Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 01/01/2020 18h04

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Bon allez je me lance.

Ce portefeuille est en phase de constitution, il a un an à peine,  et je suis très loin de pouvoir faire un suivi du niveau moyen observé sur le forum.

Actions: Air Liquide, LVMH, Vinci, Axa, Danone, Total, Michelin, Safran, Sanofi.
Opcvm: Moneta Multicaps C.
Etf: Amundi Euro Stoxx 50 (C50). 

Détenus sur 2 Pea. L’un à mon nom chez BD, l’un au nom de mon épouse chez Boursorama (à transferer chez BD).

L’ encours dépasse de peu 10k€.

En UC sur AV: etf amundi msci world dr. 2k€.

Que faire?
- Ne pas accélérer ni diminuer le rythme d’investissement progressif.  500€/mois minimum et de temps en temps quand  les finances le permettent, rajouter 500€.
- Continuer la diversification sectorielle.
- Privilégier les ETF.   
- Renforcer à l’occasion Sanofi, Axa, LVMH, Safran (meme si ces deux valeurs me semblent cheres….)
- utiliser les opcvm à 0% de frais pour passer de petits ordres et être aussi prêt que possible d’être investi à 100%.

Pour la diversification sectorielle, je pense d’abord aux Telecom (Orange) aux services collectivité (Veolia) aux service aux entreprises, à l’informatique, aux technologiques et à initier une petite poche foncières (URW) sur CTO.

Mots-clés : actions européennes, etf (exchange traded funds), portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#2 04/04/2020 12h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Je continue le processus d’investissement progressif en augmentant un peu le rythme. Je n’ai pas eu envie de mettre une lump sum. J’y ai réfléchi brièvement quand le Cac était a 3800.



Performances dividendes inclus.

Les valeurs en rouge vif me paraissent inquiétantes. Risque de nationalisation partielle et timing exceptionnellement mauvais  pour Safran voire Axa, de faillite ou d’OPA pour URW.

Les valeurs acquises entre Decembre 2018 et Septembre 2019 apparaissent moins laidement.

Je cherche à diminuer progressivement la proportion de titres vifs. Le style Buy and Hold est mauvais en ces circonstances mais je n’ai pas suffisamment confiance en mes capacités techniques pour faire autrement.

Dernière modification par Caratheodory (04/04/2020 13h02)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 04/04/2020 13h25

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   483  

Caratheodory a écrit :

Les valeurs en rouge vif me paraissent inquiétantes. Risque de nationalisation partielle et timing exceptionnellement mauvais  pour Safran voire Axa, de faillite ou d’OPA pour URW.

Vous avez investi dans ces sociétés il y a 3 mois pour du long terme, et aujourd’hui elles vous paraissent inquiétantes ?

Caratheodory a écrit :

Je cherche à diminuer progressivement la proportion de titres vifs.

Pourquoi pas en une fois ? Vous vendez tout vous achetez un ETF World dans la foulée, votre exposition marchés est équivalente et votre risque est plus faible car portefeuille plus diversifié.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 04/04/2020 13h31

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1117  

Bonjour,

je ne trouve pas votre portefeuille inquiétant…
Vous n’avez presque que des sociétés matures, qui ont déjà traversées des crises et qui en traverseront d’autres. Vous n’avez pas de sociétés en grande difficulté (j’entends par là avec un endettement record ou avec des perspectives vraiment sombres, sans réel avantage concurrentiel).

Qu’elles soient en MV de -20%, c’est logique vu le marché !
Elles repartiront à la hausse la crise passée.
Attendez une nouvelle chute des marchés et renforcez les pour diminuer votre PRU.

Ne pensez-vous pas qu’une fois la crise passée (dans X trimestres), les gens :
- continueront à devoir se soigner et achèteront des médicaments (Sanofi)
- reprendront leur voiture et devront en changer les pneus (Michelin)
- continueront à prendre l’autoroute et à partir en vacances (Vinci)
etc

A mon avis à court terme, effectivement, URW et Safran seront les sociétés les plus en danger.
Mais pas de là à imaginer une faillite !

Bref, pas de panique inutile ou de réaction hâtive.

Dernière modification par maxicool (04/04/2020 13h31)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#5 04/04/2020 18h36

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Effectivement, je vise le long terme, c’est à dire 2034. Sauf effondrement politique ou financier, qui ne peut pas à ce stade être exclu sous 5 ans,  je ne devrais pas avoir de souci financier avant cette date qui est celle où je compte laisser la place aux jeunes.

Et je ne vends pas. C’est la "stratégie" prédéfinie. Elle prévoit fin 2020 15 lignes de titres vifs,  3 lignes de fonds au moins et 2  lignes d’étf indiciels internationaux au moins. Je n’ai pas décidé a priori de la répartition. L’ouverture d’une ligne de CW8 sur le PEA  destinée à être renforcée très souvent s’impose au prochain coup.

Les 3 boites en question sont inquiétantes sur le moyen terme.

Pour Safran, il y a 3 ans difficiles en perspective. L’Etat diluera les actionnaires sans hésiter s’il y a besoin de recapitaliser. Voire nationalisera. Ca me fait moins peur qu’ EDF, Air France ou Renault, cela dit.

URW est tombé tellement bas que c’est une proie- il y a un risque avec Danone aussi si je comprends ce que j’ai lu dans Investir. URW est un dossier qui est peut être un peu trop ambitieux pour moi. Trop de levier dans le modèle d’affaires.

Pour Axa, l’ampleur de la baisse m’est incompréhensible ou plutôt je crains de comprendre qu’il y a un problème de valorisation des actifs, c’est à dire de solvabilité au niveau du secteur. Toute recapitalisation sera dilutive. 

La "stratégie" prévoit de ne rien vendre et de renforcer sans se presser. Mais pour URW je vais hésiter. Pour Safran, ce sera moins dur de sauter le pas, je pense, mais il y a besoin de bonnes nouvelles - genre que les tests cliniques avec la chloroquine sont 100% concluants. La, j’ouvrirai un des produits LVMH dont je suis client. 

Je n’avais pas prédéfini la proportion ni la taille des lignes qui sont trop petites (ce sont d’ailleurs les plus petites qui ont le plus dérouillé).

L’entrée progressive est prévue sur 5 ans donc jusque fin 2023. Le portefeuille sera alors constitué. J’applique la "stratégie" prédéfinie sans la modifier. Elle prévoit la possibilité d’apports exceptionnels en cas de creusement de la correction.

Je vois ça un peu comme une expérience de chimie, pour expérimenter ma compréhension de la littérature d’investissement conseillée ici avec quoi je me suis bricolé une petite théorie.Il ne faut surtout pas changer de protocole.  En revanche, il faut affiner la théorie et surtout progresser sur la qualité de la mise en application. 
L’éventualité d’un krach boursier est un élément de la théorie sous-jacente à l’expérience. En fait, c’est même l’un des éléments principaux.  Je sais que le principe du buy and hold est très sous-optimal dans les circonstances présentes mais je n’ai pas la technique pour faire mieux.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 05/04/2020 10h41

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Bonjour Caratheodory,

quelques questions/remarques me viennent à vous lire :

Caratheodory a écrit :

Pour Safran, il y a 3 ans difficiles en perspective.

Pourquoi 3 ans? Pourquoi pas 1, 2, 5 ou 10?
Par ailleurs, avant de recapitaliser, l’Etat prêtera à Safran à des taux avantageux (c’est probablement déjà le cas)… Des mesures de ce type seront peut-être suffisantes (tout dépend de la durée de la crise sanitaire et de la vigueur de la reprise qui suivra…).

Caratheodory a écrit :

il y a un risque avec Danone aussi si je comprends ce que j’ai lu dans Investir

C’est une question qui revient de manière régulière concernant Danone :
1/ à titre personnel, je doute que ce soit un des objectifs d’Emmanuel Faber et que l’OPA envisagée soit amicale;
2/ je ne vois pas vraiment où est le risque en cas d’OPA. Vous risquez surtout d’empocher une bonne plus-value à court terme dans l’affaire. Par contre, vous devrez effectivement trouver une autre société en lieu et place de Danone.

Caratheodory a écrit :

Je sais que le principe du buy and hold est très sous-optimal dans les circonstances présentes mais je n’ai pas la technique pour faire mieux.

J’aurais plutôt tendance à penser que c’est une bonne stratégie pour le petit porteur, à moins de connaître l’évolution des titres à court terme. N’ayant à titre personnel aucun talent divinatoire, je ne vois pas grand chose de plus optimal…

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#7 05/04/2020 10h58

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Le chiffre de 3 ans est une estimation du temps nécessaire au retour à la normale du trafic aérien et de la reprise des commandes d’avions par les compagnies aériennes qui auront survécu à 2020.

Pour les OPA vous avez peut être raison. On verra bien.

Dernière modification par Caratheodory (05/04/2020 11h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/04/2020 11h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Caratheodory, j’aurais juste aimé savoir sur quoi s’appuyait cette estimation de 3 ans… ou si c’était simplement une estimation au doigt mouillé.

Actionnaire de Safran et d’AF-KLM, je ne les ai pas vu faire d’annonces sur les perpectives à 3 ans… Ils me semblent en ce moment plutôt focalisés sur des problématiques de trésorerie à court terme.

Bien à vous,
cat

Dernière modification par cat (05/04/2020 16h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 05/04/2020 16h21

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Je ne pense pas possible  un retour à la normale avant 2 ans. Il faudra qu’une large partie de la population mondiale  soit immunisée. Par vaccin ou par immunité. Le déconfinement qui va devoir commencer à s’opérer partiellement au mois de Mai sera extrêmement compliqué pendant un gros trimestre au moins. Les états ayant stabilisé la situation imposeront des quarantaines aux visiteurs étrangers.  Pendant ce temps là,  le trafic aérien international va donc être réduit fortement. Il n’y aura pas de commandes d’avions donc de moteurs pendant cette période. Les commandes d’avions et donc de moteurs vont mettre du temps à repartir.

Les 3 ans c’est donc bien un peu au doigt mouillé.

Si je suis trop pessimiste,  tant mieux.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 28/06/2020 13h50

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Point trimestriel.



Renforcement Air Liquide. Ouverture ligne Orange. Ouverture ligne ETF synthétique Bnp Sp 500. Petits renforcements Etf msci world replication directe sur AV.

Hesitation: 500€ ou 1000€ par mois.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 28/06/2020 14h16

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Bonjour Caratheodory,

merci pour le suivi.
J’ai éventuellement une petite question en passant : comment choisissez-vous la (ou les) ligne(s) à renforcer?

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#12 28/06/2020 15h47

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

La première année je renforçais la poche actions France de 500€/mois et achetais sporadiquement des fonds.

Je cherche à passer des ordres actions/ETF de 350-500€ ou de 750-1000€ en raison de la tarification de Bourse Direct.

Le style est très conservateur: Buy and Hold, Big Caps, avec une dimension passive qui va en augmentant (je suis pessimiste sur MES capacités à faire mieux que les indices ou même qu’un des fonds que j’ai en portefeuille).

J’ai mis en gros 1000€ par mois depuis Mars. Je réfléchis à baisser l’apport mensuel.

Depuis 6 mois,  je cherche à tendre vers une répartition 40-50% actions France 40% ETF internationaux 10-15% fonds. Pour le moment c’est 66%-23%-11%. Voici les règles que je suis:

Fonds: renforcements sporadiques quand il y a un peu de  liquidités mais moins de 350 € .  Par exemple pour reinvestir des dividendes.

Etf PEA: au moins un renforcement de 500€ 2 mois sur 3. Idealement il faudrait passer à 1 tous les mois.

Actions France: diversification sectorielle de la poche avec surconcentration sur des sociétés que je crois de qualité et pérennes, notamment en cas de baisse ponctuelle  de l’indice. J’essaie en principe de ne pas les payer trop cher mais je n’y arrive pas toujours (cf. Safran et Axa que j’ai à peu près achetées au pire moment). 

La fréquence de renforcement est un peu inférieure à celle des ETF, 

J’aurais pu renforcer plus en Avril, j’ai réfléchi a doubler la ligne l’Oréal. Mais, ça amenait à sortir des règles d’apport de liquidités que j’ai  prédéfinies.

ETF av: léger renforcement à chaque arbitrage ou versement. Mais j’en fais peu.

Il n’y a qu’une ligne totalement hors style: URW. Beaucoup trop spéculatif.

Le % gain/perte est calculé ligne par ligne en comptant les dividendes.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 28/06/2020 19h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Caratheodory, merci pour ce retour complet.

Je pense que votre style "très conservateur" - Buy and Hold, Big Caps, passif - peut être pertinent sur le long terme et n’interdit pas de mieux performer qu’un bon nombre de fonds d’investissement, sans capacité d’analyse particulière.
Néanmoins, si vous souhaitez garder un portefeuille représentatif de votre univers d’investissement (les grosses capitalisations françaises?) dans le temps, je pense qu’il ne faudra pas hésiter à incorporer de nouvelles sociétés que vous jugerez de qualité, car la composition des indices est loin d’être statique sur un temps long.

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#14 02/10/2020 19h25

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Point trimestriel.



Le portefeuille pèse maintenant 20k€. Ouverture d’une ligne CW8 sur PEA. Renforcements Orange, Danone, L’Oréal, Moneta Multi Caps. Dividende en action Total, Vinci.

Arbitrage Valeur A > ETF World Lyxor sur AV.

Titres vifs 60%, ETF 30%, Fonds 10%. Objectif: 45%/45%/10%.

Dernière modification par Caratheodory (02/10/2020 19h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 03/01/2021 21h33

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  



Le portefeuille pèse maintenant 25k€. Ouverture d’une ligne Veolia et Comgest Renaissance Europe sur PEA, Comgest Monde C sur AV. Renforcement Cap Gemini et ETF sur PEA et AV.

Titres vifs 57%, ETF 31%, Fonds 12%. Objectif: 45%/45%/10%.

Le portefeuille a 2 ans et affiche une performance positive de 7.52%. Il était en perte au 01/04 et 01/10/2020. Mon suivi de performance est extrêmement grossier.

J’alimente mensuellement le PEA entre 500 et 1000 €. Une partie des versements ou arbitrages sur AV alimente des UC ETF World ou des fonds actions non eligibles PEA.

Dernière modification par Caratheodory (03/01/2021 21h58)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 03/01/2021 23h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   553  

En PEA chez Comgest vous avez Growth Europe Opportunities et Growth Europe smaller companies qui sont probablement meilleurs que Renaissance Europe, qui n’est pas loin d’être un closeted index fund du Stoxx 50 - même si écarter la finance et l’énergie lui a permis de sortir une performance honorable cette année.

Dernière modification par corran (03/01/2021 23h36)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 12/01/2021 10h40

Membre
Réputation :   98  

Le fond Comgest Growth Europe smaller companies n’est plus éligible au PEA depuis le 1er janvier 2021.
source DICI

Hors ligne Hors ligne

 

#18 02/04/2021 10h28

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  



Le portefeuille  appartient au ménage (en gros a 50-50% puisque les revenus sont mis en commun à ce niveau, l’épargne l’est aussi) et se situe dans des enveloppes variées (PEA, AV, CTO) pèse 30k€.

L’apport mensuel au PEA est maintenant plus proche de 500 € que de 1000€. 

Titres vifs 53% ETF 34,5%  Fonds 12,5%.  Objectif: 45%/45%/10%.

Point sur le patrimoine financier du ménage:

L’encours actions et assimilé vient de dépasser l’encours fonds euros.  L’encours pierre papier sur AV est a 53k€. J’ai egalement un PEL à 22k€,  quelques parts sociales de la banque populaire de ma région.

Je ne compte pas les livrets et compte courants, ce sont des liquidités court terme. Je ne compte pas les avoirs de ma fille. C’est à elle.

Dernière modification par Caratheodory (02/04/2021 10h30)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 05/06/2021 12h32

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  



Le portefeuille pèse 34 k€. Je le renforce de 600€/mois.

Titres vifs 55,88% ETF 31,98%  Fonds 12,47%.  Objectif: 45%/45%/10%.

La répartition s’est éloignée de la répartition cible. Renforcements de Air Liquide, L’Oréal, Véolia. Entrée de Schneider Electric.

EDIT: je me suis aperçu d’une erreur, il y a 8 parts de CW8 et non 7. Ca ne change pas fondamentalement la donne.

Dernière modification par Caratheodory (05/06/2021 12h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#20 05/06/2021 18h58

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Bonsoir Caratheodory,

merci pour le suivi.
A vous lire, je m’interrogeais sur votre choix d’OPCVM (hors ETF) dans le PEA. En effet, les OPCVMs retenus me semblent majoritairement investis en grosses capitalisations françaises et c’est justement ce que vous privilégiez dans vos titres vifs…
Pourquoi ne privilégieriez-vous pas plutôt des OCPVMs investis essentiellement sur des valeurs hors France et/ou orientés petites et moyennes capitalisations?

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #21 05/06/2021 19h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Parce que au debut du portefeuille, fin 2018, j’ai voulu commencer par un opcvm big caps France et que je suis parti sur  Moneta Multicaps.

J’ai ensuite rapidement elargi aux actions du cac40. Puis plus tard aux ETF indiciels.

Comgest renaissance Europe est un opcvm big caps européen qui surpondere la France a 21.5% mais aussi les Pays-Bas et Suisse. C’est clair qu’il me faudrait un opcvm surpondérant l’Allemagne et l’Europe du Nord.

Je n’ai pas spécialement étudié les autres opcvm éligibles PEA. Donc je n’ai pas repéré d’autres opcvm à acheter (je regarderai ceux que corran à indiqué quand je chercherai un opcvm big cap européen).

J’etends lentement la liste des valeurs du portefeuille, ne serait que parce que je fais qu’entre 1 et 3 ordres d’achat par mois.

Pour les petites et moyennes capitalisations, ce n’est pas ma priorité.  On verra plus tard.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 06/06/2021 09h55

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   425  

Caratheodory a écrit :

Pour les petites et moyennes capitalisations, ce n’est pas ma priorité.  On verra plus tard.

Dommage, je pense que c’est pourtant le principal manque dans votre portefeuille puisque ce n’est que très partiellement couvert par Moneta Multi Caps (et pas du tout par le reste).

Bien à vous,
cat

Hors ligne Hors ligne

 

#23 06/06/2021 13h05

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   138  

Je vais assez lentement pour élargir mon « univers » d’investissement car je n’ai pas assez de munitions pour aller vite.

De munitions monétaires, en termes de capacité d’épargne.

De munitions intellectuelles, en termes de capacité d’analyse financière ou économique  quantitative.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de caratheodory"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur