Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 17/07/2017 09h47 → BNP Paribas : la plus globale des banques françaises ? (banques, sommet européen)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   144 

Pour évalué une banque 2 ratios sont prit en compte
- Le cours sur va valeur comptable tangible actuellement il est de 0.93. Pour trouvez la valeur "normale" il ne faut pas comparer avec les  dernières années, mais avec les année d’avant crise càd les années 2007 et antérieures.
Pour les banques un PTB de 1.5 peur-être considéré comme normal
- Le ROE  actuellement de 6,83% est bas, 10 serait une valeur plus normal.

D’autres indicateurs comme le ratio de Bâle 3 permet d’avoir une idée de la solidité financière d’une banque, vous le trouverez dans les rapports annuel et trimestriel.

Les banques et le secteur financier sont en retard et restent toujours faiblement valorisé, la hausse des taux devrait leur être favorable.

Hors ligne

 

#77 17/07/2017 10h22 → BNP Paribas : la plus globale des banques françaises ? (banques, sommet européen)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   214 

Je ne répondrais pas sur le volet financier mais d’un point de vue opérationnel.

J’ai une très mauvaise image de cette banque, en tout cas la partie banque de détail.
C’est une entreprise qui gère très mal ses budgets, un grand nombre de projets se terminent en eau de boudin, les investissements ne sont jamais rentabilisés.

Les errements stratégiques sont légions, ils sous-traitent à tout va, n’ont plus de maîtrise de la compétence métier, sur leurs systèmes etc.

Il n’est pas rare de voir chaque année des projets à x dizaines de millions d’€ aboutir sur … rien du tout.

Ils ont lancé coup sur coup deux ou trois grands projets de réorganisation du réseau en France et de l’organisation commerciale ces 4 dernières années qui n’ont jamais abouti.
J’ai vu des projets de mutualisation ops ou it échouer après plusieurs années de projet.

Aujourd’hui, ils essayent de rationaliser un peu tout ça mais je suis assez sceptique.

Enfin, petit bémol, en parallèle de ces échecs opérationnels, commerciaux ou organisationnels, ils mènent des montagnes de projet de rationalisation et de réduction de coûts. Ces projets ont l’air de porter leurs fruits quand on regarde les comptes de l’entreprise.

A long terme, je doute cependant de l’efficacité de toujours externaliser et variabiliser le moindre ETP.

Hors ligne

 

#78 17/07/2017 10h30 → BNP Paribas : la plus globale des banques françaises ? (banques, sommet européen)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1868 

Igorgonzola a écrit :

J’ai une très mauvaise image de cette banque, en tout cas la partie banque de détail.



Il n’est pas rare de voir chaque année des projets à x dizaines de millions d’€ aboutir sur … rien du tout.

C’est exact, mais peut-être justement la preuve de la solidité de leur business.

La concurrence des fin techs, l’importante masse salariale à gérer et la réglementation, ont obéré leur rentabilité mais les banques françaises continuent à faire des bénéfices !

Les français veulent être propriétaires et ont besoin des banques pour leur crédit immobilier, qui en profitent ensuite pour les "matraquer" en frais.

Quant à la concurrence des banques en ligne, elles appartiennent aux grandes banques de toute façon (Boursorama filiale de la Société Générale).

Hors ligne

 

#79 17/07/2017 11h42 → BNP Paribas : la plus globale des banques françaises ? (banques, sommet européen)

Membre
Réputation :   35 

Igorgonzola a écrit :

Les errements stratégiques sont légions, ils sous-traitent à tout va, n’ont plus de maîtrise de la compétence métier, sur leurs systèmes etc.

J’ai travaillé sur des projets informatiques en interne dans 3 grandes banques depuis plus de 10 ans  et je peux vous confirmer que le fonctionnement de la BNP est la norme plutôt que l’exception.

La dernière banque dans laquelle j’ai travaillé est la seule qui fonctionnait encore "à l’ancienne" avec peu de sous traitance et des informaticiens expérimentés en interne.
Et au final, c’était paraît-il la banque de la place qui dépensait le plus faible pourcentage de son PNB pour son service informatique…

InvestisseurHeureux a écrit :

La concurrence des fin techs, l’importante masse salariale à gérer et la réglementation, ont obéré leur rentabilité mais les banques françaises continuent à faire des bénéfices !

Malgré l’émergence des banques en ligne, la banque de détail est un univers qui se renouvelle très peu.
Profitant de l’inertie de leurs clients, cela fait plus de cent ans que les banques tirent leurs revenus des frais de compte, prêt immobiliers et commissions sur les placements.
C’est pourquoi les grosses banques ne savent littéralement pas comment dépenser leur argent.

J’ai parfois travaillé sur des projets "hightech" en pure perte où la direction de la banque nous expliquait que l’objectif n’était pas de faire un retour sur investissement mais de donner une bonne image de marque de la banque.
Le rachat des fintechs quasi toutes les semaines par des banques traditionnelles en est l’illustration parfaite: la plupart de ces investissements se font à fonds perdu.

pbve a écrit :

Les banques et le secteur financier sont en retard et restent toujours faiblement valorisé, la hausse des taux devrait leur être favorable.

Tout à fait d’accord et 10 ans après la crise, les gérants ont toujours du mal à mettre des banques en portefeuille.

Aux Etats-unis, la plupart des banques ont des valorisations avec des ratios price to book >1.5 …

Hors ligne

 

#80 17/07/2017 11h58 → BNP Paribas : la plus globale des banques françaises ? (banques, sommet européen)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   214 

Rassurez vous j’en ai autant pour les autres banques.

Simplement, j’ai du mal à concevoir comme faiblement valorisées des entreprises dont les revenus ne sont assurés que par les barrières à l’entrée mises en place par le régulateur.

Les banques FR notamment, mais européennes aussi, sont devenues uniquement des grosses administrations, qui font de la compta et du remplissage de formulaires clients. Toute la fonction première, à savoir le financement de l’économie par une prise de risques mesurée est en train de disparaître.

Et comme vous le décrivez, elles sont totalement incapable d’innover autrement qu’en rachetant ceux qui innovent.

Hors ligne

 

#81 20/12/2017 16h08 → BNP Paribas : la plus globale des banques françaises ? (banques, sommet européen)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   289 

Bonjour,

Ce n’est pas très concluant mais quitte à faire l’exercice autant le partager.

J’ai essayé d’utiliser la WEV après lecture du document Comment évaluer une banque ? du Vernimmen trouvé dans les archives du forum.

Donc page 6 selon la méthode des flux de trésorerie actualisés simplifiée : Warranted Equity Value (WEV) nous aurions :

Pour un cours à 63.06 € le 19/12/2017 :
P/B TTM 0.785 soit BV 80.30 € = (source 1, source 2 : 96.18$ / 1.184 = 81.20€, source 3 0.7853).

ROE : 9.0% : j’ai pris la moyenne des 7 dernières années, car nous ne sommes pas revenu à la rentabilité (épatante d’ailleurs) d’avant crise, je ne pense pas que le WACC était si bas à l’époque.

WACC : 5.89%

Growth : je n’en tiens pas compte, le Vernimmen s’appuie sur le résultat net mais il est tellement volatil que je ne vois pas comment on peut le considérer sans retraiter tout le compte de résultat pour en déduire un normalisé. J’aurai pu prendre 1.3%, croissance moyenne des revenus sur la période, mais ce n’est pas ce flux que considère la méthode…
Plus la croissance est importante, tout en étant inférieur au WACC et temps que le différentiel entre ROE et WACC est positif, plus le multiple de la BV augmente. Ne pas considérer la croissance est donc "conservateur".

Donc (ROE - G) / (WACC - G) = (9 - 0) / (5.90 - 0) = 1.52 x 80.30 € = 122 € de Fair Value théorique.

Donc d’après le spread entre le ROE et le WACC, le titre devrait s’échanger à 1.5x sa BV, et davantage si on tient compte d’une croissance.

De son côté, Morningstar estime la FV à 73.41$ environ 62 €. Mais ils évoquent un ROE courant de 7.4%.

A titre de comparaison (est-ce vraiment comparable ?) Wells Fargo cote 60.36$ soit 1.648x BV.

ROE : 8.14%

WACC : 4.81%

ROE / WACC sans tenir de la croissance = 1.69x donc le titre semble plutôt bien pricé d’après la WEV, si on considère un G à zéro.

Après le ROE est différent suivant les sources, dans xlsValorisation il tourne plutôt autour de 12% pour Wells Fargo, cela doit dépendre des modes de calculs.

Bref, tout ça pour dire que malgré la relative simplicité de la méthode de valorisation WEV, cela me semble difficile de l’appliquer avec confiance, du fait des modes de calcul du ROE et du WACC.

PS : j’ai commencé à écrire le post hier soir donc il est possible d’observer des différences entre les chiffres cités et les chiffres disponibles sur les liens.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (20/12/2017 16h10)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech