Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 13/01/2020 10h28

Membre (2019)
Réputation :   0  

Bonjour à tous,

j’ai cherché sur le forum sans avoir de réponse claire à ma question. Je souhaite faire du lazy investing avec des ETF. J’ai un horizon de placement long (15 à 20 ans) et ne souhaite donc pas forcément toucher de dividendes avec des ETF, ou en tout cas payer le moins possible de frais/impots.
Je vais investir dans un premier temps sur mon PEA.
Si j’investis dans un ETF capitalisant, les dividendes réinvestis ne sont ni imposés ni soumis aux charges sociales si ils restent dans l’enveloppe du PEA ?
Au contraire du distribuant qui est soumis aux impôts et charge sociale avant 5 ans ? puis aux charges sociales après 5 ans ?
Merci pour cet éclaircissement.

Mots-clés : capitalisant, etf, fiscalité, imposition, pea

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #2 13/01/2020 10h54

Membre (2014)
Réputation :   30  

Bonjour SethPistol,

Le caractère distribuant / capitalisant de vos ETF n’a pas d’importance vis-à-vis de la fiscalité du PEA.

Dans un PEA, vous êtes seulement imposé / vous ne payez des cotisation sociale que sur les plus-values que vous sortez de l’enveloppe ; la plus-value s’entendant comme la différence entre la valorisation actuelle totale de votre PEA et la somme des versements que vous y avez effectués. Un dividende distribué ne sort pas de l’enveloppe : son montant est simplement ajouté aux liquidités du PEA. Ceci est également valable si vous vendez une action ou une part d’ETF : tant que vous ne sortez pas l’argent du PEA, il n’y a ni imposition ni charge sociale.

Dans un PEA, la différence entre un ETF capitalisant et distribuant n’est donc pas fiscale :
  - Un ETF capitalisant vous fera économiser des frais de transaction si vous comptez de toute façon réinvestir les dividendes
  - Un ETF distribuant vous fournira des liquidités sans avoir besoin de vendre des parts, et pourra par exemple vous permettre de rééquilibrer votre portefeuille

Je pense que la différence est vraiment réduite sur un PEA, et qu’il vaut largement mieux prioriser votre choix d’ETF sur leur indice sous-jacent et sur leurs frais que sur leur caractère capitalisant / distribuant.

Dernière modification par LeWiZ (13/01/2020 10h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 13/01/2020 15h07

Membre (2019)
Réputation :   0  

C’est gentil d’avoir répondu, c’est plus clair maintenant !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 12/11/2020 23h42

Membre (2018)
Réputation :   69  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Bonjour,

Des détails que je ne comprends pas sur la fiscalité PEA.

- Sur Pea, les dividendes d’actions hors France sont imposés avec une retenue à la source (correspondant au pays) dès qu’ils sont détachés non ?

- Sur Pea, comment sont imposés les plus values des trackers LU de Amundi par exemple ? Comme des actions françaises (Prélevements Sociaux seulement si PEA >5 ans) ou bien il y a une retenue à la source correspondant au Luxembourg en plus des PS ?

- La fiscalité d’un dividende d’une action hors France (retenue à la source + PS) est elle identique à la fiscalité d’une plus value lors de la revente de cette meme action ?

Merci


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 13/11/2020 03h25

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Top 20 Expatriation
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   272  

Bonjour Gandolfi,

Pour les dividendes d’actions européennes, la retenue à la source est opérée au détachement, avec impossibilité de les récupérer via un crédit d’impôt.

Pour les plus values d’actions européennes ou etf, elles sont traitées comme des actions françaises  (paiement des PS seules si PEA >5ans).
Edit: cf réponse de Tracoh ci après.

Un exemple ici:
Action etrangere PEA

Dernière modification par Liberty84 (13/11/2020 11h54)


“It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.” M.Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 13/11/2020 11h19

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   378  

En PEA. Il n’y a ni fiscalité sur dividende français, ni fiscalité sur plus-value d’action ou etf.

Ce sont les plus-values du PEA qui sont imposées lors d’un retrait. Si valeur du PEA inférieure au montant des versements au moment du retrait, pas de fiscalité.

Dernière modification par Trahcoh (13/11/2020 11h19)

En ligne En ligne

 

#7 16/11/2020 19h11

Membre (2018)
Réputation :   69  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Trahcoh, le 13/11/2020 a écrit :

En PEA. Il n’y a ni fiscalité sur dividende français, ni fiscalité sur plus-value d’action ou etf.

Ce sont les plus-values du PEA qui sont imposées lors d’un retrait. Si valeur du PEA inférieure au montant des versements au moment du retrait, pas de fiscalité.

Merci pour cette précision qui m’avait échappé. C’est curieux, de prime abord, qu’un dividende soit beaucoup plus taxés qu’une plus value d’action hors France.

Sur PEA autant privilégier les actions de croissance pour toute la partie hors France et se garder les dividendes pour la partie France non ?


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#8 16/11/2020 23h27

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   378  

Ce n’est pas mon approche du PEA, mais effectivement avec un gros dividende étranger le rendement serait amputé.

En ligne En ligne

 

#9 16/11/2020 23h34

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   594  

gandolfi a écrit :

Sur PEA autant privilégier les actions de croissance pour toute la partie hors France et se garder les dividendes pour la partie France non ?

En quelque sorte, mais le présenter comme ça laisse à penser qu’on choisit les titres dans lesquels on investit en fonction de leur traitement fiscal.

En pratique, mieux vaut d’abord réfléchir aux supports sur lesquels on souhaite investir, en fonction de ses objectifs (actions de croissance ou de rendement, actions françaises, européennes, américaines etc. fonds, ETF capitalisants, distribuants etc.) et ensuite choisir l’enveloppe fiscale la plus adaptée.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 18/11/2020 14h01

Membre (2018)
Réputation :   69  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Bonne remarque Dangarcia.

Effectivement il ne faut pas inverser les choses. Mais le PEA permet à la fois d’investir sur des actions de rendement ou de croissance.

Dans mon cas le PEA est plein. Je souhaiterai l’orienter plus croissance GROWTH et alléger ma part d’actions de rendement. Je sais désormais que je peux investir en élargissant sur des actions européennes de croissance tout en ayant une fiscalité plus "légère" qu’en CTO.

Sur PEA, pour les actions de rendement je me limitai aux actions françaises à cause de la retenue à la source.


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#11 25/03/2022 09h20

Membre (2021)
Réputation :   0  

Bonjour,

Comme SethPistol au-dessus, je m’interroge avant de réaliser mes premiers investissements en ETF sur un PEA.

J’aimerai que mon "suivi" prenne en compte la fiscalité, j’ai compris que cette fiscalité ne s’applique qu’au moment de la sortie. Mais, je voudrais avoir ce montant estimé à chaque instant, pour savoir ce que réellement je pourrais sortir en cas "d’urgence".

J’ai relu avec attention le forum, mais je n’arrive pas à comprendre le petit encart "A savoir" du site des Impots : Impôt sur le revenu : comment sont imposés les revenus d’un plan d’épargne en actions (PEA) ?

On parle de l’impôt en cas de rachat, donc 12,8% si on a un gain net (ce qu’expliquait également LeWiZ au-dessus). Mais, ils indiquent également :

les revenus du PEA sont soumis aux 17,20 % de prélèvements sociaux (CSG, CRDS).

Qu’est-ce qu’on considère comme un revenu ?

Je remercie d’avance ceux qui pourront éclairer ma lanterne!

Au plaisir de vous lire,
SeccoBis

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 25/03/2022 09h40

Membre (2019)
Réputation :   82  

Bonjour,

Je pense qu’investir dans un PEA en ETF avec l’option eventuelle de devoir retirer une partie en urgence n’est pas une bonne stratégie.
A minima, assurez vous de ne pas avoir besoin de la somme avant 5 ans. Avant 5 ans, un retrait entraine la fermeture complete du PEA.
Outre cet aspect fermeture, l’investissement en ETF non distrubuant sur un PEA peut être soumis à plusieurs reserves. En general c’est un investissement à très long terme, ou ca doit l’etre. Donc l’investissement via un CTO peut et doit s’envisager. De un pour reserver le PEA à d’autres choses (des actions distribuants des dividendes par exemple, pour lesquelles le PEA fait tout son sens. Ce à condition bien sur que cela fasse partie de la stratégie. Si vous n’envisagez que des ETF, c’est egal. A condition de mettre les distribuants en PEA en priorité). Deuxième raison, sur toute la durée de detention, investir tous les mois en ETF World capitalisant pendant 20 ans sans revendre sur un PEA ou un CTO reviendra au meme. En revanche le CTO a un panel d’ETF bien plus large, donc potentiellement moins de frais qu’un ETF World PEA, et possibilité de titres vifs et non synthétiques.

Concretement pour répondre à votre question :
Avant 5 ans : PFU à 30% et fermeture du PEA. Ou bareme progressifs, et fermeture du PEA.
Après 5 ans : uniquement prélèvement sociaux.
Les revenus sont les gains, au prorata de la somme retirée.
PAr exemple, vous avez versé 100.000€ en tout, le PEA vaut actuellement 200.000€ soit 100.000€ de gain. Si vous retirez 50.000€ (soit un quart) vous serez imposé sur 25.000€.

Mais comme expliqué ci dessus, je pense que vous devriez re-reflechir à vos besoins et vos objectifs. De quelle sommes pourriez-vous avoir besoin en urgence et pourquoi? A quelle échéance? Dans ce cas placer cette somme en assurance vie fond € comme epargne de précaution? Ou au pire, si ce ne serait qu’à echeance moyenne (vous envisagez de devenir propriétaire dans 5 ans et voulez constituer un apport, mais ne voulez pas laissez cet apport sur un compte courant pendant 5 ans par exemple), un ETF sur CTO par exemple (avec evidemment le risque qu’à moyen terme l’ETF ait baissé… )

Hors ligne Hors ligne

 

#13 25/03/2022 10h09

Membre (2015)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   71  

SeccoBis, les revenus du PEA sont les gains nets réalisés depuis l’ouverture du plan, liés aux plus-values, moins-values et dividendes.

Dans votre lien: ’Impôt sur le revenu : comment sont imposés les revenus d’un plan d’épargne en actions (PEA) ?’

’Si vous retirez de l’argent de votre PEA avant les 5 ans du plan d’épargne, le gain net réalisé depuis l’ouverture du plan est imposé au taux de 12,8 %.’

’Si vous retirez de l’argent de votre PEA après 5 ans, les gains de votre PEA sont exonérés d’impôt sur le revenu.’

Hors ligne Hors ligne

 

#14 25/03/2022 12h53

Membre (2018)
Réputation :   69  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Bonjour,

Un article intéressant détaillant le choix des supports dans un CTO ou PEA.
Traitement du dividende par les ETF : dividendes réinvestis ou distribué

- Tout dépend de votre objectif : Rente ou Capitalisation
- De votre épargne : Plus ou moins de 150k.
- De votre projection dans le temps.



Apparemment les performances sont identiques entre capitalisation et distribution quand on compare un ETF world Amundi en PEA

Bazoom a écrit :

Les revenus sont les gains, au prorata de la somme retirée.
PAr exemple, vous avez versé 100.000€ en tout, le PEA vaut actuellement 200.000€ soit 100.000€ de gain. Si vous retirez 50.000€ (soit un quart) vous serez imposé sur 25.000€.

Merci pour cette explication qui est rarement donnée.

Cela veut il dire que l’on prend le ratio epargne investi/ interet (dividende et plus value) et qu’ensuite c’est ce ratio qui déterminera toutes les futures impositions en sortie ?
On conserve ainsi l’equilibre gain/epargne de départ ?

Ex: 100k investi/200k en tout --> 50% de gain donc imposition sur 50% des retraits ?
Imposition sur 50% sur la somme retirée tant que le rapport investissement/Total reste à 50% ?

Ps : Correction sur le taux d’imposition mal exprimé suite à la remarque de Bazoom

Dernière modification par gandolfi (25/03/2022 14h22)


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#15 25/03/2022 13h33

Membre (2019)
Réputation :   82  

Correct. Enfin si j’ai bien compris votre question.
50% d’imposition --> Imposition SUR 50% de la somme retirée (qui correspond aux gains), pas imposition À 50%!

Pour revenir sur l’aspect interet de l’ETF capitalisant en CTO plutot que PEA, on peut par exemple relever que les frais de gestion du World Ishare sont de 0,2% contre 0,45% pour le LYCOR en PEA.

Quand à votre remarque sur l’ETF distribuant en PEA : La performance distribuant / capitalisant sera la meme en PEA, aux frais de passage d’ordre près. Donc un ETF distribuant en PEA n’a d’interet finalement que dans une phase de consommation, dans un PEA de plus de 5 ans. Par exemple pendant la phase constitution d’epargne, ETF World capitalisant, puis pour la phase rente, vente de l’ETF capitalisant et achat d’un ETF distribuant.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 25/03/2022 15h34

Membre (2018)
Réputation :   69  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Merci, j’ai rectifié.

Très intéressant comme remarque car finalement quand on retire de l’argent du PEA on est jamais taxé sur la totalité du retrait. Meme si cela parait logique ce n’est pas le raccourci le plus évident qui nous vienne à l’esprit quand on parle imposition.

J’ai fait un calcul d’exemple de sortie en rente (très theorique).
- PEA rempli à 150k. gain de 8%/an et retrait net de 10k.

On aurait une imposition très faible au début et notre capital continuerait à augmenter pour atteindre 10,48% au bout de 20 ans. Le taux de retrait passerait de 6,3% (au dessus des recommandations) pour atteindre 4,6% au bout de 20 ans.

C’est bien sur tres théorique car cela dépendra des performances de l’ETF et de l’iposition des PSociaux.

J’espère qu’il n’y a pas d’erreur dans mon raisonnement.

PEA


Pour le CTO
j’ai pris le cas de l’impot progressif avec un TMI de 11%. J’avais calculé qu’avec l’abattement et le credit d’impot sur le prélevement à la source des actions US cela revenait a une imposition de 23,16%. C’est à vérifier.

On remarque que l’on est bien plus pénalisé de l’imposition automatique et que l’on ne peut retirer que 7150 euros contre 10000 euros sur PEA en conservant le meme objectif de capital à 20 ans (241k).

Dernière modification par gandolfi (26/03/2022 00h05)


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur