Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 05/08/2020 13h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Bonjour peakykarl

En ce moment, je manque de temps et donc je me fais plus rare ici, même si je consulte le forum régulièrement, je n’ai plus vraiment le temps d’y participer activement, mais je reviendrais plus tard.

La raison est assez simple et éphémère, je suis dans des travaux pour rénover une maison que je souhaite revendre et je suis en recherche d’une nouvelle résidence principale. En plus, j’ai un projet pro en cours qui me prend du temps sur mon temps libre.

Concernant mon portefeuille, je suis en baisse, la performance annuelle est à +25%, trois facteurs me posent problème:
-La baisse de valeur du dollar, mon portefeuille est fortement exposé au dollar
-La baisse de valeur de URW, c’est une ligne assez grosse avec un hedge particulier, je suis couvert que sous les 38€ entre temps tous les mouvements m’impacte assez fortement (à la hausse comme à la baisse).
-Enfin le manque de travail, vu que je manque de temps. Un investisseur action achète un rendement/risque, un investisseur option achète un rendement/risque/travail.

Pour clarifier ma pensée un portefeuille action nécessite un peu de travail, mais ce qui fera surtout son rendement, c’est le choix des titres (le ratio rendement risque). Un portefeuille d’option nécessite beaucoup de travail et le travail paie, maintenir un niveau de hedge, gamma scalper, vendre des puts couverts, etc… nécessite du travail, le choix des titres ne suffit pas.

Donc, en ce moment, mon manque d’activité sur le marché ne me permet pas de continuer à croître avec un dollars qui chute et URW aussi alors que la ligne représente 12% de mon portefeuille.

Après rien d’inquiétant, je suis bientôt en vacances et bientôt, je disposerais à nouveau de temps libre, je reprendrais mon blog et mon suivi ici.

L’or et l’argent sont un sujet vaste.

Mon avis personnel est que l’or n’est absolument pas une valeur refuge, c’est un simple anxiolytique et une matière première. Lors de crise grave l’or chute comme le reste, une fois la chute passé l’or reprend des couleurs plus vite que les actions (pas toujours) via son effet anxiolytique, ça rassure d’avoir de l’or, une fois l’incertitude passé, le cours de l’or baisse vers un prix "normal", en fin de cycle économique l’or comme toutes les autres matières premières montent fortement (l’argent abondant qui sort du marché action jugé trop chère) et on recommence le cycle…
Si on cherche une valeur refuge, il vaut mieux prendre des obligations du trésor à long terme.

Après, je suis opportuniste, la hausse de l’or récente (expliquer par l’effet anxiolytique et la baisse du dollar) si elle continu encore aussi fortement et suffisamment longtemps pourrait m’intéresser via une position option. Mais pour l’instant, il est trop tôt.

Concernant mon choix d’action, il est important de savoir ce qui me motive, pour URW:
- un marché option très liquide lorsque je suis acheteur d’option (c’est le cas pour URW sur la bourse allemande, mais pas les autres)
-une diversification en euro pour réduire mon exposition dollars
-le fait de jouer un secteur sinistré avec beaucoup d’incertitude
-Je ne cherche pas forcément à avoir beaucoup de ligne, le fait d’investir en option me permet de ne pas me soucier de la diversification dans le but de réduire les risques.

Hors ligne Hors ligne

 

#52 06/08/2020 08h06

Membre
Réputation :   49  

Concernant URW (je suis actionnaire), je trouve que le titre est davantage spéculatif, les fondamentaux ne sont pas là. Il est certain qu’il faudra être patient comme en 2009…
l’ANR comme critère d’évaluation me semble désuet dans le contexte actuel.

Pourquoi serait-il trop tôt pour l’or alors que des supports sont atteints depuis plusieurs mois de manière continue ?
De même pour l’argent.
Je vous rejoins sur les obligations sur trésor d’ailleurs des etf comme TLT ont explosé depuis plusieurs mois…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #53 07/11/2020 17h49

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Petit update:

Je suis toujours très peu disponible donc ma participation est limitée à lire le forum pour le moment, de même pour mon blog, j’ai deux articles en préparation, mais je n’ai pas le temps d’avancer dessus (j’espère un changement de situation prochainement).

Concernant mon portefeuille.

Comme nous rentrons dans un nouveau cycle économique, j’ai décidé de prendre quelques positions actions à très long terme (pour ne pas dire buy and hold), sans option, dont voici la liste (1/4 de mon portefeuille):

FB Facebook (Communication Services | Internet Content & Information | USA)
NFLX Netflix Inc (Communication Services | Entertainment | USA)

ETSY Etsy Inc (Consumer Cyclical | Internet Retail | USA)

VEEV Veeva Systems Inc (Healthcare | Health Information Services | USA)
UNH UnitedHealth Group Inc (Healthcare | Healthcare Plans | USA)

CACC Credit Acceptance Corp (Financial | Credit Services | USA)
MSCI MSCI Inc (Financial | Financial Data & Stock Exchanges | USA)

HEI Heico Corp (Industrials | Aerospace & Defense | USA)
MRCY Mercury Systems Inc (Industrials | Aerospace & Defense | USA)

MSFT Microsoft Corp (Technology | Software - Infrastructure | USA)
PAYC Paycom Software Inc (Technology | Software - Application | USA)
WIX Wix.com Ltd (Technology | Software - Infrastructure | Israel)
FLT Fleetcor Technologies Inc (Technology | Information Technology Services | USA)
FTNT Fortinet Inc (Technology | Software - Infrastructure | USA)
RP RealPage Inc (Technology | Software - Application | USA)
RNG RingCentral Inc (Technology | Software - Application | USA)
CRM Salesforce.com Inc (Technology | Software - Application | USA )

EXR Extra Space Storage Inc, (Real Estate | REIT - Industrial | USA)
O Realty Income Corp (Real Estate | REIT - Retail | USA)
STOR STORE Capital Corp (Real Estate | REIT - Diversified | USA)
ARE Alexandria Real Estate Equities (Real Estate | REIT - Office | USA)
REXR Rexford Industrial Realty Inc (Real Estate | REIT - Industrial | USA)

Ensuite j’ai des positions spéculatives (1/4 de mon portefeuille) sur options, sur:
XLK (hausse et stabilité)
URW (hausse)
EXOR (hausse)
SPG (hausse)

Enfin la moitié de mon portefeuille est en cash (pour le moment):
1/3 usd
2/3 euro

Mon portefeuille n’est plus couvert depuis quelques mois, en effet, je pense que le potentiel de baisse est très faible à l’heure actuelle (début de cycle). Ma performance depuis le 1er janvier est retombée à 21% (URW et le dollar me pénalisent beaucoup), mais je suis très confiant sur l’avenir. (pas de capture d’écran mon pc est en semi-panne).

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #54 17/11/2020 18h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Enfin les affaires reprennent, j’ai de nouveau un pc fonctionnel et un tout petit peu plus de temps libre à consacrer à la bourse. Donc mise à jour du portefeuille:

Performance au 17/11/2020 : +32.42% depuis le 1er janvier

Nouvelles positions:
A long terme :

JAZZ Jazz Pharmaceuticals plc Healthcare | Biotechnology | Ireland
LKQ LKQ Corporation Consumer Cyclical | Auto Parts | USA
DPZ Domino’s Pizza, Inc Consumer Cyclical | Restaurants | USA
PRLB Proto Labs, Inc Industrials | Metal Fabrication | USA

Spéculative sur option:
XLE (stabilité et hausse)
XLK (stabilité)

Modification de certaines positions:
allégement de URW et SPG

Graphique de la performance


Statistiques du portefeuille

Mon portefeuille reste décorrélé des marchés, plus performant et moins risqué.

La répartition du portefeuille:
Cash 49.32%
Actions 29.42%
Options 21.27%

Hors ligne Hors ligne

 

#55 28/11/2020 18h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

La hausse du marché continu et celle de mon portefeuille idem, cette semaine, j’ai touché mon plus haut annuel avec 35.53%

Je suis en pleine réflexion sur l’utilisation du levier ou de la réduction de ma poche cash (46% à l’instant). En effet, si on regarde sur l’année d’autres investisseurs heureux on eu des performances du même ordre de grandeur que moi malgré une chute brutale en mars (une pensée pour Miguel par exemple), ce qui fait que sur une année ordinaire, je serais sûrement de le wagon de queue. Pour l’instant, je ne change rien, mais peut être qu’en janvier, je changerais certaines choses.

Nouvelle position en action à long terme:
Visa

Sur les options:
XLF (etf sur le secteur financier us) position haussière et stagnante
XPS (mini contrat s&p 500, 1/10éme du contrat original, règlement financier) position fortement haussière à court terme.

Hors ligne Hors ligne

 

#56 28/11/2020 18h22

Membre
Réputation :   29  

Est ce que le fait d’investir via des options n’est pas déjà une forme de levier?
Et qu’est ce qui fait que vous aviez originalement ce ratio de (non) usage de cash (par rapport à être investit à 100%) ?


Parrainage Boursorama, Mes placements, Bourse Direct & Binck sur demande [MP]

Hors ligne Hors ligne

 

#57 28/11/2020 19h34

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

On peut utiliser les options pour obtenir différents résultats :
L’effet de levier (ce qui n’est pas mon cas)
Remplacer ces ordres de vente à cours limités par une vente de call ou d’achat à cours limités par une vente de put, pour obtenir une prime.
Réduire le risque de son portefeuille (hedging ou autre, ce qui est plus mon cas)
Faire des stratégies d’arbitrage de volatilité (ce qui est aussi mon cas)
Créer des positions avec un profil de gain différent (gain sur hausse et baisse par exemple)
Répliquer d’autres produit financier
Etc ….

Donc on a ici un exemple du problème, lorsque l’on connaît bien les options, on arrive vite à avoir plus d’idée que de capital. Il faudrait presque un compte pour chaque stratégie.

Ce qui fait que de temps en temps, je traverse des périodes de doutes ou de réflexions, même si toute se passe bien.

C’est aussi l’intérêt de cette file de portefeuille, la relire et se critiquer.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #58 06/12/2020 13h41

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Un poste un peu plus long que d’habitude, je vais faire un point sur mon portefeuille, sur mes choix d’investissements récents et donné mon avis sur l’avenir.

Mon portefeuille depuis le 1er janvier a progresser de 36.05%



Mes métriques de risque restent assez inchangées depuis le dernier rapport. La distribution des retours journaliers de mon portefeuille (ma volatilité est surtout positive):


Mon portefeuille a accueilli de nouvelles positions sur options:
XSP (haussier) c’est un mini contrat sur le S&P500 (il représente 10% du s&p500, lorsque le s&p500 est à 3500, le XSP est à 350 et on est à 100$ le point, type européen, règlement financier)
EWU (haussier) ETF sur le marché anglais, je pense qu’un effet rattrapage est possible, avec ou sans accord sur le brexit (si pas d’accord je vois bien l’Angleterre devenir un paradis fiscal ultra pro business.
Voici la raison qui m’a fait prendre ce trade:



On est pour moi en début de cycle économique donc je la joue directionnelle, si on était plutôt vers la fin d’un cycle, je la prendrais en pair trading en étant short sur les ETFs européen et Long sur l’ETF Anglais.

Je ne détaille pas assez par rapport à d’autres investisseurs heureux, donc voici quelques explications :

XLE et XLF, je joue le rattrapage de ces deux secteurs sinistrés par la crise.

XSP je joue le rallye de fin d’année qui sera peut-être amplifié par d’autres bonnes nouvelles, comme la sortie officielle du vaccin le 10 décembre, plan de relance possible, accord brexit etc….

Mes actions sont toutes des valeurs de croissances prédictibles, que j’ai l’intention de garder à long terme, je les ai analysé sans tenir compte de 2020 qui est une année à part (c’est peut-être une erreur, mais assumée).

XLK est une vente de plusieurs options puts (pour augmenter la taille de mon portefeuille si exercice il y a) et ventes de calls (pour jouer sur le ralentissement de la croissance des techs le temps de la rotation sectorielle).

Un dernier point sur ce que je pense de l’avenir:

On a des plans de relances à venir dans la plupart des économies, les taux directeurs sont au plus bas, il y a injection massive de liquidité, donc on est clairement en début de cycle économique, on aura pour moi pas de normalisation de l’économie avant 3 ans (hausse des taux en douceur, ralentissement des achats des banques centrales, etc…). Donc pour l’instant, pour les investisseurs actions, c’est open bar, donc je ne prévois pas de hedge sur mon portefeuille (sauf sur des positions à risque si nécessaire), ni d’achat d’obligations du trésor en nue propriété comme je le faisais avant la crise. Et je réfléchis à une augmentation du levier sur mon portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

#59 06/12/2020 14h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   231  

Bonjour JohnGaltTagart,

Post très intéressant! Quand vous dites que vous êtes haussier, cela veut-il dire que vous êtes en position d’achat de call?

Pour XLE il y a un potentiel de rattrapage important, mais pour XLF le gap semble déjà globalement résorbé?

Dernière modification par Liberty84 (06/12/2020 14h50)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #60 06/12/2020 15h10

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Liberty84 a écrit :

Pour XLE il y a un potentiel de rattrapage important, mais pour XLF le gap semble déjà globalement résorbé?

Pour XLF le potentiel est plus faible, mais pas inexistant, la première ligne est BRK pour presque 15%, d’autres lignes de cet ETF m’intéresse aussi beaucoup, hors banque (Black rock, s&p, schwab, etc…). Ensuite la position est structurée pour gagner sur une stagnation ou une hausse. Donc même sans hausse de l’ETF le rendement sera suffisamment intéressant pour moi. Idem sur ce point pour XLE.

Liberty84 a écrit :

Post très intéressant! Quand vous dites que vous êtes haussier, cela veut-il dire que vous êtes en position d’achat de call?

Non pas forcément, j’achète très rarement de Call seul (dans ce cas très dans la monnaie pour remplacer des actions).
Lorsque je dis haussier, c’est le profil de gain de la combinaison d’options. Je peux créer une position haussière qu’avec des puts. (par exemple si le sous-jacent est à 100, vendre un put 100 et acheter un put 90 vous permet de créer un spread haussier)

Edit: en général quand je prends une position sur option, j’analyse le sous-jacent pour construire un scénario, mais ensuite j’analyse aussi le marché option pour construire la position. Je regarde le delta, gamma, vega et theta et j’essais d’être dans le bon sens par rapport à tout cela. Par exemple si je pense qu’une action va monter fortement et rapidement, je peux ignorer le theta (temps) , je dois être idéalement baissier sur le vega (la volatilité implicite baisse lors des hausse), être gamma positif (le delta continuera de monter) et delta positif (biais haussier)

Dernière modification par JohnGaltTagart (06/12/2020 15h18)

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #61 24/12/2020 15h56

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Un petit bilan de l’année en cours. Je ne pense pas que d’ici le 31 décembre les choses vont fortement changer (sauf si accord brexit).

Les points positifs (voir le premier poste de cette file pour mes objectifs) :

- Performance depuis le 1er janvier  +37.57% mon objectif est de faire 16% par an en moyenne, donc réussite.



-Corrélation avec le marché proche de 0, on ne peut pas faire mieux, donc objectif réussi.

-Mon portefeuille devait gagner à la baisse comme à la hausse, vu la courbe de performance, c’est plutôt une réussite.

-Mon analyse de la macro-économie (fin de cycle économique pour moi en début d’année) a fait que j’étais très bien placé pour affronter la crise du Covid (détention de strip sur dette us, haussier sur la volatilité, etc…).

-En vrac, car moins important, mais quand même un peu, mon ratio de Sortino est très bon à 3.28 (le ratio de Sortino est proche du ratio de Sharpe, mais il ne tient compte que de la volatilité négative, ce qui est plus pertinent.), la volatilité de mon portefeuille est très basse malgré la performance, beta proche de 0, alpha à 0.34 (surperformance par rapport au marché). Donc je suis plutôt satisfait.

Les points mitigés

-Mon max Drawdown est à 11.79%, la période de recovery a duré 33 jours. Même si c’est largement mieux que les indices, je suis un peu déçue, car c’est largement moins bien que ce que j’espérais faire.

-Après le creux du mois de Mars j’ai eu du mal à me repositionner correctement, ce qui a impacter mes performances. Notamment j’étais baissier sur la volatilité alors que celle-ci s’obstinait à rester élevé (sur les contrats à long terme, les mouvements ont été moins rapide que sur le vix).

Les points négatifs

-un gros pari haussier sur URW qui avec un management incompétent aurait pu me faire perdre beaucoup d’argent, l’histoire s’est bien terminé, mais j’ai eu plus de chance qu’autres choses, donc j’éviterai ce genre de chose à l’avenir.

-Des travaux chronophages mon empêcher de gérer convenablement mon portefeuille cet été et au mois de septembre. Hors la faiblesse de mon portefeuille est qu’il nécessite un travail dynamique pour réajuster les positions (compenser la perte de valeur temps par exemple). A l’avenir si une situation similaire se reproduit je pense que je liquiderais plutôt mes positions à risque que de les garder et voir ce qu’il se passe.

La courbe de valorisation du portefeuille



J’ai isolé 4 phases:

En bleu, j’étais haussier sur la volatilité, je détenais des STRIPs sur la dette US, biais haussier quand même sur les actions pour ne pas passer à coté de la hausse qui aurait pu se poursuivre (oui je n’ai pas pris au sérieux le coronavirus), ce qui est cohérent avec une vision de fin de cycle.

En vert, je suis passé baissier sur la volatilité (surtout à long terme) mais celle-ci refuse de baisser suffisamment (ce qui n’est pas le cas de la court terme, mais pour moi trop difficile à gérer), donc stagnation du portefeuille, un pari sur le WTI m’a aussi fait perdre 3% du portefeuille, mais c’était un bon pari (s’il avait été gagnant capital * 3).

En orange, moment d’indisponibilité, qui fait que je n’est plus le temps d’ajuster mon portefeuille d’options, plus des paris haussiers pris trop tôt qui baisse fortement ou stagne (SPG et URW surtout ).

En rouge, retour aux affaires, rebond de URW et SPG, hausse de XLF, XLE et d’autres positions assez juteuses. J’en profite pour me constituer un portefeuille d’actions à long terme.

Dans mon prochain poste, je parlerais macro-économie et vous dira pourquoi malgré des marchés très chère je suis fortement haussier à long terme.

Edit: @DoubleTrouble: oui

Et accord sur le Brexit ! https://www.lefigaro.fr/international/e … d-20201224

Et surtout ne pas oublier, joyeux Noël à tous les investisseurs heureux

Dernière modification par JohnGaltTagart (24/12/2020 16h54)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 8   [+6]    #62 29/12/2020 22h14

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Pas d’update du portefeuille, mais un point macro. Le but n’est pas de faire un cours de macro-économie, mais de vous montrer ce que j’utilise comme outils et ce que je pense.

Le plus grand danger pour un investisseur est d’être mal placé par rapport à la macro-économie. Investir en action avec ou sans effet de levier lorsque l’économie est en croissance est une bonne idée, le faire quand elle va entrer en récession en est une moins bonne. Mais pour savoir s’y retrouver, on a besoin de compas pour nous indiquer la direction.

Lorsque l’économie est en récession les banques centrales baisse les taux pour relancer la machine économique. Lorsque l’économie va bien, pour éviter la surchauffe, on relève les taux pour contenir l’inflation.



Dans ce graphique, on a le taux directeur de la FED (fed fund rate), et les zones grisées sont les périodes de récession. On voie que le FED baisse ces taux pour relancer la machine à chaque fois que nécessaire, c’est surtout très claire depuis les années 1990.

Si on regarde ce graphique des taux US à 10 ans et à 3 mois:


On peut calculer un écart entre le 10 ans et le 3 mois pour créer cet outil:



Lorsque l’écart devient négatif (la fameuse inversion de la courbe des taux ), la probabilité que l’on ai une récession derrière est très élevé. L’interprétation est simple (mais discutable), la FED relève ces taux peut-être trop rapidement et trop fort, le marché lui n’anticipe pas une forte croissance/inflation, donc le 10 ans lui ne suit pas le mouvement. Deux explications sur ce phénomène s’opposent ou se complètent (si on pense que c’est les deux ensembles). Soit le fait d’avoir un taux cour terme trop élevé n’incite pas à financer l’économie à long terme, mais à placer à cour terme ce qui provoque une récession par manque d’investissement/consommation. Soit l’économie est déjà arrivé en fin de cycle et c’est pricer dans le prix des obligations à 10 ans. Personnellement je ne sais pas, mais ça a le mérite de marché.

Si sa ne vous convainc pas, un indicateur intéressant calculer par la FED est celui-ci :https://fred.stlouisfed.org/series/RECPROUSM156N
Je vous ai fourni le lien pour l’explication du calcul

Si vous l’aviez suivi vous auriez été plus prudent, voir short, sur le marché dés novembre 2019

Avec ce que je vous est montré jusque là, on peut savoir quand commencer à être méfiant sur le marché action et savoir que temps que le fed-fund rate est bas on peut profiter des soldes tranquillement.

Mais il y a aussi un nouvel outil qu’utilisent les banquiers centraux massivement, la planche à billets.


L’injection massive de cash et la baisse des taux n’a pas vraiment d’effet sur l’inflation et le prix des logements https://fred.stlouisfed.org/series/USSTHPI
https://fred.stlouisfed.org/series/CPIAUCSL
Par contre elle a un effet sur les marchés financiers:

Le 10 ans US est mis sous la forme d’un PER pour faciliter la comparaison avec le marché action.

Le spread est plus parlant:

Il montre clairement une surévaluation du 10 ans US par rapport aux actions, l’écart devrait se résorber en partie dans les prochaines années.

Si on jette aussi un œil sur le spread entre le 10 ans US et le marché obligataire corporate (notation BAA)

On peut déduire que tout le marché obligataire est concerné par cette surévaluation.

Pour conclure, un investisseur devrait en théorie être short sur le marché obligataire qui parait largement surévaluer et long sur le marché action qui en comparaison est sous-évaluer.  Mais dans la pratique être short sur le marché obligataire est un pari contre la FED, donc plutôt risqué pour ne pas dire idiot, donc la seule alternative pour un investisseur est d’être long sur le marché action tant que la politique monétaire sera aussi accommodante. Et de surveiller la prochaine hausse des taux, réduction des injections de liquidités (que se soit par la FED ou la relance budgétaire) pour commencer à lever le pied.

En conséquence pour 2021 je serais absent du marché obligataire, présent sur le marché action et sans hedge

Dernière modification par JohnGaltTagart (29/12/2020 23h56)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #63 29/12/2020 22h59

Membre
Réputation :   22  

Bonjour,

pour être sûr d’avoir bien compris, le fait que le PE de Schriller soit élevé et tende à rejoindre les niveaux juste antérieurs aux krachs de 2001 et de 2008 n’est pas significatif car le PE de Schriller est cette fois-ci inférieur au taux des obligations US à 10 ans calculé sous forme de PER ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #64 29/12/2020 23h40

Membre
Réputation :   70  

Pour votre conclusion , pour être bien clair vous voulez dire que c’est en conséquence pour l’année 2021 et non comme il marqué en 2020 vos prévisions ?
Et l’usage du levier estimez-vous l’utiliser ou pas , et a quels pourcentages ?

Je vous ai mis un + 1 pour votre message pédagogique , mais je l’ai mis par erreur dans votre message juste au-dessus de celui-ci .

Dernière modification par Serrure (29/12/2020 23h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#65 30/12/2020 00h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

savinien10 le marché action est chère par rapport à ses multiples de bénéfices, mais il est bon marché par rapport aux autres marchés (dette d’état et d’entreprise). Ensuite l’autre élément à prendre en compte est l’évolution possible, la FED et le gouvernement US n’ont pas l’intention de lever le pied pour le moment, donc l’argent va continuer d’affluer  sur les marchés.
Évidemment sa ne veux pas dire que le marché va monter en ligne droite, des corrections imprévisible son toujours possible,  par exemple le flash krach,  Fukushima  etc.. Ensuite il y aura peut-être  un moment où les marchés vont se faire peur avec la dette des états.

Serrure il s’agit bien de 2021,  j’ai corrigé quelques erreurs. Personnellement j’utilise le levier pour des stratégies particulières, mais dans une utilisation classique je recommande une certaine prudence car des événements imprévisibles peuvent toujours arriver,  par exemple Fukushima. Si vous utilisez le levier prévoyez des stress tests avec par exemple un scénario à moins 20% pour voir comment réagirait votre portefeuille.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+3]    #66 30/12/2020 11h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   628  

@JohnGaltTagart : Je partage votre opinion, et je suis très optimiste pour le premier semestre 2021. L’incertitude se dissipe (Brexit, package d’aide aux USA, Biden-Harris sur le trône, vaccins COVID qui vont forcément "marcher" vu le timing idéal - la 2ème dose étant administrée pour la fin de la saison grippale en Avril smile ) et le newsflow va être de plus en plus optimiste jusqu’au moins Mai.

Je suis plus circonspect pour le second semestre, qui me paraît idéal pour une correction : les woke vont se rendre compte que Biden est un centriste qui va calmer le jeu au niveau argent gratuit, les dégâts réels infligés par les lockdowns ineptes vont devenir visibles au grand jour (fin des programmes d’aide + 6 mois pour que les emprunts délinquents passent en NPL), et je me demande si la tech US ne va pas se prendre un coup de Trafalgar avec soit la section 230 soit une action antitrust. Tesla pourrait aussi être un beau catalyseur de baisse si elle s’écroule (il y a plusieurs risques majeurs, entre la Chine qui commence à s’intéresser à la qualité des véhicules et les conditions de travail de la gigafactory de Shanghai, et Apple qui rentre dans l’arène).

Quant aux valorisations, si la valeur d’une action c’est la somme actualisée de ses flux futurs, mais que la confiance dans le pouvoir d’achat de la devise dans laquelle ils sont exprimées n’est pas terrible sur le long terme, c’est logique que les multiples s’envolent. Un PE de 30 peut aussi être interprêté comme un PE de ~10 avec une devise qui perd les 2/3 de sa valeur sur la durée…


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #67 30/12/2020 11h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   315  

Quel est le Timing pour sortir du marché action ou se mettre short? Lors de la dernière montée des taux US, le krach action n’a eut lieu que fin 2018, le marché des actions a continué à monter sur les premières levées de taux.

Si l’effet était donc prévisible, le timing l’était moins.

Se mettre short trop tôt peut coûter assez cher. Faut-il plutôt prévoir de sortir progressivement?

Pour ré-entrer, cela peut sembler plus simple: dès l’annonce de baisse des taux, non?

Dans tout les cas, félicitation pour savoir naviguer par tous les temps. Votre suivi est très intéressant. A titre personnel, la future explosion de la bulle de la dette m’inquiète pour mon patrimoine. Je ne sais pas la gérer. Mes fonds en euros vont exploser en vol. Et mes impôts exploseront probablement à la hausse.

Dernière modification par Trahcoh (30/12/2020 11h58)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #68 30/12/2020 14h47

Membre
Réputation :   49  

@JohnGaltTagart
Cela fait plusieurs mois que l’on entend parler de bulle obligataire et vos arguments me semblent pertinents.
Toutefois il me semble idéaliste de penser qu’un risque obligataire n’ait pas d’impacts sur les actions, devises, immobilier, or… La corrélation étant des vases communicants.
Peut-on penser que l’envolée du marché actions est liée à l’anticipation du krach obligataire / souverain ?

Vous semblez envisager une hausse qui perdure sur 2021 malgré l’aspect macro ?

@doubletrouble
Je pense que les impacts seraient plutôt sur T1 2021 même si l’aspect vaccination laisse présager du mieux, l’aspect Trump Biden n’est pas encore finit et la recrudescence aux US à cause des fêtes comme à Thanksgiving n’a pas débuté. À Los Angeles, cela fait quelques semaines que l’on voit des scènes de guérilla urbaine…
Le contexte révolte civile aux US est à surveiller de près.

Je suis circonspect sur la poursuite de la hausse de 2020… Mais bon en 12/2018 et 01/2019  je m’étais dit la même chose.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 4   [+3]    #69 30/12/2020 21h00

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

@doubletrouble

Plus on se projette loin, moins on peut être précis, mais effectivement, je suis optimiste à court terme, après il faudra aviser, mais dans l’ensemble, chaque trou d’air dans les prochaines années sera un bon créneau pour faire les soldes, car tant que cette politique monétaire durera, le marché sera structurellement haussier. Pour vos inquiétudes, je suis d’accord aussi, je pense même que la dette des états va ressortir aussi. Mais ce ne sera que du bruit de court terme, une occasion de se renforcer, tant que la FED est aux commandes.

Le prix du marché action est une anticipation du futur, comme vous le dite. Le marché peut anticiper aussi bien une perte de valeur de la monnaie (si l’argent redescend du marché obligataire) qu’une perspective de croissance. Là, je ne me prononce pas sur la raison, les deux me paraissent probables, mais qu’importe ce que l’on pense les faits sont là, si on veut placer de l’argent sur les marchés, le marché action est moins chère que l’obligataire.

@peakykarl

Le marché obligataire est très cher car inondé de cash. La FED rachète pour 120 milliards de dollars de dette US et d’obligation hypothécaire chaque mois, les taux sont au plancher la FED pense normaliser sa politique monétaire que vers 2023 (ils parlent de 3 ans de taux bas). En plus du bouleau de la FED, on a un plan de relance de 900 milliards, sûrement un 2éme une fois Biden à la maison blanche.
Si vous êtes gérants d’un fond de pension ou autre et trouvez ce marché cher (on rentre dans votre vase communiquant) la seule alternative est les actions qui sont moins chères donc celle-ci peuvent continuer à monter tranquillement, car il faut bien continuer à placer le cash.
La macro est justement structurellement haussière. La FED s’est donné un objectif d’emplois et d’inflation, donc on est tranquille pendant quelque temps. Après cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de trou d’air par moment, les cygnes noirs arrivent toujours.

@Trahcoh

En fait, je procéderais en plusieurs phases si j’étais un investisseur en action plus conventionnel:

Phase 1 on démarre sur sur un krach avec récession, c’est open bar, j’aurais un levier de 1.2 sur les actions tant que les politiques de soutient sont présente, taux qui reste bas et rachat d’actif par la FED toujours présent (voir mon graphique sur le taux 3 mois en orange et sortir une courbe de tendance de la masse monétaire) et je liquide mes obligations du trésor en plus values.

Phase 2 la FED veux normaliser sa politique, hausse des taux en douceur, arrêt des rachats d’actifs, là, j’arrêterais le levier simplement.

Phase 3 inversion de la courbe des taux (voir le graphique 10 year minus 3 month, lorsque c’est négatif); là, j’allège mes actions par exemple de 60 à 80% du portefeuille, et j’achète des STRIP principal sur le 30 ans US (nue propriété d’obligation démembrée), si on n’a pas ce genre de produit les ETF EDV et TLT. Idem si on a l’indicateur de récession de la FED qui se déclenche. En fait dès le premier mauvais cygne, je commencerais à la jouer prudent.

Et on retourne à la phase 1.

Mais attention, je parle de cycle économique avec krach (ou chute du marché plus douce) et récession à la clé, si c’est un simple krach sans rapport direct avec le cycle économique, je ferais simplement les soldes (exemple, le flash krach, Fukushima etc…).

Hors ligne Hors ligne

 

#70 30/12/2020 22h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   290  

Vous êtes un peu tous focusé sur les USA quand même, pour des entreprises des pays émergents ou asiatiques tout cela n’a pas trop d’importance, compte plus le prix des matières premières et le commerce intra asiatique. Pour des bonnes entreprises pas trop chères ce ne sera qu’un dos d’âne.

En ligne En ligne

 

Favoris 1   [+1]    #71 31/12/2020 15h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

@BulleBier

Chacun a ses raisons. Mais voici les miennes (vu que l’on est sur ma file de mon portefeuille).

Lorsque j’ai commencé à investir sérieusement, je me suis dit qu’il me faudrait une approche quantitative avec des critères de sélection très précis et efficaces.

Pour deux raisons:
La première, me rassurer sur mes choix, si l’approche est mathématique et très binaire, je ne remettrais pas en doute mes choix au moindre incident de parcours et je serais rassuré sur la pertinence de mon choix.
La seconde, lorsque l’on a accès à des dizaines de milliers de titres et que nos critères ne sont pas précis, on peut se retrouver à acheter des milliers de titres et avoir beaucoup de brebis galeuses, qu’importe notre style d’investissement, value trap pour un investisseur value, des boites en faillite pour un investisseur croissance, etc…

J’ai donc mis en place des critère de sélection précis pour les actions, mais je trouvais que ce n’était pas suffisant, ignorer les spécificités d’une économie est stupide, ignorer le cycle économique l’ai aussi.

J’ai donc ajouté une analyse macro pour savoir quand, et avec quelle stratégie intervenir (voir plus haut) et ajouter un scoring par pays pour savoir quelle zone privilégié.

Voici les critères que j’ai retenus:

-Indice de liberté économique élevé Voir wikipedia
-Démocratie et stabilité des institutions
-Taille du marché boursier
-Fiabilité de la comptabilité (double audit des pays développés, vs liquidité imaginaire à la Chinoise)
-Système de retraite et épargne des ménages (si une grosse part va sur le marché boursier, on sait que l’état évitera les bêtises sur ce sujet)
-Fiscalité locale (acceptable et stable de préférence)
-Transparence et disponibilité des informations (ave EDGAR et FRED aux USA les données financières sont faciles d’accès pour tous les investisseurs, fiables et nombreuses)
-Régulation et fonctionnement du marché (la SEC est très efficace, pas de droit de timbre, de TTF, de lot imposé, d’introductions douteuses, etc…)

Du coup, le meilleur élève est les USA, un des pires la Chine que je boycotte fermement (ce qui ne m’empêche pas d’aimer la Chine comme la France, plus pour son passé que pour son présent).

Edit :
Un dernier point, l’analyse macro que j’ai fait marche aussi pour les autres pays (avec leur propre donnée) par contre les informations sont parfois plus dures à obtenir. Et par simplification vu que la bourse US donne le la, on peut se simplifier la vie et utilisé uniquement l’analyse des marchés US (le CAC40 ne fait que suivre le S&P500 en général et souvent moins bien, avec un coefficient de corrélation de 0.94)

Dernière modification par JohnGaltTagart (31/12/2020 15h52)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #72 01/01/2021 14h35

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Performance 2020 +36.66%
Pour le plaisir:


Répartition du capital :
Cash 42.64%
Actions 36.87%
Options 20.50%

Mes indicateurs de risques n’ont pas changé depuis la dernière fois: ratio de Sharpe à 1.96, ratio de Sortino à 3.28, max drawdown à 11.79%, corrélation avec les indices à 0

Voir ce poste pour mon bilan de l’année

J’ai augmenté la taille de mon portefeuille action au mois de décembre en renforçant chaque titre.

Objectif 2021:

Pour voir ce que je pense au niveau macro voir ce poste

Je garde mon objectif de 16% minimum par ans avec un risque le plus faible possible.

Pour y arriver, je pense:
-Prendre environs 3% grâces aux actions (basé sur un scénario de hausse du marché de 8% environs, qui correspond à la moyenne du S&P 500)
-Prendre environs 3% grâce à ma position sur le Brexit
-Prendre environs 1% sur ma position sur XLE (secteur de l’énergie)
-Prendre environs 1% sur ma position sur SPG
-Prendre environs 1% sur ma position sur URW
Les objectifs sont très bas pour être à peu prêt sur de les atteindre.

Il manque 7% donc j’hésite sur plusieurs pistes:

Faire une position d’arbitrage de volatilité assez complexe pour générer 0.5% par mois et investir cette rente sur des options call sur les actions de mon portefeuille très au-dessus des cours. (ce qui revient à capter que les très fortes hausses et ignorer les baisses, puisque si le pari est perdant, il est remboursé par la rente), point négatif, difficile à calculer, assez chronophage.

Faire une position d’arbitrage moins performante roulée mensuellement et acheter un long straddle échéance longue sur options sur indices. La position de court terme permettrait de compenser la perte de valeur temps des straddles. Avantage, je gagne à la hausse comme à la baisse, inconvénient, le scénario est imprécis, donc risque d’échecs si le cour stagne trop(mais perte modérée, voir nulle).

Mon objectif de risque est un max drawdown maximum à -8% hors effet de change
J’aimerais garder un ratio de Sortino supérieur à 2 et Sharpe supérieur à 1
La corrélation et le bêta devraient augmenter si je suis haussier et le marché aussi, c’est mathématique.
Mon portefeuille dans sa composition actuelle ne peut pas tenir cet objectif pour y arriver, je dois sortir dé que possible de mes positions sur URW, XLE, SPG, EWU

Bonne année à tous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #73 01/01/2021 15h45

Membre
Réputation :   41  

Bonjour JohnGaltTagart,

Tout d’abord, je vous souhaite une très belle année 2021.

Je me souviens de vos premiers messages début 2020 sur ce forum qui ont été pour moi un déclic. Je l’ai déjà dit, vous avez été avec Miguel, deux sources d’inspiration très importantes. Ma perf 2020 vous doit beaucoup. Mon percepteur vous remerciera aussi…

Votre message me surprend un peu, mais fait le lien justement avec vos premiers messages sur le forum.
Vous proposez d’aller sur des straddles alors que vous avez indiqué récemment être résolument bullish sans hedge. C’est peut-être le champagne ou le Saint-Estèphe qui me font ça (ou les deux combinés), mais les deux messages me semblent assez opposés (au travail, je dirais complémentaires…).

En effet, le fait d’acheter un put va à l’encontre d’être bullish ou sans hedge comme vous l’annonciez dans un précédent message.

Néanmoins, je vous rejoins sur l’approche indices (que j’ai initiée sur mon compte démo mais avec un suivi toujours très léger; décidément en argent virtuel, on ne fait pas les mêmes choses), mais ça serait plutôt les strangles que je regarderais.
Je me rappelle votre adage, on achète long terme et on vend court terme. C’est d’autant plus vrai sur les achats en période de faible volatilité comme actuellement.

A échéance Septembre 2021, un strangle sur le SPY C340/P400 coûte environ 30$ (90$ de coût d’entrée, mais 60$ assurés par le strangle).
En vendant des puts et calls court terme assez intelligemment, je pense que l’on peut générer un revenu et revendre le strangle sereinement en mars (avant que l’érosion de la valeur temps ne mange tout) en ayant générer une performance raisonnable. Si ça bouge sévèrement, ça peut être une excellente opportunité si les put/call court terme ne sont pas vendus ou sont placés au bon endroit et ça aura un impact très intéressant sur le strangle.
0.5% par mois sur ce genre de stratégie me semble réalisable par exemple en vendant tous les mois le P340 et le C400 ou le Put SPY-30 points et le Call SPY+30 points pour garder l’écart du strangle.

Actuellement, vue la hausse du marché, la volatilité et les incertitudes, se hedger sur les indices avec des strangles, ça me semble une stratégie intéressante sur le long terme si on sait gérer les ventes court termes pour rapporter trois sous et qu’on sait exactement quoi vendre à quel strike et que faire si le marché dévie. J’ai donné l’exemple de Septembre car c’est ce que je regarde, mais sur du plus long terme ça me semble aussi intéressant même si la mise de fond est plus conséquente!

Bonne journée.

Dernière modification par as98qr53 (01/01/2021 15h48)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 01/01/2021 17h39

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

as98qr53

En fait, je n’ai pas assez expliqué ce que je comptais faire:

Le straddle sera combiné avec une position qui me générera pas mal de cash si le marché ne baisse pas trop, si le marché baisse j’aurais une légère perte sur cette position. Donc la pâte baissière du straddle couvrira cette position et cette position couvrira la perte de valeur temps du straddle. Ce qui au final en fera une position bullish, sans risque de perte si bien exécuter, avec potentiellement un gain léger selon comment se passe la baisse.

Je pense ne pas utiliser le SPY, mais les mini contrats sur le nasdaq ou le s&p500 (comme XSP), l’avantage est que le règlement est financier, donc pas d’exercice anticipé et une plus grande liquidité.

L’idée des deux stratégies est de ne pas capter les baisses, justes les hausses du marché. Le max drawdonw sera donc issue uniquement de la partie action de mon portefeuille. Hors début 2020 l’intégralité du portefeuille était hedger (un hedge à la dure avec un delta quasi à 0) là ce n’est pas le cas, mon delta global devrait être positif, avec un gamma positif.

L’autre stratégie repose sur le même concept, mais au lieu de prendre un indice, je prends des positions sur toutes les actions qui m’intéresse, le potentiel de gain est plus grand, mais le risque de ne pas faire suffisamment de gain aussi.

En fait, la seule question qu’il faut que je me pose est: est-ce que je suis un bon stock picker?

Et j’oubliais, bonne année 2021 et félicitation pour votre performance

Dernière modification par JohnGaltTagart (01/01/2021 17h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#75 03/01/2021 14h48

Membre
Réputation :   41  

Bonjour,

Bonne idée de partir sur le XSP pour le règlement financier et les options européennes.
Je m’intéresse finalement assez peu aux indices, du coup, je découvre ce mini grâce à vous.

Par contre, les spreads me semblent très importants vs le SPX ou le SPY.
Est-ce que c’est l’effet week-end?
De même, en terme de liquidité, le XSP est-il vraiment si liquide que cela? J’ai regardé rapidement (trop?), je vois assez peu de transactions. Pour le SPX et le SPY, il y a des centaines de milliers d’options négociées par jour, qu’en est-il pour le XSP?

Quoi qu’il en soit, je vais regarder attentivement lundi comment ça se comporte durant la séance.

Ca me semble en tous cas un bon support pour faire un rendement mensuel raisonnable avec un risque faible et peu d’opérations.

Bonne après-midi.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de johngalttagart"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur