Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/12/2019 14h59

Membre
Réputation :   61  

Le secteur des batteries est en pleine croissance et cela devrait encore accélérer dans les années à venir : numérique mobile, voitures électriques, énergies renouvelables…
Comment se positionner sur ce secteur en forte croissance ?
Les principaux fabricants sont asiatiques : Panasonic, LG Chem, BYD (Chine) et Samsung.
Au niveau français et européen, on peut citer SAFT, racheté par Total, mais les batteries SAFT sont-elles performantes et comment vont-elles profiter de l’intégration à Total ?
L’UE veut développer une filière et des « géants » européens des batteries. On peut toujours être dubitatif lorsque le politique s’immisce dans les process industriels, Saft et Total pourraient toutefois en profiter :
Voiture électrique : l’Europe saura-t-elle livrer la guerre des batteries ?
On peut également investir dans les sociétés minières extractrices, notamment concernant le lithium.
Eramet vient d’obtenir un permis d’exploitation en Argentine pour un important gisement.
www.eramet.com/fr/activites/projets-de- … eloppement
Quid des nouvelles technologies à l’étude, notamment à base de graphène ?
Pour ma part je ne me suis positionné pour l’instant que de manière indirecte avec Mersen, qui fournit des spécialités électriques indispensables à  l’intégration des batteries :
www.mersen.com/fr/marches/transports/ve … lectriques
Et vous ? Comment vous positionnez-vous sur le secteur des batteries ? Connaissez-vous des acteurs, européens ou français, qui devraient en profiter ?

Mots-clés : batteries, eramet, saft

Hors ligne Hors ligne

 

#2 28/12/2019 15h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   203  

Bollore a tenté une approche innovante, mais je n’ai pas l’impression que cela se soit concrétisé par quelque chose de tangible.

Blue Solution

Les déboires

J’ajouterai, comme avec la ruée vers l’or, ceux qui se sont enrichis, furent les vendeurs de pelles et de tamis. Pourquoi ne pas se tourner vers le producteurs ou transformateurs de matière première nécessaires à la production des batteries ?

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (28/12/2019 15h51)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 28/12/2019 15h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1855  

Je m’apprête à constituer une ligne Varta (Allemagne), même si j’arrive sans doute après la bataille après une année boursière 2019 phénoménale (+386% !).

Voir ce message et celui-là sur la file de portefeuille de CroissanceVerte (décidément…).

Hors ligne Hors ligne

 

#4 28/12/2019 16h45

Membre
Réputation :   61  

J’ai bien peur que l’Europe ne se réveille trop tard en effet dans la "course à la batterie" alors que la Chine produit déjà des batteries solides, chez Saft par exemple, on en est encore à la R&D :
Le futur est dans la batterie tout solide | Saft Batteries
Alors qu’en Chine, la production industrielle est déjà lancée :
Débuts de la première chaîne de production de batteries à électrolyte solide en Chine
Donc à moins de faire du protectionnisme à l’américaine ou de privilégier les fabricants locaux au sein des nouvelles alliances sous la houlette de la commission européenne, je suis assez pessimiste sur les batteries en elles-mêmes.
Après effectivement, reste les pelles et les pioches, mais elles sont quand même à bien moindre valeur ajoutée, ce ne sera qu’une petite part du gâteau.
Dans ce sens là on peut jouer Eramet, en espérant que les électrolytes solides se feront à base de lithium…
Concernant Varta, il faudrait voir où ils en sont au  niveau technologique, je ne pense pas qu’ils soient positionnés sur les segments les plus porteurs : véhicules électriques et stockage pour les énergies renouvelables.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 28/12/2019 17h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   194  

Voici les entreprises participants à l’Airbus des batteries.
Personnellement je suis surtout positionné sur Umicore (cathode et recyclage) et dans une moindre mesure Solvay (électrolyte et séparateur).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/416_98456_batteries-made-in-ue-une-aide-publique-de-3-2-milliards-d-euros.jpg

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 28/12/2019 21h14

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   108  

N’ayant pas trouvé de moyen de m’exposer au marché des batteries en Europe, vu l’avance de la Chine et des US, je me suis exposé au marché du nickel et surtout Cobalt via Conic Metals Corp. qui me parait un des rares vecteurs réellement concentrés sur COBALT;
Matière première, dont le marché au rythme actuel de progression des batteries de véhicules ne peut que se tendre  (Canada).

code ISIN : CA20731T1003
Conic Metals Corp.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 29/12/2019 13h15

Membre
Réputation :   61  

@pvbe : Umicore me semble très intéressante, je vais creuser de ce côté smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #8 30/12/2019 11h14

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   203  

IBM entre dans la danse : Batteries à l’eau de mer

Je n’ai aucune idée de la pertinence technologique de cette solution, ni la faisabilité de sa mise en œuvre. Cela vient d’IBM, il y a donc un fond scientifique avéré. Maintenant, quel pourrait être l’impact sur le marché …..

Le liens vers la publication d’IBM : Publication IBM

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (30/12/2019 11h15)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 30/12/2019 13h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   183  

@zeb
Cette grande découverte d’IBM ressemble furieusement (en lisant entre les lignes de leur communiqué très flou) à ce que la start-up française Tiamat est en train de mettre en place a une échelle pré-industrielle !

Dernière modification par CroissanceVerte (30/12/2019 14h41)


Ceci n'est en aucun cas un conseil achat ou vente… Mais un conseil de verdissement, oui !

Hors ligne Hors ligne

 

#10 30/12/2019 14h06

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   96  

Bonjour,

Nous aimons croire à l’avancée des sciences et nous avons raison. Mais les effets d’annonces des entreprises souhaitant redorer une image de marque qui coûtent des milliards peut parfois conduire certaines sociétés à faire des annonces non engageantes pour attirer le marché. Je souhaite comme tout le monde que ce procédé soit révolutionnaire mais comme il s’agit de chimie, je reste néanmoins sceptique en espérant me tromper.
Si l’on utilise des métaux lourds c’est pour bénéficier de caractéristiques élevées en terme électro-chimiques et en permettant l’usage de propriétés rares et tout ceci dans des petits encombrements. Faire une pile électrique avec de l’eau de mer est tout à fait possible depuis longtemps:
Produire de l’électricité tout en dessalant l’eau de mer - YouTube
Tiamat | (comme l’indique croissanceverte avec Tiamat présente à Vivatech cette année)
Maintenant il faut voir dans quelles conditions une telle invention assez connue peut être utilisée dans nos voitures ou dans nos radios !

Bien à vous,


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#11 30/12/2019 14h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   203  

Johntur,

Oui, tout à fait, vous avez raison. Par contre, IBM ne parle pas d’une batterie fonctionnant à l’eau de mer (le titre de mon lien était volontairement racoleur), mais d’une batterie dont certains matériaux peuvent être extraits de l’eau de mer, et combinés entre eux, donnent lieux à la fabrication de nouvelles cathodes/anodes. Nous aimerions tous savoir quels sont ces fameux matériaux, parce que de manière générale, on sait tous ce qu’il y a dans l’eau de mer ….

Au sujet de Tiamat, que je ne connaissais pas du tout, il y a tout de même quelques garanties. La technologie appliquée provient de laboratoires français et européens connus. j’imagine que nous sommes loin de la formule du professeur Tournesol avec IPO sur le marché libre d’une société ayant pour siège un village des Carpates, du moins je l’espère, mes compétences en chimie ne me permettant pas de juger.
Par contre, je trouve que les tests sur des cas de la vie réels sont plutôt chiches, quelques scooters, des trottinettes et un bus. Mais avant de tester sur grande échelle, des tests ciblés et bien suivis sont indispensables.

Nous verrons bien.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (30/12/2019 14h23)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur