour un bien d’après mon conseiller.
Certains ont du voir dans différentes files sur les SCPI, je prévoyais 100k de crédit immobilier à panacher sur 4 à 5 SCPI différentes finançables par les banques. Mon dossier de jeune épargnant a été refusé.

A la place, mon CGPI a pu attraper un crédit conso de 30k€ sur 10 ans, 6300€ de coût de crédit TTC, ce qui me revient à 300€/mois TTC.

J’ai choisi :

9810 sur Corum Origin
8883 sur Corum XL
11000 sur Corum Eurion

Ce qui porte mon patrimoine actif à
10900 sur Origin
11083 sur XL
11200 sur Eurion

Pour un total de
33183€ en SCPI

3800€ en PEA
300€ sur CTO
200€ en crowdfunding immobilier
400€ en liquide

Voilà qui est fait, une première étape dans une stratégie d’accroissement de capital en partant de 0, tant en numéraire que capital socio-culturel, où dans mon entourage l’épargne et tous ces sujets n’ont jamais été évoqués. Je suis fier d’être allé cherché par moi-même, et ce n’est que le début.

Désormais, j’ai 300€ soit un tiers de ma capacité d’épargne mensuelle (~900€) qui est consacrée à l’immobilier, Je prévoyais d’allouer tout le reste à l’augmentation du PEA.

Seulement je suis de plus en plus dubitatif quant à ma capacité à valoriser mon épargne sur le PEA auprès des courtiers/organismes bancaires, quand ceux-ci privilégient les épargnant avec apports en cash plutôt que de l’argent investi en actions pour accorder des prêts immobiliers (locatifs ou RP).
Dans le même temps, un investissement locatif dans les prochaines années me surexposerait à l’immobilier, mais dans mon objectif de générer à terme des revenus passifs issu de mon capital constitué, c’est un passage obligé d’après moi.

Dernière modification par Rodin (03/10/2020 18h30)


Apprendre, comprendre, entreprendre ; s'élever, progresser, lutter, même quand on a mal.

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #5 17/10/2020 16h53

Membre
Réputation :   -1  

Bonjour Rodin !

Je réagis à votre poste car j’ai un profil extrêmement similaire : 23 ans, salaire semblable, je me lance dans l’investissement depuis 6 mois environ, sans personne d’experimenté dans mon entourage.
Une différence néanmoins : je débute avec 40k€ qui me viennent d’un héritage dont je me serais bien passée. Ma mère les a placés sur un PEL à 2,5%, et ils constitueront la base sûre de mon épargne.
J’ai construit ma stratégie à partir du blog l’avenue des investisseurs dont j’ai lu tous les articles, de l’epargnant 3.0, et de l’excellent "L’investissement socio-ethique", parce que c’est un sujet qui me tient à cœur smile
Pour info, mon but c’est d’être le plus lazy possible : placer intelligemment sur le long terme et ne plus avoir à m’en occuper.

Venons en aux faits !
J’ai ouvert un PEA et un CTO chez Bourse direct, une AV chez Nalo (profil très agressif ISR) et une AV Linxea Spirit.
J’epargne systématiquement 350/mois sur nalo et 150/mois sur un etf monde dans mon pea.
Si j’ai un surplus, je le vire sur mon CTO : c’est un kiff, c’est moins sûr, mais c’est quand même sympa smile Je suis abonnée à la newsletter "The Motley fool" (80€/an), et à "Not Boring" et suis leurs recommandations. Pour l’instant les résultats sont plutôt impressionnants haha, mais je réalise qu’on parle long terme donc je ne m’emballe pas.
Je compte suivre votre exemple et investir en SCPI à crédit bientôt, je vous tiendrai au courant smile

Mes retours pour l’instant :
Nalo : J’adore, UX et service client de qualité, pas mieux pour être lazy, j’investis sur des valeurs ethiques, et pour l’instant j’ai +10% de mes virements.
Linxea spirit : peu utilisée pour l’instant mais convaincue du contrat. C’est mon av "immobilier".
Bourse direct : ux pourrie, je ne comprends pas tout, mais des frais imbattables.
Motley Fool/Not Boring : Le moins nécessaire, mais également le plus intéressant. + Risqué/ plus gros gain possible.
Republic : À côté, j’ai financé quelques start ups en early investing. Là aussi, plus un kiff qu’autre chose, mais j’aime bien financer des projets auquel je crois smile
Mon petit placement : Un très bon copain est Chief Data Officer de la boîte, et je crois en eux. Je préfère cependant l’investissement passif à actif, donc je n’ai pas créé de compte.

Voilà !
Je découvre un peu tout à la fois donc c’est peut-être un peu brouillon, mais c’est super intéressant, et pour l’instant les retours sont à la hauteur.
Prochaine étape : diversifier avec l’immobilier.
N’hésitez pas si vous avez des questions, et bon courage !

Rose

Hors ligne Hors ligne

 

#6 17/10/2020 19h12

Membre
Réputation :   9  

Bonjour Rodin,

Vous êtes pro-actif dans votre gestion de patrimoine, vous voulez aller vite c’est louable mais il va falloir ménager votre monture.
Les banquiers ont beaucoup de défauts mais il est assez légitime de leur part de vous demander un minimum de liquidités "sans risque", ne serait-ce que pour votre propre sécurité.

Vous êtes entrer en bourse au bon moment (baisse brutale et marquée liée au Covid19) donc pour l’instant vous n’avez pas encore vécu de bad times en bourse. Lorsque vous y serez confronté (cela arrivera évidemment), un matelas de liquidités pour éviter de piocher dans un PEA vous semblera une bonne base pour vos fondations.

Ne grévez pas trop vite votre capacité d’emprunt sauf si vous prévoyez de faire x5 avec votre salaire dans les prochaines années. Ce serait dommage de ne pas pouvoir concrétiser un projet de vie faute de pouvoir emprunter.

Quand vous aurez +100k sur votre PEA ou AV, vous pourrez commencer à discuter nantissement avec votre banquier, avant cela risque d’être délicat.

Pour vos SCPI, n’oubliez pas de diversifier les sociétés de gestion, on n’est jamais à l’abri d’un couac…

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur