Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Vicat sur nos screeners actions.

[+2]    #1 03/04/2020 12h34

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Entreprendre
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   183  

Bonjour,

Je m’aperçois que le cimentier Vicat n’a pas sa file de discussion donc je la crée.

Le conseil d’administration s’est tenu ce matin et le versement du dividende de 1,50€ a été confirmé.

Les dates que j’avais noté sont 20 avril (détachement) 22 avril (paiement)

source: https://www.vicat.fr/sites/www.vicat.fr … _Vicat.pdf

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : ciment, lafarge, vicat

Hors ligne Hors ligne

 

#2 03/04/2020 14h44

Membre (2015)
Réputation :   26  

Pour info
Le pdg a acheté des titres récemment

En fait le même jour que cette recommandation

Du coup je viens d’en acheter un petit peu pour être tout à fait honnête

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par lamante (03/04/2020 15h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 03/05/2020 11h38

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

Le PDG rachète très régulièrement des actions depuis de nombreuses années.
Un point à surveiller / creuser est l’acquisition de 65% de Ciplan(cimentier brésilien) début 2019.
Cela a alourdi le bilan de 295M€ contre une DFN a 721M€ fin 2018. Le timing est pas idéal à la veille d’un retournement de cycle. On se rappelle de l’acquisition (au prix fort) de l’égyptien Orascom par Lafarge juste avant la crise des subprimes.
A noter que Ciplan était en difficulté financière et que la prise de participation a pris la forme d’une augmentation de capital qui a permis d’éponger la dette. Vicat a pris 65% du capital ce qui laisse penser que ciplan était en grande difficulté financière avec une AK au rabais pour éviter la faillite. Ceci pourrait laisser espérer que Vicat n’a pas surpayé l’acquisition malgré le "haut de cycle".
Le fait que Vicat est une société familiale laisse aussi espérer une gestion financière plus conservatrice notamment dans les croissances externes.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 03/05/2020 12h12

Membre (2018)
Réputation :   14  

En regardant les chiffres historiques de la société, nous pouvons voir que la part de la dette a fortement augmenté en comparaison avec le ROC. Nous sommes à un ratio Dettes /ROC > 4 alors qu’en 2018 le ratio était de 2,78. Pour autant le gearing reste raisonnable car nous sommes autour de 50 % des fonds propres. Cette augmentation s’explique essentiellement par l’acquisition de Ciplan

Par ailleurs, la marge opérationnelle est en constante diminution en passant de 19% en 2008 à 8,50% en 2019. Il faut creuser ce point car cela semble structurel. Changement du poids des activités ?

Enfin sur l’acquisition de Ciplan quelques commentaires :
Acquisition : 295 M€ pour 66 %
CA 2019 : 135M€
EBITDA 2019 hors éléments non récurrents : 17,2 M€
EBIT 2019e : 9 M€

Sur la base d’une hypothèse d’une dette nette de 0 suite à l’AK de Vicat, la VE serait autour de 447 M€ de VE soit un multiple de 26x l’EBITDA 2019. Cela est quand même cher sur la base des chiffres 2019 mais le marché brésilien semble être un vrai relai de croissance au yeux du groupe (+ 7-8% de croissance du CA 2019 vs 2018)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #5 03/05/2020 14h46

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

1. A première vue, l’acquistion de Ciplan semble (très) onéreuse. Il faut espérer que l’EBITDA considéré n’est pas normatif … sinon l’opération a été largement surpayée !

@Stanny : ok pour attribuer une valeur de goodwill sur des droits (autorisation état, accès à des infrastructures logistique) qui ont une réelle valeur stratégique. Mais il faudra quand même qu’ils génèrent un ROI dans le temps sinon ça finira en dépréciation de goodwill… Pour l’instant, et aux vues de conditions macros dégradées, on n’a pas vraiment de moyens de vérifier leur réelle valeur à CT.

2. une marge opérationnelle de 20% me semble vraiment anormale pour le secteur. C’est atteignable uniquement dans les pays en développement où la demande est forte et l’offre limitée. Même aux US, où les marges sont plus élevées, ils ne dépassent pas 12 / 13% de mémoire. Lafarge Holcim, leader mondial du secteur avec une grosse présence dans les pays émergents, a une marge sous 15%. Je tablerais donc plutôt sur une profitabilité anormalement élevée en 2008 chez Vicat.

3. Mon retour d’expérience pour avoir travaillé dans le secteur.
- Les cimenteries ont en principe un certain moat. Il est difficile d’implanter une nouvelle unité à cause des problèmes de sourcing (il faut être proche des carrières) et de la difficulté à atteindre le point mort pour la nouvelle unité l’acteur historique lance une guerre des prix.
- En pratique, j’ai pu constater une concurrente croissante dans les pays en développement. Par exemple, au Sénégal, Vicat était historiquement en position de monopole puis duopole… puis d’autres cimenteries ont été construites avec des projets chinois. Cela laisse penser que les prix locaux seront orientés à la baisse.
- Le prix du ciment varie beaucoup en fonction du lieu de production. Vicat vient d’acquérir son premier navire cimentier qui doit permettre d’exporter sa production vers des pays en déficit (souvent par manque de gisement de calcaire) où les prix sont beaucoup plus élevés.
- Il n’y a plus de croissance dans les pays mature car la plupart des infrastructures sont déjà existantes. A contrario, il n’y a quasiment plus aucun nouveaux projets.
- Dans les pays développés, les cimenteries sont parfois payées pour brûler certains types de déchets non recyclables (les four fonctionnent à 1450°C). En plus d’être rémunérés, ils réduisent un peu leurs factures de fioul. C’est encore loin de représenter une part importante de profit IMO.
- Dans les relations carrières / cimenteries, ce sont les carrières qui sont en position de force et ont de meilleures marges. Concernant les carrières, lors mon cursus à l’école des mines, les prof nous disaient que le coût des minerais doublaient tous les 50km à cause des coûts de transport car le produit de base n’a aucune valeur ajoutée. C’était en 2007, à l’époque où le pétrole était au plus haut donc c’est surement moins vrai aujourd’hui mais c’est quand même un élément à garder à l’esprit pour le LT.
L’écart de profitabilité entre plusieurs groupes cimentiers peut provenir que certains groupes sont propriétaires de leurs carrières ce qui permet un sourcing plus compétitif.

Dernière modification par oliv21 (03/05/2020 14h52)


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 03/06/2020 10h50

Membre (2019)
Réputation :   247  

Analyse rapide de Vicat.

Coté flux :



Il semblerai avoir une décote historique sur les flux (qui sont relativement stable dans le temps).

VE/CA moyen depuis 2008 : 1.43 contre 0.97 aujourd’hui
VE/EBIT moyen depuis 2008 : 12.46 contre 10.14 aujourd’hui
PER moyen depuis 2008 : 15.75 contre 8.60 aujourd’hui

Avec le cours de 28.55€, cela nous donnerai un objectif pour un retour à la moyenne à 39.2€ soit +37% sur le cours actuel

Coté bilan :

Avec les CPPG :



Avec les CPT, c’est moins joli :



Par prudence, l’historique par rapport aux CPT est à 2.24 contre 1.40 aujourd’hui. Cela laisse un retour à la moyenne 45 € soit + 57% sur le cours actuel.

Coté dettes :



Nous sommes relativement stables par rapport aux capitaux propres mais relativement élevé par rapport à l’EBIT. Cela s’explique en partie par l’acquisition de Ciplan en 2019, en haut de cycle.

Mon avis :

Je n’ai pas encore pris le temps de comparer Vicat à sa concurrence.
Les marges se maintiennent dans le temps pour le moment avec cependant une baisse depuis le précèdent cycle. Nous avions fini en 2007/2008 à 27 et 24% de marge opérationnelle contre 19% en 2019. La marge la plus basse était tout de même à 17.87% en 2014.
La boite semble résiliente durant les cycles.
Le dossier semble présenter un rapport risque/gain intéressant. On peut vraisemblablement viser un retour à la moyenne vers les 40€ et le dividende, doit être pris en compte dans le dossier, car il représente une belle part du gâteau pour l’investisseur.

Dernière modification par LoopHey (04/11/2020 08h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/06/2020 16h35

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Avec les cimentières, il y a 2 façons de gagner de l’argent :
- y travailler
- avoir en portefeuille une valeur qui se fera racheter

Pourquoi?
Le métier est excessivement gourmand en capital.
Mais comme le produit n’est pas vraiment différencié, il est impossible de dégager des marges   substantiellement au-dessus de la compétition.

Donc le retour sur capitaux est en général sous ou autour du WACC pour tous ces groupes et les cours se trainent.

PS: c’est pareil pour SGO. Un value trap par excellence. Leur seule bonne idée des 20 dernières années fut Sika et encore je ne crois pas qu’ils savaient ce qu’ils faisaient.

Dernière modification par kiwijuice (03/06/2020 16h36)


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/06/2020 17h37

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

1. oui, comme toute industrielles, il y a beaucoup de capex
2. mais non, la concurrence est relativiser car le ciment est un marché beaucoup plus local que d’autres produits de construction. Si vous avez deux cimenteries à 500km d’intervalle, elles vont chacun vendre leurs produits sur leur marché régional et n’iront pas concurrencer le voisin !


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#9 03/06/2020 17h46

Membre (2020)
Réputation :   11  

Est ce qu’il n’y a pas aussi moins de concurrence lorsque les investissements sont aussi lourd et la rentabilité plutôt faible. En fait c’est presque comme un moat, non ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par jardinier (03/06/2020 17h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 03/06/2020 18h00

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Je vous laisse regarder les cours sur le long terme pour juger de vos remarques sur les moats et l’absence de concurrence.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#11 03/06/2020 18h09

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

L’historique des cours de bourse ne prends pas en compte les dividendes.
Beaucoup de sociétés du secteurs sont en mode cash cow.
Apres, c’est sûr qu’on a pas la croissance des GAFA mais ça ne veut pas dire que le business est si pourri.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#12 03/06/2020 18h50

Membre (2020)
Réputation :   11  

kiwijuice a écrit :

Je vous laisse regarder les cours sur le long terme pour juger de vos remarques sur les moats et l’absence de concurrence.

Ce sont des métiers matures, pas des entreprises de croissance, mais ce sont aussi des entreprises durables, justement parce que peu de monde a envie de leur prendre la place, et que leurs clients seront toujours la. A condition d’acheter lorsqu’elles dévissent on peut très bien gagner dessus en quelques années et avec plus d’assurance que sur pas mal de techno.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 03/06/2020 23h49

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   711  

kiwijuice a écrit :

Avec les cimentières, il y a 2 façons de gagner de l’argent :
- y travailler
- avoir en portefeuille une valeur qui se fera racheter
[…]
PS: c’est pareil pour SGO. Un value trap par excellence.

Vous partez du principe que pour gagner de l’argent en bourse il n’y a qu’une solution : acheter une action dont le cours monte sur le long terme. Certains essayent parfois d’autres idées : acheter une action dont le cours oscille sur le long terme. Avec l’idée de l’acheter quand personne n’en veut pour la revendre quand tout le monde s’extasie devant. C’est peut etre simpliste, mais en tout cas c’est une autre idée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #14 04/06/2020 07h21

Membre (2019)
Réputation :   247  

kiwijuice, le 03/06/2020 a écrit :

Je vous laisse regarder les cours sur le long terme pour juger de vos remarques.

Qu’apportez vous avec vos remarques à part du blabla ?

Vicat est une société mature avec peu de croissance, on le sait.
Ses résultats sont relativement constant dans le temps, sans perte, même après la crise de 2008. On pourrait la classer de cyclique "faible" à bonne résilience. Les chiffres sont assez édifiant quand même et montrent bien la résistance de la boite en creux de cycle (17,5% de marge au plus bas en 2014!)

C’est pas du Buy and Hold ici, on est dans le trading.

Aujourd’hui, nous sommes bien en deça de sa moyenne historique. L’investisseur intelligent peut tabler à un retour aux moyennes historiques, vers 40€, plus prendre 4 à 5 % de dividende par an. C’est pas solocal ou Kodak, du béton, même dans 10 ans, on en aura besoin. D’ailleurs :

D’ici 2050, 68% de la population mondiale vivra dans des villes contre 55% aujourd’hui, selon une étude de l’ONU rendue publique mercredi à New York et qui prévoit de plus en plus de villes géantes à l’avenir

Il faudra bien du béton pour loger toute cette population qui migre vers la ville non ?

Vu la position dominante de l’entreprise, je doute qu’elle aille au tapis hein wink

Imaginons qu’il faut 5 ans pour que le cours retrouve des couleurs, cela nous donne 57% pour revenir sur 40€ + 5 x 4% de dividendes donc 77%. Sur 5 ans, 15.4% par an avec à mon sens assez peu de risque. Et ça sans prendre en compte le réinvestissement du dividende.

A ce prix je presse le Kiwi, ça c’est sur !

Dernière modification par LoopHey (04/06/2020 07h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 04/06/2020 10h54

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

LoopHey a écrit :

kiwijuice, le 03/06/2020 a écrit :

Je vous laisse regarder les cours sur le long terme pour juger de vos remarques.

Qu’apportez vous avec vos remarques à part du blabla ?

Vicat est une société mature avec peu de croissance, on le sait.
Ses résultats sont relativement constant dans le temps, sans perte, même après la crise de 2008. On pourrait la classer de cyclique "faible" à bonne résilience. Les chiffres sont assez édifiant quand même et montrent bien la résistance de la boite en creux de cycle (17,5% de marge au plus bas en 2014!)

C’est pas du Buy and Hold ici, on est dans le trading.

Aujourd’hui, nous sommes bien en deça de sa moyenne historique. L’investisseur intelligent peut tabler à un retour aux moyennes historiques, vers 40€, plus prendre 4 à 5 % de dividende par an. C’est pas solocal ou Kodak, du béton, même dans 10 ans, on en aura besoin. D’ailleurs :

D’ici 2050, 68% de la population mondiale vivra dans des villes contre 55% aujourd’hui, selon une étude de l’ONU rendue publique mercredi à New York et qui prévoit de plus en plus de villes géantes à l’avenir

Il faudra bien du béton pour loger toute cette population qui migre vers la ville non ?

Vu la position dominante de l’entreprise, je doute qu’elle aille au tapis hein wink

Imaginons qu’il faut 5 ans pour que le cours retrouve des couleurs, cela nous donne 57% pour revenir sur 40€ + 5 x 4% de dividendes donc 77%. Sur 5 ans, 15.4% par an avec à mon sens assez peu de risque. Et ça sans prendre en compte le réinvestissement du dividende.

A ce prix je presse le Kiwi, ça c’est sur !

Bravo! Trop fort.

Déjà vous confondez EBE et Résultat opérationnel. 17,5% de marge d’EBE, c’est commun dans cette industrie, ça n’a rien de spécial. Evidemment, le ciment reste du ciment, pas de différentiation.

Ensuite, l’urbanisation est une vague de croissance certes. On aurait pu dire la même chose de Simca, Panhard, etc! Les ménages s’équipent, il faut se positionner sur ces valeurs! En fait non. 

Après pour un retour à la moyenne, pourquoi pas. Il faut voir si le titre se paie à des multiples bas avec une espérance de hausse de la profitabilité.
Pour cette hausse, 2 leviers en général : baisse des investissements et baisse des coûts de l’énergie.
Par contre, il faut savoir vendre à temps.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#16 04/06/2020 11h05

Membre (2019)
Réputation :   247  

Déjà vous confondez EBE et Résultat opérationnel. 17,5% de marge d’EBE, c’est commun dans cette industrie, ça n’a rien de spécial. Evidemment, le ciment reste du ciment, pas de différentiation.

Pas vraiment, je ne parle que de Marge opérationnelle (EBIT/CA). Je ne parle pas de marge d’EBITDA, qui n’a pas vraiment de sens pour une industrie autant capitalistique que Vicat.
Il faut mieux regarder le ratio déduit des amortissements et provisions pour voir le vrai Flux de l’entreprise. Lui, il ne ment pas. Si l’entreprise a besoin d’investir des fortunes pour produire, on peut avoir une très bonne marge d’EBITDA mais une marge d’EBIT pourrie.

Dire c’est commun ou pas les 17.5% de marge opé n’était pas mon propos. L’idée était plutôt d’expliciter la bonne tenue des marges opérationnelles en bas de cycle pour démontrer la résilience de la société.

Je vais cesser de vous répondre, je perds mon temps, votre but n’est visiblement que de fustiger sur cette file.

Dernière modification par LoopHey (04/06/2020 11h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 04/06/2020 11h48

Membre (2019)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Réputation :   295  

En tout cas les dirigeants achètent des actions ces jours ci :-)

https://bdif.amf-france.org/technique/m … 20DD684538

Hors ligne Hors ligne

 

#18 04/06/2020 12h10

Membre (2019)
Réputation :   247  

Oui en effet :



A relativiser car ils achètent un peu à tous les cours :



Source

Dernière modification par LoopHey (04/06/2020 12h13)

Hors ligne Hors ligne

 

#19 21/09/2020 15h42

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

Premier article Seeking Alpha sur Vicat !
Vicat: A Cheap Cement Producer With Exposure To Frontier Markets

J’ai ouvert une position après les résultats semestriels que j’ai trouvé très résilients.
Vicat est très en retard par rapport à ses comparables. L’exposition géographique très diversifiée permet d’amortir le choc des confinements locaux. Les prix du pétrole bas sont très favorables pour l’industrie cimentière très gourmande en énergie (il faut bien chauffer les fours à plus de 2000 °C !).


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

#20 21/09/2020 16h12

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Quelques notes de mon côté.

Leurs retours sur capitaux furent excellent pre-2008 - boom des émergents. Depuis, c’est sous le WACC donc pas de miracle sur le parcours en bourse.

Qu’est-ce qui vous fait croire que les retours remontent, à part baisse des coûts de MP, qui seront répercutés par tous les concurrents de toutes façons?

Ont-ils des positions hautement stratégiques pour un industriel de plus grosse taille pour justifier d’une prime d’acquisition?

Le FCF yield est autour de 10%, c’est dire si la valorisation est stressée - je suis d’accord. Mais la dette nette représente 10 ans de FCF donc la société est vulnérable en cas de nouveau ralentissement.

ESG: ont-ils les moyens de se mettre aux normes futures? C’est un secteur qui émet bcp de Co2.

Capex / sales vers 9% en moyenne, cela fait un peu beaucoup quand les marges d’Ebitda sont à 18%.
J’ai du mal à comprendre s’ils sont bien investis? Ils planifiaient 300m€ de capex pour 2020, ce qui est assez élevé.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #21 21/09/2020 16h59

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   671  

1. Pré 2008,c’était la folie immobilière. D’après mes lointains souvenir d’école d’ingé, l’Espagne consommait à l’époque autant de ciment que l’ensemble des autres pays Européens. C’était la folie avec un bétonnage massif du littoral. Puis la bulle a exposé en 2008.
Je ne pense pas que la période pré-2008 soit réellement un comparable pertinent…

2. La baisse des MP profite bien évidemment à l’ensemble du secteur. Mais le marché reste très local. Il n’est pas économique de transporter du ciment non spécifique sur de longues distances.
L’export n’est possible que vers des zones où il n’y a pas de cimenteries (par absence de gisement local de calcaire). Dans ce cas, des infrastructures spécifiques de transport sont mises en place (lignes ferroviaires / port minéralier) afin de réduire les coûts de transports.
Le transport de ciment par camion sur longue distance par autoroute, ca n’existe pas !

3. Il n’y AUCUNE chance que Vicat soit racheté par un concurrent. L’entreprise tient à son indépendance et la défendra fièrement. De toute manière, le capital est déjà largement verrouillé par la famille du fondateur historique (qui a lui même inventé le ciment !)

4. La dette n’est pas si inquiétante que ça. Ils ont refinancé une partie de leur dette US à des taux ultra cheap (dans les 2 à 3% sur 10 ans !).

5. Les critères ESG, hahah, c’est une blague … mais comme il faut être "corporate compliant", tous les acteurs du secteurs cherchent à verdir leur image en cherchant des combustibles alternatifs voir brûler des déchets ultimes (qui ne peuvent être recyclés ailleurs)… mais il faudra toujours beaucoup de fioul pour alimenter les tuyères du four !
De manière plus sérieuse, l’industrie a déjà fait d’énormes efforts sur la pollution aux poussières avec des filtres (il y des dizaines d’années, il y avait beaucoup de pollution localement, dans les cas les plus extrêmes, il y a eu des effondrements de toitures à cause des poussières accumulées sur le toit. C’était rare mais cela montrait bien l’ampleur du problème).
Mais pour faire du ciment, il faudra toujours des minéraux et beaucoup d’énergie (donc du pétrole) et tous les écolos du monde ne pourront pas faire changer les choses.
La bonne nouvelle est que l’on a encore rien trouvé de mieux que le ciment pour la construction en génie-civil …

6. les capex ont été allégés il me semble. Il n’y a que la nouvelle ligne en construction aux US qui a été maintenu dans mes souvenirs.

7. Les besoins en infrastructures restent immenses dans les pays émergents ! Pour l’instant, cette zone qui dépend beaucoup des matières première a été sous pression depuis plusieurs années. Cependant, à LT, c’est bien là que se fera la croissance !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 21/09/2020 23h11

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   711  

Jacques MERCERON-VICAT a déclaré ce jour à l’AMF avoir acheté hors marché 300 000 actions (!) au prix de 28 euros. Ce qui fait un total de 8,4 M€.

Voila un achat qui commence à être conséquent.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 04/11/2020 08h00

Membre (2019)
Réputation :   247  

Pour le suivi :

cercle finance a écrit :

Le chiffre d’affaires consolidé atteint 2 066 millions d’euros sur les neufs premiers mois de l’exercice 2020. Il est stable en base publiée (+0,3%), et en progression de +2,1% à périmètre et change constants par rapport à la même période de 2019.

Sur le troisième trimestre, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 762 millions d’euros, en croissance de +6,0% en base publiée (+12,0% à périmètre et taux de change constants).

L’EBITDA s’établit à 403 millions d’euros au 30 septembre 2020, contre 373 millions d’euros sur la même période en 2019, soit une progression de +8,1% en base publiée (+11,7% à périmètre et change constants).

L’EBIT s’élève à 201 millions d’euros contre 175 millions d’euros, en croissance de +14,6% en base publiée (+20,5% à périmètre et change constants).

Le groupe s’attend désormais à une croissance marquée de son EBITDA à périmètre et changes constants sur l’ensemble de l’exercice.

Mon avis :
Encore une fois, le groupe montre sa résilience, comme sur le cycle passé. On devrait retourner en toute logique sur les 40€.
Avec un VE/EBITA qui sera inférieur à 5 pour 2020, il me semble que le rapport risque gain du dossier est très intéressant, d’autant plus que la seconde vague ne devrait pas impacter le secteur.

J’attends un EBIT autour des 270 M€. Pour mémoire, entre 2014 et 2016 l’EBIT était aux alentours de 255 M€ et l’action était à 55-60€ en moyenne.


Je n’arrive pas à comprendre une telle décote sur Vicat.
A suivre.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par LoopHey (04/11/2020 08h29)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #24 04/11/2020 09h59

Membre (2012)
Réputation :   20  

Oliv21 a écrit :

5. Les critères ESG, hahah, c’est une blague … mais comme il faut être "corporate compliant", tous les acteurs du secteurs cherchent à verdir leur image en cherchant des combustibles alternatifs voir brûler des déchets ultimes (qui ne peuvent être recyclés ailleurs)… mais il faudra toujours beaucoup de fioul pour alimenter les tuyères du four !
De manière plus sérieuse, l’industrie a déjà fait d’énormes efforts sur la pollution aux poussières avec des filtres (il y des dizaines d’années, il y avait beaucoup de pollution localement, dans les cas les plus extrêmes, il y a eu des effondrements de toitures à cause des poussières accumulées sur le toit. C’était rare mais cela montrait bien l’ampleur du problème).
Mais pour faire du ciment, il faudra toujours des minéraux et beaucoup d’énergie (donc du pétrole) et tous les écolos du monde ne pourront pas faire changer les choses.
La bonne nouvelle est que l’on a encore rien trouvé de mieux que le ciment pour la construction en génie-civil …

Il y a bien longtemps que les cimentiers ont abandonné le fuel (beaucoup trop cher) au profit du charbon.
Ce changement s’est fait, en Europe, dans les années 70 lors du premier choc pétrolier et un peu plus tard aux USA. En chine et Asie ils ont toujours utilisé le charbon. D’autre part il ne faut pas sous-estimer la part de combustibles de substitution (déchets) qui devient de plus en plus importante. Je dirais 25% en moyenne et certaines cimenteries sont proches du 100%.
Coût du charbon: le charbon est un marché mondial certes lié au marché de l’énergie mais principalement dicté par les besoins de la Chine
Coût des combustibles de substitution: ils sont négatifs, c’est à dire que les cimentiers sont payés pour brûler des déchets qu’il faudrait soit enterrer soit traiter différemment. D’où l’intérêt d’en brûler un maximum (baisse des coûts et crédits CO2) et non pas pour faire plaisir aux écolos.

Oliv21 a écrit :

7. Les besoins en infrastructures restent immenses dans les pays émergents ! Pour l’instant, cette zone qui dépend beaucoup des matières première a été sous pression depuis plusieurs années. Cependant, à LT, c’est bien là que se fera la croissance !.

Vous avez raison le potentiel de croissance est dans les pays émergents dont les besoins en infrastructures et logements est immense.
Cependant la concurrence des cimentiers Chinois extrêmement compétitifs dans leurs investissements et de plus en plus des cimentiers locaux (ex Dangote en Afrique) mieux implantés politiquement y est très rude.

Dernière modification par Harricana (04/11/2020 10h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #25 04/11/2020 10h09

Membre (2018)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Réputation :   243  

Quelques liens pour étayer vos propos ici et aussi .

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Vicat sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur