Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#2601 20/12/2016 09h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

@Oliv21.

Votre warrant vous donne le droit d’acheter 1.1 action au prix de 25.68$ par action.

Vous débourserez donc 28.51$ pour 1.1 action.

De ce que je comprends 10 warrants @25.68 = 11 call @25.68

Hors ligne

 

#2602 20/12/2016 11h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Pour le 1.11, je me suis au départ juste basé sur ce que m’affiche IB sans chercher plus loin :
DEC 15 ’19 25.686 Call (NASDAQ,SELF, 1,11).

En vérifiant, il me semble qu’il y a bien un double ajustement de prévu dans le prospectus SHLDW, donc IB ne raconte pas de bêtises : à la fois sur le prix d’exercice et sur le nombre d’actions. Pour faire simple, si on prend le spinoff de SRG, l’ajustement doit aussi tenir compte du cours  de SHLD au moment du spinoff (plutôt 40 que 28,41) et de la fair value estimée du droit de souscription.  Ca n’a pas impacté que le strike.

@JeromeLeivrek
Peut-être que vous avez oublié d’envoyer à IB des chocolats  ?
Non vous avez raison, je prête tous les jours depuis le 08/12 au moins les 3/4 de ma position SHLDW. Mais je n’ai effectivement rien loué du 01/12 au 08/12 wink (et  je ne perçois que la moitié du taux, je suppose que certains arbitragistes -pas en herbe- peuvent faire mieux). Il faut effectivement se baser sur un taux bien plus faible.

@Oliv21
Pour les valos d’options, vous trouvez pleins de pricers en ligne ou de code source si vous cherchez sur google "american option pricer".
Vous avez par exemple quelques exemples excel et explications à cette adresse
http://investexcel.net/american-options-excel/

Sur le comment c’est calculé, beaucoup des calculs se basent sur la formule de Black-Sholes, pour laquelle il y a plein de littérature disponible. Elle repose sur des hypothèses de distributions normales et prend notamment en entrée le cours, la durée, le strike, la volatilité, le taux sans risque. Elle ne s’applique en théorie qu’aux options européennes (exerçables à l’échéance), il faut donc ajuster un peu pour des options exercables à tout moment et tenir compte des distributions de dividende.

Une autre famille de pricers utilise des arbres (binomiaux, trinomiaux,…). L’approche peut peut-être vous sembler plus intuitive. Pour vous donner une idée sur un arbre binomial, vous construisez un arbre avec des branches en partant d’aujourd’hui (noeud initial) et d’un cours de sous-jacent actuel (actions SHLD par exemple). Vous pouvez considérer que chaque pas correspond à un jour (même si en pratique on fait plus). Chaque  noeud peut avoir 2 branches et donc 2 fils. La banche 1 correspond à la probabilité que le cours du sous-jacent augmente d’un certain montant (fonction donc de la volatilité quotidienne), la branche 2 qu’il baisse. La valeur d’un noeud est calculable comme une espérance mathématique (somme des proba x valo de chaque noeud fils). Si vous déroulez l’arbre jusqu’à la date d’échéance, vous pouvez calculer la valeur des noeuds "finaux" (pour un call cours - strike pour les noeuds au dessus du strike, 0 sinon). et vous pouvez remonter en arrière (induction) dans toutes les branches pour obtenir la valorisation du noeud initial.

Vous n’avez pas besoin de faire tous les calculs vous-même (par contre il vaut mieux comprendre les principes), les pricers en ligne ou bouts de code récupérables feront ça très bien.

Hors ligne

 

#2603 20/12/2016 11h31 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   60 

@prix:
oui, nous sommes d’accord. Le warrant donne le droit d’acheter 10% de plus d’action. Ceci a réduit le strike de 28,4$ à 25,6$.

Dans la simulation de rodeo, il faut donc considérer le warrant avec son nouveau strike de 25,6$ )et ne plus tenir compte de la dilution des 10%).
D’ou mon interrogation sur le détail des calculs car la colonne "coeff" ne devrait pas être un paramètre du calcul.

Hors ligne

 

#2604 20/12/2016 12h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

Je ne pense pas oliv21.

Pour moi 1 warrant vous permets d’acheter 1.1 Action au prix de 25.6$ par action.

En gros vous débourserez 28.51 pour 1.1 Action.

Selon moi on a bien 11 call @25.6 = 10 warrant @25.6

A échéance égale, strike égal et hors possibilité de location la valeur d’un warrant sera plus élevée que celle d’un call.

Le spin off a eu 2 effets
-baisse du strike
-modification de la quotité.

Après c’est assez marginal et c’est pas ce qui va me rendre riche, car selon toute vraisemblance actuellement il n’a pas beaucoup de chance de pouvoir être exercé smile

Hors ligne

 

#2605 20/12/2016 18h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

oliv21, j’ai aussi répondu plus haut.

Les détails sont fournis dans le propectus SHLDW (c’est un peu pénible à lire)
https://www.sec.gov/Archives/edgar/data … d424b5.htm

A ce que je j’ai compris, vous avez un mécanisme de double ajustement à la fois du strike et de la quotité.

Exemple si au moment du spin-off SHLD cotait a 40 et que la fair value du droit a été estimée à 5 par le board (j’ai la flemme de rechercher les valeurs exactes, c’était dans ces eaux là) :

nouveau strike = 28,41 x (40 - 5) / 40 = 25,569
nouvelle quotité = 1 x 28,41/25,569 = 1,11

si vous ajustez uniquement le strike en % (de 35/40 dans l’exemple), vous pénalisez a priori les détenteurs de warrants (puisque le droit "valait" 5 et pas 28,41 - 25,569 = 2,84). d’où l’ajustement simultané de la quotité.

Dernière modification par rodeo (20/12/2016 18h02)

Hors ligne

 

#2606 20/12/2016 21h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   331 

rodeo a écrit :

si vous ajustez uniquement le strike en % (de 35/40 dans l’exemple), vous pénalisez a priori les détenteurs de warrants (puisque le droit "valait" 5 et pas 28,41 - 25,569 = 2,84). d’où l’ajustement simultané de la quotité.

Non ce n’est pas ça.
Le but des deux ajustements est différent.
1. Pour ne pas pénaliser les détenteurs de warrants, le strike est diminué dans le même pourcentage que l’action (votre (40-5)/40), et pas dans la même valeur absolue (votre 2,84 ne peut pas être comparé au 5).
2. Pour garder le même montant cash reçu par la société en décembre 2019, le nombre d’actions est augmenté en proportion inverse.

En résumé (et en accord avec Pryx): avec 1 warrant, vous pouvez achetez 1,1 action en déboursant 28,51 $ au total (vous payez donc 25,6 $ par action).

Pour une fois, j’ose dire que tout est expliqué en détail dans mon article, partie "ajustement des droits".


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#2607 21/12/2016 00h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Tout à fait, tout est clairement expliqué dans votre article, vous faites bien de le rappeler (et je plussoie sur la qualité de votre blog). J’étais d’ailleurs en train  de chercher tout à l’heure où j’avais bien pu lire des explications très claires sur le sujet. J’aurais mieux fait de m’en rappeler, ça m’aurait évité de relire le prospectus.

Mon explication n’est pas très bien formulée, mais ne me semble pas si fausse que cela si l’on prend le point de vue d’un détenteur de warrant. Pour détailler un peu plus : si au moment du spin-off, votre warrant cote 22, et que vous ajustez juste le strike de 2,84 (avec une formule qui ne tient pas compte ni de ce cours de 22 ni du strike avant spin-off), vous défavorisez le détenteur de warrant dans cet exemple. En effet, après spin-off, l’action va chuter à 35, ce qui aura pour conséquence malheureusement que le cours du warrant (très ITM) devrait chuter de plus de 2,84. L’ajustement de quotité permet aussi de corriger cela. J’ai juste pris un raccourci dans mon explication initiale. Il n’empêche qu’un détenteur de warrant risque au final une baisse du cours du warrant de  (delta x 5 - 2,84) s’il n’y a pas d’autre forme d’ajustement.  Et comme 1 > delta >>> 0,5 ici, ça n’est pas bon pour lui.

@Oliv21 : comme pryx l’a expliqué, le coeff de 1,11 n’est pas un input de valorisation, mais doit être pris en compte pour rendre les choses comparables. J’ai donc juste appliqué ce  coefficient après valorisation pour rendre comparable les options  et le warrant. Le titre de ma colonne aurait du être valo x coeff pour que cela soit plus clair. L’effet du coeff est  de toutes façons faible.

Bon, maintenant qu’on a arbitré ou qu’on envisage d’arbitrer tout ou partie de nos positions SHLD ou  SHLDW vers des LEAPS, cette discussion est moins utile… 

Il faudrait plutôt se demander ce qui se passe en cas de spin-off pour une option (une vente étant sans impact, sauf s’il y a détachement spécial de dividende). Dans mon esprit, si on avait détenu des calls au moment du spin-off de SRG, on se serait retrouvés avec des options ajustées donnant le droit d’acheter 100 SHLD et environ 33 SRG (pas d’ajustement du strike). L’existence de ces options ajustées, qui vivent leur vie mais un peu à part, peut poser des problèmes de liquidité et des difficultés à les revendre. C’est bien ça ?

Hors ligne

 

#2608 21/12/2016 09h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   139 

Rodéeo a écrit :

Dans mon esprit, si on avait détenu des calls au moment du spin-off de SRG, on se serait retrouvés avec des options ajustées donnant le droit d’acheter 100 SHLD et environ 33 SRG (pas d’ajustement du strike). L’existence de ces options ajustées, qui vivent leur vie mais un peu à part, peut poser des problèmes de liquidité et des difficultés à les revendre. C’est bien ça ?

non ce b’est pas ça. justement c’était le point d’une de mes remarques plus haut

Regardez les notices du OCC (en gros l’organisme gérant la compensation de la plupart des options US)
=> dans le cas d’une option SHLD détenue avant l’emission des droits SRG, l’ajustement c’est fait en ajoutant dans le "delivrable" du contrat 100 droits SRG.
Inutile de vous dire que pour en voir le couleur du droit il fallait donc exercer l’option. Une telle émission de droits est donc un gros inconvenient pour des leaps vs le warrant. Il faut l’avoir à l’esprit

cf. premier lien google
https://www.google.fr/search?q=option+a … AUsQvwUIEQ

ps: stephbanquophobe m’a l’air de qqqun de "structurellement" compliqué dans sa tête.. j’ai pas bien compris sa remarque… d’ailleurs je ne me rappelle pas avoir vu une contribution intéressante de sa part sur la file sears.. too bad

Dernière modification par Q2000 (21/12/2016 09h42)

Hors ligne

 

#2609 21/12/2016 10h27 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

J’avais zappé votre lien, désolé si j’ai fait une redite.

C’est clairement décrit et ça n’est effectivement pas jojo.

"The underlying price for SHLD1/1SHLD1 will be determined as follows:
SHLD1 = SHLD + 0.30 (LE) + 0.0236 + SRG RT

When the Rights expire, further adjusted SHLD1/1SHLD1 options will be further adjusted to no longer call for the delivery of the Rights. No adjustment will be made to the adjusted contracts to compensate
for any in-the-money value the SRG RT Rights may have at the time of their expiration."

Le document rappelle aussi ce qui s’est passé avant  (pour LE, avec un traitement différent de celui fait pour SRG) :
Options ajustées SHLD1 donnant droit à SHLD + 0,30 LE + du cash pour 0,0236 (anecdotique, mais peut-être aussi léger frottement fiscal?).

C’est vrai que c’est à intégrer dans la balance.

Hors ligne

 

#2610 21/12/2016 11h02 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   110 

De bonnes discussions intéressantes sur ce sujet pour la plus part, que se soit optimistes ou pessimistes. La discussion sur les Warrant pourrait peut-être être déplacée, le sujet deviendrait plus clair.

Je pense que les pertes sont au moins en partie volontaires car cela permet de fermer plus de magasins sans protestations. D’ailleurs Sears a beaucoup moins dépensé en maintenance des magasins que la concurrence et cela montre que Lampert abandonne une bonne partie de l’activité distribution. Cela a commencé bien avant que Sears soit en pertes.

Il est aussi vu que le spin off avec droit de Seritage était une bonne affaire pour le souscripteur qui est… Edward Lampert, vu la création de valeur dans Seritage. Il n’est pas certain qu’il ait pu faire ce spin off en cas de Sears profitable. Ce que Lampert pert d’un coté il le gagne de l’autre, c’est quand même pas une situation aussi simple que "Lampert est un clown, c’est la panique".

Cela dit il est probable que le processus fut volontairement enclenché mais que Sears soit dépassé par les pertes actuelles et poussé dans ses limites.

Pour Shop you way, la profitabilité est complexe à évaluer à cause du système de points.

Un argument que l’on entend souvent est que ce n’est pas Amazon, que cela ne sert a rien de concurrencer Amazon. Cet argument est selon moi éroné. Premièrement car Shop your way fonctionne sur un système de points qui attire une clientèle différente, plutot du type couponing, et peut être aussi intéressée par d’autres aspects que la clientèle d’Amazon.

Ensuite il y a de nombreux sites marchands dans le monde qui fonctionnent très bien et à profit sans être des Amazon. Qu’ils soient de Niche ou pas. Et l’habitude, une fois que l’on est membre et que l’on a l’application, est importante dans le choix de site.

Je pense que shop your way est bien parti pour devenir l’application de référence pour une clientèle type qui aime le concept de points. Les récents partenariats montrent une montée en puissance. Il y a beaucoup de marchands externes à Sears sur la plateforme.

Difficile d’y donner une valeur actuelle mais dire que c’est zero est exagéré. Il y a une option de valeur importante. Ce qui est certain c’est que Sears investit beaucoup dessus.

Hors ligne

 

#2611 21/12/2016 11h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Administrateur
Réputation :   1564 

En tout cas, la centaine de pages de cette file va devenir un cas d’école quand Sears entrera au chapitre 11, ou au contraire, annoncera qu’elle redevient profitable…

Sur Corner of Berkshire & Fairfax Message Board, la discussion fait presque 900 pages, mais, un peu comme ici, est de moins en moins animée, même les irréductibles semblent avoir abandonné.

Pour l’heure, le bilan Sears c’est quand même ça (et Orchard Supply Hardware qui a fait faillite n’apparaît pas) :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_sears-20161221.gif

Et aussi catastrophique que paraît le graphique, il est encore avantageux, car si on le prolonge d’une année avant, on est sur du -80% quand dans le même temps les marchés américains se sont envolés :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_sears-bis-20161221.gif

Il n’y a que Seritage qui est positif (+27% depuis l’IPO), mais pour rappel, il a fallu aux actionnaires de Sears repayer pour avoir des titres.

Même si chacun est responsable de ses investissements, sincèrement, le forum se serait sans doute mieux porter si cette discussion n’avait jamais eu lieu…

Hors ligne

 

#2612 21/12/2016 12h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

@Bullebier, je suis d’accord avec vous.

Je pense également que Amazon ne peut pas être partout ni tout faire, et il reste de la place pour d’autres.

Toutefois, n’ayant pas moi même tester SYW je m’en réfère aux avis tiers, et apparemment le site ne fonctionne pas très bien… erreur de commande; lourdeur du processus de point etc..

Ca reste perfectible, mais j’ose espéré que tout ceci sera réglé en cas d’usage massif car il n’en faut pas plus pour décourager les utilisateurs si tel est le cas, et malheureusement définitivement….

A ce jour :

La Capitalisation est de 1Mds.
Les dettes long terme (hors retraite) : 4.8Mds

Coté Actif il y a :
Des immo en valeur brute de : 5.7Mds auquel j’enlève 1.3Mds pour l’équipement soit 4.4 Mds
Un ensemble de marque pour 1.9Mds au bilan mais ca doit pouvoir se négocier 3 Mds à la casse

Je pense que la bête est encore vivante, pour un petit moment. De la a y voir une valeur de 100$ l’action je crois pas mais dire qu’actuellement le prix décote sur la valeur pourquoi pas.

La marge du Q3 est horrible mais sans doute un effet déstockage des magasins fermé cet été. (C’est pure supposition)

D’autres part, la baisse des SSS à mon sens est dans une certaine mesure l’effet de SYW.
Le CA comptabilisé sur cette plateforme tient compte des réductions, en d’autre terme, la baisse du CA est donc plus un effet prix qu’un effet volume.
L’idée serait donc de faire augmenter le CA de la plateforme pour permettre de couvrir les frais ad-hoc.
Je n’ai absolument aucune idee du CA via Shop your way, ni aucune idée des charges que peut avoir cette structure.
Lampert doit bien avoir un tableau excel qui lui donne ce genre d’information… si il persiste dedans il doit y avoir des raisons.

Peut-être que les magasins SEARS ne seront plus comme actuellement, plutôt centré sur une gamme de produit précis, et avec possibilité de récupérer tous les autres articles commandés sur SYW qui viendront d’autres marchands.

Franchement, c’est un business case intéressant, il me tarde de voir la suite, et la fin…

Après il est fort probable également que Lampert n’y comprenne rien, et qu’il soit ’on tilt’ et qu’il crame tout ce qu’il peut.

Hors ligne

 

#2613 22/12/2016 19h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   32 

Il y a eu plusieurs époques Sears

Dans ma jeunesse on prenait le catalogue, le téléphone et on commandait, c’etait facturé sur notre compte Sears , a la fin du mois on payait , la marchandise etait livré par un camion sears qui revenait si besoin etait. On recevait un gros catalogue, les catalogues saisonniers et chaque semaine un mini catalogue avec les soldes en cours.

Puis ils ont arreté de livrer a la maison, il fallait aller dans un dépôt Sears , généralement un petit détaillant , comme il y en avait de partout ce n’etait pas génant; sauf que leur nombre a diminué et le plus proche de chez moi est maintenant a 5km  (j’habite une ville assez grosse) , en résultat je n’achete plus chez Sears ou très très peu. De plus généralement ils nous facture la livraison.

La partie financière a eté transférée a la banque Chase  (il y a quelques années) d’autres problèmes ont debutés , ils n’etaient pas a date pour crediter les retours de marchandises et harcelaient pour le moindre retard de paiement  (souvent non du car la marchandise avait été retournée).

Quand aux essais de commande internet , ils se sont terminés au téléphone.

En résultat ma femme n’achète plus chez Sears depuis plusieurs années , a part quand on passe dans un magasin et qu’il y a un produit en grosse vente et qui nous tente.

Quand vous achetez un produit quel qu’il soit le nom Sears est loin d’être le premier nom  qui vient a l’esprit, si je veux des chaussures sports je  vais  dans un magasin spécialisé pas chez Sears, idem pour les vêtements, livres etc…  les outils j’ai beaucoup de vieux outils craftsman made in USA d’exellente qualité sauf que les nouveaux sont plutot ordinaires , je vais donc ailleurs…

Pour les plus jeunes Sears est synonyme de ringard et je n’en connais pas qui y vont sur une base régulière, au Sears ou je vais la clientèle est plutot d’un certain âge dans un magasin qui est plutot vide au niveau clientèle .

Je vois mal comment Sears pourrait repartir du bon pied et eviter la faillite que même les employés attendent . SHLD vient de passer en bas de 10$  un autre malheur pour l’action, quand a Sears Canada (SCC) ce n’est pas mieux il a divisé par 15 en sept ans , rien de trés bon pour le petit investisseur.

Hors ligne

 

#2614 22/12/2016 22h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Des courageux osent acheter quelques actions ?

Dernière modification par Reitner (22/12/2016 22h49)

Hors ligne

 

#2615 22/12/2016 23h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   109 

Je pense également que Amazon ne peut pas être partout ni tout faire, et il reste de la place pour d’autres.

Yes mais les autres s’appelle walmart, costco,target, macy, jc penny, etc etc.
Il y a un peu trop d’autre,  trop de retailler aux us avec une guerre des prix et service suicidaire pour les plus faible.

Hors ligne

 

#2616 23/12/2016 10h10 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   102 

Vous avez raison, mais mon propos était plutôt de dire qu’il y a de la place pour d’autres acteurs que AMAZON.

Si SYW arrive a fonctionner correctement et sur un système un peu disruptif (mot à la mode), il peut trouver son public, enfin je l’espère wink

Hors ligne

 

#2617 23/12/2016 18h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

La descente aux enfers continue!!! on passe sous les 9 $!!

Hors ligne

 

#2618 23/12/2016 19h44 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   35 

Plus de 15 millions de titres en short au 30 novembre 2016 pour un flottant theorique en dessous de 20 millions de titres.

Un titre en dessous de 9 $ la plaisanterie continue et une capitalisation inférieure à 1 Md$

Encore un effort et je vais en racheter un peu vers zero


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#2619 24/12/2016 13h29 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   136 

InvestisseurHeureux a écrit :

Même si chacun est responsable de ses investissements, sincèrement, le forum se serait sans doute mieux porter si cette discussion n’avait jamais eu lieu…

Je ne suis pas de cet avis , j’ai trouvé cette discussion très enrichissante psychologiquement .Même si certains aimeraient surement enterrer bien profondément ce dossier , je pense qu’il a réellement apporter quelque chose de fort au forum et à ses membres .

La Capitalisation est de 1Mds.
Les dettes long terme (hors retraite) : 4.8Mds

Coté Actif il y a :
Des immo en valeur brute de : 5.7Mds auquel j’enlève 1.3Mds pour l’équipement soit 4.4 Mds
Un ensemble de marque pour 1.9Mds au bilan mais ca doit pouvoir se négocier 3 Mds à la casse

Vu cet évaluation on dirait que les actifs de Sears vous intéressent  donc pour compléter l’exercice il va falloir se mettre dans la peau de Lampert et trouver une solution concernant l’avenir des milliers d’employés de Sears avant de pouvoir toucher le pactole car ils représentent une partie importante de l’équation .

, n’ayant pas moi même tester SYW je m’en réfère aux avis tiers, et apparemment le site ne fonctionne pas très bien… erreur de commande; lourdeur du processus de point etc..

SYW  c’est quoi déjà ce truc ? A oui, je me souviens c’est une invention d’Eddie pour susciter de l’espoir et du rêve .

Dernière modification par vbvaleur (24/12/2016 13h35)

Hors ligne

 

#2620 24/12/2016 14h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   104 

vbvaleur a écrit :

je pense qu’il a réellement apporter quelque chose de fort au forum et à ses membres

A mon avis cette discussion a apporté les choses suivantes :
- des clients à l’IF au début du moins, et les polémiques y sont pour quelque chose ! Dites du mal ou du bien mais parlez de moi !
- la démonstration que même les meilleurs (et donc les autres) peuvent se vautrer lamentablement dans la durée
- la démonstration que finances et ego ne font pas bon ménage
- la nécessité de se diversifier

Dernière modification par bajb (24/12/2016 14h09)


Parasite assumé, reconnaissant et partageur (un peu moins)

Hors ligne

 

#2621 24/12/2016 14h31 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   109 

D’accord avec bajb et vbvaleur :

Ce que j’ai appris de sears est que faire un all in ou mettre 30% de son portefeuille sur une valeur grahamesque est trop risqué pour moi.

Hors ligne

 

#2622 24/12/2016 15h16 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   26 

Même conclusion qu’écrit juste ci-dessus :
- même si l’investissement paraît évident - ne pas mettre plus de 5% sur un titre.
- les conseils "d’inconnus" sur le net, ça vaut ce que ça vaut. (Même si il y a une différence d’intégrité et de sophistication entre Sergio et Nicolas Bazard)

Bonnes fêtes à tous


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#2623 24/12/2016 17h56 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   33 

Il faudrait d’ailleurs peut-être renommer la file par "Sears: une value trap?" :-)

Hors ligne

 

#2624 24/12/2016 19h00 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Attendez au moins que le mort soit mort avant de le mettre en terre.

Je fais parti des personnes qui ont investi un peu trop sur Sears, et je suis d’accord que pour le moment ça ne semble pas bien parti du tout.

Cependant, si on veut faire un exercice d’évaluation honnête de l’exercice (rendement pitoyable pour le moment, et qui restera sans doute pitoyable), il faut intégrer 3 éléments:
-  les ventes de droit de Seritage (15% de mon investissement par exemple),
-  l’appréciation de dollars (coup de chance pas prévu mais bienvenu.), qui a investi en € n’a pas profité de la hausse du Dollars.
- les warrants distribués lors de l’émission obligataire (qui côte à 90% - pour le moment le marché semble croire qu’il va revoir son argent). Ce n’est pas mon cas, mais certains les ont vendus.

Sears a pour le moment des actifs qui se compte en milliards, et um capi de moins de 1 Milliards.
Peut être (sans doute?) que Lampert va bruler les actifs jusqu’au dernier.
Cependant, il faut s’attendre à de la volatilité sur le titre avec les positions Short, et en fonction des nouvelles qui arriveront sous peu (vente de KCD, Immobilier, autre?).

Dernière modification par NicoZ (28/12/2016 13h34)

Hors ligne

 

#2625 24/12/2016 19h46 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   110 

Qu’y a t’il de changé sur la thèse depuis que Sears a commencé être suivie sur le forum et que tout le monde ou presque était enthousiaste ?

-Sears fait toujours des pertes - Les pertes se sont accentuées - mais au font pas de gros changement
-Sears developpe toujours ShopYourway - pas changé sinon une accélération des investissements.

-Sears a revendu de l’immobilier à Seritage pour 2.8 Milliards de $ en permettant aux actionnaires d’être préférentiels (personnellement une plus value de près de 100% avec un coup de pousse USD). Donc Sears a moins d’immobilier en propre.
-Sears a fermé 500+ magasins

Le prix de l’action a baissé.

Néanmoins la thèse de transformation et d’actifs productifs cachés dans la holding est toujours en place. Il est clair que la compagnie liquide maintenant ses magasins.

Soit on est negatif depuis le début sur l’action et on est logique.
Soit on est optimiste sur la transformation.

Mais si on passe d’optimiste à pessimiste c’est que l’on ne sait pas pourquoi on était positif. Pensait on que en 6 mois 1 an, la société aux 2000 magasins plus ou moins obsoletes allait faire un profit? La réponse on la connait tous.

Le cours a court terme peut très bien s’écrouler car il représente l’offre et la demande de titres. Ce qui dépend du sentiment des investisseurs. Il n’y a qu’à voir sur cette file le sentiment. C’est un cercle auto réalisateur.

A long terme il rejoindra la valeur bénéficiaire qu’il restera lorsque les activités déficitaires auront été liquidées. Reste à savoir ce qu’il restera.

Selon moi, dans un point de vue très pessimiste, tout l’immobilier y passe, ainsi que KCD. Je préfèrerais qu’ils ne vendent pas KCD. Mais avec cela, il y a le temps de voir venir…5 ans.

Il reste donc l’online, shop your way, la reinsurance, quelques magasins, la logistique, home services…Si on tire par les cheveux il y a des petites entités comme Sears Parts Direct, Metascale, Sears Auto centre, Wallyhome, Service live, la gestion de guaranties, Monark. C’est pas le business du siècle mais il y a de la valeur.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech