Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Favoris 1   [+1]    #1 01/05/2020 14h11

Membre
Réputation :   73  

Bonjour à tous,

Bilan du portefeuille 30/04/2020 (1er mois de reporting de mon portefeuille créé fin mars 2019)


Comme décrit dans mon 1er post, mon portefeuille a été constitué sur la base d’une stratégie basée sur des critères fondamentaux et de valorisation maison.

Des biais psychologiques sont certainement rentrés en ligne de compte au moment du choix du secteur (travaillant dans l’aéronautique) car j’ai surpondéré des valeurs industrielles et infrastructures aéroportuaires.
Avec un succès relatif cependant au cours de l’année 2019 car ces valeurs m’ont permis de sur-performer par rapport à des fonds ou indices auxquels je me compare.

Evidemment depuis le début de la crise ce secteur est en grande souffrance et la performance globale s’en fait sentir.

J’ai depuis alloué mes flux sur des secteurs sous représentés jusqu’alors à savoir la santé et la technologie.

Etant encore en phase de constitution du portefeuille, je n’ai aucune société dans les secteurs des matériaux et de la communication que je juge subjectivement moins porteurs que ceux cités précédemment pendant cette phase.

La répartition du portefeuille s’établit comme suit:



Les plus ou moins values latentes:



La performance du portefeuille:
Force est de constater que mon portefeuille a baissé plus vite plus fort et remonte moins vite moins fort étant donnée l’allocation choisie initialement et qui pèse très lourd aujourd’hui.



Idées d’investissements par secteur


Je rajoute dans cette rubrique, les 3 meilleures sociétés par secteur (hors REIT et pures financières dont j’ai expliqué dans mon 1er post que je ne les suivrai pas) suivant uniquement mon système de ranking fondamental automatisé sur la base des résultats publiés pré-COVID
Je ne prends donc en compte ni la valorisation, ni la capitalisation boursière, ni le secteur concerné, et qui peut bien être sinistré aujourd’hui.

Technology: Atoss software, FDM Group, Simulation Plus
Healthcare: Utah medical Product, Medistim, Stille AB
Consumer Cyclical: Sintercast, Hermès, Games Workshop
Consumer Defensive: Fevertree Drinks, Biogaia, United Guardian
Industrials: Somero, ctt systems, Howden Join
Basic Materials: Ems Chemie, Omega flex, Simpson Manufacturing
Energy: Novatek, GTT, Evolution Petroleum
Utilities: fjordkraft, John Laing, Genie energy

Watchlist


Sont inclus dans ma watchlist les titres les mieux classés suivant les critères suivants:
Critère 1: Ranking fondamental (note sur 125 basée sur 25 critères)
Critère 2: Ranking Consensus (note sur 25 basée sur le consensus analyste)
Critère 3: Ranking Momentum et Surperfomance (note sur 25 basée sur le critère momentum absolu 1an et sur la surperformance du titre par rapport à son ETF sectoriel de référence)
Critère 4: Ranking Croissance (note sur 25 basée sur la croissance estimée à 3 ans)

Pour intégrer ma watchlist et que je pousse plus loin l’analyse suivant les critères 2,3 et 4, le critère n°1 reste le critère "fondamental" réactualisé chaque trimestre.

Ci après, les 5 premières sociétés (que je ne possède pas encore) dans ma watchlist suivant les 4 critères précédemment cités:

Amadeus Fire, LAM Research, Garmin, Ubiquiti Networks, Factset Research.

A bientôt

Mots-clés : croissance, dcf, degiro, portefeuille, stratégie

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 31/05/2020 11h35

Membre
Réputation :   73  

Bonjour à tous,

BILAN DU PORTEFEUILLE 31/05/2020 (2ième MOIS DE REPORTING DE MON PORTEFEUILLE CRÉÉ FIN MARS 2019)


Très peu de mouvements ce mois-ci, les bonnes opportunités dans les secteurs que je vise (Santé, Technologie) s’étant faites plus rares.
Toutefois je ne désespère pas étant donné le mouvement de rotation sectorielle qui s’est opéré depuis une bonne semaine au profit de valeurs jusque là massacrées.

Renforcement : Microsoft, Medtronic
Achat: Cisco

La répartition du portefeuille s’établit comme suit:



Les plus ou moins values latentes:



Répartition géographique:

Elle est quasi conforme à mon objectif à savoir 50% US, 40% Europe, 10% Autres



La performance du portefeuille:

Il reprend des couleurs mais beaucoup moins vite que le benchmark. Il continue à être plombé par mon exposition aux infrastructures aéroportuaires, industries aéronautique et retail.



SCREENER & WATCHLIST


Par rapport au dernier reporting, le partage de mon screener à l’instant t. Il est issue d’un traitement automatique de la cote américaine et française (y compris des valeurs européennes cotées sur le marché US e.g ASML Holding) passé au crible de mes critères maison.
A fin mai il me reste environ 50 entreprises qui ont passé la 1 étape à intégrer dans le screener.

Nota:
- Le score total est sur 200
- En bleu, les valeurs présentes en portefeuilles
- En  jaune, celles pour lesquelles une investigation complémentaire est requise avant d’initier un mouvement





Bien à vous,

Dernière modification par Selden (31/05/2020 14h29)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 13/06/2020 21h18

Membre
Réputation :   73  

MAJ du SCREENER


L’intégralité des entreprises qui ont passé mon 1er filtre automatique ont désormais été analysées (~4000 entreprises).
Sur ce total, environ 10% ont été retenues sur les critères subjectifs évoqués au début de ma file.
Enfin je n’ai conservé dans le screener que les entreprises qui ont un total return sur 5ans positif.

En bleu clair, les valeurs détenues en portefeuille, en bleu foncé celles détenues par ma compagne et en jaune les entreprises en watchlist.
Ce sont celles qui correspondent à:
- Une estimation de cours à 3 ans au dessus de fair price estimé,
- Un consensus analyste supérieur à "conserver",
- Une surperformance par rapport à l’ETF sectoriel de référence positive,
- Un momentum absolu à 52s supérieur à 50%











N’hésitez pas à me faire part de vos retours que vos vues convergent ou divergent avec les miennes smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #4 30/06/2020 13h51

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 29/06/2020 (3IÈME MOIS DE REPORTING DE MON PORTEFEUILLE CRÉÉ FIN MARS 2019)


L’objectif annoncé pour ce mois ci était de ré-équilibrer mon allocation sectorielle en privilégiant la consommation de base et les services de communication tout en continuant à renforcer mes positions sur les secteurs de la santé, de la technologie et des services financiers.

Dans les faits, cela donne:

---------------------------------------------------------------------------------

ACHAT

Consommation de base

Pepsico : Un des leaders mondiaux des boissons non alcoolisés et snack avec des marques bien connues en portefeuille (Pepsi, Lay’s, Tropicana…) Une croissance relativement faible, proche de l’inflation mais des ratios de profitabilité très importants (FCF/CA > 8%, ROIC > 20%, ROA ~ 10%).

Walmart : Tout simplement le 1er groupe mondial de grande distribution avec plus de 2 millions d’employés. Là aussi une croissance relativement poussive à 2%/an mais une diversification dans le domaine du e-commerce où ses investissements commencent à payer. Sans compter le versement d’un dividende en croissance depuis les années 80.

Hormel Foods : Groupe alimentaire très largement implanté aux USA qui propose des produits réfrigérés et des produits d’épicerie. Ses fondamentaux sont solides (FCF/CA > 5%, ROCE >15%, ROA > 10%, très peu de dettes et un dividende certes pas en croissance mais versé depuis les années 80)

Unilever : qui figure parmi les leaders mondiaux de la fabrication et de la commercialisation de produits alimentaires et d’entretien avec des marques bien connues chez nous (Dove, Axe, Signal, Rexona, Omo, Skip, Carte d’or etc…) et qui a des ratios de profitabilités excellents (>10%)

Consommation cyclique

LVMH : Ce n’est pas un secteur que je voulais renforcer initialement mais l’opportunité de rentrer sur une belle valeur s’est présentée et je l’ai saisie. D’aucun diront que j’aurais pu initier une ligne sur Hermés (que je préfère personnellement) mais le cours du titre était déjà remonté au delà de ma borne supérieure d’achat.

Services financiers

Mastercard : Ayant déjà Visa en portefeuille, j’ai souhaité dans un but de diversification au sein du secteur des paiements acquérir le concurrent là aussi sur des niveaux de valorisation attractifs

Santé

Vertex Pharmaceutical : Société classée dans le secteur des "biotechnologies", elle est spécialisé dans la recherche, le développement et la commercialisation de médicaments destinés au traitement des cancers, des maladies virales, inflammatoires et auto-immunes. Une croissance du CA de 25% par an sur les 4 dernières années, une marge brute de 85% et une marge nette avoisinant les 30%, couplé à un endettement plus que limité (debt to equity ~ 0.3) m’ont convaincu.

Pfizer : 1er groupe pharmaceutique mondial. En légère perte de vitesse sur la croissance mais des ratios de profitabilité et un dividende toujours attrayant

Humana : Quand on pense au secteur de la santé, on ne pense pas forcément au 1er abord au domaine de l’assurance santé. Humana est une société qui figure parmi les principales compagnies américaines d’assurance-santé et de services médicaux complémentaires. Des fondamentaux solides là aussi et une diversification dans un domaine de la santé non couvert jusqu’à présent.

Technologie

Dassault Systèmes : Une des plus belles tech française si ce n’est la plus belle avec une belle croissance interne et externe (Medidata venant compléter sa plateforme de solutions logicielles dans le domaine de la santé) et une diversification géographique

Adobe : Un vrai moat dans le domaine des logiciels dédiés à la création..(A quand le verbe photoshoper dans le Larousse?). Certes payée un peu chère (2 à 3 ans de croissance au rythme actuel) mais indispensable à mon avis.

Communication Services

Verizon : Dans un soucis de diversification dans ce secteur (prestations de services de télécommunications) en préférant un acteur américain plutot que français

Electronic Arts : Tout simplement un des leaders mondiaux dans le développement et l’édition de jeux vidéos. Une marge nette > 50%, un ROIC > 50%, un endettement faible et une valorisation attractive.

Facebook : Est-il besoin de la présenter. Une opportunité s’est présentée suite aux annonces de boycott de plusieurs sociétés payant des espaces publicitaires. Le marché a réagi, de manière assez importante à mon avis et Facebook devrait faire ce qu’il faut pour revenir dans les clous rapidement. Ce trou d’air m’a permis de me positionner.

RENFORCEMENT

Au gré des mouvements de marché, j’en ai profité pour renforcer y compris dans des secteurs que je souhaitais délaisser comme l’énergie:
Microsoft, Medtronic, Stryker, Axa, BNP, Coca Cola, GTT, Total

---------------------------------------------------------------------------------
La répartition du portefeuille s’établit comme suit:



---------------------------------------------------------------------------------
Les plus/moins values:



---------------------------------------------------------------------------------
La performance Vs le benchmark

Je précise qu’il s’agit d’une comparaison vis à vis d’ETF sur lesquels j’aurais investis si je n’avais pas fait de stock picking et non une volonté de sélectionner le benchmark se rapprochant le plus de mon portefeuille.

Ce mois ci le portefeuille surperforme le benchmark à la faveur d’un rallye impressionnant de Medifast que je valorisais depuis de longues semaines eu égard à ses états financiers entre 130 et 150$ (cf screener), qui cotait 50$ il y a tout juste 2 mois et qui en vaut 136 aujourd’hui. Peut être un coup de chance. Le temps le dira.



---------------------------------------------------------------------------------
La répartition sectorielle et géographique





---------------------------------------------------------------------------------
Le style d’investissement

Petite nouveauté, le rajout de ce graphique permettant de contrôler le style d’investissement tel que défini par morningstar. Mon objectif étant de "migrer" vers la droite.



---------------------------------------------------------------------------------

N’hésitez surtout pas à me faire part de vos remarques smile

bien à vous

Dernière modification par Selden (30/06/2020 14h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #5 02/09/2020 18h30

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 31/08/2020 (5IÈME MOIS DE REPORTING DE MON PORTEFEUILLE CRÉÉ FIN MARS 2019)


Qu’il fut dur, en tout cas pour moi, de me positionner sur les marchés en ce mois d’août.

Une nouvelle fois je me suis posé des questions métaphysiques sur mes investissements.

Tout le monde a évidemment bien compris quels sont/seraient potentiellement les secteurs porteurs dans l’avenir et hormis quelques esprits contrariants qui jouent le rebond de secteurs massacrés, tout le monde semble avoir acheté les mêmes valeurs dans la tech (IA, cloud, sécurité, Saas, Med-tech, fin-tech), santé, consommation de base, communications (jeux vidéo, 5G, réseaux sociaux etc).

On lit et on entend également souvent que les marchés sont micro-efficients. Je l’interprète de la manière suivante. Le prix d’une action à l’instant t est le reflet de l’intelligence collective, d’acteurs de marché bien mieux informés que ce que je peux l’être et disposant de bien meilleurs outils pour pricer une action que moi.

Partant de ce constat, je ne devrais donc pas me poser plus de questions que ça au moment de passer un ordre pour une belle valeur de croissance. Le prix est juste et je n’ai donc qu’à l’acheter puis la voir grandir.

Pourtant, des P/E > 100 voire à 1000,  des PEG > 10 deviennent de plus en plus la norme. De plus en plus de personnes sont convaincues que seuls ces secteurs offriront dans l’avenir un Total Return digne de ce nom et qu’il est urgent de ne pas rater le train en marche.

Tout cela me fait dire qu’il est surtout urgent d’être plus sélectif que jamais aussi bien sur la qualité du bilan que sur le prix d’entrée.

Dans ces conditions que faire ?

Tout d’abord limiter ce comportement moutonnier qui réussit très très bien pour beaucoup depuis plus de 10 ans en essayant d’appliquer quelques simples règles aux sociétés que j’ai pu screener (PEG < 6 ce qui est dans l’absolu déjà élevé, Operating CF / Dette > 0.2, Dette / RN < 3),

cela donne:

---------------------------------------------------------------------------------
ACHAT

Services financiers

Houlihan Lokey: Banque d’affaires internationale spécialisée dans les fusions-acquisitions, les marchés de capitaux, les restructurations financières et les valorisations.

Santé

Resmed: Elle intervient dans la conception, la fabrication et la commercialisation de dispositifs médicaux ainsi que de logiciels de diagnostic, de traitement et de gestion des troubles respiratoires du sommeil. Elle affiche des ratios incroyables depuis de nombreuses années > 15% (FCF/CA, ROCE, ROIC, CROIC). J’ai profité d’une correction de 10-15% mi août pour rentrer sur le titre.

Technologie

LAM Research : Elle est spécialisée dans la conception, la production et la commercialisation d’équipements de fabrication de circuits intégrés à destination des industries de semi-conducteurs. Son exposition importante à la chine m’a fait hésiter malgré ses fondamentaux solides. Mais les récentes montées de tensions entre les deux pays n’ont pas eu de répercussion franche sur le cours de bourse.

Teradyne : En complément de LAM, une société qui elle traite de la vérification de la bonne fabrication de ces semi-conducteurs en concevant et en vendant des tests automatisés. C’est un peu réducteur car la société vend également ses solutions dans les secteurs de l’électronique grand public, du sans fil, de l’automobile, de l’industrie, des communications, de l’aérospatiale et de la défense.

Fabrinet : Une small cap qui offre une gamme de capacités optiques et électromécaniques de grande précisions dans l’ensemble du processus de fabrication à destination principalement des secteurs des communications optiques, des lasers industriels, de l’automobile, du médical.

Fortinet : Elle édite des logiciels et conçoit des équipements de cybersécurité destinés à la protection des réseaux et des infrastructures des systèmes d’information ainsi qu’à la protection des données des entreprises et des administrations.

Qualys : Elle fournit des solutions de sécurité permettant aux entreprises d’identifier les risques pour la sécurité de leurs infrastructures de technologies de l’information (TI), de protéger leurs systèmes et applications contre les cyberattaques.

Avec Fortinet et Qualys, je rentre dans le domaine de la Cybersécurité absent de mon portefeuille jusqu’alors.

Garmin : Ceux qui courent souvent connaissent les produits de cette société. C’est un leader mondial de la conception, de la fabrication et de la commercialisation de systèmes de géolocalisation par satellite (GPS) y compris dans le domaine maritime et aéronautique. Mon seul regret, ne pas avoir pu me positionner en mars avril quand elle cotait 60$.

Services de communications

Take-Two Interactive : Elle développe des jeux sur console, PC ou smartphone. Je possède déjà Electronic Arts et j’ai donc hésité au moment de valider l’ordre. Mais les bons fondamentaux associés à une bonne croissance et une bonne dynamique du cours de bourse ont eu raison de mes hésitations.

RENFORCEMENT

J’ai profité de respirations/sanctions sur ces titres pour renforcer.

Cisco, Hamilton Lane, Elia, Sanofi

---------------------------------------------------------------------------------
La répartition du portefeuille et les performances associées relativement au montant investi:

La rotation sectorielle tant attendue n’est pas encore là mais mes titres à la traîne remontent doucement..très doucement..C’est encore très rose dans les industrielles.



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

Je précise qu’il s’agit d’une comparaison vis à vis d’ETF sur lesquels j’aurais investi si je n’avais pas fait de stock picking et non une volonté de sélectionner le benchmark se rapprochant le plus de mon portefeuille.

Depuis le début de l’année, le portefeuille est à -8.95% alors que ses camarades ETFs S&P500 et Monde de Lyxor sont respectivement à 1.94% et -2.17%



---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement



---------------------------------------------------------------------------------

Bien à vous

Dernière modification par Selden (02/09/2020 18h33)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 03/10/2020 15h14

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE au soir du 02/10/2020 (6IÈME MOIS DE REPORTING DE MON PORTEFEUILLE CRÉÉ FIN MARS 2019)


Le plus difficile en ce mois de septembre pour le moins chaotique a été de garder une certaine ligne de conduite. Entre journées de sell-off et d’euphorie, j’ai eu l’impression de passer un examen sur les biais psychologiques.

En cette période de forte volatilité, j’ai plutôt investi en 1/3 ou 1/5 de lignes. Je constate que je tends à conserver cette approche en me disant que j’aurais ainsi des cartouches pour renforcer en cas de baisse mais je doute que cette stratégie soit payante sur le long terme.

Ma stratégie single-factorielle orientée qualité devrait au contraire m’encourager à investir la ligne à 100% et regarder l’action monter à MT/LT sans me soucier des vicissitudes du CT. Si j’ai confiance dans la qualité de l’action que j’ai repérée, il n’y a aucune raison de ne pas y investir à 100%. Ne pas procéder de cette manière est révélateur d’un biais cognitif : « le biais d’attente» négative.

Je vais y travailler, aidé indirectement par les limitations de mon PEA ouvert cette semaine qui m’oblige à investir 500€ sur une action cotée hors Euronext.

La relecture de la file de Scipion et notamment son dernier message me font prendre conscience d’un autre biais à l’œuvre : « l’illusion de validité ». Mon screener automatisé et élaboré suite à de nombreuses lectures académiques me permet de donner un fair-price à une action. En dessous d’une surcote de 15% je ne me positionne pas.

Je fais le constat que depuis 1an et demi je regarde plus souvent le train passer que ce que je ne monte dedans. Ma croyance en la micro-efficience des marchés, doublée de mon approche qualité devrait au contraire me convaincre que cette qualité (en tout cas au niveau comptable) est déjà pricée…et se paye. Rajouter un pseudo critère « value » à de la grande qualité m’apparait comme antinomique.

Je pense que ce biais a été favorisé par de trop nombreuses lectures. A la fois d’adeptes de la value mais aussi du GARP voire d’ETFs. J’ai alors inconsciemment adopté une attitude intermédiaire, les arguments de chaque coté me paraissant valables.  Et de la même manière qu’un tennisman initiant une montée à la volée mais restant au milieu du court j’ai perdu bon nombre de points (de performance).

---------------------------------------------------------------------------------
ACHAT

Technologie

Aspen Technologies: C’est un fournisseur mondial de solutions logicielles d’optimisation des processus conçues pour gérer et optimiser la conception des usines, la performance opérationnelle et la planification de la chaîne logistique. Une Mid-cap dont la croissance des ventes est très forte par activités et par région, avec des marges très importantes.

Industrie

Roper Technologies: Une société très diversifiée (technologie industrielle, produits d’imagerie scientifique, systèmes de contrôle et d’énergie etc..) avec une croissance régulière et de bonnes marges (> 20%) bien que les capacités à rembourser la dette long terme soient assez moyennes (les bénéfices sont 4x inférieurs au total de la dette long terme)

Fastenal: Un moat incroyable dans la distribution de matériel industriel et de construction. J’ai hésité à en prendre une louche à moins de 30€. Dans l’aéronautique, Fastenal est un gros fournisseur et j’ai pensé qu’ils seraient plus durablement impactés. Mal m’en a pris. J’y suis revenu pendant le sell-off.

Consommation de base

Monster Beverage : Société bien connue dans le domaine des boissons énergétiques.  A première vue pas forcément de moat mais les données quantitatives m’ont séduites. Une marge brute > 60%, un endettement raisonnable et une croissance de 8%/an. Là aussi j’ai profité d’une journée de sell-off pour y rentrer.

RENFORCEMENT

J’ai profité de respirations/sanctions sur ces titres pour renforcer.

Cisco, Hamilton Lane, Qualys, Microsoft, Rubis, Vertex Pharmaceutical, LAM Research, Worldline

ALLEGEMENT

Vente de la moitié de mes actions American Eagle Outfitter qui représentait alors 3x mon encours sur Microsoft.
L’action a été pénalisée par l’activité partielle des centres commerciaux. Même si les ventes sur internet ont explosé, ca ne compense pas la perte sur les points de vente physiques. L’action a repris plus de 150% depuis son plus bas du mois de mars. J’aurais pu profiter un peu plus peut être d’un effet momentum mais la visibilité sur la propagation du virus aux US doublé d’une incertitude politique assez élevée m’ont résolu à diminuer la taille de la ligne.

---------------------------------------------------------------------------------
La répartition du portefeuille et les performances associées relativement au montant investi:

La rotation sectorielle tant attendue n’est pas encore là mais mes titres à la traine remontent doucement..très doucement..C’est encore très rose dans les industrielles.



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

Je précise qu’il s’agit d’une comparaison vis à vis d’ETF sur lesquels j’aurais investi si je n’avais pas fait de stock picking et non une volonté de sélectionner le benchmark se rapprochant le plus de mon portefeuille.

Depuis le début de l’année, le portefeuille est à -11.32% pour une valeur de la part à 105.96
, une moins-value sur montant investi de -0.54% depuis la création du portefeuille et un TRI de -0.94%



---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement



WAY FORWARD

Dans les prochaines semaines je vais m’attacher à me débarrasser de mes biais. Vaste quête.
J’en profiterai aussi pour basculer mes actions européennes détenues en CTO vers le PEA nouvellement ouvert.

Bien à vous

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #7 31/10/2020 19h09

Membre
Réputation :   73  

DÉTAIL DU PORTEFEUILLE AU 31/10/2020




-----------------------------------------------------------------------

Dernière modification par Selden (01/11/2020 09h55)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8 27/11/2020 18h05

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 27/11/2020 (8IÈME MOIS DE REPORTING DE MON PORTEFEUILLE CRÉÉ FIN MARS 2019)


1er PARTIE


Un mois de novembre somme toute assez surprenant. Alors que le mois d’octobre se terminait sur une chute des indices de 5 à 10% , que l’élection américaine pointait le bout de son nez la semaine suivante et que les annonces de reconfinement partiel devenaient de plus en plus probables , il était hardi d’envisager une telle hausse en ligne droite des marchés.

Tant mieux pour la satisfaction personnelle de voir son portefeuille reverdir mais pour l’investisseur de long terme cela ne reste qu’un épisode dans la vie mouvementée qu’il aura à affronter.

Les raisons d’être optimistes ne manquent pas, entre l’espoir d’un vaccin produit en masse rapidement, des Etats et banques centrales toujours plus au soutien d’une économie vacillante, des relations diplomatiques « assainies » qui se profilent avec les USA.

Mais selon moi la prudence reste de mise. Les raisons de cette prudence ont été débattues en long et en large sur ce forum (faillite d’entreprises, chômage, précarité,  épuisement du personnel hospitalier, vagues successives, consentement au vaccin, regain de tensions internationales etc..)

Il ne s’agit bien évidemment pas de rester planté en attendant un krach qui n’arrivera peut être pas mais plutôt de distiller ses cartouches avec lucidité en suivant son plan d’investissement à la lettre.

Plus que jamais je crois qu’il faut garder la tête froide, suivre son process en faisant abstraction du brouhaha, ne céder ni à l’euphorie ni à la crainte et paradoxalement moins lire les avis des uns et des autres pour se concentrer sur sa logique d’investissement. (Ndla : on remarquera le nombre de mises à jour impressionnantes de portefeuilles en cours de mois sur ce forum suite à la très forte hausse).

Mes achats décrits ci-dessous reflètent cette approche systématique. Je prends une louche des titres qui m’intéressent avant de renforcer. Un peu à la manière du très estimé Scipion tout en ayant conscience que ma louche ressemble plus à une cuillère à café smile.

---------------------------------------------------------------------------------

ACHAT

Technologie

SAP: Une belle claque pour ce qui reste une belle société tech européenne. La sanction est peut être justifiée mais 30% me paraissent excessifs. Le management a été très transparent et même si ils ont pris du retard dans la prise du virage cloud, l’entreprise a suffisamment de ressources pour le rattraper. J’ai attendu que le cours se stabilise pour y rentrer aux alentours de 98€.

Jack Henry Associates: Elle figure parmi les principaux fournisseurs mondiaux de solutions technologiques et de services de traitement des transactions à destination, essentiellement, du secteur des services financiers. Ses activités principales se font dans les domaines du développement de solutions et de services de traitement des paiements, de la gestion de plates-formes technologiques de traitement des informations, de vente de logiciels et prestations de services. Dans chacune de ces branches le CA a progressé de plus de 9%.

MKS Instruments: C’est un fournisseur mondial (plus de 60ans d’existence) d’instruments dont le cœur de métier s’articule autour de 3 segments :
-    Vacuum & Analysis qui propose des solutions de contrôle de la pression et du vide ; des solutions de livraison de matériaux comprenant des technologies ainsi que des sous-systèmes intégrés de mesure et de contrôle de la pression; des réseaux d’adaptation de radiofréquence et des produits de métrologie utilisés pour fournir de l’énergie aux processus de gravure, de décapage et de dépôt; des produits de plasma et de gaz réactifs.
-    Light & Motion  qui propose des lasers et des systèmes à base de laser, tels que des amplificateurs et des lasers; des produits photoniques comprenant des composants optiques, des ensembles de lentilles et des solutions d’isolation des vibrations/
-    Equipment & Solutions  propose des systèmes laser pour la fabrication de circuits imprimés (PCB)

MKS dessert les marchés des semi-conducteurs, des technologies industrielles, de la santé, de la recherche et de la défense.

Ciena: C’est une société qui fournit une gamme d’équipements, de logiciels et de services (transport, commutation, VOIP) à des opérateurs réseaux.

Santé

Petmed Express: C’est une pharmacie pour animaux de compagnie qui commercialise des médicaments ainsi que d’autres produits de santé pour chiens et chats, directement auprès des consommateurs. Elle vend également de la nourriture, des lits, des caisses etc… Je pense que c’est un secteur qui a de l’avenir dans un monde où on prendra peut être plus soin de nos fidèles compagnons que de nos semblables. Cela ne sera néanmoins pas une grosse position.

Medpace Holding: C’est un organisme de recherche clinique sous contrat (CRO) qui offre classiquement des services de développement de médicaments et d’instruments médicaux fondés sur la recherche clinique tout en s’associant à des sociétés pharmaceutiques, biotechnologiques et de dispositifs médicaux dans le développement et l’exécution d’essais cliniques.

ICON PLC: Là aussi un CRO mais coté européen. Ses services comprennent la gestion des essais cliniques, les activités biométriques, la consultation, l’imagerie, la dotation en personnel contractuel, l’informatique et les services de laboratoire.

Simulation Plus: Dans le même thème que Veeva et donc très chère. Elle développe des logiciels de chimie/pharmacie utilisés par diverses entreprises pharmaceutiques, biotechnologiques, agrochimiques et alimentaires, ainsi que par des organismes de réglementation pour la conduite de recherches industrielles. Une croissance extrêmement forte sur tous les continents mais comme toutes les sociétés avec un PE élevé, le moindre faux pas et la sanction ne se fait pas attendre. -20% depuis la dernière publication. J’en ai profité pour rentrer sur la valeur.

Chemed Corp: Elle offre des services de soins palliatifs à ses patients par l’entremise d’un réseau de médecins, d’infirmières, d’aides à domicile, de travailleurs sociaux, de membres du clergé et de bénévoles. Elle propose également des services de plomberie, de nettoyage des canalisations, de restauration de l’eau et d’autres services connexes aux clients résidentiels et commerciaux.

Industrie

Booz Allen Hamilton: Société de portefeuille qui fournit des services de conseil en gestion et en technologie, en analyse, en ingénierie, en numérique, en opérations de mission et en cyber-solutions aux gouvernements, aux entreprises et aux organisations à but non lucratif aux États-Unis et dans le monde.

CSW Industrials: La Société exerce ses activités dans les  domaines des produits industriels  (fourniture de produits mécaniques spécialisés, de produits de protection contre l’incendie et la fumée, de produits de construction architecturaux et d’équipement d’entreposage, de filtration) et chimie de spécialité  (fourniture de consommables qui confèrent ou améliorent des propriétés telles que le pouvoir lubrifiant, les propriétés antigrippantes, la friction, l’étanchéité et le contrôle thermique). Une Mid-cap dans un secteur qui ne fait pas rêver mais avec de bons fondamentaux.

Tractor Supply: C’est le plus grand détaillant pour éleveurs et agriculteurs des Etats-Unis. Il fournit des produits destinés aux chevaux, au bétail et aux animaux domestiques, des matériels (outils, tracteurs et remorques), des produits pour pelouses et jardins, des équipements motorisés, des vêtements et chaussures de travail, des produits d’entretien agricole.

Consommation de base :

Dollar General Corp: Elle est spécialisée dans la distribution à prix réduits de produits de grande consommation. L’intégralité du CA est réalisée aux US au travers de plus de 15000 magasins.

Ollie’s Bargain: C’est un détaillant de marchandises de marque. La société offre à ses clients une sélection de produits de marque, notamment des aliments, des articles ménagers, des livres et de la papeterie, des lits et des salles de bains, des revêtements de sol, des produits électroniques et des jouets etc etc..Le positionnement pourrait être comparé à Costco même si OLLI n’est présente qu’aux US. Cependant je la trouve bien moins chère et moins hype que Costco.

Clorox: Elle figure parmi les leaders mondiaux de la fabrication et de la commercialisation de produits de grande consommation, majoritairement des produits d’entretien ménagers et à usage domestiques. Grosses marges, croissance régulière.

Helen of Troy: C’est un concepteur, un développeur, un importateur, et un distributeur mondial d’un portefeuille de produits de consommation de marque regroupés en 3 secteurs : articles ménagers, Santé et maison, Beauté.

Consommation cyclique:

Home Depot: Est-Il besoin de présenter le n° 1 mondial de la distribution de détail de produits de rénovation résidentielle. Implanté uniquement en Amérique du nord, elle devrait profiter de la tendance lié à l’amélioration des intérieurs.

Alibaba: Le Amazon chinois. La société s’est faite sanctionner ces derniers temps après que Jack Ma soit rentré dans le collimateur du PCC. Pour certains c’est un signal de vente. J’ai décidé d’être contrariant et de profiter d’un point d’entrée à 260$.

Pulte Group: Elle figure parmi les leaders américains (3ième place) de la construction et de la commercialisation de maisons individuelles . Elle vient en remplacement de Persimmon vendue en raison des incertitudes économiques au UK. Elle est légèrement plus abordable que Dr Horton très (trop ?) populaire.

UFP technologies: Une small cap engagée dans la transformation de mousses, de plastiques, de composites et de fibres naturelles pour fournir à ses clients diverses solutions dont des garnitures intérieures d’automobiles, des composants d’appareils médicaux, des composants jetables pour le soin des plaies, des composants d’uniformes et d’équipement militaires, des filtres à air, des isolants haute température, des produits de beauté etc..

Malibu Boats: Elle conçoit, fabrique et distribue des bateaux de sport surtout aux US mais aussi dans l’hémisphère sud avec l’Af Sud et l’Australie–NZ. Une entreprise cyclique mais un pari sur l’augmentation du nombre de nouveaux riches « m’as-tu vu » prêts à frimer aussi bien en hiver qu’en été.

Finance:

Euronext: Elle gère des places boursières en Europe continentale, en Irlande et en Norvège. Sanctionnée après le rachat de la bourse de Milan à LES et une potentielle augmentation de capital pour financer cet achat. Là aussi je me suis montré contrariant et j’ai profité d’un point d’entrée à 15% des plus hauts récents.

ETFs:

Comme précisé dans mon post précédent, je bascule progressivement mon portefeuille vers une gestion indicielle simpliste à base de Monde, Emergents, World Momentum, World Quality. Pour le moment je laisse de coté le factoriel sur la partie Europe.

Le but est d’être le plus lazy possible sur cette poche. Si c’est pour essayer de surpondérer tel ou tel secteur ou telle et telle zone, je considère qu’on est dans la gestion active de la gestion passive avec tous les inconvénients psychologiques qui l’accompagnent.

Ce mois-ci donc :
•    iShares Core MSCI World (EUNL)
•    Lyxor PEA Monde (EWLD)
•    AMUNDI ETF PEA MSCI EMERGING MARKETS (PAEEM)
•    Xtrackers MSCI Wd Momentum (XDEM)
•    iShares Edge MSCI World Quality Factor UCITS ETF (IS3Q)

RENFORCEMENT

J’ai profité de respirations/sanctions sur ces titres pour renforcer.

Cisco, Epam Systems, Take Two Interactive, Fortinet , Electronic Arts , Hormel Foods

ALLEGEMENT

Non par perte de confiance en ces sociétés là mais pour ajuster leur pondération en montant investi dans le portefeuille.

Vinci, Axa , Total , Thales

VENTE

Vente totale de American Eagle Outfitter en très légère PV. Cette fois j’ai pu profiter à plein de la hausse quasi aveugle du début du mois (quasi +20%). Même si ca reste une belle société, le retail vestimentaire va souffrir selon moi pendant encore de longs mois.
Après ma vente le cours a chuté de 10% avant de reprendre….20%..Bis repetita de Persimmon. Que de bons timing smile..

Cependant, je suis plutôt satisfait de ne pas m’être montré cupide pour gagner quelques centimes de plus.. Rétrospectivement qu’est ce que j’ai pu rater comme achat/vente pour des broutilles.

Cela fait donc un sacré paquet de valeurs achetées. Mais comme déjà souligné par Tanuky, « je préfère prendre plusieurs valeurs pour privilégier la diversification plutôt que de passer du temps à choisir LA bonne valeur du secteur dont je ne suis absolument pas sûr du meilleur résultat »

To be continued

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 27/11/2020 18h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   203  

Bonjour Selden,

Pour la partie vétérinaire, il y a aussi les deux belles et classiques Zoetis et Idexx sur la partie médicamenteuse.

Et plus centrée sur les animaux de compagnie, il y a la nouvelle scandinave Musti Oyj qui peut vous intéresser.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #10 27/11/2020 19h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Je vais compléter la partie animaux avec en Europe 4 incontournables :
- Zooplus (Xetra), distributeur en ligne. Taux de fidélité des clients à 97%, imprenable par Amazon (à mon sens). Rentable, contrairement à Chewy
- Pets at Home (LSE), retailer plus traditionnel qui, après un peu de mal, a bien pris le virage du numérique et phygital, et investit dans ses propres cabinets de vétérinaires/soins/toilettage
- Les français Virbac et Vétoquinol

Peut-être dérangeant éthiquement, vous avez Genus Plc (Londres), spécialiste des "souches" hybrides pour animaux d’élevage, qui affiche une solide croissance rentable.

Aux US :
- Chewy, donc. Très forte croissance, mais cash burn toujours important, ils prévoient un EBITDA à l’équilibre pour l’an prochain. A voir, mais ça vaut déjà $28B, soit 280 l’EBITDA projeté en 2022…
- Trupanion, assurance santé online pour animaux domestiques. Après avoir été longtemps boudée post-IPO (pour moi à raison car il y a 0 barrière à l’entrée et si c’était un business avec tellement de potentiel les assureurs historiques seraient déjà sur les rangs), le cours a explosé cette année depuis le mois de mai, avec pourtant rien de franchement nouveau sous le soleil. Dossier casse-gueule, mais je le mentionne
- Covetrus, spin-off de Henry Schein. Progiciels de gestion de cabinets vétérinaires
- Freshpet, nourriture saine pour animaux. Une des valeurs favorites de Scipion. J’avais revendu après un beau parcours aux résultats 2020 car je les trouvais assez moyens avec une croissance qui ralentissait et risquait de ne plus justifier ses multiples. Le covid a rebattu les cartes, la croissance accélère de nouveau je suis re-rentré fin octobre à un moment de faiblesse du cours.
- Elanco, médecine et nutrition, plus orientée animaux d’élevage

Pour compléter Pulte (que je viens aussi de rentrer, les grands esprits se rencontrent) et éviter un risque idiosyncratique (la promotion immobilière reste casse-gueule, même pour un gros) vous avez par ordre décroissant d’intérêt:
- LGI Homes
- Meritage Homes
- DR Horton même si vous n’en voulez pas smile
- Century communities
- Et le leader, Lennar, qui est pourtant celui qui me semble présenter le moins de potentiel au vu de son backlog (et que je n’ai pas, donc)

Autour de la construction et pour compléter un "home sweet home" initié avec Tractor Supply et Home Depot, vous avez :
- Pool Corp, construction et entretien de piscines. Comme le français Desjoyaux et l’espagnol Fluidra, en plus d’être une société solide, elle profite cette année du contexte Covid
- Installed building products,
- Simspon manufacturing
- Watsco, chaudières
- Fortune brands, meubles de cuisine et salle de bain
- Masco, plomberie
- The Scotts Miracle-gro Company, pelouses et hydroponie
- Trex, terrasses et vérandas, ma préférée de la sélection, un formidable historique de création de valeur actionnariale (x7 en 5 ans, 1000€ investis dessus en 2016 vous auraient rapporté plus que sur Apple, Google ou Amazon)

J’avais Ciena en watchlist, mais moyennement convaincu, les trimestriels début septembre ont douché tout le monde et m’ont plutôt conforté dans mon analyse de value trap. Je lui ai du coup préféré Luna Innovations (aussi présente chez Scipion), après des trimestriels retentissants début novembre

Pour compléter MKS (que je vais regarder), vous pouvez regarder en Europe VAT Group, LPKF Laser (présente chez Scipion et de longue date chez le fonds Prévoir) et PVA Tepla (que j’ai préférée à LKPF en ce début de mois car la faiblesse du carnet de commande de LPKF m’a laissé de marbre)

Pour panacher UFP, vous avez Albany International, que j’ai possédée et cédée en début d’année, les soucis du 737 Max l’affectant particulièrement. Elle a retrouvé des couleurs en ce mois de novembre, entre euphorie aéronautique vaccinale et re-homologation du 737 max

Je me permets de vous corriger sur Ollie’s bargain : le concept (et les magasins) n’ont vraiment rien à voir avec Costco smile. Les concurrents de Costco (et les seuls à avoir le même concept) sont Sam’s club (Walmart) et BJ’s. La raison pour laquelle Costco est bien plus valorisée que Ollie’s (ce qui ne fait pas de Ollie’s une mauvaise société) c’est parce que Costco est une véritable machine de guerre et machine à cash, qui croît chaque année à 2 chiffres, y compris aux US, et qui vient seulement d’arriver en Chine (premier entrepôt en 2019) et qui y a un boulevard (le concept fonctionne bien, Sam’s y est implanté depuis plus longtemps avec un certain succès, et Costco est déjà une des premières chaînes de retail à Taiwan)
Ce qui se rapproche le plus d’Ollies, c’est Ross Stores, et, pour la partie alimentaire, Grocery Outlet Holding

Enfin, vous pouvez compléter Dollar General avec le canadien (québécois) Dollarama

Dernière modification par corran (28/11/2020 10h39)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 27/11/2020 23h03

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Vous ne pouvez pas être aussi exigeant sur le FCF yield sur des boîtes à dominante industrielle que sur des boîtes "asset-light". Il y aura toujours des années où des investissements seront nécessaires qui mangeront le FCF de l’année - cela n’empêche pas ces entreprises de créer de la valeur, j’ai envie de dire bien au contraire : c’est au moment où elles arrêtent d’investir (et donc que leur FCF yield devient très intéressant) qu’elles perdent pied.

Ce qui m’avait alerté chez Ciena :
- Une croissance pas forcément très rentable ($300M de CA en plus entre 2017 et 2018 et un EBIT flat ?)
- Un cours qui a fait du surplace en 2019 quand toute l’industrie électronique explose après la curée de décembre 2018
- Un cours erratique avec des gros à coups à la hausse comme à la baisse, qui signifie que les résultats sont à chaque fois une surprise, et donc que le management ne contrôle pas son business
- Enfin, des multiples qui restent étonnamment bas à moins de 10x l’EBITDA alors qu’en ces temps d’argent gratuit une croissance de 15%/an devrait se payer plutôt 30x

La sanction est tombée au Q3 ; pourtant bien dans la guidance (pour une fois), ils ont beaucoup déçu car les résultats de tout le monde avaient été bien meilleurs que prévus pendant la période équivalente. C’est ce qui avait propulsé son cours à ses hauts de fin août, car on s’attendait à ce qu’il en soit de même pour eux.

Les prochains résultats sont dans 2 semaines, je serai ravi qu’ils me prouvent que j’ai tort smile

Si vous voulez un autre exemple de value trap assez similaire à Ciena, vous avez Netapp, que vous pouvez étudier sur la période 2017-2019 (une croissance plus qu’honorable, une excellente rentabilité, un dividende généreux et en croissance, des ratios très raisonnables - what could go wrong ?).
Je peux en parler, je suis tombé dedans quelques mois smile (heureusement je suis rentré après la deuxième publication horrible de 2019 et en suis sorti par le haut en tout début d’année car je ne le sentais pas)

Sur Costco : l’exemple français (seul magasin à ce jour, et qui le restera très probablement - je les vois quitter la France en 2021) est un très mauvais exemple, justement à cause de la puissance des hypermarchés en France. Normalement, Costco exige d’être au moins 25% moins cher (au kg, au L, à l’unité) que l’équivalent en retail traditionnel au prix normal, en échange d’un volume vendu significativement supérieur (packaging de 30 à 50% supérieur, parfois plus), et de rester moins cher même (toujours ramené à l’unité) quand le produit est en promotion ailleurs
Problème : en HM, les prix des marques nationales sont déjà tellement bas, les conditionnements tellement imposants et les promotions tellement agressives que PERSONNE n’a proposé à Costco d’offre répondant à ses critères, et ont préféré dire "merci mais non merci", malgré des pressions énormes sur les maisons mères ou filiales nord-américaines. Il était hors de question de risquer de se mettre à dos Leclerc (qui aurait de toute manière réclamé la différence de prix pour s’aligner sur Costco) pour 1 magasin. Résultat, Costco s’est retrouvé sans produit phare à proposer, et a dû en rabattre sur les conditions pour avoir quand même autre chose que sa marque Kirkland, et donc son offre n’est pas très différente de ce que l’on peut trouver en HM en période promotionnelle - rien qui donc y justifie une expédition. Ils ont aussi du mal à décoller en Espagne un peu pour les mêmes raisons, mais surtout à cause de Mercadona qui leur a déjà coupé l’herbe sous le pied.

En Amérique du Nord (et dans les autres pays où Costco opère), la situation est très très différente, et le gain est très significatif par rapport au retail traditionnel, même par rapport à Walmart, et, de plus, les consommateurs adorent stocker, ce qui n’est pas trop le cas en France (la taille des logements y joue pour beaucoup).
L’adhésion y est par ailleurs beaucoup plus élevée (autour de $100), et, comme Prime, augmente régulièrement, ce à quoi le consommateur consent, car c’est amorti en 2 visites. Tout le bottom line de Costco provient des adhésions, la marge de Costco (autour de 14% sur tous les produits pour toutes les catégories) sert à couvrir les charges variables et quelques charges fixes. Costco est tellement gros et puissant qu’il se fait même payer par Mastercard pour accepter leurs cartes en échange de l’exclusivité comme moyen de paiement (en plus du cash). Avant, c’était Amex ; quand Amex a perdu Costco, ils l’ont senti passer - pour beaucoup l’unique raison de détenir une Amex c’était de pouvoir payer chez Costco

Dernière modification par corran (27/11/2020 23h30)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 28/11/2020 13h34

Membre
Réputation :   73  

Bonjour Cat,

Vous pourrez trouver les informations relatives à cette classification ICI.

La méthode peut être discutée mais j’avoue que par simplicité j’ai utilisé cette solution clé en main.

Le but ici est vraiment d’avoir d’un coup d’oeil une vision sur les orientations que je peux prendre et corriger le tir sur mes apports suivants pour maintenir une allocation équilibrée (pas forcément la plus optimale cela dit).

Bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+2]    #13 03/01/2021 14h01

Membre
Réputation :   73  

Bonjour Corran,

Oui je pense que je vais faire un achat de capitulation sur Arista. Et sur d’autres aussi smile..

Comme vous l’indiquiez très justement sur la file de peakykarl:

Je dis toujours que l’investissement en titres vifs est le temple des regrets ; le meilleur moyen de minimiser les regrets, c’est de maximiser le nombre de lignes.

Ciena fait partie également du cas 1/ que j’évoquais sur le pyramidage à la hausse. Lorsque j’ai vu que malgré sa publication elle se stabilisait et même remontait j’aurais du en reprendre une louche ?!.

Concernant la WL Europe , effectivement je pense que vous les connaissez toutes smile. je la mets néanmoins ci dessous si jamais. Elle comporte environ 70 sociétés (sur 230 qui ont retenu mon attention et qui font partie de mon screener).

Ce ne sont pas donc pas forcément "les meilleures" mais uniquement celles qui remplissent mes critères subjectifs.

Le screener sera sans doute agrémenté de pas mal de valeurs que vous avez en PEA et que je vais étudier smile.

Je précise qu’elle ne contient pas encore les valeurs Suisse, UK ni environ une moitié de sociétés suédoises et 3/4 de sociétés allemandes spottées mais non encore intégrées.

Nota: Si ça intéresse la communauté, je pourrai également publier ma WL US ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #14 03/01/2021 17h47

Membre
Réputation :   73  

2ième PARTIE – BILAN DU PORTEFEUILLE


Ce mois de décembre aura permis de consolider la hausse de novembre.

Les différents risques auxquels nous devrons faire face ont déjà bien été décrits par Scipion et je m’attends donc à un T4 mouvementé.

Pour le moment j’accompagne la hausse et je reste investi à 100% tout en gardant mes critères de sélection. Je rate peut être de belles hausses sur des dossiers spéculatifs (cf file de Lopazz) mais je conserve ma tranquillité d’esprit.

ACHAT

Technologie

Alarm.com: Société active dans le domaine de la maison intelligente (vidéo surveillance, gestion de l’énergie, contrôle d’équipements à distance etc..) avec des solutions software et hardware.
La croissance est très belle (~20%), les marges confortables. Le timing d’achat n’était pas mauvais (+30% en quelques jours) mais encore une fois sur une petite louche.

Infotel: Small cap française qui vend des services (Prestations de conseil, d’étude et d’audit des systèmes d’information, développement et mise en place d’applications, intégration de progiciels, prestations d’infogérance, de formation, de maintenance) et du soft (logiciels de réorganisation, de restauration et de sauvegarde des bases de données) surtout à l’intérieur de nos frontières.

Aubay: Autre small cap française dans le secteur des ESN. La diversification sectorielle et géographique du CA est plus importante que celle d’Infotel. Les marges sont belles et l’endettement limité. J’aurais pu me contenter de celle-ci mais j’ai préféré diversifier.

Industrie

Trex: C’est une société qui offre un ensemble de produits d’aménagement extérieur (terrasses, rampes, porches, clôtures, boiseries, charpentes de terrasse en acier , éclairage extérieur).
CA intégralement aux US, croissance de +10%/an dans un secteur actuellement porteur.

Mercury Sytems: Fournisseur de systèmes électroniques dans le domaine de la défense. Un CA surtout réalisé aux US en progression constante tout comme les marges d’EBIT et nettes supérieures à 10%.

Consommation cyclique:

Fountaine Pajot: Small cap familiale française qui figure parmi les 1ers constructeurs mondiaux de catamarans de croisière. Une croissance forte est attendue mais il faudra surveiller le niveau de dette en augmentation.

Piscine Desjoyaux: Société couverte dans la file dédiée.
Je rentre peut être un peu tard sur le dossier mais les perspectives de croissance en Europe me font dire que je ne prends pas forcément une mauvaise décision.

RENFORCEMENT

La stratégie de renforcement évolue quelque peu. Désormais autant de valeurs en hausse qu’en baisse sont renforcées.

Ollie’s bargain, Medpace Holding, Power Integration, Jack Henry Associates , Malibu Boats , Sanofi , Alibaba , Dollar General Corp

ALLEGEMENT

Coca-Cola Vente de 30% de la position pour renforcer Alibaba durement sanctionnée.

VENTE

Aucune

ETFs:

La dernière pierre à ce début d’édifice a été rajoutée. Il s’agit de l’ETF AMUNDI MSCI EM ASIA (AASI).
Les ETFs déjà présents en portefeuille ont été renforcés.

---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille en titres vifs et les performances associées relativement au montant investi:

Comme on peut le voir, la performance est essentiellement tirée par la techno et la conso discrétionnaire avec quelques titres qui ont flambé.



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille d’ ETFs et son poids dans le portefeuille global:

Le poids des ETFs dans le portefeuille global augmente progressivement et il reste encore beaucoup de chemin avant d’atteindre l’objectif de 70%



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique du portefeuille global

Une répartition sectorielle qui sera à affûter en 2021 en augmentant la santé et en diminuant les industrielles et l’énergie



L’allocation géographique monde est encore trop sous-pondérée vis à vis de la zone Asie. Ce sera un chantier pour 2021. La montée en puissance se fera via les ETFs adaptés. Je n’ose pas encore investir en direct sur ces marchés là (risques politiques, frais de courtage)



Pour la partie Europe, il s’agira de diluer le poids de la France et de surpondérer les scandinaves, suisses et allemandes



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

Je précise qu’il s’agit d’une comparaison vis à vis d’ETF sur lesquels j’aurais investi si je n’avais pas fait de stock picking et non une volonté de sélectionner le benchmark se rapprochant le plus de mon portefeuille.

Le portefeuille termine l’année à un piteux -2.02%  pour une valeur de la part à 117.07
, une plus-value sur montant investi de 9.38% depuis la création du portefeuille et un TRI de 15.23%

Inutile de revenir sur les raisons de cet échec (sur-pondération de valeurs COVID massacrées, mauvais money management en 2019)

On constate tout de même pour éviter toute auto-flagellation que depuis la fin mars je surperforme les ETFs S&P 500 et monde ce qui montre tout de même que j’ai su réagir à temps (ou que tout simplement j’ai bénéficié d’un effet de rattrapage ^^).





---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement

On constate le rencentrage de mon portefeuille vers des valeurs Mid & Small



WAY FORWARD

Cf ce message

Bien à vous

Dernière modification par Selden (03/01/2021 18h08)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 04/01/2021 12h09

Membre
Réputation :   73  

3ième et dernière PARTIE


SYNTHÈSE DU PORTEFEUILLE AU 31/12/2020




---------------------------------------------------------------------------------

PORTEFEUILLE ETFs AU 31/12/2020


Le portefeuille est désormais complet et le mix sectoriel/géographique/factoriel me convient.



---------------------------------------------------------------------------------

PORTEFEUILLE TITRES VIFS AU 31/12/2020


Il contient désormais 101 lignes. Je ne me fixe pas d’objectifs en terme de nombre de lignes et compte poursuivre mes achats de sociétés QARP dès que l’opportunité se présente.

Nota: Les montants investis sont retraités des allègements

Dernière modification par Selden (04/01/2021 12h11)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #16 31/01/2021 19h39

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 30/01/2021 (AGE DU PORTEFEUILLE = 22 mois)


1ere PARTIE


Un mois de Janvier qui au final aura été assez stable pour les marchés mais marqué par une volatilité intraday assez importante.

Ces signaux de nervosité s’ajoutant aux discours assez anxiogènes de reconfinements un peu partout en Europe et au protectionnisme annoncé encore plus pregnant aux US que quand Trump était aux manettes.

Dans ce contexte particulier, j’ai préféré ne pas initier de nouvelles lignes mais renforcer de manière opportuniste mais pas toujours très adéquate certaines belles valeurs ainsi que les ETFs.


ACHAT

Aucun

RENFORCEMENT

Le timing n’aura pas toujours été très heureux. Notamment Facebook que je n’ai étrangement pas renforcé à 245$ mais à 273$ la veille de la publication sachant qu’ils publient souvent au dessus du consensus…bon..raté..

Adobe, Facebook, MKS Instruments, Jack Henry Associates , Mercury , Ciena , Verizon

ALLEGEMENT

Petmed: Vente de 70% de la position suite aux actions de particuliers contre les fonds vadeurs qui ont fait monter le titre de 65% en 2 jours.

Vinci: Un ordre limite qui s’est déclenché vers 77€ pour la moitié de la position. Ce titre est détenu en CTO. Si cela baisse encore je ne m’interdis pas d’en reprendre en PEA cette fois

VENTE

TCM Group: Vente totale déclenchée là aussi via un ordre limite. Toujours détenue par I&E à ma connaissance. Un peu déçu de me séparer de cette valeur qui est une des rares à satisfaire mes critères mais le contexte sanitaire court terme, sa détention originelle en CTO  et sa stagnation ces 6 derniers mois me font relativiser.

Là aussi je ne m’interdis pas d’en reprendre en PEA un des ces 4.

ETFs:

Les ETFs déjà présents en portefeuille ont été renforcés.

---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille en titres vifs et les performances associées relativement au montant investi:



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille d’ ETFs et son poids dans le portefeuille global:

La part d’ETFs dans le portefeuille croit modestement de 1.5 points.



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique du portefeuille global

La part de l’Asie progresse…doucement…La partie US et la Techno sont peut être un peu trop surpondérées mais comme c’est actuellement le combo qui marche ce n’est pas encore génant.



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

Je précise qu’il s’agit d’une comparaison vis à vis d’ETF sur lesquels j’aurais investi si je n’avais pas fait de stock picking et non une volonté de sélectionner le benchmark se rapprochant le plus de mon portefeuille.

Depuis le début de l’année, le portefeuille est à -0.41% pour une valeur de la part à 116.58
Une sous performance assez marquée vis-à-vis des indices de l’ordre de 125pts de base et un écart qui s’est recreusé ce mois ci.



---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement



Bien à vous

Dernière modification par Selden (31/01/2021 21h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 27/02/2021 11h26

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 27/02/2021 (AGE DU PORTEFEUILLE = 26 mois)


1ere PARTIE


Ce mois de février aura été un condensé des émotions que peut vivre un investisseur au long de son parcours. De l’euphorie d’une sortie de crise avec la généralisation de la vaccination, le recul des contaminations (sauf en France),  le plan de relance US qui se précise. En passant par la crainte liée aux tensions obligataires et une « mini » rotation sectorielle faisant fondre comme neige au soleil les plus values acquises au mois de novembre.

L’objectif était de pouvoir garder le cap si une telle situation se présentait et je peux dire qu’il a été tenu.

Ce mois aura également été celui de ma demande de transfert de PEA. Auparavant chez Yomoni, bientôt chez BforBank .

Pourquoi Yomoni pour un PEA me direz vous? Lorsque je l’ai ouvert en 2018, la loi PACTE n’était encore qu’une étincelle dans les yeux de l’investisseur français et donc les tarifs de Yomoni n’étaient pas si prohibitifs que cela. La deuxième raison était d’avoir une gestion alternative par une tierce partie avec le but de limiter mes biais cognitifs.

3 ans plus tard, la performance est plutôt correcte (~12% par an) mais le surcoût (vis à vis de la loi PACTE) est désormais bien trop important par rapport à la performance ajustée du risque et à l’allocation que je peux très bien suivre moi même.

J’ai donc réintégré l’ensemble des transactions effectuées sur ce PEA (non prises en compte jusqu’à présent) ce qui bien sûr a un impact sur les performances que j’affichais jusqu’alors.

Pourquoi les réintégrer tout de suite et ne pas attendre la fin du transfert ? Tout simplement pour ne pas me retrouver à intégrer la somme totale à l’instant ’t’ avec un très bon PRU, ce qui aurait biaisé mon TRI.

ACHAT

Technologie

Arista Networks: Profitant d’une baisse de plus de 10%, je suis rentré sur cette valeur spécialisée dans le développement et la commercialisation de commutateurs réseau Cloud Ethernet.

Consommation cyclique:

Thule Groupe: Société suédoise spécialisée dans le développement et la fabrication de produits sportifs de plein air mais aussi de transport (sacs à dos rando & photo, portes vélos, support de toit voiture etc..). Publication très bien accueillie et j’ai profité d’un repli généralisé ensuite pour y rentrer.

Matériaux de base:

Miquel yCostas: Société espagnole dont l’activité principale est la production de papier fin et léger utilisé dans l’industrie du tabac. Ils produisent également des papiers d’impression, d’écriture, de laminage et de spécialité, ainsi que des pâtes textiles. Peu endettée, de belles marges, une croissance faible mais régulière et un prix abordable.

Service de communications:

Metropole TV: J’ai bien trop tardé pour rentrer sur M6 , mais c’est une belle entreprise du secteur. Le potentiel de hausse est peut être un peu limité désormais mais un dividende de 9% sur PRU devrait aider à tenir.

Service Financier:

LPL Financial: Déjà dans mon screener, le toujours de très bon conseil Corran me l’a remise en lumière. Une bonne publication m’a décidé à en prendre une louche

T.Rowe: Société de gestion d’investissement qui propose des services de conseil en placement aux investisseurs. CA en augmentation constante. Toujours compliqué de valoriser ces business mais les fondamentaux me paraissent bons et l’upside non négligeable.

RENFORCEMENT

Booz Allen Hamilton, Unilever, Pepsico, Clorox , Church & Dwight , Icon , Teradyne , Simpson Manufacturing

ALLEGEMENT

Thales: Un bon tiers de la position a été liquidée pour investir sur d’autres valeurs européennes

VENTE

Aucune

ETFs:

Les ETFs déjà présents en portefeuille ont été renforcés et ce dernier affiche désormais les ETFs yomoni. Certains auront vocation à être vendus.

Le BNP S&P 500, le BNP EMU et le Lyxor Technology seront sans doute arbitrés vers un ETF Monde.

---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille en titres vifs et les performances associées relativement au montant investi:



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille d’ ETFs et son poids dans le portefeuille global:

La part d’ETFs dans le portefeuille à la faveur de la réintégration est désormais de 30%, en ligne avec un objectif de 50% d’ici fin d’année et 70% voire 80% à terme.



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique du portefeuille global



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

J’ai intégré un nouveau benchmark (World Quality) qui correspond à mon style d’investissement

Depuis le début de l’année, le portefeuille est à 1.58% pour une valeur de la part à 121.3

La sous performance reste assez marquée vis-à-vis des indices.



---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement

Dernière modification par Selden (27/02/2021 11h27)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 27/03/2021 14h37

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 27/03/2021 (AGE DU PORTEFEUILLE = 27 mois)


1ere PARTIE


Le portefeuille de titres vifs fête ses 2 ans aujourd’hui et je suis mitigé sur la performance. Elle est intrinsèquement bonne mais sous performe légèrement le world sur cette période.

Je continue donc sans sourciller mes achats d’ETFs et complète le tout avec les valeurs les mieux notées ressortant de mon screener (*) et de préférence non présentes dans les ETFs que je possède.

Ce qui n’exclut pas quelques exceptions lorsqu’une opportunité se présente comme sur Pinterest.

(*) L’intégralité de la cote US/Europe/Suisse et désormais UK à 50% a été scannée (~ 8000 sociétés). Seules 15% de ces sociétés passent le cut et c’est donc parmi elles que je fais mon marché.

Ce screener est très orienté « Qualité ». Mes ETFs quant à eux sont d’un style d’investissement varié mais trop concentrés à mon gout sur les grosses Mids et large cap.

Je n’exclus donc pas à moyen terme de piocher dans un univers qui n’est pas le mien, à savoir le Small Value pour diversifier en style. A voir ensuite concrétement comment je pourrai y parvenir (service payant et/ou inspiration des meilleurs fonds et/ou les intervenants de qualité dans ce domaine sur ce forum smile)

ACHAT

InMode: (Israël, Solutions de traitement médical et esthétique chirurgical)
UFP Industries: (USA, Fourniture de bois pour l’industrie et la construction)
Pinterest: (USA, Plateforme de partage de collections d’images thématiques)
LHC Group: (USA, Services de soins de santé)
D.R Horton: (USA, Construction de maisons individuelles)

RENFORCEMENT

Alarm.com, Euronext, Icon

ALLEGEMENT

Aucun

VENTE

Petmed Express

ETFs:

Les ETFs déjà présents en portefeuille ont été renforcés. La part d’ETFs dans le portefeuille dépasse la barre des 30%.

---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille en titres vifs et les performances associées relativement au montant investi:



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique du portefeuille global

La part de l’Asie progresse…doucement…



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

Je précise qu’il s’agit d’une comparaison vis à vis d’ETF sur lesquels j’aurais investi si je n’avais pas fait de stock picking et non une volonté de sélectionner le benchmark se rapprochant le plus de mon portefeuille.

Depuis le début de l’année, le portefeuille est à +6.78%  pour une valeur de la part à 127.52

Une légère sous performance en % mais qui se chiffre en milliers d’euros en valeur absolue sad



---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement



Bien à vous

Dernière modification par Selden (27/03/2021 14h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #19 28/03/2021 12h08

Membre
Réputation :   73  

2ième PARTIE


SYNTHÈSE DU PORTEFEUILLE AU 27/03/2020:

Comme évoqué dans le post précédent, la performance en absolue n’est pas mauvaise mais elle reste en dessous d’un World



---------------------------------------------------------------------------------

PORTEFEUILLE ETFs AU 27/03/2020:

J’attends que les problèmes sur mon PEA soient résolus pour solder les lignes Europe techno et S&P 500 en les remplaçant par du World.
Je conserve pour le moment le EMU car je parie sur un rebond plus marqué de l’Europe en 2ième partie d’année car en retard par rapport aux US.



---------------------------------------------------------------------------------

PORTEFEUILLE TITRES VIFS AU 27/03/2020:



Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #20 30/03/2021 19h38

Membre
Réputation :   73  

AMUSEMENT DU DIMANCHE


En lisant certains posts relatant la vente de titres vifs au prétexte qu’ils étaient bien représentés dans certains ETFs également détenus, et investissant moi même de plus en plus en ETFs, je me suis demandé si cette approche avait du sens, moi qui détiens plus de 100 lignes.

Rien de mieux finalement que de faire l’exercice suivant pour en avoir le cœur net. A savoir:

Quelle est la proportion de titres que je n’ai pas en direct, présents en forte proportion dans les ETFs que je détiens et qui ont plutôt la cote chez les investisseurs amateurs?

Pour information, la part des ETFs dans mon portefeuille global est de 30%.

Le résultat, bien qu’intuitif, montre que certaines sociétés d’exception ayant un poids considérable dans les indices et participant grandement à la hausse des marchés ces dernières années, ne représentent qu’une très petite fraction du portefeuille, au delà de ce que j’imaginais.

Rien de bien révolutionnaire me direz vous, mais cela montre à quel point on peut avoir des croyances dont on ne prend pas la peine de vérifier l’exactitude (bien cela soit très simple) et qui ne résistent pas à un examen quantitatif.

Le choix de ces 20 titres est très subjectif.



Mes 20 premières lignes étant:



Je m’étais donc éloigné des très belles big caps sur des prétextes fallacieux, préférant lorgner sur des mids moins scrutées.

Quand je vois que Google, Amazon et Apple réunis ne représentent que 2% de mon portefeuille global soit presque autant que Thales, je considère cela comme une aberration et je ne m’interdis désormais plus d’investir en direct sur ces belles sociétés.

Bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #21 05/04/2021 11h03

Membre
Réputation :   73  

De l’importance de ne pas vendre ?


Suite à un post de MrDividende sur le livre 100-Baggers et notamment une réflexion de l’auteur sur le fait "de tenir sa position contre vents et marées sans céder à la tentation de vendre", je me suis demandé quelles étaient les conséquences de mes actions de vente sur mon portefeuille.

J’ai donc fait l’inventaire de toutes mes ventes ainsi que de mes allègements, regardé mon prix d’achat, mon prix de vente et comparé tout ça au cours d’aujourd’hui.

Le constat n’est pas des plus brillants. Certes c’est une simplification un peu rapide dans le sens où ces ventes m’ont permis d’investir dans d’autres titres qui ont eu une certaine performance. Le résultat est donc moins sombre qu’il n’y parait.

Cependant si je fais l’hypothèse que j’avais bien en disponibilité le produit de ces ventes (~ 7400€), ce qui était bien le cas, et que j’aurais pu l’investir également dans les titres dans lesquels j’ai investi après ces ventes, le résultat est implacable.

Evidemment tout cela est empirique et sur un nombre faible d’échantillons, et sur une durée courte (2 ans). Mais est ce vraiment si éloigné que ça de la réalité de chacun?

Au final le manque à gagner est de quasi 25% par rapport à la plus value actuelle de mon portefeuille..

Moralité, moins on y touche, mieux on se porte..

Bonne fin de we

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #22 23/04/2021 16h01

Membre
Réputation :   73  

Réflexion autour de la poche ETFs


A l’instar de certains contributeurs ici, je procède également en ce mois d’avril à une revue du portefeuille et particulièrement à la poche dédiée aux ETFs.

Je vous présente ci après mes réflexions. Peut être bénéficieront elles aussi à certains lecteurs. Aussi sentez vous libre de me faire un retour « critique » sur ces approches. smile

Je retiens 3 pistes que je nommerai:
     -    Actuelle rationalisée
     -    Alternative 1
     -    Alternative 2

Toutes les données qui suivent sont issues du site Quantalys

Actuelle rationalisée


Mon portefeuille actuel est composé de 9 lignes ce que je trouve très peu lazy et compliqué à renforcer y compris sur une base annuelle.

La première approche consiste à simplifier le tout en vendant sur mon PEA les ETFs ci après pour les réinvestir dans le Lyxor PEA MSCI World:
     -    Le BNP Paribas Easy - MSCI EMU ex CW
     -    Le Lyxor Stoxx Europe 600 Technology
     -    Le BNP Paribas Easy S&P 500

La composition du portefeuille deviendrait :



On réduit donc le portefeuille à 6 lignes avec la répartition indiquée.

Les frais moyens de cette solution s’élèvent à 0.30%.

Les performances backtestées sur 10 ans indiquent une perf annualisé de plus de 11.13%:



L’analyse par répartition (géographique, sectorielle, size) donne une part belle, un peu trop peut être aux émergents au détriment de l’Europe :



On constate un déficit en Small cap (~2%). Je peux palier ce problème en réorientant la sélection de mes titres vifs sur cette tranche là mais je préférerais que mes ETFs couvrent à eux seuls l’intégralité du marché.

Enfin et cela vaut ce que ça vaut mais Quantalys donne une projection de rendement sur la base des rendements passés avec un intervalle de confiance à 90%:



Alternative 1


L’Alternative 1 vise à corriger le problème de l’allocation en Small cap.

Je vends toujours les ETFs sus cités en PEA et à la place, j’investis suivant les répartitions ci-dessous dans 3 nouveaux ETFs Small Cap:
     -    L’IShares EMU Small Cap (~ 450 valeurs)
     -    Le SPDR Europe Small cap (~960 valeurs) pour couvrir la partie non EMU
     -    L’iShares USA Small Cap (~ 1800 valeurs).



C’est mieux mais on est toujours à 9 lignes ce qui complique les renforcements.

Les frais moyens s’élèvent à 0.31%

Les performances backtestées sur 10 ans indiquent une perf annualisée de 11.37%



L’analyse par répartition (géographique, sectorielle, size) permet de faire remonter la partie Europe au détriment des USA dont la part descend à moins de 50% ce qui est bien dessous du poids des US dans la capitalisation boursière mondiale.
Les Small Cap retrouvent un poids plus représentatif à hauteur de 15%



Enfin et cela vaut ce que ca vaut mais Quantalys annonce:



Alternative 2


L’Alternative 2 vise à corriger à priori les problèmes des 2 solutions présentées initialement.

Il implique la vente de 5 ETFs. Les 3 précédemment cités ainsi que le iShares Core MSCI World et le Amundi MSCI EM Asia.

Le produit de la vente est réinvesti dans 2 nouveaux ETFs :
     -    Le Vanguard FTSE All World (~3550 lignes)
     -    Le iShares World Small Cap (~3340 lignes)

Les 2 ETFs cités sont à réplication physique.

Pour le 1er , il permet d’investir simultanément dans l’ensemble des pays développés que l’on trouve dans un World Classique mais également dans les pays émergents, le tout en une seule ligne avec 0.22% de frais..

Le iShares World Small Cap a aussi cette particularité d’investir dans les Small Cap Asiatiques développées et émergentes (~20% des lignes) contrairement à ma solution de l’Alternative 1.

Les frais sont également contenus puisqu’on parle de 0.35%/an.

Autre avantage, on revient ainsi à 6 lignes. Le renforcement est facilité avec la sensation d’investir sur l’intégralité du marché et ce sans arbitrage subjectif vers telle ou telle zone géographique.

Les frais moyens s’élèvent à 0.31%

Les performances backtestées sur 10 ans indiquent une perf annualisée de 10.58%.

La différence avec les 2 autres répartitions présentées s’explique pour moi par la surperformance des actions américaines ces 10 dernières années. Est ce que cela va durer pour les 30 prochaines?



L’analyse par répartition (géographique, sectorielle, size) me semble plus représentative des capitalisations boursières mondiales avec un poids des US à 60% mais une moindre allocation en technologique (< 20%).



Enfin et cela vaut ce que ca vaut mais Quantalys annonce:



Conclusion:


A la vue de ces cas, j’écarterais la solution rationalisée. Ce qui nous laisse l’alternative 1 et l’alternative 2.

L’espérance de gain semble bien moindre pour l’alternative 2. les performances backtestées en tout cas montrent une sous performance par rapport à  l’alternative 1 de 0.79 points/an ce qui est énorme mais on colle un peu plus au marché.

Sachant que l’on ne sait pas à l’avance quelle zone performera le mieux, que j’ai un horizon de 30 ans et que comme le montrait un graphique de Fructif, sur très longue période, les émergents ont surperformé (avec une volatilité bien plus grande bien sûr), j’ai encore quelques hésitations.

Et vous que feriez vous ?

Bien à vous,

Dernière modification par Selden (23/04/2021 16h06)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #23 01/05/2021 15h29

Membre
Réputation :   73  

BILAN DU PORTEFEUILLE 30/04/2021 (AGE DU PORTEFEUILLE = 28 mois)


1ere PARTIE


Devant l’optimisme sans limite du marché, je suis de plus en plus attentif et vigilant à ne pas sombrer dans l’effet FOMO.

J’ai la sensation assez mal-aisante que toutes les potentielles bonnes nouvelles sont pricées, que les très bonnes publications (certaines sans contestation comme les GAFAM mais quid de certaines autres et de l’effet de base ?) occultent le mur de faillite de sociétés non cotées, de petits commerçants, d’enseignes dont on ne connait pas vraiment les effets sur l’économie à moyen terme.

On se rassure en donnant les chiffres des faillites inférieurs ce 1er trimestre à celui un an plus tôt mais est ce que cela reflète réellement ce qui se passera d’ici quelques mois?

N’étant pas micro-économiste et encore moins macro, je poursuis ma sélection quantitative QARP couplée à mes lectures et ce que mes connaissances me permettent de comprendre.


Ce qui conduit à une sélection de titres dans des secteurs assez variés.

Aucun tropisme donc si ce n’est celui de ce que je définis très subjectivement comme « la qualité à prix raisonnable».

A ce propos, et après avoir screené l’intégralité de la cote occidentale, mes scripts python s’attaquent en temps masqué au Japon. Nombre d’entreprises ont des états financiers assez incroyables. On pourra me rétorquer que la culture des entreprises nippones tend à accumuler le cash et à moins l’utiliser à bon escient (investissements relutifs, retour à l’actionnaire etc..) mais tout de même.

ACHAT

Ferronordic Machine: (Suède, Vente & Distribution de matériel de construction)
Amundi: (France, Gérant d’actif)
Alfen: (Pays-Bas, chargeurs EV & stockage énergie & solutions smart grid)
Ordina: (Pays-Bas, Services informatiques)
Scanfil: (Finlande, fournisseur de systèmes pour l’industrie électronique)
Louisiana Pacific: (USA, fabricant de matériaux de construction)
Crocs: (USA, Footwear)
Turtle Beach: (USA, Casques de gaming)

RENFORCEMENT

Piscines Desjoyaux, Aubay, Infotel

ALLEGEMENT

Aucun

VENTE

SMTPC: Vente totale au début du mois suite à l’annonce d’un projet d’OPA de la part de Vinci et EIffage. Je préfère sortir à bon compte. Le dividende qui était généreux risque d’être fortement réduit si l’OPA réussit et je ne vois pas de catalyseurs moyen terme avec la L2 fonctionnelle depuis 4 ans et qui grève les rentrées de cash.

ETFs:

Renforcement de Lyxor PEA MSCI World , iShares Core MSCI World, Xtrackers MSCI Wd Momentum

Le mois prochain verra la vente de la ligne Amundi MSCI EM Asia et l’achat de l’iShares World Small cap.

D’aucuns diraient qu’il faut éviter l’Amérique du sud dans les émergents au profit de l’Asie i.e garder l’ETF EM Asia au profit de l’EM.

Comme évoqué dans mes posts précédents, au-delà des difficultés actuelles du Brésil et de l’Inde, et bien que l’Amérique du sud n’ait pas démontré une grande stabilité au cours des dernières années, je ne souhaite pas faire de paris. J’investis pour 30 ans et non pour 5.

---------------------------------------------------------------------------------

La répartition du portefeuille en titres vifs et les performances associées relativement au montant investi:



---------------------------------------------------------------------------------

La répartition sectorielle et géographique du portefeuille global

Pour ce reporting, je tente le sunburst de l’ami PierreQuiRoule smile

Géographique:



Sectoriel



---------------------------------------------------------------------------------

La performance Vs le benchmark

Depuis le début de l’année, le portefeuille est à +9.9% pour une valeur de la part à 131.25 en progression de 2.92% par rapport au mois précédent.

Une sous performance qui s’accroit depuis le début de l’année mais c’est plus une illustration qu’un vrai problème pour moi.



---------------------------------------------------------------------------------

Le style d’investissement

Désormais cette table comprend également les ETFs. Je le trouve encore un peu faiblard sur la partie bas-gauche et mon ETF Small cap devrait permettre un ré-équilibrage.



Bien à vous

Dernière modification par Selden (01/05/2021 15h32)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #24 01/05/2021 19h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   548  

Je l’ai écrit ailleurs, mais pour le Japon, compte tenu de la problématique des tailles de lot et d’accès à l’information financière en anglais pour les mid-small caps où se trouve l’alpha, je préfère faire confiance à des gérants actifs.
Ont donc ma faveur :
- Shin Nippon de Baillie Gifford (listed trust)
- Comgest Growth Japan
- JPM Japan Equity
- GAM Star Japan Leaders

C’est sûr que les ratios n’ont rien à voir avec les US ou même l’Europe à l’heure actuelle

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #25 30/05/2021 08h41

Membre
Réputation :   73  

2ième PARTIE


SYNTHÈSE DU PORTEFEUILLE AU 29/05/2021:




---------------------------------------------------------------------------------

PORTEFEUILLE ETFs AU 29/05/2021:




---------------------------------------------------------------------------------

PORTEFEUILLE TITRES VIFS AU 29/05/2021:




Hors ligne Hors ligne

 

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de selden"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur