Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 28/12/2019 13h04

Banni
Réputation :   -1  

Ils ont pourtant le mérite de nous sortir de la pensée unique, mais je vous accorde que cela peut choquer après des décennies de biberonage télévisuel.

Et en matière d’incompétence, ils ne sont pas pires que les fonctionnaires de l’Etat qui arpentent les plateaux télé pour nous vendre l’inéluctabilité de la mondialisation (mondialisme), de l’euro etc…

Dernière modification par HiDex (28/12/2019 13h24)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #77 28/12/2019 15h43

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2555  

HiDex a écrit :

Ils ont pourtant le mérite de nous sortir de la pensée unique, mais je vous accorde que cela peut choquer après des décennies de biberonage télévisuel.

En même temps, si vous me citez la télévision comme source d’information, je comprends mieux.

Concernant Delamarche, il s’est refait une eReputation, mais on peut trouver l’historique de la performance de son fonds sur nos forums (voir cette discussion), j’en avais fait le suivi et tout est sauvegardé :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_pg-world-20140112.gif

Alors qu’il faisait perdre de l’argent au peu de clients qu’il avait (l’encours de son fonds était ridicule), il affirmait le contraire sur BFM et traitait d’incompétent Warren Buffett ! Non seulement son discours montre son incompétence, mais y compris en pratique sa gestion a été un vrai désastre.

Enfin, ceux qui systématiquement évoquent une prétendue pensée unique ne doivent pas lire beaucoup. Car j’ai du mal à ne pas voir de différences entre Le monde diplomatique, Le figaro, Le canard enchaîné ou Alternatives économiques, et ce sont des quotidiens ou magasines qui existent depuis plusieurs décennies.

Hors ligne Hors ligne

 

#78 28/12/2019 15h55

Banni
Réputation :   -1  

Vous avez du mal ? Ils vous servent pourtant la même soupe depuis des décennies sur les grands sujets, avec également les mêmes sujets interdits. C’est ça la pensée unique, pas la caricature soviétique qu’on vous sert pour vous faire accepter la dictature soft dans laquelle vous vivez.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #79 28/12/2019 16h00

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2555  

HiDex a écrit :

Vous avez du mal ?

C’était une litote pour dire qu’ils étaient complètement différents.

HiDex a écrit :

C’est ça la pensée unique, pas la caricature soviétique qu’on vous sert pour vous faire accepter la dictature soft dans laquelle vous vivez.

Voilà, on retombe sur le point Godwin habituel sur ce type de discussion. Je doute que vous ayez lu ne serait-ce qu’un exemplaire de chacun des quotidiens/revues que je cite, ni que vous soyez très au fait de comment les choses se passent en Russie, pour oser la comparaison.

La pluralité des opinions en Russie c’est ça : la longue liste des journalistes russes assassinés.

Hors ligne Hors ligne

 

#80 28/12/2019 17h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   144  

HiDex a écrit :

Soyez tranquille IH, la mécanique que vous évoquez n’est valable que pour le divertissement ou le contenu validé par la doxa. Les contenus alternatifs qui pourraient faire réfléchir le troupeau sont largement "shadow banni", avec plafonnement et disparitions de vues.

Étant donnée votre infinie clairvoyance et grâce à votre sagacité et votre intelligence supérieure à la nôtre, pauvre êtres manipulables, force est d’admettre que vous avez raison quand vous faites directement référence à la disparition de l’audience d’une partie de la gauche radicale sur Facebook (article de Médiapart, qui du coup est bien un « contenu alternatif » et pas un « contenu validé par la doxa » si j’ai bien compris votre raisonnement).

Mediapart (Géraldine Delacroix, le 29 août 2019) (abstract de l’article) a écrit :

Confrontée à une soudaine chute du nombre de vues de leurs publications, plusieurs pages Facebook de collectifs de la gauche radicale cherchent à comprendre ce qui leur est arrivé. Censure politique, économique, algorithmes ? Leurs questions restent pour l’instant sans réponse.

Comme vous avez l’extraordinaire perspicacité de percevoir la façon dont Twitter, Facebook, Youtube et Google (par les résultats de recherche) tentent de nous manipuler pour défendre les intérêt de l’oligarchie, j’imagine que vous avez eu la brillante initiative de mettre vos actes en cohérence avec vos constats et de prendre les contre-mesures simples et économiques (voire gratuites) qui s’imposent.

Ainsi, il ne fait nul doute que vous avez déjà :
- supprimé votre compte Google gmail pour le remplacer par protonmail, tutanota, posteo (ou Yandex mail…)
- supprimé Google Chrome pour utiliser Mozilla Firefox
- quitté youtube définitivement voire fait un don pour soutenir le projet peertube qui permet de reprendre le contrôle de la diffusion vidéo sur internet
- quitté Twitter et rejoint Mastodon dont l’algorithme de remontée de l’information (timeline) est connu, transparent et exhaustif (pas de shadow banning)
- quitté Facebook

N’est-ce pas ?

Message édité par l’équipe de modération (28/12/2019 18h22) :
- modification du nom de l’article cité (qui prêtait à confusion, surtout pour les non-abonnés qui ne peuvent lire l’article en question) et ajout de l’abstract de cet article.

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #81 28/12/2019 18h41

Banni
Réputation :   -1  

Mediapart un média alternatif ? Le premier pas vers l’indépendance de la pensée c’est de chercher soit même les réels contre pouvoir, pas de valider ceux qui vous sont présentés comme tels par les médias mainstream. Mediapart n’est qu’une opposition contrôlée utilisée pour flinguer à la demande en sortant le dossier d’untel ou untel en fonction des besoins du pouvoir profond.

@IH

En France on censure en privant de carte de presse, par la persécution judiciaire et économique, formes de censures moins violentes certes mais le résultat est le même : information contrôlée, pensée unique, dissidents en prison ou pas loin (cumuls de sursis et d’amendes impossibles à honorer)

Dernière modification par HiDex (28/12/2019 18h50)

Hors ligne Hors ligne

 

#82 28/12/2019 19h02

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   144  

HiDex, vous me mettez le doute en ne confirmant pas.

Avez-vous oui ou non :
- supprimé votre compte Google gmail pour le remplacer par protonmail, tutanota, posteo (ou Yandex mail…)
- supprimé Google Chrome pour utiliser Mozilla Firefox
- quitté youtube définitivement voire fait un don pour soutenir le projet peertube qui permet de reprendre le contrôle de la diffusion vidéo sur internet
- quitté Twitter et rejoint Mastodon dont l’algorithme de remontée de l’information (timeline) est connu, transparent et exhaustif (pas de shadow banning)
- quitté Facebook

Hors ligne Hors ligne

 

#83 28/12/2019 19h10

Membre
Réputation :   8  

Surtout que google facebook et compagnie veulent luter contre les " fake news".
Çà fait peur. !

Hors ligne Hors ligne

 

[-3]    #84 28/12/2019 19h14

Banni
Réputation :   -1  

Gog, le doute est une bonne chose, un pré requis pour l’émancipation.

Hors ligne Hors ligne

 

#85 28/12/2019 19h16

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1726  

HiDex a écrit :

La Corée du Nord n’est pas ce qu’on vous en dit dans les médias depuis 30 ans.

Quand bien même nous vivrions en dictature, je m’étonne de vous voir vous en plaindre, HiDex. J’avais compris que vous trouviez des avantages à cette forme de gouvernement. J’ai dû mal comprendre.

Plus sérieusement, reprocher à un journaliste de gauche (ou "mondialiste", ou quoi que ce soit) de publier des articles et des interprétations qui vont dans le sens de ses opinions, c’est aussi pertinent que de reprocher à un chat de miauler ou à un âne de braire. Les journalistes ont des opinions, ils les expriment, c’est très bien comme ça, et si elles vous déplaisent, ils suffit de les ignorer.

Sur la durée, on peut espérer que le citoyen-consommateur s’orientera vers les contenus de qualité, plutôt que vers les fake news, le temps permettant aux esprits raisonnables de séparer le bon grain de l’ivraie (c’est vrai en tout cas en matière d’investissement, comme l’historique de M. Delamarche le montre bien). Cela dit, au vu du succès des contenus complotistes sur internet, je suis certainement un peu idéaliste sur ce point.

D’un point de vue politique, il y a une lutte constante pour l’hégémonie culturelle (Gramsci) : on peut le regretter, c’est ainsi. En permanence, des gens avec des opinions différentes des nôtres essaient de nous convaincre (par le raisonnement ou par la manipulation) de la supériorité de leurs idées et de leurs valeurs, ou de les imposer politiquement, en gagnant des élections. S’enfermer dans une posture victimaire, refuser la confrontation des idées parce qu’on est trop faible, trop ignorant, trop paresseux intellectuellement, pour convaincre la majorité des citoyens, c’est à la fois ridicule et inepte. Tout comme sont politiquement ineptes, dans une démocratie où la conquête du pouvoir requiert une majorité des votes, des positionnements extrémistes et autres enfermements sectaires. Ceux qui s’y abandonnent sont promis à une vie pénible, à chouiner perpétuellement contre les méchants qui nous gouvernent - et c’est très bien ainsi.

Dernière modification par Scipion8 (28/12/2019 19h19)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #86 28/12/2019 19h24

Banni
Réputation :   -1  

Scipion, à quel moment m’avez vous lu me plaindre ? Je prends acte d’une réalité et m’y adapte du mieux possible.

@GoodByLenine

Que vous soyez client de Mediapart ne donne pas d’aura particulière à ce média. Plenel est un agent d’influence dans la plus pure tradition trotskiste et utilisé comme tel.

@gog

Le fait que je ne me soumette pas à votre petit interrogatoire ne signifie absolument pas que vous m’ayez "coincé". Je n’ai tout simplement aucun gage à vous fournir sur la manière dont je mène ma vie, vos doutes n’ayant aucun impact sur ma réalité. Merci donc d’éviter les HS ad hominem, je ne suis pas le sujet de cette discussion.

Dernière modification par HiDex (29/12/2019 07h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #87 31/12/2019 09h30

Membre
Réputation :   8  

Scipion8 a écrit :

Plus sérieusement, reprocher à un journaliste de gauche (ou "mondialiste", ou quoi que ce soit) de publier des articles et des interprétations qui vont dans le sens de ses opinions, c’est aussi pertinent que de reprocher à un chat de miauler ou à un âne de braire. Les journalistes ont des opinions, ils les expriment, c’est très bien comme ça, et si elles vous déplaisent, ils suffit de les ignorer.

Vous parlez ici de mauvais journalisme. Ce journalisme qui malheureusement est nettement prédominent.
L’opinion d’un journaliste n’a pas plus de valeur que celle de toute autre personne.
Le problème principal qui en résulte est que beaucoup de gens ne savent pas faire la part des choses entre les faits et l’opinion des journalistes.

La presse d’opinion est un non sens journalistique.
Elle favorise les biais de confirmation et la faignantise intellectuelle.

A mon sens, il faudrait revoir en profondeur le code de déontologie de cette profession.

Scipion8 a écrit :

Sur la durée, on peut espérer que de relater des faits.le citoyen-consommateur s’orientera vers les contenus de qualité, plutôt que vers les fake news, le temps permettant aux esprits raisonnables de séparer le bon grain de l’ivraie (c’est vrai en tout cas en matière d’investissement, comme l’historique de M. Delamarche le montre bien). Cela dit, au vu du succès des contenus complotistes sur internet, je suis certainement un peu idéaliste sur ce point.

Ma petite expérience d’autres forums (autres sujets) tend à confirmer que relater les faits n’a pas d’impact sur le citoyen-consommateur.
Je mes suis battu (je pensais naïvement à l’époque que les faits suffisaient à rétablir la vérité) contre de nombreuses fake news, contre vérités, mensonges (d’associations par exemple), articles journalistiques malhonnêtes, en vain.

Les croyances (au sens large) sont beaucoup plus puissantes que les faits. Et la propagation de ces croyances se fait bien plus rapidement que les faits.

Je vous convie à lire et écouter par exemple Mr Gerald Bronner dont les travaux sont très instructifs, si ce n’est déjà fait.

Je crains qu’internet, outil merveilleux d’accès à l’information, ne creuse la tombe de la vérité.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #88 31/12/2019 11h47

Membre
Réputation :   77  

Laissons la vérité aux philosophes et aux savants. Nous devrions nous contenter de l’objectivité dans l’examen de l’actualité, c’est déjà beaucoup.

***

Internet creuse d’abord la tombe du journalisme. Économiquement. Par la prolifération du contenu gratuit.

Ce que nous apporte un média d’information c’est:
-un contenu factuel, événementiel.
-une interprétation de ces faits dans un cadre intellectuel.
-des scénarios prévisionnels.
-des messages visant à influencer nos actions et pensées. Par exemple dans les pages Idées ou Opinions.

Le contenu événementiel brut est disponible gratuitement avec internet, avec moins de sélection qu’en opèrent les medias individuels. C’est cette concurrence qui lamine le journalisme.

***

D’autre part les medias mainstream (TV, radio, journaux)  se bornent bien souvent à reprendre les dépêches d’agence, à collecter les opinions d’acteurs divers et à y rajouter celles que promeut le media. Bien sur, que quelqu’un ait quelque opinion constitue un fait, parfois intéressant,  parfois moins intéressant.

La plus-value informationnelle qu’apporte un média payant  par rapport au contenu disponible gratuitement devrait résider dans l’analyse de l’information.

Force est de constater qu’elle est très inégale selon les medias. Et que la nécessaire réduction des coûts de production la fait baisser.

Il n’y a qu’a lire des anciens numéros du Monde avant 1990 et maintenant. Les journalistes actuels ne comprennent tout simplement pas les sujets qu’ils traitent aussi bien que leurs aînés ne le faisaient.

Pour moi, et ça ne me fait guère plaisir, les deux quotidiens les plus denses du point de vue factuel en France sont Le Figaro et Les Échos et il faut malheureusement beaucoup filtrer car ils ont la plume aussi lourde que Le Monde pour promouvoir les opinions de leurs commanditaires.

J’ai moyennement envie de payer pour un mélange aussi indigeste de faits et d’opinion. Pour le Figaro, je n’ai vraiment pas envie de subventionner Rioufol et consorts pour avoir une information factuelle un peu meilleure que dans la partie gratuite de l’édition électronique du Monde.

***

Le journalisme d’investigation comme le pratique Mediapart est plus coûteux car il faut passer  des barrières, aller fouiller les poubelles. Ca n’attire que des acteurs qui ont une motivation politique forte…. De plus comme on ne rentre pas 10 scoops par jour, il faut bien remplir avec des articles d’opinion.  Il faut donc aussi beaucoup  filtrer Mediapart.

Cela dit, les propriétaires de média ont toujours une motivation politique.Rien que ce fait doit amener à une lecture très critique de la source.

Il est rare qu’un effort de séparation des faits et opinions soit fait dans la presse française. Le modèle pour moi est le NY Times et on en est très très loin.

La presse britannique m’a l’air en plein naufrage elle aussi. Times et Guardian sont très partisans politiquement, au point de l’aveuglement sur les faits.
J’ai lu The Economist récemment, le numéro sur le conservatisme, c’était assez faible, j’avais de meilleurs souvenirs. Comme si leurs outils d’analyse étaient émoussés.   Je ne lis pas le FT, peut être fait il de la résistance.

***

Ceci dit,  dans les medias comme dans les réseaux sociaux, si c’est gratuit c’est vous le produit.

Il faut toujours se demander ce que l’auteur d’un contenu veut vous induire à faire et à penser….Si on veut vous convaincre d’acheter de l’or, c’est qu’on veut vous en vendre ou vous faire peur pour vous pousser à des choix politiques ultra-conservateurs.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #89 31/12/2019 12h36

Membre
Réputation :   8  

"Laissons la vérité aux philosophes et aux savants. Nous devrions nous contenter de l’objectivité dans l’examen de l’actualité, c’est déjà beaucoup."

je reprends uniquement ce passage pour y répondre.
Concernant le reste, je suis plutôt en ligne avec votre développement.

Je parlais de la vérité des faits et non de "l’actualité".
L’essence même des fake news ou des rumeurs, est de distiller des mensonges.
Ceux ci s’opposent à la vérité des faits.

j’ai cherché un site avec des exemples concernant Mr Macron.
Pensez vous que cela s’analyse via l’objectivité ou devons nous parler de vérité ?

Présidentielle: 14 fake news qui circulent sur Emmanuel Macron
Macron et les Fake News | Stop Intox

Ou bien encore, j’ai en mémoire des transcriptions fallacieuses de discours de Mr Macron, concernant par exemple la suppression de la taxe d’habitation ou du passage au 80 km/h.

L’objectivité, c’est déjà la traduction d’une forme d’analyse des faits, avec de possibles biais cognitifs.

Je peux comprendre néanmoins que le terme "vérité" puisse gêner.
La vérité est beaucoup plus difficile à appréhénder quand elle est historique mais également scientifique (la vérité d’hier n’est pas toujours celle d’aujourd’hui).

Toutefois, le sujet de cette file est la désinformation sur les réseaux sociaux, ce qui sous-tend généralement un processus malhonnête visant à biaiser la vérité.

Dernière modification par olive1 (31/12/2019 12h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #90 31/12/2019 13h06

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2067  

HiDex a écrit :

@GoodByLenine

Que vous soyez client de Mediapart ne donne pas d’aura particulière à ce média. Plenel est un agent d’influence dans la plus pure tradition trotskiste et utilisé comme tel.

Ça ne donne aucun "aura particuliere". Mais ça me permet cependant au moins de savoir un peu de quoi il s’agit. Et en l’occurrence, ça me permet de déterminer que vous, à ce propos, ne savez pas vraiment de quoi vous parlez, et colportez des rumeurs, fausses, d’où le "-1" que vous avez tout à fait mérité, en application de notre charte.

Vous êtes à côté de la plaque (et entre rumeur et mensonge caractérisé) en voulant
   - assimiler Médiapart à E.Plenel, peut-être sous prétexte que c’est lui qui le représente souvent dans d’autres médias), alors que l’équipe du journal est bien plus vaste et diverse;
   - assimiler une personne à un mouvement dans lequel il a milité il y a des décennies;
   - prétendre que Médiapart ne serait "qu’une opposition contrôlée utilisée pour flinguer à la demande en sortant le dossier d’untel ou untel en fonction des besoins du pouvoir profond." alors qu’il est beaucoup (et principalement) d’autres choses et permet l’expression et l’échange (par ex. tout abonné peut y publier des billets !) de toute une diversité d’opinions (ce qui n’exclut pas que certaines publications peuvent être écrites avec une intention de "flinguer" ou même de "manipuler", mais ce n’est qu’une toute petite partie de ce média) et que d’ailleurs ces publications/opinions y rencontrent (dans les commentares, ou avec des articles en réaction)  bien souvent des critiques, parfois virulentes.
Je pense que vous ne connaissez de Mediapart que la part limitée de l’écume qu’en reprennent d’autres médias.

Un média d’information apporte du contenu factuel, et une interprétation de ces faits dans un cadre intellectuel. Il ne faut pas (comme vous semblez le faire) mettre sur un pied d’égalité les "médias" qui apportent principalement des faits vérifiés et exacts (même s’ils peuvent aussi faire parfois une erreur … et la reconnaissent ensuite), avec ceux qui apportent principalement des faits erronés (inventés, ou tronqués par ex.) ou mensongers (et ils sont nombreux sur www). Pas plus que mettre sur un pied d’égalité ceux qui apportent des interprétations raisonnablement sérieuses, considérées comme plausibles par une part significative des experts du domaines, avec ceux qui apportent une interprétation inventée par un lambda complotiste sans réelle expertise, ou même connaissance, du domaine.
A défaut, tout se vaudrait, et effectivement il ne serait plus possible d’attacher du crédit à rien.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#91 31/12/2019 13h35

Membre
Réputation :   77  

L’objectivité consiste selon moi à essayer de séparer les biais cognitifs et les croyances des faits dont on arrive à avoir connaissance.

Le mensonge pur et simple existe, c’est certain. Il ne marche vraiment que parce que le récipiendaire du message est prêt à le croire, voire en a envie.

Les nouvelles frelatées sur M. Macron s’appuient sur le rejet instinctif que celui-ci suscite dans une grande partie de l’opinion par le seul fait qu’il ait été banquier d’affaires. Beaucoup ont envie de les croire. J’ai été surpris de constater l’ampleur de ce rejet mais j’en ai pris conscience en 2017 après son élection en discutant avec des collègues et des proches.

Peut être est-ce cela l’information objective que contienne ces fausses nouvelles, qu’il y a une défiance très forte à l’égard de sa personne - ou de sa fonction?

Hors ligne Hors ligne

 

#92 31/12/2019 15h12

Banni
Réputation :   -1  

Vous avez constaté après son élection le rejet massif que suscitait Macron… Démocratie 3.0

Macron est le parfait exemple de ce qu’est devenu le journalisme dans les médias mainstream : du militantisme pur et simple. Et nous ne parlons plus d’un militantisme de conviction, comme cela a pu être le cas par le passé, mais d’une soumission au pouvoir de l’argent. On ne mord pas la main qui vous nourrit. Il n’y a en réalité pas plus de journalistes dans les grands médias aujourd’hui que de banquiers dans les agences bancaires. Il fallait faire la promotion de Macron, elle a été faite, comme le "banquier" vous vend le dernier produit sur lequel il est commissionné.

Dans l’absurde cela amène un peuple à élire un président qu’il rejette massivement.

Cela dit l’absence de discernement du peuple et sa confiance aveugle dans des médias qui prouvent chaque jour leur servilité, jouent pour une grande part dans ces manipulations.

@GoodByeLenin

Qui sont donc ces médias qui apportent principalement des faits vérifiés et exacts ? Comment vérifiez-vous la véracité et l’exactitude de ces faits ? En réalité cela tient beaucoup plus de la conviction, voir de la croyance, que d’une réelle analyse. On retrouve ce genre de comportement face aux médecins : confiance aveugle par soumission au statut et à un prestige présumé.

Fort heureusement ces médias sont de plus en plus délaissés, et la presse écrite totalement sous perfusion (avec nos impôts), ce qui donne foi en un avenir meilleur.

Dernière modification par HiDex (31/12/2019 15h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#93 31/12/2019 15h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   287  

La désinformation, c’est deux choses :

- Travestir de manière outrancière les faits. Type gourou qui détient une supposée ’vérité’ que personne ne voit et qu’il s’est donné pour mission de livrer aux pauvres hères que nous sommes.

- Diffuser le message selon lequel la presse ’grand public’ nous manipule. Soit parce qu’elle est à la botte des puissances de l’argent, soit parce qu’il s’agit d’une presse d’opinion, qui ferait ’du mauvais journalisme’. Comme si les journalistes se devaient d’être des êtres désincarnés, sans ligne éditoriale, sans grille de lecture idéologique/intellectuelle (ce qui n’est pas un gros mot), qui seraient là pour délivrer une vérité pure (comme si ça existait…). Bref des machines.

Le point commun entre ces deux approches : elles partent du postulat qu’il existe une vérité naturelle, parfaitement objective et qui échapperait à l’interprétation ou à la nuance. Et que tout ce qui en dévie est de la désinformation. En somme, un grand rêve totalitaire.

Dernière modification par carignan99 (31/12/2019 15h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#94 31/12/2019 15h48

Banni
Réputation :   -1  

Vous semblez sous entendre que la presse grand public est étrangère au travestissement outrancier des faits. C’est votre grand rêve totalitaire à vous ?

Dernière modification par HiDex (31/12/2019 15h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#95 31/12/2019 16h11

Membre
Réputation :   77  

Je ne sais pas où vous avez vu que les medias mainstream soutiennent Macron. On ne peut pas dire que les oppositions que suscite son action soient dissimulées, ni que les opposants soient inaudibles.

Macron a été élu parce qu’il était moins rejeté par l’électorat non abstentionniste que les autres candidats et notamment que Fillon. N’allez pas chercher plus loin. Si LR avait viré Fillon en Mars 2017,  c’est Juppé qui aurait gagné.

Il a bénéficié du soutien d’une fraction du haut patronat français qui lui a donné les moyens de faire campagne mais il n’y a rien de nouveau, tous les présidents de la 5e république sont peu ou prou dans ce cas.

En revanche il n’a pas eu l’appui d’un réseau d’élus et de fidèles. Ce qui est inattendu.   S’il a pu gagner sans,  il a  quand même du mal à gouverner sans.

La presse ne lui est pas spécialement favorable, le Monde notamment. Le Figaro a défendu Fillon au delà de tout espoir et s’est rallié au vainqueur avec réticence.

Fillon a certes perdu en raison des scoops du Canard Enchainé mais de là à faire du Canard un organe de presse voué au militantisme mercenaire il y a un pas que je ne franchirai pas.

La diversité des sources d’information et de leurs partis pris, le pluralisme donc, est un premier pas vers l’objectivité.  Ensuite il faut que le récipiendaire de l’information fasse son filtrage en essayant de ne pas trop se laisser influencer par ses propres opinions.

Dernière modification par Caratheodory (31/12/2019 16h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #96 31/12/2019 16h23

Banni
Réputation :   -1  

Macron a bénéficié :

- d’une couverture médiatique sans précédent visant à créer et promouvoir le produit, et ce pendant les 2 années qui ont précédé l’élection. Je vous laisse rechercher le nombre de couvertures de Macron versus les autres candidats pendant la campagne.

- d’une grande complaisance au regard de son passé de banquier, de son parcours, de ses sponsors, de l’opacité de son patrimoine, ainsi que de ses mœurs, et de son histoire personnelle. Que n’aurait-on pas lu au sujet de Le Pen ou, dans une moindre mesure, de Mélanchon, avec autant d’ angles d’attaque pour ruiner une candidature.

- de la mise à l’écart opportune de son concurrent le plus sérieux, non pas par le seul Canard Enchaîné, mais par l’ensemble des médias à l’unisson qui ont repris et matraqué l’affaire Fillon jusqu’à l’indigestion.

Dernière modification par HiDex (31/12/2019 16h30)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #97 31/12/2019 16h37

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   894  

Mélenchon c’est avec un "e".
C’est la vie, vous n’allez pas refaire l’élection. Les français sont assez intelligents pour voter par eux-même. Fillon n’avait qu’à être irréprochable, si Macron avait eu les mêmes casseroles, le Canard ne se serait pas gêné bien au contraire pour les sortir. Oui mais le personnage était plus lisse, pourtant Fillon n’avait pas la gueule de l’emploi, il est l’héritier d’une époque qui permettait tout et n’importe quoi, oui ça aurait du sortir avant mais encore une fois, c’est ainsi.
Sans "gauche" PS, avec une droite trop bourgeoise, Macron avait un boulevard qui s’est ouvert à lui. MLP s’est ridiculisée en débat face à lui, il n’a pas démérité, acceptez la démocratie dans laquelle vous vivez telle qu’elle est, ce n’est pas mieux ailleurs.

Dernière modification par Surin (31/12/2019 16h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #98 31/12/2019 16h38

Modérateur
Top 50 Réputation
Réputation :   461  

Messieurs, je vous rappelle que cette discussion n’est pas sur la politique, merci d’en recadrer le débat sur la finance et l’économie.
HiDex, votre propension polémiste et complotiste commence à être plus que pénible, merci d’aller faire cela ailleurs.


"Never argue with an idiot. They will drag you down to their level and beat you with experience" Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #99 31/12/2019 17h03

Banni
Réputation :   -1  

Surin a écrit :

Mélenchon c’est avec un "e".
C’est la vie, vous n’allez pas refaire l’élection. Les français sont assez intelligents pour voter par eux-même. Fillon n’avait qu’à être irréprochable, si Macron avait eu les mêmes casseroles, le Canard ne se serait pas gêné bien au contraire pour les sortir. Oui mais le personnage était plus lisse, pourtant Fillon n’avait pas la gueule de l’emploi, il est l’héritier d’une époque qui permettait tout et n’importe quoi, oui ça aurait du sortir avant mais encore une fois, c’est ainsi.
Sans "gauche" PS, avec une droite trop bourgeoise, Macron avait un boulevard qui s’est ouvert à lui. MLP s’est ridiculisée en débat face à lui, il n’a pas démérité, acceptez la démocratie dans laquelle vous vivez telle qu’elle est, ce n’est pas mieux ailleurs.

La discussion porte sur les médias, pas sur la démocratie.

Macron est lisse parcequ’on a passé sous silence ou survolé ses nombreuses aspérités. Les français votent pour qui on leur dit de voter. Surtout pas Fillon l’escroc, surtout pas Le Pen la néonazie, no pasaran ! Et effectivement no pasaròn.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #100 31/12/2019 17h16

Membre
Réputation :   37  

Je ne comprends plus rien, tout le monde rapporte une énorme méfiance vis à vis des médias, et par ailleurs on nous dit que les gens votent comme les médias le leur suggèrent ?
Et par "les gens", il faut comprendre, j’imagine, les autres (comme dirait Sartre)…

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur