Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+3]    #1 05/12/2019 11h45

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #1 - 30 novembre 2019***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 107 mois)


===Performance globale===
La valeur de part progresse de +2.89% en novembre 2019, et se situe à 172.7

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_untitled.png

===Allocation===
Le portefeuille est composé de 3 parties :
- épargne sécurisée (livrets, assurance-vie, PEE monétaire, comptes en devises, liquidités sur PEA et CTO…)
- actions en direct (sélection value, principalement selon score Piotroski, Europe USA Canada Japon) (PEA Boursedirect et CTO Degiro)
- ETF dual momentum (selon la méthode proposée par G. Antonacci) (Interactive Brokers)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_untitled4.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions progresse de +4.23%.
- Le Benfica Lisbonne voit son cours augmenter de 60% à l’annonce d’une possible OPA à 5 eur
- Le cours de Nippon Pallet Pool augmente de 70% après avoir publié de bons résultats
- Aucune action en significative baisse à signaler…

==Opérations du mois==
J’expliquerai en détails la méthode que j’ai choisi d’appliquer pour la sélection et la gestion des actions dans un post dédié.
En particulier, la sélection actuelle étant en portefeuille depuis 6 mois, et comme prévu par mon processus chaque 3 mois :
- je renforce le top 5 des actions selon leur momentum 6 mois
- je revends le flop 5 à l’inverse

Ce trimestre-ci, je me déleste donc de quelques poids morts :
VENTE de :
- Encres Dubuit, PSB industries SA, MS International plc, Bauer AG, Continental Materials Corp.
En revanche, je renforce les heureux gagnants :
RENFORCEMENT de :
- Nippon Pallet Pool, BVZ holding AG, Lammhults design group, KB home, Meritage Homes corp. J’exclus volontairement Benfica Lisbonne car quelle que soit l’issue de l’OPA j’imagine mal le cours continuer d’augmenter.
VERSEMENT / RETRAIT : j’ai dû transférer un peu de liquidités vers CTO pour procéder aux précédentes opérations, et réciproquement une partie du PEA repasse en liquidités.
- -4500 EUR sur PEA
- +3000 CHF sur CTO

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_untitled2.png

===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum progresse de +5.34%.
Le logigramme de décision recommendait de rester investi en actions US pour le mois de novembre.
J’étais donc investi sur CSSPX (iShares Core S&P 500 UCITS ETF (Acc)).

==Opérations du mois==
VERSEMENT : environ 13500 CHF sont apportés ce mois. Je ne les ai pas encore convertis en CSSPX. Je vais probablement le faire en 2 ou 3 fois durant décembre et janvier.

Dernière modification par MetalFlakeGreen (05/12/2019 11h46)

Mots-clés : momentum, piotroski, portefeuille

Hors ligne Hors ligne

 

#2 11/12/2019 14h28

Membre
Réputation :   14  

Histoire du portefeuille de 2010 à mai 2019

Le portefeuille est né en juin 2010. Environ 1 an après être entré dans la vie active, je constatais que j’avais une capacité d’épargne et mon premier réflexe avait été de remplir le livret A, le livret LDD, puis j’avais ouvert un livret épargne chez Fortuneo.
À l’époque la rémunération de ces livrets était de l’ordre de 2%, en phase avec l’inflation.
J’ai réalisé (avec horreur) que finalement cette épargne n’était pas en train "de faire des petits", elle tentait juste péniblement de ne pas se faire progressivement grignoter par l’inflation. C’est certainement le point de départ de ma volonté d’en apprendre plus sur du monde de l’investissement.

J’ai entamé un tour d’horizon des produits disponibles, sans vraiment d’idée préconçue car je n’y connaissais rien. Pas vraiment de connaissance familiale ou amicale portée sur le sujet. J’ai finalement opté pour l’investissement direct en actions, c’était me semblait-il là que se trouvaient les meilleurs espoirs de fructification de mon épargne, et j’appréciais beaucoup de me retrouver seul aux manettes sans intermédiaire. J’étais assez serein par rapport au risque, car je ne me voyais pas avoir besoin de cet argent avant de longues années.

Ouverture d’un PEA en juin 2010, d’un CTO à peu près en même temps pour accéder au marché américain. On peut dire que jusque là, seul le plus facile est fait.

Reste à savoir sur quelles actions investir. Mes multiples pérégrinations sur la toile m’avaient donné un aperçu des très diverses manières de s’y prendre : miser sur les blue chips ou les stars du CAC40, se plonger dans les graphes et tenter d’identifier des "figures" annonciatrices du futur, chasser les hauts dividendes, analyser des ratios et dénicher les pépites oubliées par le marché…
Je pense qu’à ce stade, même si on essaie d’être factuel et lucide, une grande part d’inconscient intervient. Ayant l’esprit contradictoire et un humour porté sur l’absurde, j’ai pris un abonnement au portefeuille des Daubasses.
En premier lieu leur nom me plaisait beaucoup, mais je dirais que 3 raisons m’ont particulièrement poussé dans cette direction :
- une démarche très didactique
- un tarif raisonnable
- un site un peu vieillot et artisanal qui pour moi était synonyme d’anti-arnaque

Je n’ai pas été déçu par la suite (même si je vais moduler ce propos un peu plus loin). J’ai allègremment pioché dans leurs idées d’achat, sans non plus faire une recopie intégrale (je me limitais à une vingtaine de lignes, laissant tomber les business que je n’étais pas sûr de comprendre). Je ne peux avoir qu’un regret sur cette période, c’est de ne pas avoir été plus lourdement investi (je ne franchissais jamais la barre des 50% de mon épargne en actions, règle de prudence purement arbitraire que je m’etais fixée).
(Et aussi le regret de ne pas avoir été là 2 ou 3 ans plus tôt) :

http://blog.daubasses.com/wp-content/uploads/2019/01/2018.09.28-graphique-definitif.png
Source : ]Ikanos Communication | Les daubasses – Profitez des excès de la bourse

J’ai conservé un historique de la VL de part de mon portefeuille depuis janvier 2011 (ici). À la grosse louche, le portefeuille 1 des daubasses a doublé sur ma période (01-2011 / 09-2018), le mien a pris 75% ce qui me semble satisfaisant compte tenu de ma limite auto-imposée de 50% d’action (mais notez par ailleurs que la performance daubasses se fait avec de mémoire une part de liquidité toujours située à 15-20%).
Je n’ai pas conservé d’archive des transactions (j’ai changé plusieurs fois de broker), c’est dommage, je ne saurais citer le plus grand succès ou le plus grand échec.

C’est peut-être utile de comparer que sur la période (à la grosse louche encore pardonnez-moi), le S&P 500 passe de 1250 à 2900 (+132%) le CAC40 GR passe de 7500 à 14500 (+93%).
Ça fait tout de suite un peu relativiser.

Les années passent. J’apprécie cette gestion de portefeuille assez minimaliste. Assez régulièrement il y a des mois sans aucun mouvement dans le portefeuille. La lecture des lettres mensuelles, des calculs de ratio, m’apportent un peu de culture financière.

Cependant, deux idées me turlupinent :
1. Je m’estime trop peu investi, j’espère faire vivre ce portefeuille pour encore de nombreuses années, et le maximum de 50% actions plombe la performance, et plus les années passent moins cela me semble avoir du sens. Mon patrimoine augmentant, je peux sûrement me permettre de conserver une moindre part en épargne sécurisée. Cependant, je ne suis pas non plus enthousiaste à l’idée de simplement augmenter mon allocation en actions value. Cela me semblerait être une allocation globale trop peu diversifiée.
2. J’ai une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je suis dépendant de la continuité du service des Daubasses. Je me sais parfaitement incapable d’effectuer un travail de ratissage et d’analyse de la même ampleur.

Dans le prochain post, je tâcherai d’expliquer pourquoi j’ai choisi une nouvelle architecture à mon portefeuille (effective depuis fin mai 2019), et quel processus je me suis fixé pour la sélection des actions.

Dernière modification par MetalFlakeGreen (11/12/2019 17h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 11/12/2019 16h20

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   946  

Bonjour MetalFlakeGreen,

Vivement la suite de l’histoire alors!

Si vous vous sentez trop dépendant des daubasses, insuffisamment impliqué pour faire du stock picking intensif et/ou de qualité, et que vous voulez augmenter votre allocation générale vers les actions de manière diversifiée, alors pourquoi ne pas prendre un bon petit tracker type CW8 Monde ou un S&P500 ?

Ayant trop de liquidités et pas assez de temps/courage, c’est ce que je me suis résolu à faire quand mes liquidités dépassent quelques KE. Cela permet d’éviter de se faire allumer par un indice monde en étant trop liquide, et de respecter son allocation d’actifs, qui pour moi est de 75/25 actions/fonds euros.

Garder des liquidités en attendant le krach, très peu pour moi, le jour J je sais que ce qui est investi en tracker baissera moins que certains titres que je considérerai comme des opportunités donc il me suffira d’arbitrer, je pourrais aussi augmenter mon allocation de marge, et rééquilibrer mon alloc d’actifs en piochant dans les fonds euros qui ne servent qu’à stabiliser ma volatilité plutôt qu’à performer.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#4 08/01/2020 14h26

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #2 - 31 décembre 2019***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 108 mois)


===Performance globale===
La valeur de part progresse de +2.67% en décembre 2019, et se situe à 177.3
La progression sur l’année complète 2019 est de +9.81%

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_untitled6.png

===Allocation===
Le portefeuille est composé de 3 parties :
- épargne sécurisée (livrets, assurance-vie, PEE monétaire, comptes en devises, liquidités sur PEA et CTO…)
- actions en direct (sélection value, principalement selon score Piotroski, Europe USA Canada Japon) (PEA Boursedirect et CTO Degiro)
- ETF dual momentum (selon la méthode proposée par G. Antonacci) (Interactive Brokers)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_untitled7.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions progresse de +6.33%.

==Opérations du mois==
RAS

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_untitled5.png

===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum progresse de +0.31%.
Le logigramme de décision recommendait de rester investi en actions US pour le mois de décembre.
J’étais donc investi sur CSSPX (iShares Core S&P 500 UCITS ETF (Acc)).

==Opérations du mois==
RAS

Hors ligne Hors ligne

 

#5 02/03/2020 10h56

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #3 - 31 janvier 2020***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 109 mois)

(parution tardive de ce reporting de janvier, qui ne reflète pas l’etat actuel (2 mars à l’écriture de ce message) !)

===Performance globale===
La valeur de part progresse de +1.43% en janvier 2020, et se situe à 179.8

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_perf01-20.png

===Allocation===
Le portefeuille est composé de 3 parties :
- épargne sécurisée (livrets, assurance-vie, PEE monétaire, comptes en devises, liquidités sur PEA et CTO…)
- actions en direct (sélection value, principalement selon score Piotroski, Europe USA Canada Japon) (PEA Boursedirect et CTO Degiro)
- ETF dual momentum (selon la méthode proposée par G. Antonacci) (Interactive Brokers)

Un peu d’épargne sécurisée a été investie ce mois-ci en ETF dual momentum, je continuerai progressivement ce mouvement jusqu’à avoir atteint ma cible.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_alloc01-20.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions progresse de +2.28%.

==Opérations du mois==
RAS

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf2020.png

===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum progresse de +1.32%.
Le logigramme de décision recommendait de rester investi en actions US pour le mois de janvier.
J’étais donc investi sur CSSPX (iShares Core S&P 500 UCITS ETF (Acc)).

==Opérations du mois==
J’ai renforcé ma position en tracker S&P500 pour environ 12.000 EUR durant le moins de janvier.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 03/03/2020 11h44

Membre
Réputation :   14  

Histoire du portefeuille à partir de mai 2019

Je poursuis la description de mon historique d’investissement, et vais détailler la nouvelle allocation que j’ai décidé de mettre en place à partir de mai 2019. Pour rappel, les problèmes que je voulais résoudre étaient les suivants :

Moi-même a écrit :

1. Je m’estime trop peu investi, j’espère faire vivre ce portefeuille pour encore de nombreuses années, et le maximum de 50% actions plombe la performance, et plus les années passent moins cela me semble avoir du sens. Mon patrimoine augmentant, je peux sûrement me permettre de conserver une moindre part en épargne sécurisée. Cependant, je ne suis pas non plus enthousiaste à l’idée de simplement augmenter mon allocation en actions value. Cela me semblerait être une allocation globale trop peu diversifiée.
2. J’ai une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je suis dépendant de la continuité du service des Daubasses. Je me sais parfaitement incapable d’effectuer un travail de ratissage et d’analyse de la même ampleur.

# La première tranche de mon raisonnement, ça a été de déterminer à quel support d’investissement j’allais consacrer la diminution de ma part d’épargne sécurisée. Lors de mon précédent post, j’ai fait le constat que bien que plutôt satisfait des résultats de mes investissements jusqu’alors, un simple tracker aurait fait mieux. C’est pourquoi je me suis fixé sur l’idée de créer une nouvelle poche d’investissement qui serait un ETF indiciel.
J’y vois plusieurs avantages :
- gestion simplissime
- historique de retour annuel excellent
- léger découplage avec première poche d’investissement (small caps value)

Une fois qu’on a dit qu’on voulait investir sur un tracker indiciel, on a cependant pas encore répondu à la question car il y a de multiples stratégies. Tracker monde, tracker europe, france, stratégies momentum avec toutes les adaptations à la fiscalité française (le forum propose quelques files de discussion très intéressantes à ce sujet).
Je vais abréger et expliquer sur quelle stratégie je me suis décidé, et à quel processus je vais m’astreindre.

=== Processus ETF momentum ===
Je vais suivre la méthode proposée par G. Antonacci dans son livre "Dual momentum investing".
L’historique de performance parle pour lui-même (GEM performance). Je n’ai pas d’avis sur les performances futures, mais quoiqu’il en soit la méthode contient un mécanisme stop-loss qui m’intéresse, car ma première poche d’investissement (small caps) n’est pas elle connue pour surperformer en marché baissier. J’assume que la méthode ne parviendra peut-être pas dans le futur a réaliser ce qu’elle a fait dans le passé (limiter le maximum drawback ET surperformer l’indice de référence).
Étant résident fiscal suisse, il est plus facile pour moi d’implémenter la méthode avec les instruments préconisés par l’auteur que pour un résident fiscal français.
En synthèse le processus est le suivant :
- Chaque début de mois (pour ma part je me suis fixé au 2ème jour du mois), je suis le logigramme de décision.
- J’utilise le lien suivant : Stockcharts (IVV,VOO,VEU,VXUS,BIL,AGG,BND) (modifier la durée à 253 jours dans le rectangle en bas à droite).
- J’investis à 100% sur le tracker élu au sein de mon CTO Interactive Brokers

Depuis que j’ai débuté, le logigramme a préconisé de rester tout le temps investi sur le S&P500. Pour cela j’utilise l’ETF iShares Core S&P 500 UCITS ETF USD (Acc). Je l’ai choisi en raison de la taille du fonds, de son TER, de son lieu de domiciliation, de son caractère cumulatif (mais d’autres ETF auraient fait l’affaire).
J’ai aussi déterminé quel ETF j’utiliserai en cas de passage en investissements Bonds. Ce sera l’ETF iShares US Aggregate Bond UCITS ETF (Acc).
Par contre je n’ai pas encore fait le travail de choix dans le cas où il faudrait se positionner en World ex-US.

Lors de la consitution de cet investissement (fin mai 2019), j’y ai consacré en un achat environ 12% de mon portefeuille. J’ai augmenté graduellement jusqu’à 33% à ce jour. Mon idée est de le porter à environ 40% dans les mois qui viennent.

# La deuxième tranche de mon raisonnement, c’est de trouver une substitution à une méthode de stock picking en small caps value. En effet, je ne veux plus dépendre de l’extérieur, et surtout je suis très fainénant et je ne veux pas faire le travail moi-même :-)
Beaucoup d’options s’offrent à moi, mais mes préférences vont quand même orienter le débat :
- je souhaite faire peu d’achats / ventes
- j’accorde de l’importance aux méthodes qui ont un fondement académique, ou tout du moins un backtest sérieux
- je dois pouvoir appliquer la méthode sur le long terme

Les deux documents sur lesquels j’ai décidé de m’appuyer sont :
- "Value investing : The use of historical financial statement information to separate winners from losers" (Joseph D. Piotroski - 2002)
- "What works on european markets. The best performing investment strategies" (P. Vanstraceele & T. Du Toit - 2012)
Mon idée de départ était d’appliquer le plus purement possible la méthode du F Score de Piotroski. Puis en cherchant un screener me convenant, j’ai pris connaissance du deuxième document, et je m’en suis servi pour raffiner légèrement ma méthode. En gros, j’applique la méthode Piotroski avec un filtre supplémentaire sur le momentum 6 mois.
Le momentum 6 mois, c’est simplement la progression du cours de bourse sur les 6 derniers mois (=1 si le cours a stagné; >1 si progression; <1 si régression).

=== Processus de sélection et de gestion de mes actions ===
Je vais essayer de faire une synthèse compréhensible.
Principes généraux
- Le portefeuille subit une rotation annuelle. Celle-ci se fait la dernière semaine de mai. Pourquoi ? C’est globalement la période où les screeners ont les données les plus "fraîches". Les résultats annuels de l’année N-1 sont publiés et intégrés au screener.
- En principe, les positions sont portées pendant 12 mois
- Mais j’ai ajouté une petite subtilité : tous les 3 mois, il y a une mini-rotation : le top 5 (meilleur momentum 6 mois) est renforcé, le flop 5 (pire momentum 6 mois) est vendu.
- On vise un portefeuille de 40-50 lignes
Univers d’investissement
- Il y a 3 zones géographiques explorées, en excluant les trop faibles capitalisations et les trop faibles liquidités journalières (mais le curseur est très bas) :
  .Europe (AT, BELG, DEN, FIN, FRA, GER, GB, IRL, ITA, LUX, NORW, PORT, ESP, SWE, CH, NL). J’ai exclu quelques pays car mon broker ne les proposait pas.
   Capitalisations > 5 MEUR ; liquidité journalière > 1000 EUR
  .Amérique du nord (USA, CAD)
   Capitalisations > 15 MUSD ; liquidité journalière > 5000 USD
  .Japon
   Capitalisations > 10 MUSD ; liquidité journalière > 4000 USD
  À ce stade, on aboutit à plus de 3000 sociétés en Europe, 4000 en Amérique et 3000 au Japon
Critères de sélection
- Un premier gros tri intervient sur la base du F-score : seules les sociétés avec un F-score >= 8 sont conservées.
  On tombe à environ 200 sociétés par zone géographique
- Il y a ensuite plusieurs tris, qui visent à déterminer dans chaque zone géographique :
  Le premier quintile Book-to-Market
  Le deuxième quintile Book-to-Market
  Le premier quintile Momentum 6 mois
  Le deuxième quintile Momentum 6 mois
- Enfin, on a ici le coeur de la méthode de sélection :
  D’abord toutes les sociétés qui appartiennent au 1er quintile BM ET au 1er quintile M6 sont conservées.
  (pour info à ce stade on tombe à environ 20 sociétés en tout, ce qui me paraît un peu faible pour un portefeuille diversifié)
  Ensuite, le portefeuille est complété pour arriver à 40-50 lignes en choisissant parmi celles qui répondent à :
    1er quintile BM ET 2ème quintile M6
    OU
    2ème quintile BM ET 1er quintile M6
- Finalement, il reste quelques derniers facteurs de tri pour finaliser la liste :
  Les penny stocks sont éliminés
  Les grosses capitalisations sont éliminées (car l’étude de J. Piotroski se limite aux 1/3 des plus faibles capitalisations). J’ai fixé la limite supérieure à environ 1 Md USD mais je me suis permis de monter plus haut si les autres critères étaient au vert.
Quelques commentaires :
- Ma première sélection en mai 2019 a abouti à un portefeuille de 42 lignes (aujourd’hui après 3 salves de mini-rotation trimestrielle, je n’en ai plus que 26).
- La fin de sélection du portefeuille est un peu subjective. Si j’avais appliqué fermement mes principes j’aura dû acheter bien plus de sociétés particulièrement au Japon.
- N’ayant pas encore beaucoup d’expérience sur les investissements japonais, j’ai gardé la main légère et je n’ai sélectrionné que 6 sociétés.
- J’ai arrêté ma sélection quand j’ai subjectivement estimé qu’on arrivait "trop bas" dans le premier quintile et "trop bas" dans le deuxième quintile (et oui, on est alors quasiment dans les 2èmes et 3èmes quintiles ! :-) )
- La capitalisation moyenne est d’environ 250M USD. Du plus petit 11M au plus gros 2000M.
- Globalement j’ai trouvé plus de sociétés répondant à mes critères en Europe qu’aux US.
- Pour cette première année, mon portefeuille est malgré tout resté légèrement hybride, j’ai conservé quelques positions de mon ancien portefeuille pour lesquelles j’avais des convictions.
- Pour l’anecdote, il n’y avait qu’une seule position de mon ancien portefeuille qui répondait à mes nouveaux critères de sélection.
- Je n’ai pas mentionné tous les détails, mais il y a d’autres critères que je sélectionne via le screener (ancienneté de la dernière publication de résultats, exclusion des sociétés bancaires et assurance et immobilières…)
- Ça m’a pris un peu de temps à faire la première fois, mais à présent j’ai un tableur qui me permettra de faire ce travail de façon efficace.
- La méthode fait toujours appel à un service extérieur (screener), mais j’estime qu’il y aura toujours des screeners disponibles sur le marché même si mon actuel était discontinué.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 03/03/2020 15h37

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #4 - 28 février 2020***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 110 mois)


===Performance globale===
La valeur de part régresse de -3.46% en février 2020, et se situe à 173.6
(on avait atteint une valeur de 191 points vers le 20 février).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_perfo.png

===Allocation===
Le portefeuille est composé de 3 parties :
- épargne sécurisée (livrets, assurance-vie, PEE monétaire, comptes en devises, liquidités sur PEA et CTO…)
- actions en direct (sélection value, principalement selon score Piotroski, Europe USA Canada Japon) (PEA Boursedirect et CTO Degiro)
- ETF dual momentum (selon la méthode proposée par G. Antonacci) (Interactive Brokers)

J’ai saisi l’opportunité de la baisse du S&P500 pour accélérer mon basculement d’épargne sécurisée vers mon portefeuille ETF. J’ai encore quelques cartouches si besoin. Au 1er décembre j’etais investi à 64%, je le suis aujourd’hui à 74%.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_alloc.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions régresse de -0.53%.
- Le cours de Graines Voltz a bien progressé suite à publication et a été complètement étanche à la baisse
- De fortes hausses avaient lieu sur Nippon Pallet Pool, SBF AG, Sylvania Platinum… elles se sont depuis bien modérées.
- On a vu le Benfica Lisbonne (OPA annoncée à 5 EUR) plonger à 3.8 EUR dans la baisse, je ne trouve guère de news probante en traduction portugaise. Le processus d’OPA semble toujours traîner en longueur et comporter des incertitudes.

==Opérations du mois==
J’ai allégé pour un tiers ma position sur Graines Voltz à 76 EUR, qui représentait alors plus de 20% du portefeuille.
Le portefeuille est en place depuis 9 mois, il était l’heure de faire une mini-rotation.
- je renforce le top 5 des actions selon leur momentum 6 mois
- je revends le flop 5 à l’inverse
Ce trimestre-ci, je me déleste donc :
VENTE de :
- Lammhults Design Group (Suède, pv de +2.1%), Migatronics AS (Danmark, mv -2.6%), Tiemco (Japon, mv -3.5%), Immsi Spa (Italie, mv-8.0%), Village Super Market (USA, mv -17.7%).
En revanche, je renforce les heureux gagnants :
RENFORCEMENT de :
- SBF AG (Allemagne), Blancco Technology group (GB), Ordina NV (NL), North Media A/S (DK), BVZ Holding AG (CH)

Je n’ai plus que 26 actions et ne n’y toucherai plus jusqu’à la rotation annuelle de fin mai 2020.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portmars2020.png

===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum régresse de -11.8%.
Le logigramme de décision recommendait de rester investi en actions US pour le mois de février.
J’étais donc investi sur CSSPX (iShares Core S&P 500 UCITS ETF (Acc)).

==Opérations du mois==
J’ai renforcé ma position en tracker S&P500 pour environ 25.000 EUR durant le mois de février.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 09/03/2020 13h16

Membre
Réputation :   14  

Je fais une petite parenthèse stratégique sur la gestion de mon portefeuille en cas de marché baissier.
(il s’agit plus pour moi de me rappeler les règles de gestion que j’ai prédéfinies, et de m’y attacher dans la période actuelle).

== ETF dual momentum ==
Le fonctionnement est limpide, au prochain point mensuel si le S&P500 a été battu sur les 12 derniers mois par les T-Bills, alors je basculerai tout ce compartiment de mon portefeuille vers les Aggregate Bonds.
Je ferai mon point mensuel le 02 avril. Le 02 avril 2019 le S&P500 était à 2867 pts. À sa dernière clôture vendredi il était à 2972 pts. Sachant que les T-Bills auront fait environ +2% sur un an, on voit qu’on est très proche du point de basculement du portefeuille.
Mais il reste plus de 3 semaines avant ce point d’étape, 3 semaines qui s’annoncent pleines d’incertitude.
Ce compartimenent représente environ 35% de mon portefeuille.

== Actions value Piotroski ==
Pour ce compartiment (environ 40% de mon portefeuille), je ne prévois jamais de sortir du marché. J’aurai une rotation annuelle qui doit se faire la dernière semaine de mai. Ça m’a bien effleuré l’esprit de me dire que si j’adhère à une forme de market timing sur le compartiment dual momentum (qui s’appuie sur un backtest qui me semble assez sérieux et sur une période très longue) je pourrais pourquoi pas le faire sur les actions.
Mais non pour moi ce compromis me va. Je n’adhère pas au market timing. Je pense qu’il y a quelques preuves académiques qui montrent qu’on est statistiquement gagnant sur le long terme à rester investi.

Donc en conclusion, une gestion qu’on pourra qualifier pourquoi pas de schyzophrène, mais avec laquelle je suis en phase. À suivre durant 2020.

Hors ligne Hors ligne

 

#9 06/04/2020 00h25

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #5 - 31 mars 2020***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 111 mois)


===Performance globale===
La valeur de part régresse de -10.84% en mars 2020, et se situe à 154.8
J’ai dû retoucher l’échelle de mon graphique pour qu’on puisse voir toute la barre négative.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf3103perf.png

===Allocation===
Le portefeuille est composé de 3 parties :
- épargne sécurisée (livrets, assurance-vie, PEE monétaire, comptes en devises, liquidités sur PEA et CTO…)
- actions en direct (sélection value, principalement selon score Piotroski, Europe USA Canada Japon) (PEA Boursedirect et CTO Degiro)
- ETF dual momentum (selon la méthode proposée par G. Antonacci) (Interactive Brokers)

J’ai revisité mon jugement sur la crise en cours durant le mois de mars. D’une situation qui allait créer une secousse temporaire sur la Chine, on a basculé vers une puissante récéssion mondialisée, et avec des perspectives de retour à la normale qui se comptent désormais en année (au singulier pour l’instant ?).
De mon point de vue, il y a eu au début des évènements un formidable déni collectif et des élites occidentales face à l’inéluctable reproduction des solutions sanitaires chinoises et italiennes.
A ce jour, il me semble que le déni ne s’est pas encore totalement dissipé, désormais sur le plan économique et social.
Mon allocation se retrouve profondément changée. D’une part l’ETF momentum bascule vers les obligations. Et d’autre part, en contradiction forte avec mon processus, j’ai "par spéculation" assez largement diminué la voilure en actions. Il y a un mois j’étais exposé aux actions à 74%, aujourd’hui je ne le suis plus qu’à 18%.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf3103alloc.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions régresse de -20.4%.

==Opérations du mois==
J’avais 26 lignes au début du mois, il ne m’en reste plus que 21.
J’ai allégé la plupart de mes lignes, sauf les japonaises.
C’est assez spéculatif (un petit effet confinement, je me suis retrouvé à passer pas mal de temps devant l’ordi…). Je sais que selon mon processus j’aurais dû attendre fin mai pour faire une rotation de portefeuille et par conséquent garder toutes mes lignes encore 2 mois. Je vais désormais me concentrer sur la sélection d’actions de fin mai 2020.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf3103.png

===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum régresse de -6.9%.
Le logigramme de décision recommendait de rester investi en actions US pour le mois de mars.
J’étais donc investi sur CSSPX (iShares Core S&P 500 UCITS ETF (Acc)). Jusqu’au jour où j’ai (encore) spéculé sur le fait que vu la vitesse de la chute, il n’était pas nécessaire d’attendre la fin du mois pour deviner qu’on allait basculer en obligations.
J’ai revendu mes CSSPX à 275 USD et je suis désormais investi sur IUAA (iShares US Aggregate Bond UCITS ETF (Acc)). Donc sur ce coup-là j’ai limité un peu la casse par rapport au processus normal où j’aurais revendu le SP500 le 2 avril.

==Opérations du mois==
J’ai pu faire un apport d’environ 12 000 CHF, pour l’instant en attente sur compte épargne.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 07/05/2020 10h30

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #6 - 30 avril 2020***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 112 mois)


===Performance globale===
La valeur de part progresse de +2.09% en avril 2020, et se situe à 158.0

===Allocation===
Mon portefeuille est repassé temporairement assez liquide.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf3004alloc.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions progresse de +11.0%

==Opérations du mois==
J’avais 21 lignes au début du mois, il ne m’en reste plus que 7.
Dans mon processus, je dois procéder annuellement (vers fin mai) à une rotation complète de mes positions, en utilisant un screener avec les critères que j’ai définis.
J’ai démarré ce travail, et j’ai donc 7 lignes qui survivent à la grande rotation annuelle. Elles sont :

- BVZ Holding AG
- Goodfellow Inc.
- KB Home
- NTR Holding B
- Nippon Pallet Pool
- Gaumont
- Softimat

A ce stade j’ai identifié environ 35 autres actions. J’ai déjà passé quelques ordres d’achat, et je dois finaliser ce travail dans les 2 prochaines semaines pour figer la liste (objectif entre 40 et 50 lignes). Je trouve de bons candidats en Europe et au Japon, alors qu’aux US les actions répondant à mes critères sont très rares.
Le reporting est assez light ce mois-ci, j’aurais l’occasion de détailler plus largement mes choix lorsqu’ils seront actés.

===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum progresse de +2.24%
Le logigramme de décision recommendait de basculer vers un investissement en bonds pour le mois d’avril.
J’avais anticipé le basculement et l’avait déjà effectué courant mars. Je suis depuis lors investi sur IUAA (iShares US Aggregate Bond UCITS ETF (Acc)).

Hors ligne Hors ligne

 

#11 08/05/2020 18h08

Membre
Réputation :   14  

*Turnover annuel 2020 du compartiment des actions*

Je suis en ce moment en train de faire la sélection de mes actions pour les 12 prochains mois. Au niveau calendrier, cette période (mi-mai, fin-mai) permet d’avoir un grand nombre de sociétés avec les rapports annuels publiés et remontés dans mon screener (beaucoup de small caps avec des comptes semi-annuels).

L’idée directrice est la suivante :

1. J’applique les principes du F-score de la méthode Piotroski. Je ne retiens que les scores de 8 ou 9, et de surcroît je me limite aux petites capitalisations (je trouve que cet aspect est souvent négligé, et alors on s’écarte complètement du papier originel de Piotroski). Normalement je me limite au tiers inférieur des capitalisations (<100M), mais je peux m’écarter un peu si mes autres critères sont bien remplis.
2. Je classe toutes ces sociétés selon leur ratio Book-to-market [BM]. Je ne retiens que les sociétés appartenant aux deux premiers quintiles de la zone géographique. Par exemple aujourd’hui, dans mon univers Europe, il y a 3351 sociétés. Le premier quintile descend jusqu’à un BM de 1.25. Le deuxième quintile descend jusqu’à un BM de 0.71.
3. Enfin, j’effectue un filtre selon le momentum 6 mois. De la même manière je vais me focaliser sur les 2 premiers quintiles. En ce moment en Europe, le 1er quintile descend jusque 1.09 et le 2ème jusque 0.92.

Evidemment il y a d’autres considérations qui vont rentrer en jeu, telle que la liquidité du titre, la disponibilité chez mes brokers.
Un candidat idéal sera dans le 1er quintile BM ET momentum, mais c’est très rare (un seul dans l’exemple ci-dessous). Je fais donc ma sélection en descendant dans les deuxièmes quintiles. A noter que le momentum d’un titre peut varier assez largement en quelques jours.

Pour illustrer, voici ce que cela donne pour un univers Europe éligible PEA.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_qi_bandeau.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_qi_eurpea_1.png
Légende :
- Vert clair = 1er quintile
- Vert foncé = 2ème quintile
- Jaune = je sélectionne car mes critères sont atteints
- Rose = les critères ne sont pas complètement atteints, mais je suis intéressé


J’essaie de constituer un portefeuille de 40-50 lignes, entre 3 zones géographiques : Europe (PEA et non-PEA), US et Canada, et Japon.
Je remarque que je trouve plus de candidats en Europe et au Japon, les US ne contiennent que très peu de sociétés répondant à mes critères malgré la taille de ce marché.
Du point de vue global de mon portefeuille ce n’est pas un problème, puisque je suis également investi en ETF dual momentum qui lorsque le marché est haussier est positionné sur le S&P500.

Dernière modification par MetalFlakeGreen (08/05/2020 18h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 08/06/2020 11h42

Membre
Réputation :   14  

***Synthèse #7 - 29 mai 2020***
(j’ai archivé des données de suivi de mon portefeuille depuis
sa création en janvier 2011, il est donc âgé de 113 mois)


===Performance globale===
La valeur de part régresse de -0.46% en mai 2020, et se situe à 157.3
On peut constater que mon portefeuille n’a pas participé au rebond, d’un part car son compartiment ETF momentum était positionné en bonds, et d’autre part car j’étais été notoirement sous-investi sur mon compartiment actions.
Depuis le début de l’année est est donc passé de 177.3 à 157.3, soit une baisse ytd de -11.3%.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf2905perfo.png

===Allocation===
Le portefeuille est composé de 3 parties :
- épargne sécurisée (livrets, assurance-vie, PEE monétaire, comptes en devises, liquidités sur PEA et CTO…)
- actions en direct (sélection value, principalement selon score Piotroski, Europe USA Canada Japon) (PEA Boursedirect et CTO Degiro)
- ETF dual momentum (selon la méthode proposée par G. Antonacci) (Interactive Brokers)

Je me suis clairement laissé endormir par le mois d’avril qui avait été assez horizontal, et je n’ai que partiellement reconstitué mon portefeuille action (qui subissait en mai sa rotation annuelle).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf2905alloc.png

===Suivi des actions===
Le compartiment actions progresse de +0.25%.

==Opérations du mois==
La grande rotation annuelle devait avoir lieu en mai. Toute la sélection est faite (44 lignes), mais seules 23 des 44 lignes sont constituées. Clairement je me suis laissé piéger par un biais. En postionnant tous mes ordres d’achat, je me fié aux fluctuations des derniers jours et me suis un peu laissé séduire par tous ces magnifiques cours plancher intervenus récemment. Et au final il y a eu un départ à la hausse assez violent après plusieurs semaines de range horizontal.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_portf0529.png
Légende :
- Vert clair : ordre achat non éxécuté
- Bleu foncé : ordre achat éxécuté (partiellement si souligné)


===Suivi de l’ETF dual momentum===
Le compartiment dual momentum régresse de -1.85%.
Le logigramme de décision recommendait de rester investi en aggregated bonds pour le mois de mai.
J’étais donc investi sur IUAA (iShares US Aggregate Bond UCITS ETF (Acc)).

L’ETF IUAA est resté stable en USD durant le mois, mais étant donné que j’exprime mon portefeuille en Euros, on constate une baisse uniquement due au risque de change.

Je suis forcément assez désappointé de constater que le dual momentum GEM est en train de produire une de ses pires réponses face à des changements de tendance du marché.
Ci-dessous les performances de GEM sur les 4 premiers mois de l’année (le mois de mai sera du même accabit qu’avril) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20045_screenshot_2020-06-08_global_equities_momentum_-_optimal_momentum.png
Durant les 2 mois où GEM reste en Bonds, le S&P500 fait environ +13% et +5%…
Je reste néanmoins animé par un certain degré de conviction que c’est l’adhérence sur le long terme qui fait l’intérêt d’une méthode.
Ce qui peut me sembler comme une tentation jusitifée aujourd’hui (--> contente-toi d’investir sur SP500, cet indice performe magnifiquement, le max drawdown est virtuellement borné grâce aux banques centrales… ou encore mieux investi tout sur le NASDAQ) pourrait se révéler un bien mauvais biais sur le long terme.
Exemple :
Le marché US représente aujourd’hui 55% de la capitalisation mondiale.
Le marché japonais représentait en 1989 45% de la capitalisation mondiale.
de 1989 à 2019 le marché japonais a rapporté environ 0.6% par an. Il représente aujourd’hui 8% de la capitalisation mondiale.
Parier sur un seul pays sera clairement un risque fort de défaut de diversification. C’est pourquoi je vois là un argument pour persister sur GEM : dès que le monde hors US performera mieux j’y serai automatiquement exposé (au-delà du fait que mon portefeuille global dispose d’autres facteurs de diversification).

Dernière modification par MetalFlakeGreen (08/06/2020 11h49)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille d'actions value et d'etf momentum de metalflakegreen"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur