Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#251 08/04/2021 12h36

Membre
Réputation :   75  

Caceray a écrit :

Ceci est une vision "académique" de la situation, avec une hypothèse (rendements log-normaux) qui n’est pas vérifiée dans la pratique. Elle reste cependant largement utilisée pour certains modèles, notamment Black&Scholes

Effectivement à partir du moment où l’hypothèse de départ est fausse, l’ensemble n’est d’aucune utilité, et à mon sens c’est même dangereux si on croit pouvoir utiliser du levier en voulant gérer le risque avec ces modèles

Peu importe d’avoir raison 99% du temps si on se fait cramer tous les 5 ans voire 10 ans

Je trouve que la citation : "pour un homme avec un marteau, chaque problème a tendance à ressembler à un clou" trouve ici tout son sens

Pourquoi ne pas oser dire : "on ne sait pas, on ne peux pas prévoir" ?

Dernière modification par Alex25803559 (08/04/2021 12h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#252 08/04/2021 13h28

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2407  

Caceray a écrit :

.

On peut aussi aller chercher le prix des options, pour voir comparer les IV à maturité équivalente. Par exemple, pour une maturité au 18 Juin 2021 :
- à 30 €, on a un ASK à 39€ et une IV à 71%
- à 140€, on a un ASK à 72€ et une IV à 64%

(Environ bien entendu, les prix fluctuant en permanence, données IBKR)

Ici, ASK fait référence au bid-ask et je veux ainsi dire qu’un acheteur d’option (côté ask) voit une implied volatility (IV) de 71% pour une option call avec un strike 30 et une IV inférieure (64%) pour acheter une option put avec strike 140€.

Même si c’est un peu hors sujet avec le portefeuille d’alex2580355 (qui a investi sur une pure conviction), j’ai l’impression que déduire une volatilité implicite du prix de ces options, très en dehors de la monnaie, est un peu "audacieux".

En effet, le cours de l’action devait être vers 68.5€ quand ces prix d’options ont été relevés, et on peut remarquer que le prix des options est en fait très proche de la différence entre le prix d’exercice et le cours de l’action (68.5 - 30 est proche de 39, comme 140 - 68.5 est proche de 72).
Toute variation limitée du cours de l’action drevait faire varier d’autant de centimes d’€uro le prix de ces options (que le cours de l’action).
En fait, la probabilité que l’action aille à 30€ ou à 140€ est si faible, que la valeur temps qui y est associée est très faible, voire négligeable ou peu significative par rapport aux variations du cours de l’action en quelques minutes.
Vouloir déduire une volatilité implicite de cette valeur temps peu significative, et la comparer à une autre également peu significative, me semble proche d’une erreur de raisonnement. (S’il y a 0.01€ d’incertitude sur le cours, combien y en a-t-il sur la volatilité ? 5% ou 10% peut-être, soit beaucoup…)

Mais je fais peut-être moi même là une erreur de raisonnement (n’ayant jamais eu de cours de finance sur ce genre de thème…).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#253 08/04/2021 14h04

Membre
Réputation :   80  

GoodbyLenine a écrit :

Même si c’est un peu hors sujet avec le portefeuille d’alex2580355 (qui a investi sur une pure conviction), j’ai l’impression que déduire une volatilité implicite du prix de ces options, très en dehors de la monnaie, est un peu "audacieux".

La volatilité implicite n’est que la solution à l’équation de Black & Scholes. C’est à dire qu’il s’agit de la valeur de volatilité que l’on doit utiliser pour que la formule de BS nous donne le prix donné par le marché. Rien de plus, rien de moins.

On peut discuter de l’existence d’autres facteurs expliquant le prix d’une option, mais sincèrement je n’en ai pas connaissance…

En effet, le cours de l’action devait être vers 68.5€ quand ces prix d’options ont été relevés, et on peut remarquer que le prix des options est en fait très proche de la différence entre le prix d’exercice et le cours de l’action (68.5 - 30 est proche de 39, comme 140 - 68.5 est proche de 72).

Oui c’est normal. D’une certaine façon, plus on est "dans la monnaie" plus on a de chances de terminer "dans la monnaie" et donc d’avoir une option qui réplique correctement les variations du sous-jacent (ie. delta proche de 1)

Toute variation limitée du cours de l’action drevait faire varier d’autant de centimes d’€uro le prix de ces options (que le cours de l’action).

Le fameux delta wink

En fait, la probabilité que l’action aille à 30€ ou à 140€ est si faible, que la valeur temps qui y est associée est très faible, voire négligeable ou peu significative par rapport aux variations du cours de l’action en quelques minutes.
Vouloir déduire une volatilité implicite de cette valeur temps peu significative, et la comparer à une autre également peu significative, me semble proche d’une erreur de raisonnement. (S’il y a 0.01€ d’incertitude sur le cours, combien y en a-t-il sur la volatilité ? 5% ou 10% peut-être, soit beaucoup…)

Il faut garder en tête que toute mon analyse repose sur une hypothèse fondamentale, celle d’adhérer aux modèles mathématiques existants. Ceux-ci n’indiquent pas de limite à la validité d’une volatilité au motif que le strike serait trop éloigné du spot.
Si vous choisissez de ne pas considérer les IV au motif (arbitraire) que les options sont "trop" dans la monnaie, vous n’acceptez pas ces modèles. Ainsi, par définition, nous ne parlons pas de la même chose…

Mais je fais peut-être moi même là une erreur de raisonnement (n’ayant jamais eu de cours de finance sur ce genre de thème…).

C’est là que je voulais en venir avec ma question ; vous en donnez un exemple concret. Comment se fait-il que des particuliers, qui n’ont dans la majorité jamais fait d’études en finance quantitative, se mettent à utiliser des outils et modèles mathématiques sans les comprendre. Quel est l’objectif derrière tout cela ?
Y a-t-il derrière cela une conviction que les financiers, mathématiciens (parfois prix Nobel) et institutions se trompent dans leur analyse ?

Je ne cherche pas à l’interdire ou à le critiquer, mais à comprendre.

Hors ligne Hors ligne

 

#254 08/04/2021 14h29

Membre
Réputation :   75  

Y a t-il des études démontrant l’intérêt sur le long terme d’utiliser tous ces outils, versus l’achat d’actions classiques ?

Hors ligne Hors ligne

 

#255 08/04/2021 14h40

Membre
Réputation :   87  

@Caceray

Et d’après vos connaissances et modèles mathématiques, seriez-vous "en capacité" de donner avec un intervalle de confiance élevé, la fourchette dans laquelle devrait se trouver, selon toute vraisemblance, l’action URW ?


Primum non nocere

En ligne En ligne

 

[+3]    #256 08/04/2021 16h26

Membre
Réputation :   80  

Y a t-il des études démontrant l’intérêt sur le long terme d’utiliser tous ces outils, versus l’achat d’actions classiques ?

Ces "outils" ne sont pas à opposer avec l’achat "d’actions classiques". Et oui, les institutions financières utilisent quotidiennement ces outils dans le cadre de leur achat d’actions (que l’on appelle equity dans le milieu) mais aussi fixed income (produits de taux), derivatives, commodities, etc…

Et d’après vos connaissances et modèles mathématiques, seriez-vous "en capacité" de donner avec un intervalle de confiance élevé, la fourchette dans laquelle devrait se trouver, selon toute vraisemblance, l’action URW ?

Au risque de me répéter, l’hypothèse largement retenue en mathématiques financières, est que le rendement journalier d’un actif de type "action" suit une loi log-normale.
Donc, on se basant sur le modèle, on conclut que le prix de l’action URW, qui est aujourd’hui de 70,63€ sera vraisemblablement proche de 70,63€ dans 1 semaine, vraisemblablement proche de 70,63€ dans 1 mois, et vraisemblablement proche de 70,63€ dans 1 an.
(et en supposant que tout soit pareil dans le monde à ces dates là…)

Voici des histogrammes établis à partir de l’historique de prix pour URW depuis 1991 :

(EDIT : l’axe des X est centré sur 1 car j’ai défini le rendement mathématique R comme le rapport entre prix de vente / prix d’achat, tandis que la moyenne est centrée autour de 0 pour avoir une approche plus intuitive en pourcentages : on dit rarement "j’ai multiplié mon capital par 1.05" mais plutôt "j’ai gagné 5%")

Ainsi que les moyennes mobiles des rendements (à J+1, J+10, J+30 et J+100) calculés sur les derniers 300 derniers jours :


La première figure nous montre que la moyenne est effectivement proche de 0 (comparée à son écart type) et la deuxième nous montre la fluctuation de ces moyenne au cours du temps.

(Voici le code source pour ceux qui voudraient répliquer les résultats : code.pdf)

Dernière modification par Caceray (08/04/2021 16h35)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #257 08/04/2021 17h05

Membre
Réputation :   75  

Caceray a écrit :

Donc, on se basant sur le modèle, on conclut que le prix de l’action URW, qui est aujourd’hui de 70,63€ sera vraisemblablement proche de 70,63€ dans 1 semaine, vraisemblablement proche de 70,63€ dans 1 mois, et vraisemblablement proche de 70,63€ dans 1 an.
(et en supposant que tout soit pareil dans le monde à ces dates là…)

Donc dans un an, si le prix de l’action n’est pas proche de 70,63 euros, la conclusion ne sera pas que ce modèle pas plus qu’un autre ne permet de prévoir l’évolution des prix, mais que tout ne sera pas pareil dans le monde à ces dates là

Ainsi l’honneur sera sauf

La prédiction était aussi en février 2020 que le prix serait vraisemblablement autour de 130 un an plus tard… Le monde change en permanence

Dernière modification par Alex25803559 (08/04/2021 17h22)

Hors ligne Hors ligne

 

#258 08/04/2021 17h53

Membre
Réputation :   80  

Donc dans un an, si le prix de l’action n’est pas proche de 70,63 euros, la conclusion ne sera pas que ce modèle pas plus qu’un autre ne permet de prévoir l’évolution des prix, mais que tout ne sera pas pareil dans le monde à ces dates là

Non… le modèle dit que le rendement d’une action (prix de vente/prix d’achat) est une variable aléatoire. Le modèle ne cherche pas à "prédire" un prix mais à prédire le comportement sur le long terme des prix ; il y a une subtilité.

Pour faire simple, prenons une pièce que nous jetons en l’air pour avoir le fameux tirage aléatoire du jeu "pile ou face". Nous avons un modèle mathématique qui prédit que la pièce à 50% de chances de tomber sur pile et 50% de chances de tomber sur face.

Si je prends un échantillon de 10 tirages, combien j’aurais de "piles" et combien j’aurais de "faces" ? Le modèle prédit que le résultat le plus probable est d’avoir 5 piles et 5 faces. Cependant, il n’est pas impossible d’obtenir 9 piles et 1 face ou 10 faces. C’est aussi prévu par le modèle…

Voici un histogramme du nombre de "pile" que j’obtiens dans un échantillon de 10 tirages, expérience répétées 100000 fois :

On constate, sans surprise, que le résultat est en accord avec le modèle mathématique, à savoir que le plus probable est d’obtenir 5 piles et 5 faces. Mais il n’est pas impossible d’avoir 10 piles, c’est arrive 113 fois dans mon cas (soit une probabilité de 0.113%).

Pour reprendre le cas concret de URW, le modèle prédit que le cours "le plus probable" dans le futur (1j/1mois/1an) est le cours actuel lui même. Mais le modèle n’interdit pas que le prix s’écarte de cette valeur sans remettre en cause sa propre validité puisque ce prix (ou plutôt rendement) est, par définition, une variable aléatoire.

Ainsi l’honneur sera sauf

Vous ne prétendez pas établir un nouveau modèle, vous avez juste une conviction très forte. L’honneur n’est pas en jeu.
La personne qui joue au Loto et qui perd, ne met perd pas son honneur lorsqu’il perd et les actuaires de la française des jeux sont confortés dans leur modèle mathématiques wink

La prédiction était aussi en février 2020 que le prix serait vraisemblablement autour de 130 un an plus tard… Le monde change en permanence

Et la probabilité d’avoir 10 piles sur 10 tirages pile/face est <1%… pourtant si 100000 personnes avaient joué à ce jeu, plus de 100 personnes auraient perdu… cela ne remet pas en cause le modèle !

Hors ligne Hors ligne

 

#259 08/04/2021 18h40

Membre
Réputation :   75  

Caceray a écrit :

Non… le modèle dit que le rendement d’une action (prix de vente/prix d’achat) est une variable aléatoire. Le modèle ne cherche pas à "prédire" un prix mais à prédire le comportement sur le long terme des prix ; il y a une subtilité.

J’ai bien compris la subtilité, cependant le cours d’une action est aléatoire sur le court terme, sur le long terme il reflète la valeur de la société
Sur les sociétés à tendance haussière depuis de longues années, la distribution n’est pas aléatoire, ca penche à la hausse

Sur URW, ce qui serait intéressant c’est de voir si le prix de l’action varie de manière aléatoire autour de l’ANR

Tant que ce modèle ne sert pas à essayer de prédire le risque ou de prendre du levier, il n’est pas dangereux

Dernière modification par Alex25803559 (08/04/2021 18h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#260 08/04/2021 19h30

Membre
Réputation :   80  

J’ai bien compris la subtilité, cependant le cours d’une action est aléatoire sur le court terme, sur le long terme il reflète la valeur de la société

Non plus big_smile court terme/long terme, toujours d’après le modèle, c’est pareil. Souvenez-vous, la formule d’un rendement noté R est R=prix de vente/prix d’achat (ou valeur de la société au jour de la vente/valeur de la société au jour de l’achat).

Après on peut débattre du fait que les marchés ne savent pas "pricer" une entreprise correctement mais au final peu importe. Votre courtier en bourse ne vous fera pas de fleur parce que vous lui démontrez par A+B que c’est vous qui avez raison sur la valorisation…

Sur URW, ce qui serait intéressant c’est de voir si le prix de l’action varie de manière aléatoire autour de l’ANR

Euh oui en effet… mais ma foi, ce qui m’importe en tant que porteur de titres, c’est le cours de bourse, pas un ANR. Mon prix de vente est déterminé par la demande, pas un rapport comptable d’un cabinet d’études…

Tant que ce modèle ne sert pas à essayer de prédire le risque ou de prendre du levier, il n’est pas dangereux

Pourtant c’est exactement ce qu’il fait… big_smile Le risque est le mot "non-savant" pour définir la volatilité. Dans l’hypothèse des rendement log-normaux, on doit construire une gaussienne, et donc définir deux paramètres : moyenne et volatilité.
Pour la volatilité, on pourrait entrer dans le détail des modèles de risques stochastiques (ARMA/ARCH/GARCH) mais c’est très compliqué…
Pour prendre du levier, la réponse est simple : il ne faut pas. Aucune raison de prendre du levier sur une moyenne à 0…
(Encore une fois tout ceci ne sont que les résultats d’un modèle mathématiques ! Qui est cependant utilisé par des multinationales qui gagnent des milliard avec…)

Hors ligne Hors ligne

 

#261 08/04/2021 19h42

Membre
Réputation :   75  

Mon courtier en bourse ne me fera pas de fleur, mais rien ne m’oblige à lui en demander. Si il y a un évènement qui entraine une moins-value latente temporaire, ca n’est pas grave, on fait le dos rond et on patiente

Quand on a pas de levier…

Concernant l’ANR, c’est tout de même un repère très intéressant, surtout quand les transactions "réelles" se font à la valeur comptable (erreur signalée par GBL, il faut lire "valeur vénale)

Et non pour moi, la volatilité n’est pas le risque, la volatilité est… la volatilité, inhérente au marché

Peu importe ces fluctuations

Le risque est, payer trop cher, ou perdre son investissement

Le risque, c’est paniquer à cause de la volatilité, et vendre en pensant que le risque augmente parceque la volatilité augmente…

Je souhaite qu’URW chute à nouveau, pour pouvoir accumuler de l’immobilier commercial avec les meilleures emplacements à vil prix

Quand aux modèles mathématiques, ils fonctionnent la quasi-totalité du temps, cependant on a des exemples de stratégies basées sur des modèles qui ont échoué (LTCM, pourtant des prix nobels, Lehman…)

Dernière modification par Alex25803559 (08/04/2021 21h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#262 08/04/2021 19h57

Membre
Réputation :   100  

J’admire votre régularité dans vos investissements sur Unibail et surtout le fait de rester serein en continuant à accumuler sur une valeur dans laquelle vous croyez, et apparemment vous n’êtes pas le seul (Xavier Niel est là pour en témoigner)

Je suis personnellement assez sécuritaire et c’est déjà un miracle que je me mette à investir autant en Bourse…le Forum y est pour quelque chose wink

Mon avis perso est que la probabilité de maximiser les gains est d’être investit au maximum sur une valeur Premium, je veux dire par là, une valeur qui va surperformer dans le futur.

Mais la raison me fait diversifier pour éviter l’effet inverse qui peut laminer votre investissement en cas de chute de votre valeur fétiche…

En tout cas, je continue à vous suivre avec attention et bonne continuation à vous!

Dernière modification par Rick (08/04/2021 20h16)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #263 08/04/2021 20h14

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2407  

Alex25803559 a écrit :

Concernant l’ANR, c’est tout de même un repère très intéressant, surtout quand les transactions "réelles" se font à la valeur comptable

N’y aurait-il pas une petite erreur dans cette phrase (sur le dernier mot) ? En effet, l’ANR ne se base pas sur la "valeur comptable" (le prix d’achat + les travaux et autres), mais sur la valeur vénale (en fait, sur la valeur d’expertise, qui en est la meilleure estimation possible) des biens. Et de même, ce qui est rassurant, c’est que les transactions se fasse à des prix proches de la valeur prise en compte pour évaluer l’ANR.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#264 08/04/2021 21h41

Membre
Réputation :   75  

Oui vous avez tout à fait raison GBL, c’est une erreur

@ Rick : vous avez raison, se diversifier permet de limiter la volatilité

Dernière modification par Alex25803559 (08/04/2021 21h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#265 09/04/2021 00h52

Membre
Réputation :   80  

Quand aux modèles mathématiques, ils fonctionnent la quasi-totalité du temps, cependant on a des exemples de stratégies basées sur des modèles qui ont échoué (LTCM, pourtant des prix nobels, Lehman…)

Est-ce que vous remettez en cause les équations de la thermodynamique ou la mécanique des fluides lorsqu’une fusée explose en vol ? Est-ce que vous remettez en cause l’hydrodynamique lorsqu’un bateau coule ?

Soyons honnête, vous ignorez totalement les raisons pour lesquelles LTCM et Lehman ont "échoué", moi aussi d’ailleurs. On pourrait également parler du principe de la value-at-risk (VaR) mais au final peu importe, vous n’adhérez pas aux mathématiques, et c’est votre droit.

Et au final, toujours d’après les modèles, le risque 0 n’existe pas. Demain la bourse pourrait s’effondrer de 95% que ça pourrait toujours être justifié par le processus aléatoire… enfin bref, on croit ce qu’on a envie de croire wink

Hors ligne Hors ligne

 

#266 09/04/2021 08h14

Membre
Réputation :   75  

Quand la bourse s’effondre de 95%, le but n’est pas de le faire rentrer dans un modèle (qui par définition avec cette distribution, peut faire rentrer tous les évènements)

Vous prenez un évènement très rare, vous le faitez rentrer dans un modèle, c’est bien mais ca revient au même que de se dire simplement "tout peut arriver,  les évènements plus volatils étant plus rares", so what ? Pour un homme avec un marteau, chaque probléme a tendance à ressembler à un clou

Aucun modèle ne permet de prévoir la volatilité (que vous appelez risque, que j’appelle "opportunités")

Ca n’est pas que je crois ou ne crois pas aux mathématiques, c’est plus de leur donner le champ qu’elles méritent, et je pense qu’un modèle comme ça est au mieux inutile, au pire dangereux 

Vous parlez de prix Nobel, je trouve plus utile d’étudier les travaux de Kahneman sur la finance comportementale, ou les livres de finance comportementale

Un livre qui m’a beaucoup aidé : "The little book of behavorial investing" de James Montier

Dernière modification par Alex25803559 (09/04/2021 08h15)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #267 09/04/2021 08h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   501  

Alex25803559 a écrit :

Aucun modèle ne permet de prévoir la volatilité (que vous appelez risque, que j’appelle "opportunités")

Ce n’est pas le but. Un modèle mathématique permet d’estimer des valeurs pour la probabilité de la survenance d’un risque et des conséquences possibles.
Savoir qu’un risque peut survenir est une chose. Avoir un outil qui permet de quantifier ce risque, au sens statistique, c’est un plus.
Aucun modèle ne vous dira "les marchés vont baisser de 20% dans 3 mois", un modèle peut vous dire par exemple "tel événement a 10% de chances de se produire avec pour conséquence une baisse de 5% des marchés" ou "tel événement a 0,01% de chances de se produire avec pour conséquence une baisse de 40% des marchés".

En fonction de votre profil d’investisseur et de vos objectifs vous arbitrez différemment face à tel ou tel risque. Et le plus gros danger est toujours le même, c’est l’excès de confiance : l’excès de confiance dans ses convictions (investir sur une seule valeur) ou dans un modèle - ce qui revient au même quand c’est le gérant lui même qui a construit le modèle (LTCM)…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #268 09/04/2021 09h20

Membre
Réputation :   22  

Alex25803559, le 24/03/2021 a écrit :

Je préfererais qu’elle retombe à 30 euros bien sur

Vu votre PRU, un tel désir n’a de sens que si, comme vous l’avez précisé, cette chute est suivie d’une hausse très importante à terme et que vous avez entretemps la possibilité de renforcer massivement, parce que durant la période du yoyo, d’autres titres continuent leur ascension.
Chacun se fixe des règles et ses objectifs. Dans un de ses livres, Peter Lynch explique ceci pour l’actionnaire individuel:
« après toutes ces alternatives, disons que pour que l’effort en vaille la peine vous devez obtenir un rendement de 12 à 15% (par an) : un chiffre net de dépenses et commissions, dividendes et bonus inclus. »
(P224 Et si vous en saviez assez pour gagner en bourse)

Ceci dit, on peut être très satisfait d’avoir gagné 10% en cinq ans (c’est mieux que le livret A wink mais si en parallèle, l’indice de référence ou des sociétés dans lesquelles on aurait pu investir gagnent par exemple 30%, il faut bien admettre que ce n’est pas la stratégie la plus payante. Aussi, me semble-t-il, (car j’aime aussi l’idée du portefeuille concentré sur peu de valeurs), le risque majeur de votre portefeuille est que vous manquiez des opportunités et qu’à la fin, votre résultat soit décevant.
Vous êtes-vous fixé une date pour faire le point sur votre stratégie ?

Hors ligne Hors ligne

 

#269 09/04/2021 09h26

Membre
Réputation :   75  

dangarcia a écrit :

Aucun modèle ne vous dira "les marchés vont baisser de 20% dans 3 mois", un modèle peut vous dire par exemple "tel événement a 10% de chances de se produire avec pour conséquence une baisse de 5% des marchés" ou "tel événement a 0,01% de chances de se produire avec pour conséquence une baisse de 40% des marchés".

Oui je suis d’accord, tant qu’on ne met pas de levier, et puis quand on regarde le graphique des moyennes mobiles sur URW posté par Caceray, la volatilité de 2020 a explosé tout ce qui avait existé précédemment. Cette volatilité qui est survenue devait donc être très peu probable d’après le modèle, car elle ne s’était jamais produite
Concernant la diversification, je ne suis qu’au début de la construction du portefeuille, ça devrait se diversifier par la suite selon opportunités

@Canis

Oui je pense avoir eu l’opportunité de renforcer massivement, ce que j’ai fais, je suis rentré dans la crise avec 1600 actions, et j’en suis pour l’instant à 3325 actions URW, la position est plus que doublée en un an
Pour le coût d’opportunité je suis d’accord, je pense que les chiffres de Linch datent aussi d’une période où le rendement sans risque était plus élevé
Concernant l’horizon de temps, je pense faire le point dans 5 ans environ

Dernière modification par Alex25803559 (09/04/2021 09h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#270 09/04/2021 10h56

Membre
Réputation :   80  

Oui je suis d’accord, tant qu’on ne met pas de levier, et puis quand on regarde le graphique des moyennes mobiles sur URW posté par Caceray, la volatilité de 2020 a explosé tout ce qui avait existé précédemment. Cette volatilité qui est survenue devait donc être très peu probable d’après le modèle, car elle ne s’était jamais produite
Concernant la diversification, je ne suis qu’au début de la construction du portefeuille, ça devrait se diversifier par la suite selon opportunités

Merci de ne pas déformer mes propos et mes graphiques ; j’ai affiché l’évolution des rendements à n-jours ainsi que la moyenne mobile de ces rendements, absolument pas la volatilité !
Mais puisque vous en parlez, voici les volatilités historiques (et non implicites) pour différentes périodes de rendement journalier, avec profondeur 100 jours (l’écart type est calculé sur les 100 dernières mesures) :

Cette volatilité qui est survenue devait donc être très peu probable d’après le modèle, car elle ne s’était jamais produite

Et bien si… à 300j et 1000j, cette volatilité n’a même pas atteint le pic de 2006-2007…

Il m’est malheureusement impossible de recalculer l’historique de la volatilité implicite de l’action URW car il faudrait avoir accès à l’historique du cours des options (et c’est pas cadeau).

Et encore une fois, très peu probable ne veut pas dire impossible ; le fait que ça arrive ne remet pas en cause le modèle ! Les modèles de VaR n’ont pas bougé, les modèles de pricing n’ont pas bougé, etc…

Hors ligne Hors ligne

 

#271 09/04/2021 11h22

Membre
Réputation :   75  

D’accord, à 50 et 100 jours elle ne s’était jamais produite (j’ai bien compris que ça ne remet pas en cause le modèle), à 300 jours elle s’était déjà produite, et à 1000 jours (environ 3 ans) elle est inférieure à 2006-2007

Je pense surtout que je n’ai pas la compétence pour en discuter, notamment sur le plan technique (les mots que j’emploient ne sont pas employés à bon escient, ce qui entrave la discussion)

Nous avons des manières tellement différentes d’investir (le but étant de "devenir rentier"), que je ne pense pas pouvoir vous apporter grand-chose ; et disons que je me  suis concentré sur les aspects qui me touchaient le plus (psychologie)

C’est agréable de discuter avec vous car ça ouvre d’autres champs d’analyses, et celà me conforte dans l’attitude de rester "à ma place"

Dernière modification par Alex25803559 (09/04/2021 11h45)

Hors ligne Hors ligne

 

#272 20/04/2021 12h37

Membre
Réputation :   75  

Reporting du portefeuille :

- achat de 7 actions Unibail Rodamco Westfield à 68 euros

Total du portefeuille :

- 3332 actions URW (PRU = 92)

Hors ligne Hors ligne

 

#273 29/04/2021 11h28

Membre
Réputation :   75  

Reporting du portefeuille :

Achat de 28 actions URW à 69,1 euros
Achat de 28 actions URW à 68 euros

Total du portefeuille :

- 3388 actions URW (PRU = 91,7 euros)

Remboursement du crédit consommation à 0,95% :

- une ligne de 7553 euros (mensualité de 1262 euros / mois)
- une ligne de 7741 euros (mensualité de 212 euros / mois)

NB : les résultats me semblent encourageants au niveau des cessions, avec :

- une vente de 60% du centre Aupark a Bratislava en ligne avec les valeurs d’expertise (décembre 2020)

- une vente de 45% de shopping city sud avec 3% de discount sur les valeurs d’expertise

La NDV étant à 110 euros, j’achète

Dernière modification par Alex25803559 (29/04/2021 17h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#274 01/05/2021 11h56

Membre
Réputation :   75  

Achat de 7 actions URW à 69 euros

Total du portefeuille :

- 3395 actions URW (PRU = 91,65)

Hors ligne Hors ligne

 

#275 05/05/2021 12h06

Membre
Réputation :   75  

Reporting du portefeuille :

- Achat de 28 actions URW à 69,7 euros

Total :

- 3423 actions URW (PRU = 91,5 euros)

Dernière modification par Alex25803559 (05/05/2021 16h24)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'alex25803559"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur