Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+3]    #826 29/05/2021 17h37

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bilan du portefeuille Mai 2021 (39 ème mois de reporting)



Les entreprises de croissance (et plus particulièrement les secteurs technologiques et de l’énergie renouvelable) continuent de corriger ce mois-ci.

Je sais que cette baisse peut sembler longue, voire même interminable. Néanmoins, avec un peu de recul, cela ne fait que 3 ou 4 mois, ce qui est une durée anecdotique devant un horizon d’investissement qui devrait être très long terme (10 ou 20 ans).



On sent vraiment que le marché est pris ponctuellement dans une sorte de guerre intérieure. On peut par exemple voir sur certaines séances des hausses stratosphériques de certaines valeurs (parfois >5% sur la journée), puis le lendemain une baisse de la même amplitude… Il ne faut pas chercher la logique et rester de marbre.



On retrouve parfaitement ici l’image que Benjamin Graham donnait à la bourse dans son livre L’investisseur Intelligent (en la personnifiant) avec Mr. Market qui est soit totalement euphorique, soit complètement dépressif. Il vient toquer tous les jours à votre porte avec de nouveaux prix. Heureusement, nous n’avons nullement besoin de faire affaire avec lui chaque jour et pouvons lui claquer la porte au nez, sans risquer qu’il se vexe. On retrouve tout de même ici une forme de schizophrénie assez grave…



Il faut donc continuer de patienter, et investir progressivement sur des actions de qualité. Les cycliques (qui jusqu’à présent tiraient la hausse des marchés depuis le début de l’année) sont selon moi maintenant en surchauffe pour la plupart, avec des valorisations parfois supérieures à l’avant covid, mais des bénéfices toujours en berne. Je pense que cette exagération haussière va bientôt prendre fin, et que le marché va retrouver raison : sur le long terme, les actions montent en raison de leur fondamentaux, par conséquent de leur croissance. Les cycliques ont de très mauvais fondamentaux (peu de croissance, mauvaise rentabilité, dette au bilan…). Il faudra bien que ce mouvement se termine bientôt. Quand ? Personne ne le sait…

Il est en tout cas surement trop tard pour jouer maintenant un rebond cyclique. Il vaut donc probablement mieux s’abstenir


Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim, Eurofins Scientific
🇪🇺 Philips, Genmab, GN Store Nord, ChemoMetec, Revenio, SwedenCare, Diasorin, Rovi, Novo Nordisk, Icon plc
🇺🇸 Idexx Laboratories, Intuitive Surgical, Teladoc Health, Repligen
🌎 Fisher & Paykel, Pro Medicus


Finance :

🇫🇷 Worldine, Euronext, Edenred
🇪🇺 Adyen, Sofina, Talenom, Hypoport, EQT, Titanium
🇺🇸 Visa, Paypal Holdings, MSCI, StoneCo, MarketAxess
🌎 AfterPay


Industrie :

🇫🇷 Air Liquide, Schneider Electric
🇪🇺 Wolters Kluwer, IMCD, Instalco, Steico, Sdiptech
🇺🇸 Trex Company, Generac Holding
🇨🇳 Techtronic Industries


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes, Teleperformance, Pharmagest Interactive, Esker, Soitec
🇪🇺 ASML Holding, Prosus, NetCompany, Evolution Gaming, QT Group, Admicom, Fabasoft, Nexus, Embracer, Spotify
🇺🇸 Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, ServiceNow, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, Etsy, AMD, Fortinet, Autodesk
🇨🇳 Alibaba, Tencent, Meituan Dianping, Sea Limited, Taiwan Semidonductors
🌎 The Descartes System, Xero, WiseTech Global


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇺🇸 GrowGeneration, Boston Beer, Freshpet, Chegg



Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇪🇺 MIPS, BHG Group, Moncler
🇺🇸 Nike, Pool Corporation, Yeti Holding, Copart, Fox Factory, Lululemon
🇨🇳 Anta Sports


Energie :

🇫🇷 Neoen
🇪🇺 Alfen, Grenergy, Solaria Energia, Verbio, Terna Energy, 2G Energy, Scatec Asa
🇺🇸 Tesla, Enphase Energy, Ameresco
🇨🇳 Xinyi Solar, Daqo Energy
🌎 Xebec Adsorption, Greenlane Renewables


Telecom :

🇺🇸 Walt Disney, Netflix.


Immobilier :

🇫🇷 Orpéa
🇪🇺 Cellnex Telecom
🇺🇸 CoStar Group, IIPR, Sun Communities, EastGroup, Rexford, Global Medical REIT




----------------------------------------------------------------------------------------------





----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 146 880€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Rien
 


Achat


 

Scatec Asa (voir descriptif quelques messages plus haut)
 

Renforcement



Alfen (avec un peu de réussite, car sur le point bas autour de 55€ 🙂 ), ETF S&P500 (PE500 Amundi).

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille depuis Janvier 2021 : +8.7%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2021 : +12.5%.
Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2021 : +17.8%.


Le portefeuille reste toujours sous le MSCI World depuis le début de l’année. Comme expliqué plus haut, je pense que le rebond des cycliques est bien amorcé, et j’ai du mal à m’imaginer le voir continuer. Une fois leur rebond terminé, il n’y aura plus rien à en tirer. J’ai donc bon espoir que la rotation touche à sa fin, et que le portefeuille rattrape son retard sur la fin d’année.



Voici l’évolution de l’écart relatif entre mon portefeuille et le MSCI World. Si la courbe monte, cela signifie que mon portefeuille fait mieux sur la période. Si elle baisse, c’est que je sous performe. Cela permet donc de voir facilement comment le portefeuille se comporte en relatif à un indice (ici le MSCI World).



Le portefeuille oscille relativement fort par rapport au World. Il a fait moins bien sur la première quinzaine de Mai, mais mieux sur la suivante. On voit bien ici toute la volatilité et les excès de marché sur les valeurs de croissance.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 421€.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Excellent WE à tous (enfin du beau temps, profitez bien) !
A bientôt.

Hors ligne Hors ligne

 

#827 30/05/2021 21h33

Membre (2020)
Réputation :   83  

Bonjour MrDividende,

Une idée d’entreprise suédoise, vu sur la file de Selden : Thule Group. Belle valeur de rendement (5% sur 2020), pas cyclique, croissance régulière et bonne rentabilité. Ils produisent des coffres et barres de toit, porte vélos, poussettes ou encore des sacs. Qu’en pensez-vous ?


し①√€らŢノらら€Ц尺 - Parrain Bitpanda : 10€ offerts

Hors ligne Hors ligne

 

#828 30/05/2021 23h15

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonsoir L1vestisseur,

Thule Group est en effet une belle entreprise, je l’avais screené il y a quelques mois mais ne l’avais pas retenu (peut-être à tort) à l’époque.

1) le dividende 2020 était exceptionnel, le rendement normal de l’entreprise est plus autour de 2-3%. Un dividende trop élevé sur les scandinaves entraîne tout de même une belle perte fiscale, non récupérable sur PEA (précompte proche des 30% pour les valeurs nordiques).

2) la valorisation est assez tendue avec plus de 20 fois l’EBITDA 2021 pour une croissance qui se tasse dans les années à venir (autour de 6-7%). L’entreprise est aujourd’hui à 70% au dessus de l’avant covid, avec un bénéfice à peine plus élevé. Ce n’est donc peut-être pas le moment le plus opportun pour l’acheter.

Je m’intéresse beaucoup actuellement, pour réduire l’exposition aux techs, à mettre en portefeuille des valeurs dans les secteurs industriels ou de conso discrétionnaires (un peu comme celle-ci par exemple). Le problème c’est qu’elles ont à peu près toutes les mêmes patterns graphiques (un peu comme Thermador, Deere & co) : quelque chose de flat sur les 3-4 dernières années et une explosion après covid (sans que les bénéfices soient fulgurants…). Je passe donc mon tour pour le moment. C’est plutôt le genre de valeur qu’il faut tenter de prendre quand elles sont aux oubliettes des investisseurs.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+3]    #829 31/05/2021 00h15

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   647  

Je partage votre analyse que beaucoup de valeurs industrielles ont explosé ces 6 derniers mois, sans proportion avec la croissance passée ou future des bénéfices. Une partie est un rattrapage d’un désamour de la value, mais l’augmentation des multiples reste criante.

Il faut aller chercher dans les IPOs récentes passées sous le radar pour trouver des valeurs de croissance avec un bon rapport P/croissance/CF.
Je peux vous citer :

- Applovin (outils pour développeurs d’app mobiles)

- Neogames (développement de lotteries en ligne) - un peu chère avec la flambée de cette semaine mais pas tant que ça avec 50% de croissance embarquée

- Concentrix (customer experience - ne me demandez pas d’expliquer)

- Telus International, spin off de l’opérateur canadien (customer experience idem)

- Hayward Holdings, équipements pour la piscine ; je vous laisse comparer les multiples et la croissance affichée au dernier trimestre

- Latham Group, piscines préformées en fibre de verre - publication cette semaine

- Onewater marine, vendeur de bateaux de plaisance. Moins cher et moins exposé que Malibu boats puisque multi-marques

Paradoxalement, il y a 3 valeurs tech dans le Nasdaq 100 qui ne sont pas chères en P/CF avec leur croissance :
- Synopsys
- Workday
- Atlassian

Dernière modification par corran (31/05/2021 19h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#830 31/05/2021 19h28

Membre (2018)
Réputation :   56  

Bonjour,

Je profite de la discussion pour avoir votre avis sur l’analyse des différents domaines d’une action.

Croissance : privilégiez vous ?
- Le niveau du croissance du CA (mini 5%/an) ou sa tendance
- Le niveau de croissance du BNA (mini 5%/an) ou sa tendance
- Le niveau de croissance de l’EBIT (mini 5%/an) ou sa tendance

Par exemple Atlassian sur les futures années (2020 vers 2023) :

- La croissance du CA est élevée (20%) mais a une tendance baissière de 30%
- La croissance du BNA est trés élevée (+100%) et tendance fortement haussière de 300%
- EBIT élevé (30%) mais tendance baissière 30%

Solidité Financière :
Privilégiez vous ?
- Le niveau du croissance du CASH FLOW (5% mini/an) ou sa tendance
- Le niveau de la Dette/EBITDA <2,5 ou sa tendance
- Le niveau du croissance de l’EBITDA (mini 5%/ an) ou sa tendance

Par exemple Atlassian sur les futures années (2020 vers 2023):
- 28% de croissance du CF en moyenne, stable mais baisse (-7%) en 2022
- Dette/Ebitda à -2,5 en moyenne et tendance baissière donc favorable
- Ebitda avec une croissance de 30% en moyenne, stable mais baisse (-4%) en 2022.

PROFITABILITE : Privilégiez vous ?
- FCF/EBITDA > 55% ou tendance
- Niveau de croissance de la marge (mini 5%/an) ou tendance
- MARGE NETTE >5% ou son évolution
- ROE >10 ou son évolution

Atlassian sur les futures années (2020 vers 2023):
- FCF/EBITDA de 120% en moyenne mais tendance baissière de 10%
- Croissance de la marge de 7%/an en moyenne mais baisse de 9% en 2022
- Marge nette de -10% en moyenne, mais tendance haussière de 100%
- ROE 45% en moyenne mais tendance baissière de 15%

Pas évident d’établir des domaines pour chaque action puis d’en faire une bonne analyse.

Dernière modification par gandolfi (31/05/2021 19h29)


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #831 31/05/2021 20h36

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonsoir Gandolfi,

Tous les paramètres que j’étudie sont expliqués dans les liens publiés au dessus de mon screener. Je reste globalement simple car je pense que les critères évidents sont plus efficaces que les critères « miracles » totalement alambiqués.

Pour la croissance, je regarde principalement le CA car c’est ce qui permet de comparer toutes les entreprises entre elles sans se prendre la tête avec les différences de norme comptable et les notions de rentabilité. Je calcule une croissance moyenne sur les prochaines années, je ne prend pas en compte les ralentissements/accélérations. Je pense que cela n’a pas beaucoup de sens de le faire de manière annuelle (contrairement à trimestrielle) car ces prévisions à horizon 2-3 ans sont en grande majorité à l’ouest (certaines entreprises publient généralement mieux que prévu donc les prévisions trop en amont sur ces phénomènes ne sont pas pertinentes).

Je regarde également le BNA mais avec des grosses pincettes à cause des normes comptables et des fluctuations d’une année sur l’autre. Je préfère l’EBITDA ou le Free-Cash-Flow. Le seul intérêt du BNA (qui n’est finalement qu’une écriture comptable) est qu’il est par action, donc tient compte des rachats / dilution, ce qui ne peut pas se voir avec les autres indicateurs bruts.

Pour la rentabilité je combine marge nette (en absolu) et en relatif pour la tendance et voir si l’entreprise gagne en part de marché et profitabilité. Je regarde aussi rapidement le ROE.

Pour le bilan, je regarde surtout le leverage, et aussi la tendance des FCF : je les veux à minima positifs et en croissance pour les entreprises qui ne font pas de BNA.

Dernière modification par MrDividende (31/05/2021 20h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#832 31/05/2021 23h36

Membre (2018)
Réputation :   56  

Je profite de votre retour et de l’intervention de corran pour mieux comprendre.

Si je devais comparer Alphabet et solaredge

Alphabet - Estimation 3 prochaines années sur ZB:
Croissance
- Moyenne evolution CA : 20%   / Tendance -14%
- Moyenne evolution CF : 23% / Tendance -22%
- FCF/VE = 4%

Rentabilité
- Moyenne Marge : 23% / Tendance -2%

Solidité Financiere
- Moyenne Leverage : -1,6 / Tendance -0,2

Solaredge  - Estimation 3 prochaines années sur ZB:
Croissance
- Moyenne evolution CA : 24,5%   / Tendance -9%
- Moyenne evolution CF : 74% / Tendance -88%
- FCF/VE = 1,9%

Rentabilité
- Moyenne Marge : 12% / Tendance 3%

Solidité Financiere
- Moyenne Leverage : -2,25 / Tendance stable

Que peut on tirer de ces ratios ? Mes ébauches d’interprétation.
- La croissance de ces 2 valeurs est élevée (20%), proche avec une tendance baissière
- Forte evolution du CF de Solaredge comparé à google. Il y a une tendance baissière forte du a des estimations en creux pour 2022 sur ZB.
- Le FCF/VE étant le double chez Alphabet, cette valeur parait bien plus intéressante en génération de croissance ?

- Alphabet est 2 fois plus rentable (marge de23%). Mais peut on dire cela directement ou bien est ce un point à pondérer en fonction du secteur. Comment ?

- Le leverage de Solaredge est encore plus faible que Alphabet. C’est donc une entreprise avec plus de trésorerie que Alphabet. Elle est en bonne santé et sans dette comme alphabet.

- Enfin SolarEdge est tres chere avec un VE/Ebitda de 36 comparé à 16 pour Alphabet. C’est à mettre en adéquation avec le FCF/VE qui a aussi un rapport de 2.

Suis je correct ? Y a t’il d’autres infos intéressantes à faire ressortir ?

Dernière modification par gandolfi (31/05/2021 23h37)


PARRAINAGE : DEGIRO, ING, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#833 01/06/2021 07h55

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour Gandolfi,

Si vous voulez étudier une valorisation, c’est EV/FCF qu’il faut regarder et non l’inverse. FCF/EV que vous calculez correspond à une sorte de rentabilité sur la taille d’entreprise, pas forcément très pertinent (FCF/CA aurait plus d’intérêt)


Globalement ce qu’il faut retenir de l’analyse :

- croissance des deux entreprises élevée et assez proche. Ne regardez pas que les prévisions mais plutôt le bilan de 2018 à 2023

- Bonne rentabilité des deux entreprises, avec un large avantage à Google

- bilan de bonne qualité pour les deux entreprises avec de la trésorerie


Jusqu’ici pas de gros écarts. Par contre sur la valorisation il n’y a pas photo, Google se paye 2X moins cher. Donc globalement le choix s’arrête là pour moi. C’est l’avantage des GAFAM actuellement : les fondamentaux sont globalement exceptionnels et leur valorisation assez ridicule par rapport au niveau moyen du marché.

Une dernière chose : je n’ai aucun soucis à imaginer Google continuer de croître à ce rythme (et donc avoir confiance dans les prévisions). Par contre, pour une valeur jeune comme SolarEdge qui a encore tout à prouver, c’est différent. Cela donne encore un avantage à Google : je préfère une croissance « sûre » à une croissance purement hypothétique. C’est bien beau d’avoir des chiffres imprésionnants sur le papier, mais il faut qu’ils se réalisent !

Hors ligne Hors ligne

 

#834 02/06/2021 08h46

Membre (2016)
Réputation :   4  

bonjour MrDividende,

pour dire que le secteur Growth va se "réactiver" au détriment des cycliques et des défensives ,vous surveillez un indice en particulier ou vous surveillez un panier d’actions?

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #835 02/06/2021 17h55

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour Tof91,

Les actions appartenant à une même catégorie (cyclique vs croissance) sont actuellement relativement corrélées, presque indépendamment de la qualité des dossiers.

Cela signifie qu’en grosse maille, suivre un indice « thématique » permet globalement d’avoir une idée sur la performance de ces catégories et donc des titres sous-jacents.

-> Si vous cherchez un indice cyclique, le CAC40 en est un par excellence. Sa composition sectorielle est grosso modo pour les 3 plus gros secteus : 25% conso cyclique, 20% industrie, 10% finance.

C’est d’ailleurs pour cela que depuis le début de l’année, c’est sûrement l’un des indices mondiaux avec la meilleure performance puisqu’il profite à fond du rebond cyclique (à l’inverse comme il ne contient peu de tech et de valeur de croissance, sa performance était catastrophique en 2020).

-> Si vous cherchez un indice croissance, le Nasdaq fait parfaitement l’affaire (et dans une moindre mesure le S&P500).

Depuis le début de l’année le Nasdaq est environ à +7% pour un CAC40 à 18%. J’attends donc de voir le CAC40 stagner (voir baisser), ce qui sera selon moi probablement le signe de la fin du rattrapage des cycliques, puis par conséquent de la reprise des valeurs de croissance.

Les cycliques n’ont pas vraiment des bénéfices qui progressent sur le long terme, elles ne sont donc pas destinées à monter de manière régulière. Peter Lynch l’explique très bien dans One Up on Wallstreet. Ce sont le genre d’actions qui performent brutalement sur de courtes périodes de temps, puis qui ne font plus rien jusqu’à la prochaine crise.

Hors ligne Hors ligne

 

#836 03/06/2021 16h19

Membre (2016)
Réputation :   4  

Bonjour MrDividende,

Merci pour votre réponse:
je ne sais pas si ça vous gêne que l’on échange dans votre file mais voici le lien vers une interview d’hier de P.ARTUS:

Vidéo YouTube



un résumé des idées développées:
-les vaccins semblent OK, ils résistent aux variants
-plus de croissance en Europe en 2022 (5.5% de croissance) qu’ aux états unis mais après 2022 c’est un autre débat…
-ça ne le choquerait pas un CAC à 7000
-Le montant d’épargne cumulé pendant le COVID n’irait pas forcément vers les entreprises mais plutôt vers consommation, immobilier , épargne (désendettement) .
   (un peu un raccourci de dire que l’immobilier ne va pas aux entreprises…)
-forte insistance sur le fait qu’il y a plein de nouveaux particuliers entrés en bourse
-L’ europe en fait autant en terme de montant que les EU concernant les plans de relance
-"bout de Bulle" sur la logistique
-"bout de Bulle" tech aux EU
-"bout de bulle" sur les matières premières
-Convaincu que l’inflation est un épiphenomène
-Salaire horaire aux EU :+0,7% en 1an
-en fin d’année surproduction à nouveau des semiconducteurs.
-L’ europe est en retard sur les EU et donc le marché action va rattraper son retard en Europe

Beaucoup d’assurance et de certitudes dans son discours.

Hors ligne Hors ligne

 

#837 05/06/2021 09h33

Membre (2020)
Réputation :   0  

Bonjour Mr.Dividende,

Une petite idée de cette entreprise en introduction qui m’a l’air dans vos critère ?
PROJET D’INTRODUCTION EN BOURSE
Libellé : NAMR
Code Mnémonique : ALNMR
Code ISIN : FR0014003J32
Marché de cotation : Euronext Growth Paris

Hors ligne Hors ligne

 

#838 05/06/2021 10h40

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour Hash,

De ce que j’ai pu trouver sur internet :

namR, société technologique spécialisée dans la fourniture de données sur les bâtiments à des fins de transition écologique

-> On est donc sur un dossier sur un secteur hype, cela risque donc d’être hors de pris et assez spéculatif et volatile.


La société a réalisé un chiffre d’affaires de 3,6 millions d’euros en 2020, pour 203k€ de bénéfices nets, pour un Ebitda à 0,77 million d’euros, a constitué un endettement de près de 2 millions d’euros et espère lever 8 millions sur les marchés. En cas de succès de l’opération, la capitalisation boursière de namR atteindrait 32,2 millions d’euros.

-> on aurait donc une marge nette de 5,6% (bof pour du logiciel), un endettement assez élevé (ça donne un leverage de 2,6), un prix assez élevé : PER de 158…. et un EV/EBITDA : de ~ 42.


Le produit net des fonds levés permettra le déploiement de l’activité à l’international, le renforcement du leadership technologique de namR, le développement de sa force commerciale, le financement du Besoin en Fonds de Roulement et le remboursement de compte courant.

-> Quand je lis les deux dernières lignes, ça pue un peu…

En conclusion : Je n’aime pas trop les IPO car c’est difficile de se faire un avis sur la base de très peu de chiffres et beaucoup de promesses (l’entreprise promet ici un triplement du CA à horizon 2025). La valorisation va être très élevée dans un contexte incertain de remontée des taux. Je trouve donc cela assez risqué de souscrise à cette IPO.
Personnellement je passe mon chemin.

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

#839 06/06/2021 15h22

Membre (2020)
Réputation :   0  

Bonjour,

Effectivement vu les points démontrés ce n’est pas intéressant.

Avez vous déjà repéré Arvida Group LTD  NZARVE0001S5
Dans le domaine : santé, industrie : maison de retraite
La croissance du CA et EBITDA est bonne
PER correct
Marge Net elevée et stable
ROE et ROA stable

Point négatif :
Endettement élevé mais futurs prévisions à la baisse
Dividende faible ( mais vous ne recherchez pas ça )

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #840 14/06/2021 17h15

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Mise à jour du Screener 14/06/2021


Bonjour à tous,

Après presque une semaine sans internet, mes problèmes de connexions sont enfin réglés depuis ce matin !
C’est dans ces moments là qu’on constate que l’on est vraiment dépendant d’internet pour beaucoup de choses…

J’en profite donc pour publier ici une mise à jour du screener.



Modification depuis dernière version


- Ajout de valeurs Européennes  : Ecomiam (j’ai oublié d’ajouter Scatec mais elle sera présente dans le prochain screener).

- Mise à jour des fondamentaux  : pour toutes les dernières entreprises.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voir ce message pour comprendre comment tous les scores et indicateurs sont calculés.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie Europe :






----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie US :





----------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résultat global que j’obtiens pour la partie World :




----------------------------------------------------------------------------------------------

Bonne soirée à tous.

Hors ligne Hors ligne

 

#841 30/06/2021 10h29

Membre (2020)
Réputation :   13  

Bonjour Mr Dividende,

J’espère que vous allez bien, et que vous profitez de la remontée des entreprises de croissance.

Je viens de découvrir une entité, que je n’ai jamais vu cité sur le forum, et souhaiterais obtenir votre avis, qui est très souvent pertinent.

Connaissez-vous Polygiene AB ? C’est une marque proposant un traitement déposé sur différents textiles limitant les odeurs comme la transpiration (vêtements de sport, serviettes, chaussures, literie, etc.).
Deux technologies :
- Stays Fresh Biostatic empêche le développement de bactéries responsables des odeurs dans la matière. L’ingrédient actif est un biocide à base de chlorure d’argent (est-ce écolo ou toxique ?). Selon la marque, cet ingrédient actif n’interfère pas avec la flore bactérienne de la peau.
- Odor Crunch est une technologie qui capture et décompose les molécules odorantes en provenance de l’extérieur (exemple : odeur de barbecue, cigarette, etc.). Elle est composée à hauteur de 95% d’eau et 5% de silice.

Ces deux technologies peuvent être combinées afin de proposer une barrière totale anti-odeur (transpiration via Stays Fresh et extérieur via Odor Crunch).

De nombreux partenariats ont été conclu avec 200 marques : Patagonia, Adidas, Lafuma, Salomon, YKK (n° un mondial des zip), Fossil, Hugo Boss, Tommy Hilfiger etc.

Le chiffre d’affaires Q1 2021 s’élève à 42 MSEK, en hausse de 141% par rapport à N-1. Le CA de l’exercice 2020 atteint 84 MSEK. C’est à dire que le Q1 2021 représente la moitié de 2020 --> forte croissance de l’activité. En lien certainement avec l’acquisition d’Addmaster, autre société spécialisée dans les technologies antimicrobiens.

L’EPS de 2020 ressort à - 0,08 SEK, tandis que celui du Q1 2021 à 0,25 SEK.

Au Q1 2021, la trésorerie est largement positive, puisqu’elle ressort à 36 231 SEK, sans endettement.

La capitalisation boursière atteint 1,1 Md SEK (35 337 actions en circulation).
Sur 2021, avec une vision optimiste d’un EPS de 0,25 SEK par trimestre (soit EPS = 1 SEK pour 2021), le PER ressort actuellement à 31,5.

Lien du rapport 2020 : https://mb.cision.com/Main/13573/3332326/1406436.pdf
Lien du rapport Q1 2021 : https://mb.cision.com/Main/13573/3341472/1413455.pdf
Lien Google Finance : https://www.google.com/finance/quote/44P:FRA?window=YTD

J’ai tendance à croire que la société pourrait devenir un nouveau Gore-Tex dans le domaine du textile.

Si nécessaire, je pourrais ouvrir un poste dédié à cette action.

Dans l’attente de votre retour,

Bien à toi,

Benjamin

Hors ligne Hors ligne

 

#842 30/06/2021 12h35

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour Benjamin,

Tout va bien merci, le portefeuille profite en effet de la belle reprise des valeurs de croissance (je publierai ici le reporting mensuel ce soir) et passe même devant le MSCI World sur l’année ! Ça fait toujours plaisir, bien que cela ne soit pas le plus important.

Je ne connaissais pas du tout Polygiene AB, sympa comme trouvaille je vais étudier cela plus en détail !
En effet les fondamentaux semblent bons à première vue (croissance, bilan, rentabilité qui commence à devenir correcte…).

Je m’interroge cependant : on voit une explosion des ventes sur Q1 2021 avec des prévisions très haussières pour les années futures, alors que les résultats sont totalement flat depuis 3 ans. Y à t’il une explication à cela ? Un brevet qui vient de tomber ?

On remarque en parallèle une forte hausse du nombre d’actions en circulation (de 20M à 35M sur 2021), y a t’il eu une AK pour financer la croissance ?

La valorisation semble en tout cas raisonnable à 16X l’EBITDA 2021 et la baisse récente en fait un potentiel point d’entrée intéressant.

Je vais suivre l’entreprise de près wink

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #843 30/06/2021 17h58

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bilan du portefeuille Juin 2021 (40 ème mois de reporting)



Le mois de Juin a été relativement calme sur les marchés, avec une progression des indices beaucoup plus faible que les mois précédents.

Cela s’explique principalement par une stagnation des entreprises cycliques et value qui ont globalement mis en pause leur hausse sur ce mois. Comme elles occupent une place importante dans certains indices (notamment en Europe), la progression des marchés s’est réduite.



J’ai personnellement l’impression que le rebond cyclique est terminé car la majeure partie de ces entreprises sont retournées sur des valorisations classiques, faisant ainsi disparaitre les décotes qui étaient apparues lors du covid.

On constate par ailleurs que les valeurs de croissance se reprennent avec le Nasdaq qui a enfin réalisé une performance supérieure au CAC40 sur le mois. C’est donc potentiellement le début d’une nouvelle rotation.

Cette possible fin de rotation se constate également sur l’évolution des taux d’intérêts. Le 10 ans US était remonté à son plus haut (fin mars) à 1,7% alors qu’il est maintenant retombé sur un point bas à 1,4%. Cela a également tendance à faire remonter le dollar (qui a repris presque 3% face à l’euro sur le mois) et donc progresser le portefeuille sur ces variations de change qui étaient très défavorables jusqu’à maintenant sur 2020 et 2021.



Coté investissement, je n’ai pas pu mettre autant que d’habitude ce mois-ci car j’ai eu des dépenses imprévues. J’ai tout de même respecté mon plan à savoir faire un apport mensuel et l’investir quel que soit le niveau de marché. La situation est tellement complexe actuellement, bien malin celui qui pourrait prédire une hausse ou une baisse…



Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé :

🇫🇷 Sartorius Stedim, Eurofins Scientific
🇪🇺 Philips, Genmab, GN Store Nord, ChemoMetec, Revenio, SwedenCare, Diasorin, Rovi, Novo Nordisk, Icon plc
🇺🇸 Idexx Laboratories, Intuitive Surgical, Teladoc Health, Repligen
🌎 Fisher & Paykel, Pro Medicus


Finance :

🇫🇷 Worldine, Euronext, Edenred
🇪🇺 Adyen, Sofina, Talenom, Hypoport, EQT, Titanium
🇺🇸 Visa, Paypal Holdings, MSCI, StoneCo, MarketAxess
🌎 AfterPay


Industrie :

🇫🇷 Air Liquide, Schneider Electric
🇪🇺 Wolters Kluwer, IMCD, Instalco, Steico, Sdiptech, Hexatronic Group
🇺🇸 Trex Company, Generac Holding
🇨🇳 Techtronic Industries


Technologie :

🇫🇷 Dassault Systèmes, Teleperformance, Pharmagest Interactive, Esker, Soitec
🇪🇺 ASML Holding, Prosus, NetCompany, Evolution Gaming, QT Group, Admicom, Fabasoft, Nexus, Embracer, Spotify
🇺🇸 Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, ServiceNow, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, Etsy, AMD, Fortinet, Autodesk
🇨🇳 Alibaba, Tencent, Meituan Dianping, Sea Limited, Taiwan Semidonductors
🌎 The Descartes System, Xero, WiseTech Global


Consommation non cyclique :

🇫🇷 L’Oréal
🇺🇸 GrowGeneration, Boston Beer, Freshpet, Chegg



Consommation discrétionnaire :

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇪🇺 MIPS, BHG Group, Moncler
🇺🇸 Nike, Pool Corporation, Yeti Holding, Copart, Fox Factory, Lululemon
🇨🇳 Anta Sports


Energie :

🇫🇷 Neoen
🇪🇺 Alfen, Grenergy, Solaria Energia, Verbio, Terna Energy, 2G Energy, Scatec Asa
🇺🇸 Tesla, Enphase Energy, Ameresco
🇨🇳 Xinyi Solar, Daqo Energy
🌎 Xebec Adsorption, Greenlane Renewables


Telecom :

🇺🇸 Walt Disney, Netflix.


Immobilier :

🇫🇷 Orpéa
🇪🇺 Cellnex Telecom
🇺🇸 CoStar Group, IIPR, Sun Communities, EastGroup, Rexford, Global Medical REIT




----------------------------------------------------------------------------------------------






----------------------------------------------------------------------------------------------



Valeur totale du portefeuille : 158 310€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 



Rien
 


Achat


 

Hexatronic Group : entreprise Suédoise avec une belle croissance qui fabrique des équipements électroniques pour des activités principalement liées à la fibre optique. Ces activités sont en pleine croissance car les entreprises (et les particuliers) ont toujours besoin d’utiliser de plus en plus de données relativement lourdes, ce qui nécessite des meilleurs débits.

La répartition de son CA est assez diversifiée puisque presque 50% des activités sont réalisées hors Europe.

On est ici sur une petite capitalisation (500 M$) en forte croissance (~15%/an pour le CA est les bénéfices) avec un bilan très sain (presque pas de dette). Niveau rentabilité, la marge nette n’est pas très élevée (mais correcte pour le secteur) avec cependant une augmentation de celle-ci dans le temps (on pourrait viser 10% d’ici 2025).

Concernant la valorisation, les ratios étaient exceptionnels jusqu’à fin 2020, l’entreprise était sûrement encore non visible par les institutionnels. Ensuite elle a pris presque 100% depuis le début de l’année…

Néanmoins, on reste encore sur des prix très corrects (14X EBITDA 2021 et 28X les bénéfices). Étant donnée la croissance, ce n’est pas très cher payé. L’entreprise vient de corriger de presque 20%, j’en ai profité pour prendre position.
 


Renforcement



ETF S&P500 (PE500 Amundi).

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :



Performance du Portefeuille depuis Janvier 2021 : +16.40%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2021 : +16.36%.
Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2021 : +19.48%.


Le portefeuille passe enfin devant le MSCI World sur le début de l’année ! Comme quoi, malgré un très mauvais début d’année (notamment en Mars-Avril avec la grosse phase de baisse des valeurs de croissance), tout est possible et il faut juste rester patient. Il est toujours plus tentant d’aller où le vent semble aller, mais c’est le meilleur moyen pour se faire prendre à contre-pied et intervenir avec retardement. Il faut donc rester constant sur sa stratégie, quels que soient les conditions de marché. Le travail commence à payer, et cela prouve bien qu’on n’a pas besoin d’être un professionnel ou un gérant ultra expérimenté pour tenir tête à l’un des indices les plus large et performant.

L’indice à battre cette année est clairement le CAC40 car fortement composé de cycliques. Va-t-il conserver son avance jusqu’à la fin de l’année ? Difficile à prévoir. Ce qui est certain est que sa progression va ralentir sur le plus long terme car l’indice ne contient que très peu de valeurs de croissance. Il pourrait néanmoins continuer d’être tiré vers le haut par le luxe qui représente maintenant plus d’1/3 de l’indice avec seulement 4 entreprises.



Voici l’évolution de l’écart relatif entre mon portefeuille et le MSCI World. Si la courbe monte, cela signifie que mon portefeuille fait mieux sur la période. Si elle baisse, c’est que je sous performe. Cela permet donc de voir facilement comment le portefeuille se comporte en relatif à un indice (ici le MSCI World).



Le portefeuille retourne sur un point haut vs MSCI World, mais pas encore jusqu’à l’avance prise en Février. On note tout de même de nombreuses vagues depuis le début de l’année, il faut avoir le cœur accroché et analyser cela avec un minimum de recul pour ne pas céder aux émotions.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes



Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :



La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 444€.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Bonne soirée à tous
A bientôt.

Hors ligne Hors ligne

 

#844 30/06/2021 19h25

Membre (2020)
Réputation :   3  

Bonjour,

Vous posséder Netcompagny, et Accenture en watchlist. Connaissez-vous Reply (Italie)? La marge bénéficiaire de cette dernière est égale à Netcompagny mais son ROE est bien supérieur. L’endettement est bon. Le chiffre d’affaire croît un poil moins mais se porte bien et c’est l’inverse pour ce qui est de l’Ebitda. Ce qui m’étonne, c’est l’écart de valorisation:

VE/CA TTM : Reply = 3.9 / Netcompagny = 11.7
VE/EBITDA TTM : Reply = 22.4 / Netcompagny = 47

Je pencherais alors plus sur un achat de Reply qu’un renforcement de Netcompagny (ce qui augmenterais également ma diversification du coup). Qu’en pensez-vous?
Cordialement.

Hors ligne Hors ligne

 

#845 30/06/2021 19h58

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonsoir Silersac,

Oui j’avais mis 3 ESN Italiennes dans mon screener il y a quelques mois mais je ne les ai finalement pas acheté : Reply, Wiit et Relatech.

Je préfère NetCompany :

- Ses marges sont largement supérieures (marge d’ebit de 25 vs 15 pour Reply)

- les ROE sont similaires actuellement et sont même estimés supérieurs pour NetCompany dans le futur : ~ 25 vs moins de 20 pour Reply

- la croissance de l’EBITDA est largement supérieure pour NetCompany (ainsi que celle du FCF) et le cash conversion est meilleur

Bien à vous

Dernière modification par MrDividende (30/06/2021 20h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#846 02/07/2021 14h00

Membre (2020)
Réputation :   14  

Bonjour MrDividende,

Je suis toujours aussi fan de votre portefeuille et de vos choix, enfin pour les valeurs que je connais.
Je suis quand même un peu déçu de voir que vous cédez aux sirènes des ETF smile

Vous n’êtes pas tenté de (légèrement) surpondérer les quelques valeurs que vous préférez, vos fortes convictions (vos "étoiles") ?

Merci

Hors ligne Hors ligne

 

#847 02/07/2021 17h43

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour Nioc38,

Pour le moment les ETF représentent un peu moins de 20% du portfolio global. Disons que cela permet de sécuriser en partie la performance, de faciliter les renforcements tout en réduisant les frais de courtage et l’impact fiscal des dividendes.

Mon objectif cible est au max 50% de l’encours.

Mon portefeuille commence à prendre une taille critique (un an d’apport représente maintenant environ 10% de la valorisation). Malheureusement, on ne gère plus un « paquebot » comme une « barque » car les apports jouent de moins en moins sur la taille des lignes et la valeur du portefeuille.

Lors de la forte volatilité de Mars-Avril, j’ai compris que je n’étais pas encore prêt à ressentir une aussi forte variation en montant (entreprises de croissance) sur tout mon capital. Je ne suis pas encore assez habitué aux montants investis, ça vient avec le temps !

Idem pour les valeurs étoilées. J’ai déjà commencé progressivement à tenter de les pondérer légèrement plus que le reste, même si c’est difficilement visible pour le moment (on voit par exemple des lignes à 2k€ vs des petits paris à 500€), mais cela prend du temps. Il faut être patient smile

Bien à vous

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #848 04/07/2021 08h10

Membre (2014)
Top 100 Réputation
Réputation :   205  

Bonjour MrDividende, en référence à votre poste #320 je voulais savoir si vous aviez eu le fin mot du prélèvement à la source sur les les dividendes de sociétés Irlandaises pour le contribuable français que nous sommes.

En effet, Saxo m’indique que le taux est de 25%. Après recherche sur le BOFIP, il semble que ce soit juste.
- Le taux libre dans le sens Irlande > France (c’est donc le taux maximal de 25% qui s’applique)
- Le taux est réduite dans le sens France > Irlande à 15%

Avez-vous la même lecture?

Dans tous les cas à la limite peu importe cela relève du crédit d’impôts (aux erreur de calcul du courtier près, qui peuvent ne pas être négligeables…)

Source:

BOFIP a écrit :

b. Régime fiscal institué par la convention

150

L’article 9 de la convention ne fixe aucun principe général d’imposition en ce qui concerne les dividendes, mais il vise successivement le régime qui leur est applicable suivant qu’ils proviennent de sources situées dans un des deux États et bénéficient à un résident de l’autre État. Toutefois pour définir ce régime, il convient de tenir parallèlement compte des ajustements prévus par l’article 21 pour éviter la double imposition des revenus de cette nature.

Ainsi, du côté français, les dispositions du paragraphe 1 de l’article 9 conduisent-elles à réduire à 15 % le taux de la retenue à la source pratiquée sur les dividendes bénéficiant à un résident d’Irlande, ce taux étant ramené à 10 % lorsque ce bénéficiaire est une société participante répondant aux conditions prévues par le second alinéa de l’article 9, paragraphe 1, susvisé. Du côté irlandais, l’impôt perçu en France constituera un crédit à valoir sur l’impôt frappant ces mêmes revenus en Irlande ; le crédit ainsi accordé tiendra compte, en outre, de l’impôt sur les sociétés payés en France à raison des bénéfices sur lesquels les dividendes sont prélevés (art. 21, § 9).


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#849 04/07/2021 09h13

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour Dooffy,

Je ne suis vraiment pas certain, car à l’époque les documents que j’avais trouvé indiquaient qu’un Français touchant des dividendes de source Irlandaise pouvait demander de récupérer une partie du crédit d’impôts.

Cela a peut-être changé avec de nouvelles lois Européennes. Je vais bientôt acheter une entreprise Américaine avec siègle en Irlande sur PEA. Mon courtier (CA Investore Integrale) applique très bien toutes les conventions donc je vous donnerai le résultat final de la retenue à la source.

Pour récupérer les X% restant, je ne pourrai pas faire la demande de récupération (puisque PEA), mais si cela se passe comme avec les actions Suisses c’est de grosses démarches pour des petits montants…

Bien à vous.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #850 27/07/2021 09h35

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Réputation :   650  

Bonjour à tous,

Pour information, je viens de renforcer Prosus sur le PEA suite à la nouvelle baisse conséquente ce jour.

Le titre est fortement attaqué en raison des nouvelles restrictions de Pekin sur Tencent, plus particulièrement sur la branche Tencent Music.

Je pense à titre personnel que c’est une excellente opportunité d’achat, qui plus est sur PEA. On peut ainsi s’exposer à l’une des plus belle entreprise Chinoise avec une forte décote et une valorisation totalement raisonnable (extrêmement loin ici avec un EV/EBITDA < 20 pour 2021).

Le marché est dans l’exagération comme habituellement et commence déjà a pricer Prosus comme si une partie du business allait disparaître. Je n’y crois absolument pas. Règlementation ou pas, Tencent reste une magnifique boite très profitable, en pleine croissance, avec un avenir énorme devant elle. Sa grande diversification (jeux video, musique, streaming, réseaux sociaux, Fintech…) en fait une force énorme et l’aidera selon moi à lutter contre les obstacles qui se mettront sur sa route.

C’est souvent dans les moments d’incertitude que l’on fait les achats les plus intéressants. Aujourd’hui le marché doute, donc je renforce. Honnêtement à horizon lointain je pense qu’on ne parlera plus de ces effets de réglementation (qui sont relativement nouveaux, c’est une effet normal quand on passe du far west à des règles saines) et que Tencent restera toujours dans le top des tech Chinoise et mondiale, avec la croissance qui va avec.

Je précise évidemment que ce n’est pas un conseil d’achat mais mon propre avis sur cette valeur qui me semble être une excellente opportunité actuellement.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de mrdividende"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur