Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#126 04/04/2020 01h57

Membre
Réputation :   -2  

Merci Turboboost,

Pour le partage de votre réflexion et votre dynamisme! 👍🏽
Vous avez une agilité d’esprit impressionnante au vu des mouvements.

Je me permets de vous poser quelques questions…

1/Pourquoi avoir commencer la bourse en Décembre 2019 et pas avant? (Je fais abstraction de vos PEA au vu de la représentation du % votre patrimoine)

2/Vous dites avoir fait parti du monde financier. Ainsi, pourriez-vous nous indiquer quels indicateurs ou informations ont permis de faire votre démarrage dans cette Timeframe?

En tout cas, je prends beaucoup de plaisir à lire votre fil.
Vous me faites découvrir un nouveau profil de l’investisseur atypique, et ça me fait grandement plaisir.

PS: Par ailleurs concernant le pétrole -
ETF CRUDP était sympathique à utiliser

Elias

Dernière modification par Elias10 (04/04/2020 02h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #127 06/04/2020 07h46

Membre
Réputation :   61  

Bonjour Elias,

Comme je l’ai indiqué dans mon profil, j’ai vendu une partie de mes parts de la société que j’ai fondé. Toujours important le timing car les ratios de valorisation étaient au plus haut.

Cette vente s’est effectué en 2019. J’anticipais une baisse des marches de 20% (comme indiqué sur cette file en décembre).

J’ai par contre une grosse expérience sur les marchés (en tant qu’investisseur) et ce depuis 2007 (j’ai donc traversé la grosse crise subprimes 2007, et j’ai toujours suivi la bourse avec attention et assiduité depuis 2007. Voir même avant car quand mon père investissait en bourse je notais à l’écris chaque soir, dès l’âge de 7/8 ans, les cours de bourse du cac40 dans un cahier, après la clôture en écoutant Jean Pierre Gaillard sur franceinfo). J’y ai aussi beaucoup travaillé, en étudiant les grands cycles économiques et les comportements de masse. Je suis ainsi remontée plus de 300 ans en arrière en étudiant les crises majeures, les comportements des investisseurs (la crise des tulipes en hollande est assez parlante d’ailleurs..). J’ai aussi étudié les ouvrages des plus grands mathématiciens sur la finance.

Je n’étais pas investi auparavant pour 2 raisons :
     1/ j’ai investi énormément en immobilier, pour profiter de l’effet de levier des taux bas et pour m’endetter à taux bas fixe (ayant de très gros revenus cela aurait été « bête » de ne pas en profiter).
      2/ je me suis concentré sur le développement de mon entreprise avec une croissance exponentielle depuis 2015. Passage de 2 à près de 20 millions d’euros en 4 ans. Cela s’est fait par une grande débauche de travail et la mise de côté d’autres activités.

Une fois le cash de la vente perçu, j’ai attendu avant d’investir vraiment pour les raisons déjà évoquées (j’avais tout de même investi 10% de mon patrimoine sur les hauts, pour avoir à minima une poche action).

Puis une fois la baisse déclenchée j’ai commencé à investir quand ma target des 20% a été atteinte (Vers 5200 cac de mémoire), mais suis sorti quasiment dans la foulée, en légère plus value (anecdotique). la baisse était très violente et j’ai préféré attendre que la tempête se calme.

Dans mon analyse une baisse aussi violente est un événement assez incroyable et la force de la baisse (en ratio baisse / temps, soit 35% en 1 mois) est presque inédite. C’est d’ailleurs ce qui a été annoncé par les médias financiers.

En y regardant plus en détails on peut voir dans l’histoire que ce type de baisse ultra violente est déjà arrivée. Il faut donc regarder le contexte, et garder la tête froide. Et analyser les périodes passées de l’histoire. Se repositionner sur une échelle de temps très grande et se poser les bonnes questions :

1/ est ce qu’on a déjà connu une situation pire? Oui, de toute évidence.

2/ est ce que notre avancée scientifique et technologique nous permettra de trouver une solution? Oui.

3/ est ce qu’il y a une peur et une psychose mondiale? Oui, même si le virus est violent et provoque une forte contamination, analyser froidement les statistiques nous montre que le virus touche principalement qu’une partie de la population, des personnes à risques. Il faudra que l’économie redémarre, que les gens retournent travailler

4/ est ce qu’il y a beaucoup de bruit et des analyses contradictoires, des rumeurs, que chacun a un avis et devient expert scientifique? Oui. Il suffit même de voir sur le forum les avis de chacun sur le virus. Je ne suis personnellement pas intervenu car je ne suis pas expert et j’essaie alors de ne pas être influencer par tel ou tel propos/ analyse. On remarque même que l’analyse d’un des plus grands experts en virus (le fameux professeur Raoult) est bafouée et qu’il se fait traiter de tous les noms et de charlatan. C’est tout de même un signe qu’on n’est plus dans la rationalité. Que tout le monde s’affole par peur de l’inconnu.

Le pire est envisagé, on parle de changement totale à venir, de fin du monde (?), de fin de la mondialisation (?) et c’est souvent dans ces moments là qu’il faut investir. L’histoire le montre.

Pour en revenir sur le fameux « timing », je vous invite à utiliser dans vos investissements des indicateurs pertinents d’analyse de la peur (type vix mais personnellement je n’utilise pas forcément celui ci). Cela permet de comprendre un peu où on en est dans une crise. Et faire des travaux à partir de là.

Je ne vais pas détailler tout ce que j’utilise pour mes analyses car ce n’est pas le but du forum et cela ne servirait pas à grand chose. En effet il faut se faire ses propres analyses, et cela demande une dose conséquente de travail.

Si je fais un retour sur moi même, je ne suis pas plus compétent qu’un autre, chaque personne a ses qualités et ses défauts. Mais je sais qu’une de mes qualités et de passer du temps à approfondir les sujets et à ne rien lâcher. Je pense qu’en bourse, c’est une qualité fondamentale. La plupart des gens ont peur de la bourse à cause du risque de perte et s’arrête à cela et n’y investissent jamais, ou s’arrête après la première perte ou grosse baisse de marché.  Ce qui est une erreur je pense.

Comme la plupart des gens estiment que l’immobilier ne baisse jamais.

Il y a des croyances assez fortes qui interrogent sur la médiocrité d’une grande majorité de la population en connaissance d’investissements.

La bourse reste certainement le meilleur investissement moyen / long terme pour celui qui y consacre un minimum de temps. Et des règles basiques permettent d’y gagner sur le long terme.

Voilà pour la partie un peu théorique.

Pour le concret, j’attends qu’une certaine euphorie arrive sur le marché (sortie de crise du corona qui pourrait certainement provoquer une grande euphorie) pour certainement encaisser les plus values, et me repositionner d’ici quelques semaines / mois.

Pourquoi cela? J’estime, et je peux avoir tort dans mon analyse, qu’il y aura des impacts ou d’autres éléments négatifs qui viendront provoquer une nouvelle baisse sur les marchés.

En d’autres termes, après une  forte hausse court terme ( je ne connais pas les niveaux mais en point de comparaison je dirai entre 4800 et 5600 cac, ce n’est pas précis mais c’est difficile de l’anticiper et je ne suis pas devin), l’euphorie ambiante provoquera un comportement ou même un sentiment de « peur d’avoir loupé le train », et à ce moment là je vendrai certainement mon portefeuille pour le reprendre bien plus bas (sûrement même sous les plus bas faits mi mars).

Pour cette fois viser un investissement minimum de 10 ans voir plus. 

C’est mon scénario envisagé. Si je me trompe et qu’on continue à descendre, j’ai conservé une poche de cash, et renforcerai sous les plus bas.

Je n’ai pas d’autres scénarios (si ce n’est une hausse des indices sans revenir plus bas, mais peu probable d’après ce que je vois et mon expérience). Et je ne vise pas la fin du monde ni un écroulement du système actuel, ça c’est inenvisageable.

En d’autres termes, tout ce qui est sous les plus bas ou au niveau des plus bas de mars est un strong buy long terme.

Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi je ne laisse pas mon portefeuille au congélateur, il s’agit pour moi, dans cette période d’opportunités exceptionnelles, d’optimiser au maximum car tout ce qui est gagné en ce moment vaudra bien plus dans quelques années.

J’ai notamment pu souscrire des produits structures bonus (sans barrière désactivante et avec une grande protection de capital) avec 20% de rendement annuel. Preuve qu’actuellement la période est exceptionnelle.

Ps: j’invite chaque personne à se faire ses propres analyses et  à ne pas suivre bêtement mon avis/analyse ou mes investissements. Je n’ai d’ailleurs pas fait que des belles entrées, je suis en moins value latente sur les foncières (mais j’espère bien en tirer de gros profits à terme).
Ps1: la règle d’or est de ne surtout jamais prendre de levier (ou en max, un levier très faible de 25 à 30% du capital). La cupidité et le risque pris par les effets de levier en bourse sont les ennemis de l’investisseur. C’est facile à dire mais c’est tellement vrai. La ruine atteint souvent ceux qui pensent pouvoir faire fortune à partir de gros effets de leviers. Sauf énorme coup de chance, cela ne peut malheureusement arriver. Un exemple concret : la baisse fulgurante en mars en a ruiné plus d’un..
Ps2: pour quelqu’un qui n’y comprend rien ou à peur mais a envie d’investir, il y a les etf (et notamment l’etf monde qui est un peu le support d’investissement « pour les nuls »), ou l’action du conglomérat de Warren B.
C’est simple et efficace, même si Warren B. est moins performant qu’avant ces dernières années, je pense que c’est passager et que cela reste un des meilleurs investissements moyen / long terme. Je ne l’ai pas fait car l’action est en dollar et que je ne souhaite pas y être exposé aux abords de la parité (a 1.56$ pour 1€ en 2009 ça aurait été une autre histoire bien sur).

Dernière modification par Turboboost (06/04/2020 07h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#128 06/04/2020 08h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   933  

En d’autres termes, après une  forte hausse court terme ( je ne connais pas les niveaux mais en point de comparaison je dirai entre 4800 et 5600 cac, ce n’est pas précis mais c’est difficile de l’anticiper et je ne suis pas devin), l’euphorie ambiante provoquera un comportement ou même un sentiment de « peur d’avoir loupé le train », et à ce moment là je vendrai certainement mon portefeuille pour le reprendre bien plus bas (sûrement même sous les plus bas faits mi mars).

Bonjour,

lorsque vous affirmez cela, vous basez-vous sur le fait que très souvent, un marché baissier connait 3 phases, avant une reprise durable des marchés :

1/ un décrochage marqué et violent

CAC40 : 19/2 6111 points > 16/3 3632 points
 
2/ un vif rebond technique

CAC40 16/3 3632 points > 26/3 4543 points
Vous voyez ce rebond à plus terme (et jusque 4800 - 5600 points)

3/ une dernière phase de recul (capitulation du marché)

CAC40 26/3 4543 points (ou plus haut selon vos dires) > plus bas absolu

(4/) Reprise durable du marché

Merci.

Dernière modification par maxicool (06/04/2020 08h09)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#129 06/04/2020 09h45

Membre
Réputation :   61  

C’est un peu ma vision oui, mais encore une fois ce n’est qu’un scénario.
La hausse qui s’est terminée à 45XX dans votre message n’est pour moi pas terminée (sinon j’aurai vendu tout mon portefeuille ce que je n’ai clairement pas fait). J’observe par ailleurs que le secteur bancaire (incluant l’assurance), est toujours sur des niveaux extrêmement bas. Je m’attends à une hausse plus marquée sur ce secteur à court terme.

Pour le moment j’attends des signaux d’une euphorie. Elle n’est pas du tout présente, d’ailleurs on sent que la peur est toujours très présente avec beaucoup d’investisseurs qui pensent que les marchés vont encore baisser.

Lorsqu’ils vont se dire que la fin du virus est pour bientôt, à ce moment là suivant ma vision du moment certainement que je ferai une grosse opération de couverture ou une vente quasi totale de mon portefeuille (le seul secteur pour lequel j’aurai un doute de vendre est le secteur immobilier. Car une sortie du virus résoudra certainement les grosses faiblesses actuelles, donc pas forcément une bonne idée de vendre ce secteur).

Hors ligne Hors ligne

 

#130 06/04/2020 10h49

Membre
Réputation :   7  

Bonjour Turboboost,

Toujours intéressant d’entendre parler des produits structurés, avez vous plus d’infos sur la banque ou le montage du produit ?

Il est assez peu fait mention de ces produits sur les portefeuille ou sur le forum. Un peu d’info serait bien et permettrait d’éclairer les lanternes.


J'apprends tous les jours.

Hors ligne Hors ligne

 

#131 06/04/2020 18h23

Membre
Réputation :   61  

Bonsoir,

le montage du produit est sur mesure, sur le sous jacent que je veux et en fonction des paramètres que je donne (durée {échéance}, coupon ou performance, barrière du produit, condition de rachat automatique,…).

C’est le service BP d’une grande banque qui le fait, dont je suis client. Mais je pense que toutes les banques le font, après c’est une question de ticket d’entrée.

Hors ligne Hors ligne

 

#132 06/04/2020 18h41

Membre
Réputation :   22  

Bonsoir Turboboost

Je suis également intéressé de connaître le sous jacent car 20% de coupon est plus qu’intéressant… Après il faut valider que l’émetteur ait bien la contrepartie , ça c’est autre chose.

A vous lire

Hors ligne Hors ligne

 

#133 06/04/2020 20h02

Membre
Réputation :   61  

le sous jacent est choisi par le client, mais en général c’est soit un grand indice, soit des actions. Sur la paire LVMH, Hermes, de mémoire ils proposaient un coupon trimestriel de 3,8% avec une barrière (non désactivante) de 60% du cours initial du sous jacent. Pour ma part j’ai choisi des grandes actions du cac40. Peu importe le sous jacent, le rendement sur ces produits en ce moment et vu la volatilité est extrême. Le produit est top car l’échéance est longue et le rendement très intéressant. Un horizon de 5 ans permet de passer sans difficulté la crise et d’optimiser au maximum l’espérance de gain. Et si le cours passe sous la barrière en cours de vie du produit, cela n’a aucun impact, tant que ce n’est pas le cours à l’échéance.

Avec en plus une perte de capital largement réduite si le cours du sous jacent à l’échéance (exemple : 2, 3 ou 5 ans) cloture sous la barrière des 60% (exemple : LVMH cours initial 300€, cours à l’échéance des 5 ans 150€ soit une baisse de 50%, alors le produit est remboursé à hauteur de 96% de sa valeur émise).

Par contre avec ce type de produit, on ne touche pas l’éventuel plus value sur le sous jacent, et on ne touche pas non plus les dividendes. C’est un produit à vocation de sécurisation.

Pour la banque, il s’agit d’une banque très solide et prestigieuse, qui émet elle même le sous jacent, donc je ne suis pas inquiet sur sa couverture.

L’investissement minimum est à 6 chiffres par contre sur ce type de produit. Si ce type de produit vous intéresse le mieux est d’en parler à votre banque, je pense que chaque grande banque d’investissement en propose.

L’anecdote c’est qu’ils m’ont proposés des produits similaires 1 mois avant la crise avec 4% de rendement big_smile Et j’avais bien sur pas donné suite.

@ Maxicool : désolé je vois que je n’ai répondu qu’à moitié à la question. Non ce n’est pas parce que les mouvements de baisse se font très souvent en 3 temps que je pense qu’on retrouvera les niveaux très bas. En effet je peux apporter plusieurs contre exemple (krach de 87, krach de 98), et cela de mémoire déjà 2 qui s’était effectué en 1 seule baisse violente. Il s’agit plutôt d’une combinaison de plusieurs facteurs qui me font pencher pour une baisse supplémentaire, mais c’est une hypothèse et un scénario.

Dernière modification par Turboboost (06/04/2020 20h14)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #134 08/04/2020 19h52

Membre
Réputation :   61  

Bonsoir à tous,

Dernier message avant quelques temps :-)

Il va pour moi bientôt être l’heure de vendre mon portefeuille (je verrai ce que je vends le moment venu) et m’occasionner un bon repos et une coupure.

A très vite!

Hors ligne Hors ligne

 

#135 08/04/2020 20h12

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   319  

Bonjour Turboboost,

Je suis un peu surpris (un peu seulement) ; je déduis de votre message que vous estimez que les marchés sont peu ou prou à leur point haut avant une rechute - donc dans un second temps - sévère.
Pourquoi pas, le raisonnement se tient.
Vous ne retenez donc pas l’hypothèse d’une phase euphorique prochaine lorsque la levée des confinements va être annoncée en Eu et mieux encore aux USA. Vous estimez que c’est déjà dans les cours je suppose.

A bientôt,

Iqce


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#136 08/04/2020 22h41

Membre
Réputation :   27  

Vous pourriez vous faire vous-même vos produits structurés, ce n’est en général pas compliqué sur les produits à barrière et/ou du type "worst of". et vous économiseriez pas mal d’argent en commissions bancaires.

Mes clients sont toujours surpris de voir qu’au lieu d’avoir un coupon de X% ils pourraient généralement avoir pour le même payoff un coupon de X+1% ou X+2%. Les banques se gavent sur la structuration, sur les bid-ask spread et sur la valorisation du produit au cours de sa vie. Quand on est adepte de ce type de  produits et qu’on a le capital suffisant, ce qui semble être votre cas, les économies peuvent vite devenir substantielles.

Hors ligne Hors ligne

 

#137 10/04/2020 17h32

Membre
Réputation :   2  

Bonjour Valdec,

Si ce n’est abuser, pourriez-vous détailler un peu plus ce processus ?

A bientôt.

Hors ligne Hors ligne

 

#138 10/04/2020 18h27

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2137  

C’est "abuser" en effet (que de demander ce qu’une simple recherche -comme recommandé par la charte du forum- permet de trouver) : l’outil de recherche du forum fournira des réponses. Par exemple Produit structuré actions : construire soit-même son produit structuré

Sur le fond, j’ajouterai que les banque "se gavent" surtout sur les produits structurés grand public (dont il faut bien rémunérer la commercialisation…), mais moins sur ceux que les banques privées font "sur mesure" pour un client (avec déjà un bel encours sous gestion) voulant y mettre un gros ticket à 6+ chiffres. J’ai pu comparer les caractéristiques proposés, pour un produit similaire (même indice, même date de constatation, même garanti en cas de baisse, meilleurs gains en l’absence de baisse, et moins de frais, dans ma banque privé, et encore c’était pour des tickets de 50k€ et + seulement, et pas du "sur mesure"). Je pouvais même avoir rdv avec le "structureur" pour explication sur comment le produit était construit et géré.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #139 10/04/2020 23h34

Membre
Réputation :   27  

@GoodbyLenine, si votre banque est raisonnable sur les commissions qu’elle prend sur les structurés qu’elle vous propose elles fait partie des (très) rares bons élèves sur le sujet, quand bien même les sommes seraient à 6 chiffres. Mon expérience est essentiellement avec des banques privées (une quarantaine environ de par mon métier), pour de gros montants (entre 7 et 8 chiffres) et elles sont dans la grande majorité des cas très (trop?) gourmandes sur la structuration. Vous me direz, il faut bien qu’elles vivent en ces périodes de taux bas, mais quand même smile

En ce qui concerne le rdv avec le structureur j’ai quelques doutes, à moins que vous n’ayez été convié sur un trading floor à la Défense (si banque française par exemple). C’est plus probablement avec le "sales" ou l’"investment advisory" de votre banque que vous auriez eu rdv. Le process est simple dans les banques privées pour la création de produits structurés. Quand une équipe de sales ou d’investment advisors dans votre banque (ou agence si vous préférez) a une idée/structure intéressante elle fait elle-même un pricing approximatif puis lance un appel d’offres auprès des banques d’investissement qui structurent réellement les produits (ou uniquement à la maison mère ou à la banque d’investissement du groupe si la politique interne ne permet pas de sortir du groupe). Ensuite le vainqueur de l’appel d’offre structure la note, prend sa marge, et votre banque/banquier/investment advisor vous la vend et prend sa marge également.

@noursounet, difficile de détailler sans exemple précis mais pour simplifier dans l’immense majorité des cas les produits structurés sont des assemblages plus ou moins complexes d’options plus ou moins complexes (et d’obligations si vous voulez des produits avec un capital tout ou partiellement garanti) pour arriver à un payoff voulu (le joli graphique qui vous explique dans quel cas vous gagnez et dans quel cas vous perdez). Si les payoffs restent assez simples alors les sous-jacents le sont aussi et peuvent être achetés directement plutôt que "packagés" par une banque dans un produit structuré.  Une analogie un peu grossière reviendrait à dire que vous voulez monter un mur chez vous, soit vous payez un maçon et il prend sa marge, soit vous allez acheter le matériel et vous le faites vous-même. Si vous le faites vous-même ça vous coûtera moins cher. Encore faut-il que vous puissiez acheter facilement le matériel nécessaire pour monter le mur.

Edit: orthographe

Dernière modification par Valdec (14/04/2020 14h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#140 05/06/2020 15h56

Membre
Réputation :   22  

Iqce, le 08/04/2020 a écrit :

Bonjour Turboboost,

Je suis un peu surpris (un peu seulement) ; je déduis de votre message que vous estimez que les marchés sont peu ou prou à leur point haut avant une rechute - donc dans un second temps - sévère.
Pourquoi pas, le raisonnement se tient.
Vous ne retenez donc pas l’hypothèse d’une phase euphorique prochaine lorsque la levée des confinements va être annoncée en Eu et mieux encore aux USA. Vous estimez que c’est déjà dans les cours je suppose.

A bientôt,

Iqce

Bonjour

Bonne pioche Iqce!
Quelle est votre position actuelle ? Toujours cash ?
Nous avons partagé la même analyse en étant cash et en entrant en partie sur les marchés en mars.
J’aimerai connaître votre conviction.
De mon côté je crois en l’euphorie au moins jusqu’au publications du T2 2020 en juillet.

A vous lire

Hors ligne Hors ligne

 

#141 02/09/2020 23h41

Membre
Réputation :   1  

Côté immobilier en direct

2/ de continuer l’achat de biens d’habitation avec rendement intéressant permettant des acquisitions financées 100% à crédit avec apport uniquement des frais de notaires, générant un fort effet de levier et idéalement générant un cash flow positif. Les biens doivent obligatoirement être bien situés, proche transport et commodités.
3/ rénovation totale en cours d’un appartement dans paris avec objectif de revente une fois les travaux finis.
4/ projet de construction d’immeubles d’habitation proche Paris avec fort rendement et forte plus value. 1er gros projet de construction qui pourra en amener d’autres.

Bonsoir,

Je découvre votre profil et portefeuille, c’est très impressionnant, bravo. Les montants sont colossaux.
Question qui va évidemment vous paraître basique mais en tant que débutant je peux me le permettre (!), trouvez-vous des biens à Paris intra-muros en cash flow positif en achat direct ?

Hors ligne Hors ligne

 

#142 18/09/2020 11h59

Membre
Réputation :   1  

Turboboost, le 06/04/2020 a écrit :

le sous jacent est choisi par le client, mais en général c’est soit un grand indice, soit des actions. Sur la paire LVMH, Hermes, de mémoire ils proposaient un coupon trimestriel de 3,8% avec une barrière (non désactivante) de 60% du cours initial du sous jacent. Pour ma part j’ai choisi des grandes actions du cac40. Peu importe le sous jacent, le rendement sur ces produits en ce moment et vu la volatilité est extrême. Le produit est top car l’échéance est longue et le rendement très intéressant. Un horizon de 5 ans permet de passer sans difficulté la crise et d’optimiser au maximum l’espérance de gain. Et si le cours passe sous la barrière en cours de vie du produit, cela n’a aucun impact, tant que ce n’est pas le cours à l’échéance.

Avec en plus une perte de capital largement réduite si le cours du sous jacent à l’échéance (exemple : 2, 3 ou 5 ans) cloture sous la barrière des 60% (exemple : LVMH cours initial 300€, cours à l’échéance des 5 ans 150€ soit une baisse de 50%, alors le produit est remboursé à hauteur de 96% de sa valeur émise).

Par contre avec ce type de produit, on ne touche pas l’éventuel plus value sur le sous jacent, et on ne touche pas non plus les dividendes. C’est un produit à vocation de sécurisation.

Pour la banque, il s’agit d’une banque très solide et prestigieuse, qui émet elle même le sous jacent, donc je ne suis pas inquiet sur sa couverture.

L’investissement minimum est à 6 chiffres par contre sur ce type de produit. Si ce type de produit vous intéresse le mieux est d’en parler à votre banque, je pense que chaque grande banque d’investissement en propose.

L’anecdote c’est qu’ils m’ont proposés des produits similaires 1 mois avant la crise avec 4% de rendement big_smile Et j’avais bien sur pas donné suite.

Bonjour,

Pourriez vous s’il vous plait me décrire d’avantage ce produit ?
20% de renta, soit le sous jacent est risqué (Ils décomptent un dividende forfaitaire chaque années, actions volatiles etc…) soit les barrières sont peu protectrices.

Pour avoir travaillé dans le pricing de produits structurés au Luxembourg, il est parfois complexe de comprendre le risque d’un tel produit. Et il est évident que le rendement de 20% amène un risque énorme, qui, d’après ce que vous dites, me parait largement minimisé ( a voir bien sur j’attend le détail).

Cordialement,

Thibault


Conseiller en Gestion de Patrimoine - Passionné par l'investissement

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille financier de turboboost"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur