Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 16/07/2020 11h26

Membre
Réputation :   2  

Bonjour à tous,
je suis conscient de m’adresser qu’à une faible partie des lecteurs de ce forum à savoir les résidents fiscaux au Luxembourg.

Je pense que comme beaucoup vous êtes confrontés à réalité qui est celle de l’impôt sur le revenu luxembourgeois qui atteint rapidement plusieurs mois de salaires nets quoi qu’en pense l’opinion populaire dans l’hexagone et qui dans bien des cas dépasse celui que l’on aurait payé en France.

Aussi je m’interroge sur les possibilités de faire baisser cette imposition. Dans un premier temps pour les salariés, fonction publique mais toutes les idées sont également les bienvenues.

J’ai l’impression qu’il y a moins de possibilités qu’en France avec par exemple le LMNP ou les investissements dans des PME.

Les pistes que j’ai déjà sont:
- l’immobilier locatif avec la possibilité d’amortir 6% pour le neuf puis 2% par la suite. Malheureusement avec les prix actuels et les rentabilités locatives, cela nécessite un investissement très conséquent. D’autant plus que pour les projets neufs il faut payer la TVA à 17%.

- les moins values boursières ne peuvent être déduite que des plus values et non des revenus globaux

- il y a des déductions possible pour les frais de ménage, garde d’enfants, mais les plafonds sont rapidement atteint.

- il y a la possibilité de cotiser à une retraite complémentaire mais j’ai l’impression que personne ne sait si les montants reçus par après seront fiscalisés ou non et là aussi le plafond est rapidement atteint.

- à ma connaissance, les deficits fonciers ou BIC créés en France ne peuvent être imputés sur la base taxable luxembourgeoise.

Aussi, auriez vous d’autres idées, connaissance de déduction possible ? 
Toutes les idées sont bonnes à prendre wink

Mots-clés : deficit, fiscalité, imposition, investissement, luxembourg, luxembourgeois, non-résident

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/07/2020 12h26

Membre
Réputation :   58  

Hello,

Cela ne fera pas de grandes rivières, mais déductible de l’IR aussi :
- assurances (risques RC uniquement)
- intérêts prêt RP (vu les prix, depuis 2007 les prix ont fait 100% mais le passé ne présage le futur)
- intérêts prêts conso. (plafond aussi)

Setanta

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/07/2020 13h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   300  

gogo1601 a écrit :

Bonjour à tous,
je suis conscient de m’adresser qu’à une faible partie des lecteurs de ce forum à savoir les résidents fiscaux au Luxembourg.

Je pense que comme beaucoup vous êtes confrontés à réalité qui est celle de l’impôt sur le revenu luxembourgeois qui atteint rapidement plusieurs mois de salaires nets quoi qu’en pense l’opinion populaire dans l’hexagone et qui dans bien des cas dépasse celui que l’on aurait payé en France.

Aussi je m’interroge sur les possibilités de faire baisser cette imposition. Dans un premier temps pour les salariés, fonction publique mais toutes les idées sont également les bienvenues.

J’ai l’impression qu’il y a moins de possibilités qu’en France avec par exemple le LMNP ou les investissements dans des PME.

Les pistes que j’ai déjà sont:
- l’immobilier locatif avec la possibilité d’amortir 6% pour le neuf puis 2% par la suite. Malheureusement avec les prix actuels et les rentabilités locatives, cela nécessite un investissement très conséquent. D’autant plus que pour les projets neufs il faut payer la TVA à 17%.

- les moins values boursières ne peuvent être déduite que des plus values et non des revenus globaux

- il y a des déductions possible pour les frais de ménage, garde d’enfants, mais les plafonds sont rapidement atteint.

- il y a la possibilité de cotiser à une retraite complémentaire mais j’ai l’impression que personne ne sait si les montants reçus par après seront fiscalisés ou non et là aussi le plafond est rapidement atteint.

- à ma connaissance, les deficits fonciers ou BIC créés en France ne peuvent être imputés sur la base taxable luxembourgeoise.

Aussi, auriez vous d’autres idées, connaissance de déduction possible ? 
Toutes les idées sont bonnes à prendre wink

Je trouve que votre postulat de départ n’est pas le bon.
Ces méthodes de défiscalisation impliquent des investissements. Ce ne sont pas des charges que vous pourrez déduire. Vous devrez investir avec tous les risques qui s’y attachent.

Le meilleur moyen de payer moins d’impôts, partout dans le monde, est de percevoir ses revenus via une société. Avec une société, vous pouvez déduire vos charges avant l’imposition et réduire  ainsi la base.
Est-ce une piste pour vous?

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/07/2020 14h58

Membre
Réputation :   1  

Je vais paraitre acariâtre mais:

Chaque Luxembourgeois et frontalier sont testés contre la covid19…
Chaque luxembourgeois et frontaliers reçoivent un chèque nominatif de 50€ pour une nuitée au Luxembourg…
Le gasoil à moins d’un euro…
Les allocations familiales de 265€ par enfant, (600 pour 2, 1000 pour 3…)
Des classe de 15 élèves en primaire…si,si…
Ca a un coût…
Il faut aussi prendre en compte le "retour sur investissement" de ce qui est versé à l’Etat.

Le smic luxembourgeois brut est de 2500€, tous les salaires sont indexés sur l’inflation.

On ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre sauf à revenir en France.
Mais vous serez en compétition pour vous loger et autres…

Défiscaliser finalement c’est un problème de riches que je n’ai plus.
Pour moi le problème n’est pas le montant mais le "rendement" qui en est fait.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 17/07/2020 08h26

Membre
Réputation :   2  

Setana,
Effectivement c’est toujours bon à prendre wink d’autant que certains plafonds ont augmenté.
Kiwijuce, l’intérêt d’une société est indéniable mais je n’ai pas pour objectif de changer de profession dont je suis très content et du coup de statut. En revanche, l’idée de faire des investissements est justement celle qui me trottait dans la tête quand j’ai fait ce post.
Le problème, pour l’immobilier c’est que les prix et les conditions bancaires font qu’il faut vite sortir 100 000 euros d’apport pour un projet qui ne sera pas rentable chaque mois avec un loyer bien inférieur au remboursement. Reste la question de la plus-value, les prix ne font que monter et rien ne semble les arrêter. J’y pense mais investir dans un projet peu rentable en termes de rentabilité locative me poserait problème pour financer mes projets en France. 
On retombe donc sur l’éternel débat cash-flow vs plus-value, qui s’applique également à la bourse.
Miller je ne remets pas en question la gestion du budget de l’Etat. Généralement les possibilités de déductions sont un cercle vertueux pour l’Etat également. Si on regarde un achat en LMNP en France, on paye le notaire, l’agent immobilier, le gestionnaire, le syndic, le magasin de meubles éventuellement un comptable, toutes ces personnes vont ensuite payer des cotisations qui reviendront à l’Etat. 
En effet, le « rendement » dont vous parlez augmente fortement en faisant des enfants smile

Hors ligne Hors ligne

 

#6 21/07/2020 10h58

Membre
Réputation :   25  

miller549, le 16/07/2020 a écrit :

Les allocations familiales de 265€ par enfant, (600 pour 2, 1000 pour 3…).

Juste une précision : depuis le 1er août 2016 le barème n’est plus progressif c’est 265 euros par enfant.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur