Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#176 16/02/2021 20h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

Je pense que personne ne connait la réponse à votre question :-).
On a déjà du mal à savoir quel élève est ou a été positif et quels sont les cas contacts (on nous refuse l’information), alors pour répondre à la vôtre, je pense qu’il faudra "se lever de bonne heure".

Sinon, concernant le protocole, oui il est "bien strict quand même", surtout pour l’administration ;-)

Dernière modification par maxicool (16/02/2021 20h31)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#177 16/02/2021 21h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

maxicool a écrit :

Pouvez-vous m’expliquer le rapport entre la vaccination des seniors qui avance bien et le protocole sanitaire dans les écoles ? M.erci.

Les seniors (et les personnes à risque) sont les patients les plus représentés à l’hôpital et ce sont ceux qui y restent le plus longtemps.  Plus il y a de seniors vaccinés, moins ils encombrent les hôpitaux, et mieux on peut soigner les autres malades.

Un protocole sanitaire strict n’a de sens qu’en cas de risque de saturation des services de soin. Si les hôpitaux tiennent la charge, fermer les écoles serait une honte.
L’éducation est une des valeurs fondamentale de notre société, à peu près le seul moyen pour les enfants en difficulté de s’en sortir un peu. Les élèves actuels ont déjà perdu une année, voir deux, je n’arrive pas à imaginer que des enseignants puissent souhaiter sacrifier encore plus de temps d’éducation pour des suspicions éventuelles.

Fermer un établissement cluster, oui, évidemment. Mais fermer un établissement pour quelques cas dont aucun ne sera mortel, et probablement même aucun cas grave ? Est-ce vraiment ce qu’un enseignant peut souhaiter ?

maxicool a écrit :

On a déjà du mal à savoir quel élève est ou a été positif et quels sont les cas contacts

Si vous n’êtes pas au courant, c’est que vous n’êtes pas concerné directement… Vous devriez en déduire que le virus ne circule pas aussi facilement au sein d’une classe qu’on pourrait le craindre (sinon dès le premier cas, toute la classe serait rapidement malade)

Dernière modification par Faith (16/02/2021 21h26)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#178 17/02/2021 19h25

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

Si vous n’êtes pas au courant, c’est que vous n’êtes pas concerné directement…

Pas du tout !
C’est sans doute un choix de notre administration de ne pas communiquer clairement sur le sujet. L’équipe enseignante a bien demandé (en CA) à la direction d’avoir un bilan hebdomadaire sur le nombre d’élèves positifs et et cas contacts. Mais en vain.

J’ai bien eu des élèves positifs dans plusieurs de mes classes, en étant donc "concerné". Comme pour mes autres collègues, je l’ai appris par les autres élèves de la classe ou directement par les parents des élèves concernés (et jamais par l’administration).

Je peux vous certifier que le sur le terrain (en tout cas, le mien), ça ne se passe pas tout à fait comme beaucoup ici l’imaginent (ou l’idéalisent).


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#179 17/02/2021 21h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   385  

carignan99, le 16/02/2021 a écrit :

Mais sur le fond : y a t-il plus / moins / autant de contaminations et/ou d’hospitalisations et/ou de réa et/ou de décès parmi la population enseignante (et personnels assimilés) que dans la population générale (à structure démographique similaire)?

Su la réponse est non : tout n’est pas pourri.
Si la réponse est oui : il y a un problème.

maxicool, le 16/02/2021 a écrit :

Je pense que personne ne connait la réponse à votre question :-).
On a déjà du mal à savoir quel élève est ou a été positif et quels sont les cas contacts (on nous refuse l’information), alors pour répondre à la vôtre, je pense qu’il faudra "se lever de bonne heure".

Bah, si l’administration ne vous donne pas de réponses, vous pouvez toujours chercher par vous même.

Par exemple en consultant les résultats de l’étude ComCor, de l’Institut Pasteur. Ça cause des facteurs de sur / sous exposition à la contamination par le SARS-CoV-2 (rapport complet ici).

Dans les activités / professions sur exposées au risque de contamination, on trouvera certaines professions (par ex. les ouvriers, certains professionnels de santé etc.), avoir des enfants qui sont gardés ou scolarisés ainsi que la fréquentation de réunions amicales ou professionnelles, des bars, des restaurants ou des salles de sport (liste non exhaustive, cf. rapport pour détails).

A l’inverse, seraient sous-exposées au risque de contamination certaines activités comme par ex. le sport en extérieur ou le télétravail et certaines professions, comme par exemple les enseignants (p.4 du rapport) (à nouveau, liste non exhaustive, cf. rapport pour détails).

Pour les enseignants et les instituteurs, les auteurs avancent l’hypothèse que ces résultats (sous-exposition au risque de contamination) s’expliquent par le fait qu’ils arrivent à se protéger efficacement sur leurs lieux de travail (p. 26 du rapport).

C’est encourageant.

Note de précaution : cette étude, comme toute étude, comporte bien entendu des limites (des biais comme on dit), soulignées par les auteurs. Cela étant et pour éviter de parler dans le vide, autant mobiliser les bribes de connaissance qu’on a.

Dernière modification par carignan99 (17/02/2021 21h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#180 17/02/2021 22h08

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

Merci pour le lien menant vers l’enquête.
C’est mieux que rien, mais ce n’est pas non plus la panacée. L’étude le précise effectivement à plusieurs endroits. 

L’étude précise (page 4) :

L’interprétation  des  résultats  de  ces  deux  études  doit  rester  prudente  sur  deux  points notamment :

1) Le  fait  que  les  personnes  qui  ont  répondu,  cas  et  témoins,  sont  des personnes qui ont accepté de renseigner un questionnaire détaillé.  Les cas ne représentaient que 8,2% du total des personnes contactées, et cette population ne peut donc être considérée comme représentative de la population des personnes infectées sur le territoire français.

2) Les résultats s’appliquent à deux périodes très particulières de l’évolution de l’épidémie: le couvre-feu (17 au 30 octobre 2020), et un confinement partiel (depuis le 30 octobre 2020).

puis, à nouveau, page 8, en gras :

Interprétation et principaux enseignements.
Tout d’abord, rester très prudent sur la possibilité de généraliser les résultats de cette analyse à la population des personnes infectées. Les personnes analysées ici sont un sous-groupe biaisé de la population des personnes qui s’infectent sur le territoire français.

--

Lorsque l’on regarde le tableau des 3426 cas utilisés (page 22) pour calculer les résultats de cette enquête, on remarque qu’ils se répartissent comme suit :



A voir si ces 3426 cas (dont 32 + 23 = 55 d’enseignants, soit 1,60% du panel) peuvent être représentatifs de la population globale. Ils en doutent eux-mêmes (page 8).
Sachant que, par exemple, le personnel de l’éducation représente réellement 4% de la population active (et non pas 1.60%).

--

Enfin, je lis dans les "résultats en résumé" à propos des enfants :

Lors des contaminations au sein du foyer (35% des contaminations quand la personne source est connue), il s’agit avant tout pour ces adultes d’une contamination par le conjoint (64% des cas).  Le fait que les enfants soient a- ou peu symptomatiques quand ils sont infectés peut expliquer qu’ils ne soient pas souvent identifiés comme personne source de l’infection.

C’est bien ça le souci ! Un enfant contaminé peut très bien être vecteur de la maladie sans qu’il soit compté comme tel dans cette étude (ou une autre), car il n’a peut-être jamais montré de symptômes. Et par corrélation, cela présente les établissement scolaires (où les enfants passent la plus grande partie de leur temps) comme des lieux "peu contaminants" (ou peut-être moins contaminants qu’en réalité).

Ce n’est pas parce que les enseignants sont peu contaminés (car ils respectent sans doute bien les gestes barrière sur leur lieu de travail) - tant mieux pour eux - que le virus n’est pas (ou peu) présent dans les établissements, au point d’alléger le protocole sanitaire (pour garder les écoles ouvertes coûte que coûte).

--

PS : je suis toujours surpris que l’on puisse commencer une phrase par "bah" ;-).

Dernière modification par maxicool (17/02/2021 22h18)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#181 17/02/2021 23h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   385  

Bah
si vous avez mieux à proposer, ne vous gênez pas.

Après :
- Toutes les études comportent des biais, c’est la vie
- Une étude sans biais, ça n’existe pas
- Une étude qui serait une panacée, ça n’existe pas
- En matière de sondage (il s’agit d’un sondage), un taux de non réponse de 90% est un grand classique (voire la norme)
- De là, l’attitude réaliste et commune : on fait avec, on nuance mais on prend en compte. Par exemple pour développer un vaccin, un remède ou étayer une politique publique. Si on attend la panacée, on ne fait plus rien.
-Ou l’autre attitude : le déni. Il y a des biais (forcément), donc c’est suspect. Et en plus (facteur aggravant), ça ne va pas dans le sens auquel je crois. Je n’ai rien de mieux à proposer mais tant pis.

Au pire on triture les résultats. Par exemple, je vous cite : ’Et par corrélation, cela présente les établissement scolaires (où les enfants passent la plus grande partie de leur temps) comme des lieux "peu contaminants" (ou peut-être moins contaminants qu’en réalité).’

Je ne crois pas que les auteurs de l’étude présentent les écoles comme des lieux peu contaminants. Où avez-vous lu cela? Ils présentent une profession (enseignants) comme étant (au plan statistique) apparemment en situation de sous-exposition au risque de contamination. L’hypothèse étant qu’ils se protègent de façon efficace, pas que les écoles serait un havre de paix décontaminé. Je suis sûr que vous saisissez la nuance.

D’ailleurs, ils notent également qu’un gros foyer de contamination, ce seraient (vous noterez l’utilisation du conditionnel) en particulier … les foyers où il y a des enfants gardés à l’extérieur (crèche par ex.) ou scolarisés. Les auteurs suggèrent donc assez fort que les enfants circulent et transportent avec eux le virus et le transmettent aux parents (ou inversement, allez savoir). Tout bêtement parce que les parents ne peuvent évidemment pas se comporter (en matière de mesures barrières) avec leurs enfants comme le font les enseignants. -Ironie ’ON’ Mais bon, il y a des biais hein, cette conclusion est donc sans doute suspecte et à prendre avec des pincettes. On sait jamais, les enfants ne sont peut être pas un facteur de sur exposition des parents (ou inversement)…allez savoir. Ironie OFF-

C’est le drame dans toute cette histoire (de toutes ces réactions face au SRAS). On se fie à des tracts syndicaux ou à un ressenti personnel ou aux manchettes de presse, éventuellement on cherche la petite bête dans les circulaires ministérielles. Mais ce qui est publié par des Instituts et ne colle pas à ces ressentis, c’est suspect (et on est compétent pour le décréter).

Certains appelleront ça la défiance envers la science (c’est scientifique, il y a donc des biais, c’est donc suspect). D’autres du complotisme (le gouvernement et/ou les scientifiques poursuivent des objectifs inavouables). D’autres enfin de la ’suppression de la science’, à des fins politiques ou économiques. Sur ce dernier point, il y avait eu un très bel édito écrit ici : Covid-19: politicisation, “corruption,” and suppression of science.

Promis, je n’alimenterai plus la file d’éléments tangibles (puisqu’ils sont forcément perfectibles, donc suspects). Et comme mon ressenti (comme le vôtre) n’a pas grande valeur, je m’abstiendrai d’y intervenir (au sujet du SRAS) tout court. Nul doute que vous trouverez des circulaires ministérielles perfectibles et que vous les porterez à notre connaissance. Ça sera évidemment plus intéressant et constructif (et bien entendu objectif et pas biaisé pour un sou).

Dernière modification par carignan99 (18/02/2021 09h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#182 06/04/2021 09h46

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

Bon courage (et - grande - patience) aux élèves pour la réussite de la "continuité pédagogique" !

A l’instant, depuis 30/45 minutes.


--

Il y a environ un an (mars 2020).


--

Parait-il qu’on peut apprendre de ses erreurs…
Les vacances, c’est MAINTENANT ! ;-)

Dernière modification par maxicool (06/04/2021 09h52)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#183 06/04/2021 10h02

Membre
Réputation :   6  

Bonjour Maxicool,

Chez nous, l’ENT fonctionne bien.
Après avoir mis  le travail à faire, j’attends les éventuelles questions de mes élèves sur mes horaires habituels de cours.
Pour le moment, rien !

Hors ligne Hors ligne

 

#184 06/04/2021 11h22

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

Vous avez de la chance !

Dans ma région (Hauts de France), même le site académique du collège (permettant l’accès à l’ENT puis de là, à Pronote) est HS.

" Hum, nous ne parvenons pas à trouver ce site ".

Quelle misère.
Pensent-ils que les élèves vont rester devant leur PC pendant des heures, pour tenter leur chance toutes les 15 minutes, afin d’avoir une petite "fenêtre de connection" ?

Dernière modification par maxicool (06/04/2021 11h36)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#185 06/04/2021 12h00

Membre
Réputation :   115  

Si ça peut vous "rassurer" ma conjointe (académie Nancy-Metz) a le même problème.
C’était déjà le cas l’année passée… ils n’ont pas appris la leçon. Ou plutôt ils n’ont pas envie de mettre des sous dans l’infrastructure pour être capable de gérer les pics de connexions.

Par contre l’année passée, après ce bazar ils avaient essayer d’optimiser les pics de connexions en interdisant aux parents de se connecter au système (sauf le soir). La aucune communication n’a été faite pourtant c’était à prévoir.

Hors ligne Hors ligne

 

#186 06/04/2021 13h09

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Voici une explication, à chacun d’en penser ce qu’il veut :

Pour le ministre, Jean-Michel Blanquer, les difficultés proviendraient de l’incendie qui a ravagé le data center OVH mi-mars à Strasbourg (Bas-Rhin). Jean-Michel Blanquer affirme également que le site Ma classe à la maison ​mis en place par le Centre national d’enseignement à distance (Cned) aurait été victime d’une très forte attaque ​informatique, entre 8 h et 10 h apparemment venue de l’étranger​.

École à la maison. Les plateformes enseignants-élèves saturées, une cyberattaque évoquée

Hors ligne Hors ligne

 

#187 06/04/2021 13h25

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

Oui, à chacun d’interpréter cette communication…

Dernière modification par maxicool (06/04/2021 13h26)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -2]    #188 06/04/2021 14h56

Membre
Réputation :   9  

Attaque informatique de collégiens voulant se connecter…. Quel pitre !

IH : message inutile et tendancieux.

Hors ligne Hors ligne

 

#189 06/04/2021 15h23

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

Je me demande sur la base de quels faits vous arrivez à être aussi catégorique (et insultant)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#190 06/04/2021 15h34

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1108  

ENT à nouveau fonctionnel. Ouf !
La réparation aura été somme toute rapide…

Dernière modification par maxicool (06/04/2021 15h38)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#191 15/04/2021 18h10

Membre
Réputation :   9  

Pardonnez la réponse tardive ainsi que ma colère, je me basais sur le fait que de nombreux outils pédagogiques, même les moins connus (quizinière, elea, etc) et des outils locaux (ENT régionaux et départementaux, etc) étaient touchés !
Je veux bien croire à une attaque étrangère, mais étrangement je pouvais travailler sur ces outils sans soucis entre 22h et 7h du matin, et tous les jours à partir de 8h, les soucis commençaient…

Je crois qu’après avoir entendu "nous sommes prêts" depuis des mois de la part de notre cher ministre, mes collègues ainsi que mes élèves n’étaient pas ravis de la situation.

Veuillez pardonner mon mouvement d’humeur en effet inutile !

Dernière modification par Brgz (15/04/2021 18h11)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #192 25/04/2021 23h57

Membre
Réputation :   6  

Rodin a écrit :

Yves Jego, ancien ministre sous Sarkozy, dresse le constat alarmant (mais réel) que toute l’administration politique intermédiaire se sucre sur le dos de la France. Cela va sans dire que cela ne nous permettra jamais de pouvoir agir de manière agile et nous adapter au monde d’aujourd’hui, il n’y a qu’à voir la gestion de l’épidémie depuis 2020.

Un autre exemple alarmant. Lui ministre qui gagnait (déjà…) 11k net mensuels, il disait que d’autres fonctionnaires en dessous de lui hiérarchiquement, en places depuis des années, n’ont pas prévu de bouger et gagne 2 à 3k de plus que lui.

Et comme par hasard, il n’y a jamais d’argent pour le fonctionnaire de base , qui lui fait le travail.

Il y a quelques jours, l’enseignant que je suis, a pris une énorme claque dans la figure en apprenant que depuis le Ségur de la santé, une aide soignante (dont le travail est indispensable) gagne plus qu’un capésien durant ses vingt premières années en fonction.

Je rappelle que les enseignants sont recrutés à BAC +5 et à l’issue d’un concours.

Pour devenir aide soignant, il n’est pas nécessaire d’avoir le baccalaureat, et la formation dure une année.

Ce pays nous traite tellement mal, qu’il ne trouvera plus personne pour faire ce travail (Et ça recrute déja m’importe qui sur le bon coin pour mettre un adulte devant chaque classe).

Hors ligne Hors ligne

 

#193 26/04/2021 01h25

Membre
Réputation :   12  

Deneb a écrit :

Ce pays nous traite tellement mal, qu’il ne trouvera plus personne pour faire ce travail

Je me surprends à espérer qu’un jour ce soit effectivement le cas.

Hors ligne Hors ligne

 

#194 26/04/2021 08h38

Membre
Réputation :   29  

@Deneb vos sources me semblent alambiquées! Une aide soignante commence à 1350€ net par mois (Salaire aide-soignant) quand un professeur capé démarre à environ 1500€ Net Salaire enseignant


Parrainage Boursorama (80€), Bourse Direct (50€), Binck (100€) et iGraal.

Hors ligne Hors ligne

 

#195 26/04/2021 09h04

Membre
Réputation :   81  

Concernant le salaire des AS : et encore, dans la FBH. Ce n’est pas forcément le cas dans l’associatif par exemple, moins payées.


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir l'année prochaine"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #196 26/04/2021 09h22

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   165  

Deneb, le 25/04/2021 a écrit :

Et comme par hasard, il n’y a jamais d’argent pour le fonctionnaire de base , qui lui fait le travail.

Il y a quelques jours, l’enseignant que je suis, a pris une énorme claque dans la figure en apprenant que depuis le Ségur de la santé, une aide soignante (dont le travail est indispensable) gagne plus qu’un capésien durant ses vingt premières années en fonction.

Je rappelle que les enseignants sont recrutés à BAC +5 et à l’issue d’un concours.

Pour devenir aide soignant, il n’est pas nécessaire d’avoir le baccalaureat, et la formation dure une année.

Ce pays nous traite tellement mal, qu’il ne trouvera plus personne pour faire ce travail (Et ça recrute déja m’importe qui sur le bon coin pour mettre un adulte devant chaque classe).

Pourquoi vous comparez-vous à Pierre / Paul ou Jacques ? Des BAC+5 sont parfois au SMIC et en précarité, d’autres sont payés 500k€/an, des BAC+2 sont payés plus que des BAC+5. Le CEO de Alibaba n’a pas de diplôme et gagne plus que vous par exemple… Se comparer c’est toujours une mauvaise chose.

Soit vous gagnez votre vie suffisamment bien à votre goût soit pas. Si pas assez, faut aller chercher le complément de revenu. On a jamais rien obtenu en se comparant a d’autres (sauf au marché de son propre emploi).

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #197 26/04/2021 09h45

Membre
Réputation :   9  

L’argument des profs bac+5 qui mériterait en conséquence un salaire " en rapport avec ceux du privé " est fallacieux.
Même cet argument est soulevé par les syndicats de professeurs des écoles.

Aucune tâche d’encadrement
Aucune responsabilité de développement

Êt ceci à remettre sur un temps de travail annualisé avec 3 mois de congés.

Pour éviter toute polémique je précise que je connais beaucoup d’enseignants donc je sais un peu de quoi je parle.
Êt je souhaite qu’ils soient rémunérés et reconnus à leur juste valeur.
Ce qui n’est pas le cas actuellement concernant leur reconnaissance publique.

Hors ligne Hors ligne

 

#198 26/04/2021 11h06

Membre
Réputation :   6  

@ Cigarette. Je vous réponds entre deux sollicitations d’élèves sur l’ENT, voici mes sources.

Infirmiers, aides-soignants? ces revalorisations salariales qui vous attendent dans le cadre du Ségur de la santé - Capital.fr

Enseignant depuis seize années, sans les heures supplémentaires (moins bien payées qu’une heure normale) qu’on m’oblige à faire, je touche 2019 euros.

Je me donne encore cinq ans (d’ici là, je devrais être indépendant financièrement), et je demande une rupture conventionnelle (ou bien ce sera une démission séche).
Ce sera ma réponse au système.
Croyez-moi, ceux qui cherchent à quitter l’enseignement sont nombreux.
Entre ceux qui n’aspirent qu’à partir, et ceux qui ne deviendront jamais enseignant car ils ont pu apprécier le climat scolaire en France et savent la modestie du traitement d’enseignant, vos enfants ou petits enfants n’auront plus devant eux que le tout-venant recruté sur le bon coin.

"Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes." Bossuet

Dernière modification par Deneb (26/04/2021 11h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#199 26/04/2021 11h53

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

Deneb a écrit :

Croyez-moi, ceux qui cherchent à quitter l’enseignement sont nombreux.

Pourquoi n’ont-ils pas déjà quitté leur poste ?
Partir, oui, mais pour quoi retrouver ensuite…

Exemple sur les heures supplémentaires que vous évoquez: les employés de magasin ou de restauration ont souvent le "droit" de faire 30 minutes/1h supp non-payées par jour (il faut bien ranger, c’est pas vraiment le travail…), à l’autre extrême du travail, les cadres au forfait jour qui n’ont tout simplement pas d’heures supplémentaires (vous êtes arrivé à 9h et parti à 20h ? c’est une journée normale, non ?)

Si vous en avez assez, partez, vous avez bien raison. Mais comme le dis Kabal, ne vous comparez pas trop: vous avez une vision précise des problèmes de votre emploi, mais une vision très vague de ce qui vous attend ailleurs (c’est notre cas à tous)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #200 26/04/2021 12h29

Membre
Réputation :   98  

Certes, mais Deneb soulève une interrogation légitime: qui aurons nous face à nos enfants et petits enfants dans un futur pas si lointain ?
Il est peu probable que ce soit la crème de la crème… nous avons l’enseignement publique que nous méritons.

Jean a écrit :

Aucune tâche d’encadrement
Aucune responsabilité de développement

Quand je lis ça, je me rends compte que certains ne comprennent vraiment rien.

Dernière modification par malcolm (26/04/2021 12h31)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "l'enseignement secondaire en france"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur