Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+9]    #1 05/11/2019 00h27 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   40 

Histoire de l’entreprise

C’est en 1979 que Bernard Huvé, ingénieur consultant, spécialiste en informatique industrielle pour des grands groupes industriels crée SII. La société réalise alors des projets exclusivement au forfait.

La première agence voit le jour à Nice en 1984.

Fin des années 80 la société compte 120 salariés.

L’exercice 1991/1992 sera l’unique exercice déficitaire. Des mesures drastiques et pérennes sont mises en place ; création d’entités commerciales au sein de chaque agence et réorientation des prestations vers la demande client. Le modèle de croissance qui s’ensuit est basé sur la décentralisation avec un service de proximité pour les clients grands comptes.

Fin des années 90 les agences de Rennes, Aix-En-Provence, Nantes et Toulouse voit le jour.

En 1999, pour accroître sa notoriété, SII s’introduit en bourse à Paris (400 collaborateurs, 31 millions d’euros de chiffre d’affaires).

Entre 2006 et 2008 la société commence son internationalisation (Pologne, Suisse, Maroc, …), tout en renforçant son maillage en France. En 2008 la société compte 2 000 collaborateurs.

En 2010 le chiffre d’affaires atteint près de vingt-huit millions d’euros à l’international soit 15 % de l’ensemble du groupe.

Aujourd’hui la société réalise un chiffre d’affaire de 631 millions d’euros dont 45,9% à l’international et compte 8 000 collaborateurs.

Evolution du chiffre d’affaire et du résultat net

• 1996 : 14,27 (RN : 1,09)
• 1997 : 20,11 (RN : 1,41)
• 1998 : 30,77 (RN : 2,59)
• 1999 : 41,50 (RN : 3,37)
• 2000 : 53,42 (RN : 4,26)
• 2001 : 67,92 (RN : 4,73)
• 2002 : 69,61 (RN : 3,76)
• 2003 : 75,75 (RN : 6,1)
• 2004 : 86,93 (RN : 6,5)
• 2005 : 105,75 (RN : 7,29)
• 2006 : 127,3 (RN : 7,84)
• 2007 : 148,74 (RN : 8)
• 2008 : 175,2 (RN : 8,2)
• 2009 : 190,2 (RN : 4,2)
• 2010 : 222,1 (RN : 8,1)
• 2011 : 259,3 (RN : 9,8)
• 2012 : 284,8 (RN : 10,4)
• 2013 : 294,2 (RN : 13,4)
• 2014 : 316,7 (RN : 11,3)
• 2015 : 360,1 (RN : 13,17)
• 2016 : 438,9 (RN : 22,4)
• 2017 : 560,9 (RN : 25,8)
• 2018 : 631,4 (RN : 30,7)

Evolution du prix de l’action

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_cours.png

Chiffres clés

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_chiffres-min.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_chiffres2.png

Actionnariat

• Famille Huvé : 49,87%
• Fidelity Investments (FMR): 10,13%
• Personnel et FCPE: 7,70%
• Autodétention: 4,20%
• Public: 28,10%

Parmi le flottant (public), le fond Indépendance et Expansion possède 3,14% du capital (628 088 titres) au 30 juin 2019 (2).

Entre 2017 et 2019, la famille Huvé a vendu 3,98% du capital (à l’actionnariat public) (3).

Perspectives

Le management table sur une croissance organique comprise entre 7% et 11% pour l’exercice 2019/2020. Soit un CA compris entre 675M€ et 700M€ et un résultat net entre 32.8M€ et 34M€. Les analystes semblent plus ambitieux avec un CA de 714M€ et un résultat net de 38.9M€.

Un plan de recrutement entre 3 000 et 3 500 collaborateurs est engagé pour le prochain exercice. 3 097 collaborateurs ont rejoint l’entreprise au cours de l’exercice précèdent.

Rémunération top management

Chez les small je porte une attention particulière au salaire du top management et du conseil de surveillance.
Ce signal nous permet de savoir si l’entreprise est hostile aux petits porteurs et si les intérêts du management sont bien alignés avec les notre (le cours de bourse).

• 4K de jeton de présence pour les membres du conseil de surveillance et 42k pour monsieur Huvé
.
• Le salaire du PDG s’élève à 626k, dont 418k sous forme d’action (16 199 titres). Ainsi 2/3 de sa rémunération dépend de la performance boursière du titre.

L’intérêt du PDG est aligné sur le cours de bourse et les rémunérations au sein du conseil de surveillance sont presque anecdotique, bon point.

Fidélisation des employés

Le cœur du business d’une SSII c’est son personnel, il est hautement important de le fidéliser.
J’ai noté chez SII des éléments tangibles montrant un avantage par rapport à ses concurrents, l’indicateur le plus fort me semble le montant de la participation.

• 2014/2015 : 0€ (0% du salaire moyen)
• 2015/2016 : 187€ (3%)
• 2016/2017 : 1 137€ (12%)
• 2017/2018 : 1 446€ (14%)
• 2018/2019 : 2 103€ (17%)

Sur le dernier exercice, un employé percevait en moyenne 17% (4) de rémunération supplémentaire en plus de son salaire, de quoi faire réfléchir avant de quitter le navire.

Comparable

Notre échantillon comporte les entreprises suivantes : Aubay, Sii, Alten, Altran, Open, Atos, Capgemini, Sopra, Sqli, Akka, Devoteam, Sword, Open, Prodware et Neurones.

Chiffres relevés le 02/12/2019

EV/EBITDA (TTM)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_ev.png

P/FCF (TTM)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_fcf.png

P/E (12m Forecast Rolling)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_pe.png

Return on Equity (TTM)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_roe.png

Return on Capital (TTM)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/15987_roc.png

Avis personnel

Une valeur de croissance avec un management en place depuis un moment qui a su montrer ses compétences. 
SII possède un long et solide historique de création de valeur.
Une des ESN les plus performante de la côte avec un tarif assez abordable (GARP ?).
A garder au chaud en fond de portefeuille en attendant une OPA.

Source

(1) SII - Rapport financier 2018/2019 (page 6)
(2) Indépendance et Expansion - Rapport semestriel au 30/06/19 (page 8)
(3) SII - Rapport financier 2018/2019 (page 157)
(4) SII - Rapport financier 2018/2019 (page 169)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par thomas69 (02/12/2019 17h23)

Mots-clés : esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii

Hors ligne

 

#2 05/11/2019 04h30 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   567 

Belle présentation.
Très jolie société, pas donnée mais pas trop chère non plus étant donnée la croissance.
Pour la fidélisation des employés, vous pouvez regarder s’il y a des avis d’employés sur Recherche d’emploi Glassdoor | Trouvez le job de vos rêves
Pour compléter, au niveau de la valorisation, vous pourriez faire une comparaison de quelques ratios, EV/EBITDA, P/FCF, P/E, croissance, avec les comparables.


Investisseur value et deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

[+1]    #3 05/11/2019 10h47 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   41 

Bonjour.
Euroland Corporate publie chaque début de mois un dossier récapitulatif sur le marché de la tech franaçaise, couvrant la plupart des ESN dont SII (il manque cependant Solutions 30 p.ex. ; ce n’est pas une question de siège social hors de France car il y a dans le document Akka ou Sword). Il y a tout un tas de ratios passés et anticipés (de leur part).

Lien vers la dernière étude : Market review 10/2019

Si en prend VE/EBIT 2019e :
SII : 7,9

Pour les "gros" :
Capgemini : 10,1 (bon prix me semble-t-il)
Atos : 8,5 (elle est toujours décotée, c’est lié à sa croissance par acquisitions)
Sopra : 9,5 (contre-coup de sa mauvais perf lors de l’année écoulé, des craintes sur la partie logiciels de la société)
Altran : 13,3 (c’est bien cher je trouve)
Alten : 12,9 (le prix de la qualité démontrée sur la durée)

Quleques belles valeurs parmi les mid & small :
Akka : 10,7 (le prix de la qualité)
Devoteam : 7,3 (une bonne occasion de se renforcer après la forte baisse récente)
Aubay : 9,6 (le prix de la qualité)
Sword : 10,3  (le prix de la qualité)

Et si on regarde les pas chères du tout :
Neurones : 5,7 (je ne connais pas ; on voit que le croissance des BPA anticipée pour 2020 et 2021 est faible)
Groupe Open : 5,9 (une bonne occasion de se renforcer après la forte baisse récente)
Prodware : 5,0 (stagnation des BPA)

Hors ligne

 

#4 18/11/2019 21h34 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   

Rarement vu une société aussi bien géré dans le secteur, on constate quand même qu’au moins sur les 5 dernières années la croissance organique du groupe (hors acquisition) est la plus forte par rapport à tout les concurrent que vous citez et pourtant elle souffre d’une décote depuis longtemps. Encore un sujet de liquidité qui ajoute du risque au titre.

Le titre est faiblement exposés au marché auto à la différence de plusieurs de ses pairs, son premier marché : l’aéro/défense avec des contrats longs et récurrents. Bon, après viens la banque qui ne va vraiment pas fort en ce moment, ils coupent pas mal de budget pour leur transformation digitale après avoir abreuver le secteur ces dernières années.

Après avoir rapidement regarder les attentes, ça cote 500MEUR et devrait générer 55MEUR de ROC et voir son cash net à 70MEUR. soit 7,8x le ROC 20 - au dela de la liquidités, que lui vaut une telle décote ?

Hors ligne

 

#5 02/12/2019 17h27 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   40 

J’ai tenu compte de vos remarques concernant les comparables en éditant mon poste initial.

Liste des entreprises : Aubay, Sii, Alten, Altran, Open, Atos, Capgemini, Sopra, Sqli, Akka, Devoteam, Sword, Open, Prodware et Neurones

Liste des ratios :  EV/EBITDA, P/FCF, P/E, Return on Equity et Return on Capital

Si vous souhaitez que je rajoute des ratios n’hésitez pas à me demander.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#6 02/12/2019 23h31 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   631 

Bonjour Thomas et merci* pour la présentation !

D’où proviennent vos copies d’écran pour les ratios de valorisation de SII et de ses pairs ? Stockopedia ?

Dernière modification par bibike (03/12/2019 00h22)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#7 03/12/2019 11h15 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   40 

Oui c’est du stockpedia. Vu le nombre d’entreprises c’était bien plus rapide et pratique pour sortir les chiffres.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#8 03/12/2019 14h34 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   631 

Ce qui m’étonne c’est que pour SII vous avez :
EV/EBITDA TTM 8,53
P/FCF : 16x
P/E : 17

Et quand je prends les prévisions sur ZoneBourse au 31/03/2020 j’obtiens :
EV/EBITDA : 6,3
P/FCF : 16x OK
P/E : 13,6
FCF Yield : 7%
PEG 2020 : 1,05 (0,7 si on prends la croissance du FCF)

C’est probablement du fait que Stocko prend le TTM mais ça fait de sacrés écarts tout de même.

FCF Yield correct et en croissance, PEG ~ 1 = achat.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (03/12/2019 22h17)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#9 03/12/2019 17h32 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   18 

Petite remarque à propos des comparables : les ratios de Sword calculés par Stockopedia semblent fortement boostés par une cession de filiale fin 2018.

(actionnaire de SII, Open, Neurones)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Spinoff (03/12/2019 17h32)

Hors ligne

 

#10 06/12/2019 21h04 → SII : ESN française en croissance (esn, pea, pea-pme, sii, small cap, ssii)

Membre
Réputation :   

L’écart proviens finalement essentiellement des bonnes performances de SII,  entre les 12 derniers mois et le prochaine exercice s’annonce meilleur. Il faut aussi nuancer et accepter que ces ratios soit basé sur les  analystes sell-side qui révisent souvent en baisse leurs objectifs tous au long de  l’exercice. Sur  SII ou une autre.

Et puis les multiples ne font pas une décision d’investissement complète. Le secteur est au crépuscule d’un changement majeur, les clients se rendent compte qu’ils ont mit un fric fou dans une transformation digitale qu’ils ne comprenait pas forcément et qui n’a pas toujours aboutit à des résultats probant (l’exemple des banques qui sont relativement incapable de s’arranger des pbtiques actuelles). Avec les difficultés de recrutement et les besoins qui s’affinent, seul des spécialistes et des entreprises saines depuis plus de 20 ans comme SII pourront survivre et manger le voisin. Je pense aussi à Devoteam qui s’est très tôt spécialisé dans les data, le cloud et la cybersécurité. SII s’est construit essentiellement par croissance organique, créer en 79,  les premières acquisitions se sont faites fin des années 2000. Tous ça pour dire que les bonnes SSII savent répondre aux demandes (de plus en plus élevés de  leur collaborateurs) mais savent aussi être très sérieuse et cultiver l’innovation. C’est fondamentale dans ce secteur.

Pour revenir sur les comparables  que vous citez : Aubay, Sii, Alten & Altran (bien plus gros) Open, Atos (pas à 100% similaire à SII), Capgemini (de même très diversifié), Sopra (partie éditeur de logiciel), Sqli  (positionné sur le  e-commerce à 50%, complètement différent), Akka (société de R&D externalisé, complètement différent), Devoteam, Sword (edition de logiciel), Prodware (rentable grâce au CIR..) et Neurones (atypique, ratios historiquement faible à cause de la montagne de cash qu’ils ont accumulé, peu d’histoire pour faire grimper le titre,pas d’acquisition).
Finalement,je retiendrai Aubay / Alten / Altran (sous OPA) / Wavestone (pas citer) / Devoteam.

Pour faire un petit point sur l’activité avant les resultats semestriels le 10 dec ; la croissance était au rendez vous, +10,5% en haut de fourchette des objectifs donc. On ne devrait pas voir une rentabilté augmenter.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech