Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Piscines Desjoyaux sur nos screeners actions.

[+2]    #1 30/12/2019 10h05

Membre (2019)
Réputation :   30  

Bonjour. Je ne crois pas avoir vu de file sur cette valeur.
Créons en donc une !
Les résultats 2018-2019 vont etre prochainement publiés. J’attends un Résultat Net d’au moins 9 Meur dans un marché très bien orienté.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : alpdx, desjoyaux, piscines

Hors ligne Hors ligne

 

#2 30/12/2019 20h58

Membre (2016)
Réputation :   47  

Bonjour, je reste un peu sur ma faim quant à la présentation de l’entreprise que vous venez de faire.

Cela est d’autant plus léger que le rapport annuel de l’exercice 2018/2019 est disponible ici

Pas d’actions.

Dernière modification par max52 (30/12/2019 20h58)


Less is more

Hors ligne Hors ligne

 

#3 30/12/2019 22h27

Membre (2018)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Réputation :   248  

@ GrandDuc,

Peut-on vous demander quand vont être publiés les résultats 2018-2019 s’il vous plait ?

Dernière modification par Aigri (31/12/2019 05h17)


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 02/01/2020 18h00

Membre (2019)
Réputation :   30  

Boursier.com a écrit :

Piscines Desjoyaux a annoncé pour l’exercice 2018-2019 un chiffre d’affaires consolidé en progression de 11,7% à 102,7 millions d’euros, pour un résultat opérationnel quasiment doublé à 14,3 millions d’euros et un résultat net part du groupe de 9,78 millions d’euros, à comparer aux 5 millions dégagés en 2017-2018. Le volume d’activité est en progression tant en France qu’à l’international, se félicite le groupe, dont le résultat opérationnel affiche donc une expansion de 80% avec la maîtrise des achats et des charges. Le résultat opérationnel représente 13,7% de marge sur l’exercice clos contre 8,7% un an plus tôt. L’Ebitda atteint 19,5 millions d’euros et 18,9% du chiffre d’affaires. La marge nette ressort à 9,5% après le quasi-doublement du bénéfice net.

Le groupe n’est "plus endetté", avec 13,84 millions de dettes financières face à 24,44 millions d’équivalent de trésorerie. Les capitaux propres s’élèvent à 66,6 millions d’euros au 31 août 2019, date de clôture de l’exercice. Le flux net de trésorerie généré par l’activité est en forte hausse de 8 ME à 19,5 ME.
Le groupe constate depuis le début de l’exercice entamé une stabilité de l’activité en France et une sensible progression à l’international. Il espère poursuivre sur cette dernière tendance et entend améliorer la rentabilité grâce à sa politique d’investissement. En ce qui concerne la France, les très bonnes conditions climatiques de la dernière période estivale, le leadership et l’attractivité de l’offre du groupe lui permettent "d’être optimiste pour l’exercice en cours". Néanmoins, le groupe se veut prudent et "se satisferait d’une consolidation des derniers acquis". En Europe et à l’international, il poursuit sa stratégie de maillage "en s’implantant dans de nouveaux pays et en appuyant la conquête de marché à fort potentiel".

Voilà : les résultats viennent de tomber. C’est très bon, le résultat net frise les 10 M€ et les caisses sont pleines. Les perspectives sont bonnes pour cette valeur liée au réchauffement climatique.

PS : Je ne peux plus modifier mon premier message pour donner une description plus détaillée de la société. La voici :
Piscines Desjoyaux est une entreprise familiale. Elle conçoit des piscines enterrées et des piscines hors-solainsi que des accessoires. La distribution se fait via un réseau de franchisés qui assurent un bon maillage du territoire. Le chiffre d’affaire est réalisé pour 2/3 en France et 1/3 à l’international.
A l’international justement, le marché Espagnol représente environ 15% du CA hors France, le groupe est également présent en Italie, au Portugal, en Allemagne ainsi qu’aux USA et en Chine.
La valeur est présente dans les lignes du fond HMG Découvertes géré par JF Delcaire qui semble l’apprécier.
Au cours de cloture du jour, l’affaire est valorisée 124 M€, soit un PER inférieur à 13 avec une trésorerie nette largement excédentaire. Le dividende de 0,5€ sera donc sans doute relevé.

Pour ma part, je trouve que c’est une façon de "jouer" (si l’on peut dire) le theme du réchauffement climatique. Vu les changements auxquels nous assistons, ce qui était jusque là réservé aux régions méditerranéennes se généralise en France et en Europe du Nord, assurant ainsi une croissance profitable à la société.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par GrandDuc (02/01/2020 18h30)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #5 02/01/2020 22h38

Membre (2019)
Réputation :   47  

Bonjour grand duc,

Je ne vois pas le thème ‘réchauffement climatique’ chez un fabricant de piscine…au contraire j’aurais tendance a dire.
L’eau n’est elle pas une ressource qui, avec l’augmentation de la population mondiale, a tendance a se raréfier ?

Dernière modification par 77PourCent (02/01/2020 22h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/01/2020 08h02

Membre (2019)
Réputation :   30  

Plus il fait beau plus les gens achètent des piscines. Je ne sais pas où vous habitez en France mais dans le Sud beaucoup de personnes s’équipent consécutivement aux grandes chaleurs. Et le phénomène gagnera la région parisienne (où Desjoyeaux est déjà bien implanté ).
La pénurie d’eau, nous n’y sommes pas encore.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/01/2020 08h13

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   951  

Surtout qu’une fois remplie, une piscine en dur ne doit pas être vidée chaque année, on ne fait que la filtrer et nettoyer et rajouter quelques litres de temps en temps pour compenser l’évaporation.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#8 03/01/2020 09h09

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1207  

En parlant de "quelques litres", pourquoi passer sous silence la consommation (énorme) en eau d’une piscine ?
Durant les quelques mois où elle est utilisée, une piscine de 8mx4m consommera plusieurs centaines de litres d’eau par jour à cause de l’évacuation et l’utilisation.
Il faut remplacer une partie de l’eau régulièrement, on renouvelle un tiers par an.
Cela en fait des mètres cube.
Maintenant la pénurie d’eau n’est pas un sujet et il est certain qu’avec le réchauffement auquel on assiste, de plus en plus de régions seront éligibles à un équipement.


Parrain TOTAL ENERGIES code 112210350, BforBank YYXC et BOURSORAMA en mp

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #9 03/01/2020 10h55

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   491  

@Surin, s’il est vrai que l’eau d’une piscine s’évapore (d’ailleurs plus à cause du vent que de la chaleur), il existe des moyens pour limiter le problème, et relativiser.

Par exemple, en 2019, pour ma piscine 7m x 3,50m, je n’ai eu à rajouter que trois fois de l’eau durant le printemps+été, en consommant moins d’eau que l’arrosage des plantes du jardin pour assurer leur survie.
En fait, mettre la bâche à bulles en dehors des heures de baignade permet de grandement limiter l’évaporation. 

Pour ce qui est du renouvellement de l’eau, il me suffit d’enlever les trop-pleins dus aux grosses pluies de l’automne (et parfois du printemps). Ainsi, j’enlève environ 25 cm de niveau par an (sur 1,35 m de profondeur moyenne).

Toutefois, mes réflexions ne concernent que les piscines que l’on garde en eau toute l’année, et non celles vidées en hiver.

Pour la pénurie d’eau, elle n’existe pas. Il s’agit plutôt d’une mauvaise gestion locale ; car le réchauffement climatique va augmenter la quantité d’eau liquide disponible sur la planète, par le biais de la fonte des banquises et autres grands glaciers (Groenland et Antarctique en premiers lieux). Avec, à la clef, plus de périodes de sécheresses alternées avec des périodes pluvieuses plus intenses et importantes. Des barrages et retenues d’eau permettraient de réguler la réponse aux besoins d’eau douce (solution utilisée depuis longtemps en Espagne) ; encore faudrait-il qu’il y ait moins d’éco-terroristes qui bloquent cette adaptation structurelle.


M07

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 20/09/2020 22h39

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Avec le confinement, la profession des piscinistes croule sous les demandes.

JL Desjoyaux indique qu’ils vont dépasser les 10 mille bassins 4x8 vendus cette année.

Pour l’exercice 2020, je m’attends à une forte hausse de la rentabilité du fait

1. effet mix produit (ils vendent des bassins plus petits avec avec plus équipements, ces derniers margent plus)

2. Outil de production fortement automatisé (bcp investissement fait sur 2017/2018/2019 et ce n’est pas fini)

3. Effet commandes boostées par le confinement, qui ne fait qu’accéler la tendance de reprise depuis 4/5 ans



Ce métier est saisonnier et mon suivi S1/S2 le confirme



Prochain résultat annuel avant Noel, je m’attends à un EBITDA # 23 Meur

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

#11 27/11/2020 16h15

Banni
Réputation :   88  

CA Desjoyaux en 2008 93,2 Mn €
CA Desjoyaux en 2020 115 Mn € environ en étant optimiste

Donc au total moins de 2% de taux de croissance annuelle du CA en cumulé. Pas vraiment de quoi vous mettre l’eau à la bouche.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 27/11/2020 16h24

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonjour

Oui Desjoyaux c’est pas Esker.

RDV quand même le 23/12/2020 pour les résultats annuels Desjoyaux

On verra alors la part du CA en Allemagne, la marge EBITDA et le cash.

Le reste, JLD a déjà beaucoup communiqué : il y aura plus de 10 mille piscines 4x8 vendues, les commandes pour la saison 2022 sont au plus haut historique etc.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (27/11/2020 17h12)


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

#13 27/11/2020 16h41

Banni
Réputation :   88  

Bonjour srv,

Oui cette année s’annonce en effet très bonne!

Mais, la société n’est, globablement pas créatrice de valeur pour l’actionnaire.  Rendement pour l’actionnaire sur 15 ans (Source UncleStock) 2%/an…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 27/11/2020 17h12

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Il est certain que ceux qui sont rentrés au plus haut de 2007/2008 vers 22 € ….

Dans les années 90, le titre cotait vers 1 à 3 €.



Mais l’outil de production depuis les années 1990 voire 2007 n’a rien à voir.

Je pense que le cocooning est une thématique d’investissement porteuse sur 3/5 ans, Desjoyaux en est un acteur intéressant.

Amha on devrait voir les 20/25 € d’ici peu (1 an ?) et les 30 € par la suite …

Le VE/EBITDA actuel doit être vers 5, ce qui me semble peu avec les prévisions de croissance actuelles

Après .. je peux me gourer ….

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (27/11/2020 17h55)


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

[+5]    #15 04/12/2020 16h06

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonjour

Entretien de Jean Louis DEsjoyaux sur Europe 1 ce matin le 4 décembre 2020.

Durée 15 minutes

Il donne sa vision du marché, des perspectives, de la gestion de la croissance dans son entreprise.

Vidéo YouTube

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (04/12/2020 16h07)


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

[+2]    #16 18/12/2020 17h50

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonsoir

Publication annuelle avancée (prévue initialement le 23/12)

RESULTATS ANNUELS DESJOYAUX 2020

Je n’ai pas tout épluché mais on notera que la marge monte plus vite (c’est rien de le dire) que le CA.

Ceci est lié

- au mix produit
- à l’outil de production hypra moderne et automatisé

A suivre

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

[+1]    #17 18/12/2020 22h24

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Voici mes calculs sur un indicateur de performance du levier opérationnel (ratio EBITDA/piscine vendue, qui est communiqué par la société dans ses rapports annuels)





On notera

- L’explosion du levier opérationnel su S2 2020
- La saisonnalité S1/S2

On peut déjà projeter un S1 2021

Rappel : on peut facilement suivre le marché de la piscine par

- Publications MG International (distribue les robots Dolphin)
- Publications Aéllo (Filiale Thermador) => ici on peut suivre par trimestre avec le CA par filiales Thermador
- Suivi aisé via Google Trend et autre outil / info dispo sur le net

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

#18 18/12/2020 22h58

Membre (2020)
Réputation :   2  

Merci Philippe pour le suivi.
Je vois dans votre tableau que le CA par piscine est 10% plus élevé à l’export qu’en France. Savez-vous si c’est dû au mix produit, à un prix de vente plus élevé et/ou des marges plus élevées ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 18/12/2020 23h30

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonsoir

Oui bonne remarque !

Je pense que c’est lié à l’Allemagne qui tire l’export et dont le panier moyen est plus élevé qu’en France.

Je pense donc qu’il y a plus d’équipements achetés à l’export (tiré par l’Allemagne) qu’en France.

En gros , l’Allemagne est à équiper, ca commence juste, et ca marge plus

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

#20 18/12/2020 23h48

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1376  

Sans doute le rapport annuel complet permettra de répondre à cette question.

En attendant, on note sur les volumes d’affaires à base d’effet volume et effet prix :



Le prix moyen des bassins a augmenté de 8% à l’export vs seulement 2% en France. Pricing power plus élevé à l’international ? Davantage d’équipements/options ?

De ce fait, l’effet prix explique 40% de la croissance à l’export contre 32% de celle de la France.

La hausse des volumes explique 60% de la croissance à l’export et 68% en France (38% au global).

L’export a une meilleure croissance en volume et un panier moyen plus élevé c’est clairement un excellent point.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (18/12/2020 23h52)


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect Linxea

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #21 22/12/2020 22h26

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonsoir

Pour mettre à jour le suivi, voici un historique du secteur en France uniquement  sur le nombre total de bassins privés.

Source, le site La Fédération des Professionnels de la Piscine et du spa (FPP) - Graphe Excel perso



On remarque

- la tendance haussière des hors sol qui s’accélère depuis 3 ans et qui est > croissance piscine enterrée, comme ceci :



Sauf erreur de ma part Desjoyaux fait du hors sol depuis 1 an seulement, en structure bois

J’essaie de reconstituer les parts de marché de Desjoyaux en France au fil du temps, mes données actuelles donnent une PDM de 14% en 2007 (France) (au top de l’entreprise qui posait alors 14 mille bassins dont 7800 en France sur l’année), contre 10% actuellement (pour 10 mille bassins dont 6000 en France).

A l’export le calcul de la PDM m’est impossible.

Pour la suite, je vois 4 leviers de création de valeurs

- la reprise des PDM perdues depuis 2007 (via un réseau commercial où tous les franchisés gagnent de l’argent, et avec des poseurs "formés maison")
- le levier OP de l’outil de production (jusqu’où ira-t-il ? )
- la croissance du secteur
- l’export, qui selon mes notes de l’AG 2020 indiquait que l’Allemagne partait fort avec un panier moyen plus élevé qu’en France et un pays à équiper, selon le boss "on vit en Allemagne ce que l’on vivait en France il y a 20 ans

Je redonne un extrait d’un indicateur EBITDA/piscine 4x8 vendue, image du levier OP sur les 5 derniers semestres :



On suivra

- la publication du RFA complet
- la convocation au balo pour l’AG de fevrier - quid du (gros) coupon ?
- l’AG prévue actuellement à huis clos le 26/02 - pourra-t-on y aller ?
- le 15/01 le CA annuel de Thermador qui permettra de pister la fin d’année du secteur avec Aéllo

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (22/12/2020 23h03)


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

[+2]    #22 29/12/2020 00h04

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonsoir

Etant en train de chercher d’où vient l’explosion de la marge du dernier exercice et si son accélération (dérivée de sa croissance) a encore du potentiel ?

D’où vient cette accélération ? :

- est-ce le taux d’équipement des piscines ?
- est-ce l’outil de production au top de La Fouillouse ?
- est-ce plutôt l’export ou la France ?

J’ai donc repris les SIG sur 2018 et 2019 pour France et Export (2017 les comptes ne sont pas assez précis pour retraiter la marge commerciale), et je me suis arrêté à l’EBE; ca me suffit pour voir d’où vient la VA et comment est-elle répartie

Et j’attends le RFA 2020 pour une mise à jour.

Sauf erreur de ma part , ca donne ça (les ratios en verts sont intéressants)



On voit une augmentation des équipements par bassin ( € / bassin )

On voit que la part de la marge commerciale (les ventes d’équipements) sur la VA diminue quand la VA monte => la création de valeur se fait essentiellement via l’outil de production

La part VA / CA frise les 40 % (pour du BTP ?!)

La part salaires / VA baisse pour atteindre un 34% (pour du BTP ?!)

Marge EBE 22% (BTP ?!)

Le RFA 2020 permettra de mettre cela en relief …..

Avis ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (29/12/2020 00h13)


Youtube Ici - Twitter Ici

En ligne En ligne

 

[+11]    #23 30/12/2020 00h18

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   278  

Bonsoir,

Ayant passé une trentaine d’heures à analyser cette entreprise, je partage mon analyse avec notre communauté. Le titre a éveillé mon attention vers 10€ sur mon screener fétiche, les ratios de valorisations étaient bas. Par la suite, l’effervescence autour du secteur piscine, du cocooning m’ont poussés à intégrer le titre en portefeuille. La compréhension du dossier avançant, j’ai pyramidé ma position. Aujourd’hui, ma position net s’élève entre 7 et 8%.

Histoire de la famille Desjoyaux


1966, Jean Desjoyaux, maçon à son compte, décide de faire plaisir à sa famille. Il se met en tête de fabriquer une piscine. À l’époque, c’est un truc de riche ! un vrai luxe, il n’y a que dans les films, où on peut apercevoir Alain Delon et Romy Schneider se pavaner au bord d’une piscine. Les installations sont sommaire, béton et carrelage.

1969, la boutique « Desjoyaux Bâtiment » voit le jour. On y fait un peu de tout, bâtiment, carrelage et piscine. En 1974, Jean invente un système de coffrage, industrialisant le métier et crée « Forez Piscine ». 

À partir de maintenant la machine est lancée, le but est de rendre la piscine accessible à tous les français en appliquant deux concepts clés, innovation et industrialisation, c’est l’ADN du groupe. La vente est assurée par un réseau de concessionnaires.

Fin des années 80, l’entreprise s’internationalise. Un peu au pif, dès qu’un partenaire crédible pointe le bout de son nez.

Fana d’industrialisation, Jean met 50 millions sur la table pour créer l’usine de la Fouillouse. Aujourd’hui encore, usine historique et centre névralgique du groupe. Pour soutenir la croissance, Desjoyaux s’introduit en bourse en 1992.

Début des années 2000, le boom de la piscine démarre, avec pour apogée, la terrible canicule de 2003.

2015, le patriarche nous quitte, soucieux de transmettre le fruit du travail d’une vie, sa succession est en place depuis belle lurette. C’est Jean Louis qui reprend les manettes, sa soeur, Catherine, gère Desjoyaux finance tandis que le frère, Pierre-Louis, s’est expatrié en Thaïlande avec ses enfants pour développer la marque à l’internationale.

Fin du storytelling, mais vous allez le voir, dans ce genre de dossier, c’est essentiel de connaitre les valeurs de la famille.

Le marché de la piscine


• Un marché atomisé : plus de 40 réseaux de piscine
• Ultra concurrentiel : Desjoyaux est leader des piscines enterrés avec seulement 10% de parts de marché
• Marche cyclique
• Influencé par des facteurs externes : condition météorologique et confiance des ménages dans l’avenir
• Marché en croissance long terme (CAGR 2020-2026 = 9%)

Liste de quelques concurrents :
• Waterair (1972). Leader européen piscine en kit. 71M CA (croissance = 30% en 2020)
• Mondiale Piscine (2003) : 29M
• L’Esprit Piscine
• Piscines de France (1979)
• Piscine Provence Polyester. 25M CA
• Alliance piscine (1994) : 30M CA

Evolution du nombre de piscines en France (source).



Estimation de la croissance dans les prochaines années.



Intuitivement, l’investisseur malin pourrait se méfier, une famille ne peut avoir qu’une piscine ! plus le pays s’équipe, plus le marché se réduit. Des relais de croissance existent.

Le pool stagging (rénovation)



1. La durée de vie d’une piscine est estimée à une vingtaine d’années en moyenne (très variable selon l’installation). 26% du parc a déjà subi une rénovation. Le dernier boom date du début des années 2000, notamment à cause des premières canicules (2003). Ce parc devra être renouvelé prochainement.



A gauche : 1985
Au milieu : 2015
A droite : 2025

2. Les rendements énergétiques des piscines modernes rendent obsolètes les anciennes installations. Que ce soit dans un but pécuniaire ou écologique, l’argument fait sens au vu des évolutions stratosphériques.

3. Les piscines ont davantage d’options qu’auparavant : jeu de lumières, sonorisation, jet relaxant, etc.



4. Le marché piscine est fortement corrélé aux conditions météorologiques. Bien que ce soit regrettable, le réchauffement de la planète est une réalité et une certitude. Bien que nous espérons, à très long terme, enrayer cette évolution. Pour nuancer cet argument, notons les restrictions d’eau dans certaines zones géographiques lors de forte chaleur.

L’outil industriel des Desjoyaux


L’outil industriel se résume à une énorme usine à la Fouillouse, sur 5 hectares. Au besoin, 15 hectares d’espaces verts sont disponibles pour s’agrandir, prévoyant et optimiste les Desjoyaux.

Soyons direct, l’usine des Desjoyaux c’est du lourd, pratiquement tout est automatisé. Pour s’en convaincre, quelques vidéos sont disponibles. C’est la grosse force du groupe et ce n’est pas un hasard, rappelez-vous, c’est dans son ADN. Les investissements sont massifs, 50 millions les 5 dernières années. Même par temps de vache maigre, les investissements restent soutenus : 10 millions d’euros en 2009 ! entre 5 et 10 millions d’euros sont injectés annuellement dans l’outil industriel.

La culture de l’automatisation est au centre du groupe, Jean-Louis l’affirme, « si on n’arrive pas à automatiser, on ne fait pas » (source)

En 2010 la capacité de production est à 25 000 piscines par an. Actuellement on parle de 60 piscines/jour et de 15 000 à 20 000 annuelles. Les chiffres fluctuent un peu selon le temps et la source. J’imagine qu’ils sont en capacité de remonter à 25 000 si le besoin s’en fait sentir.

La stratégie industrielle est de tout concentrer au même endroit, favorisant l’effet d’échelle, mais c’est aussi un facteur de risque. Un incendie a sévi en 2018 ravageant 300 piscines.

Stratégie des Desjoyaux


Si vous avez été enthousiaste au vu de l’outil industriel, attendez-vous à être calmé désormais.



1. L’outil industriel été complètement sur-dimensionné après 2010. Tout juste 4 000 piscines produites en 2013 et 2014 pour un complexe pouvant monter à 25 000 ! L’entreprise reste néanmoins rentable, un miracle. JL en parle dans une interview, il ne s’attendait pas à une telle crise.

2. Perte de parts de marché. De 20% dans les années 2000, à 10% aujourd’hui. Et dire qu’en 2005, la société avait pour objectif de monter à 30% de parts de marché à horizon trois ans.

3. L’export vivote entre 30 et 38% depuis une quinzaine d’années. L’objectif est de passer à 50%. Seul hic, Desjoyaux affirme cette ambition… depuis 2007.
Note: Nicolas Desjoyaux (fils de Jean-Louis) gère désormais l’international. Dans quelques années il devrait devenir PDG. Pister les performances du groupe à l’export, c’est pister les capacités du futur PDG.

4. D’un point de vue purement stratégique, il est rationnel d’injecter un maximum de cash dans un secteur en croissance où l’entreprise est leader (= star matrice BCG), à plus forte raison quand le marché est atomisé. Avec l’effet d’échelle, vous tuez tous les concurrents et le marché est ainsi consolidé. Vu que le secteur est en croissance, votre entreprise est prospère pour un certain temps. C’est ce qu’à fait Pool Corporation au US (1$ en 1995 - 364$ aujourd’hui). Au lieu de ça, Desjoyaux s’est mis en mode cash cow avec un dividende très élevé, c’était d’ailleurs devenu une valeur de rendement durant la dernière décennie.
Note: Le mode cash cow sert vraisemblablement à transmettre l’entreprise entre générations. Pierre-Louis, est sorti définitivement de la boîte en 2019, ça s’est fait via la holding D.I.F.I (rachat d’actions puis annulation)

5. En introduction, j’affirmais que l’internationalisation s’est faite « au pif ». En faites, les Desjoyaux accordaient plus d’importance à trouver un bon partenaire, qu’à se focaliser sur un marché précis. Du coup l’internationalisation n’était pas stratégique, mais opportuniste. Manque de bol, ils ont débarqué en Grèce, Espagne et Egypte, des pays très touchés par la crise de 2008.

6. Trop c’est trop pour Jean-Louis. En 2015 il décide de casser la baraque (ou la piscine). Il lance une guerre des prix avec un modèle 7,25 x 3 à 13 500€ ! A gros coup de renfort de publicité perchées. Pas le casse du siècle visiblement, Desjoyaux n’a toujours pas réussi à rattraper ses concurrents.

Jean-Louis l’affirme « nous sommes des industriels, pas des financiers ! ». Et ça se voit mon cher Jean-Louis, niveau stratégie on repassera !

Risques


* Un outil industriel concentré : une grosse usine (incendie, ouragan, inondation, etc)
* Crise économique (entreprise cyclique)
* Réglementation liée aux sécheresses (interdiction d’utiliser de l’eau pour la piscine)
* Fils moins compétent que le père (Nicolas Desjoyaux devrait succéder à Jean-Louis prochainement)
* Manque de main-d’oeuvre pour poser les piscines (difficile de trouver des maçons)

Conclusion


Desjoyaux permet de jouer la carte du secteur piscine dans un PEA. L’entreprise dispose d’un magnifique outil industriel, très automatisé. Malheureusement, des erreurs stratégiques ont été commises par le passé et cette ancienne entreprise de croissance est devenu une valeur de rendement malgré un secteur porteur à long terme.

Thèse personnelle


Je partage ma thèse, elle n’engage que moi.

Bien des éléments font que j’investis dans Desjoyaux : entreprise familiale, cash net, marché porteur, besoin de rénovation du parc piscine, export géré par Nicolas au lieu du frère de JL (je le suspect de pantoufler en Thaïlande), valeurs familiales frugales (JL a reçu de son père un bracelet ou été écrit en patois "un sous est un sous"), fort engagement des collaborateurs (payés sur 16 mois !), réchauffement climatique, etc.

Cependant, si je devais imager, j’ai décidé d’investir dans le Jan Ullrich des fabricants de piscines. C’est un cycliste, un grimpeur précisément. Le peloton forme les acteurs du marché. Bien entendu Jan n’est pas à l’aise dans les plaines (marché flat), cependant, dès que le col s’annonce (croissance marché) il devient très costaud avec son énorme braquet (outil industriel) et le peloton explose petit à petit derrière lui. Plus le col sera long, mieux ce sera. C’est ma thèse centrale.

Pour mettre en évidence la puissance du braquet, l’étude de srv est très parlante. en 1 an, la part de la masse salariale dans la valeur ajoutée a diminué de presque 5%. La marge opérationnelle monte de 4,29% entre les deux exercices. L’EBITDA progresse de 31%.

Et… il en a encore sous le coude le Jan ?
1. La marge opérationnelle est montée à 21% en 2004 avec un outil industriel moins développé qu’aujourd’hui (18,2% en 2020)
2. L’outil industriel peut monter à 20/25 000 unités. L’usine a produit 9 388 bassins cette année.

Finalement tout dépendra de la longueur du col smile

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 30/12/2020 07h22

Membre (2015)
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   410  

Super synthèse
Gros boulot en effet vu la tonne d’infos traitées ….
Merci Thomas

Je partage la thèse et j’ajoute une phrase entendue à la dernière AG :
"Une piscine est certes un investissement de plusieurs dizaines de milliers d’euros (25 ke en moyenne en France selon Jean Louis DESJOYAUX, et 35 en Allemagne) mais c’est un vrai plus lors de la revente d’une maison et c’est un investissement que l’on récupère dans le prix de vente contrairement à une piscine hors sol."

Reste la transmission familiale qui a très bien fonctionné entre Jean, l’inventeur et Jean Louis, le gestionnaire (entendu de la bouche de l’ancien Directeur Industriel toujours actionnaire).

@suivre…
Bons trades
Stan

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par stanny (30/12/2020 07h44)


stock picker de small et micro caps - France -

Hors ligne Hors ligne

 

#25 30/12/2020 12h26

Membre (2019)
Réputation :   247  

Belle synthèse…

Comme vous, j’avais conclut de DJ n’était pas un investissement LT à laisser dormir en PF.

Pour le CT/MT, les éléments venant du boss lors de l’interview sur Europe 1 (que vous pouvez retrouver sur l’excellente chaine youtube de srv) sont unanimes --> Prise de 45 intérimaires supplémentaires + passage en 5x8.
Une entreprise qui augmente ses effectifs (de production donc puisque qu’intérimaires) de 20% c’est évocateur de l’état du business.

Et comme vous l’avez dit, si on remplit l’usine, les marges explosent.

Ils annoncent que le marché FR va stagner, et que le marché export va continuer de croitre. On a quand même progressé de presque 20% sur l’exercice 2020 pour l’export et avec des marges plus élevées qu’en France.

La question que je me pose c’est est-ce que les commandes liées au confinement 2020 tomberont en 2021 ? Quand on commande une piscine chez Desjoyaux en Avril-Mai, est-elle construite sur l’excercice de la commande (avant Août donc) ?

Si la réponse est oui, 2021 pourrait bien être une année intéressante si non, tout as déjà été intégré dans la publication parue fin décembre.

Si ce dossier vous plait bien, jetez donc un oeil à MG International smile.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par LoopHey (30/12/2020 12h56)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Piscines Desjoyaux sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur