Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 17/10/2019 14h42 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   30 

Bonjour,

Les buts de ce porte-feuille :
-apprendre à mon fils, qui est assez intéressé par la bourse, comment monter et alimenter un porte-feuille d’actions,
- mettre en place une petite épargne pour le début de la vie active,
- avoir sa petite vengeance personnelle quand, lorsqu’on demande à quelqu’un d’éteindre sa cigarette dans un lieu public, celui-ci prononce des injures et des menaces.

Modalités :
- mon fils a 16 ans,
- ces actions du vice seront logées soit sur mon Pea-Pme et sur mon CTO,
- alimentation mensuelle en fonction de ce que consomment les camarades de mon fils consommateurs. C’est-à-dire :
- 3 cigarettes par jour à 0,50 € = 45 €
- 1 litre d’alcool dur par semaine = 40 €
- 1 smart phone par an = 70 €
- mon fils n’est pas au fait des consommations de beuh de ses camarades, ni des prix pratiqués. Il se renseigne.
-> Total : 155€ par mois.
- on va commencer doucement avec trois lignes, certainement une ligne de tabac, une ligne d’alcool et une ligne de  high-tech.
- on va faire nos devoirs la deuxième semaine des vacances.

Tout commentaire est le bien venu.

🍁🌳🍁🍁

Dernière modification par Flower (17/10/2019 14h44)

Mots-clés : petite épargne, portefeuille, vice

Hors ligne

 

#2 17/10/2019 15h01 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   430 

Bonjour Flower,

C’est une idée intéressante (et éducative) que cet "exercice" proposé à votre ado !

. Par contre, pourquoi faire ces investissements sur votre PEA / PME - CTO, plutôt que d’ouvrir directement un CTO à votre fils ? Si l’idée est de "mettre en place une petite épargne pour le début de la vie active", il ne serait-il pas préférable que cela soit fait sur un CTO à son nom à lui ?

. De plus, vous parlez là "d’épargne", mais ne serait-il pas plus "pédagogique" de parler à votre fils "d’investissement" ? Car la bourse n’est pas vraiment une solution d’épargne.

. Et (dernière question), comment allez-vous gérer ce portefeuille ? Je veux dire par là, viserez-vous des dividendes, des plus-values, … ? S’agira-t-il de buy and hold ?


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#3 17/10/2019 15h41 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   

Bonjour Flower,

vous connaissez votre fils et sans doute sa force de caractère, mais vous lui donnerez de l’argent si ses camarades se droguent (chacun choisissant de placer le curseur comme il le souhaite entre cigarette, alcool, beuh,cocaïne…) ?

J’avoue que je serai partagé entre la peur qu’il aille vers de mauvaises fréquentations et celle de le voir céder aux tentations qui semblent ravir ses amis.

Bonne journée,    Rolando.

Hors ligne

 

[+1]    #4 17/10/2019 15h53 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   20 

J’ai 26 ans et la "beuh" j’en ai fumé à 17 ans. Jamais trop d’abus, je dirai un spliff toutes les deux semaines pendant une période de 4-5 mois. Parfois plus, un à deux par semaines.
Mes parents tenaient exactement le même discours que vous sur le sujet. J’étais un petit garçon qui ne fumait pas d’herbe et qui n’avait jamais entendu parler de ça.

J’ai aussi fumé jusqu’à mes 23 ans (bad attitude). Oubliez les 3 clopes par jour, c’est bien plus. Je dirai 6 ou 7 minimum au lycée chaque jour. Ma grand mère me donnait 20 € chaque semaine (à l’époque avec 4.9 € on avait un paquet). 10€ de clopes et 10€ d’alcool. C’est les meilleurs souvenir que j’ai. C’était génial.

Ces big boss de l’éducation national nous avaient, le lundi aprem’, fait finir à 12H, et reprendre à 16H15 pour de l’ECJS (truc civique machin) (je sais que vous êtes de l’éducation nationnal, mais il faut quand même avouer que faire attendre des gamins 4 heures à rien faire, on cherche la misère). On avait 4 Heures de coupure à zoner. Il y avait un ED à coté du bahut…

Autant dire qu’on arrivait à chaque fois à 4 pattes pour l’ECJS. Complètement arrachés. Je vous écris avec un sacré sourire tellement je me remémore ces moments exceptionnels. On écoutait du Rock N roll, buvaient du whisky et fumaient comme des sapeurs, on avait chacun une copine, L’insouciance totale…

Et pourtant, tous mes camarades de l’époque sont tous devenus ingénieur, avec de belles situations.
Aujourd’hui je mange sain et ne touche plus une seule cigarette. Quoi que j’aime un petit cigare de temps en temps smile

Ne soyez pas trop naïf sur ces sujets smile, il faut aussi que jeunesse se fasse.

Il y a un pont énorme entre se droguer et fumer un petit pète avec ses potes un lundi aprem’ quand on a pas cours.

Dernière modification par LoopHey (17/10/2019 16h21)

Hors ligne

 

#5 17/10/2019 16h21 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1384 

Fumer (quoi que ce soit) ou boire de l’alcool non seulement n’apporte rien, mais a un coût d’opportunité énorme, a fortiori quand on est (très) jeune.

Le coût d’opportunité de ces addictions, à l’âge de la retraite (65 ans), est d’environ 45k€ par an par rapport à un ETF Monde rapportant 7% / an en moyenne, pour un jeune de 18 ans qui dépenserait 5€ par jour sur ces bêtises. Si vous fumez de 18 à 23 ans, il vous en coûtera 225k€ à l’âge de la retraite (le prix d’un appart sympa en province ou d’un studio parisien). Si vous fumez jusqu’à 40 ans, le coût d’opportunité dépassera le demi million €.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_cout_dopportunite_de_fumer.jpg
A ce coût d’opportunité il faudra ajouter les inévitables dépenses de santé causées par ces cochonneries.

Et puis les filles, en général, apprécient peu les haleines fétides et encore moins les comportements idiots qu’entraîne la surconsommation d’alcool. (Je n’ai jamais compris ceux qui disent que l’alcool permet aux timides de "se lâcher" ; perso ça m’assoupit profondément, ce qui m’a valu quelques dates désastreux dans ma jeunesse.)

Hors ligne

 

#6 17/10/2019 16h24 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   20 

Scipion,

Sur ce point, je ne recherche aucun calcul et aucune rationalité. C’était de l’insouciance pur et des souvenirs magiques, gravés à jamais. Ils m’ont forgé, et peut-être que sans ça, je n’aurai jamais rencontrer celle qui partage ma vie aujourd’hui et qui m’a aidé à penser différemment, je ne gagnerai peut-être pas ce que je gagne, etc…

Dernière modification par LoopHey (17/10/2019 16h26)

Hors ligne

 

#7 17/10/2019 20h35 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   30 

Neo45 a écrit :

Bonjour Flower,

C’est une idée intéressante (et éducative) que cet "exercice" proposé à votre ado !

. Par contre, pourquoi faire ces investissements sur votre PEA / PME - CTO, plutôt que d’ouvrir directement un CTO à votre fils ? Si l’idée est de "mettre en place une petite épargne pour le début de la vie active", il ne serait-il pas préférable que cela soit fait sur un CTO à son nom à lui ?

Alors, tous les avis dont bons à écouter, n’hésitez pas à commenter mes réponses. Mon idée du PEA, c’est que nous sommes imposés à TMI 30%. On vient de passer le palier. Et franchement, ça ne fait pas plaisir. Je n’ai pas envie de plomber la rentabilité. Et comme le PEA nous protège un peu des impôts…
Par contre, je crois que, pour le tabac du moins, si on veut une certaine rentabilité, ce sont des entreprises qu’on ne peut pas avoir en PEA. Dans ce cas, effectivement, un CTO à son nom propre sera encore plus engageant pour lui !

. Et (dernière question), comment allez-vous gérer ce portefeuille ? Je veux dire par là, viserez-vous des dividendes, des plus-values, … ? S’agira-t-il de buy and hold ?

Mon idée est de lui apprendre à rester calme devant l’agitation que peuvent refléter les différents sites et articles parlant de bourse. Donc, très certainement buy and hold. Lui comme moi n’avons ni le temps ni les compétences pour faire autre chose.
Je suis plus à l’aise avec l’idée de dividendes, même si je comprends bien l’idée qu’une entreprise qui ne distribue pas de dividendes réinvestit cet argent dans son propre business et de façon experte.

Rolando33 a écrit :

Bonjour Flower,

vous connaissez votre fils et sans doute sa force de caractère, mais vous lui donnerez de l’argent si ses camarades se droguent (chacun choisissant de placer le curseur comme il le souhaite entre cigarette, alcool, beuh,cocaïne…) ?.

Je ne suis pas bien sûre d’avoir compris votre idée.
Voici la mienne.
Mon fils, pour l’instant, est tout à fait contre la consommation de tabac, d’herbe et d’alcool dur. Il est très conscient de l’impact pécunier, social et aussi environnemental de l’affaire. Par contre, il se retrouve confronté à la double peine :
- non seulement, en tant que délégué de classe et ancien membre du CA de son ancien collège , il passe du temps et de l’énergie à éduquer ses camarades de classe sur les différents aspects de la loi Evain
- mais en plus, il s’est fait injurié lorsqu’il a demandé à quelqu’un qui fumait sur l’espace public d’éteindre sa clope.
L’idée est donc de lui faire confiance pour qu’il continue à dire autour de lui que fumer tue, mais qu’il ait aussi une vengeance in petto lors d’injures.

J’espère qu’avec ce genre de porte-feuille, lorsqu’il aura la tentation de fumer, il saura où part l’ argent qu’il dépensera.

LoopHey a écrit :

Ma grand mère me donnait 20 € chaque semaine (à l’époque avec 4.9 € on avait un paquet). 10€ de clopes et 10€ d’alcool. C’est les meilleurs souvenir que j’ai. C’était génial.

Perso, je fais bien comprendre à mes enfants que l’argent de poche que je leur donne, c’est pour se faire plaisir sans se pourrir. Je n’ai pas passé des nuits blanches à veiller sur leur toux quand ils étaient bébés, ni passer de longues soirées à veiller sur leurs devoirs, ni passer des mercredis à cuisiner des légumes pleins de vitamines pour qu’ils aillent se cramer bêtement les neurones. S’ils n’ont que ça à faire, je garde l’argent et je vais au sauna. Non mais oh.

Ces big boss de l’éducation national nous avaient, le lundi aprem’, fait finir à 12H, et reprendre à 16H15

C’est toujours d’actualité. Et le nouveau bac invite encore plus à faire de la dentelle ajourée. Par contre, de mon temps, personne n’y allait à l’alcool dur. Dans la classe de mon fils, 3 ont leur flasque de vodka pomme / rhum blanc tous les jours dans la poche de blouson. Je suis sciée.

Ne soyez pas trop naïf sur ces sujets smile, il faut aussi que jeunesse se fasse.

On est toujours le vieux de quelqu’un : je suis passée par cette phase bête, moi aussi. En tant que parent, on peut toujours espérer qu’en posant des jalons, cette phase soit la moins prégnante possible.

Scipion8 a écrit :

Fumer (quoi que ce soit) ou boire de l’alcool non seulement n’apporte rien, mais a un coût d’opportunité énorme, a fortiori quand on est (très) jeune.

Le coût d’opportunité de ces addictions, à l’âge de la retraite (65 ans), est d’environ 45k€ par an par rapport à un ETF Monde rapportant 7% / an en moyenne, pour un jeune de 18 ans qui dépenserait 5€ par jour sur ces bêtises. Si vous fumez de 18 à 23 ans, il vous en coûtera 225k€ à l’âge de la retraite (le prix d’un appart sympa en province ou d’un studio parisien). Si vous fumez jusqu’à 40 ans, le coût d’opportunité dépassera le demi million €.
[url]https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_cout_dopportunite_de_fumer.jpg[/url]
A ce coût d’opportunité il faudra ajouter les inévitables dépenses de santé causées par ces cochonneries.

Et puis les filles, en général, apprécient peu les haleines fétides et encore moins les comportements idiots qu’entraîne la surconsommation d’alcool. (Je n’ai jamais compris ceux qui disent que l’alcool permet aux timides de "se lâcher" ; perso ça m’assoupit profondément, ce qui m’a valu quelques dates désastreux dans ma jeunesse.)

J’aime bien ce raisonnement, mais j’ai peur que le fiston fasse des raccourcis en ne comprenant pas bien cette notion de coût d’opportunité. Non, ce n’est pas 225K en plus, mais 225k à utiliser pour autre chose. Par parallélisme, il pourrait se dire que tout l’argent qu’il met dans son matos de sport (et on est bien au-delà du coût d’une consommation de 3 cigarettes par jour… 😉), a un coût d’opportunité qui invite à arrêter la pratique du sport. Bon, vu ce que lui apporte le sport, il ne faut pas qu’il arrête maintenant.

Je suis plus à l’aise avec l’idée de boule de neige.

🌳🌳🍁🍁

Dernière modification par Flower (17/10/2019 21h17)

Hors ligne

 

#8 17/10/2019 21h16 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1481 

Il y a trois idées mélangées :
1) l’argent qu’il ne met pas dans les dépenses alcool et clopes, il le place en épargne
2) cette épargne est placée en actions
3) Ces actions sont précisément celles du vice évité.

La première idée est excellente, très pédagogique.
La seconde présente un risque de volatilité du placement.
La troisième présente un intérêt pédagogique (sous-entendu : voilà ce que devient l’argent de ses copains : il enrichit les compagnies qui enrichissent les actionnaires, dont lui).

Pour autant, s’agit-il d’un bon placement ? Dans beaucoup de domaines, il faut regarder ce qui se passe aux USA, c’est précurseur de ce qui va se passer ailleurs. Les cigarettiers avaient réussi à faire fumer presque 100 % d’une classe d’âge (en tout cas pour les hommes d’âge moyen) dans les années 1960, et depuis, ça ne cesse de baisser. Le Maker Settlement agreement en 1998 a marqué la fin d’une certaine époque où toutes les actions de marketing, de désinformation et de lobbying semblaient permises : Tobacco Master Settlement Agreement - Wikipedia

Très souvent, le vice est rémunérateur. Mais je pense que les cigarettes sont un vice qui va de plus en plus appartenir au passé. Je ne miserai pas trop sur ces compagnies.


On vous en veut de ce que vous savez, et de ce que votre interlocuteur ne sait pas.

Hors ligne

 

[+2]    #9 17/10/2019 22h24 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   260 

Ça part d’un bon sentiment de vouloir préserver sa progéniture des méfaits du tabagisme et de l’alcoolisme, mais s’appuyer sur un "portefeuille du vice" pour cela me paraît complètement à côté de la plaque.

A l’époque de mes "pauses de 4 heures" avec les copains (cf. post de LoopHey), si un petit malin était venu nous faire la morale, il serait passé pour un gros blaireau devant tout le monde et son petit sermon lui aurait valu de se faire chambrer et stigmatiser jusqu’au bac. Avec sûrement un surnom à la clé.

Flower a écrit :

L’idée est donc de lui faire confiance pour qu’il continue à dire autour de lui que fumer tue, mais qu’il ait aussi une vengeance in petto lors d’injures.

Vouloir constamment positionner les gens dans l’opposition et le conflit, voilà l’un des gros malaises de la société française. Les ados savent que la clope et l’alcool, c’est mauvais pour la santé, on leur rabâche à longueur de journée.

Au lycée, en plein milieu de la crise d’adolescence, c’est la période où l’on brave les interdits, ça ne veut pas forcément dire qu’on va finir toxico ou alcoolique.

Qu’est-ce que c’est chiant les moralisateurs… laissez les gens vivre leurs expériences et que chacun s’occupe de son cas.

Dernière modification par lopazz (17/10/2019 22h24)


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

#10 17/10/2019 23h17 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   74 

J’ai eu une approche un peu similaire à la vôtre, il y a quelques mois, en achetant une cinquantaine de titres Philip Morris International.

J’ai réalisé cet investissement pour 3 raisons.

Premièrement, je souhaitais profiter de la forte baisse du cours (et donc d’un rendement du dividende assez intéressant) liée à l’annonce de discussions avec Altria en vue d’une fusion.

Deuxièmement, pour tenter de compenser le tabagisme passif que je subis parfois dans le cadre de mon travail. Le bureau dans lequel je travaille est situé au deuxième étage d’un bâtiment en bas duquel se trouve l’espace fumeur. Quand il fait chaud et que quelqu’un ouvre une fenêtre dans nos bureaux, une odeur désagréable de cigarette remonte régulièrement dans notre environnement… Étrangement, malgré des cendriers et de nombreuses poubelles, on constate la présence de nombreux mégots un peu partout autour de l’espace fumeur et le long de l’allée qui y mène. C’est affligeant ! Je rencontre également le même problème avec un voisin dans ma résidence, surtout l’été quand les soirées sont longues et qu’on essaie de profiter d’un peu de fraîcheur à la tombée de la nuit.

Troisièmement, c’est aussi une revanche personnelle envers les fumeurs du lycée qui fréquentaient et discutaient avec les plus jolies filles, qui elles-mêmes fumaient également (bien souvent), ce qui les rendait globalement inaccessibles…

Hors ligne

 

[+2]    #11 18/10/2019 08h58 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   36 

Un investissement plus risqué mais potentiellement plus remunerateur serait la private equity dans le domaine du vice.

Par exemple, en s’associant avec les entrepreneurs schumpeteriens qui organisent vaillamment, malgré les persécutions de l’Etat mais en évitant toute taxe, le petit commerce sans boutique caractéristique de nos centre-ville. Ils ont des méthodes éprouvées et innovantes pour lutter contre la concurrence et fidéliser la chalandise. Leur marchandise permettant d’enrichir les petits producteurs colombiens, marocains et afghans, cela relève pratiquement du commerce équitable.

Il y a également la possibilité de prendre des parts dans des pensionnats de jeunes filles ou celles ci pratiquent divers arts d’agrément. Maupassant en parle dans La Maison Tellier.

Au bon vieux temps, il y avait le commerce triangulaire. Mais hélas les meilleures choses ont une fin.

Participer à l’introduction de la FDJ ou acheter du Pernod-Ricard c’est petit joueur. C’est une ambition entrepreneuriale qu’il faut donner à votre fils!

Hors ligne

 

#12 18/10/2019 09h05 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   41 

Bonjour Flower.
Pour info, quand votre fils aura ses 18 ans, vous pourrez lui ouvrir un "PEA jeunes" c’est une disposition fiscale toute récente, réservée aux 18-25 ans même rattachés fiscalement aux parents, versements limités à 20 k€ de versements.
Je songez à en ouvrir un à mon aîné pour lui apprendre les rudiments des placements boursier. Son "vice" c’est le foot ; grand supporter de l’OL, il me demande pourquoi je n’ai pas investi dans l’action du club…

Hors ligne

 

#13 18/10/2019 09h13 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   16 

Bonjour,

Je trouve très bonne l’idée de vouloir éduquer ses enfants à l’épargne et à la stratégie financière.

Seulement, je ne saisis pas bien l’idée de vouloir investir dans l’industrie du tabac en termes de "revanche". Si vous êtes contre la cigarette, pourquoi placer son argent et participer au développement des cigarettiers ?

Peut-être pouvez-vous faire le contre-pied de cela en investissant dans un secteur à l’opposé, comme la santé, le développement durable… Cela ne reste bien évidemment qu’une suggestion.

Hors ligne

 

#14 18/10/2019 12h02 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour Flower,
Voici pourquoi je trouve ce plan problématique malgré l’amour maternel qui le sous-tend.

Tout le monde connaît les méfaits de ces substances. Nos ados les connaissent aussi ; ils les connaissent intellectuellement, mais cette connaissance n’a pas d’effet car les bénéfices immédiats sont immenses : obtenir du plaisir, oublier les soucis, apaiser l’anxiété, sortir de l’ennui, s’intégrer dans le groupe de consommateurs…

Et un moralisateur de plus qui survient ne fera que nourrir la réactance propre à chaque être humain : quand on nous enjoint de faire quelque chose nous défendons notre liberté, indépendamment de tout argument ou donnée scientifique ou autre.

Par ailleurs, quand vous achetez des actions du vice vous donnez de l’argent (certes symboliquement au début car il ne s’agit que de la capitalisation boursière, mais quand même) à ceux que vous souhaitez combattre.

En même temps, votre plan risque de faire dépendre le "bonheur" de votre fils du comportement de ses camarades, tout en augmentant les tensions entre ces jeunes. Qu’a-t-il besoin de "se venger", de s’intéresser à la consommation des uns et des autres ? Ne peut-il pas épargner et investir pour ses raisons propres ? pour son avenir ? pour le plaisir de gérer son argent ?

Et si on allait un peu dans la nuance ? Je ne suis pas sûr que mettre sur le même plan le tabac, l’alcool, les drogues illicites et les smartphones soit le meilleur moyen pour réguler les mésusages de ces choses.

Au fait, on sait tous maintenant, grâce aux messages lapidaires de la publicité, qu’il ne faut pas manger trop gras, trop sucré, trop salé… Alors pourquoi pas acheter des actions Mc Do ou coca Cola ?

Dernière modification par Rucipe (18/10/2019 14h18)

Hors ligne

 

[+1]    #15 18/10/2019 12h35 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   72 

J’aime beaucoup cette discussion avec les  moralisateurs "cool" qui donnent des leçons aux moralisateurs "has been" afin qu’ils ne viennent surtout pas faire la leçon aux enfants.

Hors ligne

 

[+1]    #16 18/10/2019 14h05 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   

Dans le même ordre d’idée (peut être un poil plus moral que de financer les cigarettiers?), vous pouvez aussi placer l’argent dans des actions de firmes pharmaceutiques, qui profitent aussi indirectement des pathologies provoquées par nos vices ?

Hors ligne

 

#17 18/10/2019 22h37 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   65 

Bernard2K a écrit :

Très souvent, le vice est rémunérateur. Mais je pense que les cigarettes sont un vice qui va de plus en plus appartenir au passé. Je ne miserai pas trop sur ces compagnies.

Au passé pas si certain, regardez le développement des cigarettes électroniques, du cannabis. Je pense qu’ils ont encore de quoi voir venir.

Hors ligne

 

#18 18/10/2019 23h12 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1481 

cikei : vous n’avez pas fait l’effort de lire ce que j’écrivais. Flower parlait des compagnies cigarettières, je parlais donc, bien évidemment, de l’évolution de ces compagnies, et des cigarettes de tabac qu’elles vendent. Je ne sache pas que ces compagnies se soient illustrées en étant à la pointe de l’innovation sur la cigarette électronique et le cannabis. Au contraire, elles ont prouvé leur inertie (en réagissant à contre-coup et à côté de la plaque, avec le "tabac chauffé" qui a fait un flop).

Si l’on analyse l’industrie des drogues en termes de marketing stratégique :
- le tabac est un "dinosaure".
- le tabac date d’une époque où les autres drogues disponibles étaient très peu nombreuses (essentiellement l’alcool) donc il s’est répandu simplement parce que c’était l’une des deux seules drogues disponibles.
- Depuis, le paysage concurrentiel a fortement changé, avec l’arrivée de nombreuses autres drogues, bien plus plaisantes à utiliser, avec des effets récréatifs ou planants ou hallucinogènes beaucoup plus forts. Ces autres drogues sont longtemps restées chères et mal distribuées, mais leur disponibilité n’a cessé d’augmenter et leur prix de baisser.
- le seul avantage concurrentiel du tabac, c’est la très forte addiction qu’il produit (savamment renforcée par les cigarettiers avec des additifs). Il est donc très bon pour fidéliser les clients (la rétention), mais il est de moins en moins bon sur le recrutement de nouveaux clients. Un tel produit est voué à l’échec, car les clients, même très accros, finissent par arrêter ou par mourir. Sans recrutement de nouveaux clients, c’est foutu.
- quand le marché domestique décroît (baisse des parts de marché), il reste la solution d’aller vers un plus grand marché, avec l’internationalisation. Ce mouvement a déjà été fait par les cigarettiers. Il reste sans doute des marges de développement, mais la tendance globale est mauvaise.

Au total :
- le tabac est en déclin. Parmi les drogues, c’est un dinosaure qui a une très mauvaise position concurrentielle.
- miser sur les drogues illégales pose des risques évidents.
- miser sur les drogues pharmaceutiques légales est sans doute aussi une bonne idée. Mais je ne pense pas qu’il y ait un laboratoire qui se distingue dans ce domaine, sur lequel on pourrait investir spécifiquement.
- miser sur l’alcool, pourquoi pas. La consommation baisse globalement, donc il ne faut pas miser sur l’alcool "classique" mais sur l’alcool récréatif.
- le passage de drogues récréatives du statut interdit à autorisé représente un potentiel absolument énorme. Le cannabis est très intéressant (d’un strict point de vue des perspectives de développement économique) en vue du moment où il sera légalisé.

Dernière modification par Bernard2K (18/10/2019 23h29)


On vous en veut de ce que vous savez, et de ce que votre interlocuteur ne sait pas.

Hors ligne

 

#19 18/10/2019 23h42 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   371 

Bonsoir,

J’allais justement poster sur la file du vice, cela semble opportun ici, mais il semble justement que le cabannis ne soit pas tant que ça en odeur de sainteté finalement.

Marijuana Madness Turns Into a Cannabis Crash - WSJ


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne

 

#20 19/10/2019 09h22 → Portefeuille didactique d'actions du vice du fils de Flower (petite épargne, portefeuille, vice)

Membre
Réputation :   65 

Bernard2K a écrit :

cikei : vous n’avez pas fait l’effort de lire ce que j’écrivais.

J’ai fait l’effort de lire, mais mal. C’est la fin de semaine ça s’excuse :p

Bernard2K a écrit :

Je ne sache pas que ces compagnies se soient illustrées en étant à la pointe de l’innovation sur la cigarette électronique et le cannabis. Au contraire, elles ont prouvé leur inertie (en réagissant à contre-coup et à côté de la plaque, avec le "tabac chauffé" qui a fait un flop

En ce moment il y a pas mal de mauvaises presses sur ce produit mais j’ai la conviction que c’est passager. L’avenir nous dira.
Je pense notamment à l’investissement d’Altria (MO) dans JUUL qui pour le moment est un beau désastre.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "portefeuille didactique d'actions du vice du fils de flower"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech