Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 01/04/2013 14h13

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   256  

Excessivement cher, non, en effet. Mais il y a certainement mieux ailleurs.
De plus, Buffet a beau avoir préparé sa succession, personne d’autre lui ne pourra faire aussi bien que lui. Il n’y a qu’un seul Buffet. Je ne crois pas que Berkshire grossira autant que dans le passé…

Hors ligne Hors ligne

 

#27 02/04/2013 12h31

sergio8000
Invité

Bonjour à tous,

Avec ou sans Buffett, BRK ne grossira pas autant que par le passé. Je pense que Buffett a tout de même fait un travail remarquable pour que l’entreprise ne dépende pas de lui seul, mais de plusieurs personnes clés (Jain, Nicely, Weschler, Combs, etc… désolé pour ceux que je ne cite pas). Ces personnes sont tout à fait autonomes dans leur travail et prouveront sans doute qu’elles sauront faire leur travail sans Buffett (ce qu’elles font somme toute déjà). La force de Buffett, pour moi, c’est d’avoir crée cette entreprise unique et d’avoir su déléguer pour que tout cela puisse tourner.

En réalité, BRK à aujourd’hui un goodwill économique qui est largement sous-estimé dans sa BV (je ne découvre rien, Buffett le dit dans plein de lettres). Je pense donc qu’on parle d’un investissement très safe. Evidemment, la croissance ne sera plus au rendez-vous autent qu’avant, cela va de soi. Toutefois, les deals sur les différents warrants pendant la crise devraient faire croître avantageusement la book value à moyen terme, en plus d’une reprise économique modérée aux US.
Donc, même si on ne parle pas de deal du siècle, on parle d’un investissement relativement safe à mon goût.
Un achat vers les 1.1 fois la book me semble avoir été une excellente décision de gestion pour un investisseur conservateur. Cet avis n’engage évidemment que moi !

 

#28 19/04/2013 19h00

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Petite mise à jour à mi-parcours ce mois ci, car il y a eu pas mal d’activité pour rattraper 2 mois de calme plat, en profitant du repli des marchés:

Achats: CYS Investments (déjà très discuté sur ce forum, belle trouvaille par ailleurs même s’il existe un petit risque dessus), et LVMH (souhaitant renforcer la consommation discrétionnaire avec une valeur bien positionnée dans les émergents, j’ai finalement préféré LVMH à Coach, avec juste une petite ligne à compléter si elle veut bien baisser encore un peu).
Renforcements: Total.

Quelques arbitrages puisque j’ai allégé GDF Suez suite à sa (courte) remontée au dessus de 16 EUR, et j’ai également allégé HP en début de mois.

Voici l’état du portefeuille dont je suis maintenant assez satisfait au niveau de l’équilibrage (même si je regrette encore de ne pas m’être plus chargé en PepsiCo et Molson Coors en fin d’année dernière):

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 19/04/2013

    
Valeur du portefeuille _______________________________________________94.4%    
Liquidités ____________________________________________________________5.6%    
    
    
---------------------------                                                
Consumer Cyclical (5.0%)       McDonald's Corporation _________________3.4%
                               LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SA ____1.6%
---------------------------                                                
Consumer Defensive (21.2%)     Tesco PLC ______________________________5.4%
                               The Procter & Gamble Company ___________4.0%
                               Molson Coors Brewing Company ___________3.1%
                               PepsiCo, Inc. __________________________3.0%
                               Casino Guichard Perrachon SA ___________2.8%
                               Danone SA ______________________________2.8%
---------------------------                                                
Energy (11.5%)                 Royal Dutch Shell PLC __________________5.0%
                               Total SA _______________________________4.2%
                               National-Oilwell Varco, Inc. ___________2.2%
---------------------------                                                
Financial Services (9.9%)      CYS Investments Inc ____________________4.3%
                               American International Group Inc _______3.0%
                               Berkshire Hathaway Inc. ________________2.6%
---------------------------                                                
Healthcare (14.9%)             GlaxoSmithKline PLC ____________________4.6%
                               Becton, Dickinson and Co. ______________3.9%
                               Medtronic, Inc. ________________________3.6%
                               Novartis AG ____________________________2.7%
---------------------------                                                
Industrials (11.1%)            Vinci SA _______________________________4.4%
                               Neopost SA _____________________________3.5%
                               Expeditors International of Washington _3.1%
---------------------------                                                
Real Estate (9.1%)             Unibail-Rodamco ________________________6.0%
                               Fonciere des Murs SCA __________________3.1%
---------------------------                                                
Technology (12.7%)             Microsoft Corporation __________________4.4%
                               Hewlett-Packard Company ________________3.3%
                               Eutelsat Communications SA _____________2.5%
                               Intel Corporation ______________________2.5%
---------------------------                                                
Utilities (4.7%)               GDF Suez SA ____________________________4.7%
---------------------------

Hors ligne Hors ligne

 

#29 14/12/2013 12h58

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Bonjour à tous,

Une petite mise à jour de mon portefeuille, un peu plus de 6 mois après la dernière!
Quelques plus-values encaissées (notamment Hewlett-Packard revendu à +65%) pour réorienter les fonds vers des valeurs plus orientées GARP que je n’aurais pas peur de renforcer même à un discount assez peu important par rapport à leur fair value.

Il y a eu pas mal de changements depuis; et récemment j’ai profité de la hausse des marchés pour faire quelques arbitrages. L’idée étant maintenant de porter les liquidités à environ 10% tout en continuant à renforcer certaines belles valeurs si elles baissent encore un peu.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 14/12/2013

    
Valeur du portefeuille _______________________________________________92.5%    
Liquidités ____________________________________________________________7.5%    
    
    
---------------------------                                                
Consumer Cyclical (3.4%)       McDonald's Corporation _________________2.2%
                               LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SA ____1.2%
---------------------------                                                
Consumer Defensive (32.0%)     The Coca-Cola Company __________________6.6%
                               PepsiCo, Inc. __________________________5.0%
                               Philip Morris International Inc. _______4.1%
                               Nestle SA ______________________________3.6%
                               Tesco PLC ______________________________3.5%
                               Unilever NV ____________________________3.5%
                               British American Tobacco plc ___________2.9%
                               The Procter & Gamble Company ___________2.8%
---------------------------                                                
Energy (10.4%)                 Royal Dutch Shell PLC __________________4.8%
                               Total SA _______________________________3.5%
                               Kinder Morgan Inc ______________________2.1%
---------------------------                                                
Financial Services (12.5%)     Berkshire Hathaway Inc. ________________7.1%
                               Mastercard Inc _________________________4.0%
                               CYS Investments Inc ____________________1.5%
---------------------------                                                
Healthcare (11.0%)             GlaxoSmithKline PLC ____________________3.2%
                               Becton, Dickinson and Co. ______________3.0%
                               Medtronic, Inc. ________________________3.0%
                               Novo Nordisk A/S  ______________________1.8%
---------------------------                                                
Industrials (4.2%)             Vinci SA _______________________________4.2%
---------------------------                                                
Real Estate (19.5%)            Unibail-Rodamco ________________________4.1%
                               Cominar REIT ___________________________3.4%
                               Intu Properties PLC ____________________2.7%
                               Fonciere des Murs SCA __________________2.4%
                               Realty Income Corp _____________________2.4%
                               Dundee International REIT ______________2.3%
                               HCP, Inc. ______________________________2.2%
---------------------------                                                
Technology (3.7%)              Microsoft Corporation __________________3.7%
---------------------------    
Utilities (3.3%)               GDF Suez SA ____________________________3.3%
---------------------------

Dernière modification par SirConstance (14/12/2013 12h59)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #30 23/04/2016 09h14

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Bonjour à tous,

Près de 2 ans et demi après ma dernière mise à jour; mon portefeuille a bien changé! Réduction de nombres de ligne, approche également différente dans le choix des actions: avec l’expérience et la confiance que j’ai pu acquérir depuis, je me concentre désormais sur des idées qui sortent des grands noms wide-moat; pour me concentrer sur mes propres analyses, qui viennent principalement d’idées sourcées auprès de gourous ou sur d’autres forums type Cornerofberkshireandfairfax.

J’ai toutefois encore en portefeuille Berkshire Hathaway et MasterCard, les deux seules positions qui ont survécu.

Mon portefeuille a retourné 9.9% annualisé depuis mi-2012 - performance qui ne me satisfait pas puisqu’en dessous du MSCI World sur la période.
Toutefois, avec ce changement progressif d’approche depuis mi-2015, j’espère pouvoir générer une performance supérieure.

Je vous propose un nouveau partage:

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 23/04/2016

    
Valeur du portefeuille ______________________________________________100.0%    
Liquidités ____________________________________________________________0.0%    
    
    
---------------------------                                                
Basic Materials (10.9%)        Tessenderlo Chemie NV _________________10.9%
---------------------------                                                
Communication Services (6.5%)  Liberty Global PLC - Class C ___________6.5%
---------------------------                                                
Consumer Cyclical (21.0%)      Sears Holdings Corp ___________________10.9%
                               Fiat Chrysler Automobiles ______________8.4%
                               Sears Holdings Corporation Warrants ____1.7%
---------------------------                                                
Energy (4.3%)                  NOW Inc ________________________________4.3%
---------------------------                                                
Financial Services (36.0%)     Berkshire Hathaway Inc. _______________11.9%
                               EXOR __________________________________11.1%
                               Bank of America Corp ___________________7.2%
                               Mastercard Inc _________________________5.8%
---------------------------                                                
Healthcare (5.5%)              Express Scripts Holding Company ________5.5%
---------------------------                                                
Industrials (4.9%)             Rolls-Royce Holding PLC ________________4.9%
---------------------------                                                
Real Estate (6.2%)             Seritage Growth Properties _____________6.2%
---------------------------                                                
Technology (4.6%)              International Business Machines Corp. __4.6%
---------------------------

Dernière modification par SirConstance (23/04/2016 09h17)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #31 17/07/2017 22h19

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Après plus d’un an de silence et beaucoup de changements dans le portefeuille, une petite mise à jour s’impose:

EXOR __________________________________12.8%
Berkshire Hathaway Inc. _______________10.7%
Rolls-Royce Holding PLC ________________9.2%
Financière de l'Odet ___________________7.9%
Telecom Italia _________________________7.6%
Tessenderlo Group NV ___________________6.6%          
Fiat Chrysler Automobiles ______________5.7%
Mastercard Inc _________________________5.0%
Tripadvisor Inc ________________________4.3%
Flybe Group PLC ________________________4.1%
Liberty Global PLC - Class C ___________3.9%
Seritage Growth Properties _____________3.6%
Bank of America Corp ___________________3.5%
Vertu Motors PLC _______________________3.3%
JD.Com Inc(ADR) ________________________3.2%
Alphabet Inc ___________________________3.0%
MEI Pharma Inc _________________________2.8%
Sears Holdings Corp ____________________1.7%
Orchestra Premaman SA __________________1.2%

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #32 02/09/2017 12h58

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Fin des vacances et la résolution de l’été sera de tenir la file de mon portefeuille à jour, me permettant aussi de garder une trace de mes différents mouvements.

Sur les mois de juillet / août, la valeur de part progresse de +3.7%; la performance YTD atteignant +12% (vs. +1.4% pour le MSCI World).

La bonne performance est largement due à Fiat-Chrysler (et donc Exor, qui en possède près d’un-tiers), qui continue de surperformer par rapport à son plan à chaque publication et qui s’est envolée sur les dernières semaines suite aux rumeurs de rachat d’une partie du groupe par un fabricant auto chinois. De plus, le sentiment des analystes change depuis quelque temps et on a lu ici et là que la marque Jeep a elle seule vaudrait 120% de la capitalisation de FCA. Je continue de penser que la société est faiblement valorisée et n’envisage donc pas de revendre cette position pour l’instant.

Mon seul achat de l’été aura été la constitution d’une ligne significative dans TripAdvisor, que j’ai eu la chance d’acheter au plus bas et qui affiche aujourd’hui une progression de +8% en Euros.

Mes prochaines liquidités serviront probablement à renforcer Telecom Italia dans le PEA, qui me semble être la meilleure opportunité actuellement en portefeuille; ou à constituer une nouvelle ligne dans une des valeurs immobilières que j’étudie actuellement (Howard Hugues, CBL & Associates Properties).

PORTEFEUILLE AU 31/08/2017

EXOR __________________________________13.0%
Berkshire Hathaway Inc. _______________10.4%
Rolls-Royce Holding PLC ________________8.5%
Financière de l'Odet ___________________7.4%
Telecom Italia _________________________7.2%
Tripadvisor Inc ________________________7.1%
Fiat Chrysler Automobiles ______________7.0%
Tessenderlo Group NV ___________________6.1%  
Mastercard Inc _________________________4.9%
Flybe Group PLC ________________________4.4%
Liberty Global PLC - Class C ___________3.7%
Seritage Growth Properties _____________3.4%
Bank of America Corp ___________________3.2%
JD.Com Inc(ADR) ________________________3.0%
Vertu Motors PLC _______________________2.9%
Alphabet Inc ___________________________2.7%
MEI Pharma Inc _________________________2.3%
Sears Holdings Corp ____________________1.5%
Orchestra Premaman SA __________________1.2%

Le patrimoine net (principalement constitué par mon portefeuille actions) atteint 5 années de salaires nets et 16 fois mes dépenses annuelles avant impôt.

Dernière modification par SirConstance (02/09/2017 13h05)

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #33 30/12/2017 12h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

C’est l’heure du bilan pour 2017.

BILAN 2017
Le CTO + PEA retourne un relativement maigre +10.1% en valeur de part, après avoir longtemps tourné autour des +15%. Je me console toutefois en me disant que j’ai battu mon indice de référence à savoir le MSCI World qui fait +7.9%.
A noter qu’un portefeuille équipondéré de mes plus fortes convictions au 1er janvier 2017 (Exor +21.5%, Fiat +66.5%, Telecom Italia -14.2%, Odet +35.1%) aurait retourné +24%, en excluant les dividendes - notamment les 5% versés par Telecom Italia.

Certaines positions ont particulièrement bien performé, en devise locale en tout cas. Outre celles déjà citée, je mentionnerais JD.com (+60%), MEI Pharma (+50%), Rolls-Royce (+26%), BAC (+31%), Mastercard (+40%), BRK (+21%).
La performance globale a bien été plombée d’une part par l’effet devise, et d’autre part par les performances médiocres de Telecom Italia, Flybe, ou TripAdvisor (et quelques pertes mais minimes à l’échelle du portefeuille sur les canards boiteux Orchestra et SHLD).

2017 a été l’année des small caps et des valeurs technologiques (sur lesquelles je n’étais pas ou peu positionné), nous verrons ce que 2018 nous réserve.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 30/12/2017

    
EXOR __________________________________13.1%
Berkshire Hathaway Inc. _______________10.6%
Tripadvisor Inc ________________________9.4%
Financière de l'Odet ___________________8.6%
Telecom Italia _________________________8.2%
Rolls-Royce Holding PLC ________________7.6%
Fiat Chrysler Automobiles ______________5.7%
Mastercard Inc _________________________5.2%
Tessenderlo Group NV ___________________4.2%
Bank of America Corp ___________________3.7%
Liberty Global PLC - Class C ___________3.5%
Flybe Group PLC ________________________3.3%
Vertu Motors PLC _______________________3.2%
Alphabet Inc ___________________________2.8%
JD.Com Inc(ADR) ________________________2.8%  
Seritage Growth Properties _____________2.7%
Howard Hughes Corp _____________________2.5%
MEI Pharma Inc _________________________1.7%
Sears Holdings Corp ____________________1.0%

Conglomérats: Exor, Berkshire Hathaway, Financière de l’Odet
Exor (+22%) reste une valeur de long terme. La décote sur NAV reste importante, et le potentiel sur son principal investissement Fiat a encore beaucoup de potentiel à mon sens.
Berkshire Hathaway (+21%) est aujourd’hui bien valorisé; je ne veux toutefois pas vendre car c’est pour moi une vrai valeur buy & hold et il faudrait que je puisse racheter la valeur 20% plus bas que le cours actuel pour compenser les impôts.
Financière de l’Odet (+35%) a fait une très belle année; mais le potentiel reste intact et les leviers de création de valeur sont toujours là: simplification de la structure, et potentiel spin-off d’Universal du côté de Vivendi. Beau positionnement pour le futur également avec les infrastructures en Afrique.

Telecom: Telecom Italia, Liberty Global
Telecom Italia (-14%) a été une des deceptions de l’année: les résultats sont en forte amélioration et en ligne avec mes attentes, mais le marché reste concentré sur les relations avec le gouvernement italien et le risque Free. Je reste convaincu du potentiel et c’est une de mes valeurs favorites pour 2018.
Liberty Global (-3%) a également connu une année difficile malgré un rebond en décembre. J’ai hésité à vendre à plusieurs reprises vu les résultats plus que moyen, mais je pense que l’action devrait s’échanger à 20% ou 30% au dessus du cours actuel. Les ventes d’actifs récentes relancent les rumeurs de fusion avec Vodafone, donc les choses pourraient s’améliorer en 2018: je pense en tout cas revendre assez rapidement en cas de rebond lié à ces rumeurs; sauf bien sûr amélioration significative des résultats.

Industrielles: Rolls-Royce, Fiat Chrysler, Tessenderlo
Rolls-Royce (+26%) a stabilisé son business en 2017 est rentre dans une grosse phase de croissance avec l’accélération des livraisons d’A350 équipé du Trent XWB. Le FCF doit devenir largement positif à partir de 2018, même si les autres business (maritime notamment) sont en bas de cycle. C’est également une de mes valeurs favorites pour 2018.
Fiat Chrysler (+66%), une de mes valeurs préférées: Sergio Marchionne fait un travail remarquable. L’entreprise doit générer 10 Bio de cash en 2018 et rembourser intégralement sa dette. En plus, de nombreux partenariats ont été signés récemment et on peut toujours espérer une fusion avec un autre groupe, en plus du spin-off déjà prévu de Magneti Marelli. J’ai un objectif de cours à 25 €, sauf catastrophe bien sûr.
Tessenderlo (+12%) a fait une bonne année et l’action s’approche de mon estimé de valeur intrinsèque, mais je conserve car les nouvelles usines lancées en 2017 devraient contribuer à la croissance en 2018. D’autant que Luc Tack est aux commandes.

Technologie: TripAdvisor, Alphabet, JD.com
TripAdvisor a été achetée en cours d’année, presque au plus bas mais l’action a chuté de 20% suite à la publication des derniers résultats (que j’ai trouvé plutôt corrects). Le business non-hôtel vaut environ les 3/4 de la capitalisation actuelle. Le business hôtel comporte des risques, avec notamment Priceline qui a décidé de montrer ses muscles en diminuant ses investissements sur la plateforme. L’action reste très sous-valorisée d’après moi, il risque d’y avoir quelques trimestres encore compliqués mais à long terme j’aime cette valeur; et si le cours reste là il ne faut pas exclure une offre de rachat (en tout cas l’entreprise s’y est préparée).
Alphabet a également été rachetée en cours d’année après avoir revendu ma position l’année dernière. Je garde cette valeur pour le long terme, c’est une entreprise extraordinaire et une vrai valeur GARP.
JD.com (+60%): l’Amazon chinois, plutôt compliqué à valoriser mais le prix reste très raisonnable par rapport à Amazon. Gros potentiel de croissance, je conserve donc et n’exclue pas de renforcer.

Financières: Mastercard, Bank of America
Mastercard (+44%) a fortement progressé en 2017. Je trouve l’action chère et elle a dépassé mon estimé de valeur intrinsèque, mais encore une fois c’est une valeur de long terme qui devrait continuer à composer. Je n’ai pas envie de revendre pour payer des taxes. L’action a toujours été bien valorisée, elle a un moat énorme et continue à bénéficier de la croissance mondiale et du développement du paiement par carte.
Bank of America (+31%) a fait aussi une année solide. Elle est également proche de mon estimé de valeur intrinsèque mais j’estime qu’elle peut composer à environ +15% sur les prochaines années. Ses problèmes sont derrière elle, et cette valeur offre une bonne protection en cas de remontée des taux.

Immobilier: Seritage, Howard Hughes
Seritage (-2%) continue ses activités de redéveloppement et réduit son exposition à Sears. RAS, je conserve en suivant de près les résultats.
Howard Hughes est une nouvelle position que j’ai eu la chance d’acheter au plus bas en 2017. Elle a longuement été discutée ici, avec des estimés de valeur intrinsèque plutôt autour de $200 par action. J’aime surtout ses actifs de qualité et sa capacité à faire du développement sans lever de capitaux.

Autres: Flybe, Vertu Motors, MEI Pharma, Sears Holdings
Flybe (-28%) a réalisé une année décevante. Encore et toujours des investissements importants sur ses systèmes IT qui plombent fortement la capacité bénéficiaire de beaucoup de ses routes. Toutefois la nouvelle CEO semble vraiment vouloir mettre fin à l’expansion des routes pour se concentrer sur les plus profitables, aidée par la réduction de le taille de la flotte sur des avions non économiques avec l’expiration des leases. L’EV est proche de 0 si l’on tient compte des avions détenus en propre. Il serait juste temps que l’entreprise prouve sa profitabilité, et même si je table plutôt sur 2019 j’espère au moins que 2018 permettra de retrouver un peu de confiance.
Vertu Motors a également été achetée en cours d’année. Même si le marché auto UK est en haut de cycle, le développement du segment le plus profitable (maintenance) devrait permettre de compenser; et le management pourrait profiter d’une chute du marché auto pour faire de nouvelles acquisitions à bon prix.
MEI Pharma (+50%): RAS. On reste à un niveau de valorisation proche du cash net; en attente des résultats de phase 3 du Pracinostat. Gros potentiel en cas de résultats positifs. La chute de fin d’année en fait un bon candidat pour un renforcement.
Sears Holdings (-63%): ne pèse quasiment rien dans le portefeuille, mais je me demande encore pourquoi je suis investi sur cette valeur étant donné tous les doutes que j’ai émis dessus. Simplement, et au delà de la valorisation des actifs, j’aime ce que l’entreprise a mis en place en 2017 et la tendance de l’adjusted EBITDA laisse penser que celui-ci pourrait retrouver un niveau positif en 2018… Nous verrons bien, de toute façon la position (spéculative) est de taille très limitée. Mon bitcoin, en quelques sortes.

2018
Même si les marchés sont hauts, je pense que les valorisations restent raisonnables compte tenu des taux d’intérêts. Mais j’ai de plus en plus de mal à trouver des opportunités intéressantes en dehors de quelques unes déjà en portefeuille… Que je ne compte toutefois pas renforcer avant la publication des prochains résultats. En cas de correction sévère des marchés, je dispose d’un matelas de 25% de liquidités en dehors du portefeuille (25k de prêt personnel Boursorama + une assurance vie exclusivement en fonds EUR) que je n’hésiterai pas à investir.

Mes actions préférées pour 2018 sont pour le moment Telecom Italia, TripAdvisor, Rolls-Royce, Fiat Chrysler, et Financière de l’Odet.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #34 30/12/2017 15h35

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   932  

Comme je disais dans mon +1 de réputation, portefeuille robuste, stratégie claire, toujours un plaisir à lire.

En revanche, j’ai du mal à m’expliquer le "seulement" +10 % en valeur de part de votre joli portif. En effet, avec les entreprises que je vois (dont beaucoup que j’ai moi-même ou que je connais très bien) et qui ont magnifiquement performé en 2017, cela me semble faible malgré les quelques canards boiteux.

Évidement, cela dépend d’une part du timing des achats dans l’année et d’autre part de la pondération entre les lignes mais avez-vous tant de Sears et tant de Telecom Italia que cela pour que les Exor, Fiat, Odet, Berkshire, BAC, Mastercard toutes largement au-dessus de 10 % (souvent le double, triple voire quadruple) ne compensent pas ?

Ce que je veux dire par là, c’est qu’en moyenne vous avez pourtant réalisé d’excellents choix largement au-dessus des 20 % (et donc des 10 %). Je ne prends pas le temps de faire le calcul mais je suis à peu près sûr qu’en équipondéré votre portif sortait du grosso modo +20 % sur l’année. Il y a un truc qui m’échappe big_smile

(note : c’est d’ailleurs la 1ère fois que j’ai cette impression dans ce sens ; parfois c’est l’impression inverse, je suis étonné par certaines perfs de portifs versus les YTD des entreprises, perfs qui supposent d’excellents timings ou pondération chanceuse mais la majorité du temps la perf me semble logique par rapport à ce qui a été explicité dans l’année sur la file portefeuille du forumeur wink )


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #35 30/12/2017 17h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Merci pour vos encouragements et ce commentaire très pertinent! Vous avez un excellent sens de l’observation et des chiffres wink

J’ai effectivement été tout aussi surpris que vous quand j’ai fait le bilan des performances individuelles de chaque ligne sur 2017, car toutes les lignes pour lesquelles je donne une performance annuelle étaient dans le portefeuille en début d’année, avec pour la majorité un poids relativement proche de la pondération actuelle. Si je n’avais pas suivi ma valeur de part au cours de l’année, j’aurais donc plutôt attendu une hausse proche de +15-20%. Mais j’ai revalidé par un calcul de TRI, puis par un rapide calcul en assignant le poids de chaque ligne à la progression annuelle. J’ai donc ensuite poussé l’analyse un peu plus loin.

La réalité est que j’ai donné les progressions de chaque ligne en devise locale, et qu’hors effet de change le portefeuille aurait dû afficher une progression de l’ordre de 15%. Mais il ne faut pas oublier que l’USD a chuté cette année de près de 13% par rapport à l’EUR! Ainsi, la hausse de 21% de BRK se traduit en réalité par une hausse de 8% en EUR… Ajoutez à cela les quelques gadins sur des lignes modestes et on retombe bien sur du +10%.
De plus, même si en moyenne, les plus grosses positions du portefeuille ont fortement progressé, les progressions les plus impressionnantes en EUR ont été réalisées sur des lignes relativement petites, à l’exception de Fiat (qui toutefois n’a apporté "que" 4 points de hausse au portefeuille avec une pondération moyenne qui doit tourner à 6% sur l’année).

Ceci me mène évidemment à deux questions: (1) hedger ou non mes positions en USD et GBP? Ce serait probablement logique, mais je ne suis pas non plus contre le fait d’avoir une diversification supplémentaire avec les devises même si cela a joué en ma défaveur cette année… (2) réduire le nombre de lignes, afin de miser sur mes plus fortes convictions? Mais je serais passé à côté de certaines belles valeurs comme JD.com ou MEI Pharma. Et comme vous, je préfère limiter la taille des lignes à un certain multiple de mon salaire net.

Deux points qui seront en tout cas à méditer pour la nouvelle année!

Dernière modification par SirConstance (30/12/2017 17h20)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #36 30/03/2018 11h40

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Au premier trimestre, le portefeuille retourne +4.1% contre -3.7% pour le MSCI World.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 30/03/2018

    
Valeur du portefeuille ________________94.1%    
Liquidités _____________________________5.9%    
          
EXOR __________________________________13.1%
Telecom Italia ________________________10.1%
Tripadvisor Inc ________________________9.6%
Berkshire Hathaway Inc. ________________9.2%
Financière de l'Odet ___________________7.9%
Rolls-Royce Holding PLC ________________7.0%
Fiat Chrysler Automobiles ______________4.6%
Tessenderlo Group NV ___________________3.3%
Bank of America Corp ___________________3.2%
Flybe Group PLC ________________________3.2%
MEI Pharma Inc _________________________2.8%
Liberty Global PLC - Class C ___________2.7%
Spirit Realty Capital, Inc _____________2.6%
Allergan PLC ___________________________2.5%
Vertu Motors PLC _______________________2.5%
Alphabet Inc ___________________________2.4%
Howard Hughes Corp _____________________2.3%
JD.Com Inc(ADR) ________________________2.3%
Seritage Growth Properties _____________2.0%
Sears Holdings Corp ____________________0.7%

En début d’année, j’ai réduit ma position dans Fiat Chrysler pour renforcer Telecom Italia, étant déjà bien exposé à Fiat via Exor et voyant plus de potentiel à la hausse pour Telecom Italia. C’est pour l’instant un mouvement assez chanceux, puisque le fonds activiste Elliott a pris une position importante dans Telecom Italia pour pousser une IPO rapide du réseau fixe, en plus de la séparation déjà prévue. L’EV/EBIT est en dessous de 5x, en faisant une (sinon la) telco la moins chère d’Europe, alors que ses résultats continuent de s’améliorer significativement. Quand on voit où les infrastructures de ce type s’échangent, qui permettrait en plus de désendetter l’opérateur, j’estime un retour potentiel très intéressant sur ce titre.

J’ai finalement revendu ma ligne Mastercard après quatre ans de détention et avec une belle plus-value. Ca reste une entreprise magnifique, mais avec un P/E qui n’a jamais été aussi haut à près de 40x… Donc difficile d’imaginer un retour satisfaisant sur les prochaines années vu le risque de compression du P/E. J’en ai profité pour renforcer MEI Pharma qui avait bien baissé, alors que l’entreprise s’apprête à publier des résultats de phase 3 importants cette année, et conserve une position cash importante.

Enfin, je suis entré sur deux nouveaux titres: Allergan, une pharma en croissance qui s’échange à un multiple faible alors que l’entreprise est moins exposée au risque de la réduction des coûts de l’healthcare, puisque ses produits esthétiques ne sont pas remboursés. Je suis également rentré sur Spirit Realty dont j’ai partagé ma thèse ici même.

A noter que Flybe a reçu une offre de rachat du groupe Stobart pendant le trimestre, ce qui a temporairement boosté le cours. Le board a finalement refusé l’offre soumise par Stobart dont on ne connait malheureusement pas le montant. Même si cela peut montrer la confiance du board sur l’avenir de la société, j’aurais pour le coup préféré un rachat pour solder la position avec une plus-value intéressante, sans avoir à attendre une amélioration opérationnelle qui présente tout de même des risques.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #37 01/07/2018 19h46

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Après le premier semestre 2018, le portefeuille retourne +12.0% contre +2.4% pour le MSCI World.

La performance a été bien tirée par MEI Pharma (+80%), qui a levé des fonds et publié des résultats très prometteurs sur des molécules qui ne sont pas la molécule la plus avancée. TripAdvisor est également en hausse de +60% depuis le début d’année, porté par des résultats bien accueillis par le marché. Rolls-Royce a également bien progressé récemment, avec des annonces ambitieuses sur les objectifs de FCF d’ici à quelques années.

Quelques mouvements d’allègement/renforcement au cours du trimestre. Je me suis séparé du spin-off de Spirit Realty qui a bien progressé depuis mon achat; et je suis rentré sur Philip Morris International suite à la forte chute du cours: je renforce ainsi le portefeuille sur un secteur défensif, et une entreprise qui ne subit pas les mêmes pressions que les entreprises de l’agroalimentaire ou les lessiviers.

A l’heure actuelle et compte tenu des niveaux de valorisation, j’estime que Telecom Italia et Financière de l’Odet sont les meilleures opportunités pour un prochain renforcement.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 01/07/2018

Exor NV _______________________________12.0%
Financière de l'Odet ___________________7.9%
Tripadvisor Inc Common Stock ___________7.7%
Telecom Italia _________________________7.5%
Rolls-Royce Holding PLC ________________7.2%
Berkshire Hathaway Inc. Class B ________6.9%
MEI Pharma Inc _________________________6.7%
Fiat Chrysler Automobiles ______________4.1%
Alphabet Inc Class C ___________________3.9%
JD.Com Inc(ADR) ________________________3.8%
Flybe Group PLC ________________________3.5%
Philip Morris International Inc. _______3.2%
Allergan PLC ___________________________3.2%
Bank of America Corp ___________________2.9%
Tessenderlo Group NV ___________________2.9%
Vertu Motors PLC _______________________2.6%
Spirit Realty Capital Inc ______________2.5%
Liberty Global PLC - Class C ___________2.3%
Seritage Growth Properties Class A _____2.3%
Howard Hughes Corp _____________________2.1%
Sears Holdings Corp ____________________0.6%

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #38 27/12/2018 13h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Bonjour à tous,

C’est le moment de faire le bilan annuel du portefeuille, un peu en avance.

// BILAN 2018
Alors que celui-ci retournait +12% en milieu d’année (soit un très satisfaisant 10 points de surperformance par rapport au MSCI World), la baisse récente a ramené la performance sur l’année à -4.9%, légèrement en avance sur le MSCI World à -5.1%.

Dans ces conditions, difficile de trouver des satisfactions si ce n’est peut-être TripAdvisor qui a retourné environ +60% sur l’année.

//VENTES
Depuis la mi-année, j’en ai profité pour réduire le nombre de positions et renforcer mes plus fortes convictions. Je me suis séparé des positions suivantes:

Vertu Motors: avec la baisse des cours, j’ai décidé de revendre Vertu Motors pour renforcer d’autres positions du PEA qui a mon sens ont un potentiel équivalent mais avec des catalyseurs à court-moyen terme. Pour Vertu, j’ai peur que l’on doive attendre de repasser par un bas de cycle auto pour que le marché valorise correctement l’action.

Liberty Global: cela fait un moment (voir des années) que je me pose des questions sur cette position. Même si la valorisation reste intéressante, ma confiance en Mike Fries est limitée; j’ai donc revendu pour réorienter les fonds sur une autre télécom qui est à un niveau plus intéressant avec des catalyseurs à court terme (Telecom Italia).

Spirit Realty: j’avais présenté cette idée sur le forum en début d’année. Le spin-off a été effectué et me permets de sortir en belle plus-value. Même s’il reste du potentiel, j’ai préféré sortir pour renforcer Howard Hugues qui présente un potentiel supérieur.

// COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 27/12/2018

Valeur du portefeuille ________________98.4%    
Liquidités _____________________________1.6%    

Financière de l'Odet __________________14.8%
Exor NV _______________________________14.7%                             
Telecom Italia _________________________9.5%   
Berkshire Hathaway Inc. Class B ________8.3%                                         
Tripadvisor Inc Common Stock ___________6.9%
Rolls-Royce Holding PLC ________________6.4%
Howard Hughes Corp _____________________5.1%
JD.Com Inc _____________________________4.8%
Philip Morris International Inc. _______4.3%
Alphabet Inc Class C ___________________4.1%                    
MEI Pharma Inc _________________________3.8%
Fiat Chrysler Automobiles ______________3.6%
Allergan PLC ___________________________2.9%
Bank of America Corp ___________________2.8%
Seritage Growth Properties Class A _____2.1%
Flybe Group PLC ________________________1.6%
SHLDQ __________________________________1.4%

Exor: toujours une de mes positions préférées. Les positions sous-jacentes et notamment Fiat Chrysler sont fortement décotées, avec toujours une vraie volonté du management d’extraire de la valeur (par exemple à travers la vente de Magneti Marelli). Le fait marquant de l’année reste malheureusement le décès de Sergio Marchionne. Je continue de croire que l’objectif est de simplifier Fiat Chrysler pour fusionner avec un autre constructeur, et, à terme, réorienter Exor sur des actifs de plus grande qualité (la vente de Magneti Marelli et le dividende spécial va dans ce sens). Par ailleurs, la société a lancé un programme de rachat d’action alors qu’elle cote à une décote d’environ 35% sous sa NAV.

Financière de l’Odet: longuement discutée sur ce forum; à nouveau une holding intéressante et fortement décotée. Beaucoup de leviers de création de valeur mais à court terme il y a évidemment le potentiel IPO d’Universal chez Vivendi; à plus long terme la simplification de la structure.

Telecom Italia: après la forte hausse suite à la prise de position d’Elliott, l’action est retombée à des niveaux très faibles. On a l’impression d’un beau bazar avec la bataille pour le contrôle avec Bolloré, et (encore!) un nouveau CEO. L’arrivée d’Iliad en Italie pèse probablement sur le cours; mais la mise en place du plan d’Elliott se précise. Je possède les savings share et je serais surpris si elles n’étaient pas converties avec un premium d’environ 10% dans les prochains mois. A un horizon plus lointain, les dernières déclarations du nouveau CEO supportent un spin-off du réseau qui est le principal levier de création de valeur.

Berkshire Hathaway: Pas grand chose à dire sinon que l’on peut acheter à ces niveaux et avoir un retour satisfaisant en dormant sur ses 2 oreilles. En cas de krach, l’entreprise possède un matelas de cash qui pourra être déployé.

TripAdvisor: la thèse que j’avais présentée sur le forum se déroule avec succès: le non-hôtel continue de progresser fortement via les investissements de croissance, alors que le segment hôtel redevient profitable (même si le top-line décélère) avec l’arrêt des investissements marketing non profitables. J’ai allégé lorsque l’action a atteint mon objectif de cours de $65, mais je reste fortement exposé à la valeur car j’estime que la valeur intrinsèque peut augmenter significativement dans les années à venir avec l’accélération du développement du non-hôtel.

Rolls Royce: chute récente de l’action de cette société évoquée sur le forumalors que le management se place maintenant dans le haut de la fourchette de la guidance 2018 (autour des £0.5 bn de FCF)et vise £1 bn de FCF en 2020.

JD.com: le Amazon chinois. Tencent, Google, Walmart ou encore Tiger Global sont investis dedans. Le Price/Sales est ridicule au vu de la croissance; en valorisant en somme des parties on tombe également sur une valorisation extrêmement faible de la partie vente en ligne. En revanche Le fondateur et PDG Liu s’est retrouvé accusé dans une affaire de viol mais ne sera finalement pas poursuivi. Je pense qu’il n’y a pas de fumée sans feu et même s’il n’y a pas eu viol on a probablement au moins une affaire extra conjugale, alors que tout le monde pensait que Liu était parfaitement intègre. N’ayant pas tous les éléments je préfère ne pas émettre de jugement et me concentre sur l’entreprise et ses résultats, et on a ici une société en forte croissance et faiblement valorisée.

Howard Hugues: longuement discutée sur ces forums, avec une valeur intrinsèque compliquée à estimer mais qui pourrait être autour des $200. Dans tous les cas, les actifs et le management sont de grande qualité.

Fiat Chrysler: une valorisation délirante à 2x l’EBIT 2018; et si l’on regarde l’objectif (ambitieux) 2022 on aura un niveau de cash net au niveau de la market cap actuelle. A noter que Magneti Marelli a été vendu plus de €6 bn (environ un tiers de la market cap actuelle alors que l’entité génère seulement 7% de l’EBIT). Par ailleurs, l’entreprise va instaurer le paiement d’un dividende en 2019 avec un yield qui devrait tourner autour des 5% au cours actuel.

MEI Pharma: grande volatilité pour cette biotech alors que les développements récents sont plutôt positifs; cours toujours sensiblement au dessus de mon PRU.

Philip Morris International: je suis entré sur cette valeur cette année. Difficile de trouver mieux à mon sens dans le secteur des consumer goods: rendement sur dividende de près de 7% et de croissance d’EPS proche des 10% annuel hors effets de change. L’industrie est en déclin mais le pricing power bien supérieur à tous les autres secteurs de la grande consommation; l’entreprise a également une grande opportunité sur les produits à risque réduit notamment sur le tabac chauffé où elle a l’avantage d’être le first mover, alors que la catégorie dispose d’une fiscalité plus attrayante.

Flybe: erreur de ma part sur cette valeur. Alors que les améliorations opérationnelles attendues sont en cours (diminution des capacités, augmentation du load factor et du yield, concentration sur les routes les plus rentables), l’entreprise souffre fortement de la hausse du pétrole et de la baisse de la livre. On ne me reprendra donc plus à investir sur ce type d’entreprise qui est autant soumise à des facteurs externes incontrôlables. Après avoir été divisé par 3, le cours de l’action a rebondi avec les rumeurs de rachat par Virgin Atlantic ou IAG (Stobbart avait déjà fait une offre en milieu d’année probablement au dessus des 45BGp par action, rejetée par le board). J’attends donc et espère que la société sera rachetée à un cours significativement supérieur au cours actuel.

Dernière modification par SirConstance (02/01/2019 09h25)

Hors ligne Hors ligne

 

#39 27/12/2018 22h58

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   290  

Merci du commentaire.
J’ai fait de même pour liberty global. Ils disent ce qu’ils veulent mais n’ont pas vraiment de croissance organique, malgré le Capex. J’ai revendu pas cher pour une autre telco pas chère mais avec de la vraie croissance et un dividende (MTN en Afrique). Il y a aussi Korea Telco Corp, pas chère mais assez compliquée à analyser.

Je n’avais pas vu que Philip Morris a autant baissé, c’est intéressant.

Je suis aussi sur Exor mais je l’ai réduite a cause de la cyclicité de Fiat aux États-Unis, ayant trouvé d’autres entreprises de valorisation similaire avec des actifs de meilleure qualité en termes de fcf/profit.

Pour Bolloré, les rachats d’actions sont actifs en ce moment 😊.

JD, howard Hugues sont de qualité et pas cher. De même que Seritage pour est sur ma liste.

Dommage que je n’aie plus rien a vendre et que je sois en phase de consommation de dividendes.

Dernière modification par BulleBier (27/12/2018 23h00)

Hors ligne Hors ligne

 

#40 28/12/2018 08h42

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Merci BulleBier.

Quelles sont les valeurs par lesquelles vous avez remplacé Exor? En ce qui me concerne, même si c’est plutôt orienté industriel on a une holding assez diversifiée, la participation dans Fiat va avoir tendance à diminuer dans le temps (exemple: dividende spécial suite à la vente de Magneti Marelli), et surtout j’ai une grande confiance en John Elkann.

J’ai vu que vous étiez sur WPG, c’est une société sur laquelle j’hésite à me positionner (au même titre que Dillard’s).

Howard Hugues me plait énormément à ces cours; les actifs, le business model et le management sont exceptionnels dans le secteur.

Pour Philip Morris, l’opportunité est en effet très intéressante et encore plus quand on compare à P&G ou autres. Le rendement (dividende + croissance d’EPS) est environ au double alors que l’entreprise est moins soumise aux changements de préférences des consommateurs. Bien sûr il reste le problème moral d’investir dans le tabac.

Dernière modification par SirConstance (28/12/2018 10h34)

Hors ligne Hors ligne

 

#41 28/12/2018 23h18

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   290  

Bonjour,
Howard Hugues et Philip Morris me plaisent assez. Philip Morris est egalement bien presente sur le reste du monde et les emergents.

Je n’avais qu’une moyenne position sur Exor et je l’ai réduite pour Emperor International Holding, la foncière/promoteur de Hong Kong.  Il y a aussi de la cyclicité pour la vente des appartements mais des revenus récurrents et du gros free cash flow sur la partie location et hotel. Je pense que Tessenderlo en cash flow a prix faible me semble plus solide que Exor. Mais Exor a pour elle le management et pour cela je n’ai pu me résoudre a tout vendre.

Pour mes choix, il faut aussi comprendre que je compte maintenant sur les dividendes pour aider a mes depenses suite a un depart sous le Soleil qui brille meme en decembre cool et cela influe mes choix. J’aime bien une entreprise de type compounder qui paye 1-3-5% de dividende et reinvestit 5-10% de tresorerie. Sinon j’aurais surement du Howard Hugues et plus de tech comme Baidu ou Trip.
Pour WPG le dividende fait du bien, mais j’aime aussi leur flexibilité en termes de dette et la gestion active du CEO. Du a mon profil personnel je regarde les Préférentielles CBL. Mais je n’ai rien a vendre.

En tout cas votre PTF est source d’idées et reflexion

Dernière modification par BulleBier (28/12/2018 23h18)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #42 01/04/2019 15h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

// BILAN 1ER TRIMESTRE 2019
A fin mars 2019, le portefeuille retourne +13.4% contre +12.9% pour le MSCI World. La surperformance par rapport à l’indice de référence se poursuit donc, mais celle-ci reste tout de même inférieure à mes objectifs.

Je relativise quand même car les indices sont depuis quelques temps portés par quelques valeurs qui ont des multiples de valorisation très élevés; alors que l’ensemble des valeurs de mon portefeuille cotent actuellement à des cours significativement inférieur à mes estimés de valeur intrinsèque. 

Par ailleurs, la performance a été réalisée malgré une (grosse) erreur sur Flybe, qui m’aura coûté cher. La société a en effet été vendue pour 1 GBp alors qu’elle cotait il y a moins d’un an autour de 40 GBp et avait reçu une offre d’achat estimée à 50-60x l’offre acceptée. Incompréhensible lorsqu’on regarde la valeur des actifs.
J’avais acheté Flybe lorsque: (1) le cash net représentait 70% de la market cap, (2) le résultat net était positif, et (3) l’entreprise avait un plan d’action clair pour améliorer sa profitabilité (retour des avions les moins rentables entrainant une réduction de la flotte et des routes les moins profitables).
Entre temps, l’entreprise a utilisé son cash pour acheter des avions qui étaient en lease, opération qui était censée être bénéfique au niveau de la bottom line, mais d’un autre côté la société perdait en flexibilité. Malgré les améliorations opérationnelles, la hausse de la livre et du coût du carburant ont fait plonger les résultats dans le rouge; et une sombre histoire de paiement des passagers retenu par les sociétés les gérant a mis la société en état de quasi-faillite, permettant à un consortium de la reprendre à un tarif incroyablement bas. Au passage, je doute fortement des motivations du chairman Simon Laffin; il y avait en effet de meilleures alternatives pour les actionnaires (quelques activistes s’en sont d’ailleurs melés, sans succès malheureusement). Celui-ci a notamment rejetté une contre-offre 4x supérieure à l’offre acceptée…
Cela aura donc été une bonne leçon (mais un peu chère à mon goût) sur l’importance d’un management et d’un board honnête et intègre, sur la nécessité de revoir sa thèse lorsque des éléments importants changent, et sur un élément que je connaissais pourtant déjà: éviter d’investir sur des sociétés trop fortement soumises à des éléments extérieurs incontrollables comme le coût des matières premières.

Tout n’est pas noir pour autant. Fin décembre et début janvier, j’avais fortement renforcé Philip Morris International qui était tombé à $66 par action. J’avais alors évoqué les raisons de mon investissement: on avait là une action bond-like, qui avait à mon sens un avantage compétitif intact comparé à d’autres entreprises du secteur des biens de grande consommation (cf. Kraft-Heinz), et qui offrait un rendement sur dividende de 7% en plus d’une hausse de l’EPS de 8%: soit, sans revalorisation du multiple de valorisation, un rendement de 15%.
En quelques semaines, l’action est remontée de +35% et est en hausse de +25% par rapport à mon coût d’achat.  Je continue de m’étonner des variations qui existent dans l’univers des blue chip et nous avons encore une preuve de l’efficience des marchés.
Suite à cette hausse j’ai allegé ma position et dans le même esprit d’investissement, suis rentré sur Molson Coors. Même si le secteur de la bière hors craft beer est un peu sous pression aux US, l’entreprise cote à un multiple historiquement bas et un FCF yield au dessus des 10% alors qu’elle délivre actuellement un programme important de réduction des coûts et se concentre sur le développement de ses marques premium pour compenser les baisses de volumes, ce qui devrait se refléter positivement dans les trimèstres à venir.

J’ai revendu ma ligne Seritage autour de $44. Le dossier est complexe, et j’ai aujourd’hui du mal à voir un upside supérieur à Howard Hughes alors que les actifs d’Howard Hughes sont de grande qualité, le business model prouvé et le management excellent.

Fiat Chrysler et Exor restent très faiblement valorisées à mes yeux; notamment avec la reprise de rumeurs de plus en plus insistantes sur une acquisition (ou fusion) de Fiat Chrysler par PSA ou Renault.

Financière de l’Odet reste en ce moment la valeur la plus intéressante du portefeuille: Bolloré a publié de très bons résultats; et surtout ça s’active du côté de Vivendi avec la vente d’une partie d’Universal (à une valorisation qui pourrait couvrir l’intégralité de la market cap de Vivendi); avec potentiellement derrière un programme de rachat d’actions massif…

Rolls-Royce a publié d’excellents résultats: hors coûts additionnels sur le Trent 1000, l’entreprise a déjà atteint son objectif 2020 de £1 bn de FCF. La base installée va continuer de croitre fortement particulièrement sur le Trent XWB qui équipe les A350.

Enfin, évolutions positives chez Telecom Italia, puisqu’il semble que Vivendi et Elliott aient fini de s’écharper.

// COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 31/03/2019

Valeur du portefeuille ________________99.5%
Liquidités _____________________________0.5%

Exor NV _______________________________15.4%
Financière de l'Odet __________________15.0%
Telecom Italia _________________________9.7%
Berkshire Hathaway Inc. Class B ________7.1%
Rolls-Royce Holding PLC ________________6.3%
JD.Com Inc _____________________________5.9%
Philip Morris International Inc. _______5.6%
Howard Hughes Corp _____________________5.0%
MEI Pharma Inc _________________________5.0%
Tripadvisor Inc Common Stock ___________4.9%
Alphabet Inc Class C ___________________3.9%
Molson Coors Brewing Co Class B ________3.5%
Fiat Chrysler Automobiles ______________3.1%
Allergan PLC ___________________________3.1%
Bank of America Corp ___________________2.7%
Tessenderlo Group NV ___________________2.4%
SHLDQ __________________________________1.3%

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #43 10/07/2019 11h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

A la fin du premier semestre 2019, le portefeuille retourne +11.1% vs. +16.2% pour le MSCI World.

Plusieurs évènements dans le portefeuille:
- Fiat Chrysler (détenu via EXOR) a fait une offre à Renault, largement discutée sur les forums. Malheureusement, l’implication de l’Etat français a rendu l’opération compliquée. Dommage mais je pense qu’une consolidation de Fiat avec un OEM (Renault ou un autre) est toujours à l’ordre du jour.
- Allergan a reçu une offre d’achat d’AbbVie, valorisant l’action à $188. L’action a connu une hausse de +30% le jour de l’annonce et j’ai revendu ma position avec une plus-value de l’ordre de 15% sur mon PRU. Je pense qu’AbbVie fait une très bonne affaire: Allergan était faiblement valorisée alors que ses produits cosmétiques ne connaissent pas de risque sur les remboursements, et sont en croissance. J’estimais la valeur intrinsèque de l’action entre $200 et $250; toutefois il faut également prendre en compte le fait que l’entreprise était assez mal gérée et que le management était probablement responsable d’une grosse partie de la décote (mauvais timing des rachats d’action, mauvaises acquisitions, …).
- Howard Hughes a également bondi de +40% en une journée suite à la publication d’informations mentionnant que l’entreprise explorait des alternatives stratégiques.

Au final, peu de mouvements dans le portefeuille si ce n’est quelques reallocations car je ne vois pas de meilleurs opportunités aujourd’hui sur le marché.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 30/06/2019

Valeur du portefeuille ________________94.6%    
Liquidités _____________________________5.4%    
    
Financière de l'Odet __________________17.0%
Exor NV _______________________________16.8%
Rolls-Royce Holding PLC ________________9.1%
Telecom Italia _________________________9.0%
Alphabet Inc Class C ___________________7.0%
Tripadvisor Inc Common Stock ___________6.3%
JD.Com Inc _____________________________6.0%
Howard Hughes Corp _____________________5.8%
Berkshire Hathaway Inc. Class B ________5.4%
Philip Morris International Inc. _______5.1%
MEI Pharma Inc _________________________4.2%
Bank of America Corp ___________________2.9%
Tessenderlo Group NV ___________________2.4%
Amazon.com, Inc. _______________________1.7%
ISHS IV/SHS CL-DIS USD _________________1.4%

Hors ligne Hors ligne

 

#44 11/07/2019 10h43

Membre
Réputation :   5  

J’aime beaucoup votre portefeuille, concentré et peu de liquidité. Quelle dommage d’avoir vendue des trésors comme Microsoft, Master Card ou LVMH.


Le bonheur n'est pas au bout du chemin, le bonheur c'est le chemin

Hors ligne Hors ligne

 

#45 11/07/2019 14h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Merci Pacyfiq.

Vous avez entièrement raison: la performance aurait été bien meilleure si j’avais conservé et renforcé des valeurs de très grande qualité comme Mastercard, Microsoft et LVMH.

Concernant Mastercard, je n’étais plus forcément à l’aise avec la valorisation au moment de la vente. Avec le recul, je ne suis pas sûr qu’elle était si surévaluée que ça notamment au vu du ROIC et c’est d’ailleurs une composante que j’intègre dans ma valorisation désormais, plutôt que de ne regarder que le PE ou l’EV/EBIT et la croissance.

Rétrospectivement, le portefeuille aurait généré une performance bien plus intéressante si je m’étais plus concentré d’avantage sur la qualité plutôt que la valeur (j’étais également tout près d’acheter Facebook à $20, revendu Ferrari pour renforcer Fiat (Ferrari a fait x4 en 3 ans), et bien d’autres exemples de ce genre…)

J’ai d’ailleurs commencé à mettre en application ces leçons en renforçant Alphabet pendant les derniers mois.

Dernière modification par SirConstance (11/07/2019 14h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#46 11/07/2019 14h13

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Au sujet d’Alphabet, la baisse des marges ne vous inquiète pas ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #47 11/07/2019 14h22

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

Non car c’est dû aux investissements de l’entreprise. Malgré sa taille, l’entreprise croît toujours ses revenus à un rythme supérieur à 20% annuel!

En plus de son business historique et du cloud, Alphabet a des opportunités énormes de monétisation (Google Maps, Youtube).

Ce qui pourrait m’inquiéter, c’est l’allocation de capital mais il me semble qu’aujourd’hui Alphabet fait mieux d’investir plutôt que de retourner le cash aux actionnaires.

Hors ligne Hors ligne

 

#48 11/07/2019 19h19

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   290  

YouTube eat déjà archi monétisé il me semble car la publicité est envahissante.

Par contre le cloud et Google suite me semblent sous monétisees.

Joli ptf.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #49 02/10/2019 19h12

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

BILAN Q3 2019
En YTD 2019, la valeur de part progresse de seulement +11% vs. +23% pour le MSCI World; l’été a donc été particulièrement mauvais après un bon début d’année. Cette performance est d’autant plus décevante lorsqu’on regarde les résultats postés par les sociétés détenues en portefeuille.
Je me console en me disant que mon TRI est bien meilleur, ayant eu la main lourde sur mes achats en fin d’année dernière et ayant finalement assez peu investi sur ces derniers mois.

Mon mental est donc mis à rude épreuve. Pourtant je continue de penser que cette performance médiocre n’est que la source d’une superformance future - l’écart entre cours et objectifs est toujours aussi grand, malgré les bons développements des sociétés en portefeuille (j’y reviens ci-dessous).

Le passé m’a d’ailleurs appris la patience: le cours de Fiat-Chrysler a ainsi été multiplié par 3 en 12 mois après plusieurs années de stabilité et ce malgré la publication d’excellents résultats qui battaient le consensus. J’ai également commis de grosses erreurs par manque de patience: ainsi, j’étais sorti frustré de mon investissement dans Xpel Technologies avec une maigre plus-value de l’ordre de 50%, et alors que le cours de l’action végétait autour des $1.5 et les bénéfices des investissements prenaient du temps à se matérialiser. Quelques mois plus tard, le cours de l’action explosait. Avec un cours à $11.50 aujourd’hui, je suis donc passé à côté d’un potentiel 10-bagger en l’espace de seulement 1 an et demi!

Cela étant dit, le cas de Fiat souligne le risque à détenir des cycliques: que le marché continue à anticiper le pire, sans revaloriser l’action jusqu’à la prochaine fin de cycle. C’est évidemment moins grave pour une entreprise non soumise à ces aléas; puisqu’elle pourra plus facilement déployer son cash pour résoudre des problèmes de valorisation (via un dividende ou des rachats d’actions).

Avec le recul également, mes plus grosses erreurs ont été de ne pas avoir suffisamment misé sur la qualité: d’une part en ne conservant pas certaines positions après qu’elles aient atteint mon estimé de valeur intrinsèque (LVMH, Microsoft, Mastercard; dans une moindre mesure Becton Dickinson et Medtronic); d’autre part en n’ayant pas appuyé sur la gachette sur des positions qui m’attiraient particulièrement, par dogme (Facebook à $20, Amazon à $300, et d’autres encore).

Pour toutes ces raisons, j’ai donc décidé de progressivement rediversifier le portefeuille, en renforçant l’aspect qualitatif/GARP. Cela étant dit, je reste convaincu de la nécessité de ne pas surpayer la qualité: par exemple, un titre comme Mastercard qui s’échange à un P/E supérieur à 40, pour une croissance annuelle d’EPS de +15%, alors qu’elle s’échangeait historiquement plutôt autour de 30 (et ce également en période de taux bas) ne m’intéresse pas. En revanche, Alphabet ou Amazon me semblent être aujourd’hui de bonnes opportunités - j’en détaille les raisons ci-dessous.

Le portefeuille évolue donc progressivement vers différents piliers: toujours des conglomérats diversifiés et de qualité (Financière de l’Odet, Exor, Berkshire Hathaway), des entreprises qualitatives et décotées (Rolls-Royce, TripAdvisor, Howard Hughes, Philip Morris International, Bank of America, Tessenderlo), et donc, de plus en plus, du GARP (Alphabet, Amazon - plusieurs autres valeurs sont en watchlist). J’oubliais également une conviction actuellement en CTO mais non listée dans mon portefeuille: un short Tesla.

COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 30/09/2019

Valeur du portefeuille ________________90.9%
Liquidités _____________________________9.1%

Financière de l'Odet __________________13.4%
Exor NV _______________________________10.2%
Rolls-Royce Holding PLC ________________9.5%
Alphabet Inc Class C ___________________9.3%
Telecom Italia _________________________8.9%
Tripadvisor Inc Common Stock ___________6.7%
Amazon.com, Inc. _______________________6.1%
Philip Morris International Inc. _______5.2%
Howard Hughes Corp _____________________5.0%
Bank of America Corp ___________________3.7%
Tessenderlo Group NV ___________________3.6%
MEI Pharma Inc _________________________3.1%
JD.Com Inc _____________________________2.5%
Berkshire Hathaway Inc. Class B ________2.4%
ISHS IV/SHS CL-DIS USD _________________1.3%

Financière de l’Odet et Exor: 2 conglomérats de qualité qui s’échangent à une décote élevée sur la NAV; elle-même sous-évaluée. Financière de l’Odet (largement discutée sur ce forum) permet d’acheter Bolloré avec une décote. Bolloré s’échange à un multiple (très) faible des profits lorsqu’on exclut les participations cotées, dont la plus importante est Vivendi et pour laquelle nous ne payons qu’UMG… Décote sur décote sur décote.
Pour Exor, la partie non cyclique (PartnerRe, Ferrari) continue de poster de très bons résultats; alors que plusieurs catalystes existent sur les participations cycliques (fusion avec Renault pour Fiat-Chrysler, spin-off chez CNH).

Rolls-Royce Holdings: malgré d’excellents résultats, l’action a souffert d’un black swan avec les problèmes sur le Trent 1000 sur lequel les mauvaises nouvelles s’enchainent (et aura tout de même coûté la bagatelle de £1.5 milliard)… Une fois que ce sera dans le retroviseur, je n’ai pas de doutes sur l’atteinte de l’objectif à moyen terme d’un FCF par action supérieur à £1 (et donc d’une valorisation au double du niveau actuel).

Alphabet: entreprise incroyable, qui malgré sa taille, continue de croître ses revenus à plus de 20%. Je parlais de Mastercard un peu plus haut - on a ici une entreprise avec un moat tout aussi grand, qui croît plus vite, et à une valorisation 2 fois moins élevée. Si l’on exclu le cash et les pertes des "Other Bets", on se retrouve à un PE de seulement 15 pour le core business.

Amazon: j’avais laissé passer à $300 et j’ai finalement décidé d’en faire une position importante proche des $1,800. Les multiples de valorisation ne se sont pas envolés depuis 3 ans, l’action est en baisse sur 1 an. En valorisant en somme des parties ou en projetant les cash flows sur 2 ans, on se rend compte qu’on paye une entreprise d’une très grande qualité à un prix qui me semble très raisonnable (et puis, Druckenmiller adore).

Dernière modification par SirConstance (03/10/2019 11h38)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #50 27/12/2019 21h28

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   292  

// BILAN 2019 (avec un peu d’avance)
La valeur de part progresse de +17% sur l’année - dans l’absolu, une performance satisfaisante; mais bien maigre en comparaison du MSCI World qui progresse de +26%. Cette contre-performance est principalement (et ironiquement) due à mes plus fortes convictions, car certaines de mes positions non majeures ont connu une très belle année.

De nombreux articles ont été écrits sur la sous-performance historique des actions orientées valeur par rapport aux actions de croissance. Un autre article a retenu mon attention: seulement 20% des actions parmi 16,000 valeurs mondiales ont fait mieux que le S&P 500 cette année. C’est un niveau historiquement bas, plus vu depuis 20 ans et la bubble des "dot-com".

J’étais convaincu que le portefeuille restait très bien positionné en terme de rendement-risque; et cette donnée renforce cette conviction. Par ailleurs, j’avais évoqué le fait que mes regrets ont trop souvent été de revendre de très belles valeurs lorsqu’elles étaient bien valorisées. J’avais par exemple revendu Mastercard en 2018 aux alentours des $180, pour voir l’action coter aux alentours des $300 aujourd’hui. Mais le P/E a lui progressé à 45x, un niveau très haut au vu de l’historique et que je trouve tout de même très élevé pour une entreprise dont le bénéfice par action progresse d’environ 15% par an, même en tenant compte de la très grande qualité de l’entreprise. Apple est également un bon exemple, avec un PE autour de 25x pour une entreprise dont les revenus sont aujourd’hui relativement stable et qui cotait par le passé à un multiple significativement plus faible.

Nous verrons donc ce que nous réserve 2020 à ce niveau. Du côté de mon portefeuille, ce sera une année décisive et riche en catalyseurs pour plusieurs valeurs.

// MOUVEMENTS
Après plusieurs années de détention, je me suis séparé de mes actions dans Bank of America. Cela reste une très belle société bien gérée; mais le cours vient d’atteindre mon estimé de valeur intrinsèque et je ne vois pas beaucoup de développements positifs à l’horizon, entre des taux qui risquent de rester au plancher pendant encore un moment, et un cycle économique qui finira bien par se retourner.

Je me suis également séparé de mes titres dans la société d’e-commerce chinoise JD.com. Le titre a eu un superbe parcours cette année (+70%) mais partait de très bas; j’ai trouvé les derniers résultats vraiment bons mais globalement la croissance n’est pas au niveau où je l’attendais. La raison pour laquelle je l’avais choisie étant pour son modèle qui, je pensais, aller lui permettre de croitre plus rapidement qu’Alibaba. Ce n’est pas le cas, et j’ai également un peu perdu confiance dans son management qui n’est semble-t-il pas aussi intègre que je le pensais à l’époque. Ironiquement, j’ai acheté en contrepartie Alibaba en septembre, et suis déjà en plus value de +20% sur le titre.

J’ai ajouté quelques valeurs pour diversifier un peu plus, dont LVMH en PEA - je regrette déjà de ne pas avoir eu la main plus lourde, avec une plus value latente de +20% en quelques semaines! j’ai également réduis Philip Morris International pour revenir sur British American Tobacco. Même si Philip Morris reste la société de meilleure qualité chez les cigarettiers, la valorisation de BAT est très intéressante et la valeur éligible au PEA. Je reste évidemment très intéressé par ce secteur défensif, qui est probablement le seul à ne pas subir la pression des distributeurs ou de nouveaux entrants.
Les autres sont masquées dans mon portefeuille détaillé ci-dessous - je préfère normalement la transparence totale, et c’est uniquement par respect pour la personne me les ayants indiquées.

A part ça, de petits ajustements du poids des différentes positions et quelques ventes de puts qui permettent de mettre un peu de beurre dans les épinards.

// COMPOSITION DU PORTEFEUILLE AU 27/12/2019

-- Basic Materials (3.0%) :
     Tessenderlo Group NV ___________________3.0%

-- Communication Services (7.3%) :
     Telecom Italia SpA Savings Shares ______7.3%

-- Consumer Cyclical (17.0%) :
     Amazon.com, Inc. _______________________7.8%
     LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SE ____3.2%
     Alibaba Group Holding Ltd - ADR ________3.0%
     Tripadvisor Inc Common Stock ___________3.0%
     Sears Holdings Corp ____________________0.0%

-- Consumer Defensive (7.5%) :
     Philip Morris International Inc. _______4.9%
     British America Tobacco PLC ____________2.6%

-- Energy (2.4%) :
     Position Masquée 1 _____________________2.4%

-- Financial Services (14.4%) :
     Exor NV _______________________________10.4%
     Berkshire Hathaway Inc. Class B ________4.1%

-- Healthcare (4.2%) :
     MEI Pharma Inc _________________________4.2%

-- Industrials (23.9%) :
     Financiere de l'Odet SA _______________10.8%
     Rolls-Royce Holding PLC ________________9.4%
     Position Masquée 2 _____________________3.7%

-- Real Estate (4.5%) :
     Howard Hughes Corp _____________________4.5%

-- Technology (9.8%) :
     Alphabet Inc Class C ___________________9.8%

Conglomérats: Financière de l’Odet, Exor, Berkshire Hathaway
Financière de l’Odet: une performance bien maigre cette année, mais cela reste une de mes convictions les plus fortes. Si la vente d’une partie d’UMG se fait avec Tencent, la valorisation à €30 milliards deviendra plus réelle et confirmera que l’on a le reste de Vivendi gratuitement. Bolloré permet d’acheter Vivendi avec une décote (en plus d’un léger effet de levier), et Financière de l’Odet permet d’acheter Bolloré avec une décote supplémentaire…
Exor: j’ai détaillé tout le bien que je pensais de cette société et de John Elkann sur la file Exor. La fusion PSA-FCA est très positive puisqu’elle va permettre à la société de diminuer encore plus son exposition aux secteurs cycliques et de récupérer du cash qu’elle va pouvoir déployer; la partie auto restante encore plus solide. Début 2020, le spin-off du côté de CNH Industrial va permettre de continuer à dégager de la valeur.
Berkshire Hathaway: une valeur de fond de portefeuille, dont j’ajuste la taille en fonction de l’évolution du P/B.

Telecom: Telecom Italia
Telecom Italia: la hache de guerre semble enfin enterrée entre Vivendi et Elliott; et des développements positifs sont en cours. Une valorisation toujours faible, en attendant une éventuelle conversion des savings shares et le spin du réseau fixe.

Industrielles: Rolls-Royce Holdings, Tessenderlo
Rolls-Royce Holdings: une année compliquée et une grosse déception pour l’instant, du fait du Black Swan sur le Trent 1000 avec des problèmes qui s’enchainent et coûtent une fortune. Le marché est également inquiet de retrouver ces problèmes sur le Trent XWB notamment même si le management déclare être très confiant sur la fiabilité du moteur. Sauf autres problèmes majeurs, tout devrait rentrer dans l’ordre à mi-année 2020 et l’on pourra se concentrer sur la génération de cash massive à venir…
Tessenderlo: pas grand chose à signaler si ce n’est une performance de l’action décevante malgré les très bons résultats postés dernièrement.

Technologie: Alphabet, Amazon, Alibaba, TripAdvisor
Alphabet: superbe valeur, une croissance impressionnante compte-tenu de la taille de l’entreprise, et une valorisation plus que raisonnable. Le départ de Brin et Page devrait je l’espère permettre de continuer à améliorer l’allocation de capital.
Amazon: l’action n’a quasiment pas bougé depuis 1 an et demi, malgré une progression des résultats. Il m’a fallu du temps pour valoriser et être à l’aise avec ce type d’entreprise qui réinvesti massivement dans ses opérations; mais je pense que c’est une des valeurs technologies les plus intéressantes avec Alphabet à l’heure actuelle.
Alibaba: achetée en remplacement de JD.com comme évoqué plus haut. Je reste toutefois méfiant de la gouvernance des entreprises chinoises et du risque sur les ADRs.
TripAdvisor: une performance et des derniers résultats catastrophiques, avec la perte d’une grosse partie du traffic gratuit lié à Google Hotel. Cela dit, le risque me semble raisonnable au vu de la valorisation, l’entreprise génère beaucoup de cash et reste très bien positionnée sur le segment des Experiences. C’est une position que je continue de gérer de manière assez active; j’avais eu la chance de réduire significativement sa taille aux alentours de $60.

Biens de consommation: Philip Morris International, British American Tobacco, LVMH
Philip Morris International: superbe entreprise, dividende intéressant, et valorisation historiquement basse des cigarettiers par rapport aux autres entreprises de biens de consommation courante - malgré un risque qui me semble moins important (je vois la régulation des cigarettes électroniques de manière positive pour le secteur).
British American Tobacco: idem, une qualité un cran en dessous mais une valorisation plus faible et éligible PEA.
LVMH: cela faisait un moment que je guettais un point d’entrée pour y revenir, c’est chose faite à €350. Probablement la plus belle entreprise française cotée…

Autres: Howard Hughes, MEI Pharma
Howard Hughes: année compliquée; l’évaluation des options stratégiques a été pour le moins décevante puisqu’aucun acheteur ne s’est montré intéressé. Cela me fait douter de mon évaluation de la NAV, mais je conserve.
MEI Pharma: une biotech "dérisquée", mais tout de même les montagnes russes comme toute biotech qui se respecte. Les derniers résultats publiés sur une des molécules les plus importantes sont bons, et l’année 2020 sera très importante.

// 2020
J’ai aujourd’hui beaucoup de mal à trouver des opportunités; encore moins de meilleures opportunités que celles déjà présentes en portefeuille. Ayant également un peu moins de temps à consacrer à mes investissements boursiers, je commence à m’intéresser aux indices pour effectuer des investissements réguliers, sans avoir à rechercher de nouvelles idées. Je ne jette pour autant pas encore l’éponge sur la gestion active, et me donne encore 2-3 ans avant de réfléchir sérieusement à basculer vers une part importante d’indiciel.

Dernière modification par SirConstance (28/12/2019 14h38)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur