Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#3176 25/06/2017 16h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   151 

Vous trouverez pas mal d’information sur E.L. dans ce lien

Concernant Kmart, Mevo a effectivement raison. Les gens ont tendance a l’avoir oublié mais Lampert a déjà effectué un turnaround. Kmart était en faillite et Lampert l’a redressé et l’a fusionné avec Sears (qui était déjà en difficulté et proche de la faillite, ça aussi tout le monde l’a oublié)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_kmart.jpg

Bon ok, le retail de l’époque n’est plus celui qu’on connait aujourd’hui mais il a fait craché du cashflow à SHLD pendant des années. (bon certes c’était pour faire principalement du buyback pour 30% des actions en circulation), en regardant le rétroviseur c’est sûr que SHLD c’était pas du Autozone ou Autonation niveau moat.

Chairman letter for 2007 review a écrit :

Finally, our cash flow generation remained strong as we generated $1.6 billion of operating cash flow in 2007, which exceeds the $1.4 billion generated last year.  We ended the year with $1.6 billion in cash

Je ne sais plus si c’est Berkowitz ou Lampert qui disait cela, mais Lampert avait vu venir le déclin du retail des années à l’avance. Et vu que leur positionnement était un des plus faible du marché, ils ont été les premiers à devoir s’adapter pour survivre en arrêtant d’investir dans le retail physique (chose qu’on lui reprochait il y a quelques année avant que toutes les autres enseignes se mettent à faire de même…).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Zera (25/06/2017 16h32)

Hors ligne

 

#3177 25/06/2017 17h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

En ce qui me concerne, je me suis abonné à IF mais je n’ai pas acheté Sears. Je ne me suis jamais senti à l’aise avec ce dossier et je me sentais plus proche du mode de gestion d’Etienne (Spiny) que de Thomz par exemple.
J’ai eu de la chance.
Je lis depuis longtemps ce forum et je me suis toujours senti responsable de mes choix.
En suivant l’avis de quiconque, celui-ci peut se tromper mais le blâmer ne changera rien.
Il faut trouver son style et la méthode qui permet de dormir la nuit.

Hors ligne

 

#3178 25/06/2017 17h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   378 

Mediwan: On en revient à tout le débat sur la gestion pour tiers: Certains n’aiment pas (/ne savent pas /ne veulent pas) être "responsables" des conséquences de leurs actions/comportement. Avoir quelqu’un à blâmer change éventuellement de ce coté: Ca n’est pas de "leur faute", mais de celle de quelqu’un d’autre…

D’autres ne s’estiment éventuellement eux-même pas bons, et choisissent de faire confiance à un tiers supposé plus compétent, il y a tout de même une logique là-dedans. Sauf qu’effectivement, aussi parfois des grosses désillusions.

Dernière modification par Mevo (25/06/2017 19h16)

Hors ligne

 

#3179 25/06/2017 18h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   151 

Mevo, se positionner en victime est plus facile et rassurant, surtout au niveau de l’ego, j’en avais parlé dans la file/défouloir qui a été delete par IH au sujet de l’IF.
Je vais me contenter de citer Frank Lopvet puisque mon message a disparu depuis :

F.L. a écrit :

En fait, on est dans une société où être victime nous range automatiquement dans le camp des gentils. Donc les gens ont fabriqué des victimes dans leur système à fond, c’est incroyable.

Le monde a été divisé en 2 camps, les gentils et les méchants. les méchants font du mal aux gentils donc les gentils sont victimes des méchants.
Donc maintenant, dès que t.u es victime, t.u es entré dans le camps des gentils.
C’est extrêmement simple.

Donc il suffit que d’être victime à cause de maman, à cause de papa, à cause de la société, à cause de la crise, à cause de la guerre, à cause du gouvernement mondial, à cause de la malbouffe à cause de tout et n’importe quoi. On crée des ennemis, et de plus en plus d’ennemis, car à chaque fois qu’on trouve un ennemi, on justifie en fait qu’on est dans le camp des gentils.

Car tous les camps, sont le camp des gentils, tous les protagonistes de chaque guerre dans n’importe quelle partie du monde sont les gentils de l’histoire et ils sont tous en train de se battre au nom du "bien contre les méchants" mais on est trop aveugle et imbus de nous même pour s’en rendre compte.

Hors ligne

 

#3180 25/06/2017 21h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   68 

Je reste investi dans Sears, et me réserve même la possibilité de renforcer avant 2019 en fonction de l’avancement de la transformation et de l’évolution (ou l’arrêt) des pertes.
J’ai fait une erreur en investissant aussi tôt, je pensais que les fermetures de magasins auraient été plus rapides.
En effet il faut regarder la situation présente et les perspectives d’améliorations avant 2019 :
- Au cours de 6.95 $ la capitalisation boursière est de 745,5 M de dollars
- Le programme de réduction des coûts de 1,25 milliards $ est en bonne voie (700 millions effectués d’après la dernière présentation).Il y a clairement une accélération des fermetures de magasins même si ça reste tard et pas assez rapide de mon point de vue (250 annoncés cette année).
- Le strike des warrants du 15/12/2019 est à $25.686 donc si le cours reste en dessous de ce seuil à cette date, il n’y aura pas de dilution et dans le cas contraire notre investissement aura été multiplié par 3,7 en 2,5 ans.C’est pour moi le catalyseur majeur de cet investissement car Lampert et Berkowitz vont forcément vouloir faire émerger la valeur a cette date.

Reste que je crois de moins en moins en ShopYourWay par manque d’informations et que c’est assez gênant de voir les centaines de millions qui continuent d’y être investi.

Lorsque l’on confie son argent à un fonds d’investissement il faut avoir confiance dans le gestionnaire en analysant ses résultats passés, ils sont très bons pour Lampert comme pour Berkowitz; en investissant dans SHLD j’ai l’impression de leur confier mon argent (je m’estime bien moins bon qu’eux en matière d’analyse et d’investissement).
A ce jour ce sont eux les mieux informés et ils conservent tous les deux leurs warrants alors qu’ils vaudront zero si le cours est inférieur à $25.686 dans deux ans et demi, c’est une preuve forte de leur conviction.
Bien sûr il est possible qu’ils se trompent, ou qu’ils n’aient plus la possibilité de revendre leurs warrants sans effondrement du cours étant donné qu’ils doivent contrôler 70% du flottant.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gilgamesh (25/06/2017 21h57)

Hors ligne

 

#3181 26/06/2017 09h02 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

@Mevo et @Zera,

Vos messages m’interpellent et déclenchent en moi un certain malaise.
Il n’y a pas loin entre ce que je comprends de vos dires et "victime = pleurnichard " ou " victime = responsable qui ne veut pas assumer".
Il ne me semble pas avoir lu que des pleurnicheries sur les investissements sur Sears. Il y a aussi des gens dont la confiance a été tout simplement trompée (au sens moral j’entends). Et qui le disent. Sans pour autant montrer l’image que vous voudriez bien leur donner.

En poussant encore et en relisant ce passage "Frank Lopvet" par ailleurs  "fait de Boue et de Lumière" ressort la philosophie de chacun est le seul et unique responsable de ce qui lui arrive, quand on veut on peut… et autres truismes limite fadaises. Vrais quand ils sont accompagnés de bon sens, et délétères quand poussés à leur paroxysme ils servent à justifier tout et n’importe quoi.

Pour sortir de Sears, ces pauvres personnes âgées abusées par leur conseillers financiers dans le placement de fonds à formules complexes (chacun y mettra le réseau qu’il souhaite) et qui y ont perdu une partie de leurs économies feraient mieux d’arrêter de pleurnicher et de se prendre enfin (!) en main… non mais !!! Ils ne vont quand même pas oser mettre leur âge en avant pour se défausser de leur responsabilité.

Dernière modification par bajb (26/06/2017 14h05)


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#3182 26/06/2017 12h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   151 

Bajb a écrit :

@Mevo et @Zera,

Vos messages m’interpellent et déclenchent en moi un certain malaise.
Il n’y a pas loin entre ce que je comprends de vos dires et "victime = pleurnichard " ou " victime = responsable qui ne veut pas assumer".
Il ne me semble pas avoir lu que des pleurnicheries sur les investissements sur Sears. Il y a aussi des gens dont la confiance a été tout simplement trompée (au sens moral j’entends). Et qui le disent. Sans pour autant montrer l’image que vous voudriez bien leur donner.

En poussant encore et en relisant ce passage "Frank Lopvet" par ailleurs  "fait de Boue et de Lumière" ressort la philisophie de chacun est le seul et unique responsable de ce qui lui arrive, quand on veut on peut… et autres truismes limite fadaises. Vrais quand ils sont accompagnés de bon sens, et délétères quand poussés à leur paroxyssme ils servent à justifier tout et n’importe quoi.

Pour sortir de Sears, ces pauvres personnes âgées abusées par leur conseillers financiers dans le placement de fonds à formules complexes (chacun y mettra le réseau qu’il souhaite) et qui y ont perdu une partie de leurs économies feraient mieux d’arrêter de pleurnicher et de se prendre enfin (!) en main… non mais !!! Ils ne vont quand même pas oser mettre leur âge en avant pour se défausser de leur responsabilité.

@ Bajb

Merci d’avoir pris la peine d’exprimer votre point de vue, vu sous cet angle vous n’avez pas tord (loin de là), en donnant une autre perspective sur l’exemple avec les personnes âgées désabusés.

Ce que je voulais souligner, sous doute de manière (très?) maladroite, c’est que nous disposons d’un libre arbitre. Nous pouvons faire des choix. Des choix notamment sur comment se comporter, comment nous voulons voir le monde qui nous entoure, le choix de vivre dans la peur.

Dans mon cas, j’étais bien membre de l’IF, et effectivement pendant une période, je me suis basé sur l’expérience de Sergio et des autres car je partais du principe qu’ils s’y connaissaient bien mieux que moi. Au final, j’ai fais l’erreur de ne pas avoir fait mes devoirs. De ne pas avoir voulu comprendre par moi même. Et surtout la peur de faire des erreurs car pour moi se tromper c’était l’échec, le déshonneur (c’était comme ça que j’étais conditionné).
Dans mon cas Wpx est un bon exemple, je devais comprendre à peine 10% de ce que je lisais dans le rapport annuel (genre dans la présentation avec les diapo sur les gisements, des bpu etc.), et pourtant j’y suis allé, poussé par le champ des sirènes de la cupidité, quand même une valeur estimée à 40$ pour un achat vers 15-20$ de mémoire. Super rendement ! Le prix baisse à 10$, c’est l’occasion de renforcer olol !!
Sears également, j’ai commencé à y investir sans lire autre chose que les articles/commentaires de l’IF.

Alors oui, on peut les blâmer pour avoir été agressif dans leur maketing, pour avoir trompé leurs clients, pour ne pas les avoir suffisamment mis en garde. Mais personnellement, si je ne m’étais pas planté avec eux, je me serais fait planté dans un autre domaine autre que le value investing. Peut être avec des conséquences pire ? Ou moins pire ? Mais qu’importe.

Maintenant j’ai le choix, j’ai le choix de me considérer en pauvre victime désabusé et à ressasser le passé et à me dire "qu’est ce que j’aurai pu devenir ou faire avec cet argent que je n’aurais pas perdu", je pourrais peut être les traduire devant l’AMF, pourquoi pas ? C’est comme les personnes qui cherchent à se venger pendant des années et quand ils ont enfin réussi, ils se rendent compte que ça n’a pas remplis ce vide qui était à l’intérieur d’eux.

Ou alors j’ai le choix de voir les choses différemment, à considérer que cet erreur a contribué à me faire évoluer, à ne plus croire indubitablement tout ce qu’on essaye de me faire avaler. Etre plus pragmatique et moins dogmatique. Ne plus entrer systématiquement en religion (dans le sens, se baser sur l’expérience de quelqu’un d’autre plutôt que sur la mienne)
J’ai le choix d’aller de l’avant et de considérer que chaque erreurs de ma vie ont contribué à ce que je suis aujourd’hui. Et que si c’était à refaire, je le referai car je suis très satisfait de ce que la vie m’a enseigné.
De plus, je n’ai aucune idée dans quel état d’esprit j’aurai été si je n’avais pas essuyé ces revers. Comment mon état d’esprit aurait évolué ? Peut être que j’aurai été dans le même état d’esprit qu’au moment où je suis arrivé dans ce forum ?
Eh bien si c’est le cas, je remercie chaudement Sergio et tous les autres pour ce qu’ils m’ont permis d’apprendre.

D’ailleurs, je vais le cité car je l’avais noté dans un aparté : "Un parcours exemplaire n’est pas un parcours sans faute, c’est un parcours où chaque erreur a contribué à me rendre meilleur".

J’ai vécu des années dans la rancœur, à me battre pour mon égo, à vouloir prouver à des tas de personnes qu’ils s’étaient trompé sur mon compte. Rétrospectivement, cela ne m’a jamais rendu heureux pour autant.

Certains y verront de la naïveté, peut être ! Mais c’est mon choix.
Par exemple, ma voiture, je ne sais pas trop comment ça marche. Si un jour elle me lâche et qu’un mécano me balade car j’y connais rien, bin j’assumerai les conséquences de mon choix : de ne pas m’y être intéressé (et pourtant j’en ai eu des occasions de m’y intéresser dans ma vie mais je jugeais qu’il y avait plus important à apprendre).

Alors oui, merci Bajb pour votre point de vue et permettre de me remettre en question, des erreurs je continue à en faire des paquets, il faut pas hésiter à m’en faire part.
La preuve, en bonne tête de pioche, je continue à concentrer mes investissements big_smile

Bonne journée !

[Après rien empêche également que dans 2 ,3 , 5, 10 ans ou autre, quand je relierai ce message, je me dirai "mais qu’est ce que j’étais c** de dire/penser ça".
Mais plutôt de la même manière quand je vois mes anciens messages (pas forcement ici), ou plus simplement lorsqu’on se revoit quand on était petit à tuer gratuitement des insectes, à vouloir charrier tout le monde à la cours de récré du collège (bah oui, le king, c’est celui qui a le plus de dossier sur tout le monde) etc etc.].
Tout le monde évolue avec le temps, mais sans doute pas au même rythme.


Pour la modération, ce message qui est probablement HS peut être déplacé sur ma présentation.

Edit : @Bajb #3183, la voiture n’était qu’un exemple. Comme vous l’avez bien souligné, le bricolage, la plomberie etc. J’aimerai apprendre dans ces domaines, mais ils ne sont pas prioritaire pour moi pour le moment.
Concernant la médecine, il y a une bonne nouvelle : c’est l’homéostasie, qui consiste à dire : Tout système vivant a la capacité de revenir spontanément à l’état d’équilibre en l’absence de perturbation extérieure et à travers des processus de régulation.
Mais ça c’est pareil, on est trop imbus de nous même pour se rendre compte que notre corps sait déjà mieux que nous comment se soigner. On arrive déjà à peine à le comprendre alors bon…
Ah oui, par contre on est assez fort en médecine pour supprimer les symptômes (qui sont entre autre les processus de guérison du corps pour revenir à l’état d’équilibre ou initial).
Bon j’exagère volontairement pour faire réagir, car il faut avouer du point de vue mécanique, je trouve qu’on est quand même plutôt bon : genre on peut reconnecter les nerfs d’un membre coupé etc.

Edit 2 : @Bajb #3183 Vous exagérez mes propos, ou bien c’est moi qui m’exprime mal. Je dis juste qu’on a le choix. L’avantage de comprendre les choses, c’est qu’on peut se donner plus de choix. Je ne sais pas moi, par exemple, physiologiquement je vais aller à une soirée où je vais picoler. Je sais les effets qui impactent mon organisme. Mais je fais le choix d’y aller quand même parce que j’en ai la liberté. Et libre à moi de vouloir tirer sur la corde ou bien me reposer les jours suivant. Mais il y aura des conséquences, et il faudra simplement les assumer.

Dernier Edit promis : @Bajb #3183 : Pour donner un meilleur exemple qui colle mieux à la vision du forum : l’histoire des choix, c’est comme l’indépendance financière. Le but n’est pas forcement d’arrêter de travailler mais juste d’avoir plus de choix. Soit d’arrêter de travailler, soit de continuer son travail actuel, soit de se reconvertir dans un métier qui nous passionne. (la liste n’est pas exhaustive)
Et ainsi, on agit en conséquence de ce choix. (ou plutôt du choix que nous voulons plus de choix).

Dernière modification par Zera (26/06/2017 14h57)

Hors ligne

 

#3183 26/06/2017 14h00 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

C’est sympa de lire des gens qui s’interrogent sur eux-mêmes.
Attention à votre exemple de voiture… il faut y inclure la plomberie, l’électricité… la médecine y compris la plus complexe.
On gagne de l’argent pour acheter des services et ceux-ci sont normalement produits par plus doués que nous. Quand on se plante, pas la peine de surjouer les victimes mais pas la peine de se flageller en se disant "c’est bien de ma faute j’aurais dû apprendre l’oncologie, l’électronique, la maçonnerie… et aussi mieux connaître les vertues et limites de la phytothérapie".

Dernière modification par bajb (26/06/2017 14h05)


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#3184 26/06/2017 14h35 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   378 

Bajb, pour ma part vous avez un peu occulté la seconde partie de mon message #3178.

Pour le reste, Zera a écrit la majorité. C’est d’ailleurs assez terrible la sensation que j’ai en lisant les messages de Zera où j’ai l’impression qu’on est vachement similaires sur certains points, je suis presque totalement d’accord avec tout ce qu’il écrit, et j’ai la sensation que j’aurais pu l’écrire moi-même (et j’ai envie de lui mettre un +1 à chaque message, lol).

D’autre part, les choses ne sont souvent pas binaires, et même si chacun privilégie éventuellement un coté ou un autre, c’est pas pour autant que l’autre coté n’existe pas. Je privilégie effectivement le coté de considérer que les choses sont souvent majoritairement de sa faute. Ca ne veut pas dire qu’on est jamais victime ou qu’il n’y a pas éventuellement aussi une faute qui vient de l’extérieur.

bajb a écrit :

On gagne de l’argent pour acheter des services et ceux-ci sont normalement produits par plus doués que nous.

Oui, tout est dans le "normalement". (EDIT: Je rajoute juste que aussi doué que puisse être quelqu’un, il peut toujours faire des erreurs. Et on en revient là au problème de départ: il est simple de ne pas faire d’erreur soi-même quand on ne fait pas mais qu’on choisit de faire confiance à quelqu’un d’autre. Après, il est également simple de "lyncher" cette personne pour ses erreurs. Ca n’est pas simple, je comprends bien les 2 cotés de la problématique)

On peut même pousser un cran plus loin dans l’histoire: Qui est-ce qui choisi le prestataire à qui il fait confiance ? Peut-être y a-t-il un mauvais choix à ce niveau là, et donc à qui attribuer la faute de ce choix ? Surtout qu’il existe très souvent des signes qui indiquent que ce choix est mauvais (je parle en règle générale, pas forcément pour le SI).

(Si HS, ce message peut bien suivre celui de Zera sur sa présentation, ou aller sur la mienne, qui est toujours ouverte pour les discussions)

Dernière modification par Mevo (26/06/2017 16h57)

Hors ligne

 

#3185 26/06/2017 17h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

Dans la théorie c’est effectivement compliqué. Et rechercher "à qui c’est la faute" n’est pas le principal.
Ceci dit

Mevo a écrit :

Je rajoute juste que aussi doué que puisse être quelqu’un, il peut toujours faire des erreurs

lorsqu’on parle de SHLD on n’est pas dans le domaine de la simple erreur.
On est dans l’erreur persistante, répétitive, affirmative voire cinglante.

Si vous êtes allé faire un tour sur mon ex-portefeuille vous verrez que je n’investissais qu’à la suite de gérants (sur la base de leurs reportings). Jamais je n’ai songé à leur attribuer des mauvaises performances.
Je crois que le cas de SHLD n’est pas du même tonneau. Je ne suis pas juriste ni revanchard mais j’estime que cet épisode est une grave atteinte à la (ma ?) morale.

Dernière modification par bajb (26/06/2017 17h30)


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#3186 26/06/2017 18h27 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   378 

Bajb: Là c’est bien le sujet de la file, alors à priori je peux y aller: Tout dépend bien de son point de vue sur Sears. Sur ce point j’ai totalement l’impression de "prêcher" dans le vide (même si je ne "prêche" absolument pas) par rapport à tout ce que j’ai pu écrire sur le dossier.

Imaginez un instant que vous étiez investit dans le Hedge Fund de Lampert à l’époque de la faillite de Kmart (ou que vous l’êtes maintenant d’ailleurs). Vous en penseriez quoi ? Le gars a acheté massivement la dette de Kmart qui a fait FAILLITE, sauf qu’il est grosso modo reparti avec la société ensuite, et qu’il s’en est servi pour racheter Sears.

Maintenant, Lampert lui-même peut également être dans l’erreur, c’est une possibilité, mais j’en doute.

Si on se met à essayer de déterminer qu’est ce qui est une "erreur" et qu’est-ce qui ne l’est pas, etc … ont est pas sorti de l’auberge. Sur la base simple de la tromperie intentionnelle, ou de l’erreur, je suppose que Serge et l’IF sont dans la seconde catégorie, si on a effectivement quelque chose à leur reprocher.

Si demain, SHLD valait $100 (peu importe quand est "demain", et même si ça parait TOTALEMENT aberrant à un certain nombre de personnes, partez une fois juste sur l’hypothèse. Vous penserez quoi à ce moment, dont de tout ce que vous dites maintenant ?

(NOTE: Pas une incitation à faire quoi que ce soit, dont à acheter SHLD)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mevo (26/06/2017 18h30)

Hors ligne

 

#3187 26/06/2017 18h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Le terme que j’associe au débat sur Sears est: passionnel.
C’était le cas aussi sur le forum IF.
Dès le moindre soubresaut, une grande partie des membres "paniquaient" et posaient tout un tas de question à Serge le flegmatique.
C’est ce côté passionnel qui m’a fait me méfier.
Il est possible que Sears côte 100$ à un moment mais cest sur qu’il faut avoir le cœur bien accroché.
Ceci dit, tant que ce n’est pas vendu il n’y a pas de perte. Il suffit d’attendre et c’est d’ailleurs ce que Serge a toujours dit, calmement.
En attendant, je donnerais cher pour connaître l’état d’esprit de Thomz à l’heure actuelle.

Hors ligne

 

#3188 26/06/2017 18h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

Mevo a écrit :

Si demain, SHLD valait $100 (peu importe quand est "demain", et même si ça parait TOTALEMENT aberrant à un certain nombre de personnes, partez une fois juste sur l’hypothèse. Vous penserez quoi à ce moment, dont de tout ce que vous dites maintenant ?

Exactement la même chose  à 100%.

Ce type d’investissement n’avait pas à être présenté comme "safe" avec des incitations au "all in". C’était tout simplement trompeur.

Dernière modification par bajb (26/06/2017 18h49)


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#3189 26/06/2017 18h59 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   378 

Mediwan: "tant que ce n’est pas vendu il n’y a pas de perte". Oui, sauf que Sears peut effectivement aller à zéro, ou un processus de faillite peut effectivement entraîner une perte totale, sans qu’on ne "vende". C’est une possibilité, qui existe d’ailleurs avec toute société dans l’absolu. Mais ce risque n’est tout de même pas négligeable avec Sears.

Bajb: Certes, oui sans doute. Le pire est que l’IF ou Serge n’a aucunement profité de la chose, tout au contraire. Ca met en perspective leur position dans l’histoire. Eux-même sont quelque part même "victime" de leur "erreur" et/ou de leur "aveuglement" au final (si on considère l’investissement dans SHLD comme étant effectivement une erreur).
(Pas taper pour le Serge/IF "victime" svp wink)

Hors ligne

 

#3190 27/06/2017 10h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

Mevo, votre dernier paragraphe me permet d’approfondir et de préciser ma pensée.
L’erreur ce n’est pas SHLD mais l’IF, qui dans ce dossier s’est éloigné avec morgue, persistance et grandiloquence du simple bon sens.


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#3191 27/06/2017 11h46 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   110 

Sinon, pas pour défendre l’if qui a fait des erreurs importantes sur le dossier (20milliards de vente en ligne, immobilier hors coût de développement, encouragement à la concentration), dossier toutefois complexe à la dynamique bien comprise par l’if, mais bon dire que l’achat n’était pas du tout de bon sens, on le saura au dénouement du dossier, vous même affirmez ne pas bien connaitre Sears, c’est hors propos, il y avait une thèse, proche de celle de berkowitz ou chou, on verra si elle tient.

On peut dire que l’IF n’a pas fait dans la simplicité (aurait pu recommander Google par exemple). Le pire venant de l’if a été le dénigrement des investissements de croissance, en sortant des citations de 1950 de Mr benjamin Graham, par dogme, qui m’a influencé, alors que des entreprises de ce type comme Google et Amazon ont des dynamiques quasi impossibles à casser.

Hors ligne

 

#3192 27/06/2017 12h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   151 

C’est un peu ça, les normes GAAP (United States Generally Accepted Accounting Principles) traduisent difficilement les performances d’une entreprise techno. Le bon vieux PER commence déjà à sentir l’obsolescence.
Au même titre que les actifs intangible sont difficilement quantifiable. On a le fameux ratio Price to Book qui est devenu clairement sous utilisé à l’heure actuelle car de moins en moins pertinent.

Cette approche old school Graham & Buffett arrivent à certaines limites. Preuve en est, Buffett a avoué avoir manqué les opportunités de Google ou Amazon à leur époque embryonnaire.

Après, il ne faut pas switcher d’un extrême à l’autre. Cette approche a permis à Buffett de ne pas se faire éclabousser par la bulle dot.com.

Concernant l’IF, ils étaient plus dans une optique d’acheter des actifs moins cher que leur coût de reproduction ou leur NAV plutôt que des entreprises à croissance rapide.
Genre l’entreprise pricé à 25 fois les profits à la Essilor, la question à se poser : "Ok, la croissance est là pour le moment, mais pour combien de temps ? Et si la croissance n’est plus de 15% mais "juste" 10% ?"
Ca leur donnait l’impression de surpayer une entreprise et donc de passer leur chemin.
Par contre, il y a avait effectivement de gros raccourcis avec le fameux "rendement locatif", c’est sûr qu’Amazon qui investissait en masse dans sa croissance sortait un rendement locatif pas terrible par rapport à son EV. Mais comme disait Bezos "Ne vous détrompez pas, les bonnes performances d’aujourd’hui sont juste le fruit du travail et des investissements qui ont eu lieu il y a 5-6 ans auparavant."

Berkowitz est un peu dans la même démarche que l’IF, il en parle dans sa récente interview où il dit que le marché price beaucoup de croissance dans ces FANG like (Facebook / Amazon / Netflix / Google), le jour où la croissance est moins importante que celle qui est pricé dans le marché, il faudra du temps (beaucoup?) pour retrouver ses petits.

Hors ligne

 

#3193 27/06/2017 13h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

BulleBier a écrit :

mais bon dire que l’achat n’était pas du tout de bon sens, on le saura au dénouement du dossier

Je maintiens corps et âme ! Au dénouement du dossier (s’il y en a un…) on saura si l’investissement a été rentable, osé, génial… mais de bon sens jamais !
A moins, ce qui est possible, que nos acceptions de "bons sens" divergent radicalement smile

Dernière modification par bajb (27/06/2017 13h21)


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#3194 29/06/2017 20h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   68 

En attendant le transcript de la Conference Call de 2017, vous pouvez écouter le replay de l’interview de Bruce Berkowitz ici:
http://www.fairholmefunds.com/confcall2017/
Pas grand chose de neuf, j’ai noté quelques phrases :
A 10 minutes : "long term leases which we significantly discounted"
A 14 minutes : "The price has declined faster than asset value.A considerable margin of safety still remains".
A 15 minutes environ : "if you stop the retail transformation, you stop the losses."
A 18 minutes : "Average cost 61 dollar/share"
A 21 minutes : "Returning to profitability is key.[…]The time is now"
A 22min30 "SYW is a transition to a more asset-light model.[…]I am a big user of shopYourWay"
Il y a un passage sur Sears reinsurance mais je n’ai pas compris ce qu’il disait je pense que le transcript sera plus clair.

Les questions posées sont précises et claires :
-Explications du cash burn
-Explications de shop YourWay, de la Réinsurance, de savoir si les intérêts sont alignés avec Lampert…
-Explications sur la stratégie pour devenir rentable

Mais les réponses sont très vagues du type " essayez shopyourway et faites moi part de vos avis"!

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gilgamesh (29/06/2017 20h40)

Hors ligne

 

#3195 30/06/2017 00h32 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   110 

Ce call et l’affirmation que les pertes sont dues à la transformation sont très positives.

Il dit que la NAV de Sears RE est les assets moins les Liabilities en l’occurence, reserves.

Bruce Berkowitz a écrit :

The NAV of an insurance is based on the assets - liabilities, in this case the liabilities are reserves against expected losses. In my opinion the company is quite well reserved.

L’utilisation du mot reserved a la fin est ambivalent, a moins d’être un jargon de l’industrie que j’ignore. Mais je pense que cela veut dire que l’entreprise est conservative dans l’estimation de ses pertes attendues d’assurance (donc estime large) ou bien qu’elle a aussi beaucoup d’actifs.

"reserves" dans le dernier rapport annuel; 804 millions de USD. Sears RE a plus que cela.

Lorsque la taille de la distribution diminue, cela devrait diminuer les "reserves". Cela se confirme, et le capital existant peut croitre plus vite avec des diminutions des "reserves".

10K 2016- année courante réserve: 175. année n+1 réserve: 113
10K 2015- année courante réserve: 190. année n+1 réserve: 123
10K 2014- année courante réserve: 211. année n+1 réserve: 138
10K 2013- année courante réserve: 251. année n+1 réserve: 153

Dernière modification par BulleBier (30/06/2017 00h35)

Hors ligne

 

#3196 30/06/2017 10h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   139 

Les reserves sont ce que sears met de côté pour faire face à ses engagements, elles sont constituées par exemple

1. des reserves de primes
ex simplifié: une garantie de 3 ans sur un frigo payé 100.
==> sears va acquerir 1/3 de la prime par an, le reste étant placé en reserves
Donc
* année 1: 1/3 acquis pour sears et 2/3 en réserves
* année 2: 1/3 supplémentaire acquis pour sears et 1/3 en réserves
* année 2: 1/3 supplémentaire acquis pour sears plus de reserves
L’activité de Sears étant en forte decroissance depuis plusieurs années, il doit en être de même pour l’assurance (baisse extension de garanties etc..)

Note: d’ailleurs souvent il s’agit d’extension de garantie qui marche apres la garantie constructeur.
Pendant la garantie constructeur l’assureur n’aura pas de sinistres.. la totalité des primes sont en général stockée en reserve.

2. des reserves de sinistres
L’assureur doit provisionner chaque année les sinistres qui sont arrivés dans l’année sauf que en général au 31/12:
- une partie des sinistres ont été déclarés mais ne sont toujours pas payés car en cours de process d’acceptation
==> l’assureur dans ce cas peut calculer ce qu’il pense que raisonnablement il paiera au final (du genre "historiquement je paye 60% des sinistres qui me sont signalés, j’ai 100 dossiers en cours, je provissionne en reserves 60 sinsitres")
- une partie des sinistres n’ont pas encore été déclarés (genre les recents arrivés en decembre, certains tardifs qui sont déclarés 2 ans apres..)
==> l’assureur doit aussi estimer ces sinistres non déclarés et les provisionner

3. d’autres reserves: rente etc..
Quand un assureur vend un produit avec une prestation versée en rente (ex: pour retraite etc..)
Il doit chaque année vérifier qu’il a en reserves un montant suffisant pour couvrir cet engagement
ex: "je me suis en angagé à payer jusqu’à sa mort 1000€ à une personne de 65 ans, sachant que j’estime son esperance de vie à Y ans. Il faut que j’ai en reserves X pour couvrir cet engagement"

Conclusion:
1. l’activité de sears se cassant la gueule, il est normal que au fur et à mesure de la baisse du nombre de police en portefeuille (nouvelle prod de polices ne compense pas les anciennes qui arrivent à échénance), les reserves (= couverture des engagements vis à vis assurés) baissent aussi

2. on voit que le calcul des reserves peut être subjectif et repose sur les hypothéses que prend l’assureur (provisions de sinistres non déclarés, hypothses d’espereance de vie pour les rentes etc..). Existence d’un buffer supplémentaire de reserves "au cas où" etc..
==> Pour moi Bruce B. veut juste dire qu’il pense que les reserves de Sears Re sont suffisantes

Si l’assureur avait etait trop prudent, petit à petit il pourra relacher l’excedent et se le prendre pour lui.. dans le cas contraire il peut faire de grosses pertes en mode "ah mais zut, les gens vivent plus longtemps en fait" ou "mince, en fait les gens qui ont un frigo cassé attendent 2 ans pour me le déclarer, je reçois plein de sinistres auquel je ne m’attendais pas"

Car à l’extreme, un assureur qui arreterait complètement son activité (run-off) devient juste un payeur de sinistres  grace à ses reserves (il n’encaisse plus rien)

Dernière modification par Q2000 (30/06/2017 10h27)

Hors ligne

 

#3197 30/06/2017 16h07 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   151 

Puisque nous sommes dans une file qui aime bien expliquer les hausses et les baisses (surtout les baisses) de cours d’une action.

Que pensez-vous de Sears Canada ? Elle est passé de 0.40$ à 1.30$ en 2 jours.
A part Berkowitz qui a annoncé une valeur de … 7$ par action je crois, ou 9$.

A part ça, je n’ai pas étudié l’entreprise donc je ne "maîtrise" pas le dossier.

(Bon bin le temps que je finisse mon message, c’est descendu à 1.16$ soit +100% pour le moment).

Bon, c’est juste une boutade, il y a même de forte chances que le cours redescende aussitot vers les 0.60$.

Edit : à 18h25, le cours est à 1.79$ lol soit 208.67%, ça c’est du short squeeze lol smile

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_srsc.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_srsc0.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/5636_srsc2.jpg

Dernière modification par Zera (30/06/2017 18h31)

Hors ligne

 

#3198 30/06/2017 16h53 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   110 

Sur Sears Canada, je n’aime pas que le seul plan semble être la distribution. Sur Sears holdings, il y a une vraie transformation.

Pour Sears reinsurance, on apprend dans la présentation de 2014 que

Sears Re has never been required to sell any assets to make payments on its policies

Donc le capital croit tranquilement depuis 2003 et les paiements ont toujours été payés par les contributions. Car la baisse des Reserves semble correspondre a celle des contributions. J’aime bien sears RE smile

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par BulleBier (30/06/2017 16h54)

Hors ligne

 

#3199 30/06/2017 16h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   32 

En ce qui concerne Sears Canada

Les reserves sont ce que sears met de côté pour faire face à ses engagements, elles sont constituées par exemple

1. des reserves de primes
ex simplifié: une garantie de 3 ans sur un frigo payé 100.
==> sears va acquerir 1/3 de la prime par an, le reste étant placé en reserves
Donc
* année 1: 1/3 acquis pour sears et 2/3 en réserves
* année 2: 1/3 supplémentaire acquis pour sears et 1/3 en réserves
* année 2: 1/3 supplémentaire acquis pour sears plus de reserves
L’activité de Sears étant en forte decroissance depuis plusieurs années, il doit en être de même pour l’assurance (baisse extension de garanties etc..)

Note: d’ailleurs souvent il s’agit d’extension de garantie qui marche apres la garantie constructeur.
Pendant la garantie constructeur l’assureur n’aura pas de sinistres.. la totalité des primes sont en général stockée en reserve.

Je vais parler d’un cas vécu:
J’ai acheté il y a 3 ans une cuisinière et un réfrigérateur chez Sears , ainsi que la garantie de 3 ans  (service a domicile etc…) , la condition est que si je n’utilise pas la garantie elle m’est remboursée intégralement en achats chez Sears…et c’est exactement ce qui s’est passé, je doute qu’ils fassent des bénéfices avec ce genre de service.

En ce qui concerne les retraités:
Sears: un trou de 267 millions dans le régime de retraite sème l’inquiétude | Marie-Eve Fournier | Canada

Hors ligne

 

#3200 30/06/2017 17h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   151 

Silicon a écrit :

la condition est que si je n’utilise pas la garantie elle m’est remboursée intégralement en achats chez Sears…et c’est exactement ce qui s’est passé, je doute qu’ils fassent des bénéfices avec ce genre de service.

Voyons les choses autrement, si par exemple la garantie est de l’ordre de 100$ pour 3 ans (c’est au pifomètre).
Au bout de 3 ans, pas d’utilisation de la garantie => 100$ d’achat chez Sears.
Comptablement, le bénéfice est nul.

Imaginons que, 1M d’individus ont souscrit à cette assurance à 100$.
Cela donne 100M $ de flottant à faire travailler à disons : 10% par an sur 3 ans.
Ces 100M deviennent 133.1M au bout de 3 ans.

Soit un bénéfice de 33.1M $.

Bon je sais que c’est très théorique mais l’idée est là.

Edit : Maintenant imaginez le même principe avec SYW où les points peuvent servir de flottant.

Dernière modification par Zera (30/06/2017 18h18)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech