Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#3076 30/03/2017 00h12 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

Très bien, MisterVix, parfait. De rien. Il ne faut effectivement plus raisonner en terme "d’options" dans ce cas, mais en terme de "sous-jacent". Mon risque n’a rien à voir avec la valeur de l’option, comme ça pourrait être le cas pour quelqu’un qui achète un call (votre cas visiblement).

Mon risque est le même que si j’avais acheté 100 actions pour chaque paquet d’option (call acheté + put vendu) sur lequel je suis entré, peu importe le montant de ces options (relativement plus faible "à la monnaie")

Hors ligne

 

#3077 30/03/2017 02h27 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Modérateur
Réputation :   1285 

J’ai essayé de comprendre la stratégie décrite par Mevo.

J’ai compris que (en achetant des put et call au même stike et à la même échéance) si, à l’échéance des options, le cours était au dessus du strike, j’exercerai le call (et le put ne sera pas exercé), et que si le cours était en dessous, alors le put serait exercé (et le call sans valeur). Donc que dans les 2 cas, je devrais acquérir les titres à un prix égal au strike.

J’ai donc regardé le cours des options au 19 janvier 2018 à 10$ : le put est à 4.10$, le call à 2.45$, pour un cours de l’action à 11.49$ (actuellement, marché fermé).
Donc, par action, on encaisse 1.65$ (en vendant le put/achetant le call), et on payera à terme l’action à 10$. Ça semble en effet nettement plus avantageux qu’acheter une action à 11.49$ smile.
Je suppose que l’impact sur la marge est similaire à celui qu’on aurait en détenant l’action directement.

J’envisage d’arbitrer ma position (longue) pour des lots d’options (même motivation que Mevo : je ne perçois actuellement rien d’IB sur l’éventuel prêt de mes actions).   

Est-ce que je me serais trompé quelque part dans mon raisonnement ou dans mes calculs ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#3078 30/03/2017 08h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   322 

Je le comprends aussi comme vous le dites.
Normalement le marché options est liquide sur les échéances "in the money" mais c’est peut-être là où il peut y avoir une difficulté? Acheter et trouver une contrepartie même échéance, même strike?

Je crois que dans les ordres IB on peut passer des ordres sous conditions pour être sûr que les 2 "legs/ordres" soient exécutés en même temps, mais je n’ai jamais essayé.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3079 30/03/2017 08h58 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   142 

GBL non vous n’avez rien raté selon moi et le "long synthétique" peut être plus intelligente que l’action.

Le risque qu’il y a par contre pour moi cest en cas de certaine corporate action. Ex: avec émission de droits type SRG, cela oblige à exercer ses options si on veut profiter des droits.

En revanche dans certains cas ça peut être plus "tax efficient" d’avoir l’option que l’action (ex: spin off type lands end. Ou le spin était considéré et taxe comme un dividende. Alors qu’avec l’option cest juste le délivrable du contrat qui est ajusté avec l’ajout de LE en plus)

La discussion avait déjà eu lieu un peu plus haut dans la file sur les avantages/ risques des options

Pour le long synthétique aussi

ChevalierdAven a écrit :

JeromeLeivrek a écrit :

Dans ce cas, je ne vois pas ce qu’on gagne avec votre long synthétique par rapport aux actions.

acheter a $10.0 en Janvier 2018 plutot qu’a $12.0 spot…. vu que c’est une these de long terme ce nest pas genant, et on empoche de facto le taux de pret des titres a terme.

J’ai achete des Calls en dehors de la Monnaie Forward (Strike $13). Pour des raisons evidentes je ne vais pas vous preciser quelle echeance. Le Long synthetique a $10 me plait aussi.

Dernière modification par Q2000 (30/03/2017 09h06)

Hors ligne

 

#3080 30/03/2017 10h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   77 

GoodbyLenine a écrit :

J’ai essayé de comprendre la stratégie décrite par Mevo.
J’envisage d’arbitrer ma position (longue) pour des lots d’options (même motivation que Mevo : je ne perçois actuellement rien d’IB sur l’éventuel prêt de mes actions).

Je trouve ceci étrange car IB loue mes titres quasiment en permanence. Le taux de location est  très souvent proche de 100% de ma position. Les taux d’intérêts sont également volatiles. Actuellement, il est environs de 56% brut, soit 23% net (grosse commission pour prélevée par IB).
Avez vous bien activé l’option de prêt chez IB ? Avez vous contacté le service client ?

GoodbyLenine a écrit :

J’ai donc regardé le cours des options au 19 janvier 2018 à 10$ : le put est à 4.10$, le call à 2.45$, pour un cours de l’action à 11.49$ (actuellement, marché fermé).
Donc, par action, on encaisse 1.65$ (en vendant le put/achetant le call), et on payera à terme l’action à 10$. Ça semble en effet nettement plus avantageux qu’acheter une action à 11.49$

Le rendement des synthétiques est de 1,65/11,49=14,3%, soit 17,77% annualisé.

Le rendement des synthétiques est de (11,49 - (10 - 1,65)) / 11,49 =27,3%, soit 33,8% annualisé.

A titre de comparaison, j’ai retracé l’historique de mes prêts sur IB depuis le 30/06/2016 :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2024_ib_location_shld.png

Le taux de location net moyen est de 18,7%. En corrigeant du pourcentage de titre prêtes, le taux net moyen de location passe à 17,3% / an.

Le rendement est aussi fonction du cours de l’action SHLD (un prêt à 50% de titres à 10€ est équivalent à un prêt à 100% de titres à 5€). Les variations de cours étant très importante (entre 18$ et 6$ sur la période), il semble plus judicieux de considérer le capital reçu sur la période.

Sur 9 mois, j’arrive à un coupon de 1,53$ par action. En prenant comme hypothèse que le coupon moyen serait constant sur les 3 prochains mois, cela représenterait 2,04$ de coupon / an.

Au niveau fiscalité, IB prélève à la source 10% sur les intérêts versés. Les put / call n’ont pas d’imposition à la source.

Actuellement, il ne semble pas y avoir une grande différence de rendement entre les formules "prêt action" vs "achat de synthétique".
Le rendement du synthétique est plus intéressant que la location de titres.

Chaque formule a ses propres risques :
- prêt action --> risque de défaut de l’emprunteur
- achat synthétique --> pas de droit sur les coupons, liquidité ?, risque de contrepartie ?

IMO, considérant l’énorme volatilité de SHLD, on doit pouvoir trouver à certains moments (excès à la hausse ou à la baisse) de bonnes opportunités sur des synthétique mais la plupart du temps, les deux formules me semblent équivalentes.

Edit : correction calculs suite au post de Mevo

Dernière modification par oliv21 (30/03/2017 12h17)

Hors ligne

 

#3081 30/03/2017 11h39 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

Il y a effectivement tout un tas de détails qui entrent en ligne de compte.

Jef56: Tout à fait, vous pouvez créer des ordres pour executer vos différentes "legs" en un seul coup et avoir la garantie de l’execution et du coût global chez IB (parce que si vous le faites séparément, une fois une partie executée, vous ne savez pas encore à quel prix vous trouverez une contrepartie pour le reste). Si jamais vous avez besoin un jour, n’hésitez pas à me demander.

Q2000: Sans entrer dans de grands détails, il y a juste que vous ne pouvez pas exercer "vos options". Vous ne pouvez exercer que le CALL. Le PUT est vendu, ça n’est pas vous qui décidez de quoi que ce soit, mais l’acheteur. Vous pourriez à ce moment avoir un problème si le cours est en-dessous de $10. Mais ça a déja été discuté, comme à peu près tout le reste d’ailleurs, les options sont normalement ajustées (parce que même au-dessus de $10, vous auriez un soucis: La perte de la valeur temps sur le call et le risque d’assignation futur sur le put. Il vaudrait mieux vendre le tout pour acheter l’action. Mais si c’est faisable sans perte, c’est qu’il n’y a pas d’intérêt à le faire)

Oliv21: Votre calcul du rendement est erroné: le rendement est de
((11,49 - (10 - 1,65)) / 11,49 qu’il faut ensuite annualiser.
Vous bloquez effectivement le montant total encaissé pour la location dès le départ, tant pour le taux que pour la base (le prix de SHLD). Ca peut vous être favorable, ou non, en fonction de l’évolution des 2, mais au moins vous savez de façon sûre à l’avance.

Dernière modification par Mevo (30/03/2017 11h41)

Hors ligne

 

#3082 30/03/2017 12h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   77 

Mevo a écrit :

Jef56: Tout à fait, vous pouvez créer des ordres pour executer vos différentes "legs" en un seul coup et avoir la garantie de l’execution et du coût global chez IB (parce que si vous le faites séparément, une fois une partie executée, vous ne savez pas encore à quel prix vous trouverez une contrepartie pour le reste). Si jamais vous avez besoin un jour, n’hésitez pas à me demander.

Option intéressante. Quel est la procédure pour réaliser cette opération ? Existe t-il un tutotarial IB ?

Merci

Hors ligne

 

#3083 30/03/2017 12h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Modérateur
Réputation :   1285 

oliv21 a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

J’ai essayé de comprendre la stratégie décrite par Mevo.
J’envisage d’arbitrer ma position (longue) pour des lots d’options (même motivation que Mevo : je ne perçois actuellement rien d’IB sur l’éventuel prêt de mes actions).

Je trouve ceci étrange car IB loue mes titres quasiment en permanence. Le taux de location est  très souvent proche de 100% de ma position. Les taux d’intérêts sont également volatiles. Actuellement, il est environs de 56% brut, soit 23% net (grosse commission pour prélevée par IB).
Avez vous bien activé l’option de prêt chez IB ? Avez vous contacté le service client ?

J’utilise pas mal la marge, donc cette situation doit être "normale".


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#3084 30/03/2017 13h51 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

Oliv21, un petit HS qui pourra toujours être transféré ultérieurement vers ma présentation au besoin: Là je commence à avoir un problème avec mon désir interne que les choses soient justes. En fait, ça fait déjà depuis hier soir que ça me fait mal aux f… de partager, qu’un individu soit intéressé et pose des questions tout en voyant bien que je suis toujours prêt à expliquer tout ce que les gens peuvent vouloir savoir, hors il ne s’adresse pas à moi. C’est qu’il doit bien être lui-même conscient de son comportement passé à mon égard (il m’a collé deux -1 très douteux récemment et il n’a pas daigné répondre à mon MP qui était courtois en réponse à ce dernier -1. De plus, il ne m’a JAMAIS (!) collé un seul +1). Même là, il a de l’information détaillée qui va potentiellement lui faire gagner plusieurs centaines de $ par tranche de 100 actions, mais ça lui arracherait la g… de mettre un +1 en remerciement, qui ne coûte rien à personne (mais est toujours apprécié).

Donc, je me garderais bien de répondre à son message (même s’il y a des éléments à apporter) comme je le ferais pour quiconque qui a un comportement un minimum "normal" et de mon coté, au vu de la situation, ça m’arracherait la g… de donner plus d’informations ou d’astuces (qui ne manquent pas) sachant que ça va directement lui bénéficier. C’est peut-être c.n d’un coté, mais j’ose l’espérer également compréhensible d’un autre.

Je m’arrête donc là sur ce sujet. Toute personne peut avoir plus d’informations ou réponse à ses questions s’il le souhaite (dont vous Oliv21), mais l’information supplémentaire sur le sujet devient quelque chose de privé, et ça doit en conséquence se faire par MP. La seule règle est de ne pas m’avoir mis de -1.

J’anticipe éventuellement directement ceux qui pourraient avoir comme réaction que c’est "puéril" ou que sais-je: Vous êtes certes libre de le penser, mais pour ma part, il est question d’être JUSTE: Votre propre comportement à une influence sur le comportement que les autres auront envers vous. Et vous pouvez être assuré que ce sera le cas avec moi (la preuve).

Dernière modification par Mevo (30/03/2017 14h06)

Hors ligne

 

#3085 01/04/2017 22h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   155 

Mevo, merci pour vos interventions et leur pédagogie ! Comme soulevé par q2000, êtes-vous à l’aise avec l’éventail possible des ’corporate actions’ et leurs impacts respectifs sur ces instruments ?

Il me semble par exemple qu’un versement de dividende n’impacte pas nécessairement le cours du Call.

Avec Lampert il faut probablement s’attendre à pas mal de choses côté ’Corporate actions’ dans les mois à venir (vente d’un milliard d’immobilier, potentiel spin off etc..)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#3086 02/04/2017 08h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

De rien Thomas. Oui, je suis à l’aise. Est-ce que c’est 100% sûr et garanti ? Non. Comme déjà dit plusieurs fois, la règle générale est que tout ce qui est EXCEPTIONNEL (y compris un dividende) est normalement ajusté au niveau des options.

Je suis assez confiant, parce que j’ai toujours constaté que ça a été le cas dans le passé. Vous pouvez même vérifier pour les spinoffs Sears, ça a bien été le cas.

Hors ligne

 

#3087 02/04/2017 18h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   30 

De tête les options avaient été ajustées pour le soin off de LE mais pas pour les droits SRG.

Hors ligne

 

#3088 02/04/2017 18h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

De tête, j’en sais rien, mais en vérifiant l’historique:

NEW DELIVERABLE PER CONTRACT:
1) 100 Sears Holdings Corporation (SHLD) Common Shares
2) 100 Seritage Growth Properties Rights (SRG RT)

Source: 36925.pdf

Hors ligne

 

#3089 03/04/2017 10h24 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   142 

Oui généralement les options sont plutots bien ajustées à chaque corpotate action mais quand c’est une émission de droits c’est un peu embêtant car c’est ajusté d’un truc "perrissable"

donc oui pour SRG le "contract deliverable" avait bien été ajusté en incluant les droits mais une fois que les droits sont devenus caducs, les options ont été bien sûr ré-ajustés

Ainsi pour moi dans un tel cas on peut:
1. soit vendre l’option avant le détachement effectif du droit pour pas s’embêter
=> a priori c’est ce que je ferai sauf pb énorme de liquidité/mispricing des options

2. soit la revendre  pendant la période de cotation mais attention lors de telles periodes il cohabite plusieurs variantes de l’option (avec droist attachés, sans droits etc..). bref pour moi il y a un risque supplémentaire de liquidité et d’anomalie de pricing de ces options (mispricing dans les deux sens sans doute, car l’option dépend des 2 sous jacents: stock + droit souvent très volatil)

3. soit l’exercer pendant la période de cotation du droit => on perd la valeur temps du call et il faut le cash

mon pointc’était pas de dire "c’est la fin du monde" mais plutot: "c’est un peu relou car on va devoir avoir une gestion active de ses options et soit se prendre le spread du bid/ask soit perdre la valeur temps et devoir mobiliser du cash en les exercant".
bref, ça a un impact (peut etre faible et non signifiant) sur le "long synthétique" (vente put HA call au même strike/echéance)

Dernière modification par Q2000 (03/04/2017 10h45)

Hors ligne

 

#3090 03/04/2017 13h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

Q2000 a écrit :

c’est un peu relou car on va devoir avoir une gestion active…

Q2000, c’est juste. Je suppose qu’on peut considérer que le synthétique à la base est un peu de la "gestion active", et que c’est là la continuité. La "gestion active" a bien un certain nombre d’inconvénients (temps passé, frais de transaction, parfois un risque supplémentaire, etc.). Si on ne veut pas s’embêter, on va long l’action.

Ca me fait penser qu’on en revient au final au "there is no free lunch": Rien n’est effectivement jamais totalement gratuit.

Hors ligne

 

#3091 04/04/2017 23h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   343 

Nouveau record me semble-t-il : 114 % aujourd’hui pour le taux d’emprunt de SHLD. Déjà à 40 % on trouvait ça énorme !


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#3092 04/04/2017 23h58 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   182 

Une question /hypothèse technique.

En cas de correction boursière sérieuse oude remontée des taux, l’impact important sur les comptes sur marge nécessaires aux shorteurs peut il precipiter un short squeeze?


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#3093 05/04/2017 00h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Banni
Réputation :   381 

MV, une grosse correction peut mettre une pression sur les comptes des shorteurs (comme ceux de tout le monde), mais ça me semle très peu probable. Et pour ça, il faut qu’ils aient beaucoup d’autres positions longues. Les taux (de la FED, si c’est de ceux-là dont vous parlez) n’ont que peu d’impact.

Le taux de location est celui qui a le plus gros impact, mais il est effectivement déja élévé de façon assez délirante comme le mentionne JL. Pourvu qu’il augmente encore et encore, c’est l’intérêt des LONGs en tout cas.

De toute façon, c’est bien bête, mais ce qui met le plus la pression sur les shorteurs, c’est que l’action qu’ils shortent MONTE … Là, il y a un éventuel effet cercle vicieux: De plus en plus se couvrent, tout en faisant monter le prix, ce qui en force d’autres à se couvrir … Quoi qu’ils peuvent bien être confiants et shorter encore plus à un prix plus élevé, mais là, c’est le taux de location qui est dissuasif.

SHLD est dans une bonne situation / configuration CONTRE les shorts: Le cours grimpe et le taux de location est démentiel. Si le tout est encore éventuellement saupoudré de bonnes nouvelles (je ne vois pas bien lesquelles, mais sait-on jamais), un long peut difficilement vouloir mieux.

Hors ligne

 

#3094 05/04/2017 13h49 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   142 

question bête: quand on dit le taux d’emprunt est de X%. A quelle assiette cela s’applique t-il? j’imagine que ça doit etre proche de la valeur de marché quotidienne (cloture ou autre moyenne)

ainsi si on emprunte pour VAD à 10 au taux de 50% et que le lendemain l’action vaut 20 et que le  taux passe à 100%

=> les interets journaliers font x4?

Dernière modification par Q2000 (05/04/2017 13h50)

Hors ligne

 

#3095 05/04/2017 14h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   343 

A chaque fois que j’ai regardé et que j’ai fait le calcul, les intérêts reçus par jour correspondaient effectivement au cours du jour x le taux d’intérêt / 365.

Et donc oui les intérêts font x4 dans votre exemple.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#3096 05/04/2017 15h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

D’accord avec JL, et pour être précis, le taux s’applique au collatéral (donc c’est un peu plus favorable), et dans mes calculs je trouve systématiquement un taux effectif légèrement plus élevé que celui donné par IB (précisément 101,4% du taux annoncé).

Hors ligne

 

#3097 06/04/2017 19h32 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Edit: NicoZ
Oui, ce point a déjà été abordé sur le forum je ne sais plus où. Les utilisateurs de marge donne le droit à IB d’utiliser leurs titres comme bon lui semble, entre autre pour des locations de titres. C’est un des inconvénients de la détention en "street name" et de la marge, vous n’êtes pas vraiment possesseur de vos titres en cas de faillite du broker.

Autre point pas clair:

Je prête des titres en USD.
j’ai 10K de marge en USD, et 10K EUR de liquidités. (compte à l’équilibre).

Dans ce cas je recevrai les sommes relatives au prêt de titre?

Hors ligne

 

#3098 06/04/2017 19h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Oui, IB convertit toutes les devises en USD et à partir de là détermine "the cash debit balance", si elle est positive IB ne loue pas vos titres pour son compte.

Tout est expliqué dans le paragraphe "How does IB determine the amount of shares which are eligible to be loaned?" de ce document:

Hors ligne

 

#3099 12/04/2017 18h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   343 

Il y a un truc qui m’échappe avec les options. Quand SHLD était à 10,3 $, j’ai acheté des call strike 10 $ janvier 2019 à 3,3 $ pièce. Aujourd’hui SHLD est à 13,3 $ et ces call cotent à peine plus cher (4,1 $). Pour les strike 12 et 15 $, c’est pire, ils cotent le même prix que quand l’action était à 10,3 $. Les aurais-je payé trop cher ou est-ce que le prix dépend du momentum du sous-jacent ?


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#3100 12/04/2017 18h13 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   182 

La variation du prix dépend du Delta, c’est à dire la variation de la valeur de l’option lorsque le sous jacent bouge de 1. Très grossièrement c’est 0,5 pour des options proches de la monnaie.

Ensuite il y a la volatilité, qui peut varier dans tous les sens, mais est souvent basse sur les options longue echeance.

SURTOUT votre option est à très long terme, et son principal déterminant du prix est donc la valeur temps, qui n’a que peu bougé depuis cet hiver.
C’est pourquoi la valeur intrinsèque (prix-Strike du call) n’est pas pleinement incrementée dans le prix de l’option, c’est parceque en termes de PROBABILITÉS il est difficile de déterminer si l’action sera au dessus du strike en 2019, elle était bien plus bas encore récemment.

Si l’option rentrait vraiment plus dans la monnaie elle pourrait monter beaucoup aujourd’hui. Sinon, dans ces niveaux proches du strike, elle ne bougera pas trop avant qu’on se rapproche de l’échéance (et on perdra peut-être en valeur temps ce qu’on gagnera en valeur intrinsèque et volatilité !)


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech