Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 15/09/2019 11h56

Membre
Réputation :   105  

Bonjour,

Je n’ai pas vu de sujet traitant de bridge et j’en suis étonné.
Le bridge a des origines très anciennes et un de ses ancêtres s’appelait le Whist.

Ce jeu m’a toujours passionné. Beaucoup pensent qu’il s’agit d’un jeu de retraité ou d’argent. En fait tout dépend du niveau avec lequel vous jouez. Il en est du bridge comme du piano ou de la musique. Les champions de bridge ont souvent tout arrêté pour se consacrer à ce passe temps que je trouve exceptionnel. Le bridge est un sport olympique de démonstration.
A une époque où je jouais beaucoup en amateur et en compétition, une histoire me fut raconter. Un des champions du monde de l’époque aurait dans sa jeunesse tout abandonner pour faire du Bridge. Ce champion nommé Paul Chemla suivait les cours de l’ENS Ulm et aurait tout abandonné pour se consacrer sa vie au bridge. Je ne n’ai jamais su si cette histoire était vraie. Mais si vous avez un bridgeur en face de vous, sachez qu’il ne rêve que SHA et de squeeze double.
Etre heureux, n’est ce pas aussi assumer sa passion aussi frivole ou sérieuse qu’elle puisse être ?

Si certains jouent ou ont aimé jouer à ce jeu que je considère comme le plus fantastiques des plaisirs, n’hésitez pas à raconter vos belles histoires ou vos histoires de "kibitzer". Pour vous mettre sur la voie de ce qu’est un kibitzer, kibitzer viendrait d’un mot d’origine yiddish qui signifie "Petit oiseau moqueur".

Le jeu se déroule en deux phases distinctes, les enchères puis le jeu de la carte. L’une comme l’autre sont des phases cruciales teintées à la fois de rationalités probabilistes et d’intuitions car une partie se joue en un temps court et limité. En compétition, aucun hasard ne rentre en jeu puisque tout est joué en "multiduplicate". (on ne score que sur la différence de résultats par rapport à des jeux donnés) Ce jeu en partie se joue toujours en paire de bridgeurs mais aussi en équipes plus nombreuses. Il existe deux grand type de classement: les classements par différence de points (avec conversion log) et ceux par classement (en pourcentage).
Les mathématiques sont un des points d’entrée de ce jeu aussi bien sur l’organisation des tournois que par l’utilisation des probabilités.

Je ne joue plus en compétition depuis une dizaine d’année mais continue à jouer sur internet en compétition sur BBO. ça me prend moins de temps. Car ce jeu est un grand dévoreur de temps. Il ne laisse que bien peu de place à la vie de famille.

Bien à vous,

Mots-clés : bridge, carte, jeux


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#2 15/09/2019 15h10

Membre
Réputation :   46  

C’est un super jeu et j’ai eu le bonheur de jouer plusieurs jours à côté de Chemla  dans ma jeunesse lors d’un séjour dans un village d’un Club bien connu .(nous étions une vingtaine à nous retrouver les après midi et soirées).. Il "vivait" le bridge et effectivement avait selon mes souvenirs d’étudiant tout arrêté. IL fumait cigare sur cigare …
La difficulté était de trouver un partenaire stable, d’un niveau équivalent pour travailler et progresser ensemble et il n’y avait pas internet ni aucun logiciel de jeu à cette époque et ce jeu était surtout pratiquer pa des "vieux" pour un garçon de 20 ans (dans les débuts seventies).
De plus , ce jeu est chronophage et étant étudiant , j’ai lâcher le bridge pour passer aux Echecs quelques années plus tard , diplôme en poche.
Je trouve que ce jeu n’a pas su se développer (contrairement aux Echecs qui a su se renouveller vers la jeune génération) et récemment, le Poker (qui n’a strictement rien de commun) a pris le dessus sur l’ensemble des jeux de cartes …sans parler des jeux videos qui attirent les jeunes de maintenant avec des technologies disponibles .
Mais ça reste un super jeu qui associe technique et psychologie.


Think Happy, Dream Big, Do your Best !

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/09/2019 12h30

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   153  

J’ai essayé d’apprendre quand j’étais ado
Pas trop accroché
et je n’y pigeais rien en fait  smile
Pendant mes vacances depuis l’enfance, j’ai tjrs vu les générations au-dessus de la mienne y jouer avec régularité
C’est un jeu de bonne socialisation urbaine ou campagnarde


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/09/2019 18h38

Membre
Réputation :   105  

jctrader a écrit :


Je trouve que ce jeu n’a pas su se développer (contrairement aux Echecs qui a su se renouveller vers la jeune génération) et récemment, le Poker (qui n’a strictement rien de commun) a pris le dessus sur l’ensemble des jeux de cartes …sans parler des jeux videos qui attirent les jeunes de maintenant avec des technologies disponibles .
Mais ça reste un super jeu qui associe technique et psychologie.

Vous avez sans doute raison mais le jeu reprend beaucoup en ce moment en France. Deux Nantais de 14 ans champions du monde de bridge
C’est un jeu qui demande un effort physique important, une formidable escrime intellectuelle et aussi une rigueur absolue. Ce que j’aime aussi dans ce jeu c’est aussi l’innovation qu’il demande dans un temps très court. Je n’ai jamais approché Paul Chemla mais j’ai pu kibitzer des joueurs de série nationale et de l’équipe de France et j’ai cotoyé d’assez près l’ancien président Maurice Panis. C’est réellement impressionnant de décortiquer leur manière de jouer tant aux enchères qu’à la carte.

Alors que les joueurs de partie libre essaient péniblement de se souvenir des cartes, les joueurs en compétition photographient les tours joués. Et la différence ne se fait plus sur la mémoire mais sur l’utilisation extrêmement rapide qu’on en fait dans le temps imparti.

Je me rappelle avoir joué une partie en finale de ligue honneur où j’ai flashé sur mon jeux. J’appelle l’arbitre et je lui dis avoir déjà joué ce jeu. Il me regarde perplexe et me dit poliment "pouvez vous me donner le jeu de votre partenaire ?". Et c’est incroyable mais je m’en rappelais à la carte près. Les jeux n’avaient pas été mélangés (j’avais joué 15 jours avant cette donne), l’arbitre a annulé la partie.

En France aujourd’hui, on compte moins de 100 000 licenciés dont 20% sont des joueurs de compétitions. Mais la vraie compétition en avec les points de performance commence avec les niveaux de 2 série promotion et 1 série qui ont accès aux tournois d’excellence. Il y a de mémoire 5 à 6 % de joueurs de ce niveau.

Bien à vous,


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/12/2020 18h51

Membre
Réputation :   32  

Bonjour,

Je rebondis sur ce sujet consacré au bridge pour vous demander votre avis: j’avais appris a jouer au bridge, il y a 40 ans dans le même célèbre Club que notre  collègue précédent. Je n’ai jamais joue depuis et ne me souviens guère des règles. Aujourd’hui, proche de le retraite, je voudrais m’y remettre, mais je n’ai guère plus de deux après midi par semaine a y consacrer dans un club près de chez moi ( Annemasse) et éventuellement quelques heures sur ordinateur, si aujourd’hui hui c’est possible.
Pensez vous que débutant a 58 ans, cela soit réaliste? J’ai un peu peur de ne trouver que des fanatiques en club et votre dernière phrase sur l’investissement a y consacrer m’inquiète un peu..

Hors ligne Hors ligne

 

#6 01/01/2021 19h50

Membre
Réputation :   105  

Bonjour,

Personnellement, j’ai du apprendre vers 25 ans, j’ai du jouer 15 ans et j’ai soudainement arrêté en compétition avec un niveau de début de première série mineure (j’ai arrêté, il y a 20 ans).

Comme je le disais, on peut jouer à tout niveau au bridge. On peut jouer pour discuter, on peut jouer en partie libre et commenter ses coups ou les coups qu’on aurait pu ou du jouer. Ensuite si on aime davantage, on peut aussi faire de la compétition en comité puis en ligue et si on est qualifié au niveau national dans la série où l’on est.

Il y a cinq niveaux de compétition, la 4° série pour les grands débutants, la troisième série pour des débutants ou des personnes qui pratiquent peu la compétition. La seconde série demande quelques années ou parfois des jeunes qui ont grimpé très vite. La première série ou niveau d’excellence réclame un niveau où vous avez performé contre des personnes mieux classés que vous. En fin il y a les séries nationales qui sont une centaine de mémoire et qui font souvent des concours internationaux.

La FFB est composé de quelques dizaines de comités qui sont rassemblés en ligue (moins d’une dizaine, je crois me rappeler).

Chaque épreuve nationale se décompose en quatre séries. Ainsi vous avez l’épreuve reine, l’open par quatre, qui se joue avec une équipe entre 4 et 6 joueurs qui se décompose en 1° série (excellence), 2° série (Honneur), 3° série (Promotion) et 4° série.
Tous les ans il y a quatre champions de France en openx4 en 1° série, 2° série, 3° série et quatrième série.

La différence entre une première série nationale et une quatrième série est aussi importante qu’entre un enfant qui fait du tennis la première fois et le champion qui va gagner Roland Garros. Mais de la même manière vous trouverez des jeunes de 20/25 ans qui vont gagner Roland Garros. La seule différence c’est qu’en tennis, aucun homme de soixante ans ne peut gagner Roland Garros, au bridge si. Le bridge c’est une alchimie entre étincelle et expérience.

D’autres épreuves existent open par paire, Mixte, vétéran etc…

En tournoi de compétition tout tournoi est joué en multi duplicate (on ne mesure que les écarts de résultats sur les mêmes parties distribuées). Les mouvements de tournoi très stricts sont étudiés pour cela (suivant des relations de permutations bien connues à certains étudiants de classes préparatoires).

Alors ai je répondu à vos questions ? Je ne sais pas ? Des fanatiques, oui il y en a, des gens désagréables qui mettent leur égo en scène, aussi comme partout. Moi j’aime le bridge champagne, celui où l’éthique, la lucidité et l’humilité font briller l’esprit de l’homme ou de la femme. J’aime encore plus avoir été battu par plus fort que moi car c’est le signe que j’ai joué contre quelqu’un qui va me faire progresser. J’aime celui qui m’explique les rouages de ce jeu fantastique. Repérer les positions de squeeze et leurs statistiques plus favorables qu’une simple impasse font comprendre que l’on ne vit pas dans un monde certain. Le bridge est selon moi un jeu beaucoup plus philosophique qu’il n’y parait de prime à bord. A l’inverse des échecs, c’est un monde fini dans son nombre de composition mais inconnu dans sa distribution d’origine. Les indices que vous avez pour recomposer statistiquement les quatre mains sont l’enjeu d’une partie.

Bien à vous,

Nota: Je continue encore à pratiquer pour le plaisir une dizaine de donnes sur BBO par jour pour m’entrainer.


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur