Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Favoris 2    #501 22/09/2020 20h08

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Idéalement il faudrait calculer une marge d’EBITDA au lieu de la marge nette. Celle-ci permet d’éviter la prise en compte des dépréciations et amortissements qui pénalisent fortement les secteurs à fort investissement matériel (immobilier, telecom, utilities, un peu l’industrie…).

Mais mon portefeuille contient peu des ces entreprises, et par soucis de simplicité (comme la marge nette est directement calculée sur ZoneBourse) j’ai conservée cette valeur qui me semble tout de même pertinente (quand on a conscience de son petit biais).

Pour le bouclier à la baisse, c’est évidemment une généralité. Mais lorsqu’on reste à iso secteur je vois mal pourquoi Coca-Cola aurait des coûts fixes élevés et pas ses concurrents. Disons que c’est principalement dicté par le secteur en lui même.

L’autre problème des ratios faisant intervenir les fonds propres, c’est qu’il y a un biais sectoriel assez important. Les Tech par exemple ont souvent un actif faible (ce qui se traduit par des PBR élevés) alors que les industriels ont des actifs plus élevés. Forcément cela altère les ratios qui utilisent les capitaux propres.

Hors ligne Hors ligne

 

#502 22/09/2020 21h57

Membre
Réputation :   59  

Bonsoir,

Je me permet de poser quelques questions, pourquoi la marge d’EBITDA et non d’EBIT?

Quel calcul faire et surtout, vous m’aviez parlé de la différence entre NEOEN et VOLTALIA, quel est le % moyen à privilégier?

En vous remerciant.

Hors ligne Hors ligne

 

#503 22/09/2020 22h22

Membre
Réputation :   6  

Bonjour,

je me permets de vous répondre, Mr Dividende complètera ou me corrigera si besoin.

Contrairement à l’EBITDA, l’EBIT intègre les dotations aux amortissements, aux provisions et aux dépréciations.
Le problème de l’EBITDA est qu’il ne tient pas compte du mode de financement des actifs (l’EBITDA intègre les loyers en cas de financement par emprunt ou crédit-bail, mais pas les dotations aux amortissements des actifs détenus). Néanmoins, l’EBITDA est l’indicateur qui s’approche le plus du cash-flow dégagé par l’activité de l’entreprise (excluant les charges calculées que sont les dotations aux amortissements). Et se positionnant avant le résultat financier, il est totalement pertinent pour évaluer la capacité de l’entreprise à faire face à ses échéances bancaires.
Un autre problème est que l’EBITDA n’est pas un indicateur normé. Ainsi, certaines entreprises y intègrent les dotations relatives à l’exploitation (dépréciation client ou des stocks), le rendant pas forcément comparable aux autres entités.

Alors qu’au contraire, l’EBIT intègre les modes de financement des actifs (les dotations + les loyers y sont intégrés), mais il s’éloigne de la réalité du cash-flow (car intègre des charges calculées). Donc il est moins pertinent sur la capacité à évaluer la capacité de l’entreprise à faire face à ses échéances bancaires. Mais, comme il exclue tous les éléments financiers et exceptionnels, il s’avère plus comparable que l’EBITDA.

A titre personnel, je préfère l’EBITDA car je suis intéressé par les cash-flow dégagés par l’activité et la capacité de remboursement des emprunts.

Hors ligne Hors ligne

 

#504 22/09/2020 22h39

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonsoir,

EBITDA = earnings before interest, taxes, depreciation & amortization.

C’est exactement la même chose que l’EBIT sauf que l’on réintègre les amortissements et les dépréciations. L’EBITDA est donc bien plus proche du cash réel que dégage l’entreprise puisque les amortissements et dépréciations sont des jeux d’écriture comptable mais absolument pas des flux de trésorerie.

Lorsqu’une entreprise achète un bien de manière ponctuelle, elle ne va pas amputer son bénéfice de manière directe. Elle va par exemple l’amortir sur 5 ans. D’un point de vue « cash-flow » elle dépense tout en N et les années suivantes ne sont pas impactées. D’un point de vue comptable, les 5 exercices suivants sous-estimeraient les bénéfices réels puisqu’on leur imputerait les amortissements (et pire encore car on déprécie même la valeur de l’actif).

L’EBIT tout comme L’EBITDA ne tiennent pas compte des résultats exceptionnels (sauf erreur de ma part) qui sont calculés après pour passer au résultat avant impôts. L’exceptionnel est bien réel puisque si une entreprise vend une filiale, c’est bien du cash qui rentre sur son compte. Le I prend aussi en compte les gains financiers liés aux placements de trésorerie ainsi que la dette à payer.

Globalement l’EBIT a peu d’intérêt, l’EBITDA est plus concret car très proche du cash-flow (ne prend pas en compte la variation du besoin en fond de roulement = BFR mais hypothèse OK en bonne approximation).

Dernière modification par MrDividende (22/09/2020 22h46)

Hors ligne Hors ligne

 

#505 22/09/2020 22h46

Membre
Réputation :   6  

"L’EBIT tout comme L’EBITDA tiennent compte des résultats exceptionnels (sauf erreur de ma part) qui sont dans le I (interest). Le I est bien réel puisque si une entreprise vend une filiale, c’est bien du cash qui rentre sur son compte"

L’EBIT et l’EBITDA n’intègrent que des éléments d’exploitation. Donc la cession d’une filiale ou même d’une machine/véhicule n’y sont pas intégrés, mais figurent dans le résultat exceptionnel.

Le I correspond aux charges d’intérêt, qui ne sont pas incluses dedans, mais dans le résultat financier.

Hors ligne Hors ligne

 

#506 22/09/2020 22h47

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Oui je viens d’éditer la phrase

Hors ligne Hors ligne

 

#507 23/09/2020 22h34

Membre
Réputation :   1  

Bonsoir M.Dividende,

Une question assez large pour moi ce soir.
Que pensez-vous de la chute actuelle des actions US?

Pensez-vous que c’est un nouveau sell-off due aux news globale sur le Covid, ou une correction plus que légitime après ces mois de hausse.
J’avoue que vois le Nasdaq finir à -3% encore une fois ce soir commence à me mettre le doute sur le fait que ce soit juste une correction.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #508 24/09/2020 08h07

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Clément,

Je pense tout d’abord que la baisse du Nasdaq est saine, cela prouve que le marché n’est pas du tout en état de bulle.

À mon avis c’est principalement lié à des prises de bénéfices et aux niveaux de valorisations qui devenaient tendus. Je pense qu’à présent les prix sont redevenus plus raisonnables (toujours un peu cher certes mais rien d’exceptionnel). Je ne pense pas que cette baisse ait un lien avec le covid puisque les entreprises du Nasdaq sont globalement peu touchées par la crise (elles en profitent même car leurs résultats ont majoritairement été revus à la hausse).

Dans une hypothèse de marché un minimum efficient, un Nasdaq à presque -15% depuis les plus hauts commence à devenir intéressant. Je pense qu’il est possible de se mettre maintenant à investir dessus (potentiellement par palier du type un peu à -15%, beaucoup à -25% et lâcher tout ce qui reste à partir de -40% si jamais cela devait arriver). Il est évidemment impossible de savoir à CT si cela va continuer de baisser ou de repartir à la hausse, voilà pourquoi à mon avis il faut déjà commencer à y investir progressivement.

Beaucoup d’investisseurs étaient en attente d’une baisse pour y rentrer, en voilà une. Si on attend encore après un -15% on risque de ne quasiment jamais investir (surtout que le Nasdaq ne corrige pas régulièrement).

Évidemment tout ceci n’est que mon point de vue.

Dernière modification par MrDividende (24/09/2020 08h08)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #509 24/09/2020 18h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   155  

Bonjour MrD,

Vous n’avez finalement pas mis longtemps à monnayer vos conseils et services. Ah l’appât du gain…

Bonne continuation à vous !


Who’s the more foolish, the fool or the fool who follows him?

En ligne En ligne

 

[+1]    #510 24/09/2020 19h10

Membre
Réputation :   59  

Non mais sérieusement, j’ai envie de dire ENCORE HEUREUX qu’il souhaite monétiser les connaissances.

Sans même parler des connaissances, rien que son screener est une petite pépite!

Faut arrêter à un moment de critiquer les gens qui essaient de récupérer un peu le fruit de leur travail

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #511 24/09/2020 19h23

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonsoir Michel,

J’ai reçu énormément de demandes en tout genre avant l’été, j’ai donc décidé de lancer un service payant sur mon site (mais qui date de Juillet, j’ai juste édité ici récemment le lien dans ma signature, et si cela gène IH pas de problème il peut me le dire et je la retire) afin de monétiser des services plus chronophages, poussés ou complexes.

L’objectif n’est pas du tout de pousser à l’achat, ce n’est absolument pas mon genre car tout le contenu du site reste gratuit (suivi porteveuille, screener, conseils de base dans les commentaires etc…). À aucun moment je ne pousse les gens qui me posent des questions à se rediriger vers ces services d’ailleurs.

Je trouve cependant que pour ceux qui souhaitent aller plus loin et approfondir une thèmatique ou un sujet particulier c’est intéressant (par exemple une formation sur l’analyse d’entreprise, des créations de portefeuille types, des explications et conseils sur les différents supports pour investir en bourse etc…).

À ma connaissance, personne n’a critiqué Fructif lors de la commercialisation de ses ouvrages par exemple.

Dernière modification par MrDividende (24/09/2020 19h25)

Hors ligne Hors ligne

 

#512 24/09/2020 23h44

Membre
Réputation :   0  

Bonjour Mr Dividende,
C’est beau votre portefeuille mais je trouve qu’il y a beaucoup des actions très chères ou surévaluées dans votre portefeuille. Pour moi peut être c’est une bulle. Par exemple Veeva systems PER estimé en 2020 est 126x, En 2021 est 128x, en 2022 est 114x (décroissance 10-20% par an en moyenne). Donc, pour avoir un PER normal 30x par exemple, nous devons attendre 7-8 ans, c’est trop long.
Pensez vous que c’est normal pour un PER si élevé avec la croissance pas très vite? (Dans votre portefeuille il y a une dizaine des actions meme type)
Merci d’avance.

Dernière modification par taychoi2403 (24/09/2020 23h48)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #513 25/09/2020 09h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Taychoi2403,

Veeva est effectivement une entreprise très chère d’un point de vue valorisation. Mais je pense que la bonne question à se poser n’est pas « est-ce une bulle ? » mais plutôt « pourquoi le marché lui donne ce niveau de prix ? ». Je ne dis pas que le marché est totalement efficient, mais globalement si une entreprise est pricée a un certain niveau pendant plusieurs années consécutives il y a probablement une bonne raison. Hermès et Dassault Systemes ont par exemple des PER de 40-50 depuis une à deux décennies et cela ne semble visiblement jamais avoir été remis en question, ni pénalisé la performance de ces très belles entreprises.

Concernant Veeva, il n’y a évidemment pas de réponse 100% juste ni parfaite, mais :

- Le marché du SaaS d’une manière générale est en forte croissance et cela durera a priori dans les décennies à venir.

- Veeva est très bien positionnée sur ce marché et dans le secteur de la santé qui est relativement résilient. Cela signifie que même en période de ralentissement économique, elle arrivera à croître à un rythme élevé.

- Ses fondamentaux sont excellents et ont beaucoup de chance de continuer à l’être dans le futur. Elle a énormément de trésorerie à son bilan ce qui lui permettra d’investir massivement.

Clairement, avec ce niveau de valorisation, le marché ne lui fera pas de cadeau en cas de déception. Ce n’est absolument pas un investissement « bon père de famille », il faut en avoir conscience.

Je pense néanmoins que le choix d’une telle entreprise doit être en cohérence avec votre âge et votre horizon de temps. Si vous avez 10, 20 ou 30 ans devant vous je pense qu’il ne faut pas se poser trop de questions et foncer en investissant sur quelques valeurs de ce type.

Si votre horizon est 5-10 ans (ce qui me semble être le minimum pour la bourse), c’est sûr qu’il y a potentiellement des risques avec ce genre d’entreprises.

Bien se rappeler que toute espérance de gain élevée s’accompagne généralement de risques plus élevés.

Hors ligne Hors ligne

 

#514 25/09/2020 10h59

Membre
Réputation :   55  

Edit

Dernière modification par Liberty84 (25/09/2020 11h18)

Hors ligne Hors ligne

 

#515 25/09/2020 11h27

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Liberty,

Oui à partir du moment ou des mentions légales sont présentes et que des avertissements sont mis en place (non accréditation de l’AMF et non investisseur professionnel), il n’y a pas de problème d’un point de vue légal (je précise également que ces revenus sont déclarés).

D’une certaine manière, la quasi-totalité de ceux qui vendent des livres, des formations ou même des outils (fichier excel, logiciels ou autre) n’ont pas d’accréditation AMF pour le faire. Et pourtant c’est globalement assimilable à du conseil rémunéré.

Dernière modification par MrDividende (25/09/2020 11h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#516 25/09/2020 11h48

Membre
Réputation :   55  

Désolé MrD, j’ai edité mon post entre temps pensant que ca créerait un débat ce qui n’est pas mon but.

Ma question portait donc sur la légalité d’offrir des conseils rénumérés sur des portefeuilles de clients sans être certifié par l’AMF.

Pour répondre à votre réponse, il me semble qu’une différence fondamentale entre vendre un livre ou un screener et offrir des conseils d’"optimisation" d’un portefeuille c’est la généralité des conseils des premiers vs la spécificité des seconds, et je ne pense pas qu’un disclaimer suffise à rendre les seconds acceptables quand ils sont rénumérés (car sinon à quoi servirait l’accréditation de l’AMF).

Ceci dit, je ne suis pas expert sur la question, et merci pour votre réponse ça permet au moins de connaitre votre point de vue sur la question.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #517 26/09/2020 22h12

Membre
Réputation :   6  

Loin de moi l’idée de vous embêter mais si c’est une activité habituelle de prodiguer un conseil personnalisé vous devez a priori bien remplir les conditions du statut (en l’occurrence celui de CIF). J’imagine que c’est une des choses qui barbe beaucoup les CGP qui ne l’ont pas.

Sous réserve des dérogations prévues à l’article L. 531-2 du code monétaire et financier au profit de certaines institutions financières publiques telles que la Banque de France […], il est interdit à toute personne ne bénéficiant pas du statut approprié (prestataire de services d’investissement, CIF ou agent lié) de fournir à des tiers des services d’investissement à titre de profession habituelle.

Les conseils généraux tels que les livres de Fructif ne rentrent pas dans cette définition parce qu’il ne s’agit pas de conseils adaptés spécifiquement à un individu donc selon sa situation financière, ses objectifs, ses connaissances, sa tolérance au risque…

De manière générale si vous avez un échange individuel avec un tiers et que vous devez prendre des informations typiques des questionnaires d’adéquation vous faites sans doute du conseil selon le code monétaire et financier.

Je vous suggère de supprimer tous les "personnalisés" sur votre site pour éviter toute ambiguïté.

Hors ligne Hors ligne

 

#518 03/10/2020 16h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bilan du portefeuille Septembre 2020 (31 ème mois de reporting)


Bonjour à tous,

Voici le reporting du mois de Septembre.

Mise à jour du portefeuille


----------------------------------------------------------------------------------------------

Santé : Sanofi, Essilor, Sartorius Stedim, Eurofins Scientific, Biomérieux, Philips, Genmab, Johnson & Johnson, Medtronic, Stryker Corp, Becton Dickinson, Abbott Laboratories, ThermoFisher Scientific, Edwards LifeSciences, Idexx Laboratories.

Finance : Adyen, Worldline, Euronext, Sofina, Edenred, Blackrock, Visa, S&P Global, Intercontinental Exchange, Paypal Holdings, UnitedHealth Group, MSCI.

Industrie : Vinci, Air Liquide, Schneider Electric, Wolters Kluwer, IMCD, Roper Technologies.

Technologie : Dassault Systèmes, Teleperformance, ASML Holding, Prosus, Pharmagest Interactive, Esker, Solution30, Nemetschek, JustEat Takeaway.com, Automatic Data Processing, Accenture, Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, ServiceNow, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook.

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Heineken, Robertet, PepsiCo, Procter & Gamble, Mondelez International, McCormick, Church & Dwight, Costco Wholesale.

Consommation discrétionnaire : LVMH, Hermès, McDonald’s, Starbucks, Domino’s Pizza, Home Depot, Nike.

Energie : -

Utilities : Veolia, Neoen, Elia Group, Atmos Energy, NextEra Energy, Waste Management.

Telecom : Comcast, Walt Disney, Netflix.

Immobilier : Orpéa, Realty Income, American Tower, Crown Castle Int, Digital Realty, Equinix, CoStar Group.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_pea_septembre_2020_12.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_pea_septembre_2020_22.png

----------------------------------------------------------------------------------------------

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_cto_septembre_2020_1.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_portefeuille_cto_septembre_2020_2.png

Valeur totale du portefeuille : 103 045€

----------------------------------------------------------------------------------------------

Vente 


Danone, Total, Rubis, Thalès, Raytheon Technologies, Merck, 3M, Cisco.
Les raisons des ventes sont expliquées dans ce message.

Achat


Achat sur le CTO

Idexx Laboratories : l’un des leaders mondiaux du diagnostic vétérinaire pour les animaux de compagnie et de bétail ainsi que dans l’analyse des produits laitiers et de l’eau.

MSCI : la société de création de nombreux indices boursier (dont le fameux MSCI World) et de recherche financière sur les facteurs quantitatifs expliquant la hausse des marchés (value, momentum, croissance…).


Roper Technologies : industriel de haute technologie très bien positionné sur les systèmes de mesure par imagerie, de smart cities (contrôle du traffic, sécurité, surveillance…)


Equinix : l’un des leaders mondiaux dans les datacenters et le stockage de données. Cette position vient en complément de l’autre leader qui est Digital Realty.



Achat sur le PEA

Nemetschek : l’un des leaders mondiaux dans la conception de logiciels liés au domaine de la construction et de l’architecture. Très belle entreprise de croissance « à la Dassault Systemes » dans un secteur porteur avec des revenus relativement récurrents et peu cycliques.

Solution30 : j’évitais la valeur depuis un moment à cause des soupçons de fraudes comptables qui planent au-dessus depuis quelques années, mais je pense que son entrée dans le SBF120 va les faire disparaître. C’est l’une des entreprises Françaises avec le plus de croissance dans un secteur d’avenir qui est l’accompagnement à la digitalisation des entreprises.

Renforcement



Worldline, Biomérieux, ASML Holding, Euronext, Prosus, JustEat, Orpéa, Philips, Edenred, Elia Group, Neoen, Dominos Pizza, Nike, Alphabet, Microsoft, FaceBook, Intuit, Netflix, Paypal, Atmos Energy.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Performance du portefeuille cette année


Voici l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_performance_portefeuille_septembre_2020.png

Performance du Portefeuille depuis Janvier 2020 : -5.99%.
Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : -2.67%.

Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2020 : -19.13%.
Performance du S&P500 depuis Janvier 2020 : +2.87%.

Le portefeuille sous performe le MSCI World sur l’année. Comme expliqué dans plusieurs messages venant des reporting précédents, cette sous-performance est causée par la mauvaise performance des actions Européennes cette année et par la surpondération que j’avais sur cette zone au début de l’année (environ 80% France / 20% US). C’était une grave erreur de ma part, comme expliqué dans ce post sur mes leçons apprises de la crise cette année.

J’ai donc fait le test de comparer la performance de mon portefeuille au MSCI World depuis le 01/05/2020, date à laquelle j’avais globalement enfin une pondération plus saine (50% US et 50% Europe) et mis en place les principaux arbitrages de la réorientation de mon portefeuille vers la qualité et la croissance.

Performance du Portefeuille depuis 01/05/2020 : +10.38%.
Performance du MSCI World depuis 01/05/2020 : +8.85%.

Le portefeuille est donc devant le MSCI World sur la période, ce qui est rassurant vis à vis de la stratégie mise en œuvre depuis cette date.

Je pense que je ne rattraperais malheureusement pas le MSCI World avant la fin de l’année, mais la comparaison l’année prochaine n’aura plus de biais et sera j’espère cette fois en ma faveur.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Dividendes


Comme expliqué dans ce message, je calcule maintenant une rente fictive basée sur 3.5% de mon capital avec une moyenne glissante de 3 mois. Voici le résultat obtenu depuis Mai 2018 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20899_suivi_dividendes_septembre_2020.png

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 297€.
Le seuil des 300€ est donc bientôt atteint !

----------------------------------------------------------------------------------------------

Pour terminer, voici les dernières entreprises en Watchlist :

Europe : Novo Nordisk, Coloplast, CHr Hansen Holding, SimCorp, Netcompany, Hexagon, Adidas, Deutsche Borse, Kerry Group, Cellnex, Iberdrola, Alfen, Symrise, Tomra Systems, Sweco, GN Store Nord, Essity, JDE Peet’s.

Us : Copart, Estée Lauder, Fastenal Company, Pool Corporation.

----------------------------------------------------------------------------------------------

A bientôt.

Dernière modification par MrDividende (03/10/2020 16h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#519 04/10/2020 15h52

Membre
Réputation :   82  

Bonjour MrDividende,

Je vois que vous avez vendu 3M comme vous l’avez expliqué il y a quelques jours.
En revanche dans la dernière version de votre screener celle-ci apparait toujours comme "pilier".
Cela n’est-il pas contradictoire ? J’ai peut-être mal compris ou raté quelque chose …

Bon dimanche


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #520 04/10/2020 16h14

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Rylorin,

J’explique plus en détail la notion de « pilier » que j’utilise pour mon portefeuille dans ce message.

Pour moi, la notion de pilier est globalement un mélange de solidité et de niveau de risque. 3M n’a clairement pas les meilleurs fondamentaux du monde (score global plutôt dans le bas de tableau = mon critère de sélection d’entreprises) mais est une entreprise solide, extrêmement diversifiée en terme de produits/répartition géographique, et qui a un track record hors du commun pour une valeur industrielle. Cela en fait donc pour moi une valeur « pilier » solide et défensive.

J’utilise la notion de pilier à titre indicatif et surtout dans le but de définir la taille de mes lignes.

Ce sont des entreprises que je considère comme peu risquées (peut-être à tort parfois ?), et cela m’autorise si besoin à surpondérer ces valeurs dans le portefeuille (mais ce n’est pas une obligation). C’est surtout pour les distinguer des actions de croissance que je juge plus risquée (Adyen, Sartorius…) et pour lesquelles je ne miserais pas  a priori des grosses proportions de mon capital dessus.

Dernière modification par MrDividende (04/10/2020 16h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#521 04/10/2020 17h20

Membre
Réputation :   55  

Bonjour MrD,
Juste quelques questions de curiosité :

1. Sur le portefeuille boursier (que je trouve bien équilibré), quels ont été les apports depuis le début de l’année? Depuis la création du portefeuille? Utilisez vous du levier?

2. Le dossier scpi est-il toujours d’actualité? (j’avais regardé suite à vos messages sur le sujet mais j’ai ensuite laissé tomber, je trouve la bourse plus rentable et flexible).

Dernière modification par Liberty84 (04/10/2020 17h22)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #522 04/10/2020 17h46

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour Liberty84,

Sur les 103 000€ du portefeuille, environ 7000€ sont des PV et 96 000€ sont des apports, dont 40 000€ environ depuis le début de l’année. Cet apport est anormalement élevé en raison du déblocage de mon AV en avril pour investir en bourse, et du déblocage de mon PEE. Il n’est donc pas reproductible. J’investis en moyenne 15k€ (20k€ si possible) sur une année plus normale.

Ce constat ne prend pas en compte uniquement la performance boursière du portefeuille que je présente ici, mais également toutes les MV que j’ai bêtement accumulée avec plusieurs erreurs pendant ma première année de bourse (trading, achats sans stratégie…).

Je n’ai pour le moment jamais utilisé de levier sur Degiro, mais j’ai déjà utilisé un crédit conso Bourso fin 2018 pendant le mini Krach. Par contre, à la prochaine grosse baisse des marchés j’utiliserai la marge Degiro.

Concernant le dossier SCPI,  nous avons rdv avec la banque le WE prochain. Je vous tiendrai au courant. Néanmoins j’ai eu plusieurs autres idées de crédit donc rien ne garantit à 100% que l’on partira sur du crédit SCPI. La vraie question de ce crédit que je me pose est : est-ce un investissement à crédit pour diversifier (en immobilier autre que ma RP) ou pour gagner vraiment de l’argent. Je pense que la réponse tourne plutôt sur la seconde option. J’envisage donc éventuellement un crédit conso bourse (50k€ à deux) sur une longue période (10 ans) qui serait potentiellement un investissement bien plus rentable. À voir selon les discussions et les options proposées par la banque…

Edit : apport depuis le début de l’année.

Dernière modification par MrDividende (04/10/2020 17h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#523 04/10/2020 18h59

Membre
Réputation :   9  

Bonjour MrDividende,

N’avez-vous pas envisagé le montage tant commenté SCP à l’IS pour acheter entre autres des parts de SCPI (PP et US) avec apports en CCA de votre prêt non affecté boursorama ? Actuellement en phase de capitalisation, vous seriez gagnant en ouvrant également un CTO pour vos investissements boursiers via la SCP.
Quel est votre avis là-dessus ?

Hors ligne Hors ligne

 

#524 04/10/2020 20h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   327  

Bonjour RadioInvest,

Pour ne pas trop mélanger la file de mon portefeuille boursier et la discussion sur les SCPI, je vous invite à continuer les échanges (si vous avez d’autres remarques pour la suite) sur la file de mon portefeuille SCPI.

Globalement le but était de faire un petit emprunt avec ma conjointe pour profiter des taux bas. Nous ne souhaitons pas nous embêter avec des montages trop compliqués non plus étant donnés les faibles montants en jeu. Le but n’était pas non plus de faire un gros investissement car :

1. On souhaite se garder une bonne marge pour l’achat de notre prochaine RP (mais c’est pas avant 5 ans).

2. Je souhaite ne pas faire d’emprunt trop élevé en investissement immobilier car je pense qu’il y a plus rentable avec les emprunts ponctuels en bourse (crédit conso Bourso ou crédit conso long terme avec ma banque), à condition qu’ils soient faits au bon moment (en plus de l’investissement sur marge).

Nous ne savons pas non plus si nous allons laisser courir le crédit sur toute la durée ou si nous allons le rembourser par anticipation au bout de quelques années selon les opportunités/situation. Si je ne me trompe pas, en cas de sortie d’argent de la SCI à l’IS il y a également des taxes supplémentaires.

Concernant les CTO professionnels, je ne connais pas le sujet suffisamment mais je pense qu’il faudrait un capital plus important pour que cela soit intéressant. A priori c’est complexe à faire sur Degiro vs une banque, mais du coup pas de marge dessus donc ça m’intéresse moins.

Dernière modification par MrDividende (04/10/2020 20h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#525 07/10/2020 11h34

Membre
Réputation :   6  

Bonjour Matthieu,

Désolé de revenir sur le sujet encore une fois, mais je m’interrogeais sur quelques calculs de fair price sur votre screener et je m’interrogeais sur les écarts sur certaines valeurs avec les fair price que je peux trouver ailleurs.
Du coup je voulais comprendre, et j’ai essayé de recalculer un fair price avec votre méthode, que vous avez détaillé, sur Teleperformance par exemple, et je ne trouve pas pareil.

Pour faire court, vous faites une moyenne entre 3 fair price : celui obtenu à partir des BNA et PER moyens, celui à partir du PSR moyen, CA et nombre de titres, le troisième à partir de la moyenne du cours sur 52s.
J’obtiens pour TEP : 214, 235, 210, soit quasi 220€ de moyenne, contre 183€ pour votre screener à sa dernière actualisation.
Est-ce juste une histoire de date d’actualisation de votre screener (mais vu l’écart ca me parait peu probable), ou je rate quelque chose ?
J’ai refait le test sur d’autres valeurs (OR et AI), je suis assez proche de votre résultat, par contre.

Merci !

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur