Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Synthèse des avis :

En 2021, recommanderiez-vous Interactive Brokers à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

56% - 46
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

37% - 30
Je ne sais pas (avis neutre)

3% - 3
Non, probablement pas (avis assez négatif)

2% - 2
Non, certainement pas (avis négatif)

0% - 0
Nombre d’avis : 81   Avis moyen : 4,5/5 Avis positif ou avis plutôt positif

[+1]    #751 13/12/2016 13h24

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2238  

Je crois que ce n’est pas tout à fait ça, et qu’en fait :
  - "Initial Margin" est le montant de la "Valeur liquidative nette" dont il faut disposer pour qu’un ordre puisse être exécuté : IB refusera d’exécuter un ordre si après son exécution cette marge n’est pas respectée;
  - "Maintenance Margin" est le montant de la "Valeur liquidative nette" dont il faut disposer pour conserver ses positions : IB liquidera de sa propre initiative une partie des positions si cette marge devient insuffisante, jusqu’à la rétablir. La valeur de cette marge peut évoluer en temps réel, selon les algorithmes de IB, et les paramètres associés aux lignes détenues en portefeuille (qui peuvent eux aussi évoluer, sachant qu’IB informe ses clients des gros changements, par ex un peu avant le vote du Brexit, les paramètres associés au GBP et aux valeurs UK ont significativement évolué).

Chaque fois qu’on achète ou vend des titres (principalement), ou (plus marginalement) que le cours d’une ligne du portefeuille (ou d’une devises utilisée) évolue, ces marges évoluent.

Sans surprise, on a :   Initial Margin > Maintenance Margin

(source : la doc IB, à commencer par Margin Trading - What Is Buying On Margin? | Interactive Brokers)


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#752 13/12/2016 13h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   431  

Thanks GBL et Miguel.

Je trouve tout de même que ces histoires de marge manquent de clarté… Une volonté de complexification pour pousser certains imprudents à user plus de marge que raisonnable (IB étant gagnant sur les intérêts de la marge ET plus de transactions)?

En tout cas je suis surpris /inquiet de constater que plusieurs utilisateurs de marge ne semblent pas certains eux même d’avoir tout compris. Danger non?

Note: Je n’utilise pas la marge. Pas encore du moins!😬


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #753 13/12/2016 18h07

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

C’est possible MV mais il ne faut pas oublier que IB, comme le disait d’ailleurs Tssm autrement, mouille sa chemise en prêtant sur marge. En 2015 ils ont dû enregistrer une perte de 64M occasionnée par des traders imprudents (rapport annuel).

Même si les questions de marge sont compliquées (je rappelle qu’il y a des webinars qui traitent en profondeur de ce sujet) je suppose - j’espère - que chacun est assez sage et aguerri pour vérifier combien il lui reste s’il veut emprunter, en particulier lors du passage d’ordre.

Hors ligne Hors ligne

 

#754 14/12/2016 11h38

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Pour ces histoires de marge, plus IB a de clients et plus leurs portefeuilles sont diversifiés, plus le risque est maitrisé.
Par contre je me pose des questions en cas de crash boursier soudain comme le 11 septembre, est ce qu’ils auront les reins assez solides ?

Hors ligne Hors ligne

 

#755 14/12/2016 11h53

Banni
Réputation :   525  

ZeBonder, même si IB s’en sort et que tout va bien pour eux, il y a un autre aspect à la situation, qui est qu’ils vont sans doute amplifier un gros mouvement de panique en liquidant (et ils disent que c’est fait avec des ordres "au marché") un tas de comptes qui deviennent tendus sur la marge.

Ca a en plus un effet boule de neige: panique, liquidations, baisse supplémentaire, liquidation de plus de comptes, etc ..

Hors ligne Hors ligne

 

#756 14/12/2016 11h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   705  

Tant mieux pour ceux qui auront du cash. En tout cas il commence à se faire sérieusement attendre, ce "grand mouvement de liquidation"…

Hors ligne Hors ligne

 

#757 14/12/2016 12h15

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Je n’ai pas trouvé de référence sur IB et le 11 septembre, je ne sais pas s’ils existaient à l’époque et si oui quelle était leur taille mais je ne pense pas qu’ils aient atteint une taille critique pour qu’ils puissent à eux seuls créer un effet boule de neige.
En cas de liquidation, ils lancent des ordres au marché, ce qui est moins risqué pour eux que de proposer les stops garantis comme certains brokers qui ont été plumés par le choc CHF/EUR.

Hors ligne Hors ligne

 

#758 14/12/2016 12h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   431  

IB n’a pas besoin d’avoir une taille critique (c’est néanmoins un très gros acteur) si:

1/ Tous les acteurs du secteur liquident de la même façon qu’IB les comptes sur marge

2/ une chute brutale de liquidité du marché associée à des ordres au marché d’un broker tel qu’IB peuvent créer des décalages majeurs de cours (cf le récent mini krach de la livre sterling pendant les horaires de quotation asiatiques)

3/A l’heure des algos et du HFT tout ordre notoirement important en volume peut déclencher les ventes des bots, effet boule de neige garanti.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#759 14/12/2016 18h51

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Évidemment que IB existait en septembre 2001 (fondé en 1993 mais différent de ce qu’il est aujourd’hui), je n’étais pas client mais un forumeur m’a dit ici qu’il l’était à ce moment, s’il nous lit il pourra peut être vous répondre Zebonder.

Sur Interactive Brokers vous avez une brève page wikipédia, et aussi sur le Chairman fondateur Peterffy né et élevé en Hongrie et enfin des interviews ou speaches de lui qui ont été signalés sur ce même sujet. Enfin et surtout vous avez la page de IB sur son histoire et celle de TP.

Pour préciser un peu "taille critique", le "Customer Equity" était au 30 septembre dernier de 82,7 Mds (p. 35 dernier Q). Je n’ai pas encore pris le temps de chercher quelle était la part "margin" dans ce chiffre.

Nous comptons parmi les quelques 380.000 clients recensés en novembre 2016 par ce courtier, une grande partie d’entre eux - pas nous les petits, les obscurs, les sans-grades - étant des professionnels. Ce chiffre n’est pas très parlant car si Fidelity Investments se félicite de ses quelques 15M de clients, ils ne sont pas forcément très actifs. C’est un thème à creuser en tout cas.

Dernière modification par sat (14/12/2016 18h52)

Hors ligne Hors ligne

 

#760 16/12/2016 16h11

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Je signale aux obligataires du forum et plus particulièrement à ceux qui sont chez IB un webinar "Institutions" intitulé Trading Bonds and Fixed Income Products @ IB. Il aura lieu le 20 décembre à 12H ET (18 H française).

Le calendrier de hausse des taux en 2017 annoncé par la Fed va sans doute créer de nouvelles opportunités dans ce secteur des marchés financiers qui représente en gros le double des marchés d’actions.

Hors ligne Hors ligne

 

#761 16/12/2016 16h14

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

C’est intéressant, surtout que mon compte IB n’héberge désormais plus que des obligations US.

Hors ligne Hors ligne

 

#762 16/12/2016 16h32

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Je ne pense en effet pas qu’ils parleront beaucoup des obligations non-USD (les seules que je connaisse sont en EUR et CAD). Ils se vantent d’offrir 178k produits de Fixed Income (y inclus bien entendu les munis etc.). Si Tssm me lit et si l’offre de IB est en effet seulement de 10% du marché, j’en conclus qu’il y a dans le monde environ 1,8M d’émissions diverses de dette.

Bon peut-être les 10% étaient un peu sous estimés, mais j’avoue ignorer complètement quelle est la part vraiment liquide du marché de la dette, en taille ou en nombre d’émissions, toute information bienvenue. 

Et pour revenir à IB, je voyais que le sujet API/Application Programing Interface est très peu visité (pas un message depuis 4 ans). Pourtant, notre courtier propose des webinars, on peut en revoir certains qui ont été enregistrés et sont destinés à ceux qui parlent C++ ou Python par exemple. Face au succès croissant de la statistique / l’analyse quantitative, cela vaut peut-être la peine d’y investir le temps nécessaire. J’ai tenté une fois mais je me suis arrêté par essoufflement …

Dernière modification par sat (16/12/2016 16h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#763 16/12/2016 16h43

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Le marché des obligations en EUR est quasiment devenu 100% dédié aux professionnels avec des souches de minimum 100ke voire 200ke et une imposition Française élevée sur ce genre de produits.

Donc seul le marché US ( ou en USD ) reste liquide, avec des souches de 1k ou 2k et avev des taux intéressants.

Hors ligne Hors ligne

 

#764 16/12/2016 16h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   472  

Sat, pour vous répondre, évidement que le 10% sort de mon chapeau, je n’en ai aucune idée !

Mais avouez que des qu’on parle d’une obligation, elle n’est pas chez votre broker. On y trouve quelques obligations "retail" enregistrées pour distribution au grand public, principalement en USD, et d’entreprise principalement américaine. Donc sans citer de chiffre, la très grande majorité du marché n’est pas chez votre broker

La Banque des règlements internationaux estime le marché obligataire à 100 000 milliards à la mi 2013, de loin le plus important de tous les marchés

Hors ligne Hors ligne

 

#765 16/12/2016 16h56

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

IB c’est un courtier pour obligations en USD, pas vraiment adapté aux autres émetteurs.
Par contre Oblis.be semblent avoir un large éventail d’obligations en différentes devises, même en RUB, par contre ils ne proposent pas de levier ni de marge.

Il faut savoir que le marché de l’obligation est un marché majoritairement de gré à gré, le courtier d’Oblis.be m’avait expliqué il y a quelques années que la plupart du temps ils contactaient plusieurs interlocuteurs en direct et prenaient le moins cher, ils achètent moins souvent directement sur le marché.

Hors ligne Hors ligne

 

#766 16/12/2016 17h18

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Oui je pense que Oblis vous a donné la version officielle du marché obligataire Zebonder, la version officieuse serait plutôt que les intermédiaires s’engraissent comme il y a 20 ou 30 ans les brokers actions s’engraissaient sur le dos des malheureux moutons que nous sommes.

Le gré à gré OTC pourrait très bien s’informatiser plus, je ne pense pas qu’il y ait d’obstacle technique majeur, mais je suppose que les intermédiaires y gagneraient moins.

Tssm encore une fois je vois que votre militantisme anti-IB ne faiblit pas mais je dois reconnaître que vous avez en partie raison, en particulier dans ce qui est perpétuelles ou produits un peu "exotiques" parce qu’indexés par exemple. Donc je pense en effet que la moitié des obligations dont on parle sur ce forum ne sont pas négociables chez IB, qu’elles le sont chez Oblis, et qu’elles le sont aussi dans votre banque privée qui est une véritable Andouillette Quintuple A Tssm.

Je voyais que IB est noté BBB+ stable, on est dans de l’IG donc ça me convient parfaitement.

PS : S’il y a des courageux qui veulent regarder le Webinar API Python, ils pourront s’éviter les 20 premières minutes de pub et doivent savoir que le programme ne marche que sous windows. Donc pas pour les Mac users.

Dernière modification par sat (16/12/2016 17h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#767 16/12/2016 17h24

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Techniquement c’est faisable mais ce n’est pas la même liquidité que les actions donc les acteurs de ce marché continueront à s’engraisser même si quand j’étais client chez Oblis j’obtenais toujours des prix gré à gré inférieurs à ceux affichés sur le marché officiel.

Maintenant comparer IB qui accepte des client à 10k$ et une banque privée qui en exige sans doute plus de 100 fois plus, n’est pas réaliste, ça reste uniquement accessible à une certaine "élite".

Hors ligne Hors ligne

 

#768 16/12/2016 17h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   472  

Sat, grace à vous qui m’avez rappelé l’existence du compte et fait découvrir le levier excessif proposé, j’ai passé un ordre il y a 2 jours sur Actelion. Horriblement cher (le courtage et aussi pour Sanofi), il parait que la suisse c’est cher partout m’a indiqué en privé un membre du forum
Et aujourd’hui un autre sur les US. Une action bien sur. Pas cher cette fois et toujours ce levier de fou
Je revis le feu règlement mensuel sur la bourse de paris où on pouvait avoir un levier de 5, gratuit à l’époque…

Hors ligne Hors ligne

 

#769 16/12/2016 17h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

@Tssm : à votre place j’utiliserai IB uniquement pour le marché US et avec un levier raisonnable.

Hors ligne Hors ligne

 

#770 16/12/2016 18h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   366  

Je savais qu’il y avait des intérêts négatifs sur le franc suisse lorsqu’on avait une position longue de plus de 100k. C’est aussi le cas pour l’euro.

Donc si vous achetez des euros à crédit avec des dollars, vous payez 1,9% pour emprunter des dollars, et 0,6% pour être long sur les euros.
Sniff je vais devoir trouver un autre instrument pour jouer sur la baisse du dollar.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne Hors ligne

 

#771 16/12/2016 19h29

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   144  

Je crois que vous faites un peu d’Agitprop Tssm, je ne vous connaissais pas ce côté anarchiste mais je l’applaudis des deux mains. La question que je me pose c’est pour qui vous roulez : la révolution permanente ou le grand capital ? IB ou une banque privée Andouillette ?

Pour ma part j’ai choisi mon camp, d’ailleurs le RM me rappelle ma jeunesse aventureuse, à l’image je le comprends maintenant de la vôtre. Il est vrai qu’avec le temps on finit par se ranger, enfin certains plus que d’autres …

Hors ligne Hors ligne

 

#772 16/12/2016 21h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   643  

Sat : "Il est vrai qu’avec le temps on finit par se ranger, enfin certains plus que d’autres …"

Bof… on se calme un peu mais se "ranger" euh non….

Alors… Tssm va peut-être y prendre gout … qui sait  ?

Sur un ton plus sérieux … notre trader prefere vient de partir… alors autant explorer d’autres possibiltes pour une partie du portefeuille … gérer nous-mêmes a cout moindre…

Je me suis mise au cours limite place d’avance … puisque desfois il n’y a personne pour trader mes actions/etfs et tout ça a com de 0.25% plus frais de broker dans les 0.35 a 0.75 selon le montant plus taxe de transaction… bref 1% de la transaction…. ça commence a peser…

Surtout j’adore bosser la nuit alors avec un online broker je peux placer mes trades en dehors des heures d’ouverture de la bourse … right? du moins je faisais ça dans le temps avant d’arriver au Lux…

Reste que pour les obligations hors USA… a 0.20% faut rester en banque privée pour le choix et l’OTC

Dernière modification par sissi (16/12/2016 21h09)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #773 17/12/2016 01h51

Banni
Réputation :   525  

Suite à discussion sur le prêt de titres sur la file de SEARS, je reviens juste sur l’histoire des conditions générales d’IB concernant le prêt de titres mentionné par Paranoide au message #708 (et suivants) et sur ma remarque en toute fin de message #719:

Mevo a écrit :

Toute cette explication était basée sur l’hypothèse que marge ou pas marge avait une importance… Mais après relecture, la mention relevée par Klaus plus haut: "" for any amount due in any IB account " n’a possiblement pas ce sens ! Parce que ça signifirait que IB ne pourrait louer qu’une valeur d’actions équivalente à la marge utilisée. "Due" doit sans doute plutôt être compris dans son sens de "convenable" ou "nécessaire", comme dans "due diligence".

Alors, 2 liens fournis par Rodeo sur la file de SEARS détaillent plus en détail le sujet, et effectivement IB ne peut que louer vos titres sans votre autorisation si vous utilisez de la marge. (Si vous participez au programme "Stock Yield Enhancement Program", vous leur donnez l’autorisation de le faire)

Les 2 liens en question:
Stock Yield Enhancement Program FAQs | IB Knowledge Base
gdcdyn.interactivebrokers.com/Universal … osure.html

Pas de levier et pas d’autorisation = pas de prêt.

Il se pourrait d’ailleurs que ce soit en fait le cas pour tous les brokers (US ?), parce que IB dit au sujet des actions entièrement payées que "[..]are required to be segregated unless the client provides IB the authorization to lend". Il y aurait alors possiblement une règle en ce sens et ça n’est que le fait que le broker "hypothèque" vos actions pour l’effet de levier qui lui permet de les louer sans votre autorisation.

Dernière modification par Mevo (17/12/2016 01h52)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #774 17/12/2016 18h51

Banni
Réputation :   55  

Oui c’est ce que je disais également au message 710.

Hors ligne Hors ligne

 

#775 18/12/2016 12h12

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Pour le marché US, la SEC a mis en place une règlementation ( SHO ) pour éviter les excès de la vente à découvert.
D’ailleurs il n’est pas possible de shorter toutes les actions chez IB, j’avais essayé avec les actions de Viadeo et ce n’était pas possible ( mais j’ai pu le faire pour pages jaunes ).

Naked short selling - Wikipedia

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur