Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Favoris 1   [+2]    #76 13/01/2021 20h11

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Premier update de 2021

Pour commencer la composition de mon portefeuille d’actions, sa composition et le PRU de chaques lignes ne devraient pas bouger avant longtemps. On peut considérer que c’est du buy and hold à duré indéterminé, même si je ne suis pas ce genre d’investisseur.



La performance actuelle est sans intérêt, 2.5% YTD, mais on commence tout juste l’année.

La composition du portefeuille option:

J’ai 3 stratégies, une poche macro, une poche arbitrage, une poche spéculative.

Pour la poche macro, ce sont des trades sur la macro-économie, je pense avoir 100% de réussite dans cette catégorie, mais c’est loin d’être la plus rentable :

TLT (etf sur obligation du trésor US à 20 ans) position baissière. (voir ce poste pour la justification)

EWU (etf sur le marché action du royaume uni) position haussière. (voir ce poste pour la justification)

XLE (etf sur le secteur de l’énergie) position haussière pour jouer la reprise de l’économie, je suis déjà au-dessus de mon objectif de cours, mais tant que sa monte, j’en profite.

La poche spéculative, ce sont des trades sur des convictions fortes, plutôt à court terme, très spéculatif et rentable, mais qui en cas d’échec me ferais perdre une petite partie des profits d’arbitrage. Les échecs devraient être assez fréquents.

-SFM, action US, à la hausse, je ne la trouvais pas assez bien pour rentrer dans le portefeuille action, mais suffisamment intéressante pour avoir sa place ici.
-LKQ, action US, à la hausse, présente aussi dans mon portif buy and hold, je suis plutôt optimiste dessus.
-SPG, action US, à la hausse, pour profiter du rebond des reits
-URW action FR à la hausse, pour profiter du rebond des reits

La poche arbitrage, cette poche doit générer du cash en continu, en utilisant différentes stratégies d’arbitrage de volatilité.

La stratégie en cours est très très complexe, elle consiste a créer un indice synthétique pour répliquer le S&P500 avec une corrélation très élevé (1 idéal), une volatilité implicite plus forte que celui-ci et une volatilité historique égale.
Ensuite, on prend une position baissière sur la volatilité implicite de cet indice synthétique et on prend une position haussière sur la volatilité implicite du S&P500, le tout à delta neutre. Ce qui permet de capter uniquement le différentiel de volatilité implicite.
La stratégie génère très peu d’argent au vu des montants utilisés, mais le profit est certains. Comme le risque est très faible, j’utilise une grosse partie de la marge pour gonfler le rendement, la stratégie est créditrice.

En ligne En ligne

 

#77 14/01/2021 01h25

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   555  

2 petites questions :
- Pourquoi Extra Storage plutôt que Public Storage, Cube, ou Life storage ? (même si en regardant les chiffres j’ai mon idée)

- Pourquoi Jazz coûte-t-elle si peu cher et est même tombée à 6x l’EBITDA post covid pour quelques mois, alors que le business croît à 2 chiffres et la cash conversion est proche de 90% ?

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+2]    #78 14/01/2021 14h07

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

La sélection des titres de ce portefeuille a été faite de manière statistique et en partie automatisée:

-Zone géographique, USA en priorité, puis ensuite d’autres places éventuellement si je n’avais pas assez de titres qui passe le filtre (à l’extrême boycott de la chine)

-Ensuite, j’ai fait ce filtre: régression linéaire sur le CA et sur le cash flow opérationnel, prévisions de ces variables sur les 5 prochaines années pour calculer le taux de croissance future, coefficient de détermination supérieur à 90% pour être sûr que se soit significatif (je cherche de la croissance prédictible), j’ai trié les titres par rang pour la croissance du CA, le cash flow opérationnel, le coefficient de détermination de chaque régression, ensuite, j’ai sélectionné les meilleurs. J’ai fait la même chose en non-linéaire pour les boites ayant une saisonnalité. J’ai exclu les données de 2020 au vu de la situation anormale.

-A la fin je devais avoir une centaine de boites à analyser, j’ai éliminer les 3/4. L’analyse a été rapide si quelque chose ne me plaisait pas au revoir. J’ai dû passer moins d’une minute par titre.

-Certains titres ont été choisis à la main comme Etsy

Dernière modification par JohnGaltTagart (14/01/2021 14h10)

En ligne En ligne

 

#79 20/01/2021 18h47

Membre
Réputation :   2  

Bonjour John.

Comme il en faut pour tout le monde, certains seront intéressés par votre portefeuille actions.

Pour ma part, je ne trade que les options.

Je suis curieux d’avoir le détail de votre position sur votre stratégie options si vous voulez partager.

La stratégie en cours est très très complexe, elle consiste a créer un indice synthétique pour répliquer le S&P500 avec une corrélation très élevé (1 idéal), une volatilité implicite plus forte que celui-ci et une volatilité historique égale.

Ensuite, on prend une position baissière sur la volatilité implicite de cet indice synthétique et on prend une position haussière sur la volatilité implicite du S&P500, le tout à delta neutre. Ce qui permet de capter uniquement le différentiel de volatilité implicite.


Merci pour votre journal que j’ai découvert il y a quelques semaines ainsi que votre blog.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #80 24/01/2021 16h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Bonjour,

Je ne la détaillerais pas, car elle nécessite pas mal de travail. Et j’aime avoir un avantage concurrentiel wink

Par contre, je peux expliquer le pourquoi ça marche.

Imaginer une chose simple, mais en théorie impossible, vous vendez un put sur un actif et au même moment vous l’achetez a un prix inférieur (volatilité implicite plus faible, mais tout les autres paramètres identiques), par exemple:

Si le titre est à 100, échéances d’options à 30 jours, taux à 1%:

Le put de strike 100 vaut avec une volatilité de 30%: 3.39 points
Le même put de strike 100 vaut avec une volatilité de 25%: 2.81 points

Si vous vendez le 3.39 et acheter le 2.81 le profit sans risque est de 0.58 points.

Sur le marché, c’est évidemment impossible, mais il y a une astuce pour rendre cela possible.

Tous les investisseurs confirmés savent qu’un indice est moins risqué qu’une action, la volatilité d’un portefeuille d’actions est plus faibles que la volatilité d’une seule action en général. Ce qui est aussi le cas pour les options. La volatilité implicite d’un indice action est généralement plus faible que la volatilité implicite d’une action, ce qui fait qu’une option sur indice est moins chère qu’une option sur action en général. Exemple avec le Dow Jones:



Un investisseur malin pourrait acheter des options put sur le Dow Jones et vendre des options puts sur les actions le constituant en respectant les pondérations dans l’indice. Le différentiel entre les primes vendues et encaissées offrirait un bon profit sans risque.

La stratégie ultime est en plus de répliquer pas exactement l’indice pour jouer en même temps un pair trading sur le spread et un arbitrage sur la volatilité, je soupçonne que Renaissance Technologies utilise cette méthode pour Medallion fund.

Dernière modification par JohnGaltTagart (24/01/2021 16h31)

En ligne En ligne

 

#81 25/01/2021 18h55

Membre
Réputation :   2  

Bonjour,

Merci pour le retour.

Vous aviez déjà parlé de cette stratégie que j’avais mis en place sur les options en 2020.

Cependant, l’option qui vaut 100 actions avec des actions très chères permet difficilement de répliquer l’indice sauf à avoir un portefeuille à 7 chiffres.

J’ai parfois eu des mauvaises surprises sur le sujet.

On verra bien le résultat pour vous en 2021.

Je suis sur une autre stratégie d’arbitrage.

Il y a mieux que les actions pour couvrir la volatilité de l’indice.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #82 26/01/2021 08h05

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Bonjour,

Je crois que vous avez compris l’inverse de ce que j’ai voulu dire. Je vends des options sur actions, couvertes par des options sur indices.  L’inverse aurait peu de sens puisque perdant. Et oui la position doit être assez grosses.

En ligne En ligne

 

#83 26/01/2021 08h39

Membre
Réputation :   47  

JohnGaltTagart, le 14/01/2021 a écrit :

J’ai exclu les données de 2020 au vu de la situation anormale.

Cette remarque m’interpelle.
Considérez vous qu’après cette crise tout reviendra quasi à l’identique pour les entreprises sélectionnées ?


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#84 26/01/2021 09h15

Membre
Réputation :   40  

Bonjour,

C’est passionnant ce que l’on peut faire avec les options…

Si j’ai bien compris vous travaillez à 4 semaines. Vous prenez spécifiquement les échéances des sorcières ou pas forcément?

Vous attendez quel rendement d’une telle position par rapport à l’engagement de marge?

Est-ce que vous captez la hausse de l’indice? Vous travaillez les puts, j’imagine que non à moins, et vous auriez entièrement raison, que vous ne nous ayez pas tout dit…

Savez-vous calculer à partir de quelle baisse de l’indice, et donc du panier de titres, la position devient perdante? Ou reste-t’elle gagnante quoi qu’il se passe?

Bonne journée.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 26/01/2021 15h18

Membre
Réputation :   2  

J’avais vraiment compris l’inverse.

Vous faites des Vente d’options sur actions et achat sur indice.

ok.

Mais j’ai des actions qui ne sont pas corrélés à leur indice et cela entraine des pertes importantes.

De plus, vendre des options sur actions qui sont chères monopolise beaucoup trop de capital.

Dernière modification par Darcan (26/01/2021 15h23)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #86 27/01/2021 20h56

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Bonjour à tous,

jctrader a écrit :

Cette remarque m’interpelle.
Considérez vous qu’après cette crise tout reviendra quasi à l’identique pour les entreprises sélectionnées ?

J’espère, mais je n’en suis absolument pas certain. J’ai fait ce choix par simplicité, il est plus facile d’analyser une entreprise lors d’une période d’activité ordinaire, que lors d’évènement exceptionnel et exogène.
Après ma manière de faire est particulière: boycott de la Chine, biais plutôt négatif sur l’Europe, sélection sur un modèle statistique et affinage à la main, une poche action finalement faible (moins de 40% du portefeuille environ), orientée croissance prédictible, et enfin, je ne regarde pas le prix en partant du principe que le marché est efficient. Donc si on veut répliquer mon portefeuille, il faut avoir conscience de ses biais.

@as98qr53
Je travaille à 2 mois (sur un roulement de deux positions différé d’1 mois), je pourrais faire plus court, cela serait plus avantageux, mais nécessiterait trop de travail.
Je reste sur le 3éme vendredi du mois par habitude.
La position est neutre au marché, c’est de l’arbitrage statistique pure et dure (de la manière où je la joue, comme dit plus haut, on peut aussi la jouer en pari trading, voir en directionnel, spread etc…), donc gagnant de la même somme qu’importe le niveau de cours de l’indice.
Ma position de févier a un rendement sur marge de 4.5% environs.
Celle de mars 6.3% environs.
La grosse difficulté (qui peut faire perdre de l’argent) est l’exercice anticipé des options put sur action. A gérer c’est hard, je pense que cette stratégie devrait être automatisée, j’essaierais de faire cela au mois d’août.
Cette stratégie n’est pas la seule en portefeuille, du coup l’impact sur le portefeuille total n’est pas si élevé ça devrais contribuer à une hausse de 1% en févier et 1.5% en mars environs. J’aime avoir plusieurs stratégies en même temps en cas d’échec et pour des questions de stimulation intellectuel, j’aime faire des choses différentes, mais si je faisais que ça mon rendement serait très élevé.

@Darcan
Oui il faut beaucoup de capital. Les actions prises individuellement peuvent ne pas être corrélées, mais si vous prenez dans le cas extrême les 500 actions du S&P500 en respectant leur poids dans l’indice la corrélation sera parfaite. Une manière intelligente de travailler est de modifier les poids de certaines pour en exclure d’autres en s’assurant de garder un bon niveau de corrélation.

En ligne En ligne

 

#87 30/01/2021 14h46

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Petit update rapide, performance YTD 1.37%

L’année commence timidement.

Pas de modification de ma poche action.
La poche arbitrage continu son petit bonhomme de chemin.
Pas de modification de la poche macro, mais avec la baisse du marché je regrette de ne pas avoir pris mes profits sur l’énergie (etf XLK).

Ma poche spéculative accueille 3 nouvelles positions:
GME
AMC
BB
Les trois positions ont le même objectif, jouer la baisse de volatilité.

Un petit graphique pour la route, je publierais plus d’indicateur ultérieurement, là il est un peu tôt.



Après quelques déboires avec IB (sur GME) je pense ouvrir peut-être cette année un compte backup chez un autre courtier probablement Tastyworks

Dernière modification par JohnGaltTagart (30/01/2021 14h50)

En ligne En ligne

 

#88 30/01/2021 14h52

Membre
Réputation :   6  

John, en quoi jouez-vous la baisse de la volatilité en investissant sur GME, AMC et BB ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #89 30/01/2021 15h50

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Je n’ai pas précisé, il s’agit de combinaisons d’options neutre au marché mais baissier sur la volatilité implicite.

En ligne En ligne

 

[+1]    #90 13/02/2021 15h25

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Petit update

Performance depuis le 1er janvier 9.11%:


Du coté des stats:


Max drawdown plus faible que les indices, mais volatilité plus élevée, ce qui me convient parfaitement, je préfère un portefeuille nerveux qui va de l’avant à un portefeuille moins volatile qui ne performe pas.

Les ratios de Sharpe et Sortino sont assez élevé comme d’habitude, donc la performance est supérieure au risque pris.

Ma corrélation avec les indices est plus élevée que l’année dernière, mais c’est assez normal, les indices sont aussi haussiers pour le moment.

L’alpha dégagé est très correct, je suis très optimiste pour l’année en cours.

Objectif des prochains mois :

- Réduire le risque directionnel de mon portefeuille, j’aimerais que moins de 50 % de mon portefeuille ai un biais haussier et que le reste soit neutre au marché. Donc arrêt de certaines positions lorsqu’elles arrêteront de monter (XLE et EWU par exemple).

Une critique du portefeuille actuel (négatif et positif):

-URW, cette position a été mon plus gros frein à la performance, je suis tout juste positif, je me demande si je n’aurais pas dû passer mon chemin et m’en débarrasser plus tôt.

-AMC, GME, etc… ma position baissière sur la volatilité a payé, je me demande si je ne vais pas suivre un peu plus ce qui se passe sur le forum Reddit

-Le meilleur moyen de faire du "buy and hold" est bien d’en avoir rien à faire de ces actions, je n’ai pas regardé une seule fois comment à évoluer la part action de mon portefeuille depuis l’achat des titres. Je suis partie pour être plus "buy and hold" que ceux qui se le revendique. Pour mémoire, la poche action est investie avec le cash inutile (le cash ne servant pas à faire des retraits, couvrir mes positions options, etc…).

La répartition pas classe d’actif :
actions 32%
cash 44%
options 24%

En ligne En ligne

 

#91 13/02/2021 15h43

Membre
Réputation :   48  

La performance de votre allocation semble avoir diminuée , est-ce du au changement de votre.strategie ?

Avez-vous récemment calculé l’écart entre le taux US 10 ans et le 3 mois pour identifié quelconque risque ?

Avez-vous une position sur les OTC ou penny stocks ?

Hors ligne Hors ligne

 

#92 13/02/2021 16h29

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

peakykarl a écrit :

Avez-vous une position sur les OTC ou penny stocks ?

Non, la composition du portefeuille d’actions est plus haut dans la liste des postes du forum et elle ne devrait pas bouger avant longtemps.

peakykarl a écrit :

Avez-vous récemment calculé l’écart entre le taux US 10 ans et le 3 mois pour identifié quelconque risque ?

La macro-économie bouge assez lentement, c’est le genre de chose que je ne regarde qu’une fois par an. Donc non. Je referais un check de tous mes indicateurs que quelques mois après le plan Biden (risque de surchauffe de l’économie)

peakykarl a écrit :

La performance de votre allocation semble avoir diminuée , est-ce du au changement de votre.strategie ?

On est au début de l’année, il faut laisser le temps au portefeuille de creuser l’écart. Je m’attends à une meilleure année que l’année dernière. Si je mettais la performance sur 1 an glissant ou plus, se serait plus impressionnant.

En ligne En ligne

 

[+7]    #93 17/02/2021 20h45

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Bitcoin à 50 000$

En tant qu’investisseur opportuniste, j’aime investir dans tout ce qui peut me rapporter de l’argent, actions, options, futures, obligations d’état ou d’entreprise, matières premières, etc… Il n’y a pas grand chose que je n’ai pas déjà fait. Il y a donc deux sujets qui attire mon attention depuis quelque temps, les SPAC (dont je parlerais plus tard) et les cryptomonnaies.

Quand je m’intéresse à un marché, je veux savoir qu’est ce que c’est, comment ça fonctionne, à qui ça profite et comment, pour savoir comment me placer pour toucher ma part.

Donc commençons par le Bitcoin (et les autres cryptos).

Il parait que c’est une crypto-monnaie, regardons ces deux termes.

Quand on regarde comment ça fonctionne (block chain et cryptographie) je pense que le crypto est pour cryptographie, donc rien à voir avec le Drachme ou le Pistole, donc ok pourquoi pas.

Et ensuite, on a le terme monnaie, mais là, ça coince. Avec un Euro qui est une vraie monnaie électronique (plus de 97% des transactions) et dont les échanges sont aussi cryptés, je peux recevoir mon salaire, épargner, emprunter, savoir ce que je pourrais acheter avec 100€ dans un mois, dans 1 an, je peux le dépenser dans des magasins, pour donnée une pièce à un clodo, si quelqu’un me vire 100 euros sur mon compte ça sera instantané et je sais ce que je pourrais dépenser avec dans 1 heure ou 6 mois, je peux payer mes amendes et impôts etc… Ce qui n’est pas le cas d’un Bitcoin.

Ce n’est pas non plus une part dans un système de paiement ultra-moderne, c’est ultra énergivore, volatile, pas instantané, on ne fait qu’acheter un "jeton de ce système" comme on achèterait un jeton d’une station de lavage (et encore dans ce cas, on a un service derrière). Ce n’est pas une matière première, une créance ou quoi que se soit d’autre de tangible.

Donc on arrive à la question comment on détermine la valeur d’un Bitcoin ?
Ben, on ne peut pas et si on ne peut pas, c’est que ça n’a sûrement pas de valeur.
Ici, certains vont sûrement commencer à me contredire en confondant prix et valeur, ou en confondant coût de fabrication (minage ou coût de développement) et valeur. Mais si on est objectif, ça ne vaut rien. Il y a d’autres marchés qui ne valent certainement pas grand chose, mais où il y a toujours moyen d’en déterminer une valeur plus ou moins précise (l’or est une matière première, le vin peut se boire, etc…). Certains vont me sortir l’argument du paiement lors du minage (pour pourquoi pas valoriser ça avec les flux futurs), mais vous êtes payé avec ces mêmes cryptomonnaies, cette même monnaie de singe, donc que se soit une valorisation relative ou intrinsèque ça ne marche pas. Certaines de ces cryptos essaient de s’adosser à du tangible (pétrole, or , trésor imaginaire) pour tenter d’être plus crédible, mais dans ce cas, on change de système pour ne plus être une monnaie, mais un contrat à terme, une action ou une créance et dans ce cas, c’est juste le sous-jacent qui fait que ça a une valeur.

Maintenant, qu’est-ce qui fixe le prix et le fait monter ?
La loi de l’offre et de la demande. Plus il y aura de liquidité qui arrivera sur le marché plus les prix monteront. Ca n’a pas besoin de valoir quelque chose tant que quelqu’un est prêt à acheter plus cher. L’analyse se limite à sa monte, j’achète, jusqu’à ce que l’argent se tarisse. On ressemble à une chaîne de Ponzi on ne créer rien,ça ne vaut rien, on gagne de l’argent que grâce au dernier arrivant qui a mis plus cher dans l’espoir que quelqu’un d’autre lui rachète plus cher.

Qui en profite ?
Surtout les faux-monnayeurs informaticiens bienveillants désintéressés qui ont créé ces systèmes. Ensuite, comme dans tout système de Ponzi les premiers entrant/premier sortis en profiteront, les derniers paieront les pots cassés.
Après évidemment si vous faite du trafic d’armes, du blanchiment d’argent etc.. ça peut vous intéresser (bien qu’il y est mieux à faire).

Pour que j’en profite et gagne de l’argent la dessus il y a plusieurs choix:

-Devenir faux monnayeur, c’est légale maintenant, mais immorale, donc non merci.
-Utiliser ce service pour mes trafics en tout genre, manque de bol je ne fais rien d’illégale.
-Participer à la chaîne de Ponzi, pour tenter les 100 000$, mais bien sûr…

Donc quoi faire ?

-Parier sur l’éclatement de la bulle. Mais plus il y a de rebelles intelligents (pour citer le grand philanthrope Olivier Rolland) pour acheter et plus les états et banques centrales feront de chèques à ses rebelles intelligents, moins il y aura de chance que sa explose rapidement. Ce qui revient à faire un barrage avec des brindilles pour arrêter un Tsunami.

Sauf si la bulle change de nature et que l’argent se tari. Et c’est ce qui me fait écrire ces lignes.

Certains l’on peut être remarqué, mais certaines sociétés se sont mises à acheter des bitcoins comme Tesla, jusque-là pas de problème, c’est payer en cash (quoi que ces propos sente le pump and dump). Mais certaines sociétés se sont mises à emprunter des montagnes d’argent pour acheter des bitcoins comme MicroStrategy Incorporated (code mémo MSTR). Le soucie est que du coup, on a une société qui a des dettes et dont les actifs sont essentiellement du bitcoin. Un actif dont la volatilité a déjà provoqué des chutes de 80% du cours. Un actif dont on ne peut pas se couvrir (contrairement aux vraies monnaies). Donc que se passera t-il pour cette société si son bilan se retrouve avec des capitaux propres ultra-négatif et une échéance de dette à renouveler ? Ça va forcément bien se passer et à hauteur d’un milliard. S’ils veulent convertir leur bitcoin en véritable monnaie pour faire face a des difficultés un volume vendu aussi élevé va forcément amplifier la baisse. Et comme on peut être sure que d’autres sociétés auront le même genre d’idée stupide, on peut espérer une contagion et le dégonflement d’une bulle.

Donc j’ai décidé de parier non pas contre les cryptos, mais contre les brebis galeuses sociétés comme MSTR ou RIOT, je suis patient, c’est que 0.7% de mon portefeuille pour le moment, je me lance 2 à 3 ans pour construire la position et trouver un maximum de sociétés intéressantes, j’irais avec les SPAC jusqu’à 5% de mon portefeuille, le big short commence.

Merci de m’avoir lu, désolé d’avance pour les fautes, s’il y en a (correction avec Scribens)

Dernière modification par JohnGaltTagart (17/02/2021 21h30)

En ligne En ligne

 

#94 17/02/2021 20h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   479  

Intéressant et argumenté.

Vous achetez des puts leap donc? Ou vous choisissez d’autres produits ? Des Bear put spread pour minorer les coûts ?

Chez nous en Europe on ne voit rien. En revanche aux USA on voit des frémissements inflationnistes, à cause des stimulus (chèques aux plus pauvres =consommation) en face de baisse de capacités de production (Covid mais aussi guerre commerciale sino-americaine et protectionnisme).
Hausse des taux>> faillites des endettés et baisse de prix des actifs (immo et boursiers).


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+5]    #95 18/02/2021 21h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

MisterVix et autres investisseurs en options

Voici comment je travaille.

D’abord, je pose mon scénario concernant l’action MSTR:

-Elle est en situation de bulle et ce n’est peut-être pas fini donc le cours peut monter encore indéfiniment, ce qui exclu de fait la vente à découvert, les futures, cfds etc… Tout ce qui peut me faire perdre une somme illimitée si hausse illimité.

-Si le Bitcoin chute suffisamment, la société peut faire faillite (à cause de l’effet de levier) ou en tout cas passer un très mauvais moment. Un scénario pessimiste serait la faillite de la société, plus optimiste un retour à 100$ contre 900 actuellement, ce qui correspond à la valeur de la boite d’après le marché hors spéculation sur le bitcoin (je part du principe que le marché est efficient). Donc, si chute de l’action se serait brutale (au vu de l’historique du cour du bitcoin et de cette société), un éclatement de bulle et pas une chute progressive comme dans le cas de business en déclin. Au vu de ce scénario, on peut inclure dans nos choix des positions options très hors de la monnaie et potentiellement à court terme (un scénario de descente lente nous obligerait à privilégier des échéances longues).

Maintenant les options:

-La volatilité implicite est très élevée, ce qui rend les options très chères. Donc il faudra en minimiser le coût.
Et autre gros problème, on ne peut pas l’anticiper sérieusement. Dans un scénario bullesque la volatilité peut rester haute presque indéfiniment et ses variations être aussi brutale que le cours de l’action. Dans ce cas, il est préférable de ne pas prendre de pari sur la volatilité. (dans le cas de GME et AMC je me suis placer quand même sur le vega, car je savais que le dégonflement serait plus lent et la volatilité était vraiment trop excessive à plus de 200%). Quelqu’un d’audacieux pourrait quand même le tenter, la volatilité actuelle est à 105% sur du 2023 il y a quelques mois, on était sur un rythme à 55%. Mais c’est risqué, 105% c’est haut, mais ça peut monter beaucoup plus au vu de la situation.

Donc, dans cette situation, je ne cherche pas à me placer sur le vega et je vais chercher un moyen de réduire le coût des positions.

-J’anticipe une chute brutale et très basse, donc on regarde les options puts, sans faire de combinaison à des strike très bas, comme 250 $

On a pour janvier 2023 un strike 250 pour 35 points. C’est cette position que je choisirais de base, donc elle va servir de comparaison. Dans un scénario du cours à 100$, on risque 35$ pour gagner 115$ (soit un ratio gain/perte de 3.29) à multiplier par 100, le coût de détention est de 4.99$ par jour (35*100 le multiple / 701 le nombre de jours restant).
Donc on résume 4.99$ de coût journalier, pour un ratio gain/perte de 3.29 et un profit si le scénario se réalise de 11 500$ c’est intéressant. On gagne aussi si la volatilité augmente fortement, même si le scénario ne se réalise pas (1 point de hausse de volatilité égale 120$ de gain).

Si on tente un roulement d’option à cour terme (on pense à une chute rapide, donc jouable). Un put Avril 2021 de strike 200 est à 2.25, si on garde fois en une chute à 100$ le risque est de 2.25 pour un gain de 97.75, soit un ratio g/p de 43.24 et un cout journalier de 2.25 *100 / 30 (elle expire dans 57 jours, mais elle vaudra 0 bien avant et il vaudrait mieux la renouveler tous les 30 jours pour garder de la marge si le mouvement démarre) = 7.5$ Mais gros point négatif, si le cours descend lentement, les roulements seront soit de plus en plus chère, soit à des strike de plus en plus bas et donc le ratio g/p sera de moins en moins bon. Avec un strike plus bas comme le 140, on réduit le coût journalier et augmente le ratio g/p. Donc ça se tente, mais il faut être sûr que la descente soit brutale.

Si on regarde du côté des combinaisons simples avec perte limité.

-On peut tenter un spread baissier, on obtiendra ses caractéristiques : réduction des coûts, Vega quasi-neutre, gain plafonné. J’aime moins que les positions précédentes qui offre une fenêtre de tir sur la volatilité.

-Un put backspread, avec ces niveaux de volatilité l’écart entre le put vendu et les puts achetés représente un gouffre abyssale dans un rapport de 1 acheté pour 2 vendus, qui en cas d’échec nous fera perdre beaucoup. Par contre si la volatilité augmente suffisamment et qu’il est monté créditeur, aucun risque de perte. Je passe mon chemin, car le ratio g/p est trop défavorable si on n’a pas de chance (en augmentant la taille de la position et en réduisant donc le ratio à 10/11, on peut resserrer l’écart, mais ça devient dangereux, si on a vraiement pas de chance).

-Ensuite les spreads de volatilité (butterfly, calendar spread, straddle etc…) je passe mon chemin, car je n’ai pas un avis suffisamment tranché sur la volatilité et je trouve le ratio g/p trop défavorable. La volatilité n’est pas assez haute sur ce type de dossier pour être vendue et pas assez basse pour être achetée.

Donc, pour l’instant, je n’ai pas encore creusé et réfléchi à une position complexe, je me suis contenté de prendre des puts à 2 ans. Le put backspread me fait de l’oeil, mais une position intéressante monterait très vite (j’ai simulé une position très intéressante à 120k, trop gros pour moi ).

Dernière modification par JohnGaltTagart (18/02/2021 21h40)

En ligne En ligne

 

Favoris 2   [+6]    #96 22/02/2021 20h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Un petit tuto sur Risk Navigator pour les clients IB et Lynx avec en prime une démonstration de position delta-hedger

Cet outil sert à évaluer le risque de votre portefeuille et à l’analyser. Je ne détaillerais pas à fond, je vous laisse découvrir seul certaines fonctionnalités.

Pour y avoir accès (en vu classic trading) il faut aller dans outils d’analyse/portefeuille/Risk Navigator.
Là, vous avez 3 choix:
-Ouvrir mon portefeuille, comme cela l’indique vous allez importer votre portefeuille dedans
-Ouvrir un nouveau portefeuille what-if, là vous allez partir soit d’une feuille vierge pour créer un portefeuille ou une position que vous voulez étudier, soit importer votre portefeuille dans le but de l’utilisez comme base pour tester des modifications que vous voudriez faire dessus (ajouter supprimer ou modifier des lignes)
-Ouvrir le What-if enregistré, là, vous ouvrez un ancien portefeuille sauvegardé.

Dans cet exemple, j’ai choisi le 2éme choix et je n’ai pas importé mon portefeuille.
Voici comment ça se présente (il est possible que vos colonnes diffères tout se personnalise)


Si vous n’avez pas la même vue que moi, dans ce cas allez dans Rapport/Choisir un relevé/Risque par sous-jacent.
On va cliquer sur nouveau (en vert) pour ajouter une nouvelle position, on va saisir un code mémo.
J’ai choisi Microsoft (msft), en action



Lorsque vous avez saisi le code mémo et choisis le type d’actif financier, il faudra entrer la quantité dans la colonne position. Les cases se cocheront automatiquement, ces cases sont très importantes si vous avez chargé votre portefeuille et que vous voulez voir comment le portefeuille se comporterait sans une de vos positions, vous pourrez la décocher et elle ne seras plus prise en compte dans le calcul.
En bas vous voyez une droite de perte et profit, là elle est linéaire car pas de produit dérivé. On va ajouter une option pour rendre les choses intéressantes.

On procède de la même manière, on clique sur nouveau et on va acheter une option put (le menu de choix des options s’ouvre), de delta 0.5, ce qui permettra d’avoir une position delta hedger (stratégie de couverture dynamique). Dans cet exemple, il s’agit d’un put échéance 21 mai 2021 de strike 235.

Voici la nouvelle capture d’écran.

Plusieurs choses:

1- il faut actualiser le calcul de certains paramètre lorsque l’on fait des modifications (la VAR, Marge de maintien, etc…). Quelques remarques, comme la position est hedger la VAR à baisser (une VAR 162€ signifie que ma perte à 1 jour ne pourra pas dépasser 162 € dans 99.5% des cas), la demande de marge a aussi baisser, car la position est moins risquée.

2- La courbe est différente, comme on est delta-hedger avec un gamma positif, on gagne à la baisse comme à la hausse (si on avait remplacé le long put par un short call, le gamma serait négatif et on gagnerait qu’a la stabilité). Maintenant, on a 3 courbes, la blanche est le PNL sans changement de volatilité implicite, la violette est la même courbe avec une hausse de 15% de la volatilité implicite, la verte est la même avec une baisse de 15%. La position est dite acheteuse de volatilité et utilisable si l’on souhait arbitrer à la hausse la volatilité pour gagner de l’argent sans jouer le mouvement du sous-jacent. Les barres jaunes signifient qu’il y a 99.5% de chance que le sous-jacent ne sort pas de cette zone.

3- Dans ce tableau vous pourrez rajouter la colonne que vous voulez en faisant un clique droit ajouter. Dans cette vue, vous aurez les détails pour le portefeuille, par sous-jacent et pour chaque produit du sous-jacent. Par exemple pour MSFT, le delta de ma position est de 0.16 (déjà multiplier par 100), donc mon portefeuille de 50 actions plus une option va se conduire comme si j’avais 0.16 actions. Le thêta est négatif donc perte de valeur temps, le vega est positif donc haussier sur la volatilité, etc… Vous avez aussi le profit par position et le rendement en %. La ligne tout les sous-jacents est dans votre devise de base, d’où des données légèrement différentes. Dans les autres onglets, vous devinerez assez facilement ce que l’on a dedans, pour la VAR, vous pourrez modifier ses paramètres (calcul sur plusieurs jours, intervalle de confiance différent, etc…), pour l’onglet sensibilité de la marge, vous pourrez aussi modifier vos scénarios pour voir l’impact sur la marge.

4- Ici vous pourrez choisir d’autres types de rapport, choisir une date de calcul, changer le mode d’affichage (delta est utile pour les traders options) etc…
Les différents rapports:
-Portefeuille, une vue classique de portefeuille inutile d’après moi.
-Risque par position pas trop d’intérêt
-Risque par sous-jacent ce que je vous ai présenté que je trouve très utile pour avoir une bonne synthèse de son portefeuille (ouvert en continu avec mon portif)
-Risque par secteur économique, utile pour de l’arbitrage sectorielle (par exemple long volatilité de XLK par exemple et short la volatilité de ces composants)
-Risque par pays, le nom parle de lui même.
-Données du graphique par sous-jacent, utile pour exporter les données qui on servit à tracer la courbe pour analyse sous Excel par exemple. Ou juste voir le détail par sous-jacent.
-Mesurer en fonction du sous-jacent et de la maturité, pour voir en fonction des échéances d’options.
-Mesurer en fonction des variations du sous-jacent et de volatilité extrêmement utile, vous allez avoir les variations de valeur du portefeuille pour différents scénarios de cours et de volatilité, voir la capture d’écran (si ça ne s’affiche pas allez dans paramètres/téléchargement de l’évaluation générale des risques. Si votre portefeuille est trop complexe ce qui est le cas du mien, vous pourrez aller dans Rapport/exporter, pour l’exporter sur excel pour analyse.


Je m’arrête là il y a encore beaucoup de chose à faire avec ce menu, mais je vous laisse découvrir.

Si ce poste vous a plus merci de me le dire et si vous voulez que je fasse d’autres postes sur d’autres fonctions d’IB ou sur certaines stratégies option n’hésitez pas.

Comme les fois précédentes, je corrige mes fautes avec Scribens et je m’excuse s’il y en reste.

Edit: Cette position sur option est très bonne vu sous cet angle, mais il y a un risque non monter dans cet exemple, la perte de valeur temps. Dans ce cas une technique pour la réduire est le gamma scalping que j’expliquerais plus tard (le but est de remettre le delta à 0 en achetant ou vendant du sous-jacent pour générer des plus values). Cette position a aussi un atout, si on la compare a des Straddles , le seuil de rentabilité est beaucoup plus bas.

Dernière modification par JohnGaltTagart (22/02/2021 20h10)

En ligne En ligne

 

Favoris 1   [+4]    #97 27/02/2021 15h54

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Petit update de portefeuille et explication du gamma squeeze

Performance depuis le 1er janvier +5.29%

Je bat tous mes benchmarks, malgré une belle chute cette semaine.

Mon portefeuille étant rempli de produits dérivés, on peut "facilement" comprendre comment il va se comporter dans certaines phases de marché.

Une petite analyse grâce à Risk Navigator (voir le post précédent):

Mon delta dollars est positif je réplique à 97% une position longue sur le marché, d’où ma dépendance cette année au mouvement des indices et ma corrélation élevé avec ceux-ci. En faisant simple si mon portefeuille fait 100$ une hausse de 1% du marché entraîne une hausse de 0.97$ du portefeuille.

Mon gamma est négatif, plus le marché va monter, plus le delta de mon portefeuille va baisser. En plus simple, plus le marché baisse plus je réplique le marché, plus le marché monte moins je le réplique. Ce qui se traduit en se moment par des mouvements de baisse plus marqué que les mouvements de hausse. C’est une position assez inconfortable, mais comme son niveau est très faible en réalité, ça ne me gêne pas plus que cela.

Le véga de mon portefeuille est très légèrement négatif, ce qui revient à être short sur la volatilité implicite. Donc lorsque le Vix augmente mon portefeuille perds de sa valeur, ce qui explique en partie la baisse marqué de ces derniers jours. Cette position est intentionnelle, car je pense que la volatilité du marché est vouée à baisser sur la durée avec la reprise. Une baisse (hausse) de 10% de la volatilité fait monter (descendre) mon portefeuille de 1% (des mouvements de plus 50 % son possible).

Le thêta de mon portefeuille est positif, pour chaque jour qui passe (jour de fermeture inclus) mon portefeuille prend de la valeur. A l’instant ça se traduit par une hausse de 1% par mois. Ce qui est très confortable comme situation, je ne suis pas pressé par le temps, ce qui peut être un handicap sur les options.

Ma VAR à 1 jour avec intervalle de confiance à 99.5% est à 4%. Ce qui se traduit par cette phrase, dans 99.5% des cas ma perte journalière ne pourra pas dépasser les 4%. C’est supérieur à mon objectif, mais cette année j’accepte un risque directionnel. En espérant avoir une performance adéquate en fin d’année.

Du coté des positions:

J’ai enfin soldé ma position sur XLE avec un gain représentant 1.5% de la valeur de mon portefeuille.

Je me prépare à soldé ma position sur TLT, pour mémoire, je suis baissier sur la valeur des obligations du trésor US que je trouve surévaluer par rapport aux actions, ce qui revient aussi à être haussier sur les taux longs, actuellement la plus-value latente représente 1% de la valeur de mon portefeuille.

J’ai soldé ma position sur MSTR, je ne m’y attendais pas du tout, mais prendre 81% en une semaine, c’est beau, je reviendrais dessus plus tard lorsque la volatilité aura de nouveau baissé.

J’ai pris mes gains sur SFM et LKQ (la position en option, j’ai gardé la position action qui est buy and hold).

Nouvelles positions prises:
CDXC: short sur la volatilité, neutre sur le cour, je ne sais pas ce que vaut l’action et je m’en moque, mais ces options sont anormalement surévaluées.
ARKK: short sur la volatilité, haussier sur le cour, en gros la raison de ma grosse baisse puisque je suis rentré bien trop tôt (cours à 155$) et que c’est l’exact opposé de ce qu’il y aurait fallu faire pour gagner de l’argent cette semaine.

Le gamma squeeze

Certains on vu cette semaine GME remonté en flèche, l’explication donnée est le gamma squeeze, du coup vu que ce n’est pas très parlant, je vais vous expliquer ce que c’est rapidement.

Pour comprendre ce que c’est, il faut quelque pré-requis.

Lorsque l’on vend des options en tant que market maker il faut se hedger pour être neutre au marcher, pour se faire, on va mettre le delta de la position à 0 (un delta de 0.5 signifie que pour 1$ de hausse de l’action, l’option prend 0.5$), mais comme on ne joue pas la direction, il faut donc mettre le delta à 0, pour que l’on puisse gagner sur d’autres paramètres que la variation de cours.

Si par exemple vous vendez une option call de delta 0.5, pour être neutre au marché, il faudra prendre la position inverse sur l’action. Le delta d’une option vendu s’inverse, pour un call on devient négatif, pour un put positif.
Donc notre call avec un delta de 0.5, s’il est vendu aura pour nous un delta de -0.5, à multiplier par 100, puisqu’une option est généralement égale à 100 actions, soit un delta de -50. Une action ayant un delta de 1 il faut donc acheter 50 actions pour que notre delta tombe à 0 (50 actions + -50 options = 0). A ce moment là le portefeuille ne bougera plus pendant un laps de temps très bref.

En effet, le delta d’une option n’est pas fixe, il bouge en fonction du cours, sa variation est mesurée par le gamma. Si notre option à un gamma de 0.02, cela signifie que pour un mouvement de 1$ du sous-jacent, il faudra ajouter 0.02 au delta. Vu que notre option est vendue son gamma est négatif, il est donc de -0.02. Donc si le cours de l’action monte de 1$, le delta des actions reste à 50 il est fixe, mais le delta de l’option lui va bouger, il sera de ( -0.5 delta initial + -0.02 gamma) = -0.52, on multiplie par 100, le delta de l’option sera de -52, pour être delta neutre, il va donc falloir acheter deux actions supplémentaires (pour que -52 + 52 actions = 0).

Avant de passer à l’exemple, le gamma bouge aussi, plus lentement que le delta et il est possible de hedger le gamma (d’ailleurs toutes les grecques). Il existe aussi d’autres grecques non-présentes sur IB comme Vanna qui est le taux de variation du delta par rapport à la volatilité implicite, Charm qui est le taux de variation du delta en fonction du temps etc… Tout ça pour vous dire qu’un hedge vous expose à d’autres paramètres, que les options c’est plus complexe que ça en à l’air et nécessite une certaine maîtrise, bloquer le gamma et le delta n’empêchera pas les variations défavorables de votre portefeuille dans certains cas précis.

Maintenant imaginer ce marché fictif:

Sous-jacent à 100
10 call 100 vendu (open interest à 10) de delta 0.5 gamma de 0.02
16 call 110 vendu (open interest à 16) de delta 0.2 gamma de 0.01

Petite précision, une option au niveau du sous-jacent à en général un delta proche de 0.5 pour un call, -0.5 pour un put. Autre précision dés que vous acheter une option il y a un vendeur en face et vice-versa, mais l’acheteur n’est pas important dans le gamma squeeze car il paie cash et n’a pas forcement besoin de hedge et ne risque pas d’appel de marge.

Pour hedger ces options il faut faire se calcul (open interest * delta * 100) soit (10 * -0.5 *100 )+ (16 * -0.2 * 100) = -820 ,iles vendeurs d’options devront donc posséder 820 actions pour avoir un delta de 0 (820-820 = 0).

Si le cours monte de 1$ le call 100 aura un gamma de 0.52 et le call 110 aura un delta de 0.21. Pour hedger les options les markets makers devront acheter (open interest *delta supplémentaire * 100) soit (10 * 0.02 * 100) + (16 * 0.01 * 100) = 36 nouvelles actions.
Si le marché à un volume quotidien de 1000 actions pas de problème, si le volume quotidien est de 30 ça va poser problème et faire monter le cours.
Et plus le cours va monter plus la demande de titre va augmenter et conduire donc au short squeeze.
Un cours à 110 dollars pourrait donner ceci:

call 100 avec un delta de 0.7
call 110 avec un delta de 0.5 (strike au cours = delta à environs 0.5).

Il faudra 10 *0.7 *100 + 16 * 0.5 *100 = 1500 actions à détenir pour les market makers.

Il est possible d’avoir toutes ces informations et pourquoi pas de profiter de la situation.

En ligne En ligne

 

#98 06/03/2021 20h54

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Petit update de portefeuille

J’ai clôturé ma position sur les taux US (short TLT, donc haussier sur les taux) cette semaine.
Le spread c’est resserré il y a encore du potentiel, mais je joue la prudence. Les actions restent bon marché par rapport au taux à 10 ans.
Pour voir la situation initiale (que j’avais pris un peu en retard) voir ce poste
La situation actuelle :


Après avoir clôturé XLE (hausse de l’énergie) il y a deux semaines, il ne me reste plus qu’une seule position macro, celle sur le Brexit.

Performance depuis le 1er janvier, +3.58% ,j’ai un beau max drawdown de 6.36%

La cause est assez simple, j’ai acheté massivement l’ETF ARKK presque à son plus haut !
Mais pas d’inquiétude, quand Biden va envoyer leurs chèques aux Américains les cours remonteront vite. Même si l’économie US se normalise (chômage, courbe des taux, inflation etc…) la FED ne semble pas pressé d’arrêter son soutien, donc tout va bien.

En ligne En ligne

 

[+1]    #99 08/03/2021 11h27

Membre
Réputation :   93  

Bonjour JohnGaltTagart,

J’ai lu avec attention vos différentes interventions sur les options, très intéressantes.

Ayant démarré une petite expérience pour me former, j’avais fais un test sur MSTR suite à ce que vous aviez écrit :

a écrit :

J’ai soldé ma position sur MSTR, je ne m’y attendais pas du tout, mais prendre 81% en une semaine, c’est beau, je reviendrais dessus plus tard lorsque la volatilité aura de nouveau baissé.

Comment déterminez-vous le seuil de volatilité pertinent pour revenir sur cette position ?

Y-a-il une méthode ou une norme précise ?

Par ailleurs, ceci pourrait vous intéresser, le site reprends l’ensemble des sociétés qui, comme MSTR, placent une partie de leurs avoirs en BTC, ainsi que le poids en % du BTC vs leur market cap :

Bitcoin Treasuries

Pour MicroStrategy, c’est 76% de la capitalisation !  Le business de base de cette société deviens accessoire…

En fait, il faudrait regarder l’EV également, pour prendre en considération le poids de celles qui s’endettent comme MSTR pour en acheter.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #100 10/03/2021 12h17

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   230  

Une réponse courte, on peut faire plusieurs choses :

-la méthode pro,  contrairement aux cours des actions qui est imprévisible, la volatilité future est relativement predictible,  utiliser des modèles GARCH , EWMA, etc… donne d’assez bon résultat.

- la méthode amateur, il y a un effet retour à la moyenne de la volatilité, utiliser les bandes de bollinger sur la volatilité implicite est assez efficace.

- la méthode du doigt mouillé,  quand le cours du sous-jacent monte, la volatilité implicite baisse et inversement.

En ligne En ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de johngalttagart"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur