Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 23/04/2015 20h15 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Banni
Réputation :   -2 

+6% ce jour et +50% sur ma ligne Michelin; c’est ce qui s’appelle savoir transformer le caoutchouc en or ! Si tous les dirigeants du CAC 40 étaient aussi efficaces et modestes que le président JD Senard, les français seraient réconciliés avec le capitalisme. On est bien loin des pleurnicheries dont les têtes pensantes du MEDEF nous affligent au quotidien.

Le plus haut historique de juillet 2007 a été battu ce jour ; à ce prix là je n’achète pas mais je conserve précieusement une ligne dont je pense que mes héritiers profiteront.

Oui le marché du pneu est difficile tant pour les véhicules particuliers que pour les camions mais "la maison" pour reprendre l’expression chère à feu Edouard Michelin a toujours su maintenir son avance technologique sur la concurrence. Bien que traditionnellement plus cher, le pneu Michelin reste très demandé sur le marché plus lucratif de la 2ème monte.

Si la direction choisit de racheter des actions plutôt que d’investir dans la R&D ou l’outil productif, c’est sans doute car elle estime que la concurrence n’est pas en mesure sur le moyen terme de lui disputer son avance technologique.

Evidemment, une société en commandite par actions ce n’est pas très "glamour" à l’aune des règles du capitalisme anglo-saxon : ce statut garantit à la famille Michelin le contrôle de l’entreprise même si elle ne détient plus qu’une part modeste du capital.

Je ne pense pas être naïf, mais je fais une totale confiance à la direction de la maison et à la famille fondatrice.

Je précise être non seulement actionnaire mais client de la maison ; étant près de mes sous, je confesse quand même me fournir auprès de la sous-marque Kléber beaucoup moins chère, mais d’une qualité très honorable quand même.

Voilà une société dans laquelle j’aurais volontiers travaillé, enfin plutôt comme inspecteur du guide éponyme que dans une usine à pneus….

cf le communiqué de presse reçu ce jour par courriel :

Information financière au 31 mars 2015

Au 1er trimestre 2015, Michelin affiche des ventes nettes de 5 milliards d’€,
avec des volumes en hausse de 1,5 %, supérieure à l’évolution des marchés

Dans des marchés en retrait, volumes en hausse de 1,5%, sur des bases de comparaison élevées :

    Croissance des activités Tourisme camionnette supérieure à celle des marchés,
    Volumes des activités Poids lourd et Spécialités en ligne avec les marchés.

Prix-mix en retrait dans un contexte de cours de matières premières toujours en baisse, reflétant :

    L’impact mécanique des clauses d’indexation sur les cours de matières premières,
    L’effet induit par les ajustements de prix mis en œuvre au cours de l’année 2014 et ceux décidés en début d’année 2015.

Guidance 2015 confirmée et précisée

    Avec un impact favorable des matières premières estimé désormais à environ 600 millions d’€ sur l’année, le Groupe a pour objectif un effet Prix-Mix/Matières Premières net positif sur l’année, le 2ème semestre compensant l’effet négatif du 1er semestre,
    L’effet favorable des parités sur le résultat opérationnel est estimé à ce jour  au-delà de 350 millions d’€ pour 2015,
    Michelin maintient ses objectifs d’une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés sur lesquels le Groupe opère, d’un résultat opérationnel avant éléments non récurrents en croissance au-delà de l’effet de change, d’une rentabilité des capitaux employés supérieure à 11 % et de génération d’un cash flow libre structurel d’environ 700 millions d’€, en parallèle du programme d’investissements d’environ 1,8 milliards d’€.

Utilisation du Cash

    Michelin poursuivra des investissements créateurs de valeur : activités Tourisme camionnette en croissance, innovation, services aux flottes Poids lourd et Digital, matières premières et produits semi-finis, service aux clients,
    Le Groupe a décidé le lancement d’un programme de rachat d’actions de 750 millions d’€ échelonné sur 18 à 24 mois.

Dernière modification par goupil (23/04/2015 21h05)

Hors ligne

 

#27 29/04/2015 20h59 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   100 

RIP pour l’ancien Grand Patron emblématique de cette société


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#28 29/04/2015 21h07 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Banni
Réputation :   -2 

En effet : nous avons appris ce jour le décès de François, père d’Edouard Michelin.

La maison lui doit beaucoup ; ce fût un discret mais grand capitaine d’industrie, à des années-lumière du patronat bling-bling qui hante les médias.

Il n’a peut-être pas toujours été éclairé au sens sociétal du terme, mais il a su développer la maison et en faire sans doute le meilleur pneumaticien au monde.

Hors ligne

 

#29 24/10/2015 14h38 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   

Au prix actuel, avec un ratio prix/bénéfices d’environ 10, IBM n’a pas besoin de se redresser pour être rentable pour l’actionnaire. C’est rassurant.
Michelin est une bonne suggestion. A première vue, , elle présente plusieurs avantages : pas trop chère, dividendes  en augmentation, bonne position sur le marché mondial. Vous avez raison, elle mérite d’être étudiée.

Hors ligne

 

[+2]    #30 18/02/2018 13h12 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Une petite mise à jour suite aux résultats de notre bon vieux "Bib" national - cette valeur de qualité semble vraiment laisser les IH indifférents…

Alors, comment s’est porté le business en 2017? En synthèse, une faible croissance du CA et des ratios de valorisation qui sont maîtrisés.
- CA: +5% (mais quasi flat depuis 5 ans en moyenne)
- % EBIT/CA: 12% (entre 10% et 13% ces 6 dernières années)
- EV/EBIT: 8.8 (au plus haut sur ces 6 dernières années)
- ROE 15% (entre 11 et 17% ces 6 dernières années)

Bref, une valeur solide et avec des ratios de valorisation qui paraissent dans la norme.
Si on ajoute:
- un rendement d’environ 3%, largement couvert par le FCF et le bénéfice net depuis 6 ans
- un taux d’endettement très faible (le Bib, en bon auvergnat, déteste surpayer ses régulières petites acquisitions) qui va favoriser l’action lors de la future (mais quand?) remontée des taux

…eh bien cela peut faire sens d’acheter le titre dans une optique "Buy and Hold" - mais plutôt à un cours en baisse car ma cible de valorisation est d’environ 120 à 130€, soit pile-poil ce qu’on cote en ce moment…

Bonne journée.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #31 23/07/2018 23h23 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Les résultats du S1 2018 viennent de tomber. Ils me paraissent pas mal:
. Des volumes stables alors que le semestre 2017 était élevé (anticipation de hausses de prix)
. Une marge opérationnelle quasi stable à 12.5%,
. Une croissance du segment le plus rentable (spécialités), qui a une marge opérationnelle de 22% grâce à la reprise du mining après plusieurs années de baisse
. Un résultat net de 917M€, en hausse de 6%

Et…
. 2 rachats importants ce semestre avec Fenner (bandes transporteuses), réalisé, et Camso (pneus de spécialités, hors route, ce qui est un segment très rentable), annoncé récemment. Il y a eu pas mal de petites, voire trés petites sociétés rachetées par Bib ces dernières années, mais les emplettes deviennent plus conséquentes.
. Du coup, le ratio d’endettement "bondit"…à 33%! Soit environ 1 an d’EBITDA. Il reste de la marge si d’autres bonnes affaires se pointent.
. Le Groupe confirme ses objectifs annuels. C’est le dernier exercice avec JD Senard comme président de la gérance, et il va avoir à coeur de laisser de bons souvenirs….

Un dernier point: Bib est devenu assez résilient car:
. Il est assez équilibré géographiquement, environ 1/3 europe, 1/3 amériques, 1/3 asie + reste du monde, il vend partout et a des usines presque partout: il ne sera pas directement touché par des mesures protectionistes (indirectement, si: si les ventes OE de voitures ou camions baissent, ce n’est pas très bon pour le business….même si les plus grosses marges sont au remplacement.)
. Il est présent sur tous les segments, avec par ordre d’importance Tourisme, Poids lourd, Spécialités

L’EPS 2017 était de 9.3€, il est probable qu’il dépasse les 10€ cette année. Au cours actuel, cela donne un PER de 10 environ.
Je maintiens ma cible conservatrice à 130 mini. Mais si Mr Market nous fait une crise de neurasthénie et solde la valeur, je pourrais renforcer en baisse cette belle oubliée.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Eric88450 (24/07/2018 07h26)

Hors ligne

 

#32 25/07/2018 09h23 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   68 

Les résultats sont effectivement bons hors effet de change et un rapide calcul me donne un fair value d’environ 140 € par action.
L’activité de par sa diversité géographique et ses débouchés est de plus en plus résiliente. Ils ont un coup d’avance en terme de RD sur leurs principaux concurrents. L’endettement est contenu. Le dividende largement couvert même en cas de retournement de cycle.
Le seul "point noir" est la structure en commandite certes.

Je serai curieux de savoir si certaines spécialistes de la valeur ou du secteur peuvent nous expliquer cette relative désaffection?

Hors ligne

 

#33 28/07/2018 16h24 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   16 

Bonjour,

Pourquoi considérez vous une structure en commandite comme un point noir?

Hors ligne

 

[+1]    #34 28/07/2018 17h29 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   12 

Il est possible, comme il est parfois admis, que swantonbomb pense qu’une éventuelle OPA n’est pas facilitée par la commandite.
Pour moi, une OPA sur Michelin ne serait de toutes façons pas dans les gênes de la maison.
De plus, les commandités, sont responsables sur leur patrimoine personnel des dettes de la société.
A mon  avis, une bonne chose pour tous les actionnaires.
Mais ce n’est que mon avis.

Je me permet d’ajouter un lien pointant vers un article Wikipédia.
Je demande à la modération de supprimer si hors charte ou considéré comme inutile.

Michelin sur Wikipédia

Dernière modification par Aigri (28/07/2018 17h30)

Hors ligne

 

#35 19/10/2018 18h38 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Banni
Réputation :   280 

Très lourde chute de Michelin qui dévisse de plus de 11% en séance ; cela la fiche mal pour une valeur réputée parmi les plus solides du secteur ! Le cours actuel est inférieur au niveau atteint en 2007.

Michelin chute, rattrapé par la morosité de l’industrie automobile, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse

Une pareille Bérézina sur un titre aussi emblématique montre à quel point le secteur, adulé il n’y a pas si longtemps par les marchés, est maintenant rejeté en bloc. Le couteau tombe et cela pourrait durer encore quelques semaines. Les collègues qui ont imprudemment concentré leur portefeuille sur quelques valeurs du secteur s’en mordent maintenant les doigts.

Je conserve bien sûr le titre, mais il me semble ô combien prématuré de renforcer.

-11% sur Michelin pour des résultats trimestriels en fin de compte pas mauvais et une légère révision à la baisse des prévisions, cela montre à quel point le marché est baissier et l’automobile encore plus que le reste.

Hors ligne

 

#36 19/10/2018 18h42 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Continental a été entraîné par la chute de Michelin alors que l’activité pneumatique ne représente que 1/3 des activités.

Continental est à 50% de ses plus hauts suite à son profit warning d’il y a quelques semaines.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#37 19/10/2018 23h42 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir les IH,

Je suis en ligne avec la position de Stokes: conserver sereinement pour le plus long terme, et ne pas se renforcer pour le moment…même si pour cette belle valeur ce serait déjà tentant.

Pourquoi:
- à 2 mois de la fin de l’exercice, la société communique que le RO 2018 sera en hausse par rapport à 2017 de plus de 200M€, soit +7 à 8%, avec un CA quasi flat. Ce n’est pas une superbe performance, mais si on compare avec le warning de Daimler ce jour, pour qui le RO va baisser, c’est quand même pas mal. En fait, la boîte se porte bien, Bib a un certain "pricing power" qui lui permet de maintenir sa marge par gros temps. Et lui vend beaucoup au remplacement, ce qui est un énorme avantage par rapport aux constructeurs.
- la guidance sur le free cash flow est aussi maintenue à plus de 1 milliard €…
Avec une VE d’environ 21 milliards, cela nous donne des ratios 2018 probables de l’ordre de VE/EBIT de 7, et un PER de 9.

Mais la bourse tangue…je ne serais donc pas étonné outre mesure que dans 2 semaines une 3ème démarque sur la valeur soit proposée par Mr Market. Pour des raisons complètement externes à la valeur: les taux d’intérêt, l’Italie, la pleine lune, toussa… Et comme Bib est aujourd’hui une de mes plus grosses lignes, je ne me renforcerai que si le discount devient criant.

A suivre…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#38 24/10/2018 19h02 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   

Est-il possible de connaitre les noms des plus gros actionnaires particuliers de Michelin ?

Même question pour les autres entreprises du CAC40 ?

Hors ligne

 

#39 24/10/2018 19h06 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Vous l’avez sur cette page (dans actionnariat), mais rien de bien précis.

Société MICHELIN N ML Euronext Paris : Secteur d’activité, Actionnaire, PDG et Capitalisation - Boursorama

ou là:
Société Michelin : la répartition du capital de Michelin | Michelin

Dernière modification par Bluegrass (24/10/2018 19h08)

Hors ligne

 

[+1]    #40 11/02/2019 18h32 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   332 

Publication ce soir des résultats annuels (2018) de Michelin. Malgré une conjoncture un peu dégradée pour le secteur, Bibendum semble s’en tirer plutôt honnorableen auregard des avertissements des concurrents annonces ces derniers mois :

. Volumes croissants de 0,9% sur l’année (+2% sur les 9 derniers mois)
. "Résultat Opérationnel des Secteurs" en hausse de 11% à taux de change constant
. Free Cash Flow structurel de 1,274 milliards d’euros
. Taux de distribution de 36,4% pour un dividende de 3,70€ cette année (+4,22% par rapport à l’année dernière.

Le marché des véhicules de tourisme est stable sur l’année, alors que celui des poids lourds baisse de 1%. Tout ceci est compensé par le secteur "spécialités" qui connait une hausse de 6%.

Précision : je suis Actionaire de Michelin

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


https://petit-actionnaire.fr - Stratégie d'investissement dans le dividende et éducation financière

Hors ligne

 

#41 12/02/2019 15h56 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   20 

Et en effet, la bourse apprécie : +13,5% à l’heure actuelle !

Hors ligne

 

#42 12/02/2019 15h59 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Banni
Réputation :   280 

Il prend du bide le bibendum et ce ne sont pas les actionnaires qui s’en plaindront.

Hors ligne

 

#43 12/02/2019 16h20 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

En même temps, il avait passé quelques mois à l’eau et au pain sec. Il finira peut-être par retrouver son poids de forme.

Hors ligne

 

#44 12/02/2019 16h23 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   20 

S’il a été entrainé aussi bas du fait du comportement du secteur, il y a peu de chances qu’il ait un comportement divergent du secteur, non ? Autrement dit, il remontera durablement et dans des proportions importantes lorsque le secteur remontera, s’il remonte ?

A-t-on des exemples de comportements divergents entre un secteur et une entreprise particulière ?

Hors ligne

 

#45 12/02/2019 16h30 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   14 

A-t-on des exemples de comportements divergents entre un secteur et une entreprise particulière ?

Je pense que cela dépend de ce que vous entendez par "secteur".

Secteur automobile?
En tant que fournisseur de pneus, dont même les voitures déjà en circulation peuvent avoir besoin, il me paraît plus résilient que les constructeurs et les équipementiers, qui dépendent largement du marché neuf.

Secteur pneumatique?
Le pari de Michelin a été de rester présent sur différents marchés géographiques et différents segments commerciaux - en se positionnant toutefois sur le haut de gamme à chaque fois. C’est en tout cas ainsi que Michelin a pu présenter un résultat satisfaisant d’après son président JD Senard:

Des résultats stables pour la dernière année de Jean-Dominique Senard à la tête de Michelin - Equipementiers

Il me semblait que la baisse de Michelin en parallèle des autres valeurs automobiles à l’été et à l’automne était injuste; mais je peux me tromper!

Dernière modification par Cornelius (12/02/2019 16h34)

Hors ligne

 

#46 12/02/2019 17h04 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Banni
Réputation :   280 

Injuste je ne sais pas, mais sur le long terme le "bib" déçoit rarement ; je reste à 51% de PV en dépit de la purge de ces derniers mois.

Ce genre de boîte, c’est un peu comme LVMH, l’Oreal ou l’Air Liquide : on les garde dans une perspective viagère. Je ne vendrai jamais mes Michelin ; mes héritiers le feront le cas échéant.

Il va sans dire que je suis fidèle au "bib" comme actionnaire et comme client, mais je monte des Kléber, une sous-marque quand même de grande qualité.

J’aurais aimé y travailler, mais davantage pour le guide éponyme que pour les pneumatiques.

Hors ligne

 

#47 13/02/2019 13h58 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   

Avec des bénéfices par action de 9,30 € (2018) et 9,30 € (2017) le prix actuel de l’action Michelin reste attractif à 102 € car la rentabilité bénéficiaire est > à 9 %, et elle était encore plus intéressante avant la petite flambée d’hier de + 13 % !

Hors ligne

 

#48 13/02/2019 23h41 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir,

J’ai revu rapidement les résultats 2018 de notre bon vieux Bib auvergnat.
J’ai envie de dire "tout ça pour ça!": en effet, à l’automne dernier le Groupe a émis un léger profit warning et s’est pris un gadin de -10% le même jour.
4 mois plus tard, grâce à un serrage de vis sur les dépenses au Q4 2018, et à une bonne tenue des ventes USA et de l’Europe, il tient finalement son objectif global: rebond de 13%…

Sur le moyen terme, on peut être positif, la boîte est très bien gérée et JD Senard a bien préparé la transition avec son successeur. Le top management paraît serein. Ils ont fait de belles acquisitions avec FENNER et CAMSO en2018, et ils sont en cours de rachat d’un indonésien. Tout cela va améliorer le footprint industriel, et accessoirement le RO d’au moins150 à 200 M€ à partir de 2019.
Certes le ratio d’endettement a progressé, mais reste raisonnable , autour des 30%. Et vu la capacité de génération de cash-flow de la bête, ce n’est pas beaucoup.

Côté déceptions, le CA est quasi flat sur plusieurs années, il n’y a donc pas de raison objective selon moi pour que le Groupe fasse des étincelles à court-terme. Mon estimé de valorisation est entre 110 et 140 en fonction des métriques retenues, avec une moyenne à 125, quasi stable par rapport à l’an passé.
Au cours actuel je n’achète pas, en revanche je conserve pour le dividende largement couvert par bénéfice et FCF, par des ratios de valorisation modérés, et parce que j’espère qu’un jour Mr Market sera prêt à surpayer mes titres…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Eric88450 (13/02/2019 23h45)

Hors ligne

 

#49 12/03/2019 08h51 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   390 

Michelin et Faurecia créent une filiale commune dans l’objectif de devenir "leader mondial" de la pile à combustible Michelin et Faurecia créent une filiale commune dans l?hydrogène - Equipementiers


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

[+1]    #50 07/04/2019 20h14 → Michelin : ça roule toujours pour le bibendum... (michelin, pneu)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir,

Une analyse positive de Michelin sur Seeking Alpha: The Michelin Man Is Getting A Lot Of Traction

Voici une synthèse de leur article, pour les amateurs de la valeur:

Les points forts de la valeur:
. Un rendement de 3.5%, alors que le dividende est passé de 1€ en 2011 à 3.7€ cette année… et qui reste associé à un Pay-out ratio de 36%
. Capacité du Bibendum à appliquer des hausses de tarifs… ce qui permet au RO et au Free Cash flow de progresser. Le FCF 2020 est attendu vers 1.7 MM€ soit un doublement par rapport à 2015, ou encore une croissance de 30% sur celui de 2018.
. Une croissance sur les segments très rentables: Mining, Tourisme avec les dimensions 18 pouces et plus; bien positionné sur les marques sportives et élitistes: Ferrari, Porsche, Bugatti, Corvette, AMG…; le Groupe aurait 98% de part de compte sur les constructeurs "super-sport", ce qui fait dire à l’auteur "Michelin isn’t just fighting to stay afloat, it’s fighting to win". Quel enthousiasme!
. Un plan de réduction de coûts qui se déroule bien
. Une adaptation du footprint industriel, avec des fermetures d’usines en Europe, et des élargissements ou créations/rachats dans les zones en plus forte croissance et aux coûts plus bas: Mexique, Indonésie, Chine, Thaïlande
. Un CAPEX stable ces dernières années, entre 1.8 et 2 MM€ annuel, qui ne met pas en danger le bilan grâce à la forte rentabilité du Groupe
. Mention spéciale sur les récents investissements, déjà mentionnés dans des posts précédents, et qui vont améliorer la rentabilité du Groupe: Fenner (bandes transporteuses et matériaux de haute techno), Camso (pneus hors route et chenilles), Multistrada (pneus en Indonésie)
. Quelques rachats et annulation d’actions (environ 5% du capital) ces 3 dernières années
. Une très bonne notation des agences: Michelin peut se refinancer à long terme, et à des taux très attractifs

Les risques notés:
. Sensibilité aux matières premières (caoutchouc, pétrole..), partiellement compensé par la capacité à augmenter les prix des pneus si besoin
. Changement de management avec le départ de JD Senard en mai prochain, remplacé par F Ménégaux. Départ très bien préparé depuis plusieurs années (Ménégaux était déjà numéro 2 depuis plus de 3 ans, et au Comex depuis plus de 10 ans), donc là aussi, risque modéré.
. Risque politique et économique: partiellement compensé par la position mondiale du Groupe, dans tous les segments des pneus.

Leur conclusion (citation complète)

Williams Equity Research a écrit :

Today’s valuations are still approximately 33% more favorable than those associated with the previous high in share price. Couple that with the fact that we have relatively high confidence that Michelin’s 2019 net income and structural cash flow will be marginally higher (5-10%) and 2020’s significantly higher (25-40%) than the aforementioned highs. For these reasons, we are recommending HOLDING this investment for at least another 10% increase in capital gains before taking profits. While not as attractive as our initial buy point, we are still bullish on Michelin at today’s levels but would wait for a pullback to initiate a position to obtain a more optimal risk vs reward setup.

Bonne fin de week-end.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech