Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#3251 19/07/2017 17h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Thomas a écrit :

SYW se dirige clairement davantage vers un modèle d’apporteurs d’affaires que de réseau social.

Vu de ma fenêtre, je pense que l’aspect réseau social a été un fiasco. Je ne suis pas un utilisateur de SYW car résidant en France, mais l’aspect social a quasiment disparu.
De plus, les départs d’Eric Jaffe, senior vice president de SYW et Stephan Zoll, Online President  ont quitté le groupe en même temps que les 400 corporates.
Et comme il a été annoncé que ces départs ne seraient pas remplacés et que le focus de SHLD sur SYW ne faiblirait pas. Tout porte à croire que ce n’était pas spécialement brillant.

Ensuite SHLD est clairement dans la monétisation des infos personnelles, soit par une optique de publicité ciblée, soit en donnant les tendances de consommation pour les distributeurs.
Quand on voit le partenariat ActiveHours pour la collecte des données salariales.
Quand on voit le nouveau partenariat Times, pour connaitre les préférences et affinités des consommateurs.
100% de l’abonnement remboursé en points SYW. Suffit de vouloir acheter quelques chose online d’un montant supérieur ou égale à un abonnement pour l’avoir gratuitement.

Sans parler des sweeps de ShopYourWay, j’ai entendu dire qu’il y avait un groupe Facebook très actif et qu’une quantité colossale d’informations personnelles y circulait.

Et j’allais oublié Uber, où grâce à cela, nous pouvons connaitre les flux de déplacements les plus pratiqués et cibler des promotions pour des restaurants ou autre.

De toute façon, il suffit de voir aujourd’hui (rien qu’en France), niveau système de fidélité global de chez global, y’a presque rien. J’utilise personnellement Igraal, que j’aime bien mais des fois c’est vraiment pas pratique… que je fais de moins en moins d’effort pour l’utiliser.
Je pense qu’il y a moyen de faire un truc super intéressant avec SYW, mais il faut vraiment bien le développer comme il se doit.
Donc plus écosystème sera attrayant et plus les gens seront accros à ce système de fidélité, plus la monétisation de ces données pourront rapporter gros. Suffit de voir le business model de Facebook pour s’en rendre compte.

Sinon globalement d’accord avec Thomas sur l’ensemble du message.

La thèse de ce cher Eric M. concernant les fusions horizon 12-20 prochains mois, c’est une possibilité mais je ne connais pas du tout les modalités et ce que ça implique.

En revanche pour ceux qui craignent un retrait de la côte à un prix faible, il faut savoir que les Net Operating Loss (NOLs) se perdent en cas de retrait. Donc potentiellement un actif de 8-10 *pour les prochains 10 milliards $ profits taxable (si un jour, SHLD redevient comptablement profitable).

Edit : gilgamesh, my bad alors, ma mémoire m’a joué des tours.

Ok j’ai retrouvé ma source :

Bruce Berkowitz a écrit :

In a best case scenario, Sears is able to successfully and effectively operate as a
leaner retail operation focused on Shop Your Way members – that is, focused on best members, best products, best locations – and can do it in a way where cash flows are positive and the company is able to retain control and develop its valuable real estate.

In that case, the first $10 billion of profits will be tax free because of accumulated net operating losses. That’s the upside scenario we are looking at.

Je me suis bien trompé, c’est bien 10 milliards, mais pour les profits tax-free, pas du montant des NOLs.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (19/07/2017 17h31)

Hors ligne

 

#3252 19/07/2017 17h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   74 

Je ne vois pas 10 milliards mais seulement 3,1 milliards composés de (page 97 du rapport annuel 2016) :
NOL carryforwards 2,255
Credit carryforwards : 875 millions

Comme précisé page 98, ils sont reportables au maximum sur 20 ans:

Rapport annuel 2016 a écrit :

At the end of 2016 and 2015, respectively, we had a federal and state net operating loss ("NOL") deferred tax asset of $2.3 billion and $1.6 billion, which will expire predominately between 2019 and 2036. We have credit carryforwards of $875 million, which will expire between 2017 and 2036.

En fait Berkowitz parlait de 10 milliards de profits non taxés si on prend en compte 30% de taxe.
Pour répondre à Q2000, ce que je comprends de l’extrait de B.B. c’est que si un jour Sears réalisait des profits les 10 premiers milliards génèreraient 3 milliards d’impôts environ (avec un taux de 30%) et qu’ils seraient compensés (annulés) par les NOL existantes qui représentent environ 3 milliards.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gilgamesh (20/07/2017 10h56)

Hors ligne

 

#3253 20/07/2017 13h51 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Des spéculations circulent depuis hier sur de potentiel partenariat/cession d’actif entre Sears Holdings et Autonation ?
La marque DieHard ou Sears Auto Center ?

Suite au déclin du pic des ventes automobiles, la croissance d’Autonation devrait s’orienter vers les services et pièces détachés.

Voici un extrait du dernier 10-Q de chez Autonation :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_an.png

Lampert est actionnaire à 16% d’Autonation (autrefois 55%) et Gates à hauteur de 20% (il est également créancier chez SHLD).

Pas d’avis particulier en ce qui me concerne, c’est plus de la spéculation mais voici quelques faits :

On peut voir dans cet article que les DieHard Automotive ont la particularité de ne pas être spécialement rattaché à un départment store.
A la base le concept du DieHard Auto Center était un test pour jauger son succès sans la garantie d’être reconduit.
En plus, la marque s’est "diversifié" en lançant sa marque de pneu (qui apparemment donne de bon résultats).
Pour l’anecdocte, DieHard faisait des recherches pour savoir s’ils devaient se diversifier vers les pneus. Et le résultat a donné que DieHard faisait partie du top 6 des marques préférés de pneu alors qu’ils n’en vendaient aucun.

Jon Otterberg, president of Sears Auto a écrit :

DieHard tires have been extremely successful at Sears Auto Centers, They’re our most profitable tire line. And the launch of the first DieHard Auto Center in San Antonio earlier this year also was a great success. So I’m pleased to announce that we’ll be opening two more DieHard Auto Centers on July 31st – stay tuned for details.

Quand on voit cette annonce sur la news d’hier, on peut conclure que le concept a fait mouche vu qu’ils souhaitent ouvrir de nouveaux centres de ce type.

Peut être que la marque DieHard a tout compte fait plus de valeur que le 0$ value qu’on lui associe depuis des années. En tout cas, les marques Kenmore et DieHard sont bien associés au programme de fidélité VIPde SYW
Manquerait plus que le spot de pub avec Bruce Willis pour le clin d’oeil smile

Edit : c’était dans les tuyaux depuis 1 semaine, SHLD a lâché le morceau sur l’accord de distribution de la marque Kenmore chez Amazon :

Zera #3212 a écrit :

On a même de la technologie Kenmore compatible avec celle d’Amazon. (plutôt que se positionner, en pur perte, frontalement à Amazon, SHLD préfère le partenariat : un peu comme ShopYourWay en tant que programme de fidélité et non en tant que site e-commerce de Sears/Kmart)
Exemple de l’air conditionné qui réagit avec le Echo voice device de chez Amazon.

SHLD a écrit :

Amazon Alexa Enabled : Allows users to control the air conditioner’s temperature and power settings using voice-controlled technology on any Amazon Echo device

Source 1 / Source 2

Le marché s’emballe un peu (+13% pré market), on verra si le soufflet va retomber aussi sec. C’est coutumier chez SHLD. Mais comme il s’agit de perspective de croissance et de valorisation des marques historiques, on verra bien.

Eddie Lampert a écrit :

The launch of Kenmore products on Amazon.com will significantly expand the distribution and availability of the Kenmore brand in the U.S. At the same time, Sears Home Services and our Innovel Solutions unit will benefit from the relationship as more customers experience their quality services for Kenmore products purchased on Amazon.com

Visiblement, la distribution et mise en service, ou du moins une partie, sera assuré par SHLD (avec les potentiels extensions de garantie).
C’est favorable aux entités non-guanrator (Sears RE, Innovel Solutions, Sears Home Services and Connected Solutions)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (20/07/2017 14h48)

Hors ligne

 

#3254 20/07/2017 14h50 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   64 

Zera a écrit :

Edit : c’était dans les tuyaux depuis 1 semaine, SHLD a lâché le morceau sur l’accord de distribution de la marque Kenmore chez Amazon :

Merci pour l’info, il était temps que Sears utilise à la Marketplace d’Amazon, même si les deux sociétés sont en concurrence. Dommage que cela n’ai pas été privilégié plus tôt…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#3255 20/07/2017 15h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   40 

Bonjour,

Il doit me manquer une clé pour décrypter l’impact de la news.
SEARS en pré-open +26%

Anticipation d’un partenariat plus large entre SEARS et AMAZON
Rumeur autonation
Rachat de VAD car finalement SEARS ne va peut être pas faire faillite dans quelques jours..

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par corsaire00 (20/07/2017 15h12)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#3256 20/07/2017 15h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   64 

corsaire00 a écrit :

SEARS en pré-open +26%

Ce ne serait pas la première fois (j’aurais même dit que c’est la troisième ou quatrième en 2 ans). Comme le dit Zera, à chaque fois le soufflet retombe rapidement (quelques heures à quelques jours). Je n’y accorderais pas trop d’importance.

Quant à la raison, je met une pièce sur la quantité de shorts sur le titre, qui a probablement tendance à exagérer les mouvements dans les deux sens! smile

A+
Sylvain


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#3257 20/07/2017 15h22 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

monpersylv a écrit :

Quant à la raison, je met une pièce sur la quantité de shorts sur le titre, qui a probablement tendance à exagérer les mouvements dans les deux sens! smile

Hier, les intérêts d’emprunt pour faire de la VAD sur SHLD était à 85%.
Ce qui donne : si pendant 1 an, l’entreprise ne coule pas, 85% de la position est grignotée par les intérêts.

En gros, si l’entreprise ne fait pas faillite courant Juillet (c’était la thèse short qu’on lisait partout sur SeekingAlpha par exemple), rien que le fait de détenir les titres ruinent déjà les shorters.
Sans parler de la possibilité de l’appel de marge ou un rachat des titres à un cours plus cher qu’emprunté.

Sears Holdings Bankruptcy Filing Expected On July 10 Or Soon After
Sears Holdings Bankruptcy Imminent

Ce n’est pas tant la news qui fait grimper le titre, c’est surtout que les gens qui pariaient sur sa mort à CT doivent retirer leur billes avant de se faire plumer par les intérêts ou la hausse du cours.

Bon après, faut pas s’emballer non plus. C’est surtout qu’on a déjà dépassé le volume d’échange moyen en même pas 15 minutes.
Je vois d’ici les futurs articles disant que finalement, malgré le partenariat SHLD/Amazon ça va accentuer la mort du retailer SRAC etc.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (20/07/2017 15h44)

Hors ligne

 

#3258 20/07/2017 15h43 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Zera a écrit :

Ce n’est pas tant la news qui fait grimper le titre, c’est surtout que les gens qui pariaient sur sa mort à CT doivent retirer leur billes avant de se faire plumer par les intérêts ou la hausse du cours.

Pas tout à fait d’accord.
Je trouve la news très intéressante.
Jusqu’à Présent, Sears voulait développer son propre canal de vente. Stratégie qui a échouée.

Donc en 2017, nous avons une fermeture accélérée des stores, et une ouverture vers d’autres canaux de vente.

En gros, la stratégie menée jusqu’à présent est largement infléchie.

Hors ligne

 

#3259 20/07/2017 19h25 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   92 

Zera a écrit :

Edit : c’était dans les tuyaux depuis 1 semaine, SHLD a lâché le morceau sur l’accord de distribution de la marque Kenmore chez Amazon

Alors que je venais justement de relancer le débat sur ce sujet, voici enfin une nouvelle intéressante et surtout quelque chose de positif pour SHLD!
Ce genre d’initiative aurait dû être prise il y a bien longtemps à mon sens, mais mieux vaut tard que jamais…

Hors ligne

 

#3260 20/07/2017 19h37 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Autre petite info au sujet des ambitions d’Amazon :

Amazon a écrit :

The company is exploring the idea of creating stores to sell furniture and home appliances, like refrigerators — the kinds of products that shoppers are reluctant to buy over the internet sight unseen, said one of several people with knowledge of the discussions who, in conversations with The New York Times, spoke on condition of anonymity because the plans were confidential. The stores would serve as showcases where people could view the items in person, with orders being delivered to their homes.

Étonnement, c’est ce que Lampert est en train de faire avec les nouveaux magasins.
Peut être que c’est le début d’un partenariat intéressant.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_ftc-1.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_ftc2.jpg

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_ftc3.jpg

On a également une publication d’Eddie Lampert  sur le blog qui valide ce qu’on se dit  :

Lampert a écrit :

Sears Home Services and our Innovel Solutions unit will supply white-glove service for delivery, installation, and extended product protection for Kenmore products sold on Amazon.com
[…]
The agreement we announced today is expected to drive growth opportunities across three of our divisions – Kenmore, Sears Home Services and Innovel – and is a testament to our commitment to unlocking value from our various assets
[…]
In addition, our Kenmore Smart appliances are now integrated with Amazon Alexa. The Kenmore Smart skill for Amazon Alexa enables customers to control their Kenmore Smart home appliances by simply asking Alexa, such as changing the temperature on their air conditioner without leaving the sofa by saying: “Alexa, tell Kenmore Smart to set my air conditioner to 70 degrees.”

Kenmore avait essayé son propre voice device : Alfie, mais le succès n’a pas été au rendez-vous

Sinon, ça valide la cohérence de SHLD à avoir ouvert 3 nouveaux centres de distributions en 2016.

Zera portfolio #12 a écrit :

Pour moi, le business principal s’oriente vers une sorte de prestation pour retailer ou vitrine pour partenaires.
Une petite comparaison pour exprimer ce que je veux dire : c’est comme pendant la ruée vers l’or où ceux qui prospéraient, étaient ceux qui vendaient les pelles.
Aujourd’hui SHLD dispose d’un maillage commercial en terme de magasins physique, d’une logistique (entreposage et transport) pouvant intéresser de nouveaux entrants sur le territoire US (potentiellement Aldi, LIDL, Orchestra et j’en passe).
De plus, par l’intermédiaire de ShopYourWay, elle dispose d’une base client non négligeable pouvant intéresser de potentiels partenaires.
Ce qui me donne la puce à l’oreille, c’est de constater dans le dernier 10-K, que SHLD dispose de 3 nouveaux centres de distribution (paradoxal quand on sait que le nombre de magasins ne fait que diminuer au fil des fermetures), en 2014 SHLD en avait fermé 6.
Concernant la vitrine, on a la marque Regatta Great Outdoors, une marque bien connu aux UK qui s’implante chez Sears. Ainsi, pour une nouvelle marque qui souhaite s’étendre au continent Americain, nous avons une présence physique (magasins), une présence online (accès à des millions de membres), une logistique d’entreposage et de distribution pouvant être sur mesure.
On en revient un peu à la même logique du land lord, peu importe si l’enseigne périclite car il y aura toujours de nouvelles enseignes pour prendre sa place. Et ça, je trouve que c’est un chouette business.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (20/07/2017 20h05)

Hors ligne

 

#3261 20/07/2017 19h57 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   74 

Le principe des magasins dédiés à l’électro-ménager et aux matelas est sans doute pertinent pour lutter contre la concurrence d’internet mais du coup il y a des risques pour sears :
- une fois le produit vu dans le magasin, pourquoi ne pas le commander sur amazon si c’est moins cher ?
- Soit amazon va concurrencer Sears avec ses propres magasins et dans ce cas ce sera sans doute un échec pour Sears soit il peut y avoir un partenariat mais dans ce cas Amazon ne se privera pas de sa position de force pour avoir des conditions ultra favorables.
Bref je suis plutôt satisfait de voir Kenmore aller sur amazon mais reste très méfiant sur le fait qu’Amazon vienne lui aussi copier Sears.

Je ne comprends pas pourquoi on trouve des produits Kenmore sur amazon depuis déjà longtemps (les critiques clients datent de 2016…)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gilgamesh (20/07/2017 20h03)

Hors ligne

 

#3262 25/07/2017 10h07 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Message de la part d’un insider :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_original_89712460.png

Info ou intox ?

Des magasins Sears convertis en mini hubs pour Amazon ?
Plus des magasins showroom "Amazon Showroom - powered by Sears".


Les nouveaux formats de magasin semblent converger vers cette idée. En plus des synergies Amazon - Sears.
Surtout Innovel qui pourrait être un leader du transport du dernier km. (à rappeler que le dernier km représente en moyenne 20% du coût total dans le transport).

Eddie Lampert a écrit :

Innovel is a leading provider of logistics solutions with 7.5 million square feet of warehouse space located across the U.S., enabling us to be the premier provider of final-mile delivery and installation.

De plus, j’avais lu que dès qu’on commande genre un gros achat electroménager (pour l’exemple), on est visiblement inscrit d’office au programme Shop Your Way VIP.
Alors peut être que je me trompe mais ainsi par l’intermédiaire de la plateforme Amazon, Sears peut exposer son programme à très grande population.
J’entends des bons échos sur SYW, mais je ne sais pas si c’est très objectif du fait que ce sont principalement des bulls qui en parlent.
Tout témoignage récent serait la bienvenue.

Avantages et bénéfices du programme VIP

En ce qui me concerne, je pense que ce n’est pas mal d’avoir un système de fidélité "global", rien que dans mon cas, je suis en train d’acheter le mobilier pour un projet immobilier. Et je suis déçu de constater que 1000-5000€ d’achat ne rapporte rien en avantage. Ou bien un mini mini extra de quelques € uniquement sur le site/l’enseigne où j’ai fais mes achats.

On verra bien.

Edit : Aelthen a bien résumé.
Au niveau des fermetures, des infos intéressantes ont été publié anonymement. Mais c’était plus des suppositions liées à des réunions planifiées pour ce genre d’annonce.

Par contre une rumeur de ce calibre, même si ça pourrait être cohérent comme démarche, elle reste difficile à croire tant qu’aucune information pré market ne soit tombé.
Sinon on tombe clairement dans du délit d’initié.

Bon à 30 minutes du pré-market, je pense qu’on peut être d’accord en disant que c’est un troll.
Mea culpa, j’aurai dû prendre plus de temps à étudier la source.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (25/07/2017 15h02)

Hors ligne

 

#3263 25/07/2017 10h57 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   74 

Je suis très méfiant sur ce type de rumeurs, surtout provenant de sources anonymes qui ne sont pas recoupées.
Est-que le message provient bien de ce site par un utilisateur anonyme :
https://www.thelayoff.com/t/OqiZDCr
Aussi on ne voit pas la dernière phrase dans votre impression écran :

https://www.thelayoff.com/t/OqiZDCr a écrit :

This is apparently what we gave up in exchange for the sweetheart deal we got with them for Kenmore.

C’est étrange de mentionner ce deal comme étant la contrepartie de la possibilité de vendre sur Amazon alors que amazon sera un des principaux bénéficiaires, si Sears passait ce type d’accord ce ne serait pas gratuitement et donc ce ne serait pas présenté comme une concession de sa part.
De plus je ne sais pas si les DM (District Managers) seraient informés et auraient le droit d’en parler avant la publication officielle étant donné l’importance de ce type d’accord pour une entreprise cotée.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#3264 25/07/2017 12h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   122 

Sur Sears layoff, tout le monde est anonyme, et il y a beaucoup de bears et un peu de bulls qui font de l’intox. On a parfois quelques info en avant première qui se sont vérifiées (sur la fermeture des magasins notamment).

Si cette rumeur est vraie (à prendre avec de grosses pincettes tout de même), ça serait énorme. Mais j’ai du mal à y croire.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#3265 25/07/2017 17h40 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

www.thelayoff.com/t/OrF2UAl

Anonymous a écrit :

Transformation Panel Thread
Just wanted to start this thread to post updates on the panel today for those of us that can’t watch

Il y a une session de question/réponse au siège aujourd’hui (planifié depuis début juillet).

/popcorn

(comme il a été rappelé à plusieurs reprises : c’est à prendre avec des grosses pincettes)

Edit : Bon visiblement, aucune majeure disclosure.
/next

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (25/07/2017 19h03)

Hors ligne

 

#3266 29/07/2017 12h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   74 

Etant donné que SHLD est toujours propriétaire d’un peu moins de 12% de Sears Canada, il est intéressant d’observer ce qui se passe de ce côté.En effet Berkowitz estimait il y a quelques semaines qu’il restait autour de 7$/actions dans SRSCQ après les frais administratifs (et les avocats).
Or dans le dernier communiqué Lampert et Berkowitz ont décidé de mettre fin à leur partenariat pour faire une offre commune sur Sears Canada.

sec filling a écrit :

Fairholme, either individually or together with other parties, may make proposals with respect to such transactions involving the Issuer or that may otherwise involve one or more of the types of transactions specified in clauses (a) through (j) of Item 4 of Schedule 13D. Fairholme also is evaluating and considering a potential sale of Shares of the Issuer in order to generate a tax loss for Fairholme and its investors.  There is no assurance that Fairholme will make or pursue any such proposal or transaction or that any such proposal will result in a completed transaction

Je ne pense pas que ce soit une bonne nouvelle que les deux principaux actionnaires ne se soient pas mis d’accord mais Berkowitz a peut être des contraintes différentes en tant que gestionnaire de fonds.
Du coup le cours de SRSCQ a chuté à 0.57$/actions (capitalisation de 58M).Le dénouement de cette histoire devrait arriver dans les mois qui viennent.
On peut imaginer qu’il y ait un autre deal faisant intervenir SHLD, par ailleurs il y avait plus de 20 enchérisseurs intéressés par Sears Canada comme des REIT (RioCan Real Estate Investment Trust,H&R Real Estate Investment Trust).
www.bloomberg.com/news/videos/2017-07-2 … eits-video

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gilgamesh (29/07/2017 12h40)

Hors ligne

 

#3267 29/07/2017 14h10 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Il y a également la même chose côté ESL.

MarketWatch a écrit :

ESL Partners LP, the hedge fund run by Sears Chief Executive and main shareholder Eddie Lampert, said Friday that it and Fairholme Capital Management LLC have terminated their joint hiring of Canadian legal counsel regarding a potential negotiated deal with Sears Canada Inc, which is currently restructuring in bankruptcy. ESL is still reviewing Sears Canada and its operations and may consider potential transactions, the hedge fund said in a statement. "ESL is also evaluating and considering a potential sale of some or all of its common shares of the Issuer (Sears Canada) in order to generate a tax loss for ESL and their investors," said the statement. ESL owns 46 million shares of the company, equal to a stake of 45.3%.

On peut interpréter ce jeu de com’ d’une autre façon : menacer publiquement d’avoir la capacité de couper toute transaction/négociation à tout moment, si les accords du deal ne sont pas en adéquation avec les attentes du duo Lampert/Berkowitz.

C’est le jeu de la négociation, d’ailleurs c’est bien précisé qu’ils sont à la fois bien intéressés, mais que l’option de céder leur actions pour générer une "tax loss" existe bien.
En face, le vendeur doit jouer sur le fait qu’il y ait plusieurs intéressés pour négocier un prix plus attractif. Mais comme les "intéressés" sont principalement des REITs, donc intéressés que pour la partie immobilier/baux.
De l’autre côté, Lampert et Berkowitz sont peut être intéressés (en plus de l’immobilier) par le nouveau business model qui semble bien marché.

Le dilemme est peut être de : soit vendre qu’une partie des actifs à des REITs, soit vendre l’intégralité de l’entreprise/business mais à un prix plus discounté.

Après réflexion, je ne suis pas particulièrement surpris d’une annonce de ce type en pleine phase négociation.

Dernière modification par Zera (29/07/2017 14h15)

Hors ligne

 

#3268 29/07/2017 20h35 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   144 

Regardez moi tout ces va et vient :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8922_berko.png

Maintenant il dit que l’action vaut 7$ alors qu’il en a acheté à pratiquement 10 $ sincèrement je ne comprend rien à ce gars .

Passer d’un fond gérant 14 mds à 1 md ça doit tee travailler la tête .

Dernière modification par vbvaleur (29/07/2017 20h43)

Hors ligne

 

#3269 03/08/2017 15h56 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   156 

investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#3270 03/08/2017 16h53 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   166 

Oui des informations pas très connu ont été partagé :
- La marque Monark en tant que marque d’électroménager premium
- E.L. s’identifie au personnage Howard Roark du livre Fountainhead de Ayn Rand, peu importe ce que pensent les autres, il restera fixé sur le chemin qu’il a prévu de fouler.
- Le principe de permanent capital, d’où le fait de détenir une part conséquente/majoritaire d’une entreprise pendant une crise financière (on entend souvent parler de bulle ETF) afin d’éviter de se faire couler par les redemptions sales.

D’un point de vue financier, même si l’on sait un peu mieux sur ce qui compose la holding, c’est toujours tellement opaque qu’une valorisation par somme des parties serait tellement approximative.
Beaucoup ont essayé et se sont couvert de ridicule.

On en apprend un peu plus sur Lampert, le fameux idiot de Wall Street. On peut dire que Bruce B. et lui font la paire, ils continueront à être la risée de tout le monde tant que le dénouement du dossier n’aura pas eu lieu. Ce sera quitte ou double.

Edit :

8-K SHLD a écrit :

The Amendment, among other things, extends the maturity of the $271 million committed under the existing LC Facility from its original maturity date of December 28, 2017 through December 28, 2018 and eliminates the unused portion of the facility. The Amendment also increases the pricing under the LC Facility and provides for the release of all real estate collateral that secured the existing facility

Extension de la maturité du prêt à échéance décembre 2017 à décembre 2018 + lever de l’immobilier en nantissement.
Source

Il y a des chances que SHLD vende une partie de ces propriétés (autrefois bloquées) afin de remplir l’objectif attendu d’un milliard de cession d’actif immobilier..
Pourquoi pas à Seritage qui dispose de liquidité en ce moment, vu que Lampert refuse catégoriquement de vendre à des tiers à prix bradé, au moins dans ce deal là, il sera des deux côtés de l’opération.

D’un autre côté, Lampert en tant que créditeur semble être confiant en relâchant les propriétés en collatéral. La thèse comme quoi il souhaite être le principal créditeur en cas de banqueroute a du plomb dans l’aile.

A suivre.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (03/08/2017 20h52)

Hors ligne

 

#3271 03/08/2017 22h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   55 

seekingalpha a écrit :

Lampert still needs to optimize Sears Holdings’ capacity before liftoff, but for me, that’s a question of when, not if.

La question est bien là! Pour ceux qui croient en cette thèse (et j’en fait parti), le "quand" reste important, à moins que les plus-values futures soient telles qu’elles puissent faire oublier les sous-performances passées…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Investir75 (03/08/2017 22h26)

Hors ligne

 

#3272 03/08/2017 23h19 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   92 

Merci pour l’article; mais j’ai trouvé pour ma part qu’il ferait un bon scénario de fiction. On prend les noms de Lampert, Buffet, et Ayn Rand; on agite, et on a une histoire qui aurait pu être contée par Sergio dans un apparté de l’IF.

Certains commentaires sont intéressants. Pour l’instant, l’auteur n’a pas pris soin d’y répondre:

Big Weasel a écrit :

I love how Eddie’s brief brilliance in the 90s has earned him the benefit of the doubt for more than a decade of failure at SHLD. What’s more likely, that he has the best disguised master plan of all time (that for some reason requires a decade of value destruction), or that he got a good thing going 20 years but has found that his retail playbook is no longer up to date? Not everyone who is rich is smart, not everyone who earns a billion dollars manages to keep it.

UncleLongHear a écrit :

There are some high level similarities between Eddie/Sears and Buffett/Berkshire but also some very important differences. One of the first things that Buffett did after taking control of Berkshire was to invest its assets into other, unrelated, healthy businesses, starting with insurance, which becomes Berkshire’s engine for generating capital. Buffett did this before Berkshire’s business really started to deteriorate, and so never had to sustain 10-15 years of sustained value loss, and by the time Berkshire’s core business went belly up, it was a tiny piece of the overall company.

Eddie has not had the same success and has not succeeded in investing any of Sears cash anywhere else. In fact the opposite has happened, all of the extra cash that has been generated from Sears asset sales and spin-offs has been consumed by Sears enormous operating losses. Since he took over it has consumed billions in cash, an insatiable valuable destructor that has been fed by 10 years of financial engineering. This makes the $6+ billion of Sears buybacks that gave Eddie control look all the more foolish.

And what exactly is this strategic transformation that Sears is enacting? Is is the "Shop Your Way" internet store which is a direct competitor to Amazon? Have you shopped on this store? Did you notice that none of the products have reviews, the prices are high, the selection is limited, shipping times are long, and the "points" that you get quickly become worthless? Is this the New Sears that is going to dig Eddie and his investors out of their financial hole? This reads more like the biblical story of Job than Fountainhead.

Let me give you a simpler and more plausible explanation of what happened. Eddie took control of Kmart and Sears on the cheap and hoped to somehow spin it into a profitable investment, perhaps there was a plan to execute a Berkshire-esque transformation. But then the financial crisis happened, and Amazon happened, and the US retail environment deteriorated, and Sears got into worse financial trouble than anyone imagined. The real estate, while theoretically valuable, was buried under a million tons of a failing business. Time is not the friend of a failing business and when it takes 10-20 years to extract an asset from such a business, you’ve lost too much money to make it worthwhile.

Eddie finally started to realize this and started to take steps to make sure that he and what few investors he had left would not get wiped out when Sears went bankrupt. First and foremost he became the primary creditor of Sears, which moves him up to the front of the line in a restructuring scenario. Being an insider and knowing the business inside and out he knew what Sears best assets were and loaned the company money ensuring that his debt was secured by these assets. This moves him up ahead of even other loyal Sears investors such as Berkowitz’s Fairholme, which still only holds equity and unsecured debt.

Then he began to spin off other Sears assets in a way that they are divorced from the parent company, just like the captain of a burning sailboat throwing his valuables overboard to protect them from the sinking ship. Most of these spin-offs became worthless because they were as weak as the Sears core business. The one exception is Seritage Holdings, which owns a lot of Sears well-positioned real estate and has the easy task of redeveloping it to lease it to businesses stronger than Sears. Eddie made sure he owned half of this company and also has full control.

The reason that Eddie’s portfolio is made up of companies in the Sears "family" is that he’s had to sell almost everything else to raise cash to infuse more cash into Sears and enact the spin-offs.

Today, Sears equity is only a small portion of Eddie’s overall net worth, which is still considerable considering the 10+ year investing debacle he’s been through. When Sears goes bankrupt (which is inevitable at this point), he will take a small hit to his net worth but he’ll be first at the table in the restructuring. If there is any remaining value in the company, which is not clear at this point, he’ll get first choice. Meanwhile his investment in Seritage will probably benefit. Eddie will come out of the whole thing still a billionaire, but in sharp contrast to Buffett, those that invested alongside Eddie in Sears equity will be wiped out.

Hors ligne

 

#3273 04/08/2017 11h37 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   74 

Sears Canada a perdu 35% hier à 0,34$/action.Il y a un risque réel que la société vaille 0 mais si on pense que Lampert ou Berkowitz vont racheter la société sans léser les minoritaires ça peut aussi être un multi-bagger.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#3274 04/08/2017 11h51 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   144 

Il me semble pas que Buffet à l’époque sortait les actifs de Berkshire hathaway comme l’a fait Eddie avec Seritage et tout les Spin-off .
Pourquoi faire ça alors qu’Eddie souhaiterait faire de Sears un véhicule d’investissement au capital permanent . Pour sortir les pommes pourries du panier ? L’une d’elle ne devait pas être si pourrie que ça vu que Buffet l’a acheté à un prix élevé (Seritage). Si Eddie a foi en Sears pourquoi avoir créé Seritage et ne pas avoir vendu l’immobilier directement ?

Il est claire que Eddie à acheter des actions Sears en direct pour maintenir le contrôle sur la société maintenant l’a t’il fait pour continuer a vider le bateau en train de couler et sauver les meubles ou pour drainer la valeur de Sears de ses investisseurs a son compte perso .

Dernière modification par vbvaleur (04/08/2017 11h55)

Hors ligne

 

#3275 04/08/2017 12h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1707 

gilgamesh a écrit :

Sears Canada a perdu 35% hier à 0,34$/action.Il y a un risque réel que la société vaille 0 mais si on pense que Lampert ou Berkowitz vont racheter la société sans léser les minoritaires ça peut aussi être un multi-bagger.

Mouaip…

Pour mémoire :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_sears-canada-20170804.gif

Il y a aussi Sears Hometown and Outlet Stores, dont on ne parle plus sur nos forums :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_sears-hometown-20170804.gif

Ce que je trouve incroyable, c’est qu’on puisse avoir encore une quelconque confiance en Berkowitz ou Lampert.

Invoquer Ayn Rand comme sur l’article de SA, on ne l’avait pas encore fait par contre !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech