Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 29/10/2019 09h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   557  

Bonjour !

Je vais juste présenter un cas, sur une durée de 26 ans. Il ne s’agit pas d’une demande d’idée, d’opinion ou de suggestion, mais seulement de présenter une histoire relativement normale, dans un but indicatif.

C’est un petit appartement, acheté en 1993, pour faire un placement en bénéficiant d’une carotte fiscale de l’époque (dispositif Quilès-Méhaignerie).
Il faut noter qu’au moment de cet achat, je n’avais aucune des notions et culture d’investissement acquises depuis, et bien plus récemment, sur les forums "Devenir-Rentier" (que le nom d’IH et son initiative soient bénis moult fois !)

Cet appartement de 28 m² est loué nu, en passant par une agence immobilière, car il est situé à plus de 200 km.

Voici le résumé, mensualisé, de l’aspect locatif :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9187_sey1.jpg

Pour compléter, l’évolution de la valorisation du bien sur la période :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9187_sey2.jpg

Ce qui donne la synthèse (rendement) suivante :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9187_sey3.jpg

La conclusion que je tire de cette expérience, c’est que l’immobilier peut avoir un rendement bien plus intéressant que le livret A, mais plus faible que la Bourse. En contrepartie, la gestion est quand même moins prenante, surtout en passant par une agence, qui débroussaille bien les choses.

Toutefois, il ne faut pas penser qu’il s’agit d’une sinécure. En effet, les événements imprévus sont nombreux :  travaux à réaliser, locataire indélicat, demandes d’accords émanant de l’agence (nouveaux locataires, travaux, communication taxe foncière, …), taxes foncières, assurance, demandes de renseignements émanant des services fiscaux, déclarations de revenus, etc.

En espérant que ce petit mémorial inspire quelques lecteurs, je vous souhaite une bonne journée.

Dernière modification par M07 (29/10/2019 11h43)

Mots-clés : compte-rendu, immobilier, mémorial


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#2 29/10/2019 10h22

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   636  

M07 a écrit :

La conclusion que je tire de cette expérience, c’est que l’immobilier a un rendement bien plus intéressant que le livret A, mais plus faible que la Bourse. En contrepartie, la gestion est quand même moins prenante, surtout en passant par une agence, qui débroussaille bien les choses.

Tirer une conclusion sur un secteur complet -l’immobilier- à partir d’une expérience unique, de plus très particulière (défiscalisation datée de +25 ans) ne me semble pas la plus pertinente des conclusion wink.

A mon sens cette histoire ne parle que de votre histoire dans cet investissement que l’on peut tout au plus élargir à celle d’un exemple des défiscalisations Quilès-Méhaignerie du début des années 90’. Ce forum regorge d’exemples qui démontrent la même chose, le contraire, que vous pouviez faire bien mieux ou bien pire…

D’une manière générale chaque cas immobilier est particulier, les assimilations globales sont des biais (parfaitement compréhensibles).


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 29/10/2019 10h46

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   235  

La défisc est totalement occultée dans vos calculs.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 29/10/2019 11h10

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   557  

Re !

DDtee a écrit :

Tirer une conclusion sur un secteur complet -l’immobilier- à partir d’une expérience unique, de plus très particulière (défiscalisation datée de +25 ans) ne me semble pas la plus pertinente des conclusion wink.

C’est d’autant plus vrai que je n’ai pas pris en compte la défiscalisation dans les calculs. Et pas tenu compte non plus des travaux (déductibles pour une part importante des loyers).

Mon but était de donner un exemple, qui montre que l’immobilier est loin d’être une solution miracle, mais n’est pas la plus mauvaise non plus. Pour une personne en pré-étude (débutante) en immobilier, cet exemple pourrait donner quelques repères.

[Edit]  @Range19, la défiscalisation date de 26 ans, et n’était valable que sur 2 ans, alors que je voulais à donner une idée du rendement actuel.

Dernière modification par M07 (29/10/2019 11h12)


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#5 29/10/2019 12h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   235  

Le miracle éventuel serait de considérer ce que ça vous a vraiment coûté pour arriver à une valeur de 77 000 euros.
Selon les cas, effort d’épargne ou pas,  ça peut-être entre rien du tout et quasiment toujours beaucoup moins que 77 000 euros.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur