Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 21/02/2020 13h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

J’ai lu un bref article consacré à la Nouvelle Route de la Soie aussi connue comme OBOR (One Belt One Road). Il s’agit d’un gigantesque projet initialisé par les autorités chinoises afin de créer des voies maritimes et terrestres entre Asie (Chine principalement) et Europe.
Raccourcir les trajets et donc faciliter les échanges. Bon en ces temps de Coronavirus ce n’est pas peut-être pas le bon timing pour en parler.
J’ai quand même décidé d’ouvrir une discussion pour que les trouvailles et nouvelles puissent s’y trouver plus facilement.

Une image que vous certainement déjà vue : 
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/316_new_silk_road_-_rusvg.png

Par ailleurs il est évident que ce projet suscite doutes et craintes… Doutes quant à sa réalisation effective (les montants en jeu sont colossaux), à (son) ses tracés définitifs, et bien sûr craintes de voir la Chine imposer son hégémonie (USA, Inde…). Plus près de nous les attributions de l’aéroport de Toulouse ou du port du Pirée ont entraîné des levers de boucliers.

J’ai recherché sur ce site et à part un échange intéressant entre doubletrouble et Scipion8 ((11/12) Portefeuille de titres vifs, or physique et valeurs exotiques de Doubletrouble et les messages suivants) je n’ai rien trouvé dessus.

J’ai élargi mes recherches sur le Net et je dois avouer que ma moisson est faible… quelques "officines", quelques rapports économico-géopolitiques… comme
Présentation - OBOReurope
Belt and Road Initiative (BRI) : une lecture économique | IRIS


Boursièrement à part l’ETF signalé par Scipion, j’ai trouvé :
- Une boîte domiciliée aux Iles Caymans Starcrest Education The Belt & Road Ltd mnémonique OBOR.

site OBOR a écrit :

Starcrest Education The Belt & Road Limited is an international developer and operator of education services in Europe. The newly formed entity has been established to seek relevant acquisitions in the international education sector. The Company intends to capture opportunities arising from the "One Belt, One Road" ("OBOR") initiative and to provide top quality education services and products to countries in Europe. The Board has extensive experience of doing business in the education industry, particularly in the higher education sector in Europe.

La société cotée à Londres pèse 9M£ et a progressé de plus de 80% en un an. Visiblement elle surfe sur une mode.

- Un fond Amundi Fund Nw Silk Road dont le benchmark est à 80% émergents et 20% marchés frontières et dont la composition est déduite.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/316_amundi_nsr.jpg

- Un fond anglo-saxon New Silk Road Investment PTE Ltd dont la composition ressemble à s’y méprendre à celle d’un fond greater China.

- Quelques conseils glanés ci et là sur des valeurs chinoises de construction, de fabrication de trains… valeurs qui sont toutes en baisse sensible depuis 2/3 ans.

Bref pas grand chose. On y trouve Alibaba, Tencent, Gazprom, TSMC… à foison.

J’espère que les semaines ou mois qui arrivent apporteront un peu de consistance.

Dernière modification par bajb (21/02/2020 14h02)

Mots-clés : obor, opportunités bousières, route de la soie


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#2 21/02/2020 15h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   263  

Bonjour bajb, comme vous l’écrivez le COVID-2019 remet sérieusement en cause cette thèse. Moins à cause des effets du virus lui-même, mais des conséquences de la quarantaine massive.

Déjà que la guerre commerciale entre la Chine et les USA et l’augmentation des salaires chinois commençait à poser la question d’une re-délocalisation vers le Mexique ou le Vietnam par exemple, l’arrêt complet du pays va forcer pas mal d’entreprises à faire des choix.

Plus le temps passe et plus la nécessité de reconfigurer les chaînes logistiques va devenir impérieuse.

Parallèlement à celà, la combinaison de l’inflation massive du prix de la nourriture (peste porcine, grippe aviaire, problèmes d’approvisionnements avec la quarantaine), des salaires non versés/perte d’emploi et du mauvais traitement des malades accroît la colère de la population.

À partir d’un certain nombre de personnes qui se retrouvent au chômage, perdent leur logement faute de pouvoir payer leur emprunt, ne peuvent pas acheter de viande et ont vu un ou plusieurs proches mourir sans avoir pu bénéficier de soin, des troubles sociaux deviennent inévitables, ce qui diminuerait encore l’attrait déjà bien compromis de la Chine aux yeux des investisseurs et entreprises étrangères.

Contrairement au virus, les effets d’une déstabilisation du pays et d’un report de la production vers d’autres pays seront dévastateurs et durables.

Il faut donc attendre et espérer.

Dernière modification par doubletrouble (21/02/2020 15h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 21/02/2020 21h03

Banni
Réputation :   3  

Non : le coronavirus est un épiphénomène provoquant un choc de demande essentiellement en Chine, cela alors que les routes de la soie sont un projet structurant s’inscrivant nettement dans le temps long.

L’échelle temporelle du coronavirus est de l’ordre de quelques mois, celle des routes de la soie est graduée en décennies.

Comme l’écrit double trouble, il faut attendre et espérer, mais ceux qui spéculent sur l’effondrement de la Chine risquent sans doute d’être déçus.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 21/02/2020 21h30

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   188  

Je crois que ce n’est pas si simple.

D’un côté la Chine va certainement vouloir accroître ses standards sanitaires pour se prémunir de ce genre d’accidents et rassurer le monde.
De l’autre les occidentaux peuvent voir dans cette crise (et celles à venir) un intérêt économique (et non pas seulement social, écologique ou moral) à tenter de rapatrier une partie de ce qu’ils ont délégué à la Chine.

Cependant à moyen / long terme, qu’on le veuille ou non la Chine pèsera de plus en plus sur l’économie mondiale. Ce qui me fait pencher pour voir en OBOR un incontournable.
De là à en déceler actuellement des opportunités boursières… il y a un grand pas que je ne sais pas franchir.


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur